AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

[Taverne/ Mîm ( PNJ du Nomins ) ] Au Bonheur des Hommes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 10
Âge : 24

Voir le profil de l'utilisateur


Mîm Aeduccan
Message Sujet: [Taverne/ Mîm ( PNJ du Nomins ) ] Au Bonheur des Hommes | Jeu 22 Avr 2010 - 18:28


Mîm Aeduccan se tenait à son comptoir, les yeux scrutant le moindre geste de ces clients, ou plutôt de ces rares clients car ces derniers temps, la clientèle se faisait rare. Il avait l'espoir de déceler un quelconque signe de soif, il fallait dire qu'il était très bon pour cela après des années de bons et loyaux services auprès du Nomins, il fallait dire que leurs membres avait pris l'habitude des coups tordues et autres sombres complots et de soulager leur conscience dans la boisson, et pas dans n'importe quelle boisson, de la Bière, de l'Eau de Vie, un liquide jaune issu de plantes appelles Anis et provenant des Mers du Sud et qu'il se procurait par un marchand étrange avec un accent à couper au couteau et aux exagérations non-comparables. Ce dernier lui avait recommandé de couper cette alcool avec de l'eau et bien qu'il le fasse avec ces clients ( ca lui économisait l'alcool en question et en avait donc pour plus longtemps et donc plus d'argent ! ) lui n'y trouvait guère d'intérêt et le buvait pur, bien que fort, il aimait ça ! Un jour ce précieux liquide ferait la réputation des apéritifs il en était sur ! Il se procurait aussi du Vin, pas de la piquette comme dans nombres d'autres Tavernes, non du vrai, noble, fort en charpente ou sucré selon sa couleur et il en était fier. De nombreux autres alcools garnissaient les étagères de son établissement ainsi que sa cave et tous étaient triés pour leur remarquable qualité. Ah il était fier de son métier, ça oui ! De son établissement encore plus mais en ce moment, il était morose, les clients se succédaient, se ressemblant tous, la plupart étaient des habitués et il allait parfois boire un verre avec eux mais il sombrait dans la mélancolie et dans la torpeur que peut entrainer une longue durée sans user d'une poêle, il regarda la sienne, elle avait toujours été là pour lui, ça c'est sur et elle lui avait rendu maints services mais à présent ... elle pendait misérablement sur son clou. Parfois il avait envie de la ressortir pour des broutilles comme, « je suis sur que Machin a sifflé ma bière pendant mon absence » mais déjà que les clients ne se pressaient pas il n'avait pas besoin de se faire de mauvaise publicité en prime ... La nostalgie des temps ancien lui revenait comme une mauvaise bile après une soirée trop arrosée, on arrive à la contenir mais on sait que ça peut revenir encore plus fort et exploser ( ou dégouliner dans le cas de la bile ).
Autrefois, il voyait passé nombre de dignitaires, de soldats racontant leurs prouesses martiales et de déserteurs les abreuvant de récits de monstres inimaginables et autres joies du même genre. Bref en d'autres termes, il poireauté comme un vieux con attendant qu'un évènement vienne enfin perturber sa routine, et il avait bon Espoir qu'il arrive quelque chose puisque de plus en plus de rumeurs montés sur la mort des deux principales têtes pensantes du Nomins et les gens chuchotaient que se ne serait pas un vulgaire accident ni quoi que ce soit mais en fait un assassinat. Malgré son allégeance à Clan et toute la fidélité qu'il avait pour lui, il s'en réjouissait presque, il allait peut être enfin pouvoir ressortir sa Poêle chérie. D'ailleurs pour tromper son attente, il s'était mis en tête de la réastiquer pour éviter de retomber dans l'alcool, il fallait un minimum de classe pour participer à une conspiration ou un coup d'état et l'odeur d'alcool n'en faisait pas partie.
Puis il fut sorti de ses douces rêveries par un client un peu bruyant et surtout méchamment éméché ... Pas grave pour la mauvaise publicité, de toute façon l'homme en question importuné les clients et il aurait tellement mal à sa caboche qu'un coup de poêle ne le marquerait pas ... Puis en plus il le connaissait pas mais l'étranger n'allait pas tarder à découvrir qui lui était !
Il prit d'un geste vif et précis sa poêle, la soupesa, la souleva à plusieurs reprises et remarqua qu'elle était légèrement déséquilibré, faudrait revoir ça tient, puis s'approcha avec le sourire de celui tout à fait innocent.
Comme dit plus haut, l'homme était éméché et d'habitude même les plus éméchés reconnaissaient la forme de la poêle par un instinct de survie inné qui se réveillait alors en eux mais celui-ci ne semblait pas y faire attention, trop occupé à invectiver sa ... chaise ... oui, l'homme en avait après la chaise d'avoir bougé toute seule, du moins c'est ce que l'homme bourré à en tomber dans les cuves des latrines cru voir et qui le mettait dans un pareil état. Mîm le regarda quelque peu déconcerté avant de reprendre sa marche déterminé, on insulte pas son personnel même si c'est du mobilier, non mais ... Il marmonna un vague « s'prend pour qui c'lui ? Vais lui apprendre comment qu'on cause à mes chaises » avant de tapoter l'épaule de l'importun.


Début de la Scène de Théâtre, avec pour Personnage :

-Mîm en tant que Juge-procureur et accusateur ( puis accusé )
- Les clients comme jurés
- Un Client courageux pour l'avocat de la défense
- Le Client accusé
- Un Client proche de l'Accusé.


« - M'sieur, vous importunez mes chaises, v'savez que c'est passible d'un revers de Poêle et d'une reprise de volée de votre tête ? La défense a-t-elle quelque chose à dire avant que les jurés ici présent prennent leur décision ? fit-il en désignant de la main les autres clients qui hochèrent de la tête avec un rictus mauvais de ceux qui ne vont pas s'ennuyer.
- Grmbl, m'veux quoi le mioche ? Fit l'homme tout en hoquetant prise par une subite crise de bilisation aïgue le faisant s'epancher son liquide intestinal sur les pieds de Mîm.

- J'suis pas sur d'avoir tout compris là, vous savez que manque de respect à fonctionnaire, c'est un mot d'un lointain empire pour les incultes, c'est passible de vous faire récurer les saloperies que vous venez de déverser à mes pieds ? Fit un Mîm plongeait dans l'observation dégoûté du liquide qui lui mouillait ses pieds.

( Rire des Jurés, bien décidé à faire appliquer la sentence au malheureux sur les conseils du juge-procureur )


- Q'sequiveut que j'lui fasse au p'tit gros ?

- Je vous pris de m'excuser, ou pas d'ailleurs, vous pouvez me répéter plus intelligiblement cela ? S'insurgea le Tavernier au nom P'tit Gros ( ce qui remarquait le, le décrivait plutôt bien. )

- J'vousai dit que z'étiez qu'un P'tit Gros et que ... - il fut coupé par une nouvelle monté de liquide peu ragoûtant faisant remonté des morceaux de nourriture vieux d'au moins deux jours ( les frites en plat du jour s'étaient il y a deux jours )

- Ah, le défenseur ne peut se défendre seul, quelqu'un aurait-il l'obligeance de se porter avocat d'office ?

Après un instant de flottement, un habitué courageux s'avança et déclara :

« -Je déclare mon client non responsable de ces actes ! V'savez c'que c'est d'être alcoolique m'sieur l'juge non ? Eh bien en voilà un cas flagrant, je propose pour mon client un acquittement total et le paiement d'un soin par le dit accusateur-Tavernier dans un centre anti-alcool appelé aussi desintox' ( curieux nom vous me direz ... ) »

( Des huées s'élevèrent du public contre l'accusation de l'avocat de la défense et en faveur du Tavernier. )

« Messieurs je vous pris de bien vouloir vous calmer, vous savez que ces accusations sont graves M'sieur l'avocat de la défense ? » reprit le juge-Nain en tappant du poing dans sa poêle pour maintenir l'ordre.
« -Oui et je les maintiens ! » déclara fougueusement l'avocat

( Nouveau huées )

« -Très bien, alors la parole est à Mîm. ( Note du Narrateur qui s'ennuie : Avec une voix différente mais toujours le même personnage, et oui, il est schizophrène ! )
- Merci M'sieur le juge, tout d'abord, je voudrais vous faire remarquer l'absence de fréquentation de mon Auberge, si en plus je dois arrêter de servir les personnes saoules alors je peux dire adieu à mon fond de commerce ... Puis ce Monsieur a fait preuves de grossièretés à mon encontre, je réclame réclamation ! »

( Applaudissement dans la salle pour une fois ... )

« - Eh bien j'en appelle à présent aux jurés pour rendre leur décision ... Je juge cependant les attaques de l'avocat de – bruit mat sur la table, l'accusé bourré s'est écroulé, hésitation du juge – Feu ...

- L'est pas mort M'sieur le juge, il ronfle – fit le plus proche client du bourré.

- Et bien réveillez et cessez de m'importunez, donc je disais, les attaques de l'avocat de Presque Feu Monsieur sont irrecevable puisque vous me visez moi, et j'ai beau être schizophrène, je n'en reste pas moins attaché à mes sous. A présent Messieurs les Jurés, rendez votre jugement ... »

( Bruissements et murmures du côté des jurés, celui qui fut désigné par les autres prit la parole )

« - Je vous remercie Monsieur le Juge. Les délibérations furent âpres et ...

- Venez en au faites nom d'un chien cul-de-jatte ! S'énerva le juge.

- Et bien, l'Accusé est jugé à un double revers de Poêle et interdit de séjour dans ce noble établissement. Quant au Tavernier, il est entièrement blanchi et il lui revient de faire en sorte que le jugement soit rendu ... »

( Nouveaux applaudissements dans la salle, le Tavernier une larme à l'oeil )

« - Oh merci Messieurs, z'êtes trop bons v'savez ... »

Fin de La Scène ... Reprise de la Narration


Le Tavernier prit sa poêle avec plus de fermeté, pris de l'élan tel un sportif, se lança dans une ronde compliqué, s'approchant à chaque nouveau pas un peu plus rapidement du Client, toute Poêle sortit, et lui assena un magnifique revers qui fit un gong accusateur. Le Tavernier sourit, et salua son public qui le félicitait de son coup de maître lorsque l'accusé crut bon de se sentir honnête en disant qu'il avait le droit à deux revers ... Mîm n'en crut pas ses yeux mais finit par baisser la poêle et s'exclamer ( retranscrit dans un langage non traumatisant ) :

« - Ah mais c'est qu'il aime ça le p'tit salaud ! T'en r'veux ? - Puis regardant sa Poêle d'un air bizarre - Ben non moi pas, tu as réussi à rééquilibrer ma Poêle alors au final tu es acquitté toi aussi. »

Les applaudissements fusèrent dru une nouvelle fois et le nain aidant l'homme à se relever saluèrent le public main dans la main, avec un sourire presque complice.L'homme avait visiblement reprit ses esprits après le magnifique coup de poêle et les deux personnages ne semblaient pas s'en tenir grief.

« - En dédommagement, je vous offre à tous une tournée de ce que vous voulez – Fit Mîm d'une voix heureuse, il s'était bien amusé, puis plus bas – Et à vous, je vous offre le droit de rester ici le temps que vous voudrez !
- Euh Merci, M'sieur Mîm, je crois que je vais m'attarder ici alors ! »

Comme quoi, si le personnage de l'histoire est gentil, l'histoire ne peut pas se finir mal et celle ci n'y fait pas défaut. Cette histoire finit ainsi, autour d'une bonne pinte ( minimum local mais souvent les gens prennent une choppe d'un Litre, plus pratique à boire selon eux )

( En fait tout ça pour décrire le fait que Mîm est généreux dans le fond, mais faut gratter alors ! Et surtout qu'il s'ennuie ! Merci si vous avez tout lu. Je déclare la Taverne du Nomins Ageati, « Au Bonheur des Hommes » ouverte et que son Tavernier s'ennuie ! ) ( Ps : les femmes ne sont pas exclues bien entendu ! ) Et pour la description de la taverne et tout, c'est ICI
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 10941
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Garnyiss
Message Sujet: Re: [Taverne/ Mîm ( PNJ du Nomins ) ] Au Bonheur des Hommes | Dim 25 Avr 2010 - 16:16


Mieux vaut ne pas trainer sur certaines routes la nuit tombée. Selon les versions, il n' est en effet pas rare de trouver toutes sortes d'individus peu recommandables, allant de l'Ombre machiavélique au modèle standard du bandit de grand chemin. L'un de ces êtres cheminait justement sur un chemin défoncé, où les herbes folles le disputaient à une bonne épaisseur de gadoue gluante.

" Allez, plus qu'un petit kilomètre ! Faut se dire ça !!"

Son compagnon, emmitouflé dans un manteau que le manque de luminosité faisait passer pour acceptable, haussa les épaules d'un air maussade. Cela faisait maintenant quelque temps que l'autre ne faisait que lui dire qu'il ne restait plus qu'une poignée de kilomètres, sans pour autant que l'auberge se rapproche davantage.

" Mouais et après faudra qu'on le refasse en chemin inverse. Je sais pas, mais ça ne me motive pas trop en fait..."

L'un dans l'autre, ce fut la seule tentative de conversation qui émailla les deux kilomètres restant....
L'humeur du duo était des plus maussades lorsque ils arrivèrent enfin en vue de leur destination. Sa silhouette sombre se précisait à chaque pas, parsemée de rares tâches jaunes là où les clients ne s'étaient pas encore couchés. Le plus grand du duo laissa échapper sa consternation dans un grand soupir. Ils étaient censés s'assurer que personne ne surprendrait leur petit entretien et voilà qu'à tout moment, l'un de ces clients risquait de débouler sans crier gare. Les deux hommes se consultèrent du regard puis, d'un commun accord, se décidèrent à entrer tout de même.
Leurs yeux papillonnèrent dans la vive lumière de la salle principale.


" Ola, il y a quelqu'un ?", fit le plus grand en haussant légèrement la voix tandis que son compagnon s'affalait sur une chaise. Ce dernier ôta son manteau boueux, révélant quelques mailles ternies sous des vêtements délavés. Associées à l'épée qui pendait le long de sa jambe droite, elles ne manqueraient pas de faire leur effet sur quiconque viendrait leur chercher des noises...

" Et commande un truc à boire ! J'ai le gosier aussi sec que du vieux parchemin !
- Ce n'est pas le moment de lambiner !,le réprimanda le second tout en foudroyant son comparse du regard.
Loin du repaire et du coeur des évènements, il sentait la nervosité le gagner sans qu'il puisse y faire quelque chose. Qui sait ce qui pouvait bien se passer en ce moment même ? Arriveraient-ils seulement à temps pour aider leurs camarades ?







Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 10
Âge : 24

Voir le profil de l'utilisateur


Mîm Aeduccan
Message Sujet: Re: [Taverne/ Mîm ( PNJ du Nomins ) ] Au Bonheur des Hommes | Dim 25 Avr 2010 - 18:15


Mîm jeta un coup d'œil à la Grande Salle de la Taverne, elle était pas très vivante, il fallait dire que les rares clients encore présent étaient pour la plupart affalés sur les tables ou faisant la queue aux latrines extérieurs. Il s'ennuyait ferme depuis des jours, les brigands refaisaient surface, de sombres terreurs rodés et le Nomins se déchiraient laissant le tout pourrir lentement mais surement ( pour mieux reconstruire se disaient les plus optimistes mais Mîm en doutait, cela faisait longtemps que les Chefs vermoulus du Clan ne s'étaient pas déplacés. Cependant au fond de son être de Nain, il sentait que les choses allaient enfin changer, du moins il l'espérait. Après tout, avec tout ce remue ménage digne d'une bassecour en chaleur, c'était la moindre des choses que l'on pouvait espérer ! )
C'est ce moment, alors que le Nain était plongé dans ses pensées, que deux hommes choisirent pour se décider à pousser la porte de l'établissement. Enfin deux clients ! Nouveaux qui plus est, quoique ... Clients ... C'était peut être moins sur se dit-il en observant d'un œil critique l'armure de mailles qu'un des hommes venait de dévoiler en ôtant son manteau de voyage. Qui ne ressemblait plus à grand chose d'ailleurs tant la crasse, la poussière et l'usure l'avait rongé et redécoré de tâches plus ou moins douteuses selon les endroits. Il décrocha enfin le regard des mailles pour mieux aviser une épée que l'homme portait ostensiblement pour éviter tout dérangement avec les clients semblaient-ils ... De toute manière, après quelques instants d'intérêt par les moins éméchés, tous étaient retournés dans leur morosité pour certains, dans un profond chagrin d'amour pour d'autres et pour la plupart, dans une hallucination euphorique dû à leur trop grande consommation de boisson, et d'autres choses pour les plus aventureux des clients.
Mîm reprit contenance, cela ne pouvait être des brigands, il était rare qu'un brigand se promène en cotte de mailles, préférant broigne et autres brigandines, tout de suite moins lourd et moins voyant dans l'obscurité. Puis ces hommes semblaient avoir fait une bonne marche pour venir, forcement, il devait y avoir une raison. Le Nain réfléchit rapidement, non il était en règle avec le Clan, mmmh, il avait payé son fournisseur de bière, celui de liqueur, celui d'eau de vie, hum peut être pas celui de vin ... Oui mais c'était pas son genre d'envoyer des gens armés pour réparer les torts de ces clients. Alors qui était ces hommes ? Si seulement comme tous les autres hommes d'armes, ils pouvaient arborer un écusson mais non, ils préféraient la discrétion ... Discrétion ? Complots alors ? Ah c'était possible, du moins ne voyait-il que ça. Forcement qui dit complot, demande question de compétence et dans le genre, Mîm était un Nain compétant pour les fourberies et autres joies du même acabit.
Par mesure de sécurité, il décrocha sa Sainte-Poêle et la prit d'un air innocent. Les clients les plus futés, du moins les moins atteints alcooliquement parlant, battirent en retraire prudemment. Pour la plupart prétextant un soudain mal de ventre, un besoin de se soulager la vessie et pour les plus avinés, le besoin de voir un ours danser. Tous arrivaient cependant à regarder la poêle fixement ainsi que les deux hommes d'armes, les paris étaient ouvert en silence pour savoir qui gagneraient en cas de conflit. Mîm n'y prêta pas attention et c'était juste au cas ou qu'il l'avait décroché ... Maintenant qu'elle était équilibrée parfaitement, il n'aurait pas fallu l'abimer. Puis, il n'était pas méchant dans le fond.
C'est ainsi qu'ils se retrouvèrent, les deux mystérieux voyageurs et le tavernier, seul en état de comprendre les paroles qui allaient se dire. Il y avait bien encore deux ou trois clients mais la plupart déliraient ou ronflaient bruyamment.
Un des hommes semblait très tendu, l'autre voulant en apparence boire et se reposer quelques instant. Les traits du soldat étaient tirés par la nervosité qui gagnait du terrain. Bon c'était bon signe, il n'avait pas l'air de vouloir l'agresser ...


« Bonsoir Messieurs, vous désirez commander à ce bon vieux Mîm ? Ou voulez vous seulement un renseignement ou un service ? Vous avez dans mon noble établissement un choix de boisson des plus ... Oh mais attendez, vous avez pas l'air d'être là pour boire n'est ce pas ? Qui serait assez fou pour se risquer sur les routes aussi tard juste pour boire dans une taverne en dehors des villes ... Vous v'nez d'la ville d'ailleurs ? Z'etes du Nomins p'tete ? Un problème ? Ou seulement un complot qui s'ourdit ? » fit le tavernier, insistant bien sur le seulement et le complot, un sourire cynique se dessinant sur ses lèvres. Il ne voulait pas mettre les deux soldats, déjà passablement énervés, dans une humeur regrettable mais il aimait bien montrer qu'il avait beau être un vulgaire tavernier, ce n'était pas un de ces idiots de courtisan qui ne pense qu'a savoir avec quel poison allait-il pouvoir faire disparaitre dans des circonstances étranges l'un des ces rivaux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 10941
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Garnyiss
Message Sujet: Re: [Taverne/ Mîm ( PNJ du Nomins ) ] Au Bonheur des Hommes | Lun 26 Avr 2010 - 17:34


Le plus grand des deux hommes ne put s'empêcher de jeter un regard interloqué sur Mîm, stupéfait qu'il était de la conduite du nain. Avait-on idée de parler de cela aussi fort et aussi franchement ? N'importe quel magicien ou type doué d'au moins une oreille aurait pu l'entendre. Toutefois, au lieu de remettre le nain à sa place, il laissa échapper son exaspération sous la forme d'un long et bruyant soupir. Si l'autre n'était pas foutu d'en comprendre la signification, c'est qu'il ne serait pas utile dans un autre domaine que celui d'occuper quelques individus soucieux de leur mettre des bâtons dans le roues.

" Une mousse !',fit l'autre, soucieux de couper court à toute éventuelle prise de bec. La route avait longue et d'autant plus désagréable qu'une bruine insidieuse les avait surpris à mi chemin avant de se transformer en une averse glacée. Mieux valait donc arrondir les angles... " Ou plutôt deux avec deux saucisses grillées. Et s'il y avait moyen de nous préparer deux casse dalle, ce serait bien sympathique. Comme vous l'avez dit, il est bien tard et nous n'avons pas envie de reprendre la route l'estomac creux..."

Un sourire qui se voulait encourageant se peignit sur son visage tanné par une vie au grand air. Il ne voulait pas que le tavernier pense qu'il allait se faire envoyer sur les roses ou bien encore au casse-pipe, même si compte tenu du nombre d'opinions divergentes, une telle chose n'était pas à exclure.

" Et sinon, les affaires marchent bien ces jours ci ?", repris le premier, peu soucieux de s'attarder sur les détails alimentaires. Après tout, il y avait toujours moyen de se trouver de quoi grignoter, tant par la chasse qu'auprès des fermes qu'ils avaient croisé à l'aller.
En son for intérieur, il espérait que la réponse fut un non clair et net tant les choses en seraient facilitées. Le nain n'aurait pas de regret de laisser sa taverne fermée, son départ ne susciterait que très peu de commentaires - hormis peut-être d'éventuels ivrognes habitués mais de toute façon, ils avaient l'esprit tellement embrumé par l'alcool qu'il était difficile de comprendre quoi que ce soit à ce qu'ils racontaient - tandis que de leur côté, ils n'auraient pas à inventé d'histoires abracadabrantes pour couvrir un départ qui ne manquerait pas de s'avérer précipité - comme pour toutes choses pas forcement prévues.


" Des fois que vous vous ennuyeriez dans votre coin perdu. Il y a des endroits où il se passe des trucs beaucoup plus, comment dire, mouvementés... Enfin, si vous êtes intéressés, on pourra toujours s'arranger... Moyennant finance, bien sûr."

Un clin d'oeil entendu ponctua cette phrase, montrant qu'il n'y avait rien d'autre à y voir qu'une volonté de donner le change à d'éventuelles oreilles indiscrètes.







Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 10
Âge : 24

Voir le profil de l'utilisateur


Mîm Aeduccan
Message Sujet: Re: [Taverne/ Mîm ( PNJ du Nomins ) ] Au Bonheur des Hommes | Mar 27 Avr 2010 - 20:25


Mîm haussa un sourcil légèrement désapprobateur, il était vrai que ce n'était pas tous les jours qu'on parlait de complots à des inconnus mais qu'est ce que ça avait du plus dangereux qu'un bal masqué après tout ? Les statistiques le disait bien, les bals marqués étaient tout aussi meurtriers qu'un bon vieux coup d'état à l'ancienne fait dans les règles de l'art après tout ! Puis bon les rares clients encore présent étaient encore plus bourrés que des latrines après le passage d'un troupeau d'éléphants constipés depuis une semaine ... ( enfin, rien ne prouve que les éléphants utilisent les latrines ). Enfin bon il se reprit, lui il aimait les choses bien faites et il était vrai qu'il était peut être allé un peu vite en besogne mais tout de même, cela ne méritait pas ce soufflement de pachyderme asthmatique ... M'enfin, en plus d'être des gens aimant les bonnes choses politiques, ils aimaient aussi la boisson ... Mîm ne se fit pas prié et alla préparer trois bières du meilleur fût qu'il possédait et se servit de la précieuse machine complexe faite de pistons qu'un marchand semblant venir d'un autre univers lui avait offert en guise de paiement, il avait dit qu'avec il pourrait faire des Bières « Pressons » ou un truc dans le genre, il avait pas compris. Il s'empressa de faire cuire deux saucisses au dessus des braises de la cheminée tout en continuant de parler :
« Ah, et vous voulez quoi pour manger Messieurs ? J'imagine oui que la route a été rude, surtout cette saison, fait vraiment pas très beau c'moment ... » Fit-il un air un peu morose, il tenait la pluie et la grisaille pour coupable de l'absence de fréquentation de son établissement, même si c'était de bien piètres excuses et il s'en rendait bien compte, ça soulageait quand même un peu sa conscience.
Lorsqu'il eut fini au bout de quelques instant, il servit les Bières « Pressons » pour les trois Hommes ( ou Nain ) et servit deux assiettes aux voyageurs, elles contenaient chacune les deux saucisses et une généreuse ration de légumes qui avaient mijoté dans la marmite.
Il s'assit face aux deux hommes et les observa, ils étaient basanés signe qu'ils étaient des vétérans, cependant, à part leur carrure, rien ne les distinguaient des autres si ce n'est peut être leur goût pour les coups tordus. Un sourire un peu forcé s'étira sur les lèvres du soldat qui pour le moment prenait les initiatives, c'était de la stratégie surement comme qui disent les grands gens. Son soudain intérêt pour son commerce était un peu louche mais le Nain répondit en lâchant une bordée de jurons pour signaler que c'était pas vraiment le cas. Pour ne pas heurter la sensibilité des plus jeunes, nous retranscrirons par les termes moins ... fleuris qui suivent :


« Nom d'une jeune femme aguichante et de latrines délabrées, malheureusement non, c'est même une des pires époques que j'ai jamais vu, y a plus que les habitués qui sont là et quelques gens de passage mais y a pas foule ... Faudrait une bonne petite guerre, y aurait au moins des soldats, pas l'air d'être le cas, sauf au sein des dirigeants du Nomins on dirait » fit-il en haussant un sourcil broussailleux en guise de sourire.
La suite l'intéressa beaucoup plus que toutes les banalités qu'ils avaient pu aborder depuis l'arrivé des deux Soldats ... On passait enfin aux choses intéressantes ... Les sous entendus étaient grossiers et bien que le Nain tienne d'habitude à ce que ce genre de demandes soient ... hum élégantes seraient mal adaptés, mais dirons nous plus ... fines, il n'en tenu pas rigueur, il allait enfin pouvoir s'amuser un peu ...

« Hum, voilà une offre bien alléchante, mais pour une fois dans ma vie, ce sera l'ennui qui me motivera plus que l'argent, tant que je touche quelques intérêt dirons nous lorsque tout sera fini, cela me suffira amplement, ca coûte cher les mercenaires et autres hommes aux talents divers et variés tel que assassiner, voler et autres réjouissances. Ce serait dommage que vous veniez à manquer de personnel pour vos sombres actions ... Cependant j'aimerais avoir plus amples informations, quel est votre chef, que s'est-il passé depuis l'assassinat de la cheffe ? Sait-on qui l'a perpétré ? Enfin vous voyez bien ce que je veux dire ... Et j'imagine que si vous êtes partis aussi tard sur les routes, il y a des ennuis en ce moment ... ? » fit-il d'une voix basse pour que seul les deux hommes entendent au cas ou un mur se mette à écouter, c'est fourbe un mur après tout, regardez dans le noir ils aiment bien se mettre sur notre chemin ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 10941
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Garnyiss
Message Sujet: Re: [Taverne/ Mîm ( PNJ du Nomins ) ] Au Bonheur des Hommes | Jeu 20 Mai 2010 - 16:36


Les deux hommes échangèrent un bref regard, chacun attendant que l'autre commence à manger le premier. Non pas par crainte d'un quelconque empoisonnement mais plutôt parce qu'en fin de compte, ils s'étaient aperçus que discuter de sujets aussi graves en mangeant risquait d'ôter tout coté tragique et héroïque à la chose. Ce fut ainsi, qu'au beau milieu du repas... Non, le lecteur allait sans doute mourir de rire si jamais il venait à l'idée de qui que ce soit de consigner comment ils avaient réussi à entrainer une nouvelle victime dans leur magnifique cabale.

Finalement, après quelques petites minutes passées à sentir l'odeur alléchantes des saucisses qui refroidissaient, le plus grand donna un premier coup de fourchettes, vite suivi par son homologue. Même so ce n'était que des saucisses, il leur semblait ne rien avoir gouter de savoureux depuis plusieurs mois.


"Désolé pour vous,fit-il entre deux bouchées, mais avec toutes ces guerres, les gens ont plus envie de rester avec les leurs plutôt qu'à fréquenter les tavernes... Pis les voyageurs, ils ont pas forcément envie de voyager. J'ai entendus parler de toute une bande de pélerins qui seraient restés coincés dans une ville assiégé avant même d'être arrivés à destination. Ca a pas été de la rigolade...
- Si vous commencez à écouter ses histoires, vous ne vous en sortirez plus. Pis les guerres franchement, vaut mieux régler le problème à la source en cassant la pipe des éminences grises que de zigouiller à la dizaine des gus qui ont fait qu'obéir aux ordres. Dans notre cas, c'est qu'une dizaine de pèquenots qui s'imaginent tout permis. J'sais pas comment ils ont pu être élus mais y a de la magouille là dessous. P't'être même qu'ils ont dézinguer l'ancienne cheffe pour mieux faire porter le chapeau à ceux qui pouvaient se mettre en travers de la route.
- Et pour les intérêts, faudra voir avec celui qui ressortira vivant de tout ça...", ricana le premier comme si la vénalité de Mim l'amusait, ce qui n'était pas loin de la vérité. Vu le trio infernal qui se dressait contre le conseil des Dix, il suffisait que le seul survivant soit le grand bonhomme vert pour que la question des compensations devienne hautement hasardeuse.

" Faut juste que vous régliez ça avec la bonne personne. A moins que vous n'ayez besoin de chameau... Bref,ajouta-t-il, son sérieux recouvré, j'en conclus à vos demandes que vous êtes plus ou moins partant pour les réjouissances. Vous avez besoin de matériel quelconque avant de partir ? Non pas qu'on soit pressé, mais un peu en fait..."







Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 10
Âge : 24

Voir le profil de l'utilisateur


Mîm Aeduccan
Message Sujet: Re: [Taverne/ Mîm ( PNJ du Nomins ) ] Au Bonheur des Hommes | Mar 25 Mai 2010 - 18:34


Mîm regardait les deux hommes qui se jetaient des regards circonspects à propos de la nourriture qui garnissait leurs assiettes. Il avait beau réfléchir mais il n'avait pour le moment jamais empoisonné le moindre client, et pourtant, ce n'était pas l'envie qui lui manquait à certains moments, c'est en effet très détestable les clients bruyant et qui plus, cela allait souvent avec sale et aux tentations vomitives très poussées et on ne pouvait pas dire que c'était spécialement la partie de son travail qu'il appréciait le plus. Mais ma foi, il avait trouvé la parade à ce genre de désagrément puisque tuer sa clientèle c'était tout aussi salissant et surtout avec plus de conséquences, ainsi sa poêle était devenue sa meilleure amie, calmant les ardeurs de tout un chacun mais, les souvenirs s'estompant aussi rapidement que l'ivresse, les clients avaient dans la plupart du temps la bonne habitude d'oublier de ce qui avait bien pu leur arriver, mettant leur migraine légendaire sur le compte de l'alcool ingurgité voir même lampé pour les plus éméchés. Cependant un coin de leur subconscient leur soufflait de ne plus jamais s'approcher de la poêle qui ornait la porte de la cave tel une vulgaire décoration mais qui avait un tout autre but. Cependant, leur subconscient évitait de leur souffler la raison de cela et c'était très bien ainsi.
Finalement, après réflexion et de longues minutes à observer les hommes, c'était seulement leur goût du paraître qui les poussaient à ne pas manger, après tout, dévoiler des plans de coup d'État assis face à une simple assiette de saucisses pouvaient sembler déroutant. Mîm voyait bien en effet les Grands-Mères conter l'histoire des Comploteurs à la Saucisses lorsque leurs actions passeraient à la postérité, ou passeraient tout court dans un cachot humide et grouillant de rats tenant plus du chat. Finalement le fumet que les alléchantes saucisses dégageaient leurs fit oublier leurs préoccupations premières de paraître. Ces dernières qui ne dégagèrent bientôt plus que leurs protéines dans le corps des deux soldats tant leurs empressements à les finir semblaient grands. Il parvient aussi à saisir quelques phrases, le tout entrecoupé de bruits de mastications énergiques.


«Oh, restez dans une ville assiégée cela doit être réellement terrible, au moins auront-ils été fait martyres, ou peut-être qu'ils auront seulement servi de bouclier humain mais c'est leur vie, quelle idée de se balader en prêchant la parole d'un Dieu obscur et souvent bien peu miséricordieux. Mais en effet, régler le problème à la source du problème peut en effet être une méthode très efficace et dans votre cas s'il s'agit d'une bande de gus élue par des moyens louches, j'imagine que cela désigne le Conseil des Dix ( qui portaient relativement mal son nom étant donné qu'au final ce conseil était influencé par bien plus que dix personnes ... ). Puis dézinguer les gens, je suis sur que c'est tout à fait dans leur moyen et surtout de leur désir, si au moins ils avaient su faire passer cela pour un accident mais non même pas ... Plus c'que c'tait la politique de nos jours – Fit-il d'un air sombre, il était vrai qu'il était mélancolique du temps où on savait soigner le résultat, un accident ça causait pas de guerre tandis qu'un assassinat ... - Puis vous en êtes fait pas, une statut suffira en cas de mort glorieuse, la poêle à la main, hum et un enterrement décent et officiel me conviendrait tout particulièrement et sinon ben tant pi, peut être que je resterai dans les Contes de Grands-Mères comme un homme infâme mais on connaitra mon nom ! Rien ne vaut la célébrité, sauf l'Or et peut être une réserve de bières qui s'étend à l'infini.
Mais trêve de plaisanterie, oui je suis partant et des à présent, enfin, j'aurais juste quelques affaires à régler avec mon Maréchal-ferrant et prendre deux ou trois babioles ainsi que des provisions pour la route et nous pourrons nous mettre en route.
Au fait, vous désirez peut-être des chevaux aussi ? Non pas que j'aime ces bêtes, sont trop hautes pour moi mais je crois que vous les humains, vous appréciez ce genre de moyen de locomotion. Puis si vous avez besoin d'autres choses que je puisse vous fournir, faut pas vous gêner. »
Quelqu'un ne connaissant pas Mîm aurait trouvé cela tout à fait normal, après tout, proposer quelques broutilles aux personnes qui risquaient de mourir dans d'affreuses et tragiques circonstances semblait normal. Sauf venant de la part de lui, Mîm, le Nain le plus avare que n'eut jamais porté l'Alagaësia.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 10941
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Garnyiss
Message Sujet: Re: [Taverne/ Mîm ( PNJ du Nomins ) ] Au Bonheur des Hommes | Dim 6 Juin 2010 - 17:02


" Oh heureusement pour eux, ils étaient plus compétents que les deux armées qui s'affrontaient. Comme quoi personne n'est jamais à l'abri d'un tuile... Ah mais assez parlé de ces gens là. Les endroits qui nous intéressent ne sont pas sur le trajet de leur pélerinage...
- Surtout qu'il vaudrait mieux que les choses se passent le plus discrètement possible. Imaginez un peu que les Léoniens se disent " Oh mais y a l'air d'y avoir du grabuge là bas et si nous allions voir ?" ajouta le second avant de lamper ce qui restait dans sa choppe. Après tout, il y avait fort à parier qu'ils n'étaient même pas au courant de la situation actuelle. Un vraie petite bande de cachottiers que le Nomins après tout. Toujours à faire ses coups en douce jusqu'au moment où le coup sera tellement gros qu'il sera impossible de le cacher. Déjà que la catastrophe n'était pas passée loin suite à d'autres évènements récents mais autrement plus inquiétant.

Le premier haussa les épaules d'un air désabusé puis laissa échapper un soupir ennuyé. Des détails, toujours des détails et encore des détails à régler avant de partir. Dès qu'il y en avait un de réglé, venait s'en présenter un autre et ainsi de suite jusqu'à n'en plus finir. Si les deux soldats n'avaient pas eu leur lot de détail à régler, ils auraient déjà été là peut-être un jour auparavant, peut-être même deux.


" Faîtes donc faites donc. Au moins nos pieds pourront prendre quelque repos. Cette humidité est une véritable saloperie pour ceux qui vont à pied comme nous. Je préfère ne pas pouvoir me coucher convenablement le soir que de ne pas pouvoir marcher à cause de la flopée d'ampoule que je me serai ramassé. Enfin bref, fit-il en se levant de la chaise. Le bois racla un peu le plancher de sorte que la suite des paroles fut quelque peu noyée dans ce bruit." ... vos problèmes, faites nous signe et nous partirons. Au fait, je viens de penser... Et vos clients, qu'est-ce qu'ils vont devenir ???"

S'ils se réveillaient en ne trouvant personne de responsable dans la taverne, ils allaient sans doute trouver cela louche. Les plus endormis penseront peut-être à un imprévu urgent mais les autres ? Il y en aurait toujours un pour aller raconter ça à d'autre et fouiner un peu trop profond pour son propre bien...







Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 62
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Ik'Art
Message Sujet: Re: [Taverne/ Mîm ( PNJ du Nomins ) ] Au Bonheur des Hommes | Dim 23 Nov 2014 - 12:50


La taverne était vide, empoussiérée et les seuls habitués qui restaient n'étaient que rongeurs, araignées et divers autres parasites.

Aussi, quand Ik'Art arriva à proximité, il n'eut d'autre envie que de refaire vivre cette affaire qui, semblerait-il, fut le repère de bon nombre de gens. Allant chercher la tavernier par la peau des fesses, ils se mirent au travail et commencèrent à remettre l'affaire au goût du jour. On alluma un feu et des lampions, on attrapa un barde ou deux pour animer la salle pour l'instant vide et surtout, on fit venir des fûts de multiples breuvages.

Pourquoi est-ce qu'Ik'Art ferait cela ? Pourquoi voudrait-il perdre du temps à relancer l'affaire d'un autre ? Eh bien sachez-le, Ik'Art ne fait jamais les choses innocemment : Ik'Art le vagabond commerçant, venait avec ce brave homme de vendre ses meilleures boissons, bien entendu, le brave tavernier n'avait point d'argent ou du moins, point assez pour payer pareille somme. Ik'Art dans sa grandeur d'âme, proposa plutôt que de l'argent, un marché : En échange de ces doux breuvages, Ik'Art s'inviterai gratuitement en ces lieux et surtout il aurait sa place, dans un large et profond fauteuil disposé à proximité du foyer.

Le brave homme, bien content de voir son affaire reprendre, louant le fait qu'il n'aurait plus à s'occuper de la triste affaire agricole de son père, remercia Ik'Art et accepta bien vivement ce marché, au grand plaisir des deux protagonistes de cette histoire.

C'est une grande chope de cervoise à la main qu'Ik'Art s'installa dans le fauteuil qui était maintenant sien !


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 257
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Moïra
Message Sujet: Re: [Taverne/ Mîm ( PNJ du Nomins ) ] Au Bonheur des Hommes | Lun 24 Nov 2014 - 10:49


(C'est les archives ici, c'est pas une zone rp)


Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: [Taverne/ Mîm ( PNJ du Nomins ) ] Au Bonheur des Hommes |


Revenir en haut Aller en bas

[Taverne/ Mîm ( PNJ du Nomins ) ] Au Bonheur des Hommes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Hors RP :: Fantômes du passé :: RPs Achevés-
Ouvrir la Popote