AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

que fait on ici ? [PV Aeladr et Szanghai ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 588
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Kaminari
Membre du Cam Serarna
Message Sujet: que fait on ici ? [PV Aeladr et Szanghai ] | Jeu 1 Nov 2012 - 10:31


Le jour se lever juste alors qu’une forme noir se posait dans la foret sacré des elfes. Les dragons noirs ne sont pas forcément réputés pour être très sociable. Kami en faisait parti même s’il faisait un effort. Mais s’il était venu en ces lieux ce n’était pas pour des cours de savoir vivre !

Le dragon noir apprécier de moins en moins les bipèdes. Sont caractère sauvage revenait et heureusement qu’il vivait avec une dragonne lier ainsi que sa dragonnière sinon il y al longtemps qu’il aurait quitté les humains. Il n’arrivait plus à faire confiance aux humains. La seule humaine en qui il avait réellement confiance était Hally. Il y avait d’autres humains a qui il faisait confiance mais après c’était tout. Il en arrivait même a un stade ou il doutait du propre groupe au quel il appartenait….

Non pas qu’il ne croyait plus au but du groupe mais il commençait a pensait qu’il y avait des traitres parmi eux. Même Wird qui pourtant était quelqu’un de réputer et généreux les a trahi ! Mais le pire dans tout sa c’est qu’il a trahi Hally et son propre dragon ! Si jamais Kami chopé cet elfe il ferait tout pour lui faire payer.

Kami était donc chez les elfes. Même eux il n’arrivait plus a faire confiance facilement alors que pourtant ils sont la race qui respect le plus les dragons en tant normal, peut être a cause de Wird. Cependant Kami était la parce qu’il devait parler aux elfes pour plusieurs raisons. Mais pour sa il devait trouver la cité cependant pour l’instant il n’était pas presser ? Aussi il marcha tranquillement dans la foret voulant découvrir la faune de ces lieux. Il n’avait pas faim encore cependant il savait que les elfes n’appréciaient pas qu’on tue les animaux, cependant c’était la cadet des soucis du dragon noir.



*Je me présente à vous. Accusé d’avoir voulu assurer l’ascendance des dragons. D’avoir tenté de nous épargner ce destin qui nous oblige à nous éteindre. A céder. L’humanité représente une menace pour notre monde. Refuser son éradication est une grave erreur. Nous éclairons les ténèbres, mais les hommes prennent notre triomphe à leur compte. Les dragons détiennent le manteau de responsabilité. Il leur appartient à eux seuls.
Jugez mes actes à votre guise, mais ne doutez pas de la réalité. L’espèce humaine est à l’œuvre et nous ne pourrons bientôt plus l’arrêter….*

Cela me coûtera peut être la vie... Mais je changerai ce monde pour les dragons !
[Lien vers l'apparence : http://www.furaffinity.net/full/20880680/ . Merci a Ellenwen pour la seconde image de la signature ! ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 157
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Aeladr
Message Sujet: Re: que fait on ici ? [PV Aeladr et Szanghai ] | Sam 3 Nov 2012 - 13:30


    Au même moment, au cœur de la capitale elfique, Aeladr s’éveillait. Faisant maintenant la taille d’un petit cerf, les elfes lui avaient attribué une Maison-Arbre de Dragonnier et avaient pris soin de transférer les affaires d’Awkin, toujours disparu. Le nid prévu à l’égard des boules d’écailles était bien trop grand pour la jeune dragonne, aussi se sentait-elle aussi minuscule qu’au moment où le Double-de-son-Cœur l’avait abandonnée dans le creux d’un arbre pour la sauver. S’étirant comme un chat, la jeune dragonne jeta un regard attristé autour d’elle. Son cœur se serra tandis que la dernière image de l’elfe-bien-aimé lui apparaissait. Elle soupira un filet de fumée et se mit une gifle mentale. Ressasser ne servait à rien, elle le savait. Seule sa détermination et son courage la mènerait à son dragonnier qui lui manquait tant.

    Lorsqu’elle pointa le nez dehors, la jeune dragonne sentit les doux rayons du soleil-œil-du-ciel sur son museau aux fines écailles vertes claires et elle sentit la chaleur-élément-bienfaisant au travers de cette faible carapace. Fermant sa double paupière, elle savoura un court instant puis agita ses ailes pour les dégourdir de la nuit. Son premier vol ne datait que de quatre nuits, une nuit de pleine lune, et elle ne savait pas encore bien se dépêtrer avec ses ailes pour que son vol soit stable, pour le plus grand bonheur des elfes hilares. La petite dragonne, fière, n’hésitait alors pas à foncer sur les moqueurs et s’entraînait à remonter prestement. Et si les premiers essais tordirent encore plus de rire ces humanoïdes d’habitude si silencieux, ils apprirent très vite à craindre ses redoutables piqués dont elle en sortait certes un peu bancale, mais avec une attitude fière et ombrageuse qui la faisaient rugir. Une fois qu’elle se sentit prête à faire face à la brise qui la portait, Aeladr sauta puissamment par l’ouverture de la chambre-nid, étendit ses ailes et commence par un petit plongeon avant d’actionner ses muscles pour battre des ailes. Si ceux-ci n’étaient pas bien musclés, ils lui permirent cependant de rester en l’air et de l’élever juste au-dessus de la cîme des pins les plus jeunes.

    Elle volait ainsi depuis une bonne trentaine de minutes, les articulations des épaules commençant tout doucement à la faire souffrir lorsque le martèlement lent d’un pas lourd se fit entendre sous elle. Un regard en arrière lui apprit qu’elle avait plus de célérité qu’elle ne le croyait car Ellesméra était hors de vue, même du ciel. Apeurée, elle se posa sur la plus grosse branche d’un pin centenaire et s’approcha furtivement de la source du bruit. Soudain, la vision d’un énorme corps noir et écailleux la fit hoqueter de surprise, si surprise qu’elle en perdit l’équilibre et s’affala sur le sol avec une petit rugissement de dragonneau, les yeux écarquillés devant la taille de son compère devant elle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 588
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Kaminari
Membre du Cam Serarna
Message Sujet: Re: que fait on ici ? [PV Aeladr et Szanghai ] | Lun 12 Nov 2012 - 11:21


[Je réponds maintenant car Szanghai nous rejoindra après ^^ donc en attendant on va poursuivre a deux si cela te convient.]

Le dragon noir continuait son excursion à travers les arbres. Il fallait avouer qu’elle était plutôt danse cette foret. Il devait même s’écarter des fois pour pouvoir passer car des arbres étaient trop serrer sur son chemin. Mais au moins ici la nature sauvage semblait s’écoulait paisiblement. Rien avoir avec les grandes régions ou l’homme avait ravagé les lieux pour construire leurs châteaux.

En y réfléchissant c’était un endroit agréable a vivre et Kami y aurait très bien put si établir avec sa famille mais pour Eluna c’était impossible. Hally ne voudrai certainement pas venir ici pour diverse raison et puis d’un coté, bien que l’endroit était accueillant et calme. Kami avait souvent la bougeotte donc il ne restera pas longtemps même si comme beaucoup il aimait bien avoir des instants de tranquillité.

Par contre il ignorait de plus en plus s’il se dirigeait vers la ville des elfes ou s’il traversait le territoire sans pour autant s’approcher d’eux et voler ne l’aiderai pas réellement ne connaissant pas le lieu. Il ne savait donc pas du tout vers ou aller ce qui risquait d’être vraiment désagréable à la longue. Il allait sonder les environs espérant distinguer une présence autres qu’animal quand un bruit retenti. D’abord comme une branche qui se casse, rien d’important car c’était peut être tout simplement un cerf ou autre qui s’enfuyait. Mais il n’y avait pas que sa.

Un cri ou plutôt un petit rugissement se fit entendre et ce n’était pas le rugissement d’un félin ou autre. Kami s’arrêta alors et regarda d’où venait ce cri. C’est alors qu’il vit un dragon. Ou plutôt une petite dragonneau car au vue de sa taille et de son physique il pouvait dire qu’elle était très jeune. Elle était de couleur verte et semblait avoir trébuché. S’il s’attendait à trouver un bébé dragon ici…

-Coucou toi. Tu va bien ?

Il ne pensait qu’elle c’était blesser car même si elle était jeune il en faudrait plus pour qu’elle se face réellement mal mais c’est ton jamais. Doucement il approcha son museau d’elle pour la sentir. Il cru percevoir l’odeur des elfes en générale mais sinon rien d’autre.

-Tu es toute seule ?



*Je me présente à vous. Accusé d’avoir voulu assurer l’ascendance des dragons. D’avoir tenté de nous épargner ce destin qui nous oblige à nous éteindre. A céder. L’humanité représente une menace pour notre monde. Refuser son éradication est une grave erreur. Nous éclairons les ténèbres, mais les hommes prennent notre triomphe à leur compte. Les dragons détiennent le manteau de responsabilité. Il leur appartient à eux seuls.
Jugez mes actes à votre guise, mais ne doutez pas de la réalité. L’espèce humaine est à l’œuvre et nous ne pourrons bientôt plus l’arrêter….*

Cela me coûtera peut être la vie... Mais je changerai ce monde pour les dragons !
[Lien vers l'apparence : http://www.furaffinity.net/full/20880680/ . Merci a Ellenwen pour la seconde image de la signature ! ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 462
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Szanghai
Message Sujet: Re: que fait on ici ? [PV Aeladr et Szanghai ] | Lun 10 Déc 2012 - 22:29


Pour Szanghai, le retour s'imposait véritablement. D'une part, sa dernière rencontre avec les deux pattes lui avait laisser un gout très amère. Elle avait dut défendre sa vie contre un groupe d'entre eux et n'avait dut sa liberté qu'a l'intervention providentiel d'un mystérieux dragonnier.
De plus, non seulement sa vie et sa liberté avaient été mise en danger mais en plus, sa gestation également. Car le ventre de Szanghai, sans être énorme, prenait une ravissante forme arrondie, forme qu'elle avait faillit perdre a cause d'un coup d'épée qui était passé pas bien loin. Elle ne voulait vraiment plus prendre de risque et rentrer chez elle auprès de Kogan.
Mis a part cela, on en jurerai mais elle avait encore grandi de partout, surtout ses magnifiques cornes qui produisait de plus en plus de ramification et la faisait ressembler de plus en plus a une parure de cerf. Mais qu'elle était belle ainsi, on aurait dit un diadème poser sur sa tête élégante. Mais ne nous y trompons pas, il s'agit bien plus d'une arme que d'un argument purement décoratif.
Pour l'heure, elle volait tranquillement en ayant d'autre but que de retrouver son compagnon et son nid douillet. Un vent favorable lui permettait de voler facilement, lui accordant du temps pour regarder défiler le paysage alentours. Mais qu'observer de plus que des arbres a pertes de vue? Elle était en survol de la foret des elfes, aussi loin que son regard se portait, ce n’était que des arbres, tous plus grand les un que les autres. Il y 'avait bien quelques troués de ci de la mais elles étaient rares.
Soudain, elle repéra une forme noire, immense et instinctivement, elle fit disparaitre son esprit comme le lui avait enseigner Sombral. Ainsi invisible mentalement, elle se posa un peu plus loin et s'approcha de celle ci en se glissant entre les arbres. Elle finit par reconnaitre Kaminari et plus étonnant encore, une petite boule d’écaille verte. Dans la langue des dragons sauvages, elle lança alors de manière taquine.


* Eh bien, je vois que tu n'as pas perdu de temps avec Eluna, te voila déjà père, intéressante la couleur de ton rejeton, je me souvenait pas qu'Eluna soit verte. *





http://www.deezer.com/fr/?incr=1#music/result/all/c%27est%20dans%20l%27air

Quand vous écoutez ca, vous avez une magnifique interprétation du monde d'aujourd'hui.
Et ça, c'est un soir où j'ai decider de faire du grand n'importe nawak
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 588
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Kaminari
Membre du Cam Serarna
Message Sujet: Re: que fait on ici ? [PV Aeladr et Szanghai ] | Jeu 20 Déc 2012 - 13:29


Kami était concentré sur la petite dragonne. Elle semblait avoir était prise par la surprise mais rien de plus. En même temps il n’y avait pas eu de geste ou autre qui aurait put la blesser mais on ne sait jamais. Le dragon noir avait quand même vérifié surtout qu’elle n’avait pas encore répondu.

Cependant une voie se fit retentir. Kami avait pas était suffisamment attentif et c’était laissé surprendre. Son premier reflexe fut de se mettre sur la défensive mais bien vite il cessa se geste et affichait un large sourire. En face de lui se trouvait une autre femelle mais plus grande et d’une couleur différente. Kami la connaissait depuis le temps même si sa n’avait pas toujours était joyeux entre eux.

Elle avait parlait sur un air taquin mais avant de répondre il s’apercevait d’un détail important. Szanghai avait grossie ! Hors ce n’était pas a cause du surcroit de nourriture. Sa Kami pouvait tout parier la dessus. Il lança donc à la dragonne dorée une réponse sur le même air en souriant.


-Tu es à moitié dans le vrai et dans le faux. Eluna et moi avons en effet un œuf depuis peu de temps mais il est gris. Quand a cette petite je viens juste de la rencontrait. Ou plutôt c’est elle qui m’est tombé dessus.

Kami et Eluna avait décidé de garder au maximum le secret concernant la ponte de la dragonne blanche. Toutefois Szanghai n’était plus une inconnue et à présent elle était aussi dans le même cas…

-Mais j’en oublie les choses. Il me semble que je dois te félicité non ? Même si cela ne gâche en rien ta beauté ni ton charme, tu as prit du ventre et j’ai l’impression que très bientôt tu seras dans le même cas que moi n’est ce pas ?

Il rigolait de bon cœur regardant parfois la petite également. Même si Szang était une femelle, elle aussi allait devenir parent. Certes l’œuf ou les œufs étaient encore en elle mais c’était qu’un détaille. Dire qu’elle avait eu des problèmes avec sa. Le dragon noir était heureux de voir que c’était régler.



*Je me présente à vous. Accusé d’avoir voulu assurer l’ascendance des dragons. D’avoir tenté de nous épargner ce destin qui nous oblige à nous éteindre. A céder. L’humanité représente une menace pour notre monde. Refuser son éradication est une grave erreur. Nous éclairons les ténèbres, mais les hommes prennent notre triomphe à leur compte. Les dragons détiennent le manteau de responsabilité. Il leur appartient à eux seuls.
Jugez mes actes à votre guise, mais ne doutez pas de la réalité. L’espèce humaine est à l’œuvre et nous ne pourrons bientôt plus l’arrêter….*

Cela me coûtera peut être la vie... Mais je changerai ce monde pour les dragons !
[Lien vers l'apparence : http://www.furaffinity.net/full/20880680/ . Merci a Ellenwen pour la seconde image de la signature ! ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 157
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Aeladr
Message Sujet: Re: que fait on ici ? [PV Aeladr et Szanghai ] | Sam 22 Déc 2012 - 15:08


    Ce n’était pas tant l’énormité du corps du dragon qui avait tellement surpris la petite dragonne. C’était aussi ses traits, ses pics redoutables et son expression. Instinctivement, la boule d’écailles émeraude sut que le grand dragon était sauvage. Et les dragons sauvages n’étaient pas connus pour leur gentillesse. Elle hoqueta à nouveau de surprise lorsqu’il approcha sa tête comme une colline, tentant vainement de réagir correctement. Elle ne répondit pas à la question, sembla même ne pas la percevoir dans son esprit caparaçonné. Elle avisait juste les crocs aussi longs que sa propre queue.

    Elle n’eut pas le temps de se ressaisir que le grand dragon sembla s’intéresser à autre chose. Un cerf, peut-être, lui apparaissait-il bien plus appétissant que le rejeton d’on ne sait quel dragon qui, de plus, était chargé de l’odeur des humanoïdes ? Un pacte avait été scellé entre les deux espèces, mais un dragon sauvage restait imprévisible. Au grand dam de la petite dragonne, la réaction du dragon noir fut principalement défensive avant qu’il ne se détende devant l’apparition d’une énorme dragonne d’or, sauvage, encore plus terrible qu’aucun autre dragon ou dragonne qu’elle ait pu apercevoir. Elle savait que les dragonnes sauvages étaient particulièrement féroces et l’apparence de celle-ci le confirmait. Sur sa tête trônaient d’étranges cornes qui ressemblaient à s’y méprendre aux cerfs-roi-des-animaux-de-la-forêt, ce qui était plutôt comique. Mais Aeladr ne songeait nullement à attirer l’attention sur elle. Après tout, chacun de ces deux dragons pouvait, d’un mouvement, l’envoyer bouler contre un tronc ou l’écraser par mégarde. Elle hoqueta sans le vouloir à cette pensée, trop obnubilée par ses visions d’horreur que pour même remarquer que les deux dragons conversaient, rigolaient et s’échangeaient des nouvelles dans une langue que la petite trouverait familière mais qu’elle ne comprendrait pas.


[C’est court mais bon, faut bien que je trouve une raison au fait qu’elle ait pas réagi pendant 3posts…]
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 462
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Szanghai
Message Sujet: Re: que fait on ici ? [PV Aeladr et Szanghai ] | Dim 23 Déc 2012 - 14:40


Szanghai se posa un peu plus lourdement qu'a l'accoutumée, du fait de sa gestation, elle n'avait pas tellement l'habitude. Son attention était toute entière braquée sur la petite dragonne verte qu'elle sentit complétement apeuré, elle empestait la peur a telle point qu'elle n'avait pas besoin de sortir la langue. On avait dut lui dire bien des choses sur les dragons sauvages, des choses horrible bien que partiellement fausse...et partiellement vrai.
La dragonne dorée baissa la tête jusqu’à ce que son museau soit au même niveau que la dragonneau. Elle essaya par la suite de retrouver les mots, ceux qu'elle utilisait dans un passé pas si lointain mais qu'elle a garder en cas de besoin. Ses paroles donnèrent l'impression qu'elle cherchait ses mots.

- Détends toi dragonneau. Je ne vais pas te faire de mal. J'ignore ce qu'on a put te dire sur nous les dragons sauvages et je doute que la moitié de ces choses soit vrai. Néanmoins, permet moi de saluer le dur chemin dans lequel tu as décider d'arpenter les courbes sinueuse et le dédale sans fin des tumultes du danger. Je dit cela en connaissance de cause, il fut un temps où j'etait comme toi, où j'etait terrifier par les ainés, où j'etait seule, perdue, affamé. Et si je peut te donner un conseil, ce serait celui ci...ne fait pas confiance a un deux pattes. Aucun d'entre eux n'est digne de confiance ou presque et cette écrasante majorité t'apportera souffrance, colère, haine; elle ne verras en toi qu'un instrument de pouvoir. Ton partenaire fait parti de ceux que tu dois te méfier, lui encore plus qu'un autre. Fait en sorte de rester toujours libre, de n'avoir personne pour dicter vos faits et gestes.




http://www.deezer.com/fr/?incr=1#music/result/all/c%27est%20dans%20l%27air

Quand vous écoutez ca, vous avez une magnifique interprétation du monde d'aujourd'hui.
Et ça, c'est un soir où j'ai decider de faire du grand n'importe nawak
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 588
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Kaminari
Membre du Cam Serarna
Message Sujet: Re: que fait on ici ? [PV Aeladr et Szanghai ] | Dim 23 Déc 2012 - 18:48


Kami fixait la dragonne dorée qui s’allongeait sur le flanc. Au vue de son ventre il était logique qu’elle se place ainsi. Par contre en même temps Kami pouvait sentir la peur de la part de la petite dragonne. Elle n’était vraiment pas rassurer et cela risquait d’empirer si on ne faisait rien.

Kami ignorait si szang avait réellement fait attention a se qu’il avait dit car elle prit la parole en s’adressant a la petite. Remarque c’était le mieux car il fallait la rassurer. Peut être que le dragon noir aurait sa réponse après. En grande partie il était d’accord avec la futur mère cependant Szang faisait fausse route dans ce elle ignorait une chose sur le dragonneau.


-Szang tu ignore une chose. A mon avis les elfes doivent s’occuper d’elle. Elle a leur odeur et de plus elle est bien portante. Elle ne semble pas avoir manqué de nourriture. Cependant elle doit quand même se méfier parfois oui.

Doucement kami fixait la petite et souriait aussi pour lui montrait qu’elle ne risquait rien.

-Comme la dit cette charmante dragonne, nous ne te ferons rien. Si j’avais voulut te faire du mal je t’aurai pas parlé tout a l’heure. Ensuite si tu regarde bien. La dragonne en face de toi est enceinte. Pas sur que tu en es déjà vue d’autre mais elle attend des œufs et moi-même je possède un œuf qui attend d’éclore donc nous ne te ferons aucun mal c’est promit.

Il avait parlé sur un air doux pour la rassurer. Restait a espérait que cela fonctionne.

-Je suis kaminari mais tu peux m’appeler Kami et elle c’est Szanghai. Et toi tu te nomme comment ?

Si déjà ils arrivaient à connaître le prénom de la dragonne verte sa serait un grand pat en avant. Il regardait donc cette dernière mais aussi la future mère en souriant.



*Je me présente à vous. Accusé d’avoir voulu assurer l’ascendance des dragons. D’avoir tenté de nous épargner ce destin qui nous oblige à nous éteindre. A céder. L’humanité représente une menace pour notre monde. Refuser son éradication est une grave erreur. Nous éclairons les ténèbres, mais les hommes prennent notre triomphe à leur compte. Les dragons détiennent le manteau de responsabilité. Il leur appartient à eux seuls.
Jugez mes actes à votre guise, mais ne doutez pas de la réalité. L’espèce humaine est à l’œuvre et nous ne pourrons bientôt plus l’arrêter….*

Cela me coûtera peut être la vie... Mais je changerai ce monde pour les dragons !
[Lien vers l'apparence : http://www.furaffinity.net/full/20880680/ . Merci a Ellenwen pour la seconde image de la signature ! ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 157
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Aeladr
Message Sujet: Re: que fait on ici ? [PV Aeladr et Szanghai ] | Sam 29 Déc 2012 - 21:43


    La petite dragonne ne reprit véritablement ses esprits que lorsqu’elle sentit le tronc d’un énorme pin bicentenaire contre son dos. Elle prit alors conscience du hérissement curieux de ses écailles, de ses yeux exorbités et de son souffle court. Ravalant la bile qui lui montait de l’estomac, elle se força à se calmer bien que l’inquiétude continue à se remarquer dans sa manière d’être. Elle n’y pouvait rien, elle était toujours sur la défensive. Et puis, si personne ne lui avait jamais parlé des dragons sauvages, les images qu’elle en gardait de sa mémoire ancestrale justifiaient cette réaction, bien que celle d’Aeladr soit plutôt exagérée à cause de sa propension à la crainte depuis l’enlèvement de son seul repère, son dragonnier. La dragonne dorée, qui s’était posée plutôt lourdement, pencha alors la tête vers elle et Aeladr put alors loucher à loisir sur la crête de piquants recourbés, les crocs et les écailles acérées brillantes comme le soleil de la dragonne. Son odeur était étrange, comme mélangée à d’autres et surtout, ne portait que très peu l’odeur d’un quelconque deux pattes. Un esprit plus vaste qu’aucun esprit d’elfe avec lequel elle avait l’habitude de communique toucha le sien d’une manière plus douce que la petite dragonne aurait pu le croire. Ce contact lui faisait penser à ceux des Grands Dragons de Dragonniers d’Ellesméra qui lui enseignaient les ficelles du vol, de la chasse, qui se chargeaient donc de son éducation afin qu’elle puisse bien vite partir à la recherche de son compagnon-de-cœur-et-d’âme.

    * Détends-toi dragonneau. Je ne vais pas te faire de mal. J'ignore ce qu'on a pu te dire sur nous les dragons sauvages et je doute que la moitié de ces choses soit vraies. Néanmoins, permet moi de saluer le dur chemin dans lequel tu as décidé d'arpenter les courbes sinueuses et le dédale sans fin des tumultes du danger. Je dis cela en connaissance de cause, il fut un temps où j'étais comme toi, où j’étais terrifiée par les ainés, où j'étais seule, perdue, affamé. Et si je peux te donner un conseil, ce serait celui-ci...ne fait pas confiance à un deux pattes. Aucun d'entre eux n'est digne de confiance ou presque et cette écrasante majorité t'apportera souffrance, colère, haine; elle ne verra en toi qu'un instrument de pouvoir. Ton partenaire fait partie de ceux que tu dois te méfier, lui encore plus qu'un autre. Fait en sorte de rester toujours libre, de n'avoir personne pour dicter vos faits et gestes*

    Si, au début, les paroles de la dragonne lui parurent réconfortantes, bien vite, Aeladr ne put que réagir en grognant. Jusqu’à présent, aucun deux-pattes ne lui avait fait de mal, bien au contraire. Sans eux, elle le savait, personne ne pourrait dire où elle se trouvait, enlevée par d’étranges créatures ou bien elle errerait encore, à moitié folle, dans l’immense forêt de pins. Elle savait lesquels étaient les plus sincères, lesquels n’en avaient pas grand-chose à faire d’elle. Chaque sentiment avait une odeur qu’elle semblait capter avec subtilité comme un sens surdéveloppé. C’est ainsi, qu’une fois ses esprits retrouvés, elle avait su qu’il n’y avait pas de réel danger avec les deux grands dragons. Elle s’apprêtait à rétorquer lorsque l’immense dragon noir, au contact plus rugueux, parla :

    * Szang tu ignores une chose. A mon avis les elfes doivent s’occuper d’elle. Elle a leur odeur et de plus elle est bien portante. Elle ne semble pas avoir manqué de nourriture. Cependant elle doit quand même se méfier parfois oui. Comme l’a dit cette charmante dragonne, nous ne te ferons rien. Si j’avais voulu te faire du mal je ne t’aurais pas parlé tout à l’heure. Ensuite si tu regardes bien. La dragonne en face de toi est enceinte. Pas sûr que tu en aies déjà vu d’autre mais elle attend des œufs et moi-même je possède un œuf qui attend d’éclore donc nous ne te ferons aucun mal c’est promis.
    Je suis Kaminari mais tu peux m’appeler Kami et elle, c’est Szanghai. Et toi tu te nommes comment ?*


    La première partie eut pour effet d’apaiser la colère de la petite dragonne, outrée qu’on ose douter de son choix quant à l’elfe auquel elle s’était liée et à l’existence qui en résulterait. Si les sorts des dragonniers l’avaient maintenue dans l’œuf dans le but d’éclore pour un deux-pattes, c’était aussi le choix de sa mère, sauvage, qui s’était porté sur son œuf et chaque dragonne choisissait avec soin. Après, ça avait été son choix de devenir la dragonne d’Awkin. Beaucoup s’étaient présentés, mais son choix s’était porté sur un elfe plus mûr et elle savait pouvoir compter sur lui. Son absence n’était pas sa faute. Reportant son regard sur la dragonne aux écailles-d’or, Aeladr envoya sa pensée vers elle, minuscule souris sous une montagne. Sans parler, elle lui projeta des images, les ouvrant à Kaminari : Ce fut d’abord le visage de son dragonnier, émerveillé, les yeux scintillants à chaque regard qu’il portait sur elle. Puis ce fut le même visage, déchiré cette fois par le chagrin lorsqu’il la cacha pour la protéger des monstres qui l’enlevèrent par la suite. Le visage réconfortant d’Equina qui la retrouva et la ramena à Ellesméra, la douleur qu’elles éprouvaient toues les deux et qui les rapprochaient, l’une ayant perdu son dragon, l’autre son dragonnier. Ce fut ensuite la maison douillette d’Awkin puis sa Maison-dans-les-Arbres, designées par un elfe sage aux longs cheveux grisonnants qui s’occupait d’elle, Myrok. Myrok qui finit de lui apprendre le langage et les traditions elfiques. Puis un méli-mélo de visages, des dragonniers au chef de la garde, Akkan. Tous bienveillants avec elle et qui ne désiraient que l’aider. Tous ces visages sur un lit de tendresse qu’Aeladr éprouvait pour eux.

    *Tu comprends, Grande-dragonne-qui-attend-le-soleil, je n’ai connu qu’eux et aucun ne m’a jamais fait le moindre mal, malgré la crainte que m’inspire ce monde depuis que le premier d’entre eux n’est plus à mes côtés. Si le monde extérieur m’effraie parce qu’il n’est qu’intrigues et complot, je n’en suis pas moins déterminée à l’affronter pour retrouver celui que j’ai choisi pour me lier et à mettre à feu et à sang ce pays pour pouvoir retrouver ce qui fut le début de ma Vie. Mon nom est Aeladr, dragonne d’un dragonnier perdu que je retrouverai coûte que coûte.*

    Sa voix, froide, semblait plus âgée, et sa sagesse ne correspondait pas à son jeune âge, sa détermination était sans faille. Mais son esprit reflétait la croissance mentale accélérée qu’elle avait dû effectuer pour pouvoir supporter la douleur de la séparation. Mais pour rien au monde elle n’échangerait cette douleur pour le plaisir d’une vie sauvage. L’amour qu’elle portait à Awkin en valait bien la peine.
    Aeladr savait qu’elle avait dû surprendre les deux grands dragons, passant d’une frayeur innommable à une froide sagesse. A un peu moins d’un mois et demi, c’était compréhensible.

    *Que venez –vous faire ici, vous les grands dragons sauvages ? Ce lieu n’est pas connu comme le berceau de votre population ! Les grands dragons d’Ellesméra ont beau être aussi grands, voir plus grands que vous, aucun n’a votre air féroce !*
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 462
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Szanghai
Message Sujet: Re: que fait on ici ? [PV Aeladr et Szanghai ] | Lun 21 Jan 2013 - 18:19


Szanghai ronfla des naseaux, ce qui fit échapper de petits panaches noir de fumée. Ce n'était pas de l’énervement, ni de la moquerie envers la petite dragonne verte mais quelque chose a mi chemin entre la pitié et l’exaspération...et de la nostalgie? Peut être qu'Aeladr lui rappelait elle lorsqu'elle était une dragonneau tout aussi apeuré?
Elle décida de lui raconter son histoire.


- Tu sais...j'ai connu une dragonne dorée autrefois. Elle avait des...singularités jamais vu encore parmi la race des dragons. Elle était végétarienne, elle avait horreur de la violence et elle était entièrement recouverte de fourrure. Oui de fourrure, comme l'est un loup ou une panthère. Elle était née ainsi, sa mère l'avait probablement abandonnée a cause de ces différences.
Ces différences lui valurent quelques ennuis, des deux-pattes-faiseur-de-fausse-peau voulaient la tondre pour faire des vêtements, si sa fourrure s'enflammait, elle brulait vive très rapidement même si cette même fourrure semblait ignifugé, invulnérable au feu. Son régime alimentaire la contraignait a passer une grande partie de la journée a se nourrir et son aversion de la violence ne fit pas d'elle une dragonne forte au combat.
Et puis un jour, elle rencontra un dragonneau deux pattes. Elle se sentait attiré par lui et sans prévenir, elle se lia a lui. Avec lui, elle se sentait un peu plus heureuse, il était comme elle mais il était fragile, elle dut faire face et se forcer a se battre a chaque fois que cela devenait nécessaire. Et un jour...il l'abandonna. Il disparut et ne revint jamais, laissant sa dragonne qui faisait tant d'effort pour lui. Imagine combien fut sa souffrance, sa détresse lorsqu'elle se fit une raison. On s'était servit d'elle, elle avait rendu service et maintenant, on la laissait tomber. Pourtant, il se passa deux choses qui changèrent sa vie. La première fut de tomber sous le charme d'un grand dragon d'or sauvage. La seconde fut sa rencontre avec celle que l'on nomme Nuit. De cette rencontre, on ne déplora pas le moins du monde la perte de cette dragonne mais la naissance d'une autre, d'une nouvelle Szanghaï, moi en d'autre termes. Tu peut me haïr si tu veut dragonneau mais j'ai combattu auprès de Nuit, avec fierté et honneur d’être enfin une dragonne, une vrai et je maudit tout les deux pattes bien volontiers. Alors ouvre les yeux Aeladr, ils attendent de toi quelque chose en retour, ils ne font pas don de leur temps par pur générosité, ils te feront comprendre que c'est bien gentil de profiter mais maintenant, il faut payer la dette. Et la, ils te tiendront au creux de leurs mains, ils te manipuleront pour que tu penses comme eux et pas autrement. Mais je te rassure...de très rares deux pattes sont dignes de confiance, j'en connais au moins...deux.


Szanghaï se tut. Elle n'avait tout simplement plus de voix, elle ne parvenait plus tellement a parler comme elle le faisait avant aussi longtemps. Elle devait aussi répondre a Kaminari et le recadrer sur un point ou deux.

* Écoute moi, tu peut dire tout ce que tu veut sur ta vie ou celle d'Eluna mais tu n'es pas obligé de déballer tout sur la mienne. Malgré son jeune age, cette dragonneau n'est pas stupide, elle doit s'en être rendu compte. Donc si je veut révéler des choses sur moi, il n'y a que moi qui doit le faire. *

Et sans prévenir, elle attrapa par la peau du cou Aeladr et se mit a la toiletter avec tendresse.

* Oh mais les grand dragons qui t’éduquent ne t'ont pas raconter l'histoire de notre espèce? Quel curieux choix. Avant l'arriver des elfes et des humains...et des urgals aussi d'ailleurs, ces terres que l'ont appelle Alagaesia nous appartenait. Nous étions les maitres, nous allions où nous voulons au gré de nos envies. Les dragons sont chez eux partout. Nos ailes sont des portes pour le pays des rêves, c'est notre plaisir depuis toujours. Mais sache que parmi toute les régions, notre foyer le plus profond se situe dans le désert. Ils te diront où si tu le leur demande. Après tout, je ne suis pas ton éducatrice. *




http://www.deezer.com/fr/?incr=1#music/result/all/c%27est%20dans%20l%27air

Quand vous écoutez ca, vous avez une magnifique interprétation du monde d'aujourd'hui.
Et ça, c'est un soir où j'ai decider de faire du grand n'importe nawak
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 588
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Kaminari
Membre du Cam Serarna
Message Sujet: Re: que fait on ici ? [PV Aeladr et Szanghai ] | Lun 28 Jan 2013 - 17:54


Voila deux choix complètement opposés. De leurs cotés Kami et Szang n’accordé plus aucune confiance au bipède, ou presque, alors que Aeladr était prête a tout pour retrouver l’elfe avec le quel elle c’était lier. LE dragon mâle était lui aussi prêt a tout pour certains humanoïdes mais le nombre était limité a tel point qu’il pouvait le comptait sur une patte. En écoutant ainsi le dragon noir en apprenait un peu plus sur la petite dragonne. Son attachement pour son dragonnier était sans appel et on voyait qu’elle était déterminée. Sa faisait plaisir a voir dans un sens mais il fallait espérer que cette petite ne s’engage pas sur un mauvais chemin. Car même les elfes ont révéler ne pas être si respectueux que sa…

S’en suivit ensuite un monologue de la futur mère qui racontait son histoire a elle et qui ne manqua pas de lui reprocher certaine chose.


-Szanghai du calme. J’ai rien déballé sur toi a par une évidence c’est vrai. Enfin pour poursuivre sur ce que vous parlez. Sache Aeladr que je tenais les elfes pour l’une des races les plus « fréquentables ». Mais eux même ne sont pas si dignes de confiance. Tu tiens à ton dragonnier et j’en suis heureux. Je sais que le rôle d’un dragon lier est de protéger sa moitie. Laisse-moi te parler cependant d’un ami dragon et de son dragonnier elfe que j’avais en haute estime. Il s’agit juste d’une anecdote parmi tant d’autre.

Il s’allongea tranquillement en fixant les deux dragonnes. Szang avait prit Aaledr comme sic ‘était sa fille. Probablement l’instinct maternel qui était important chez la dragonne dorée. Bref quoi qu’il en soit Kami poursuivait.

-Le dragon a choisit l’elfe et ils ont passé des années lier. Je parle au passé car aujourd’hui il n’en est plus rien. L’elfe qui était droit et juste est devenu pire que certains humains. Pire qu’un roi tirant. Il trahi ces amis, sa propre femme mais surtout son propre dragon et la utilisé comme un vulgaire chiens. Aujourd’hui ils ne sont plus lier et c’est surement mieux ainsi. Enfin tout sa pour dire que notre rancœur a l’encontre des bipèdes est fonder. J’espère que tu retrouveras ton elfe pour ton plus grand bonheur mais soit prudente…

Il laissait ensuite le deux aux deux dragonnes de répondre si elles avaient une réponse bien sur. En se qui concerne la suite de la discussion Ael avait posé la question sur la présence des dragons sauvages en ces lieux. Szanghai avait répondu pour sa part. Elle n’avait pas tord au fond et les dragons étaient libres !

-Je suis d’accord avec toi Szanghai. Si je suis ici pour ma part c’est que j’ai des informations a demander aux l’elfe sur celui que je viens de vous parlez mais aussi sur des choses qui me sont importante. Est-ce que cela répond a ta curiosité ?



*Je me présente à vous. Accusé d’avoir voulu assurer l’ascendance des dragons. D’avoir tenté de nous épargner ce destin qui nous oblige à nous éteindre. A céder. L’humanité représente une menace pour notre monde. Refuser son éradication est une grave erreur. Nous éclairons les ténèbres, mais les hommes prennent notre triomphe à leur compte. Les dragons détiennent le manteau de responsabilité. Il leur appartient à eux seuls.
Jugez mes actes à votre guise, mais ne doutez pas de la réalité. L’espèce humaine est à l’œuvre et nous ne pourrons bientôt plus l’arrêter….*

Cela me coûtera peut être la vie... Mais je changerai ce monde pour les dragons !
[Lien vers l'apparence : http://www.furaffinity.net/full/20880680/ . Merci a Ellenwen pour la seconde image de la signature ! ]
Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: que fait on ici ? [PV Aeladr et Szanghai ] |


Revenir en haut Aller en bas

que fait on ici ? [PV Aeladr et Szanghai ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: Du Weldenvarden-
Ouvrir la Popote