AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

[Invention]L'Oeil Perçant des Artificiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 221
Âge : 23

Voir le profil de l'utilisateur


Balgorf
Message Sujet: [Invention]L'Oeil Perçant des Artificiers | Ven 13 Nov 2009 - 23:45


L’Œil Perçant des Artificiers

Pourquoi envoyer dix carreaux à coté de sa cible, lorsqu’on peut en mettre sept au but ? Pourquoi ne tirer que dix carreaux d’ailleurs ? Ce sont les questions que je me suis posé. Et en réfléchissant un peu aux besoins des forteresses et des bateaux du forum, j’ai vu que la bonne vieille baliste était au point mais que très peu de RPistes se concentraient sur qui les maniaient et surtout comment. L’invention d’un appareil de visée semblait donc s’imposer.

I. Le concept
Pouvoir tirer plus efficacement, et viser une mouche sur les fesses d’un Urgal en colère à 200 mètres de là , voila le but de cette invention. Et c’est en accumulant les instruments de mesure à portée de main des balistères qu’ils peuvent additionner les informations qui peuvent faire dévier un tir de sa cible et les corriger.

II. La réalisation
L’œil des Artificiers se présente sous la forme d’une couronne de métal forgée, reliée des deux cotés par le dessus, légère et fine seule mais sur laquelle est ajoutée une quantité impressionnante d’instruments. On y trouve du coté gauche une longue vue, un viseur, une petite girouette marquée en un endroit d’un point de peinture blanche, pour pouvoir compter les tours et connaitre la vitesse du vent, et un mesureur d’humidité : un tube transparent dans lequel est déposé une fine poudre provenant d’une pierre bien particulière des montagnes des Béors, bleue ciel, elle s’assombrit graduellement lorsqu’elle est en contact avec de l’eau qu’elle soit liquide ou en suspension dans l’air. Du coté droit, on trouve une montre à gousset de fabrication classique mais résistante avec un mécanisme de retardement suspendue à une tige de métal, un rapporteur d’angle en fer sur lequel est accroché une flèche pivotante pour indiquer précisément l’angle de tir, et un niveau pour voir exactement l’assiette de tir. Le nombre des indicateurs ne permet pas de tous les maintenir en même temps au niveau de la vue, c’est pour cela qu’un mécanisme composé de nombreux engrenages actionnés par des poignées reliées à des câbles passant à travers la manche du balistère sert à faire basculer un à un les instruments lors de la visée.

III. Les avantages
Lors de la défense d’une forteresse, des balistères compétents sont essentiels pour maintenir la pression dans les rangs ennemis et les amener à commettre une faute décisive pour l’issue de la bataille. C’est par exemple en détruisant des béliers chose difficile et longue précédemment, que les défenseurs peuvent bloquer les assaillants au pied de l’enceinte extérieure des murs. Et, s’ils arrivent à passer et prendre la partie périphérique de la ville, c’est à ce moment qu’avoir un système de visée mobile est efficace, car lorsque les ennemis prennent possession des balistes et les retournent contre les défenseurs, la bataille est habituellement déjà terminée, les balistères se replient et prennent place dans la deuxième enceinte où les balistes sont moins nombreuses et ils se font tailler en pièces par leurs propres engins passés aux mains des attaquants. Alors que si les artificiers des défenseurs ont tous un système de visée aussi précis que l’Œil, ils l’emportent avec eux lors du repli et dès ce moment, l’infériorité numérique importe peu et les balistes ennemies ne résisteront pas longtemps exposées, immobiles et imprécises.

IV. Les faiblesses
L’Œil des Artificiers ne peut être utilisé sans une parfaite maitrise des instruments qu’il comporte, et une petite expérience sur le terrain, c’est pourquoi tous les balistères doivent suivre une longue formation aux sciences les plus modernes pour savoir ce que signifient toutes les instructions que donne l’Œil et les appliquer. J’estime le temps d’une formation courte au métier de balistère à deux ans d’études puis un an de pratique. Pour une formation longue, permettant d’accéder directement au grade d’officier pour commander un corps de balistères, je l’estime à trois ans de théorie puis un an de pratique en plus d’une formation militaire adéquate sur la stratégie de bataille. Ce qui rend les balistères chers à entretenir et à former.

V. Conclusion
L’Œil des Artificiers est un investissement assez onéreux et très porté sur le long terme, mais qui permet de gagner des batailles en limitant grandement les pertes humaines et matérielles. Une armée qui s’en dote doit pouvoir les rentabiliser.

VI. Extrapolations diverses
La création de l’Œil des Artificiers, a permis à un corps d’armée de se créer, plus même que cela : un ordre, composé de scientifiques de tous niveaux, ils constituent une élite, non seulement de savoir, mais aussi d’action car ils sont les seuls à pouvoir tenir à distance les redoutables dragons et leurs dragonniers qui faisaient tant de ravages parmi les pauvres rangs de l’infanterie. Une tradition s’est instaurée depuis la mise en service de ce régiment : chaque balistère, en plus de s’être fait forger sur mesure un exemplaire de l’Œil, le personnalise avec les armoiries de son choix placées sur le front, et peut faire ajouter aux instruments obligatoires, ceux avec lesquels il se débrouille et qui peuvent l’aider à envisager la trajectoire du carreau, comme un baromètre ou un compas pour certains.






"Un problème sans solution est un problème mal posé." Albert E.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

[Invention]L'Oeil Perçant des Artificiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Préambule :: Encyclopédie :: Divers-
Ouvrir la Popote