AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

[Guerre] Opération vaseline beurrée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
avatar


Nombre de messages : 1413
Âge : 22

Voir le profil de l'utilisateur


Dayazell
Message Sujet: Re: [Guerre] Opération vaseline beurrée | Mar 22 Juil 2008 - 22:48


Euh, Ezekiel, ne le prend pas d'un ton agressif. Mais premiérement :
Pourquoi Feufollet n'aurait pas ces cavaliers, il y a dix mille homme comme même, et c'est pas t'es fléches qui les as tous tuées...
Deuxiémement: le nombre de mage de feu follet et peut être élevé, mais de 50 mages pas plus. N'oublie pas que l'on savait que petrovya serait victime de guerre. Donc nous avion eu le temps de se preparer.
Troisiément, tu ne peux pas parler mentalement toi, les ragonniers peuvent, le ombres, les chats garous...Ect...Mais pas les elfe et les humains, pas tants que ceci n'ont pas atteint les connaissances nécessaires.

[supprimez ce poste, il n'est qu'une expression de ma part, car je voulais presenter mon idée à moi]



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 3240
Âge : 20

Voir le profil de l'utilisateur http://rebellion-rpg.forumactif.com/


Raïta
Message Sujet: Re: [Guerre] Opération vaseline beurrée | Mar 22 Juil 2008 - 23:55


[Euh Laaiga je ne compte pas mourire ok?Et puis quand tu dit que les flèches te traverse parce que tes qu'un esprit les flèches sont fait de la même suptence que toi ...Bref...bon alors je réponds]
Laïaga : Je ne tuerais jamais un membre sans son accord, désolé de t'avoir laissé penser ça, cependant pour ce qui est des flèches, c'est comme si tu me tirais une vraie flèche et que je dématérialisais mon corps. Passe au travers.

Ritos qui avait toujours Laaiga dan son esprit lui dit:

"Je comte faire quoi à ton avis?Et deuxièmement je ne suis pas un elfe ok...et puis au lieu de te cachait montre toi si tu avais un graine de courage en toi tu le feras mais j'oubliais tu n'a aucune graines de courage mais c'est pas grave en contre partie tu as un sacs remplit de graines de lâchetés....n'es je pas raison"

Alors Ritos qui était toujours prisonnière avait un autre plan mais c'était le dernier alors elle prit son meilleur soldats qui possédait une dague d'onyx la seul arme pouvant faire mal à un esprit et puis attaqua son adversaire avec une dague en plein dans le cœur...Cette fois si elle avait pas était about de son adversaire....

_________________________________________________________

[OK je n'ai plus de PNJ en tous cas pas maintenant !]

Laïaga toujours : J'ai dit que tu pouvais faire un PNJ, mais il faut une raison valable, à moins que Harry ne soit déjà apparu dans ton rp par avant, "tuer un maximum de darks" n'est pas une raison valable^^
De plus, tu dois au moins décrire comment il entre dans une ville assiégée (comment il s'en approche surtout, vu l'état de la porte), et ou il se place, parce que là, on n'en a aucune idée.
Et enfin, quelle est cette cabane en bois ? Ia pas de cabane en bois à Petrovya, et s'il est dans une cabane en bois au-dehors de la ville, ca veut dire qu'il est tout seul entre des murs de 9 mètres et 50 000 hommes qui vont avoir envie de se venger de ses tirs...(Ce qui, s'il est besoin de le préciser, n'est pas une situation extrêmement enviable^^)


Le vrai bonheur coûte peu ; s'il est cher,c'est qu'il n'est pas d'une bonne espèce.



Une fleur,

Un cœur,
Du bonheur.

Merci à Sabretran pour le Kit.

[Messagère du Vanyali]


Dernière édition par Ritos le Mer 23 Juil 2008 - 21:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 6699
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Brexinga
Dirigeant de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: [Guerre] Opération vaseline beurrée | Mer 23 Juil 2008 - 1:41


Il n'allait donc pas bouger, il était aussi tétu qu'une mule, mais malheureusement pour lui j'était probablement aussi tétu que lui, mais malheureusement pour lui j'était probablement un peu plus tétu et je m'était mit dans la tête qu'il ne finirait pas cette bataille, du moins pas tant que je serais la. Je regarda autour de moi, je n'avais pas pensée que maintenant que je ne bougeais plus c'était encore moins subtile de cacher mon aura. De plus je sentais ses auras qui approchait de nous, elle se camouflait bien dans la masse mais je pouvait sentir l'énergie qui émane d'un magcien s'avancer vers moi, s'avancer vers ma position. Je relacha mon camouflage en intimant à Saiden de faire de même. Mon but était simple, je savsi que j'Allais être plus facilement repérable, mais peut-être qu'en même temps soit Laiaga, Emy, Taya ou Mumak allait répéré mon aura et si j'était chanceux il allait aussi répérer l'aura des mages qui accouraient vers nous, le temps était donc compter. Je devais faire vite.

"Tu sais Marek, les politesse ne sont pas nécéssairement requise, j'ai voulu être poli, maintenant je vais être plus directe, tu viens avec moi ou Tenel Ka meurent, ses aussi simple que cel"

Je n'eut pas le temps de finir ma phrase j'entendit le message mental que le général mage lanca à ses mages, je ne les avais pas sentit si près, peut-être était-ce à cause de leur grand nombre ou du fait que l'aura de Laiaga, Emy, Taya et Mumak les couvrait, mais ils étaient tout de même la. J'eus juste le moment de crirer mentalement à Saiden de se protégé et de me protégé que je vut les projectiles arrivé. Je ne m'attendait pas à une doubles attaques. J'avais creer un bouclier pour toutes attaques conetnant de la magie, donc les pics de terre furent écrasé avant d'être creer, les éclairs et boules de feus 'écrasèrent sur mon bouclier qui était une boule autour de moi mais quelques flèches el traversèrent. J'en recut une directement dans la cuisse gauche. Deux instants après une mini tornade tournait autour de Saiden et moi ^prenant en elle les flèches qui foncait vers nous et les renvoyant vers les ennemis proches, soit dans ce cas-ci Marek et les hommes de PEytrovia.

*Saiden, je ne pourrai tenir le bouclier et la tornade pendant une éternité. Je vais lancer une dernier avertissement à MArek, si il refuse je veux que tu lance e toutes tes forces un sors blessants sur le poitrail de son Dragon de toutes tes forces.*

JE haussa la voix pour qu'elle traverse a mini tornade,

"vous croyez vaincre un Ombre ainsi, avec des flèches, vous allez avoir besoin de beaucopup plsu de ressorces.Marek ses ta dernière chance."

D'un coup violent j'augmenta el diamètre de la tornade. JE voulais qu'elle déconcentre les mages pour qu'il ne puisse pas s'attaquer à mon bouclier.Des flèches tournait avec la tornade donc bien sur quiquonque entrait en contact avec se voyait aussitot empalé vivant.


If you wanna be the best, You've got to take out the best
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeant du Cam Serarna

Nombre de messages : 14917
Âge : 26

Voir le profil de l'utilisateur http://viederoliste.fr


Marek
Dirigeant du Cam Serarna
Message Sujet: Re: [Guerre] Opération vaseline beurrée | Mer 23 Juil 2008 - 10:56


Voyant toutes les flèches partir vers les Ombres, Marek sut qu'il ferais mieux de se protéger aussi. D'un tacite accord commun, Hathir se mit à cracher du feu, que Marek contrôla pour former une tornade flamboyante autour d'eux. Les flèches que les Ombres avait renvoyé finirent brûlé, cramé, incinéré, appelé ça comme vous voulez.
La menace passé, il fit disparaitre son bouclier, envoyant le feu s'écrasé sur l'armée ennemi, au cas où.
Il lança de sa voix grave et puissante:


Il a raison, c'est inutile. Allez voir ailleurs.

Il tourna alors son regard vers Brexinga, et finit mentalement:

*Je n'ai pas plus que toi l'envie de rester ici tout compte fait. Je te suis, mais pas de gaité de coeur.*

Hathir étira ses grandes ailes et décolla, restant en vol stationnaire à quelque dizaine de mètre au dessus de la ville.





Héhéhé:
 



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 6699
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Brexinga
Dirigeant de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: [Guerre] Opération vaseline beurrée | Jeu 24 Juil 2008 - 2:52


Tient il ne manquait plus que sa à la ville, deux tornades, dont une créé par leur alli.ées, c'était à ne plus rien y comprendre, la première aussi destructrice que meurtirère qui empalait quiquonque s'en approchait, la deuxième qui incinerait tout près d'elle. Bah l'important dans tout ce beau carnagae s'était que maintenant que la chaleur ambiante avait légèrement, disons el comme sa augmenté les hommes de mains du Surda ne me lancerait plus de flèches et je pourrit garder mes cuisses sauf encore quelques temps, c'était déjà un bon début.
Le message de Marek était clair, il ne voulait pas me suivre mais je sentais qu'il avait quelque chose derrière la tête, il ne devait pas être si niais, il devait ien savoir que c'était pour le vaincre que je voulais l'affronter. Quel gééral piteux ferait t-il si il n'était même pas capable de prévoir un coup si visible.


*Suis moi*

l'air sous mes pieds et sous ceux de Saiden se condensa lentement et durcit finalement. Uenplaque identique à celle qui nous soutenait dans les airs se trouvait sous nos pieds. Je nous éleva dans les airs pour prendre beaucoup d'altitude. je ne voulais pas faire prendre de risque à Afganir donc je nous avait retirer de la bataille avant qu'il ne nous ramasse. Il approcha de la plaque et j'embarqua sur son dos et intima à Saiden de faire de même. Je regarda pour m'Assurer que MArek nous suivait et nous décollâmes vers un endroit plus calme.


If you wanna be the best, You've got to take out the best
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 2744
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Gabarel
Message Sujet: Re: [Guerre] Opération vaseline beurrée | Jeu 24 Juil 2008 - 8:36


( ne faisant qu'accompagner le post de Brexinga, mon post sera court.)

Déja? Décidément, il avait mit d'emphase sur une période du plan qu'il pnsait qui allait durer longtemps. Bien qu'il se réjouissait à l'idée d'avoir capturé un deuxième chef, il se désolait de ne pouvoir infliger de sévère leçon au commandant ennemi. Le temps, les circonstances jouaient contre lui. Mais il allait le revoir, ça, il en était certain.

Il rangea ses épées et prit une position calme et sereine. Seul son regard trahissait sa posture, car il étaient pointés vers le commandant. Les seuls paroles qui accompagnèrent ce regard lui furent destinées, en pensée:

*Qui que tu sois, je te conseille de profiter de ce soundain moment de répit car la prochaine fois que nous nous croiserons, ton sort sera différent...*

La phrase n'était pas encore finie qu'il avait déjà disparu dans les airs.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeant du Cam Serarna

Nombre de messages : 14917
Âge : 26

Voir le profil de l'utilisateur http://viederoliste.fr


Marek
Dirigeant du Cam Serarna
Message Sujet: Re: [Guerre] Opération vaseline beurrée | Jeu 24 Juil 2008 - 11:41


[Afganir c'est quoi? Un Fangur? Un Lethrblaka? Ou un ridicule petit canasson avec des ailes style Kaylan?^^]

Hathir suivit donc les deux autres, en restant tout de même à une certaine distance. Assez pour l'entendre et pour le voir, et trop loin pour se prendre un coup d'épée. Bien que l'épée soit inutile ici Marek le savait.
Sans quitter des yeux le cortège devant lui, Hathir parla à Marek, qui protégea la conversation (oui je sais le faire alors vous n'êtes pas sensé entendre...):


*Qu'as-tu derrière la tête?*
*Des cheveux.* répondit Marek sans sourire.
*Répond moi franchement où je fais en sorte de te faire vomir ce que tu as mangé!*
*Tu le sais très bien ce que j'ai en tête. Tu sais tout ce que je sais de toute façon je te le rapelle.*
*Oui mais je voudrais te l'entendre dire.*
*Arrête et regarde ou tu vol.*

Hathir grogna, mais se reconcentra sur Brexinga.





Héhéhé:
 



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 6095
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Svean
Message Sujet: Re: [Guerre] Opération vaseline beurrée | Jeu 24 Juil 2008 - 20:52


(Bien j'annonce, Feu Follet prépare ton message de défaite, car mon prochain message, sera celui de ta défaite^^)

Deux rochers partirent en direction d'une tour de siège, rien ne semblait pouvoir les arréter...Les soldats firent leur dernière prière, pensant une dernière fois à leur famille. Famille qu'il laissaient derrière eux...Il leur restait a peine le temps de faire une dernière prière a Mastaï, ils fermèrent les yeux, résignés a mourir digne...
Mais les choc ne virent pas, il y eut deux détonations, d'une puissance inouïe, rien d'autre...Ils étaient sauvés, mais ne voyaient pas leur sauveur, peut etre était-ce l'un des dragonniers...
Une personne apparut sur la tour de siège, elle était habillée de noir, pour quiquonque l'aurait vu de prêt, elle avait de cour cheveux blancs, et des yeux d'un bleu glacial, un regard dur, froid. Un visage taillé a la serpe, un corp solide, c'était un guerrier, pur et dur. Une aura qui montrait une puissance relativement moyenne, cependant, son sort précédemment prouvait le contraire...Il venait de faire littéralement exploser les deux projectile en l'air, les faisant passer du stade de roc a celui de poussière en moins d'un centième de seconde.
Il regarda les forces armées du concile, 50 000 hommes, et ce pour attaquer une ville comme Petrovya, il soupira, une perte de temp...Utiliser une armée alors que deux hommes pouvait remporter la ville...Son regard tomba sur la personne qui cherchait, Laïaga qu'il s'appellait, un dragonnier d'exeption, et la personne qu'il lui fallait.

Un esprit touchat celui de Laïaga, alors que la personne qui venait d'arriver à la bataille ne lui disait rien, l'esprit en revanche, il le connaissait très bien. Une phrase vint a lui:

*Pas mal non? J'ai une idée, on va accélérer les choses...*

Laïaga entendit trés distinctement le plan, en soit ce n'était pas la mer a boire, ce serait rapide bref concis. Il n'y avait que très peu de marge de manœuvre pour les enemis, c'était le but.

*J'ai dejà commencé...*

Il parla alors, sa voix, glaciale, cruelle, raisonna dans toute la ville.

"Bonjours habitants de Petrovya, je suis Fylxan, représentant du concile en l'absence de Brexinga, priez..."




Présent sur le forum que le week end.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeant du Cam Serarna

Nombre de messages : 15511
Âge : 26

Voir le profil de l'utilisateur http://brisingr.forumactif.org/corbeille-f19/sur-le-lac-leona-un


Laïaga
Dirigeant du Cam Serarna
Message Sujet: Re: [Guerre] Opération vaseline beurrée | Jeu 24 Juil 2008 - 23:02


La porte explosa. Elle ne fut pas ouverte par des hommes ou enfoncée par un trébuchet, non, simplement, elle explosa, comme projetée par une force supérieure, que rien n’arrêtait. J’avais reconnu l’aura noire comme les yeux d’Orizä d’Emy Law.
Le sorcier était là, comme promis, cette espèce de sadique nous épaulait, et, bon sang, il nous épaulait bien ! Il n’avait rien d’un débutant ou d’un boulet que l’on devrait se trainer au pied, non, c’était un guerrier accompli qui usait avec astuce de ses pouvoirs.
Je vis la colonne de troupes qui s’avançait vers le beffroi se faire cribler de toutes sortes de choses qui faisaient mal. Il y avait là-dedans des gros cailloux, des petits cailloux, des javelots, mais, chose surprenante, des sortes de boules de feu qui explosaient dans un déchainement infernal presque digne de Taya. Je vis des dizaines d’hommes avalés par des flammes qui embrasaient même les pavois et que rien ne semblait pouvoir éteindre. C’était une calamité, cependant, j’avais d’autres chats à fouetter, et mes hommes, habitués à se battre sans le soutien d’un mage, se débrouillaient de leur mieux, bien qu’il n’y ait pas grand-chose à faire, n’eut été continuer à avancer. Ils grimpaient sans cesse sur le mur adverse, mais les ennemis n’avaient pas encore donné la pleine mesure de leur nombre, et ils se renouvelaient sans cesse, cependant, les engins lourds des Surdans eurent pour effet de faire de grands trous dans les assaillants Conciliens.
Je disparus, et reparus l’instant suivant à côté d’un scorpion qui faisait décidément un carnage dans mes hommes. L’animal de bois et de métal s’affaissa dans un craquement sonore et les servants eurent les cervicales brisées net.
Je sentis soudain une puissance nettement plus dangereuse que toutes celles que j’avais ressenties jusque là émaner de Petrovya. Celle, non pas de mages sans envergure mais nombreux, mais celle d’une seule personne, aussi puissante que des centaines de mages réunis, bref, suffisamment puissante pour nous inquiéter, nous, maître dragonniers. Mais dans le tumulte, les morts et les déchainements de magie incessants, il m’était impossible de repérer ceux qui possédaient cette puissance. Elle semblait émaner de partout à la fois. Comme si tous les mages avaient lié leur esprit, mais que le total était supérieur à la somme des parties.
Ils devenaient dangereux, il fallait terminer cela au plus vite. Je n’avais pas ressenti d’attaque, cependant, je vis que Taya était sous le coup d’une frappe ennemie. Elle avait plus qu’efficacement protégé son corps, mais son esprit semblait être aux prises avec cet ennemi puissant.
Je sentais une rage insondable émaner de cet affrontement, agrémentée d’une terreur sans nom. Qui que soit son adversaire, il avait de l’envergure, le bougre ! Car il négociait son engagement avec maestria, et dominait admirablement ses émotions. Dans un duel d’esprit à esprit, laisser libre cours à ses émotions, c’était la mort assurée. Et je connaissais Taya. Sous ses airs de gamine étourdie, elle n’était pas qu’à moitié aussi dangereuse qu’elle voulait bien le faire croire. Si faille il y avait, notre adversaire en pâtirait, et quelque chose me disait que la réciproque n’était pas moins fausse.
Dans mon camp, les hommes commençaient à avancer vers les portes de la ville. C’étaient des piquiers, des archers, et des cavaliers, ils formaient une themata qui s’apprêtait à marcher sur la ville, mais leur formation s’étiolait pour ne pas former une cible trop évidente. Un droungos de nos propres archers montés épaulé d’une kentouria de magiciens s’attaqua aux dragons ennemis, répondant aux flèches par les flèches, et assaisonnant le tout d’une magie destructrice car à base de sorts mineurs. Pincer une artère, briser un os, et au final, mettre hors de combat la cible. Ils étaient efficaces, un contact visuel leur suffisait, et les archers montés s’occupaient d’empêcher les dragons de s’approcher au contact ce qui n’aurait pas été bon pour les magiciens.
Je sentis pendant ce temps la présence de Brexinga, qui s’opposait à une autre, bien plus grande que lui, plus grande que moi-même, mais c’était celle de plusieurs hommes, et le fait qu’ils soient plusieurs les rendait moins efficaces. Cependant, je doutais que Brexinga puisse l’emporter face à ça, de mon point de vue, il était magiquement surclassé, tout Ombre qu’il soit, et sa survie résidait dans la fuite, mais je ne m’attardai pas plus que ça sur son combat, qui n’était pas spécialement le mien.
Je me téléportai près d’une catapulte. Elle s’apprêtait à tirer un de ces projectiles incendiaires. Au moment où la verge allait se détendre, je posai ma main dessus, la maintenant en place. Les hommes me regardèrent avec des yeux emplis d’effroi. L’un d’eux bégayait. Ils n’eurent cependant pas le temps de tirer leurs armes. La catapulte explosa en une nuée d’échardes qui les tua, même à travers leur armure (la catapulte, c’était pour le style, puisqu’au final, j’avais utilisé de la magie pour être sûr qu’ils ne se relèveraient pas). La jarre de céramique tomba dans ma main, je l’observai longuement, me promettant de réinvestir le concept, et l’envoyai à la force de ma magie sur des bâtiments de la ville.
Je m’apprêtais à reprendre mon carnage, je disparaissais et reparaissais sans cesse, abattant les catapultes incendiaires, quand deux détonations retentirent dans l’air, faisant trembler les murs. Je n’eus pas besoin de regarder pour savoir qui avait fait ça. Et pourtant, quand je regardai, je ne vis pas celui que je m'attendais à voir. Il n'y avait qu'un Ombre aux cheveux blanc de neige. Il dégageait une certaine puissance, à vue d'aura, mais rien à voir avec le sort qu'il avait entrepris, ce qui faisait de lui un paradoxe sur pattes.
Il me fallut plusieurs secondes pour appréhender la situation, soudain coupé dans mon élan de destruction. Puis une voix résonna dans mon esprit, m'expliquant ce qu’il y avait à faire. Rien que ça ? C’en était enfantin. Pourtant l'esprit dans le corps de l'Ombre avait raison, bien entendu. Il avait parfaitemfsvent conscience de ses limites, comme des miennes, et en substance, on pouvait à peu près tout multiplier par deux quand on s’attelait de conserve à une tâche.

*Hé bien mon vieux, tu n’y vas pas par quatre chemins…rétorquai-je avec amusement. Mais voilà une idée qui me séduit, qui plus est, elle sera efficace. *

Je m’attelai à la tâche. Ce n’était pas une mince affaire, pas à cette envergure, cependant, nous y arriverions. Une seule chose m’inquiétait. Cette puissance soudaine que j’avais ressentie, comme supérieure à la somme de ses parties. Celle de quelqu’un qui n’avait pas l’air d’avoir quoi que ce soit à nous envier niveau magie.
Si ce quelqu’un se décidait à m’attaquer maintenant que j’étais occupé à quelque chose, bien que mon esprit soit retranché derrière son cocon de lames, bien que mon corps soit enveloppé d’un manteau d’énergie, bien que je sois caché dans une ruelle pour être tranquille, flux dissimulés, invisibles aux yeux de la magie, je craignais cette alternative.
Les hommes débarqués du beffroi continuaient pour leur part leur lutte acharnée. Ils étaient féroces au combat, et tenaient maintenant un scorpion, qu’ils ne se gênaient pas pour employer.
Mais tout ça était vain.



   
L'heure de la faux a sonné
On n'arrête pas la grande horloge
Le vent divin l'a emporté
Pourtant cela t'interroge
N'as-tu rien à regretter ?

Spoiler:
 


Dernière édition par Laïaga le Ven 25 Juil 2008 - 13:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 5039
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://samoth-wotan.newgoo.net/index.htm


Samoth Wotan
Message Sujet: Re: [Guerre] Opération vaseline beurrée | Ven 25 Juil 2008 - 11:25


(Je suis acctuellement en vacance. Mon post est donc occasionnel. Ainsi permettez de l'inserer la.)

Samoth, soutenu dans les airs par Jarzahl, combattait du mieux qu'il pouvait, utilisant sa large épée comme principale arme, et reservant sa magie au cas de danger plus important. La place était a présent infestée d'ennemis, et leur nombre ne laissait pas presager une eventuelle victoire de la part de ceux que Samoth defendait.

* L'espoir fait vivre*

C'est du moins ce qui se disait fréquemment. Et ainsi le dragonnier, sautant sur tout ennemis au'il appercevait, en occissait le plus au'il en pu, respectqnt a peine les limites physiaue qu'ordonnait son corps. Il apercut qlors Laiaga, dans un coin, et peut etre y avait il la une opportunité. Malheureusement, il était assiegé, et ne pouvait rien faire. Il allait meme etre contraint de fuir, submergé par le nombre d'ennemis...


Samoth Wotan, Chevalier Dragonnier, dit à la la large lame, voyageur aguerri, guerrier redoutable, magicien reconnu, enseigne la science et théorie des magies antiques à travers le pays, et fut récemment promu directeur de la Bibliothèque et du département de l'éducation en qualité d'érudit au sein du Vanyali, nouvellement Chef de Clan.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 60

Voir le profil de l'utilisateur


Feu-follet
Message Sujet: Re: [Guerre] Opération vaseline beurrée | Ven 25 Juil 2008 - 14:22


[Brexinga, Saïden, j’ai la flemme de lire vos posts, donc je vais considérer que vous vous êtes tirés pour faciliter les choses.]

Les deux rochers lancés par les mages furent stoppés en plein vol, fabuleuse détonation qui laissa lesdits mages pantois. Ils venaient de voir apparaître quelque chose de bien plus puissant qu’eux. Et, manque de chose, la puissance qu’ils percevaient de cette chose avait l’air encore en deçà de la réalité.
Mais ça, ils ne pouvaient pas en jurer, il leur manquait des compétences pour approfondir la chose.
Ils virent alors la dizaine de milliers d’hommes qui avançait vers la ville. Ils étaient perdus. Des piquiers arrivaient en tête, bien sûr. Case jura dans sa barbe, tentant tant bien que mal de garder un œil sur toute la bataille.
Les mages qui étaient apparus dans une cour s’étaient en allés avec le dragonnier, évitant ainsi la cuisante défaite que leur auraient infligé ses propres hommes. La dragonnière, celle qui avait attaqué la première, avait disparu dans les cieux, et Gaëlle Dakaran avait dû cesser son combat mental, faute de contact visuel. Elle semblait toujours en rage. Plusieurs de ses hommes avaient du mourir.

-Rapport ! aboya Case pour la remmener à l’instant présent.

Elle sembla ébranlée, et battit plusieurs fois des paupières avant de répondre d’une voix atonne :

-Elle en a tué plus de trente, dit-elle comme elle aurait annoncé qu’il allait pleuvoir. Mais on lui a fait mal aussi. Cependant, je n sais pas si elle compte revenir. Mais il vaut mieux éviter d’essayer de l’attaquer sans la voir.
-Vous pouvez faire quelque chose pour ça ? demanda le commandant en désignant les hommes qui approchaient, innombrables, vers la ville. Avec votre magie.

Gaëlle le regarda avec des yeux froids comme la mort. Case déglutit péniblement en se disant qu’il était entrain de se faire impressionner par une subordonnée. Elle semblait à moitié morte depuis son retour de ce combat. Soudain elle leva le bras. En direction de la plaine et de l’armée Concilienne. Elle l’abattit, et un nuage de poussière s’éleva dans l’air, passant loin au-dessus de la muraille. Case le regarda, et reconnut le sort lancé par le dragonnier qui était arrivé en courant.
Nuage de poussière mortelle. Il se demanda à quel point cela ressemblait un sort complexe. Il préféra éviter de poser la question, et se contenta de rester devant celle qui représentait maintenant leur meilleur atout.
Le nuage de poussière à haute vélocité fila comme le vent et traversa le groupe de dix mille hommes dans un nuage de sang. Même en s’écartant comme ils le faisaient, les soldats étaient trop proches pour limiter l’effet du sortilège, qui requérait tout de même le concours de plusieurs centaines de magiciens.
Mais il fallait faire quelque chose pour le beffroi qui continuait d’avancer. Tandis que les catapultes donnaient avec tout ce qu’elles avaient sur les soldats en route vers le premier beffroi, accompagnés d’archers, ce qui ne semblait que ralentir la progression adverse, tandis que Gaëlle Dakaran faisait payer les soldats adverses pour ce qu’avaient réalisé leurs chefs, les trois cent mages du second bataillon firent leur apparition sur les remparts.
Ils avisèrent le mage qui protégeait le dernier beffroi, se consultèrent brièvement, avant de lancer leur attaque. Ce serait un petit sort. Il s’agirait de fragiliser l’essieu avant des quatre roues du beffroi. Sauf qu’ils allaient s’opposer à des mages, dont un très puissant. Mais il fallait espérer qu’il soit occupé ailleurs. Les trois cent mages prononcèrent les mots de pouvoir qui retentirent dans l’air comme un glas, et la magie se lança à l’assaut du beffroi.
Pendant ce temps, jaillirent au galop de la ville deux escadrons de lanciers lourds. Ils ne prirent pas la peine de s’occuper des dix mille hommes en approche, ils se déployèrent en deux escadres qui passèrent de part et d’autre du groupe de dragons pour venir encercler les cavaliers adverses. Les lanciers lourds chargèrent dans leurs opposants, laissant les magiciens aux dragons, qui étaient plus nombreux, malgré les pertes sévères dont ils étaient victimes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 3240
Âge : 20

Voir le profil de l'utilisateur http://rebellion-rpg.forumactif.com/


Raïta
Message Sujet: Re: [Guerre] Opération vaseline beurrée | Ven 25 Juil 2008 - 15:18


Ritos n'en pouvait plus de l'attaque alors décida de se téléporté pour échapper à Laaiga c'était ça seul chance elle dit par pensé à feu-follet:

-Je suis désolé mais je n'en peux plus!

Ensuite elle se téléporta loin de Petrovya elle avait utilisé pratiquement toute son énergie il lui restai même pas le 1/8ème de son énergie vitale...Elle laissa derrière elle une petite flaque de sang...car elle s'était cogné la tête on se relevant...Et puis elle sombra dans l'inconsciente cependant elle savait une chose elle était hors de porté de son ennemi mais elle avait laissé tombé Petrovya et elle s'en voudra toute sa vie...mais elle ne pouvait rien y faire pour le moment elle n'était même pas capable de se relevé...

[désolé pour le court poste mais je n'ai pas du tout le temps!]


Le vrai bonheur coûte peu ; s'il est cher,c'est qu'il n'est pas d'une bonne espèce.



Une fleur,

Un cœur,
Du bonheur.

Merci à Sabretran pour le Kit.

[Messagère du Vanyali]
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 5039
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://samoth-wotan.newgoo.net/index.htm


Samoth Wotan
Message Sujet: Re: [Guerre] Opération vaseline beurrée | Sam 26 Juil 2008 - 10:29


Samoth était non loin de là, il vit Ritos partir, mais il ne lui en prit pas désolation, car nul ne doit être forcé de combattre, encore moins lorsque les blessures ne le permettent que peu. Il était cependant désolé de la perdte d'un bon combattant dans ce camps.

* Elle pourra au moins participer à d'autres bataille ainsi *, répliqua Jarzahl qui, muni d'une armure de fer, attaquait par ses crocs les ennemis du dragonnier.

* Tu as bien raison*

Sur ces entrefaits, la violence des combats ne cessa point. Le dragonnier ne pouvait pas se joindre à la stratègie de défense de la ville, car il était là où les ennemis l'assaillait en nombre trop important pour une fuite immédiate. De plus, son dragon n'était pas encore en âge de le porter. Il se contenterai donc d'aider en combattant les soldats conciliens. Il était cependant contraint de perdre sans cesse du terrain et de reculer en abandonnant ses positions. Ainsi il pourrait tout de même trouvé un moyen efficace de se désengager lorsque cela serait nécessaire.

[ Même si l'ordre des tours( dont je ne fais pas part) n'est pas tout a fait respecté, comprte tenu du fait que mon post n'apporte pas grand chose au combat, j'imagine qu'il conviendra. ]


Samoth Wotan, Chevalier Dragonnier, dit à la la large lame, voyageur aguerri, guerrier redoutable, magicien reconnu, enseigne la science et théorie des magies antiques à travers le pays, et fut récemment promu directeur de la Bibliothèque et du département de l'éducation en qualité d'érudit au sein du Vanyali, nouvellement Chef de Clan.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeant du Cam Serarna

Nombre de messages : 14917
Âge : 26

Voir le profil de l'utilisateur http://viederoliste.fr


Marek
Dirigeant du Cam Serarna
Message Sujet: Re: [Guerre] Opération vaseline beurrée | Sam 26 Juil 2008 - 11:37


[Tu ferais même mieux de partir, vu que Petrovya est déjà tombée^^ Et rejoindre l'armée de l'Alliance à Cithri]





Héhéhé:
 



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 10255
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Arkillon
Message Sujet: Re: [Guerre] Opération vaseline beurrée | Sam 26 Juil 2008 - 21:03


Sur une coline ou l'on pouvait voir tous les combats. Une legere fumee planait dans l'air, cette fumee devenait de plus en plus sombre et de plus en plus dense. Le gaz prenait de plus en plus de place jusca etre si present que l'on pouvait distinguer trois silouettes. Soudain la fumee se dissipa et laissa a sa place Arkillon et ses deux aprentis. Le tous avait duree moins de quelques secondes.

L'ombre avanca de quelques pas et regarda les astiliter avec un leger sourire. Ahhh... la guerre. Rien de plus distraillant. En meme temps qu'il examinait les pogres des legions consiliennes il cherchait de son esprit tous le champ de guerre a la recherche de Ritos. Il ne sentit qu'un residut de son aura, elle s'etait teleporter il y a moins de quesques minutes. Ce qui etait bien avec la teleportation c'est qu'un utilisateur de faible niveau ne savait pas comment brouiller les pistes de sa destination. Arkillon sut donc ou elle s'etait rendu. Mais son niveau d'energie etait a son plus bas. Il allait lui laisser encore quelques moments avant de l'enterrer.


" Kaylan, on dirait bien que ta cible n'est plus ici. Cela ne fait rien, je sais ou elle est, mais nous lui laisseront encore quelques instant de vie, son energie est faible. J'imagine que tu la veux a pleine puissance. Seardwin, Kaylan, vous etes ici en guerre, alors profiter en pour vous distraire un peu. Mais vue l'etas des combats Petrovya vas tomber. Nous allons a Cithri. "

Arkillon se retourna et remit une main sur chaque epaule. Ils disparurent pour Cithri.


Death smiles at us all. All a man can do is smile back






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeant du Cam Serarna

Nombre de messages : 15511
Âge : 26

Voir le profil de l'utilisateur http://brisingr.forumactif.org/corbeille-f19/sur-le-lac-leona-un


Laïaga
Dirigeant du Cam Serarna
Message Sujet: Re: [Guerre] Opération vaseline beurrée | Mar 29 Juil 2008 - 17:28


[Je post juste pour détacher quelques gugus, la suite de la bataille attendra le sieur Svean.]

Taipei reçut les ordres par pensée, comme il aimait si peu que ça arrive. Il se sentait lésé de ne pas savoir lancer leurs sorts, et faire leurs tours de passe-passe. Mais tout le monde n’a pas ce genre d’aptitudes. Lui avait toujours la pierre de Laïaga, ce qui était toujours mieux que rien, et même plutôt utile, même s’il ne l’avait pas ouvertement avoué.
On lui disait de prendre trente mille hommes, de se diriger vers l’est, sans se soucier plus avant de Petrovya. L’ordre venait de Laïaga lui-même, qui était tenu au courant des récentes évolutions de la situation de tout un chacun par ses propres éclaireurs. Les magiciens pouvaient se révéler diablement efficaces dans ce genre de situation.

*Je me retire, annonça-t-il au dragonnier encore en ville. *

Celui-ci répondit avec une voix qui semblait lointaine :

*Allez, général. Vous aurez peut-être du soutien par là-bas. Prenez les ponts et les gués, rien ne doit passer…*

Le général acquiesça de nouveau, et donna l’ordre de se mettre en marche. Une partie du campement fut démonté, et ce furent trente mille hommes qui le quittèrent en colonne.



   
L'heure de la faux a sonné
On n'arrête pas la grande horloge
Le vent divin l'a emporté
Pourtant cela t'interroge
N'as-tu rien à regretter ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 6095
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Svean
Message Sujet: Re: [Guerre] Opération vaseline beurrée | Mar 29 Juil 2008 - 23:49


Je ferma les yeux, un flux arrivait, puissant, trés...En fait, 300 magiciens venaient de s'unir afin d'attaquer le beffroi. Il me fallais comprendre le flux, comprendre et parer...
"Naïrobi"
Il arrivait, trés rapidement, d'une puissance effrayante, un sort absolu, je devais detruire le flux, le detourner prendrai trop de temp...Et beaucoup trop d'énergie...Je laissai Laïaga le soin de continuer les opérations tandis que je luttai contre ce sort, je prononça quelques mots, destinés a changer les embranchements des flux. Je devais faire apparaitre quelque chose daspirable de ce sort...Quelque chose qui me serai profitable...
Une boule de lumière apparut soudain au sol, filant rapidement vers le beffroi...La lumière, elle ne me poserai pas de souci...J'attendit, ultime seconde, je plongeat au sol, la boule de lumière arrivait, je m'ouvrit à elle...Je pouvais utiliser cette energie...Elle m'aiderai.
Je ferma les yeux, nous avions pas mal avancés, le sursaut d'énergie m'aida a finir
.

*On est ok, je prend la suite des opérations, dirige toi avec les troupes vers la prochaine*

D'un saut l'ombre se dressa sur le beffroi, ce dernier avait cessé d'avancer, les troupes elles même avaient cessée d'avancer. Tout mouvement avait l'air bloqué...
Sa voix parvint aux habitants de la ville:


"Habitans de Petrovya, votre chemin se termine ici. Ou plutôt prend un tournant. Vous vous êtes batu avec courage, et le concile apprécie, à l'heure ou je vous parle, combattre ne sert plus a rien, en effet, d'un mot de ma part, je peut faire exploser la ville, littéralement. Rejoingez les troupes concilliennes, et Petrovya bénéficiera de la protection du concile, de celle de son armée. Dans le cas contraire, Petrovya et ses habitants ne nous poserons plus de problème..."

L'ombre laissa passer quelques secondes avant de rajouter:


"Je suis prince, je vous laisse une minute pour vous concerter, passé ce delai, je reposerai ma question si réponse il n'y à pas. Il est inutile de dire que si je n'ai pas de réponse, la ville sera rayée de la carte."


(Pour la précision, on vient d'appliquer un bouclier dans toutes les rues, a 20 cm du sol, dans lequel il y a du dihydrogene, beaucoup de gaz, inutile de dire qu'avec une flamme, boum^^)




Présent sur le forum que le week end.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 60

Voir le profil de l'utilisateur


Feu-follet
Message Sujet: Re: [Guerre] Opération vaseline beurrée | Sam 2 Aoû 2008 - 16:08


Case jura. A haute et forte voix cette fois-ci. Il donna un coup de poing sur les remparts. Les mouvements s’étaient arrêtés dans les deux camps. Les hommes n’avançaient plus, ne se battaient plus. Ni les siens ni les leurs. Tous se demandaient s’il disait vrai. Ou s’il mentait. Case aurait parié que c’était du bluff. Il y allait au culot, à tous les coups. Il se tourna vers la magicienne, Gaëlle Dakaran. Elle se mordit la lèvre inférieure jusqu’à ce que le sang perle. Elle avait les larmes aux yeux.

-Il dit vrai, répondit-elle à la question muette. Je ne sais comment, ces fumiers ont réussi leur coup. On est piégé, commandant, bien piégés.
-Je vois…

Une minute. Il n’avait pas le choix. Qu’est-ce qu’il pourrait bien faire ? Il regarda de nouveau la jeune femme.

-Vous pouvez fuir ? questionna-t-il. Avec votre magie.
-Il faudra que je tue plusieurs centaines des miens pour ça. Nous ne pouvons fuir en même temps. Ils resteront forcément là.
-Alors faites-le, répondit Case d’une voix atone. Vous représentez notre meilleur espoir. Face à ce qui nous attend.
-Je ne peux pas ! répondit la jeune femme. Ils m’ont fait confiance, et c’est un meurtre.
-Je vous ordonne de le faire, reprit Case. Je vous ordonne d’absorber toute cette énergie, et de vous enfuir d’ici, quitte à les tuer, et je vous assure que c’est le mieux que vous puissiez faire.

La discussion semblait vouloir s’éterniser. Case dut réitérer son ordre plusieurs fois avant que la jeune femme n’accepte. Et ne disparaisse. Près de cinq cent hommes s’effondrèrent de concert à ce moment-là. Case sentit son cœur se serrer. Ça en ferait cinq cent de moins au service du Concile par la suite.
Puis il se tourna vers les mages du second bataillon. Qu’ils fassent passer le message. Petrovya se rendait…Enfin, il se tourna vers le mage sur le beffroi.

-Nous capitulons, dit-il. Espèce de sale vicieux félon, nous nous rendons. Levez votre sortilège…


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeant du Cam Serarna

Nombre de messages : 15511
Âge : 26

Voir le profil de l'utilisateur http://brisingr.forumactif.org/corbeille-f19/sur-le-lac-leona-un


Laïaga
Dirigeant du Cam Serarna
Message Sujet: Re: [Guerre] Opération vaseline beurrée | Sam 2 Aoû 2008 - 16:19


Le sort était tissé. Fabuleuse toile de magie. Alors je le laissai aux bons soins de mon allié. Je n’allais pas m’éterniser ici, mon rôle était terminé. Je sentis un grand nombre de morts, en même temps. Et une téléporation. Quelqu’un ici avait suffisamment de puissance pour se téléporter. Cela pourrait nous poser problème par la suite.
Mais il était de toute façon impossible de la suivre. Il aurait fallu me focaliser sur son esprit d’emblée pour pouvoir la repérer à distance, or je ne l’avais pas fait. Je me relevai, ajustai ma tenue et remis en place mes barrières mentales et physiques, avant de me mettre en marche.
Pas de téléportation, je sortis par la grande porte, d’un pas alerte, faisant profondément ressentir leur défaite aux défenseurs. Personne ne leva son épée sur moi. J’avais un petit sourire satisfait. La porte défoncée passée, je disparus dans un nuage de fumée diaphane.



   
L'heure de la faux a sonné
On n'arrête pas la grande horloge
Le vent divin l'a emporté
Pourtant cela t'interroge
N'as-tu rien à regretter ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 6095
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Svean
Message Sujet: Re: [Guerre] Opération vaseline beurrée | Sam 16 Aoû 2008 - 0:41


Une semaine...Le temps de repos auquel auraient droit ces soldats était d'une semaine. Ils pourraient alors s'addonner a tout les loisirs qu'ils voudraient, avoir leur temp libre...Mais après, aprés commencerai le vrai combat. Petrovya avait appri le général Case, n'était qu'une echaufourrée, un entrainement. Le but était tout autre se doutait-il...
L'homme face a lui lui avait tenu des propos grandiloquent sur un Surda puissant, un Surda libre, qui le serait sous le controle du concile des ombres...
Le Concile...Le concile des ombres avait préparé le coup, il possédait une puissance assez destructrice afin de renverser ce pays, et Case le savait, surtout si ils réitéraient cette même technique a chaque foi...
C'est ainsi qu'une semaine aprés, Case se mettaient en route avec ses troupes, un total de 15 000 hommes se mettaient en route afin de rejoindre le reste de l'armée, des armures flambant neuves, des armes toutes aussi neuves, le moral des troupes n'était pas a son plus haut degrès, mais ils avaient espoir que les villes tomberaient une a une, aussi vite que ce qu'était tombé la leur...

Les troupes sortaient de Petrovya, se dirigeant vers le gros de l'armée du Concile, mon role ici était terminé, j'avais fait ce que j'avais a faire. Je pensai que Petrovya n'avais rien a craindre, elle n'était qu'une petite ville, elle était protégée par ce qu'il restait d'hommes, ce serait probablement suffisant.
Je ferma les yeux, puis les réouvrit, je n'avais plus besoin du Naïrobi, il était fatiguant de l'entretenir, et user de l'energie pour rien ne me servait pas. Il était temps de passer à la prochaine, une ville sur trois, c'était déjà pas mal, mais il ne servait a rien de s'attarder. Les autres...


Petrovya est à présent Concilienne.




Présent sur le forum que le week end.
Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: [Guerre] Opération vaseline beurrée |


Revenir en haut Aller en bas

[Guerre] Opération vaseline beurrée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Hors RP :: Fantômes du passé :: RPs Achevés :: Surda-
Ouvrir la Popote