AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

La vie est pleine de surprises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 12354
Âge : 33

Voir le profil de l'utilisateur


Tenel Ka
Message Sujet: La vie est pleine de surprises | Lun 23 Juil 2012 - 23:16


Tenel Ka avait longuement marché depuis le désert du Hadarac, son désir de redonner au Du Mor'ranr Knifr la prestance de l'ancien Du Vanyali Ebrithils se confondait dans osn coeur avec son désir de protéger l'homme qu'elle aimait. Mais Daror traçait son proopre chemin et celui-ci s'éloignait momentanément de la route de la dragonnières aux longs cheveux de neige. Bien qu'elle garde contact avec Nicta, la jeune femme regrettait l'absence de la dragonne dorée à ses côtés. Pour le moment cela ne faisait que limiter la vitesse de déplacement de la dragonnière à celle des foulées de sa jument Stelmaria. De nouveau vêtue comme n'importe quel voyageur solitaire parcourant l'Alageasia, la jeune femme portait également une longue cape de voyage dont la capuche rabattue dissimulait ses cheveux coiffés en une tresse enroulée autour de son crâne.

Après quelques jours de voyage, Tenel Ka arrive à proximité de la ville de Furnost et fit une halte dans un bosquet tranquille à l'écart des grandes routes de circulation. Un bruissement dans les feuilles alerta la jeune femme qui s'assura que ses armes soient à portée de main tout en faisant mine de s'affairer à monter son campement. Les sons lui permirent de détailler le nombre de ses assaillants. Ils étaient douze et agissaient avec une coordination et un sens de la stratégie parfaitement maitrisés. Certains d'entre eux pouvant être des mages, la dragonnière se tiens sur ses gardes, leur laissant l'occasion d'annoncer leurs intentions.
L'un des hommes s'avança à pas feutrés et s'avança dans la clairière dans le dos de la voyageuse
.
"Quiconque souhaite passer la nuit dans cette clairière doit s'acquitter d'une taxe d'occupation du sol. Je vous déconseille d'y contrevenir où je serais contraint d'user de la force pour gagner votre or."
Cette voix à la fois forte et emplie d'autorité comme de conviction fit sursauter la dragonnière. Il y avait bien longtemps qu'elle n'avant pas entendu ce timbre de voix et craignait de s'être tromper. Baissant la tête, Tenel Ka se retourna lentement en écartant les bras de son torse comme pour montrer qu'elle n'allait pas attaquer. Un rapide coup d'oeil lui appris que son interlocuteur avait également dissimulé son visage sous une capuche et avait ajouté un masque de tissu qui ne laissait voir que le bas de son visage.
Amusée, la dragonnière se téléporta derrière son adversaire qui eût le réflexe de vouloir bouger pour lui échapper sans pour autant y parvenir. Un bouclier parfait les entoura à l'instant de la rematérialisation de la dragonnière les isolant à temps des cinq flèches et des deux boules de feu qui venaient sur eux.

Tenel Ka rit ce qui surpris l'homme qu'elle tenait prisonnier.

"Bon réflexes mais pas suffisants pour m'échapper Tycho."
Tenel Ka relâcha sa 'proie' avant de ranger ses armes et de rabattre sa capuche.
"Les Spectres détroussent les voyageurs maintenant?" demanda-t-elle amusée.
Des soupirs de soulagement s'élevèrent des bois environnants et six hommes et femmes s'approchèrent en rengainant leurs ames. Tenel Ka nota qu'une partie du groupe continuait à surveiller les environs. Elle compris que sa seule présence n'était pas à l'origine de la tension qui agitait le groupe
.
"On fait de notre mieux pour saboter l'influence du Saint Empire Léonien mais ce n'est pas évident de rassembler nos forces pour leur faire face. Ils nous ont annexés par surprise et nous nous reconstruisons petit à petit."
Un sourire éclaira le visage de l'ancien lieutenant, son visage à présent découvert avait gagné quelques rides mais son regard montrait son expérience dans l'art de la guerre.
"Un nouveau va nous rejoindre bientôt pour aider notre cellule à combattre l'Empire. Je serais ravi d'avoir ton avis sur la recrue, il nous a été recommandé par des contacts que nous avons en ville."
La dragonnière acquieça.
"Il est grand temps que je reprenne part aux mouvements politiques de ce pays. Je t'aiderais pour ce recrutement, ensuite nous verrons comment renvoyer l'Empire dans les limites qu'il n'aurait jamais du quitter: l'imagination des Ombres."
Les Spectres se déplaçaient en longeant les arbres, se coulant dans la pénombre pour y passer inaperçus à des yeux non exercés. Tenel Ka les suivi en silence s'approchant du lieu de rendez-vous dans le but premier d'observer. Pourtant la joie de retrouver ses compagnons d'arme, ses amis de guerre était assombrie par un étrange pressentiment. L'impression que quelque chose allait mal tourner. Prudente, la dragonnière sondait discrètement les environs dans le but de préciser cette impression.
L'arrivée d'un groupe de cavaliers l'incita à concentrer son attention sur la rencontre entre Tycho Celchu et cet inconnu qui semblait vouloir aider le Du Mor'Ranr Knifr. Connaissant la prudence de Tycho, la rencontre ne serait qu'une formalité mais une tension nouvelle enserrait le coeur de la jeune femme
.


*Tenel Ka**Nicta*



Dernière édition par Tenel Ka le Lun 30 Juil 2012 - 9:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 10255
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Arkillon
Message Sujet: Re: La vie est pleine de surprises | Ven 27 Juil 2012 - 17:14


Cela faisait déjà plusieurs mois que l’ombre travaillait sur cette mission d’infiltration. Les restes de l’alliance ne sont plus aussi faciles à infiltrer que jadis. Leur nombre ayant grandement diminué, la quantité de territoire à surveiller minime. Le niveau de sécurité du Du Mor'Ranr Knifr était plus élevé que jamais. Voila pourquoi Arkillon avait décidé de mener cette opération lui-même. Son ancienne apparence était connue des ennemies, mais pas sa nouvelle manifestation physique. L’ombre n’avait dévoilé son identité sous cette nouvelle carcasse charnelle qu’a l’impératrice et son fidèle serviteur Kael. Même les agents qui avaient aidé l’ombre à ce retrouvé dans cette situation n’avaient aucune idée de la véritable identité de l’agent impériale. Mais comment Arkillon était-il arrivé à gagner la confiance du Du Mor'Ranr Knifr? Avec de la patience.

Il y a trois mois, Arkillon avait passé déjà plusieurs semaines à récupérer de la blessure que Myad lui avait infligée dans la chaude nuit de leur réunion. L’ombre lui avait promit tout le temps nécessaire afin qu’elle arrive à lui fournir une réponse, mais le jeune ombre avait de la difficulté à attendre sans rien n’avoir à faire. Quand il eu vent d’une opération que l’empire tentait de lancer afin d’infiltrer les restes de l’alliance dans le but de pouvoir combattre le mouvement de frappe qu’avait opté le Du Mor'Ranr Knifr, une bonne stratégie pour un clan énormément inferieur en force de frappe qui n’avait aucune chance dans une guerre légions contre légions. Frapper la ou sa fait mal et se retirer, revenir quelques temps plus tard et frapper une fois de plus un lieu stratégique. Ce déplacent en petits groupes, il était difficile pour l’empire de prédire les cibles et de mobiliser ses forces assez rapidement pour ce défendre, a moins d’avoir quelqu’un d’infiltré dans le mouvement rebelle qui pourrait mettre l’empire en garde a l’avance. Mais une telle mission d’infiltration était des plus délicates, il fallait un agent d’expérience et de talent. Le problème avec de tels agents, c’est qu’ils ont une réputation à leur noms. Il fallait quelqu’un dont le visage était inconnu de l’ennemie. Quelqu’un de puissant qui puisse duper les mages de l’ennemie, quelqu’un comme Arkillon qui avait la puissance, sa nouvelle apparence était encore un mystère et bien entendu, il avait tout le temps nécessaire pour une mission à long terme.

Ce présentant comme volontaire sous une fausse identité, une lettre de recommandation qu’il s’avait écrit lui-même et fermer avec son sceaux personnel. Il était pour tout les membres participant à cette opération Azarael Kirftan, talentueux être spécialisé dans l’art d’être invisible, recommandé par nul autre que le grand ombre Arkillon Keritel. Il n’y avait aucun moyen que le supérieur d’Azarael puisse refuser un tel soldat.

Après quelques jours de formation sur la situation du Du Mor'Ranr Knifr, toute l’information que l’homme avait besoin pour mener a succès la mission lui avait été donné et il fut envoyer pour la ville de Furnost, il lui avait été suggéré de prendre une fausse identité, mais Arkillon avait refusé sous prétexte que son identité était déjà un mystère et que mentir ajouterait au soupçons. Rendu là-bas, une simple bourse avec quelques pièces d’or et une courte lame endommagé. L’ombre sous fausse identité prit résidence dans une auberge que l’empire soupçonnait d’être un lieu de rencontre secret pour des membres du Du Mor'Ranr Knifr. De la le jeune ombre observa durant quelques temps les mouvements de la ville, des civiles autant que des soldats impériaux. Le temps était son allier, s’il agissait trop rapidement, il éveillerait les soupçons. Il devient ami avec les habitants de la ville, gagnant de plus en plus leur confiance, il fit part de son désir de vengeance contre l’empire qui avait couté la vie de son frère durant l’annexion traitresse de la Léonie. Sa haine pour l’empire fut accueillit avec joie par les militants cherchant désespérément plus de soldat à leur cause.

Arkillon avait réussit à gagner la confiance des petits soldats, encore loin du but qu’il avait, mais il progressait. Comme il se l’avait tant répété, la patience était sa meilleur arme, plus le temps passait, plus la confiance que les membres du Du Mor'Ranr Knifr avaient en lui était forte, et plus l’option qu’il soit un espion paraissait impossible.

Un jour, des soldats impériaux eurent mot du rassemblement qui avait lieu dans la maison d’un fermier supportant le mouvement rebelle. A se rassemblement étaient des membres d’importance, le jeune ombre avait mit en garde les soldats du rassemblement, histoire de faire bouger les choses légèrement plus vite. Lorsque les soldats firent irruption dans la maison, l’ombre fut l’un de ceux qui enleva le plus de vie impériales, un sacrifice nécessaire aux yeux de la créature ténébreuse. Cela lui donna le dernier petit coup de pouce nécessaire pour gagner la confiance des membres plus important de l’armée rebelle. Il fut contacté sous peu, lui demandant s’il voulait participer à un groupe plus sérieux dans ses actions contre l’empire, un groupe nommée Les Spectres. Enfin, Arkillon avait finalement touché assez creux dans le Du Mor'Ranr Knifr. Il allait finalement pouvoir parler à des gens d’importance, des gens avec qui il voulait parler.

Il ne lui restait plus qu’une dernière entrevue à passer avant de devenir un membre des spectres, une simple formalité qu’ils lui disent. Mais Arkillon s’avait qu’il s’agissait d’une occasion pour les mages rebelles de scruter son passé, vérifier une fois pour toute s’il était vraiment ce qu’il disait être. L’ombre était confiant de pouvoir duper un ou deux mages, il était tourmenteur après tout. Il était au sommet de la sorcellerie, la connaissance et la puissance absolu, certes il avait toujours à apprendre, il n’était pas assez sot pour penser avoir tout apprit ce qu’il avait à apprendre, mais il était confiant en ses connaissances et ses capacités et cela, bien peu d’être peuvent déclarer sans le payer de leur vie.

Arkillon se présenta au point de rendez-vous qu’on avait donné, la il y rencontra deux hommes avec trois chevaux, ils étaient la pour l’escorter à l’endroit de rencontre avec les autres membres des spectres. Le jeune ombre ne posa pas de question plus que nécessaire, il ne voulait pas éveiller plus de soupçons que nécessaire.

Chevauchant aux cotés des deux escortes, l’ombre vérifia une dernière fois les sorts qu’il avait mit en place afin de dissimuler son aura d’ombre et la fausse mentalité pour les laisser visionner s’ils demandant une telle extrême. Il était extrêmement dangereux de ce créer une deuxième personnalité pour se genre d’interrogation car, il est possible de si perdre, penser vraiment être cette deuxième personnalité. Arkillon lui-même était a la deuxième fois qu’il avait à faire recours a une telle méthode, la première fois était lors de sa première infiltration au sein de l’alliance, avant d’être un membre officiel de la guilde des ténèbres, dans le temps il n’était qu’un simple espion au service de Svean.

Arrivée au point de rendez-vous, il vie une personne attendre sous la lumière de la lune et un bon nombre d’autre dissimulé dans la pénombre des arbres, invisible, si cela n’aurait été un ombre en fasse d’eux. La vision des ombres étant meilleure dans le noir qu’en lumière vive, le jeune impérialiste n’avait aucune difficulté à discerner les détails de ses observateurs. Il y en avait un qui le perturbait particulièrement, plutôt une. Il s’agissait d’une femme à la longue chevelure de neige. Une puissante impression ce dégageait d’elle, de sa façon de se tenir droite, de son expression faciale pleine d’honneur et de fierté, il n’y avait aucun doute pour Arkillon, il avait déjà vue cette femme, il l’avait déjà rencontré. Il s’agissait d’une dragonnière et pas n’importe la qu’elle, il s’agissait de Tenel Ka. Arkillon pensa immédiatement de qu’elle façon il pouvait l’éliminer, elle était un danger, un danger qu’il devait exterminer.



Death smiles at us all. All a man can do is smile back






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 12354
Âge : 33

Voir le profil de l'utilisateur


Tenel Ka
Message Sujet: Re: La vie est pleine de surprises | Lun 30 Juil 2012 - 10:17


Les trois cavaliers approchaient lentement de la clairière où le restes des membres du groupe Spectre avaient pris position. Tenel Ka se tenait également dans la pénombre, laissant Tycho seul dans la zone la plus éclairée. Les deux hommes qui escortaient la nouvelle recrue étant des anciens soldats de l’Alliance connus pour leur loyauté et leurs compétences de gardes du corps, la dragonnière focalisa son attention sur le troisième homme, celui qui se trouvait au centre du trio. Il semblait jeune, une vingtaine d’années, une peau ni trop pâle ni trop bronzée qui n’apprenait pas grand-chose sinon que l’homme passait autant de temps à la lumière qu’à l’abri du soleil. Déjà de loin, il semblait aussi grand que les membres de son escorte qui étaient eux même réputés grands (avoisinant le mètre quatre-vingt).
Un détail surpris la guerrière aux cheveux blancs, le regard bleu de l’inconnu parcouru la clairière et s’arrêta brièvement sur chaque membre des Spectres sans pour autant sembler les remarquer. Tenel Ka se tendit, un allié aurait plus probablement indiqué qu’il avait remarqué la présence de la totalité du groupe. A moins qu’il ne reste discret pour montrer ses capacités pour le moment la dragonnière ne savait pas vraiment comment interpréter cette attitude.

Le Capitaine Celchu commençait à interroger l’inconnu lui demandant son nom, d’où il venait, pourquoi il souhaitait rejoindre le Du Mor’ranr Knifr et s’il était conscient du danger associé à cette vie de paria qu’il était sur le point de choisir. Soucieux de bien se faire comprendre, le Chef des Spectres tenait à ce que chaque recrue ne s’illusionne pas avec des rêves d’aventure et de gloire avant d’intégrer son groupe. Car le plus souvent les nouveaux aventuriers avaient tendance à prendre des risques qui se révélaient mortels et dont dangereux pour leurs camarades. Bien qu’il s’exprima avec conviction, l’inconnu ne parvenait pas à convaincre la jeune femme se sa sincérité. Il ne laissait transparaitre aucun indice de dissimulation et les sondes que la dragonnière avait envoyé en direction des cavaliers n’avaient rien détecté de probant. Alors d’où venait cette impression de danger imminent?

Puis la future recrue aux cheveux bruns regarda dans sa direction. Les yeux bleus de l’homme croisant son regard gris, Tenel Ka y prêta une grande attention et compris qu’il n’était pas un allié. La lueur de surprise puis la tension et la haine qui apparurent chez l’inconnu l’incitèrent à s’avancer vers la zone éclairée du lieu de rendez-vous. Mobilisant déjà sa magie en cas d’attaque, la dragonnière senti plus qu’elle ne vit les mouvements soudains des spectres. Aucun d’eux ne pouvait savoir pour quelle raison la jeune femme avait quitté le couvert des arbres mais tous pressentaient qu‘elle n‘agissait pas sans raison.
Le mage Kell Tainer, spécialiste en magie du feu s’immobilisa dans l’ombre, ayant une vue dégagée de l’inconnu. La guérisseuse Tyria Sarkin recula afin de pouvoir soutenir ses compagnons en restant le plus loin de la zone d’affrontement. Les guerriers Ton Phanan et Garrik Loran s’avançant en renfort de la dragonnière et s‘arrêtant à la limite de la zone éclairée. Pendant les quelques secondes où ces mouvements se déroulèrent, le Capitaine Celchu n’avait pas bougé, gardant son regard scrutateur sur cette recrue, se demandant quel détail qui lui avait échappé, la dragonnière avait bien pu remarquer.

Tenel Ka s’arrêta à un mètre de Tycho, se trouvant à présent face à cet homme qui ne lui inspirait pas confiance. Elle avait beau détailler le visage et l’apparence physique du cavalier, il lui était parfaitement inconnu. Pourtant lui l’avait reconnue et éprouvait une haine sans bornes envers la dragonnière. Les quelques mots qu’il avait prononcés portaient la trace d’une prononciation particulière que la jeune femme avait déjà entendu par le passé, de même la manière dont il tenait ses rênes faisait écho à un ancien souvenir qui s‘échappait quand elle pensait enfin le saisir.

Souriant aimablement à l’intrus, Tenel Ka lui posa une simple question.

« Bonsoir, je suis une des espionnes du réseau et j’étais trop loin pour entendre ton nom. Peux-tu le répéter? »
Tendu, l’homme brun répéta son nom:
« Azarael Kirftan »
La dragonnière accentua son sourire.
« Redis-le et met le mot ’Eka’ devant ton nom »
Sachant que ‘Eka’ signifiait ’je suis’ en Ancien Langage, si l’homme avait conscience que son nom était tout autre, la magie ne lui permettrait pas de prononcer la phrase en entier.
Or il ne restait que trois issues possibles à ce dialogue. Soit l’homme était sincère et pourrait prononcer la phrase sans dommages; soit il ne l’était pas et ne connaissait pas suffisamment l’Ancien Langage pour détecter le piège et se trouverait dans l’incapacité de prononcer la dite phrase; ou il n’était pas sincère et connaissait suffisamment l’Ancien Langage pour chercher à ne pas dire les mots en question. Dans ce troisième cas le risque d’attaque était particulièrement important et ce nouvel adversaire devait être puissant pour avoir réussi à éviter les sondes de la dragonnière. Une telle puissance ne pourrait venir que d’un dragonnier ou d’un Ombre, menace à laquelle les Spectres ne pourraient faire face.


*Tenel Ka**Nicta*

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 10255
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Arkillon
Message Sujet: Re: La vie est pleine de surprises | Mer 8 Aoû 2012 - 1:16


Le jeune ombre commençait à s’inquiéter lorsqu’il vit la dragonniere sortir de la couverture des arbres pour venir les rejoindrais. Il n’avait pas pensé devoir faire face a des membres aussi hauts placé que Tenel Ka avant encore plusieurs mois, il avait été prit par surprise et avait laissé aller sa haine envers elle, son intention de la tuer. Ses instincts l’avaient-ils prévenue de ses intensions, avait-elle sentie son agressivité. Peut importe de qu’elle façon il avait été découvert, et cela allait être un problème. Il devait trouver une façon de ce sortir de ce problème ou d’éliminer rapidement les autres. S’il devait éliminer tout les membres des spectres l’ombre aurait brûlé sa couverture et la mission serait un échec. Mais s’il éliminait Tenel Ka, le gain pour l’empire serait tellement plus grand, la force de frappe des restante de l’alliance serait énormément réduite simplement avec la perte d’une personne. Mais une personne de la force de Tenel, une force qui pouvait faire battre la balance a ce point dans une direction comme dans l’autre n’est pas le genre d’adversaire que l’ombre pouvait combattre en même temps qu’une petite armée personnelle. Akillon ne pouvait pas non plus se permettre d’utiliser une grande quantité d’énergie afin d’éliminer les membres des spectres en un coup, Tenel pourrait les protéger et elle est une adversaire qu’il ne peut pas vaincre s’il n’est pas au maximum de ses forces et au sommet de sa forme.

Le jeune homme devait pouvoir s’isoler avec Tenel Ka, de façon à ne pas permettre aux autres d’intervenir. Mais il ne pouvait pas commencer à tracer un pentacle sur le sol sans attirer d’attention. Il devait essayer de paraitre comme un allier, du temps qu’il ne lui demandait pas de jurer son identité en ancien langage il n’aurait aucun problème. Une promesse de loyauté pouvait être contournée, mais jurer sur un de ses mensonges dans la langue de son ancien peuple était impossible, du moins sans connaitre le véritable nom de l’ancien langage. Nom que l’ombre avait d’ailleurs passé beaucoup de temps à rechercher, mais qu’il n’a jamais découvert, il y a trouvé des traces, mais jamais le nom lui-même et en entier.

Lorsque Tenel Ka fit à coté de l’ombre et de son interlocuteur, elle observa encore l’ombre, cherchant à le reconnaitre, à le lire. Mais Arkillon voyait par l’expression faciale que la dragonniere n’avait pas la moindre idée de qui ce trouvait devant elle.


- Bonsoir, je suis une des espionnes du réseau et j’étais trop loin pour entendre ton nom. Peux-tu le répéter?

Une simple espionne qu’elle disait, bien sûr que non et qu’elle n’avait pas bien entendu son nom… Quelle mauvaise excuse, mais excuse à la quelle il devait répondre. Il lui dit le nom fictif qu’il s’avait inventé, lorsque Tenel Ka lui demanda de le redire une fois de plus avec le mot eka devant. Arkillon connaissait très bien la signification de se mot. Il devait prouver son identité, chose qu’il ne pouvait faire, il allait donc devoir combattre. Le jeune ombre réfléchit rapidement a son arsenal de sort, savoir qu’est-ce qui lui serait utile et qu’est-ce qui ne l’aiderait pas dans cette situation délicate. Arkillon devait s’assurer d’un combat un contre un avec la dragonniere. Il ignorait la puissance exact de la femme a chevelure de neige, mais il ne la sous-estimerait pas, il ne sera pas aussi fou. Elle était immensément puissante il y a quelques années.

Il y avait un sort qui lui revenait toujours en tête, il s’agissait normalement d’un sort qui lui permettrait de capturer, ou sécuriser un otage. Oui, sa pouvait fonctionner, sa devait fonctionner. Observant la dragonniere dans les yeux, il n’allait pas cacher son identité plus longtemps, l’ombre n’allait pas pouvoir démonter les mouvements de guerre des rebelles, mais s’il pouvait éliminer Tenel Ka, la force de frappe de l’ancienne alliance perdrait tellement de puissance, cela en valait vraiment la peine. Matérialisant son épée en même temps qu’un bouclier magique. Bouclier qui fut heurté par quelques flèches et boules de flammes. (J’imagine vue que le groupe a fait le même truc avec toi) L’ombre commença à mettre en place son sort, une sphère de noirceur pure enferma l’ombre, la dragonniere et l’homme qui l’avait interrogé en premier. On ne voyait rien à l’intérieur, une obscurité absolu, les coupant du monde, personne ne pouvait entrer ni en sortir sans détruire le sort.

De l’extérieur la sphere était recouverte de lignes, tel des soutient structuraux, dans un bâtiment, certaines étaient nécessaires pour que la structure reste debout, et d’autres, beaucoup d’autres étaient la pour cacher les poutres structurales, ils étaient la a fin décoratives. Arkillon avait bien entendu bien travaillé le sort afin de rendre la découverte de ses lignes importantes à structure de sa magie très difficile à trouver et à détruire.

A l’intérieur de la structure, une telle noirceur que l’on avait l’impression que la lumière s’était fait avalé par l’obscurité. Mais les yeux de l’ombre n’avaient absolument pas la moindre difficulté à voir dans ses conditions, il pourrait même dire que sa vision était meilleur dans de telles conditions qu’à la lumière du jour. L’obscurité était dans sa nature, elle faisait partie de lui. Elle avait un certain effet relaxant sur l’ombre. Prenant quelques secondes pour observer la dragonniere, le jeune ombre s’exprima avec fierté.


- Eka Arkillon Keritel!

Sur ses mots l’ombre dirigea un coup de point en direction de l’homme qui l’avait rencontré en premier, le coup était dirigé vers la tempe de l’homme Arkillon cherchait à lui faire perdre connaissance, afin de pouvoir ce concentrer solennellement sur Tenel Ka. Arkillon ne s’avait pas ce que les autres faisaient à l’extérieur, le jeune impérialiste était aussi coupé du monde extérieur que ses adversaires. Son lien avec le temple était coupé, celui-ci allait commencer à puiser son énergie du serviteur de l’ombre, Kael. Cela arrivait beaucoup trop souvent depuis quelques années, Arkillon allait devoir apprendre à faire plus attention à son fidele ami.

Revenant à la situation devant lui, le jeune homme porta son attention sur la dragonniere sous la forme d’un coup d’épée en direction de son flanc droit. Il ne s’attendait pas à voir quelqu’un du calibre de Tenel Ka être perturbé par la simple perte de sa vision, mais l’ombre n’avait pas vraiment eu le temps de reformer le sort pour permettre la lumière de passer. Il avait simplement utilisé un de ses vieux sorts, un sort qu’il connaissait bien et n’avait pas besoin de plus d’une seconde pour monter.



Death smiles at us all. All a man can do is smile back






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 12354
Âge : 33

Voir le profil de l'utilisateur


Tenel Ka
Message Sujet: Re: La vie est pleine de surprises | Jeu 23 Aoû 2012 - 17:44


La dragonnière garda son sourire quand elle perçu l’agacement de son interlocuteur. Ce dernier semblait comprendre les nombreuses implications de la demande qu’elle venait de formuler et ne s’en réjouissait pas. Il était donc un initié en Ancien Langage et les prochaines secondes allaient se révéler décisives. Déjà Tenel Ka sentait la tension monter chez les deux garde du corps ainsi que parmi les spectres. Il était évident que bientôt soit l’homme se révélait être un allié de taille -ce qui était peu probable- soit les attaquer -ce qui devenait de plus en plus évident.

L’inconnu réfléchissait à toute allure et laissait ainsi quelques secondes de répit au groupe du Du Mor’ranr Knifr pour se préparer, quoique le temps de faire un pas ne soit pas un si grand avantage que ça. Gara Pethotel s’éloigna un peu plus de la clairière se préparant à observer puis à partir avec son cheval pour informer le campement d’une tentative d’intrusion. Cela conduirait à l’abandon du refuge actuel pour en créer un nouveau dans une autre région de l’Empire.

Le regard de l’intrus se posa sur Tenel Ka, il avait pris une décision et cette fois une certaine forme de jubilation côtoyait la haine dans ses pupilles. La dragonnière porta la main à son épée, certaine que l’affrontement ne pourrait pas être évité.

L’homme dégaina à son tour et matérialisa un bouclier qui stoppa sans peine les flèches et le feu envoyé par les spectres. La guerrière aux cheveux de neige bondi dans le but de désarçonner son attaquant. Il maitrisait bien la magie et à un niveau équivalent à celui d’un dragonnier, les Spectres ne pourraient lui faire face, la preuve étant que leur attaque concertée n‘avait rien donné.

Alors qu’elle n’avait pas encore atteint sa cible, Tenel fut entourée par une vague de noirceur, la privant de ses repères visuels. Par chance, la jeune femme avait longuement travaillé depuis son plus jeune âge pour ne pas être stoppée par un détail aussi infime. Sondant son environnement par ses autres sens et au travers de sa magie, la guerrière compris que l’inconnu l’avait isolée en compagnie de Tycho des autres membres des Spectres. Ces derniers manifestèrent leur surpris de différentes manières plus ou moins bruyantes.

Une image de l’extérieur de la sphère arriva aux deux combattants isolés par le biais de Lara Notsil, chaque sort ayant une structure il fallait déterminer avec précision quels éléments visibles faisaient effectivement partie du construct. Les Spectres gardaient à l’esprit que chacune de leurs attaquas pouvaient à tout moment toucher leurs alliés présents dans la sphère.

Tenel Ka s’était figée, étendant son bouclier au Capitaine Celchu et tendant l’oreille pour déceler la présence de son ennemi. Tout d’abord seul les sons de la forêt et les mouvements de ses alliés lui parvinrent, puis des paroles, à la fois froides, triomphantes et amusées:

- Eka Arkillon Keritel!

La jeune femme sursauta sous l’effet de la surprise, elle se souvenait parfaitement d’Arkillon et l’homme qu’elle avait vu dans la clairière ne lui ressemblait absolument pas. Pourtant la jeune femme n’avait détecté aucun déguisement lié à la magie. Cela signifiait alors que l’Ombre avait changé de corps, une information importante qui plus est, la dragonnière connaissait le nouveau visage de son ennemi.

Un bruissement de tissu, un léger déplacement de l’air à proximité, Arkillon venait de passer à l’attaque. La guerrière compris qu’elle n’était pas la cible du coup porté par l’Ombre, elle repoussa vivement Tycho sur le côté et souri. Un second mouvement d’air lui permit d’esquiver le coup porté par l’Ombre vers son flanc droit avant de reculer. Arkillon venait de lui révéler sa position et Tenel Ka tendit son esprit pour toucher celui de l’équidé sur lequel il se trouvait avant de faire paniquer le pauvre équidé.

Il valait mieux que ce combat se transforme en duel, et il semblerait que l’Ombre en soit conscient, pour autant allait-il laisser les membres du Mor’Ranr prendre la tangente? Son épée hors du fourreau, la dragonnière avança avec prudence vers la zone où elle avait entendu la chute de l’Ombre.


*Tenel Ka**Nicta*

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 10255
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Arkillon
Message Sujet: Re: La vie est pleine de surprises | Ven 24 Aoû 2012 - 20:28


Le jeune homme avait porté ses coups dans un enchainement fluide, rapide et même gracieux. Il avait premièrement voulu éliminer l’homme qui s’emblait en charge, ou deuxième en commande vue que Tenel Ka ne devait surement pas être une subordonnée, afin de limiter son attention simplement sur la puissante dragonniere. Mais celle-ci fit l’effort de venir en aide à l’homme. L’ombre savait que ce simple dôme d’obscurité ne gênerait pas plus qu’il le faut la dragonniere, il aurait même exécuté le même sort dans y couper la lumière s’il avait su d’avance comment. Il n’aimait pas vraiment ce donné des avantages de la sorte, mais cela n’allait pas l’empêcher d’en abuser. Il était noble de vouloir un combat juste et équitable, certes, mais il est sage de profiter de toute ouverture, aussi petite qu’il le soit. Et dans la situation actuelle il y en avait deux, des ouvertures de qualité.

Au début l’ombre avait eu l’intention d’éliminer le capitaine des Spectres, ignorant sa puissance et même sa capacité à user de la langue elfique ou non, Arkillon avait jugé plus sur de simplement dissoudre cette carte inconnu. Mais a en juger par la réaction de la dragonniere qui avait du le sauver elle-même d’une simple attaque direct, le jeune impérialiste pouvait de façon sécuritaire en déduire que l’homme n’avait pas la formation nécessaire pour se débrouiller sans sa vision. Arkillon vit donc cet homme comme une opportunité en or. Tenel Ka devait miser sur son ouïe, sa perception du mouvement de l’air et le son que l’ombre créait avec chaque mouvement, chaque froissement de tissue, chaque bruit métallique que son arme pouvait produire.

Elle s’avait comment ce passer de sa vue, l’ombre ne doutait pas non plus que s’il coupait son ouïe elle n’en serait plus affecté, mais pourquoi lui couper les oreilles, il était bien mieux pour le dernier des Keritels de lui laisser cette fausse sécurité, et de l’utiliser contre elle. Voila ou le deuxième homme présent dans le dôme venait à être utile et non un problème. La dragonniere sentait l’obligation de le sauver, il est important pour elle que si quelqu’un souffre les morsures de la lame de l’ombre, ce soit elle avant n’importe qu’elle membre du petit commando guérilla, l’ombre le savait, car elle est de nature bonne, juste. La justice, sa justice, lui commande de se sacrifier pour les autres, de leurs venir en aide. C’est dans sa nature, c’est ce qu’on lui a enseignée depuis sans plus jeune âge, et l’un ne peut pas venir si facilement a l’encontre de sa nature, cela crée un conflit de personnalité, les humains n’aiment pas ce genre de phénomène, comme lorsqu’ils font un choix qui s’avère mauvais, l’homme cherche a détourner la réalité afin de l’ajuster a son choix, comment pouvait-il ce tromper après tout. Toute personne saine d’esprit sait qu’elle peut avoir tors et que de l’erreur on apprend, mais subconsciemment, chaque homme est fière, son orgueil n’accepte pas aussi facilement que le cerveau un jugement rationnel. Pourquoi Arkillon en savait tant sur elle, car elle est bonne et gentille. Tout les bons êtres de ce monde, surtout ceux de puissance démesuré se sentant supérieur et avec la supériorité viens le besoin de venir en aide aux plus faibles. Voila pourquoi Arkillon ne les jugeait pas comme libre, ils ne sont pas libre de leurs choix comme il l’est, l’ombre pourrait laisser cette homme mourir sans le moindre remords, sans la moindre émotion, sans même le moindre clignement des yeux pour lui. Tenel Ka n’avait pas cette liberté, l’ombre le savait et il allait en profiter.

Tenel Ka avait bloqué aussi facilement le coup que l’ombre avait porté sur en direction de son flanc droit qu’elle avait sut lire l’attaque d’Arkillon envers son soldat. Ses autres sens sont très raffinés, elle avait sut le localiser avec une précision effrayante. Cela devrait effrayer l’ombre, et cela l’effraie oui, il n’est pas fou, mais l’excitation qu’il ressentait était beaucoup plus forte que la peur. Il y avait longtemps que l’ombre n’avait pas croisé le fer avec quelqu’un de son niveau, sinon plus fort. Pas depuis l’explosion qui avait emporté son ancienne carcasse charnelle. Et puis, le niveau de perfectionnement que Tenel Ka avait atteint dans tout ses sens allait se retourner contre elle.

Arkillon n’avait pas bougé d’un pouce depuis son offensive sans résultat cotre les cotés de la femme a la chevelure de neige. Alors qu’il élaborait sa nouvelle offensive, ayant jugés sa situation et les ressources qui lui sont disponible dans la zone qu’il avait crée. Se sort qui avait comme but premier de sécurisé un otage, un objectif, dans une situation des plus chaudes. Arkillon ne l’avait jamais vraiment utilisé comme zone de combat, combat dont il ignorait la durée. Il était dans son avantage de ne pas le faire trainer, le sort ne lui demandait pas une quantité d’énergie incroyablement élevé, mais avec la fatigue du combat, cela en était a son désavantage, maintenir une telle zone était comme mettre un chronomètre sur le duel. Ce n’est pas l’idéale, mais Arkillon est confiant de pouvoir maintenir le sort beaucoup plus longtemps qu’il aurait pu tenir façon a Tenel Ka avec sa petite armée personnelle.

La dragonniere commençait à s’approcher lentement de l’ombre, surement dans l’espoir de ne pas corrompre le bruit des déplacements de l’ombre avec le bruit de ses propres déplacements. Elle savait exactement ou le superbe ombre ce trouvait. Lorsque le troisième pas de la chevaucheuse de dragon fit contacte avec la terre molle et pleine de vie de la forêt, l’impérialiste leva Kaladarama, son épée et la rebâtie vers le sol, lors du début du mouvement, Arkillon fini de réciter la phrase en langage ombre, l’ombrique, pour permettre a l’épée du tourmenteur de prendre sa deuxième forme, celle d’un fouet (si tu veux plus d’explication sur l’arme c’est dans ma fiche). La courbe que l’arme prit avait la femme monteuse de dragon sur sa trajectoire, mais passait en plus entre elle et son allier, Arkillon avait comme but principale de mettre un peu de distance entre les deux afin de pouvoir enchainer avec la suite de son offensive. Le plus de distance qu’Arkillon arriverait à mettre entre les deux, le mieux la suite de son plan allait pouvoir ce dérouler et le plus haut taux de succès que cette attaque allait avoir.

L’ombre utilisation un peu de son énergie sur ses cordes vocales afin de donner a sa voix un aequo, de façon a ne pas permettre à la dragonniere de localiser la source de sa voix.


- Pourquoi cherches-tu a protéger cette homme? Il est un désavantage pour toi, un boulet attaché a ton pied, il te serait simple de t’en débarrasser, suffit simplement de me laisser lui enlever le souffle de vie. Rien de plus simple que de ne rien faire pour lui, c’est tout ce qu’il faut pour me laisser pratiquer quelque chose d’aussi simple et fascinant que la mort. N’est-ce pas ironique comment il est facile de détruire quelques chose qui a prit si longtemps a grandir et a ce forger une personnalité propre, comment la balance de la vie et de la mort n’est pas juste, balancer. Simple est la mort, mais la vie, elle est d’une complexité impossible. Un beau sujet philosophique que nous avons la.

Arkillon ne rallait pas pour rien, il parlait haut et fort afin de dissimuler le son de ses pas alors qu’il ce déplaçait lentement vers la droit, de plus en plus proche de Tenel Ka. Il voulait s’approcher d’elle sans qu’elle ne le soupçonne, mais avant tout, il voulait lui faire perdre sa position exact, faire naitre le doute et l’anxiété en elle. Ses mouvements étant la seul source de bruit que son sublime corps ne créait, il n’avait pas a s’inquiéter de sa respiration, le bruit étant beaucoup trop faible, même pour les oreilles de la dragonniere, enfin trop faible pour le moment, plus le combat allait s’intensifier, plus le rythme cardiaque de l’ombre allait augmenter et par conséquent la force de sa respiration.


Death smiles at us all. All a man can do is smile back






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: La vie est pleine de surprises |


Revenir en haut Aller en bas

La vie est pleine de surprises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Hors RP :: Fantômes du passé :: RPs Achevés-
Ouvrir la Popote