AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

Incitateur [PV Raphaël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 2466
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://abysse-yclette.deviantart.com/


Abysse Yclette
Représentante de l'Equilibrium
Message Sujet: Incitateur [PV Raphaël] | Dim 18 Déc 2011 - 17:04


Quelques semaines avant la chute de l'Empire Myadesque

Apprend le silence et tu apprendras à entendre.

Léger murmure du fond des âges. Paupières closes, Abysse laissait le flot constant des souvenirs l’envahir. Lentement, elle s’empreignait de tous les enseignements qu’elle avait pu recevoir. Fermant ses sens un instant, seule l’expérience demeurait. Dangereux exercice. Un soupir. Les pensées s’envolaient. Elle rouvrit les yeux. Les dernières traces de savoir s’effacèrent. Elle venait de condenser tous ses souvenirs et d’un revers les avait balayés. A présent, il ne restait plus rien. Elle s'ouvrait à ce que lui offraient ses sens. Il s’agissait d’une réceptivité naïve dans laquelle son esprit enregistrait tout sans l’analyser.

La vérité souffre d’être trop analysée.

Bribe de souvenir. La jeune femme l’écarta, agacée. L’espace d’un instant, elle percevait encore la voix rauque qui murmurait à son oreille. Et le silence se fit de nouveau. Sereine, Abysse se leva et quitta la chambre qu’elle occupait pour quelques jours. Elle ferma la porte derrière elle, laissant quelques effets inutiles et rendit la clé à l’aubergiste. Tous ces gestes venaient naturellement, elle n’y réfléchissait pas. Ce ne fut qu’une fois à l’extérieur de l’auberge qu’Abysse prit soudainement conscience de la vie qui l’entourait. Les éclats de voix lui parvinrent de toute leur puissance, véritable coups de marteau frappés à la porte de son esprit.

Fermant les yeux, elle percevait le vacarme et l’agitation de la rue. Ses autres sens lui offraient une nouvelle dimension de son environnement. La jeune femme se décida enfin à se fondre dans la marée humaine qui remontait jusqu’au centre de la ville. Elle se laissa emporter dans une douce quiétude. Elle voyait, entendait et sentait tant de vie à la fois. L’expérience était enivrante et à la fois si terrifiante. Elle percevait les accents mornes des marchands. Ils criaient sans conviction, conscient qu’ils ne poursuivaient qu’un rêve de plus. Inatteignable. Forme d’espoir si désolante. Ils avaient tant besoin de se raccrocher à une certitude dans un univers sans absolu. Le propre de l’homme n’était-il pas de refuser l’unique évidence du sens de leur vie, c'est-à-dire de vivre tout simplement ?

A mesure qu’elle avançait, l'esprit d'Abysse s'abandonnait à un lyrisme pompeux. Elle s’éloignait de la réalité présente. La jeune femme secoua la tête, recentrant son attention sur l’agitation de la rue. Rapidement, elle se trouva propulsée par la foule au centre de l’immense cité. Ou, du moins, au niveau de la place centrale de la forteresse. Là, la vie semblait intense, rassemblée en un flot presque inhumain. On percevait divers éclats de voix, provenant de marchands et de clients. Mêlés dans une cacophonie de fin de journée. Là bas, accroché à la statue qui ornait le cendre de la place, un crieur de vérités attirait les foules.

La curiosité de la jeune femme fut piquée. Elle se dirigea vers cet homme qui surplombait les autres. Sa voix s’élevait, plus puissante. Il haranguait la foule qui se tassait à ses pieds. Il dégageait une confiance attirante, presque rassurante. Déconcertée, Abysse sentait l'aura que dégageait cet inconnu. Elle ne pouvait cependant que la discerner, sans en comprendre la nature profonde. La jeune femme se planta non loin de lui et l’écouta avec avidité. Aucun de ses gestes et mimiques n’échappaient à ses sens. Elle emprunta un air légèrement désintéressé et tenta de s’effacer dans la foule afin de mieux l’observer.

Incitateur. C’est le nom qu’elle aurait voulu lui donner. Cet homme ne vendait aucun produit, rien mais ses paroles trouvaient un tel impact dans la foule qui l’observait. Il ne faisait énoncer que quelques vérités sues de tous. Il insufflait une véritable force dans ses mots, les transcendant pour leur conférer plus de vérité qu'ils n'en possédaient. Il interpelait et cherchait à éveiller les consciences de chacun. Cet homme vendait du rêve, tout simplement, à des êtres qui n’en avaient plus. Les gouvernements appelaient de telles personnes des agitateurs. Abysse leur préférait le nom d’Incitateurs. Hélas, bientôt, quelques forces armées feraient irruption et l’arrêteraient. Les gens retourneraient à leur occupation, oubliant cet homme. Seulement, pendant quelques heures encore, on verra briller dans leur yeux l'étincelle de rêves nouveaux.

Déjà, la jeune femme sentait la pression de la foule tout autour d'elle. Elle s’agitait. Les chiens de l’Empire ne tarderaient pas à venir frotter leurs crocs soigneusement limés. Il était temps de se retirer. Discrète, Abysse se coula dans la foule, s’éloignant du crieur de vérités. Elle en avait vu tant, par le passé. Mais, le temps les usait. Malgré leur talent, leur rhétorique se faisait de moins en moins acérée, brisée par les gouvernements. La jeune femme s’extirpa non sans mal de la foule agglomérée au pied de la statue. Elle poussa un léger soupir une fois sortie. Le jour déclinait et les gens commençaient à prendre le chemin de leur foyer. Abysse, pourtant, ne se sentait pas l’âme de rentrer si tôt et de se plonger dans sa morne solitude. Ce soir, elle désirait plus que tout traîner dans les rues de la ville à la recherche d'histoires inédites.

- Hey !

Elle perçut une pointe d'agacement dans la voix qui venait de l’interpeller. Alors qu’elle se dirigeait vers l’extérieur de la place, elle avait senti une épaule cogner violemment contre la sienne. Le geste avait été trop soudain pour qu’elle puisse l’éviter. La jeune femme accusa son inattention et se retourna pour voir le visage de la personne qu’elle venait de bousculer.


Nb : Rp se déroulant après l'ellipse.



Spoiler:
 


Dernière édition par Abysse Yclette le Sam 1 Juin 2013 - 22:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 7112
Âge : 48

Voir le profil de l'utilisateur


Raphaël
Dirigeant de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Incitateur [PV Raphaël] | Mar 6 Mar 2012 - 8:06



Ces coups de marteaux, Raphaël les entendait aussi, bien que cela fut d'une manière plus concrète. Il salua le forgeron de la main et celui-ci lui renvoya le salut, de façon respectueuse. Depuis près d'un an il servait l'Empire, et peu à peu on le reconnaissait dans les rues. Les gens le respectait pour son sens de l'honneur, de justice, et de son bon jugement. Jamais Raphaël n'avait encore décerné une punition à quelqu'un qui ne le méritait, jamais n'avait-il fait payer un mendiant, et en ce point les classes basses et moyennes l'appréciaient par consensus. C'était une journée pleine pour l'économie, les rues étaient pleines d'acheteurs et de visiteurs, quelques enfants se pourchassaient à des coins tels et abord. Le Consolidateur se mouvait dans cette masse d'hommes, portant guère équipement. Vêtu de longues bottes de cuir propre lui arrivant sous le genou, des pantalons sombres et d'une chemise violette décorée d'or brodée, bref les vêtements typiques de l’aristocratie léonienne, du moins il laissait paraître de par son comportement une certaine modestie et saluait les gens qui le regardait avec une délicatesse et une politesse bien à lui.

Son passé et son histoire n'avaient pas été rendus publics, fort heureusement car les réactions n'auraient pas été les mêmes de la part du public. Non, ici, le citoyen moyen voyait un homme à carrure imposante, mesurant plus que la plupart des hommes, étant d'une physionomie plus carrée également. Ce citoyen savait généralement que Sire Valareth était magicien, du moins qu'il contrôlait l'ombre pour s'armer, et il était au courant que le Consolidateur était ami de l'Impératrice, un bon collègue et qu'ils étaient très fidèles l'un envers l'autre, même s'il n'y avait rien d'amoureux. Toujours ce même citoyen moyen préférait vouer à cet homme un respect mêlé d'une certaine touche de crainte, mais certains autres de ses comparses de la citoyenneté se montraient plus amicaux, plus réceptifs, et des singuliers lui serraient la main lorsqu'ils le voyaient, quelques enfants lui souhaitait la bonne journée.

C'était quelque chose qui lui plaisait beaucoup. Sans perdre sa nature solitaire et plutôt individuelle, il ne pouvait s'empêcher d'applaudir la reconnaissance de ces quelques âmes perdues, de ces hommes bons et purs qui travaillaient dur. Même si l'Empire avait un nom souillé d'une noirceur infinie, un refrain infernal et son lot de pierres tachées par le sang, ses gens restaient pareils au reste du monde, et ils mangeaient leur pain que s'ils le travaillaient. C'était pour dire quelque chose pour lequel Raphaël accordait grand respect. N'était-il pas humain lui-même, après tout?

En cette fin d'après midi, l'homme barbu était dehors lui-même pour acheter quelque chose. C'était banal, mais Raphaël trouvait sa chambrette plutôt vide, il recherchait un tableau. Il voulait... il voulait qu'à l'intérieur de son chez-soi temporaire, il y ait du vert, du bleu, quelque chose d'autre que les malheureux murs de pierre, quelque chose d'autre que son lit videment somptueux. Qu'il puisse se perdre dans un décor de champs, des jolis prés des régions du nord, c'était un désir auquel il avait aspiré sans le savoir longtemps, puis qu'il avait remarqué de façon anodine. Il visita plusieurs marchands de tableau, mais l'art est quelque chose de subtil, et cette subtilité est exploitée de manière différente pour tous. Il trouva ce qu'il cherchait à la cinquième visite, chez un artiste-mendiant qui faisait une tache rapide, sous les yeux de clients ébahis, mais avec une précision exceptionnelle. C'était une peinture de taille moyenne, cadrée d'un mètre de large sur trois quarts de mètre de haut, représentant justement ce magnifique champ, avec cette petite cabane à moulin sur le côté, ce ciel bleu et ces quelques arbres. Le tout était d'une simplicité vivante et ça lui plaisait beaucoup. Il s'ennuyait de cette contraste et de ces teintes si pures.


Spoiler:
 

Après avoir payé généreusement le petit peintre de plusieurs petites gemmes, Raphaël tint le tableau sous son bras droit et fit demi-tour, planifiant de retourner à ses quartiers pour dormir, et content de son achat. Il n'ignora pas le crieur, sur la place. Il l'écouta et admirait l'optimisme qui émanait de sa voix pour se perdre dans l’imaginaire de son auditoire. Il fallait plus de ces gens, même que celui-ci en particulier arrivait à produire du revenu, certains de ses écoutants déposèrent quelques piécettes.

Son épaule gauche heurta celle d'un autre. Par réflexe, et par peur d'abimer sa nouvelle acquisition, Raphaël laissa échapper une pointe d'agacement dans sa voix, mais le regretta bien vite. Il se rappellera encore les cheveux mi-longs, singuliers, lisses et mystérieusement blancs qui frappèrent son visage. En tournant sa tête, le Consolidateur regarda une nouvelle fois par réflexe les oreilles de cette jeune femme armée de dagues. C'était bien rond, probablement humaine alors, ce qui était parfait car sa situation avec les Bois du Nord était toujours délicate.

Cette Abysse marqua Raphaël de par sa ressemblance avec sa défunte épouse. Il en resta même figé une seconde ou deux, mais retira bien vite Lisa de sa pauvre tête. Il s'assura dès lors que cette élégante femme n'avait rien perdu au sol, et vu que ce n'était pas le cas, Raphaël resta lui-même et resta poli.


- Veuillez... m'excuser, très chère. Je fus probablement distrait par ce parleur. Excusez également mon hébètement, vous me rappelez une ancienne amie à moi.

Il lui vint alors à l'esprit qu'il portait cette tenue violette, couleur de l'Empire. Passerait-il pour un soldat ou pour un garde? Cette question lui traversa hasardeusement l'esprit.

Normalement, il aurait continué sa route tel si rien ne s'était produit, mais l'histoire ne se raconta pas tel quel, et le Consolidateur semblait attendre une réponse de cette individu énigmatique.



Je sais que tu as un déviantArt et que tu pratiques certaines formes d'art visuel, je pouvais donc pas m'empêcher d'introduire l'art dans ce RP, j'espère qu'il te plait! =)



Crédit :
Delyanna pour l'avatar
gokcegokcen (deviantart) pour l'image de base de la signature


Dernière édition par Raphaël le Mer 7 Mar 2012 - 8:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 2466
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://abysse-yclette.deviantart.com/


Abysse Yclette
Représentante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Incitateur [PV Raphaël] | Mar 6 Mar 2012 - 21:10



L'inconnu est autour de nous à chaque moment. C'est là que tu dois rechercher la connaissance, soufflait une voix dans son esprit.


Qu’il y avait-il de si étrange chez cet inconnu pour qu’Abysse en soit si troublée ? Toujours étant qu’elle demeura un instant muette, observant celui qui venait de la heurter. Il s’agissait d’un homme approchant la quarantaine, muni d’une barbe brune fournie et portant des cheveux longs détachés. Le temps semblait avoir marqué son visage avec rudesse. Il n’en émanait pas moins un certain charisme renforcé par une douce assurance. Plissant imperceptiblement les yeux, Abysse détailla l’inconnu l’espace d’une seconde. Il portait l’habit violet des hommes de l’Empire. Bien qu’aucune marque distinctive indiquait son rang, il semblait appartenir à une classe noble si l’on jugeait la richesse de son vêtement.

Aussitôt, la jeune femme ne put qu’éprouver une pointe de méfiance à son égard. L’Incitateur avait attiré trop de monde à son goût et l’Empire ne tarderait pas à s’en débarrasser. Cet homme pouvait très bien en être un émissaire. Toutefois, à en juger par l’air tranquille qu’il affichait, il semblait bel et bien en ce lieu par un pur hasard. L’inconnu la détaillait également, et avec tout autant de précision qu’elle le faisait. Abysse crût même voir traverser furtivement une étincelle mélancolique dans son regard. Il s’excusa poliment et conserva ensuite le silence, attendant visiblement une réponse de la part de la jeune femme. Empruntant un ton détaché mais courtois, Abysse se contenta d’une réponse brève.

- Il n’y a rien de mal, elle marqua une pause, jaugeant son prochaine réponse, Hélas il ne me semble pas vous connaître. Vous confondez certainement.

Abysse aurait très bien pu accepter ses excuses et en rester là. Cependant, un tiraillement inexplicable la retenait. Se fiant à son intuition, elle décida de trouver un détail, une raison pour retenir l’inconnu. Le tableau qu'il tenait sous le bras n'avait pas échappé à son attention. Malgré l’étoffe qui le dissimulait, un pan était découvert et laissait entrevoir un ciel azuré. Ainsi, l’homme qui lui faisait face était un amateur d’art. Tout semblait donc indiquer qu’il appartenait à l’aristocratie léonnienne. Voilà qui pouvait être intéressant. Haussant un sourcil, Abysse jeta un regard oblique à la toile et emprunta un air étonné.

- Oh mais vous êtes un amateur d’art.

Esquissant un léger sourire, elle enchaîna sur le ton de la conversation.

- Je le suis également.

Abysse discernait tout autour d’elle l’agitation provoquée par l'Incitateur. Le vacarme s’enflait sensiblement. Les hommes de l’Empire n’étaient plus très loin. Ne souhaitant guère rester au sein de tous ces troubles, elle devait donc attirer l’inconnu dans un endroit plus calme. Feignant une pointe d’inquiétude dans le regard, Abysse approcha une main timide et effleura le bras libre de l’inconnu.

- Venez, il ne fait guère bon de rester ici.

Sans plus attendre, elle lui prit le bras familièrement et l’attira hors du rassemblement, à l’extérieur de la place. Fendant habilement la foule, Abysse lui jeta par deux fois un regard pour le rassurer. Une fois éloignés de l’agitation, elle lui adressa un sourire amical. C’en était presque convaincant.

- Excusez ma familiarité, Sire. Il vaut mieux éviter l’agitation provoquée par les soldats de l’Empire.

En l’espace de quelques minutes, Abysse avait franchi les barrières de la pudeur réservée aux inconnus. Jugeant l’inconnu comme homme honnête et franc, elle ne doutait pas que sa démarche avait en partie estompée sa méfiance. Usant discrètement de ses charmes, elle comptait bien en apprendre davantage sur lui. Peut-être saurait-elle lui souttirer quelques informations intéressantes.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 7112
Âge : 48

Voir le profil de l'utilisateur


Raphaël
Dirigeant de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Incitateur [PV Raphaël] | Jeu 8 Mar 2012 - 3:53


Lisa, pardonne-moi... Adieu ma fille!

Ces deux phrases résonnèrent longuement dans la tête du Consolidateur, mais c'était récurent depuis les vingt dernières années de sa vie. Il apprenait lentement mais surement à placer le passé où il devait être, à regarder le présent. Il eut mal à détourner ces sombres pensées de sa tête alors qu'il regardait cette citoyenne ; elle ressemblait à Lisa. Un teint pâle, de longs cheveux blonds-blancs, un corps de mêmes dimensions, quoiqu'un peu plus grande. C'était ce qui se passait dans sa tête alors qu'il "attendait" une réponse. Il essayait également de chasser les deux sombres phrases qui le hantaient dès que quelque chose lui rappelait son passé, mais par chance réussissait bien, il restait lui-même, aucun signe visible de stress ne semblait le prendre pour cible. Garder la tête froide était toujours prioritaire pour avoir les idées claires, qu'il se disait lui-même quelque fois.

Il ne répondit pas aux deux premières affirmations de la demoiselle, toujours curieux quant à sa provenance, à son statut civil et à ses occupations. Il savait très bien qu'il avait affaire à une inconnue, mais parler de son deuil à cette inconnu serait puéril. Il se contenta de garder son authenticité, de rester neutre. La question des arts le fit sourire légèrement, c'était là peut-être une tentative de rapprochement, appuyée par ce léger haussement de sourcil que Raphaël remarqua. Elle enchaîna immédiatement, et Raphaël répondit ensuite ;


- Pour tout dire, je ne désire qu'embellir ma chambre. Vous pourriez donc dire un appréciateur d'art, non un amateur.

Il ne suffit que peu de temps pour qu'elle crée un contact physique, même si c'était faible. Raphaël ne put s'empêcher de se méfier de ce rapprochement trop soudain. Au final la situation était plutôt louche. Il n'avalait pas vraiment le regard demandant, mais se laissa faire. Une fois plus loin des regards - fait encore plutôt mystérieux - elle lui adressa un charmant sourire, c'était le genre de sourire qu'on adresse à de bons amis. La situation complète était particulière, Raphaël se demandait quoi penser. Au final, c'était une inconnue dans laquelle il s'était percuté, et qui l'avait amené loin de vue citadine pour lui parler seul à seule?

- Vous savez, mademoiselle, la totalité des soldats impériaux m'obéissent au claquement de doigt. Sauf si vous avez quelque chose à cacher ou regretter, je ne vois pourquoi quelque soldat pourrait vous retirer de quiétude.

Il ne pouvait pas s'empêcher de penser qu'il dialoguait ici avec un personnage resplendissant, elle était plus vivante que les autres qui marchaient ça-et-là, plus vivante même que les enfants qui terminaient de jouer pour se préparer à rentrer à domicile. Peut-être était-elle en peine, peut-être était-elle naïvement attirée par lui, peut-être aussi était-elle une espionne ou une traqueuse. Pour l'instant il la voyait comme une aventurière qui ne fuyait pas la compagnie, quelqu'un qui regarde les autres et qui veut s'attacher à ceux qui peuvent l'aider d'une quelconque manière.

- N'importe, en quoi puis-je vous être utile?

Demanda-t-il donc, ne traitant la chère dame non différemment qu'il traiterait un autre citoyen qui demanderait son aide pour tel ou telle explication.



Crédit :
Delyanna pour l'avatar
gokcegokcen (deviantart) pour l'image de base de la signature
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 2466
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://abysse-yclette.deviantart.com/


Abysse Yclette
Représentante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Incitateur [PV Raphaël] | Jeu 8 Mar 2012 - 12:58


Consciente d’avoir surpris son interlocuteur par ses manières franches et directes, Abysse comptait se rattraper quelque peu. Elle ne pouvait expliquer l’intuition étrange qui l’avait mené à se rapprocher de lui et attirer son attention. Tout ce qu’elle savait, c’est qu’elle devait le faire. Elle sentait qu’elle pourrait de lui davantage qu’elle ne l’entrevoyait pour le moment. Elle lui rendit son regard, interrogateur, tandis qu’il la considérait un instant. Il lui avait quelque chose chez cet homme qui lui inspirait des sentiments contradictoires : confiance et suspicion. Qui était-il vraiment ? Sa réponse se chargea d’y répondre partiellement.

- Vous savez, mademoiselle, la totalité des soldats impériaux m'obéissent au claquement de doigt. Sauf si vous avez quelque chose à cacher ou regretter, je ne vois pourquoi quelque soldat pourrait vous retirer de quiétude.

Abysse lui répondit du tac-au-tac, d’une voix blanche :

- Il vaut mieux pour certaines personnes éviter les soldats, quels qu’ils soient.

Et son regard ne révélait plus maintenant qu’un défi brûlant. Heureusement pour elle, cet inconnu ne pouvait guère deviner en elle une personne d’arme. Il était courtant désormais, en ces temps troubles, de voir une femme porter pantalon et lame. Ainsi, elle espérait que sa réponse le lancerait plus sur la question de l’insécurité qui régnait en cette époque. Et puis, les soldats n’étaient jamais de très bon augure pour une femme seule.

Abysse se reprit rapidement et effaça toute lueur de défi dans son regard. Elle esquissa un pauvre sourire et opta pour de plates excuses.

- Excusez ma maladresse, Sire. Je ne pouvais deviner votre influence.

Ainsi, elle sous-entendait qu’elle ne savait pas réellement qui lui faisait face. Il en allait de même pour lui. Déjà, la jeune femme s’inventait une petite histoire pour le bercer d’illusion. Nul doute qu’il ne pourrait comprendre ce qu’elle était réellement même si elle ne lui disait que la vérité. Il est parfois tellement plus facile de tisser un mensonge. L’inconnu qui se révélait désormais être un homme de l’Empire important chassa ses derniers propos d’un revers.

- N'importe, en quoi puis-je vous être utile ?

En-là reposait une question délicate. Abysse ne savait pas elle-même ce qui l’avait poussée à s’intéresser à cet homme. Après tout, il n’avait fait que la heurter maladroitement alors que tous deux étaient perdus dans leur pensée. Affichant un air indécis, elle se mordit légèrement la lèvre tout en fuyant son regard. Et puis, le meilleur des mensonges était celui que l’on tissait à partir du de la vérité, avisa-t-elle.

- Je ne saurais vous l’expliquer, Sire. Je ne sais pourquoi, j’ai eu l’intuition que je devais vous parler.

Abandonnant ses airs ingénus, Abysse se révélait à lui avec franchise. En cela, elle attirait ainsi sa confiance pour mieux la plier à ses fins. Elle n’était plus la jeune femme enjouée qui l’avait tirée par le bras à travers la foule mais une femme suivant ses instincts.

- Mais puis-je au moins savoir ce que vous êtes réellement pour l’Empire, pour que tous ces hommes puissent vous obéir aussi aisément que vous le laissez entendre ?

Son ton s’était fait plus déterminé et tranchant. Il n’était plus question de minauder. Intérieurement, elle nourrissait l’espoir que cet homme ne se défilerait pas. Elle savait lire les mensonges de ses pairs et n’aurait aucun mal à deviner s’il se jouait d’elle. Espérons qu’il ait le bon sens de ne pas le faire. Les pensées de la jeune femme dérivaient de plus en plus vers des sujets sombres et inquiétants. Elle saurait lui tirer la vérité, peu importe les moyens.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 7112
Âge : 48

Voir le profil de l'utilisateur


Raphaël
Dirigeant de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Incitateur [PV Raphaël] | Mar 4 Juin 2013 - 7:58



- Il vaut mieux pour certaines personnes éviter les soldats, quels qu’ils soient.

Cocasse, comme prise de parole, se dit le Consolidateur. Il se trouvait que lui-même était un soldat, donc compris dans la catégorie « quels qu’ils soient ». Il retint un commentaire ironique pouvant causer malaise pour ne pas se mettre dans une situation inconfortable.
Il montra une pointe d’amusement devant le comportement changeant de cette étrange personne. Pas un rire, mais un simple sourire d'amusement.

Son silence laissa parole à cette jeune dame, qui tout de même était loin d'être déplaisante au regard. Raphaël détectait en elle une rieuse, il aimait ce type de personne. C'était pourquoi il avait craqué pour Lisa. Après lui avoir demandé comment il pouvait être utile, Raphaël laissa Abysse patiner tant qu'elle voulait, respectant le temps qu'elle prendrait pour formuler sa requête, de façon courtoise. Qu'elle ne fut pas sa surprise lorsqu'il comprit qu'il n'avait pas réellement de raison. Une intuition?

La situation était plutôt étrange, voir louche, mais le guerrier ne devinait pas que la belle demoiselle devant lui était une abeille au dard bien réel. Il ne voyait pas en elle une menace, et il ne s'échappait pas d'elle la malhonnêteté. Une même intuition poussait Raphaël à ne pas penser mal de cette fille. Ce n'était pas qu'elle était belle, ni qu'elle ressemblait à sa défunte, mais son aura, ce qui s'échappait d'elle et de son comportement. Il ne put exprimer sa curiosité face à l'intuition, il reçu une autre question, de sa position, de son rang, de qui il est. Une question personnelle. Tant bien que mal pourrait-il faire travailler son esprit analyste, il n'y avait guère meilleure chose à faire que de parler franchement.


- Qui suis-je pour l'Empire...

Il se laissa certaines secondes pour réfléchir, trouvant la question vague. Levant les yeux au ciel, il pensa à voix haute;

- Je ne suis pas de sang bleu, et je n'aime pas écrire ou calculer, je ne suis donc pas un notaire, ou un homme de bureau, non...

Curieux, formulée ainsi, jamais Raphaël n'eut répondu à cela. Qui était-il maintenant?

- Nah... Je suis, je suis... un guerrier... de conviction, m'appellerais-je. Un mercenaire qui travaille pour que le ciel reste bleu, qui apprécie ce qui est beau, ou belle, et qui considère le violet comme une couleur brillante. Un mercenaire qui s'achète avec de bonnes causes, et non de l'or.

Il rabaissa ses yeux vers Abysse, guettant sa réaction, et ria.

- Je ne sais pas quelle image de moi vous en tirez, ha ha! Je suis un soldat, disons-le ainsi. De la même gamme que ceux que vous devez éviter.

Il termina cette phrase en lui envoyant un clin d'oeil.

- Vous n'êtes pas une fille ordinaire, je le sens. Que pouvez-vous me dire sur vous-même? Que fait une si belle dame seule en cette belle journée?

Laissa-t-il échapper innocemment, oubliant quelque peu son devoir de soldat, mais se rappelant bien qu'il n'était pas en service pour le moment.



Crédit :
Delyanna pour l'avatar
gokcegokcen (deviantart) pour l'image de base de la signature
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 2466
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://abysse-yclette.deviantart.com/


Abysse Yclette
Représentante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Incitateur [PV Raphaël] | Jeu 6 Juin 2013 - 21:08


Spoiler:
 
Un sourcil haussé, elle défiait l'homme du regard.

- Un soldat alors ? Mince, me voilà dans de beaux draps, conclu-t-elle avec force d'ironie.

Ses yeux pétillaient de provocation et d'amusement. Voilà qui devenait intéressant. Cette journée allait de rebondissements en rebondissements. Abysse plissa légèrement les yeux, observant son interlocuteur avec attention. Que saurait-il ajouter à cette merveilleuse journée ?

- Alors excusez mes propos précédents, messire, votre absence d'uniforme m'a menée à la méprise.

Nouveau sourire, carnassier, provocateur.

- Je n'ai rien contre les bons soldats de l'Empire, loin de là. Mais, en ces temps troublés, une jeune femme préfère parfois fuir leurs abords.

Elle détourna le regard, épiant ce qui se passait autour d'eux. L'agitation était retombée. Tout semblait si calme à présent. C'en était presque déroutant.

- Mais je manque à tout mes devoirs !

Elle inclina légèrement la tête en signe respectueux, presque déplacé aux vues des circonstances.

- Abysse Ac'trian, messire, enchantée.

Elle se redressa légèrement, croisant les bras sur sa poitrine.

- Pour me faire pardonner de mes impolitesses, je pourrais peut-être vous inviter autour d'un verre et vous conseiller quant à la décoration d'une chambre de soldat.

Nouvelle pique, coup d’œil malicieux. Pourvu qu'il prenne à l’hameçon.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 7112
Âge : 48

Voir le profil de l'utilisateur


Raphaël
Dirigeant de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Incitateur [PV Raphaël] | Jeu 6 Juin 2013 - 23:53


Il était difficile de prendre Raphaël au dépourvu, mais cette fille, Abysse, semblait connaitre le truc. Plus qu'une fois avait-elle déstabilisé le grand guerrier au cours de ce bref interview. Elle prit ses dernières prises de paroles avec humour, ce qui rassura et informa sur le genre de personne qu'elle était.

Il chassa ses excuses d'un revers, la rassurant qu'il était en vacance aujourd'hui, en cette belle d'été.


- Ne vous méprenez pas, il est difficile de m'offenser. Je peux comprendre votre prudence, il y a des gens peu recommandables au sein de cette armée, j'en suis conscient.

Il la regardait regarder, méfiante, autour. Ça rajoutait du louche. Pourquoi tant de méfiance?

- Abysse Ac'trian, messire, enchantée.

- Appelez-moi Raphaël, Abysse. C'est un plaisir.

À lui de répondre avec une politesse bien à lui.

- En effet, peut-être pouvez-vous m'inviter. C'est à vous de voir.

Il rit légèrement. Ils commencèrent à marcher, se dégageant des allées sombres pour rejoindre les rues qui étaient moins actives qu'alors.

- Vous vivez ici?



Crédit :
Delyanna pour l'avatar
gokcegokcen (deviantart) pour l'image de base de la signature
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 2466
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://abysse-yclette.deviantart.com/


Abysse Yclette
Représentante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Incitateur [PV Raphaël] | Sam 15 Juin 2013 - 20:45



Abysse cligna rapidement des yeux, souriant légèrement. Quelque chose l'intriguait, la poussait à étudier cet homme. Et, jusque-là, elle ne s'était jamais dérobée à ses intuitions. Elle haussa des épaules dans un mouvement et se mit en marche. Raphaël la suivait, à ses côtés, d'un pas léger. La jeune femme avait déjà une idée de l'endroit où elle le mènerait. Ce fut donc d'une démarche décidée qu'elle le guida vers une taverne à quelques rues de là.

A la question du soldat, elle répondit par un sourire amusé. Elle lui jeta un regard en biais avant de se décider à répondre, hochant négativement la tête.

- Non, pas réellement. Je suis de passage. A dire vrai, je pourrais être d'ici ou d'ailleurs. Je n'ai guère de point d'attache. Je suis une amatrice d'art errante disons, finit-elle par ajouter avec malice.

Elle se tourna vers Raphaël, s'arrêtant à un moment.

- Au bout de la rue se tient une échoppe agréable, toujours partant pour un verre et une discussion hautement artistique ?

D'un geste théâtral de la main, elle l'invitait à s'avancer dans la rue. Ses yeux lançaient des éclairs provocateurs.

- Et vous, êtes-vous originaire de cette bonne vieille cité ?




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 7112
Âge : 48

Voir le profil de l'utilisateur


Raphaël
Dirigeant de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Incitateur [PV Raphaël] | Lun 17 Juin 2013 - 4:24


Ils parcoururent quelques ruelles, quelques coins. Presque cinq minutes s'étaient écoulées, peut-être un peu moins. Raphaël marchait légèrement moins rapidement que sa camarade, ce qui les décalait faiblement dans leur avancée. Le Consolidateur se trouvait effectivement derrière Abysse après quelques dizaines de pas. Elle n'était pas du coin, et n'avais visiblement pas réellement à faire. L'homme ne savait trop que penser de la situation, se demandant si elle était une aventurière errante, si elle était une chasseuse, ou encore une barde. Le fait qu'elle apprécie l'art, et qu'elle se dirigeait vers une taverne favorisait cette dernière hypothèse. Il garda cependant le silence et accéléra le pas, voulant savoir s'il avait raison. Alors qu'elle s'arrêtait quelques secondes, elle lui demanda confirmation pour le verre. Bien entendu qu'un peu d'alcool ne serait pas de refus, même si l'homme dans la quarantaine ne se rappelait pas tellement quel boisson il préférait dans le milieu de la classe basse et moyenne.

- Il y a longtemps que je n'ai bu autre chose que du vin, ça va me faire changer un peu.

Ils s'approchèrent de la taverne en tant que tel, c'était peu loin. La discussion continuait, mais Raphaël restait un homme de guerre. Un soldat ne dors jamais en un homme, même en vacance. Alors, dans un respect qu'il garda au maximum, il essaya de faire comprendre sa prudence à la belle jeune demoiselle qui l'accompagnait ;


- Milles excuses, milady, j'espère que vous comprenez ma prudence, mais je ne révèlerai pas beaucoup d'informations personnelles. Cela fait partie de mon devoir.

Se trouvant un peu brusque, il flancha cependant, laissant savoir quelques détails ;


- Mais de même fait, je ne veux me montrer rustre. Je suis originaire de la capitale, ajouta-t-il alors, vous me faites surprise, les gens détecte usuellement de par mon accent que je ne suis pas du coin.

Il sourit alors qu'il poussa la porte de la taverne, pour laisser entrer Abysse devant lui de façon courtoise.

- Je vous laisse l'honneur de choisir notre table, choisissez le siège le plus confortable, je paierai.



Crédit :
Delyanna pour l'avatar
gokcegokcen (deviantart) pour l'image de base de la signature
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 2466
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://abysse-yclette.deviantart.com/


Abysse Yclette
Représentante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Incitateur [PV Raphaël] | Mar 2 Juil 2013 - 10:34


L'homme observait, approchait à pas méfiants, ne se révélant qu'à peine. Il biaisait. Si Abysse en éprouva une quelconque déception, ses traits n'en laissèrent rien transparaître. Elle se contenta de hausser les épaules et d'ajouter avec légèreté, désinvolture :

- Et bien, d'aventures, s'il vous venait à ne plus être soldat, je serais enchantée d'apprendre à vous connaître, Raphaël.

La jeune femme stoppa net arrivé à hauteur de la taverne et fit volte-face. Elle planta son regard dans celui du soldat avant de pousser la porte d'une main et s'engouffrer dans la salle principale. Ses yeux firent le tour de celle-ci, croisant ceux du tavernier qui les salua d'un hochement de la tête. Une fois s'être assurée que Raphaël l'avait bien suivi, elle partit à la recherche d'une table. Son attention se porta immédiatement vers une plate qui lui permettait à la fois de tourner le dos à un mur et de pouvoir garder un œil sur toutes les portes de la salle. Un réflexe bien vieux, conditionné, qui lui avait sauvé la vie plus d'une fois.

Elle s'assit rapidement, invitant Raphaël à prendre place.

- Je regrette, la maison n'est pas connue pour la qualité de son vin mais je suis persuadée que vous saurez trouver de quoi vous agréer.

Pour sa part, elle commanda une bière à la robe opaque. La lumière ambiante peinait à transpercer les ténèbres du liquide, offrant par moment quelques reflets bruns. Abysse observa un moment sa boisson, attendant que le soldat se décide. La mousse crépitait en silence, révélant de subtils arômes aux odorats les plus fins.

- Votre accent, vous disiez ?

Finit-elle par ajouter d'une voix lointaine, les yeux perdus dans la contemplation de l'alcool qu'elle tenait en main. Elle releva le regard, un léger sourire dansant sur ses lèvres.

- Cela fait des années maintenant que je ne m'y fis plus.

Elle-même savait bien en imiter une petite dizaine. Tout dépendait de ses besoins, de l'identité à emprunter. Elle savait mieux que quiconque à quel point il était facile de biaiser ses origines.

- Tenez, à votre avis, d'où pourrais-je venir ?

Ses yeux lui lançaient des défis, l'observant avec attention.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 7112
Âge : 48

Voir le profil de l'utilisateur


Raphaël
Dirigeant de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Incitateur [PV Raphaël] | Jeu 4 Juil 2013 - 18:27


Les jeunes gens, enfin, peut-être pas si jeune, prirent place. Le Consolidateur avait remarqué que quelques secondes auparavant, Abysse l'avait regardé droit dans les yeux, pour une quelconque raison. Raphaël n'aimait pas être regardé droit dans les yeux sans réelle raison, ça le rendait nerveux. Son regard en disait long sur lui. Il ne répondit pas à son affirmation, mais tenta de rester courtois en lui tenant la porte ouverte, puis en la suivant. Il hocha la tête au tavernier pour le saluer en retour. Abysse choisit une place, de façon stratégique. Raphaël ne le remarqua pas nécessairement, devinant qu'une jeune femme ne voulait pas être épiée dans le dos par des ivrognes.

- Je regrette, la maison n'est pas connue pour la qualité de son vin mais je suis persuadée que vous saurez trouver de quoi vous agréer.

Raphaël répondit alors ;

- Je crois qu'ils n'ont même pas de vin, d'ailleurs. Quelle honte. Je vais quand même essayer de vous surprendre avec une recette d'ici.

Il sourit à nouveau, en demandant derrière lui un verre de grog. Le grog est une boisson chaude à base de rhum, de citron, de miel et de cannelle. Le tavernier, que Raphaël avait déjà vu, connaissait la recette, mais ne la brassait jamais en été, il eut l'air surpris de la demande.

- C'est un cocktail généralement plus apprécié en hiver, mais j'en ai envie, je ne sais pas pourquoi. Le rhum est un alcool que j'apprécie beaucoup, particulièrement le subtil goût du caramel, et je voulais boire quelque chose de chaud.

Il était absorbé dans son explication, il aimait beaucoup ce qui traitait d'ale, de vin et de boisson, fin appréciateur d'alcool. La conversation suivit sur l'accent de Raphaël, qui se rappelait qu'Abysse ne venait surement pas de Dras Leona. La question de sa charmante comparse vint le prendre au dépourvu. À nouveau, il ne peut s'empêcher de sourire, découvrant qu'il se sentait à l'aise avec cette fille.

- J'en ai aucune idée. J'ai la drôle d'impression que peu importe ce que je vais dire, vous me prendrai dans l'erreur.

Il rit légèrement, cherchant une approbation dans le regard d'Abysse. Il pensa ensuite à la réponse qu'il fournirait.

- Je dirais que vous êtes du nord en me basant sur la couleur de vos cheveux, mais vous parlez mieux que les habitants de Carvahall. Je dirais donc Gil'Ead. Est-ce que je me trompe?




Crédit :
Delyanna pour l'avatar
gokcegokcen (deviantart) pour l'image de base de la signature
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 2466
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://abysse-yclette.deviantart.com/


Abysse Yclette
Représentante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Incitateur [PV Raphaël] | Lun 8 Juil 2013 - 13:20


Abysse inclina légèrement la tête, troublée par le choix du soldat. Ce dernier, lisant certainement la perplexité sur ses traits, entreprit de l'éclairer. La jeune femme l'écouta d'une oreille attentive et ne glissa qu'une remarque une fois les explications terminées :

- Le rhum est un alcool bien exotique.

Peu d'hommes connaissaient en effet son existence, ou même ses arômes. Inconnu de l'Alagaësia, il fallait traverser océans et tempêtes pour en trouver les premières raffineries. Soit cet homme avait voyagé, soit il avait fréquenté suffisamment de ports et de marins, soit il avait amplement les moyens de s'offrir quelques exotismes. Abysse opta pour la dernière alternative.

*
**
En guise de réponse, Abysse esquissa un sourire espiègle. Le soldat se trompait, en effet. Mais comment aurait-il pu tomber juste ? Personne sur ces terres ne connaissait les origines exactes de la jeune femme. Des rumeurs courraient, certaines, mêmes, s'approchaient de la vérité avec une vraisemblance troublante. Mais rien n'était moins sûr.

Pour cette rencontre, la jeune femme décida d'opter pour la carte de la vérité. Du moins, la partielle vérité.

- Hélas, non, Gil'Ead est encore une destination trop proche pour que j'y tire mes origines. Ma chevelure vous a trompée. Je vous dois une explication.

Entre-temps, les boissons avaient été servies. Temporisant quelque peu, Abysse approcha le verre à ses lèvres sans quitter du regard Raphaël. Elle reposa le verre, appréciant un instant les arômes qui tapissaient son palais.

- C'est une mauvaise expérience du passé qui m'a offert une teinte si particulière. Certains chocs peuvent décolorer entièrement des cheveux.

Un instant, Abysse repensa à l'origine de cette mauvaise expérience, l'origine de sa propre existence. Son devoir avait été anéanti mais l'enchantement n'avait jamais été levé. Chassant les souvenirs qui revenaient au galop, elle fit un geste de la main pour les balayer et s'intéressa de nouveau au soldat qui lui offrait sa compagnie.

- Dites-moi, avez-vous déjà approché les abords du Hadarac ?

Elle se pencha légèrement en avant, captant l'attention de son interlocuteur. Des étincelles jouaient dans l'azur de ses yeux. A quel point serait-elle prête à lui révéler la vérité ?



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 7112
Âge : 48

Voir le profil de l'utilisateur


Raphaël
Dirigeant de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Incitateur [PV Raphaël] | Ven 12 Juil 2013 - 19:10


- Trop proche, vous dites...

Le guerrier mit son verre à ses lèvres, et trouva son breuvage trop chaud pour en prendre une bonne gorgée. Il n'en sirota que quelques millilitres. Il sourit en retour à ce personnage énigmatique, qui semblait savoir beaucoup de chose, mais qui gardait son voile de mystère. Sans doute Abysse était comme lui-même, quelqu'un au-dessus du commun des mortels, qui s'avanturait partout, combattait les urgals et les kulls et qui appréciait une bonne boisson à la fin de la journée.

La jeune femme fit un mouvement de la main, pour balayer ses propres souvenirs, ce qui confirma à moitié l'hypothèse du Consolidateur.


- Dites-moi, avez-vous déjà approché les abords du Hadarac ?

La question venait un peu de nulle part, et l'homme barbu leva un sourcil.

- Pas à ce que je me souvienne. Pourquoi cette question? Vous venez du désert?

Eut-il répondu aussitôt. Il chercha à comprendre d'où ça venait, cette interrogation. Qu'allait-elle lui dire?



Crédit :
Delyanna pour l'avatar
gokcegokcen (deviantart) pour l'image de base de la signature
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 2466
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://abysse-yclette.deviantart.com/


Abysse Yclette
Représentante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Incitateur [PV Raphaël] | Mar 16 Juil 2013 - 13:22


Un sourire étira le coin de ses lèvres. Abysse se pencha plus en avant, les deux mains posées à plat sur la table. Elle plongea ses yeux dans ceux du soldat. Un azur trop intense et trop profond, troublant, trop peu humain. Des éclairs dansaient dans son regard. Focalisée sur les réactions de Raphaël, la jeune femme appréhendait les révélations qu'elle s'apprêtait à lui faire.

- Le désert, oui. Mais d'un endroit bien au delà de toute les cartes que vous pourrez imaginer. Au delà des terres sauvages infestées d'Urgals et de dragons sauvages, un endroit plus ancien que l'Alagaësia elle-même.

Abysse se rejeta vivement en arrière, s'enfonçant dans le dossier de sa chaise et croisant les bras sur sa poitrine. Le contact était rompu. Pourtant, elle ne se déparait pas de son sourire énigmatique.

- Voilà une information que peu de personnes peut se vanter de détenir.

Assez pour l'appâter certainement, attiser sa curiosité et surtout le pousser à se dévoiler davantage.

- Je vous propose un marché, Raphaël. Un échange d'informations, disons. Vous me posez une question sur moi, mon histoire, ce que vous désirez savoir et je vous répond dans la mesure du possible. En échange, j'exigerais la même chose de votre part. Bien entendu, vous pourrez refuser mes questions, je saurais en poser d'autres...

Soudainement enjouée, Abysse claqua des doigts et se redressa. Elle but quelques gorgées et reposa le bruit dans un léger tintement de verre. Sans plus attendre, peu inquiète de la réponse du soldat, elle se lança :

- Alors, dites-moi, qu'étiez-vous avant de devenir soldat ? Un passé valeureux peut-être ?

La jeune femme entrait d’ors et déjà dans le vif du sujet.Quelques minutes de conversation avec cet homme avait suffit à la convaincre. Il n'était pas un simple soldat. Elle le sentait dans sa façon de se tenir, de parler mais aussi dans son allure. Il y avait quelque aura inexplicable, à peine saisissable.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 7112
Âge : 48

Voir le profil de l'utilisateur


Raphaël
Dirigeant de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Incitateur [PV Raphaël] | Ven 26 Juil 2013 - 23:03


Le sombre guerrier laissa Abysse le percer de son regard, ayant lui-même des raisons de la regarder ; il cherchait Lisa. Pourquoi est-ce que cette dame lui rappelait tant sa défunte épouse? Il ne ressentait pas de tristesse, mais beaucoup plus de curiosité. Pendant quelques secondes, il creusa au fond des clairs iris de son interlocutrice pour chercher des indices, un liant... Malgré leur physique ressemblant, le regard des deux filles étaient plutôt différent. La défunte avait des yeux plus foncés, qui témoignait la force de survivre, la joie. Abysse, quant à elle, avait un regard d'expérience, calculateur, non sans être séducteur et mystérieux. Elle lui révéla qu'elle n'était pas de l'Alagaësia, ce qui ne le surprit que peu. Une information que peu de personnes détiennent, Raphaël ferma les yeux en secouant légèrement la tête, puis sirota une autre gorgée de grog.

- Ce n'est qu'une demi-information, je n'ai toujours aucune idée d'où vous venez. Vous êtes trop prudente pour être une femme ordinaire.

À cette réponse, le Consolidateur afficha le même sourire espiègle qu'Abysse avait esquissé plus tôt. Pour ce qui est de ce qu'il allait lui dire, il n'était pas dans l'envie de cacher trop de choses, et serait franc avec elle. Il allait simplement répéter ce que les paysans locaux disaient de lui. Il s'était fait un nom bien accueillit à Dras Leona, et il aimait beaucoup ses citoyens.

- Fort bien, je me prête au jeu, dit-il simplement, ne sachant pas trop quoi ajouter.

C'est qu'elle était entreprenante la dame, mais Raphaël trouvait ce trait charmant. Il allait sans dire qu'il aimait bien cette Abysse. Elle était colorée, et Raphaël aimait beaucoup ce qui l'était.

- Avant de devenir soldat? Je détenais un commerce, comme mon père et mon grand-père avant moi. Je fabriquais des bottes.

Il échappa un petit rire, puis continua ;

- C'était il y a déjà plus de vingt ans. J'ai été dans un corps spécial de l'armée d'Urû'baen. Lorsque ma femme est décédée, j'ai étudié avec un magicien qui m'a apprit comment me battre réellement, à faire la compétition même avec les dragonniers du pays. Depuis, je m'engage à faire le bien partout où je vais, et à aider ceux dans le besoin. Donc je dirais que non, mon passé n'est pas valeureux, vu que j'ai passé beaucoup d'années dans l'ombre.

Il lui laissa le temps d'écouter, et de commenter. Puis réfléchit à sa propre question. Raphaël trouvait impoli de demander l'âge d'une dame, mais c'est ce qui lui trottait en tête.



Crédit :
Delyanna pour l'avatar
gokcegokcen (deviantart) pour l'image de base de la signature
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 2466
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://abysse-yclette.deviantart.com/


Abysse Yclette
Représentante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Incitateur [PV Raphaël] | Ven 2 Aoû 2013 - 20:07


Abysse haussa un sourcil, joueuse.

- Vous n'avez même pas idée d'où pourrait se situer ces terres, inutile donc de vous en donner les coordonnées exactes même si vous possédiez une carte sous la main. L'Alagaësia est déjà bien assez vaste.

Elle croisa les bras sur poitrine et fixa son interlocuteur d'un regard amusé. Raphaël s'était pris au jeu, ne restait plus qu'à attendre ses réponses. Elle l'écouta donc attentivement, surprise par la simplicité qu'avait cet homme d'énumérer les expériences de son passé.

Magicien donc.Cela expliquait sans doute l'aura étrange qu'avait cerné la jeune femme dès leur premier contact. Non experte en la manière, elle avait cependant révélé une certaine sensibilité à son contact et parvenait parfois à distinguer les êtres baignés de magie des autres.

- Des bottes ! Voilà qui est bien pratique lorsqu'on parcoure les routes, la ménestrelle que je suis aurait bien été intéressée par de tels talents.

Elle souriait, espiègle.

- Mais la suite de votre histoire n'en est que plus intéressante. Je suis impressionnée.

Elle émit un sifflement admiratif, chargé d'ironie.

- A présent je sais que j'ai bien fais de ne pas vous chercher de noise. On ne sait jamais ce qui trotte dans la tête des magiciens.

Elle se redressa légèrement, un tantinet plus sérieuse.

- Au regard de votre passé, m'est avis que c'est votre situation actuelle qui vous fait de l'ombre. Votre passé n'a rien de simple ou de commun si ce que vous racontez est vrai.

Elle détacha son regard du soldat et contempla son verre presque vide d'un œil morne. L'alcool s'évaporait décidément trop vite. Elle haussa les épaules et revint à son interlocuteur, le défiant de ses yeux d'azur.

- Vous avez répondu mais vous n'avez pas posé de question en retour. Et bien, qu'attendez-vous ? Point de timidité, posez et je répondrai dans la mesure du possible.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 7112
Âge : 48

Voir le profil de l'utilisateur


Raphaël
Dirigeant de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Incitateur [PV Raphaël] | Mar 13 Aoû 2013 - 18:49


Le Consolidateur ignora le sifflement du mieux qu'il le put, bien que cela fut la première chose qu'il trouva désagréable depuis qu'il dialoguait avec Abysse. Il se reprit un peu, voyant dans la manière de répondre de son interlocutrice qu'elle ne gobait peut-être pas toute l'histoire.

- Ne me classifiez pas comme un magicien, je me considère plus comme étant un guerrier gardant ses armes en tout temps. C'est plus prudent, et j'ai deviné que la prudence, c'est un de vos points forts. Bref, je n'irai pas jouer dans votre tête et y installer des mauvais sorts.

L'homme barbu lui sourit à nouveau, signifiant qu'il plaisantait. Loin de lui l'idée de vouloir paraitre pour un de ces charlatans narcissiques qui envahissent le pays, c'était néanmoins ce qu'il croyait qu'Abysse voyait en lui alors qu'il récitait son vécu.

- Mon passé est dans le passé. Je fais ce que je peux pour regarder en avant le plus possible.

Raphaël lui épargna la douleur qu'il vécut dans sa jeunesse, lors du décès de Lisa. Abysse ne voulait pas savoir ce genre de chose. Il entendit ensuite un patron pas trop loin commander une boisson dont le nom lui échappa, et demanda au tavernier la même chose. Après quelques secondes, le quarantenaire quitta sa chaise pour aller chercher le verre, après s'être excusé à Abysse, puis revint.

- Hmm... J'ai déjà deviné que vous n'êtes pas une aventurière ou une mercenaire ordinaire, je ne sais pas tellement que demander...

Le guerrier écarlate y réfléchit, et revint sur son idée précédente.

- Votre visage me laisse croire que vous êtes dans la vingtaine, du moins, physiquement. Ai-je raison? Ou est-ce que sous ces beaux cheveux se cachent des oreilles légèrement pointues?



Crédit :
Delyanna pour l'avatar
gokcegokcen (deviantart) pour l'image de base de la signature
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 2466
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://abysse-yclette.deviantart.com/


Abysse Yclette
Représentante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Incitateur [PV Raphaël] | Mar 20 Aoû 2013 - 18:36



- Ne me classifiez pas comme un magicien, je me considère plus comme étant un guerrier gardant ses armes en tout temps. C'est plus prudent, et j'ai deviné que la prudence, c'est un de vos points forts. Bref, je n'irai pas jouer dans votre tête et y installer des mauvais sorts.

Qu’il s’y essaie un peu.

En guise de réponse, Abysse lui adressa un demi-sourire. Qu’avait-il seulement pu entrevoir d’elle ? Cet homme, dans tous les cas, représentait bien plus qu’il ne le prétendait. Et Abysse comptait bien mettre la main sur ses plus pénibles secrets.

Et ce fut au tour de Raphaël de poser ses questions. Le sourire de la jeune femme s’agrandit davantage tandis que d’un geste presque anodin, elle ramena une mèche de cheveux derrière l’oreille. Une oreille ronde, sans distinction particulière; terriblement humaine. Et pour rajouter une once de doute et de suspicion, Abysse se contenta d’une réponse pour le moins sibylline.

- 54 ans.

A présent, le soldat était encore moins avancé. Abysse laissait planer volontairement le doute sur sa véritable nature. Elle cherchait à intriguer le soldat, à le pousser peut-être même à user de certains talents magiques pour déceler sa véritable nature. On ne savait jamais ce qui trottait dans la tête d’un magicien, après tout.

- Ce qui, je crois, fais de moi votre aînée. Quel âge avez-vous Raphaël le sombre soldat ?



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 7112
Âge : 48

Voir le profil de l'utilisateur


Raphaël
Dirigeant de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Incitateur [PV Raphaël] | Mar 27 Aoû 2013 - 17:34


Le Consolidateur jeta un coup d’œil, naturellement, à l'oreille de son interlocutrice. Il ne fut pas vraiment surpris de la voir ronde, Abysse n'ayant pas tout à fait les traits de visage d'une Elfe. Ce qui vint par contre le prendre de revers, c'est ce qu'elle dit pour accompagner le geste. Plus de cinquante ans? Elle?

Le soleil était presque couché, maintenant, un voile de nuage avait recouvert la ville impériale, et quelques gouttelette perlèrent du ciel. Une fine pluie qui rafraîchit la moisson et qui pousse les gens à se rassembler à l'intérieur. La journée aillant été très belle, et chaude, les gens eurent beaucoup à se raconter. Ainsi, l'auberge fut pleine en peu de temps, de même que toutes les tavernes du coin. L'agitation n'était pas commencée encore, tout de même, les verres étant toujours pleins.


- J'ai tord partout, on dirait. Vous me battez à plate couture pour ce qui est des devinettes, belle dame.

Raphaël posa ses coudes sur la table et joignit ses mains velues, intrigué. Il regarda par terre pour s'assurer que le tableau qu'il avait acheté était toujours là, puis retourna son attention vers la jeune femme - la femme en fait beaucoup plus âgée qu'il ne le pensait, plutôt, pensa-t-il.

- Effectivement, vous me dépassez d'environs dix ans.

Il ne se rappelait pas s'il en avait quarante-trois ou quarante-quatre.

- Quelle arme préférez-vous, Abysse?

Cette phrase lui échappa, un peu par imprudence. Surement l'alcool. Il le regretta, ne voulant pas être contre-questionné à ce sujet. La pluie s'intensifia, assez pour être perceptible de l'intérieur. Bientôt, il allait tonner.



Crédit :
Delyanna pour l'avatar
gokcegokcen (deviantart) pour l'image de base de la signature
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 2466
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur http://abysse-yclette.deviantart.com/


Abysse Yclette
Représentante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Incitateur [PV Raphaël] | Mar 27 Aoû 2013 - 20:49


Abysse ne tira qu'un bref plaisir de la mine déconcertée du soldat. Elle avait réussi à le bousculer légèrement. S'estimant amplement satisfaite, la jeune femme ne montrait rien de ses pensées et observait Raphaël avec un demi-sourire. Le temps avait marqué le visage de l'homme, creusant de profonds sillons. Les yeux, également, appelaient à la lassitude et au poids des expériences milles fois vécues. En cela, hélas, l'âge n'y était pas pour grand chose. Cet homme dissimulait un lourd passé. Abysse en était persuadée.

Cette dernière pencha la tête de côté en réaction de la question de Raphaël. Elle plissa les yeux, amusée. Elle pouvait biaiser de milles façons, tisser de parfaites réponses qui auraient tôt fait d'apporter davantage de couleurs au visage du soldat. Mais Abysse ne jugea guère le moment opportun. Elle avait bien assez joué avec lui. Il lui faudrait garder quelques réserves si elle souhaitait extirper davantage d'information à cet homme là.

- La discrétion.

Abysse savait pertinemment que cette réponse prendrait de biais Raphaël. Il s'attendait davantage à ce qu'on lui étale les avantages de la masse d'arme, du poignard ou de l'épée à deux mains. Les armes indiquaient d'une façon bien particulière la nature des personnes qui les maniaient. La question du soldat était fine, amenée d'une façon presque anodine.

- Je ne suis point férue de combats, à dire vrai. Mais si je devais chèrement défendre ma vie, je le ferais à mains nues.

Les armes pouvaient être traîtres. Elles s'étiolaient avec le temps, nous encombraient bien souvent et pesaient lourd au bout de notre bras. Mais le corps, bien entraîné, ne défaillait jamais. Abysse avait appris à ne se fier qu'à ses instincts et son agilité. Maniant parfois le poignard, connaissant l'escrime suffisamment pour se défendre, elle n'en préférait pas moins les techniques qu'on lui avait enseigné dans son enfance.

- Et, naturellement, je vous retourne la question. Brave soldat que vous êtes, vous devez sûrement avoir une arme fétiche, une lame avec laquelle partager son existence, non ?

Il y avait quelques accents mélodramatiques dans ses derniers propos. Une pointe de sarcasmes également. Les guerriers, aussi  silencieux pouvaient-ils être, se montraient toujours les plus loquaces lorsqu'on évoquait leur arme de prédilection.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Incitateur [PV Raphaël] |


Revenir en haut Aller en bas

Incitateur [PV Raphaël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: Dras Léona-
Ouvrir la Popote