AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

Duel of the Fates

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Marek

Dirigeant du Cam Serarna

Nombre de messages : 14924
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://viederoliste.fr

Duel of the Fates Vide

Marek
Dirigeant du Cam Serarna
Message Sujet: Duel of the Fates | Sam 14 Aoû 2010 - 20:09


[Ce RP est inclu pendant la libération d'Ellenwen.
Vous noterez que nous faisons souvent jouer l'autre personnage, c'est NORMAL. C'est pour éviter les post de 3 lignes avec "Il s'élança sur elle et frappa à gauche".]

[♫Musique♫]


Clong.
Clong.
Clong.
Les lourdes bottes d'acier de Marek résonnaient sur le sol de pierre à chacun de ses pas.
Il la sentait. Toujours plus proche...
Dans le ciel, les dragons se battaient toujours dans un tumulte assourdissant...
Une grande détresse...

Clong.
Clong.
Clong.
Lui marchait lentement, tellement une ombre planant sur les toits, surveillant les alentours.
Elle se rapprochait...
Le combat allait être inévitable il le savait. Il savait également qu'elle n'allait pas le reconnaître tout de suite...

Clong.
Clong.
Clong.
Un éclair. La lumière qui se reflète sur une armure pour être plus précis.
Un flash. Cette armure il l'a connaissait! Cela lui était sortit de la mémoire... Et pourtant! La Bataille de Narda... Terrible bataille où il avait apprit l'amour que portait sa soeur de coeur pour son pire ennemi.

Elle était armée. Epée et fouet. Cela lui ressemblait bien.


Il s'immobilisa, la toisant de là où il était, le vent naissant faisant voler sa cape derrière lui.
Elle s'arrêta aussi. Elle l'avait vu.

Et le temps s'arrêta quelques secondes... Elle bondit, épée au poing.

Mais elle n'atteint pas sa cible. Tendant sa main gauche devant lui, Marek invoqua l'élément de sa femme, le vent. Celui-ci changea de sens avec une violence telle que la Gardienne Absolue fut projeter en arrière.

L'hybride, dans une souplesse qui la caractérisait si bien, rebondit sur ses pattes. Le vent se calma.

Le Chevalier Noir baissa son bras. Son ombre se projetait loin vers l'avant.
Un éclair illumina le ciel. L'orage arrivait...
La terrible voix de Marek, rendu plus terrifiante par la magie du heaume, résonna autour d'eux:


- Bonjour, Ayahantê.

Un grondement sourd accompagna les deux mots alors que le tonnerre arrivait jusqu'à leur oreille, bien après l'éclair.

Dans les petites fentes du heaume de sa soeur de coeur, Marek put lire la colère, qui fit place au doute, puis à la tristesse.

La voix de la demi-drow, bien moins ferme que d'ordinaire, fusa hors de son casque:


- Bonjour, M'Ehiatê Raï... C'est presque en deuil qu'aujourd'hui je t'accueille. N'aie pas de pitié. Tue-moi si tu le peux quand Yenlui sera tombé...

Marek soupira. Elle était résigné. Elle sentait son dragon mourir et ne pouvait rien y faire... Il savait ce que c'était d'avoir perdu son dragon, mais contrairement à la fille d'Athor, il n'avait pas ressentit la mort de Hathir en direct...

- Je ne suis pas là pour te tuer, et rien ne peut m'y obliger. Tu es obligé de m'affronter, et je le sais.- Un éclair...- C'est pour cela que je me battrais avec la même vigueur que contre un ennemi classique. Et je te demanderais de ne pas retenir tes coups, fille d'Athor!

Il avait hausser le ton pour couvrir le tonnerre qui fit trembler les murs de la cité.

Il porta ses mains à son dos et dégaina Voldrassil et Aldrassil. Les lames s'enflammèrent une seconde. Il était prêt. Prêt à l'accueillir. Prêt à se battre.



Duel of the Fates 695195maeblap
Duel of the Fates Marekp11Duel of the Fates 662941bergerDuel of the Fates Firmar11

Héhéhé:
 



Revenir en haut Aller en bas
Myad


Nombre de messages : 3809
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Duel of the Fates Vide

Myad
Message Sujet: Re: Duel of the Fates | Sam 14 Aoû 2010 - 21:05


Alors que l'inconnu se rapprochait brutalement, de plus en plus vite, de plus près, la guerrière se sentit soulevée de terre et projetée en arrière ; un feulement agressif naquit d'entre ses lèvres tandis qu'elle effectuait une gracieuse roulade en l'air pour atterrir sur ses pieds. Elle glissa légèrement, poussée par l'élan que lui avait donné le vent. L'hostilité de son regard dansait comme une flamme dans ses prunelles de sang. Elle le savait, que son ennemi ne se laisserait pas bêtement taper dessus, et qui plus est, qu'il était puissant...
Il leva le bras, comme pour la saluer, et elle se redressa en tranchant l'air de son épée, geste très clair quand à son intention. Le premier éclair transperça le ciel, illuminant violemment son armure, la rendant presque blanche face à un adversaire nimbé de ténèbres. Sa voix, grave, lente, profonde, résonna comme émergeant d'un autre monde...

- Bonjour, Ayahantê.

Le ciel parut renchérir, approuver ces propos chargés de sens, grondant en coeur avec le guerrier sombre...
Il n'y avait que lui...
Que lui pour l'appeler ainsi...
La demi-drow écarquilla légèrement les yeux, la tristesse se mêlant à sa colère, qui telle de l'eau dans du vin troubla sa hargne vengeresse. Elle serra les poings sur ses armes tandis que le toit du monde s'assombrissait un peu plus à chaque instant.

[Musique : https://www.youtube.com/watch?v=B1Bi1c9LmhU]

Sa voix à elle était lasse, atone lorsqu'elle s'éleva à son tour dans l'atmosphère électrique.

- Bonjour, M'Ehiatê Raï... C'est presque en deuil qu'aujourd'hui je
t'accueille. N'aie pas de pitié. Tue-moi si tu le peux quand Yenlui sera
tombé...


Elle se doutait qu'il n'essaierait pas de la tuer ; il refuserait de l'absoudre s'il n'y était pas obligé.

- Je ne suis pas là pour te tuer, et rien ne peut m'y obliger. Tu es obligé de m'affronter, et je le sais.- (elle le savait depuis qu'en percevant sa présence elle avait deviné qu'ils se retrouveraient)-
C'est pour cela que je me battrais avec la même vigueur que contre un
ennemi classique. Et je te demanderais de ne pas retenir tes coups,
fille d'Athor!


Myad ferma un instant les yeux... Un grésillement l'avertit que les flammes dansaient déjà sur les armes du Gardien.

- Qu'il en soit ainsi ! souffla-t-elle, féroce.

Et ils foncèrent l'un sur l'autre alors qu'un éclair crevait leurs yeux de sa lumière trop crue, baignant le toit de son éclat irréel...
Marek était rapide - moins que son adversaire, qui en profita pour éviter d'une esquive gracieuse les lames qui auraient du lui trancher un membre. Elle se coula sur le côté, en profitant pour envoyer son genou dans le ventre du Gardien pour éprouver la solidité de son armure et pourquoi pas le déstabiliser. CLUNG. Solide, bien évidemment - elle eut le souffle coupé quand elle fut violemment repoussée, se penchant démesurément en arrière pour éviter la décapitation. SHKRRRRRING ! Elle remercia intérieurement son père de lui avoir fait si beau cadeau.
Plic.
Maudits soient les caprices du ciel.
Plic plic plic plic plic.

Et en plus, il pleuvait.


Duel of the Fates Signmarie
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Marek

Dirigeant du Cam Serarna

Nombre de messages : 14924
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://viederoliste.fr

Duel of the Fates Vide

Marek
Dirigeant du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Duel of the Fates | Dim 15 Aoû 2010 - 17:03


[♫Musique♫. Vous noterez le rapport avec le titre =D]


La pluie commençait à tomber, drue et bruyante sur les armures de métal. La pluie qui laverait le sang et la poussière, mais qui n'essuierait pas les larmes...

Profitant qu'il avait repoussé Myad, Marek fit quelques pas en arrière. D'un geste ample et empreint d'autant de grâce que lui permettait sa carrure, il remit Voldrassil et Aldrassil dans leurs fourreaux, croisées dans son dos.
Il tendit sa main gauche devant lui, paume vers le sol.


*Nordrassil...*

Dans un flash discret de lumière, le Bâton Enchantée de Fuhalla le Druide apparut entre les mains de main de Marek, qui le fit tournoyer avant de se mettre en joue.

Soudain il sentit l'esprit de Fuhalla qui partait de sa tête, comme un flot de magie qui coula le long de son bras pour aller dans le bâton.


*Que fais-tu grand-père?!*
*Nordrassil est ma création. En lui donnant un peu de ma force, du moins de ce qu'il me reste, je vais augmenter ses pouvoirs. Oh ce ne sera pas extraordinaire, mais ce sera toujours ça...*
*D'accord...* fit Marek, septique. *Merci.*


Un nouvel éclair zébra le ciel, se reflétant sur les milliers de gouttes d'eau qui tombaient à présent.
Au moment où Marek se jeta sur Myad, l'arme au poing, le tonnerre retentit. Beaucoup plus proche de l'éclair... L'orage se rapprochait

L'épée de Myad fusait à une vitesse folle. Beaucoup plus agile que Marek, elle n'avait aucun mal à enchaîner les coups que Marek bloquait pourtant avec son bâton.

Le coup suivant de la demi-drow fut porté à la vertical, droit sur la tête de l'ex-dragonnier. Celui vint placer son bâton dans l'axe perpendiculaire.

Myad poussait, mais rien n'y faisait, Marek était beaucoup plus musclé qu'elle. Il la repoussa vivement, la faisant tituber en arrière.
Le Gardien du Feu en profita et tourna sur lui même à grand vitesse. Sa cape déjà pesante, alourdie par la pluie, vint tenter de frapper la Gardienne dans les jambes. Celle-ci sauta pour éviter le coup, mais le Gardien du Feu en profita et son genou vint enfoncer l'armure de son adversaire dans son abdomen.
L'hybride se plia en deux sous le choc. Nordrassil passa dans la main droite de Marek, dont la gauche vint violemment percuter le casque de Myad qui recula de trois pas sous le choc...




Duel of the Fates 695195maeblap
Duel of the Fates Marekp11Duel of the Fates 662941bergerDuel of the Fates Firmar11

Héhéhé:
 



Revenir en haut Aller en bas
Myad


Nombre de messages : 3809
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Duel of the Fates Vide

Myad
Message Sujet: Re: Duel of the Fates | Dim 15 Aoû 2010 - 17:38


[https://www.youtube.com/watch?v=FTjt-imK8uQ]

Bien évidemment, on n'esquive jamais éternellement. C'est une fuite vouée à l'échec, à plus ou moins long terme certes, mais condamnée à s'arrêter. En évitant les coups monstrueux du guerrier, la jeune femme savait qu'elle ne pourrait pas le faire toujours ; elle ne faisait que repousser l'inéluctable, et plus longtemps elle tiendrait, mieux ce serait.
Une douleur atroce l'estomaqua lorsque l'ancien Dragonnier lui rentra dans le ventre, seule une côte de maille protégeant cet endroit - et si cela empêchait les lames de fendre la chair, les coups étaient bien sûr permis. Myad tenta tant bien que mal de reculer et de ne pas trop se plier en avant, cependant cela ne lui permit pas de prendre assez de recul pour échapper au coup de poing qui se glissa sous son casque pour l'atteindre au menton. Un goût immonde mordit sa langue quand sa joue se mit à saigner. Se laissant volontairement porter par l'élan donné, la demi-elfe prit ainsi de la distance avec son adversaire, assez pour se retrouver hors de portée de son bâton... Mais assez proche pour son fouet.
Levant sans prévenir l'arme au manche d'argent, l'hybride le fit claquer dans l'air, qui entre les grondements de tonnerre et les rugissements des dragons ne paraissait faire aucun son ; il s'insinua vicieusement au niveau des articulations, cherchant les fentes inévitables entre les pièces de l'armure, mordant au cou, aux coudes, aux genoux, inlassable, insaisissable ; un grondement mauvais fit vibrer sa gorge alors qu'elle bondissait en arrière pour éviter une attaque frontale, l'arôme du sang de Marek absent dans l'air. Elle ne l'avait pas encore touché à la chair alors que du sang perlait déjà à ses lèvres. Exaspérée, la femelle retroussa ses lèvres sur ses dents et gronda de nouveau.
Frère de coeur ou pas, son adversaire restait son adversaire...

Evitant une nouvelle attaque à coup de bâton chargé de pierres précieuses, elle fit danser son fouet ; il s'enroula prestement autour des poignets du guerrier tandis que d'une glissade sur le toit mouillé elle se précipitait derrière lui, lui faisant perdre l'équilibre. D'un coup de pied, elle essaya de lui ôter son casque - réussissant à le faire grincer et à le cabosser méchamment, mais pas à l'enlever.
Une main enserrant cruellement sa cheville la fit siffler de surprise, comme un serpent ; elle se dégagea prestement mais perdit un instant l'équilibre...


Duel of the Fates Signmarie
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Marek

Dirigeant du Cam Serarna

Nombre de messages : 14924
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://viederoliste.fr

Duel of the Fates Vide

Marek
Dirigeant du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Duel of the Fates | Ven 27 Aoû 2010 - 21:41




Le grand colosse était tombé, dans un grand fracas de métal. Oui, même un grand machin de près de deux mètres pour plus de deux cents kilos (hé oui l'armure ça pèse lourd) pouvait tomber à cause... d'une femme. Bon, d'accord, pas n'importe quelle femme, c'est vrai.

Myad s'acharna du pied sur le casque de Marek. En vain, celui-ci était bien trop résistant pour plier sous les coups de la demi-drow. Mais le Gardien du Feu en profita pour attraper le pied de sa soeur de coeur de sa poigne de fer.
La prisonnière eu tôt fait de tirer pour se dégager, et profitant de la pression qu'elle exerçait, Marek lâcha son pied.
La Gardienne Absolue se retrouva déséquilibrer en reculant. Marek en profita. D'un geste de la main, il invoqua le vent, élément cher à sa femme Leyra, et Myad recula encore de cinq bons mètres.

Puis utilisant toujours le vent, il souleva son lourd corps pour se retrouver sur ses pieds.

Suivant le cheminement dans l'esprit de son descendant, Fuhala se rétracta de Nordrassil pour retourner dans le corps de Marek, alors que celui-ci faisait disparaître le bâton enchanté.

Sa voix grave, puissante, terrifiante même à cause de l'enchantement du heaume, résonna autour d'eux, surpassant la clameur de la pluie et du tonnerre:


- Il est temps de passer aux choses sérieuses, Ayahantê! Tu vas vraiment voir ce que cela fait d'affronter M'Ehiate Raï!

Il écarta les bras autour de lui, sa cape même alourdie par l'eau du ciel volant derrière lui. Puis il hurla:

- BRISINGR!


Et son corps s'embrasa... Des flammes rouges, rouges comme le sang, comme les tomates, comme le bonnet du grand shtroumph,... Mais en fait surtout aussi rouge sur le rubis du Gardien du Feu finalement. Les flammes léchaient l'armure de Marek sans la chauffer grâce à l'enchantement de Nielas.
En revanche, l'enchantement ne prévoyait pas l'évaporation de l'eau... Une épaisse brume enveloppa bientôt les combattants alors que la pluie s'évaporait au contact des flammes brûlantes.

Le brasier peu à peu prit forme autour du magicien, dessinant la créature qui protégeait jadis son esprit: Malak. Bientôt, grâce aux flammes qui l'entourait, Marek faisait "corps" avec cette créature: une panthère bipède, avec une corne de licorne, une queue et des ailes de dragons.


Marek fit étendre les ailes. Ça ne servait à rien, il ne pouvait pas s'envoler de toute façon. C'était juste pour la frime, mais bon.


Il passa ensuite à l'assaut. Son bras gauche tendu devant lui s'allongea soudain pour frapper Myad de son feu ardent.



Duel of the Fates 695195maeblap
Duel of the Fates Marekp11Duel of the Fates 662941bergerDuel of the Fates Firmar11

Héhéhé:
 



Revenir en haut Aller en bas
Myad


Nombre de messages : 3809
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Duel of the Fates Vide

Myad
Message Sujet: Re: Duel of the Fates | Dim 5 Sep 2010 - 21:58


L'instant dura, s'éternisa ; infini et minuscule à la fois.

Elle voyait le masque sans familiarité qui se détachait sur l'univers grisâtre où ils déambulaient, la pluie qui fouettait le métal dans une musique sonnante ; elle entendait son souffle, les battements de son coeur, la vie de son presque frère qui paraissait suspendue, ralentie, dans cette parcelle d'éternité. Elle ressentait la chaleur irradiante de ce corps de Gardien flamboyant, sa fougue, sa vivacité, son courage. Elle se souvint d'un jour lointain où, roucoulante, elle l'avait surpris endormi dans une bibliothèque vide. Immense. Avec juste leurs rires pour faire glousser les livres dans leurs étagères. C'était il y a un an. C'était il y a un siècle. C'était il y a une éternité.
Incapable de riposter, la guerrière fut catapultée à bonne distance, son corps svelte vêtu de métal se tortillant dans le vide pour assurer une correcte réception. La jeune femme glissa, se projeta en avant, se redressa tant bien que mal. Les tuiles lisses et trempées étaient vicieuses, fuyantes, capricieuses. Il allait falloir composer avec.
Se redressant, soulevé par des fils invisibles, son adversaire se prépara à revenir à l'assaut. Secouant la tête, la demi-drow dégagea les mèches de cheveux qui voilaient ses yeux. Ses membres lui paraissaient froids sous la caresse de la pluie. Bientôt elle serait de même température que les morts, si elle continuait à laisser son esprit vagabonder...

- Il est temps de passer aux choses sérieuses, Ayahantê! Tu vas vraiment voir ce que cela fait d'affronter M'Ehiate Raï!

Myad se mordit la lèvre, dans une enfantine réaction pour retenir des larmes. Elle n'avait pas envie de pleurer mais le désespoir montait.

- Fais-moi donc cet honneur, mon frère,
murmura-t-elle dans un souffle.

Un combat de Gardiens... Sa gorge se serra un peu plus.
Quelle plus belle et plus terrible chose que ce spectacle où tous les spectateurs étaient condamnés, ébahis jusqu'à l'absolue transe, comblés de beauté et d'émotions... Les Gardiens s'étaient entretués, se dévorant les uns les autres dans le vice de leurs espèces.
Elle préférait fuir à l'autre bout du monde que de vivre ça.
Elle qui attendait chaque jour un peu plus impatiemment la venue des autres membres de leur mystique famille serait incapable de recommencer ce que sa grand-mère avait achevé.
Quoi qu'il se passerait, Myad ne s'incarnerait pas pour combattre Marek.

- BRISINGR!

Une gerbe de feu jaillit dans la nuit, défiant la raison en explosant dans une nuée d'étincelles, de langues incendiaires venant léger le faite du ciel, une tornade de lumière prenant naissance dans un bruit infernal. Myad plissa les yeux tant la chaleur lui sauta au visage, grondant dans une manifestation physique d'un "ho ho, ça sent pas bon..." L'expression ça sent le roussi pouvant parfaitement convenir au contexte, mais là tout de suite, c'est pas le prix Goncourt, donc voilà on se calme, les figures de style tu les manges et on en parle plus.
Une brume trouble, tenace, tentatrice prit naissance autour d'eux, inondant le toit de sa masse paresseuse et prévoyant des difficultés supplémentaires pour la suite du programme.

L'attaque ne se fit pas attendre. Un bras immatériel jaillit dans sa direction, ouvrant les doigts pour se saisir d'elle... Et ratant sa cible d'un cheveu.

Le bras ne se découragea pas, et recommença. Myad esquivait au dernier instant, ou du moins le semblait, car elle ne bougeait pas si vite, du moins pas à la vitesse de la lumière...
Les éclairs...
Elle se servait de la lumière transperçant le ciel pour jouer avec les yeux de Marek, la déviant de façon à fausser sa vision. A cette distance, et avec ce vacarme, l'ouïe et l'odorat lui seraient inutiles. Ils jouèrent ainsi à chat durant un moment, elle concentrée, illuminée violemment par les flammes et les éblouissements nés du tonnerre. Jusqu'au moment où une douleur immense lui déchira l'esprit. Une douleur plus forte que les autres, en tout cas. Troublée, Myad ne réussit pas à répéter son numéro et fut méchamment attaquée. Fort heureusement, son armure protégea en partie sa peau et sa chair, ainsi que les enchantements qui la composaient et s'épuisèrent aussitôt. Sifflant, la Gardienne recula pour riposter, avant de se mettre à galoper vers Marek... Un flash horrible la déconcentra, et elle glissa violemment, sa hanche se claquant brusquement sur le toit et la précipitant vers le bord... Elle se rattrapa de justesse et s'y hissa, vulnérable pendue ainsi au dessus du vide.

(tu me dis si ça va pas ! =) )


Duel of the Fates Signmarie
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Marek

Dirigeant du Cam Serarna

Nombre de messages : 14924
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://viederoliste.fr

Duel of the Fates Vide

Marek
Dirigeant du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Duel of the Fates | Ven 8 Oct 2010 - 22:31




Elle était là, pendante dans le vide... Un coup de pied, et tout était finit. Il ne pouvait s'y résigner. Il avait déjà tuer, il pouvait tuer... Mais pas elle... Pas Myad. Pas sa soeur...

Il était là. Puissant, flamboyant, gigantesque, toisant la demi-drow qui pendait dans le vide. Une créature enflammé de plus de deux mètres de haut, des ailes immenses, une épée enflammée dans chaque main, la brume réfléchissant sa couleur rubis... Et elle, pauvre demi-elfe en conserve, les jambes balançant à des dizaines de mètres du sol, son seul lien à la vie étant ses dix doigts cuirassés...

Sa voix, grave et puissante, résonna. Un mot, un seul, qui scella son choix:

- Rïsa.

Myad s'éleva dans les airs, et comme un ange descendu du ciel, se reposa sur le toit.


Marek fit s'étirer ses ailes enflammées et dans un rugissement qui surpassa la clameur de la pluie, il fonça épées aux poings sur Myad. Vif comme l'éclair, celle-ci para son coup. Puis le suivant. Puis tout ceux qui suivaient. Marek frappait sans relâche, sans vraiment chercher à la toucher, cherchant à créer une certaine monotonie dans l'histoire.

Et puis son pied vint faire reculer un peu l'elfe. Il croisa les bras, pour frapper en croix, et au moment où il amorça son coup, disparut de l'intérieur des flammes.
Il était impossible pour Myad de prévoir ce coup là, tant les flammes l'avaient hypnotisée. Les lames incandescente vinrent trancher son armure dans le dos comme du beurre, l'entaillant profondément et la brûlant de surcroit. Un grand X taillé à même la chair qui fit mal au coeur à Marek...


Le Malak de flamme disparut alors que Myad s'effondrait à plat ventre sur le sol. Marek remit ses épées dans son dos. Il retira son heaume, et c'est sa voix normale qui prononça en ancien langage:


- Je suis désolé...



Duel of the Fates 695195maeblap
Duel of the Fates Marekp11Duel of the Fates 662941bergerDuel of the Fates Firmar11

Héhéhé:
 



Revenir en haut Aller en bas
Myad


Nombre de messages : 3809
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Duel of the Fates Vide

Myad
Message Sujet: Re: Duel of the Fates | Dim 17 Oct 2010 - 11:47


Musique : https://www.youtube.com/watch?v=imamcajBEJs

Pendue à sa Destinée. C'était une ironie suppurante comme un poison. Myad était fatiguée, ses doigts chargés de tout son poids hurlaient dans sa tête leur souffrance, leur faiblesse. Elle se battait contre un magicien d'une puissance indéniable et son corps lui rappelait la sienne. La Gardienne grimaça, ses lèvres au goût de sang s'étirant dans une manifestation physique de son exaspération, de son désespoir. Finir ainsi, ce serait si... Si stupide ! Un rugissement déchira les ténèbres - à moins que ce ne fut l'orage. Fixant Marex de ses prunelles ardentes, la demi-elfe attendit sa rédemption ou sa condamnation, la pluie chantant sur son armure de métal...

- Rïsa.

Le mot, prononcé pourtant à voix basse, lui apparut très nettement. Soulevée par des mains invisibles, la Leonienne put lâcher le rebord du toît. Durant quelques instants, le monde fut étrangement silencieux ; elle n'entendait plus rien, peut-être parce qu'elle ne voulait plus rien entendre. Combien de fois devrait-elle aller contre ses sentiments ? Combien de combats aux issues tragiques lui faudrait-il mener ? Mourir en guise d'apaisement ne lui serait pas accordé.
Une Gardienne n'a pas le droit de mourir. Elle doit survivre et conserver l'Equilibre. Quitte à souffrir...


Ses pieds se posèrent doucement sur les tuiles mouillées, elle pressa un peu plus son épée dans la main qui la tenait toujours...
Durant un instant, indéfinissable, ils se fixèrent sans se parler.
Elle l'assura une nouvelle fois, toutes les autres fois qu'il voudrait, de son affection. Il lui murmurait les mêmes choses, sans ouvrir la bouche. Sans perdre son aura enflammée. Sans lâcher ses armes.
Et puis, qu
and enfin, ils eurent fini de renouveler - peut-être pour la dernière fois - leur amour familial, ils se jetèrent l'un sur l'autre. La demi-drow et l'humain. La Gardienne Absolue et le Gardien du Feu. L'Empire et l'Alliance. Marek approcha le tranchant de sa lame à toute vitesse, qu'elle contra aussitôt, avant de se baisser pour éviter la seconde et de se redresser vivement pour empêcher la première de terminer le travail. Ils continuèrent ainsi, inlassables, appliqués, hypnotisés, pendant de longues minutes. Plus rien ne les atteignait. Il n'y avait que ce tic-tac du métal qui s'affrontait, comme la cadence d'une horloge. Elle ne s'arrêtait pas. Pourrait-elle s'arrêter un jour ?

Assurément.

Musique 2 : https://www.youtube.com/watch?v=lOJqicM6x84&NR=1
Un coup de pied la fit reculer, Myad perdant un instant sa cadence de défense. Marek en profita pour prendre une posture qu'elle connaissait bien, car meurtrière si elle atteignait son coup avec une force et une vitesse suffisante.
Et il disparut.
Toute elfe qu'elle fût, la jeune femme aurait bien été incapable de réagir. Une seconde éblouie par les flammes, rétablissant son équilibre, la fraction de seconde plus tard, la douleur. Elle ne poussa pas un cri. Son corps se cambra effroyablement, propulsé en avant par la force du coup alors que son sang noirâtre giclait en flots de sa chair. La guerrière s'écrasa au sol, glissant sur les tuiles qu'elle avait si vaillamment foulée, petite chose argentée malmenée par les flammes. La plaie gargouillait joyeusement de ce chant immonde qu'on les blessures fraîches et profondes, le sang coulant en abondance, la chaleur de ses entrailles produisant une légère fumée, ajoutée à la brûlure extraordinaire qui avait consumé le corps si doux de l'elfe.

Myad passa les secondes suivantes presque hors de son corps, ne sentant plus ni la pluie ni le vent, uniquement occupée à contenir le flot de haine et de destruction qui montait en elle. Souffre. Souffre. Souffre mais contiens-toi. Elle ne pouvait pas se permettre de s'incarner, non... Pas ici... Jamais, en vérité. Elle utilisait là tout l'entraînement dispensé par Athor, les journées de torture passées à combattre sa nature, pour ne pas se transformer. Elle sentit vaguement la présence de son frère de coeur. Elle ouvrit les yeux, des larmes noires attestant du stade critique où elle se trouvait ; au bord de l'incarnation.

- Je suis désolé...

Elle aurait voulu dire qu'elle ne lui en voulait pas - pas à lui, non. Elle était furieuse contre le Destin, haineuse contre son maître qui ne tenait pas sa promesse, horrifiée de ne pas sentir Yenlui auprès d'elle...
Ses pupilles étaient tellement dilatées qu'elles avalaient presque l'iris qui les entourait...
Marek croirait peut-être que Myad lui en voulait à jamais. Qui sait. Elle n'avait rien dit - étant bien incapable de desserrer les mâchoires. Mais qui ne dit rien... Peut tout vouloir dire...

Tout à coup, défonçant le mur de silence que Yenlui avait bâti entre leurs deux esprits, une émotion sans non transperça le corps et l'âme de la princesse.
Un spasme violent la secoua tout entière, alors que ses prunelles se faisaient lignes et que ses mains se portaient à sa poitrine, arrachant son armure, ôtant dans des gestes saccadés la côte de maille abîmée.
La mort. La mort et la douleur suprême. Yenlui. Son rugissement fendait son coeur d'une urgence macabre.
C'en était trop pour elle.
Bondissant en avant, oubliant la douleur - elle ignorait que pendant quelques minutes, son père par prudence voilerait sa blessure en présence alliée et ennemie à la fois, avant de décider qu'elle devait l'assumer et annulerait son sort - la demi-drow courut sur les toîts. Lâchant tout. Acceptant l'incarnation.

Plus noire que la nuit, l'allégorie de la Mort vola au secours de celui qu'elle voulait tenir en vie.


Duel of the Fates Signmarie
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas





Duel of the Fates Vide

Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Duel of the Fates |


Revenir en haut Aller en bas

Duel of the Fates

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Hors RP :: Fantômes du passé :: RPs Achevés-
Ouvrir la Popote