AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

Une célébration qui tourne mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22294
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Une célébration qui tourne mal | Sam 22 Déc 2012 - 9:54


Semaine -2 avant la célébration


Ellenwen soupira. Devant elle se tenait un conseiller, raide dans sa robe de lin fin, importé directement du Surda. Encore une folie qu'elle n'avait pu refuser à Pierrot, songea-t-elle malgré tout dans un sourire. Elle ne savait trop ce qu'il convenait de faire. Dans deux semaines précisément, lui avait-on rappelé avec insistance, la grande fête de réjuvénation aurait lieu. Tous les elfes devaient se réunir pour chanter la forêt. Lui redonner un peu de vie et de chaleur, l'espace d'une folle journée, saturée de magie. L'enjeu était d'importance. Peut-être plus que jamais, la forêt était et devait rester un refuge inviolable. Elle devait rester vivante pour protéger tous les elfes. Mais, moins que jamais, les chants ne semblaient suffisants. La tâche était trop immense. Les hectares de forêt dévastées par les guerres ne se remplaceraient pas en un souffle, les habitats nécessaires à accueillir les réfugiés humains à Osilon ne s’enchanterait pas en une nuit et la trace de la présence humaine, discrète mais souvent destructrice, ne disparaîtrait pas d'un coup de langage magique. Le déferlement de magie qui avait frappé l'Alagaësia avait commencé à toucher le Du Weldenvarden et suffisait, parfois, à corrompre la force de la magie elfique. Trop de magie n'est jamais bon. Ellenwen soupira et passa une main dans ses cheveux, qui se teintèrent d'argenté à mesure que ses doigts les touchait. Elle soupira derechef et manque de prononcer un juron. Elle ne parvenait toujours pas à parfaitement maîtriser son pouvoir de métamorphe, ce qui la plaçait souvent dans des situations... désagréables. Dissimuler ses émotions ou ses soucis, quand une partie de votre corps vous trahit à votre insu était plus qu'énervant. Sans compter qu'elle ne parvenait pas toujours à enrayer le phénomène. Cette fois, elle ne s'en donna même pas la peine. Elle avait plus urgent. Elle devait trouver un moyen de renforcer la magie de ce soir là, d'amplifier la réjuvénation. Elle songea à son compagnon, Laïaga, avec un demi sourire. Elle allait devoir l'éloigner d'Ellesméra quelques temps, afin que la saturation de magie ne le rende pas fou. Même si lui et son dragon aurait été d'une grande aide. Tant de magie... Il lui sembla alors que ses pensées faisaient un retour en arrière, comme sur ses faith animés qui revenait à la séance initiale. Dragons et dragonniers. La source de magie la plus puissante de l'Alagaësia. Si elle pouvait les amener à la célébration elfique. Et, par là-même, les familiariser à nouveau avec leurs origines. Une communauté fraternelle comme avant Galbatorix et ses méfaits. La reine eut un petit rire et ses cheveux redevinrent d'un blond éclatant.

Mais elle devait être prudente. Elle ne tenait pas à ce que la magie, omniprésente dans ces instants, ne rende fou tous les dragons et les dragonniers de l'Alagaësia.

Semaine -1 avant la célébration


Moins d'une semaine après, tous les grands dragonniers du monde connu, recevait, à l'intérieur de petites nefs d'herbes tressées portées par la magie, une petite carte de papier crème. L'écriture fine et penchée de la reine des elfes y était aisément lisible.

Dragonniers et dragons de l'Alagaësia,

Le 13 Ethuil, à l'occasion du renouveau du printemps, une grande célébration elfique sera donné. Afin de renouer avec des traditions millénaires d'hospitalité et de fraternité, vous êtes conviés à y participer.

La fête, pour votre sécurité, se déroulera à Osilon. Il vous est expressément demandé de ne pas quitter la ville.

Ellenwen, reine des elfes.

Début des festivités



Debout, à l'entrée de la ville elfique, vidée de la plupart de ses habitants, Ellenwen attendait ses premiers invités. Pour l'occasion, la reine était entièrement vêtue de vert et de marron. Sa longue robe aux manches pendantes semblait faites de feuillages et de branches. Son corsage était un tronc d'arbre qui lui enserrait la poitrine et les hanches. Chaque attache était les nervures délicatement ciselées d'un arbre et s'enroulait autour de ses bras. Quelques bouts de peau nue apparaissaient et disparaissaient à chacun de ses mouvements. Son front était ceint d'une fine couronne d'argent ornée de fleurs et de feuilles de métal finement travaillé.

[Aucun ordre de réponse n'est attendu. Afin d'éviter les retards vu qu'il y aura beaucoup de joueurs, n'attendez pas "votre tour" pour répondre !]




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 460
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Szanghai
Message Sujet: Re: Une célébration qui tourne mal | Sam 22 Déc 2012 - 16:14


Szanghai ne pensait pas être concernée par cet fête elfique. C'est vrai, c'est une dragonne sauvage et ces petites embarcations d'herbes tresser n’étaient destinés qu'aux dragonnier et leurs dragons. Et puis elle avait d'autres soucis en tête...et dans le ventre. Elle sentait qu'elle était toute proche de la ponte et que rentrer auprès de Kogan devenait une priorité. Elle fut donc un peu surprise de voir atterrir devant son museau occupé a manger une de ces petites embarcations. Elle se souvenait...
Hinestel en avait reçu un une fois et bien souvent, il contenait un petit mot. Mais qui pouvait bien lui écrire a elle qui ne savait lire ? Bah quoi c'est pas une tare pour un dragon sauvage de ne savoir lire, pas besoin pour être efficace. Alors plutôt que d'essayer de prendre le bout de parchemin, elle se contenta de renifler l'ensemble, autant avec son odorat extrêmement développer que sa langue apte a capter les moindres détails et même parfois les sentiments tels que la peur ou la colère.
Indubitablement, il s'agissait d'une odeur qu'elle connaissait, cela évoqua quelque chose dans sa mémoire de dragonne. Son cheminement logique la mena dans la boite elfique, intercalaire elfe femelle.
Souvenirs d'une bataille, souvenir d'un passé désormais révolu, bonheurs futiles et amitié fragile, rencontre d'un jour et merveille magique éphémère. Loup ancien...elle s’était souvenu d'elle mais ignorait combien elle avait changer. Szanghai hésita. Mais en même temps, elle n'avait jamais été déçu par cette belle deux pattes. Bon, elle pouvait toujours venir voir mais pas rester bien longtemps.
Ainsi, elle chemina, suivant l'odeur au gré des vents et des pistes au sol. Cela la mena a l'assemblage de nid elfe d'Osilon. Quel accueil allait t'on lui réserver, a elle dont elle avait rejoint les forces de Nuit? Les elfes ont une mémoire merveilleuse, il se pourrait qu'ils la rejettent. C'est la qu'elle vit Ellenwen. Elle chercha du regard Finwë mais ne le vit pas. Tant pis. Elle sortie des sous bois où elle tentait maladroitement de se cacher, chose impossible quand on voit le ventre qu'elle a. Joliment arrondie et impossible de le confondre avec une sur-nutrition. Lorsqu'elle fut a deux mètre a peine de la reine, elle essaya de la toiser aussi neutrement que possible, malgré ses instincts sauvages qui n'aurait pas été contre une fricasser d'elfe pour le dessert.




http://www.deezer.com/fr/?incr=1#music/result/all/c%27est%20dans%20l%27air

Quand vous écoutez ca, vous avez une magnifique interprétation du monde d'aujourd'hui.
Et ça, c'est un soir où j'ai decider de faire du grand n'importe nawak
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 567
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Kaminari
Membre du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Une célébration qui tourne mal | Sam 22 Déc 2012 - 18:22


L’organisation d’une fête chez les elfes arrivait à point nommée. Kami voulant avoir à faire se peuple, qu’il respectait moins qu’avant a cause de l’un d’entre eux, c’était parfait. De plus le dragon sauvage avait besoin de se changer les esprits. En plusieurs années il n’avait pas eu autant d’événement que ces derniers mois. Il y’en avait des très bons mais comme des mauvais et étant de nature impulsive il devait se calmait avant de provoqué un accident.

Donc dès qu’il eu vent de l’annonce il était parti pour la ville des elfes. Il savait que tout le monde ou presque y était conviait alors il verrait peut être de vieille connaissance. Il savait déjà que Hally devait si rendre mais qu’elle viendrait plus tard. Voila pourquoi Kami avait prit les devants.

Le dragon noir n’avait pas cherchait à être discret aussi on pouvait facilement deviner qu’il arrivait chez les elfes. Il dût cependant ce posé un peu avant la ville et faire le reste de la marche a pied. Bien que réputé pour être respectueux, les elfes avaient montré qu’eux aussi n’était pas aussi sage qu’on le disait. Ils pouvaient être tout à fait manipulateurs comme un humain ou un nain. Encore un argument qui était contre le fait de lier un dragon a l’un d’eux. Il fallait vraiment que ces compaires choisissent mieux leurs dragonniers…

Enfin laissant sa de coté Kami arrivait sur la zone ou allait se déroulait la fête. Il y avait des elfes par ci et par la et devant lui se trouvait une femme elfe vêtue d’une façon inhabituel mais original. Même s’il ne l’avait jamais le dragon pouvait deviner qu’il s’agissait de la reine des elfes. Kami n’était pas le premier dragon sur place. A proximité se trouvait une dragonne dorée au ventre arrondie. Inutile qu’il cherche qui elle était puisqu’il l’avait revue il y a peut de temps.


-bonjour mes dames.

Kami c’était adresser aux deux personnes du sexe féminin. Cependant c’était peut être un peu trop commun alors qu’il s’adressait a une reine mais qu’importe. Un dragon n’est inférieur à personne. Pas même à la reine des elfes ! Il n’allait certainement pas lui manquait de respect mais il n’allait pas non plus jouer le serviteur. Il lança également un regard a Szang et sur son ventre en souriant puis s’avança jusqu'à être a leur hauteur.



*Je me présente à vous. Accusé d’avoir voulu assurer l’ascendance des dragons. D’avoir tenté de nous épargner ce destin qui nous oblige à nous éteindre. A céder. L’humanité représente une menace pour notre monde. Refuser son éradication est une grave erreur. Nous éclairons les ténèbres, mais les hommes prennent notre triomphe à leur compte. Les dragons détiennent le manteau de responsabilité. Il leur appartient à eux seuls.
Jugez mes actes à votre guise, mais ne doutez pas de la réalité. L’espèce humaine est à l’œuvre et nous ne pourrons bientôt plus l’arrêter….*

Cela me coûtera peut être la vie... Mais je changerai ce monde pour les dragons !
[Lien vers l'apparence : http://www.furaffinity.net/full/20880680/ . Merci a Ellenwen pour la seconde image de la signature ! ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 4320
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Shadow
Message Sujet: Re: Une célébration qui tourne mal | Dim 23 Déc 2012 - 18:58


Toute chose commence et se termine par des mots. Caractère d’imprimerie placé de telle sorte qu’ils prennent un sens pour l’esprit. Qu’enfin le chaos devienne ordre et que la lumière perce à travers les nuages. En fait rien de particulier ce matin là pour le dragonnier et son ivrogne de dragon. Juste le soleil, une grande étendue d’eau et… attendez, sur les flots un curieux objet qui semble attiré par l’elfe gris qui hausse un sourcil. Une nef d'herbes tressées voguant à la surface sans un bruit et pas le moindre du monde affecté par les remouds de l’eau que créait le lézard ailé. Il suivait cet objet si particulier du coin de l’œil sans se poser de question.

Intrigué pour sa part, l’assassin fini par se lever et rejoindre le bord du lac afin de s’emparer de ce bateau de fortune. Genoux à même le sol il tendit le bras une fois la nef à portée de main, le vent matinal porteur d’une fraîcheur plus que bienvenue. La structure se disloqua au contact de sa paume révélant une lettre, pour être plus précis une invitation. Cette fois il fronça les sourcils, l’air complexe alors que son regard parcourait frénétiquement le contenu. Un changement qui n’échappa pas à Shigeru, sa gueule déjà à moins de dix pas de l’invitation en question. Qui donc pourrait vouloir le joindre si ce n’est pour du travail. Et parmi les différents peuples de l’Alagaésia peu était à même de retrouver l’elfe gris aussi aisément. Entre les lignes il était fait état d’une célébration elfique à laquelle dragons et dragonniers étaient conviés. L’occasion était trop belle que pour refuser d’autant plus que de jouir d’un moment de repos n’est pas toujours aidé, en particulier lorsque l’on passe le plus clair de son temps sur les routes.

Ni une ni deux il se prépara à quitter le lac pour le Du Weldenvarden. Une forêt reste une forêt, certes, mais pas lorsqu’on parle de la terre des elfes. Territoire inviolable qui se dresse comme un rempart contre les invasions ennemies. Autant la Crête peu se montrer menaçante et dangereuse, mais elle n’est qu’un fétu de paille en comparaison de cet océan de verdure qui s’étend à perte de vue. Mais aussi grand soit-il l’homme lui porte atteinte de manière directe ou non de part son activité. D’où la présence des elfes qui veillent à la bonne santé de leur royaume via cette cérémonie qui prend lieu à intervalle régulier.

Un voyage relativement calme avec des habitudes bien ancrées tel que les blagues et jeux de mots à sens caché, les énigmes ou encore les moqueries. Idéal pour tuer le temps et se dégourdir l’esprit. À noter que pour le dragon anthracite tout tourne autour des boissons fermentées et de juteux morceau de viande à vous changer les habitudes d’un mangeur de salade. Mais pour vous épargnez les détails du voyages (et surtout pour m’épargner de trop long texte vu mon état actuel) passons de suite à l’arrivée des protagonistes ^^.

Si le temps quelque peu humide et venteux les avait accompagnés jusque là, le soleil fit une dernière apparition tandis que notre duo de choc atterrissait, tout en douceur, en bordure d’Osilon d’où un calme relatif annonçait les préparatifs de la cérémonie. Le nuage de poussière soulevé par les ailes du dragon ne suffit à dissimuler leur présence attirant le regard sur eux. Pas d’homme mais bon nombre d’elfe venu les accueillir. Et dans cette foule, une personne se démarquait d’entre tous tant par sa grâce que sa présence, Ellenwen, reine des elfes. Elle était en tête-à-tête avec les deux premiers arrivants, de grands et dignes dragon.

Il ne prit pas la peine de se débarrasser de ses armes et alla droit saluer sa souveraine une fois passer la masse de curieux venu rendre hommage à ce trou béant qu’est Shigeru. Une démarche qui laissait transparaître sérénité et confiance en soit.


« Dame Ellenwen, ravi d’enfin vous rencontrer et merci encore pour votre invitation. Moi qui vous croyait prise en otage par votre emploi du temps. »

Peu accoutumé aux salutations en vigueur parmi le peuple elfique il courba légèrement le dos tout en baissant son regard un instant, son avant-bras droit posé en diagonal sur son torse. L’elfe gris ne pouvait rivaliser avec son interlocutrice qui portait une tenue de circonstance alors que lui-même était encore avec sa tunique habituelle et usée par le temps.
Shigeru, pour sa part, humait l’air dans l’espoir d’y dénicher quelque récompense, sans grand espoir. Les elfes réputés pour ne pas manger de viande ou encore de consommer de l’alcool en grande quantité


Spoiler:
 


Atra gülai un ilian tauthr ono un atra ono waíse skölir frá rauthr
Shadow/Shigeru
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 157
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Aeladr
Message Sujet: Re: Une célébration qui tourne mal | Lun 24 Déc 2012 - 11:17


    Le soleil, bas, aveuglait la petite dragonne qui volait au-dessus des arbres en direction de l’Ouest et d’Osilon. En bas, lorsqu’une trouée la faisait apparaître aux elfes qu’elle suivait depuis Ellesméra, elle pouvait entendre leurs cris d’admiration devant l’éclat de ses écailles, elle avait pris soin de se laver correctement avant de partir, et la transparence de ses ailes. Ils appréciaient aussi l’évolution de son vol, à présent stable. Son endurance également s’était considérablement améliorée durant le mois passé dans la capitale elfique. A un mois et demi, Aeladr était déjà de belle taille et plus du tout rondouillarde comme les jeunes dragonneaux. Ses muscles, entraînés par les escapades et chasses multiples de la dragonne étaient déliés et offraient une silhouette longiligne à la jeune dragonne. Mais tous ces compliments n’atteignaient pas, pour une fois, la dragonne d’ordinaire fière. Elle semblait insensible à leurs commentaires, troublée. C’était la première fois qu’elle sortait d’Ellesméra depuis qu’elle y était revenue après le vol de son œuf. C’était en partie pour ça qu’elle avait accompagné le groupe d’elfes. Ainsi, en vol ou à terre lorsque ses ailes étaient trop fatiguées, elle était sûre de ne jamais être seule. C’était aussi la première fois qu’elle verrait les dragonniers qui parcouraient l’Alagaësia. Et surtout, ce serait la première fois qu’elle rencontrerait Ellenwen, la reine de son dragonnier disparu, dont il lui avait beaucoup parlé durant leur court moment ensemble. Fermant ses doubles paupières, la petite dragonne se laissa planer sur un courant d’air chaud, montant vers le ciel.

    -----------------------------------
    Un mois plus tôt, l’elfe qui venait régulièrement s’enquérir de sa santé et de son bien-être était venu lui apporter quelque chose. Un minuscule bateau d’herbes tressées qui semblait s’agiter pour venir à elle. Curieuse, Aeladr s’était approchée et avait observé l’objet d’un œil aussi brillant qu’une émeraude polie. Narines dilatés, elle l’avait senti puis soufflé dessus. Le bateau s’était envolé puis s’était désagrégé pour la plus grande surprise de la dragonne qui recula d’un pas avec un petit grognement. L’elfe devant elle avait souri puis avait attrapé le mot qui était apparu à la place du bateau et lui avait lu l’invitation. Aeladr trouvait étrange que la reine l’invite, elle, petite dragonnette sans son dragonnier, sans plus de pouvoir qu’un nourrisson. Elle réfléchit un long moment, laissa l’elfe argumenter des bienfaits de sa venue puis lui toucha légèrement l’esprit :*Je viendrai*. Et elle était aussitôt repartie en vadrouille.
    -----------------------------------

    Laissant les souvenirs de cette journée s’évanouir, Aeladr quitta le courant d’air chaud et se laissa plonger sur une bonne vingtaine de pieds avant de reprendre ses battements d’ailes, sur un rythme plus rapide qu’aucun dragon qu’elle ne verrait à cette fête de réjuvénation. Myrok lui en avait expliqué le principe avant de l’inviter à venir avec lui et un groupe d’elfes pour le voyage. Quelques minutes plus tard, la petite dragonne descendait en piqué par une trouée et retrouvait Myrok qui l’accueillit en souriant et en commençant le salut traditionnel des elfes signe qu’il la trouvait plus importante que son propre rang. Malgré son agitation, Aeladr y répondit comme lui avait appris Awkin avant de se détendre les ailes et de ratrapper le groupe pour marcher à leurs côtés. Leurs jacassements l’énervaient, car ils ne cessaient de s’émerveiller qu’un dragon leur tienne compagnie, aussi s’efforça-t-elle de se réfugier dans son esprit pour isoler Myrok et elle-même.

    *Nous y serons bientôt n’est-ce pas ?*
    - Oui, Celle-qui-pleure-son-Cœur. De quoi as-tu peur ?
    *Je ne sais pas trop. De ce que je risque d’apprendre de Ceux-qui-Voyagent. De moi-même.*
    - Eloigne tes craintes Bjartskular. Aujourd’hui est une fête importante pour les elfes car elle nous permet de garder notre forêt, notre sanctuaire et notre refuge, en bonne santé. Sois en paix avec toi-même pour la bonne tenue de cette cérémonie. Nous avons besoin de toi, autant que nous avons besoin des grands dragons.
    *Je… J’essaierai Myrok-Vor.*

    Sur ce titre qui fit sourire l’elfe jusqu’à ces oreilles pointues, la petite dragonne reprit son vol, savourant la solitude qu’elle y gagnait. Très vite, trop vite, les Arbres-Maisons d’Osilon firent leur apparition. Sans chercher où était Myrok, Aeladr descendit lentement jusqu’aux cîmes des arbres et se percha sur une branche basse, à proximité de l’entrée où se tenait une elfe sans âge, habillée aux couleurs de son peuple. Ainsi vêtue, elle semblait être l’Arbre-Mère des elfes, le pilier qui maintenait leur civilisation, leur unité. La fine couronne posée sur les cheveux blonds confirmait son statut. La reine… Toujours perchée sur la branche basse du pin qu’elle avait choisi pour se poser, ses yeux brillants posés sur l’elfe, la dragonne l’observait accueillir Kami et Szangh, qu’elle avait rencontré une semaine plus tôt, un dragon anthracite et son dragonnier, une flopée d’elfes venus des quatres coins du Du Weldenvarden et Myrok et son groupe, sans oser s’approcher. L’agitation la tenait, faisant fuir les oiseaux qui nichaient dans le pin centenaire. Elle ne bougea pas pourtant de son arbre, observant avec crainte, indécision, la scène qui se déroulait sous elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Espionne du Cam Serarna

Nombre de messages : 2019
Âge : 24

Voir le profil de l'utilisateur


Djenka
Espionne du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Une célébration qui tourne mal | Lun 24 Déc 2012 - 12:13


Aussi loin de la forêt qu’elles étaient, le couple sombre reçut l’invitation. Aussi tentée qu’elle ne le fut de refuser, Djenka ne se le permit pas. D’autant plus que c’était une bonne occasion de ramener les elfes sylvains de Goterada chez eux. Trois jours plus tôt, une vieille elfe pâle, et ses trois petits enfants étaient venus la voir, la priant de les laisser retourner au Du Weldenvarden. Les plus jeunes étaient nés chez les drows, et n’avaient jamais vu la magnifique forêt, mais la grand-mère aspirait à retrouver sa maison, les siens. Ainsi soit-il, elle les raccompagnerai.
C’est ainsi que le jour même où elle reçut l’invitation, la jeune Reine se mit en route, sur un magnifique étalon noir, accompagnée des elfes, à qui elle avait offert de belles et robustes montures. Dark partirait plus tard, bien plus rapide.
Le voyage se fit sans encombre, et la compagnie de ces anciens esclaves était plus instructive qu’elle ne l’aurait pensé. La vieille elfe ne cessait de raconter à ses petits enfants des histoires de la forêt, comment se comporter avec les êtres sylvains, dont les coutumes étaient complètement différentes que celles des drows. La dragonnière écoutant, sans jamais l’interrompre ; cet enseignement ne pouvait pas lui faire de mal après tout.

-Je me dois de vous quitter ici. Allez retrouver les votres, et peut-être nous verrons nous à la fête de la Reine
-J’en doute, après tout ce temps, je n’ai qu’une envie, retrouver le calme des elfes et me reposer au milieu des arbres
-Qu’il en soit ainsi. Bonne continuation, puisse les astres vous guider après tant d’années d’obscurité.

Après leur avoir offert la monture noire, Djenka se dirigea lentement vers l’agitation. Pour l’occasion, elle avait décidé de porter une robe aux couleurs de sa maison : violette, avec de minces filets d’or qui recouvraient ses bras, sa poitrine, et ses cheveux. Elle ne portait aucunes armes, ne désirant nullement offenser son hôte. Elle appréhendait cette fête. Tous dragonniers étaient conviés, tout les clans…

*La forêt gardienne est un lieu de paix, nul n’oserait faire éclater un conflit*
*Je l’espère* - répondit la jeune drow en relevant la tête, pour admirer le magnifique vol de sa dragonne qui l’avait rejoint
*Allons-y, Ellenwen est déjà assiégée de dragons*

Sans l’attendre, Dark vint se poser délicatement au milieu de la foule. Il n’y avait qu’un dragon véritablement âgé. Elle abaissa légèrement sa gueule en sa direction, et le flaira. Shigeru, vieille connaissance. Près de la Reine, se trouvait l’étrange et attachante Szanghai, en compagnie de son ami Kami. Puis au milieu, le dragonnier de Shigeru. A pas feutrés, la dragonne couleur d’ébène s’approcha, et comme le voulait la tradition, salua son hôte


*Bonjour Reine Ellenwen, que les étoiles veillent sur vous et votre peuple – elle se tourna ensuite vers ses congénères, en donnant un affectueux coup de tête à Kami – amis dragons, ravie de vous revoir. Dragonnier, je vois que l’on vous trouve encore là ou il y a de l’hydromel –plaisanta-t-elle*

Elle connaissait tout le monde, et pour le moment, aucune raison de s’inquiéter. Une odeur étrangère lui parvint. Elle releva la tête, et aperçut un petit dragon, là-haut dans le ciel, qui planait en cercle. Dark rugit doucement à son encontre, se demandant pourquoi il ne venait pas.

Peu après, la dragonnière arriva. Remarquant que sa compagne s’était déjà mêlée aux autres, elle la rejoignit de sa démarche féline. Devant la Reine des elfes, Djenka courba légèrement l’échine en signe de respect

-Votre Majesté, c’est avec plaisir que j’ai reçu votre invitation et je vous en remercie

Comme sa dragonne, la drow salua tour à tour les autres invités déjà présents. Dark se rapprocha de sa moitié, et vint poser son immense gueule sur la petite épaule. D’un geste presque machinal, Djenka entoura la gueule de son bras, caressant les naseaux du reptile, sans pour autant cesser de regarder les alentours, toujours plus ou moins méfiante



.
Dark & Djenka



Merci Amayläe & Abysse Mr. Green[/i]
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 117
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Lackvaldr Svartok
Message Sujet: Re: Une célébration qui tourne mal | Lun 24 Déc 2012 - 14:31


Le vol du destin n'est jamais bien droit. Il tangue, bifurque, hésite. Doit t'il rester planté dans ses racines ou droit t'il ouvrir les ailes et s'envoler ? Quel chemin prendre ? Doit t'il faire deux pas au nord dans l'avenir instable, au sud dans le passé agité, a l'est dans le présent ou a l'ouest dans le vaste inconnu ? Mis dos au mur, plongé dans la douleur de la honte, il devait réagir. Et il n’était pas seul. Il n’était plus seul et il avait tant changer maintenant.
Dvalnir s'assumait enfin. Au yeux des elfes, il était toujours qu'un enfant, un adolescent pour être exact. Cependant, il n'y avait plus vraiment la candeur enfantine qui le caractérisait, il n'y avait plus cette haine du passé. Il avait muri...bien trop muri en trop peu de temps. Quelque chose de pas naturel l'avait changer, comme si un être extérieur l'avait sculpter mentalement pour qu'il soit enfin apte a s'assumer. Un raccourci oui on peut dire cela comme ça.
Fort haut dans le ciel, Feyerbrank emmenait son dragonnier a la fête. Dvalnir était rester d'un calme en lisant le petit mot dans l'embarcation, tout juste avait t'il laisser paraitre un haussement de sourcil. La dernière fois qu'il avait rencontrer Ellenwen, il avait eu une telle honte. Mais cela, c'est une autre histoire, révolu. Pour l'anecdote, il avait faillit détruire le bateau d'herbe car il s'entrainait a l'épée. La sueur s'ajoutant a cette invitation, c'étaient deux bonnes raisons de se faire le plus beau possible. A ce propos, Feyerbrank avait beaucoup ronchonner a ce sujet, être bichonner avec autant de maniaquerie exigeait une patience pour rester en place qu'il n'avait pas. Feyerbrank était désormais un magnifique dragon d'or d'un an et demi, fier et d'un caractère assez fort. Sa dignité lui était autant importante que son moral si ce n'est plus.
Les écailles brillantes comme autant de petits soleil pour l'un, une odeur agréable de menthe fraiche pour l'elfe, ses longs cheveux blonds cascadant dans son dos, Osilon n’était plus bien loin. Feyerbrank piqua jusqu’à faire du rase motte avec la cime des arbres. Dvalnir se redressa sur sa selle qu'il avait faite lui même et dont il avait fait en sorte qu'elle soit la moins lourde possible. En fait, on aurait put la décrire comme une sorte de pouf de cuir avec le minimum de sangle et deux étriers. Il attrapa ensuite dans son dos son inséparable banjo. Osilon était enfin en vue. Il passa une première fois et remarqua qu'il y'avait déjà du monde.


* Feyerbrank, je crois que tu ne vas pas t'ennuyer. *
* Y'a intérêt...tu as remarquer ? Il y'a deux dragons sauvages, habituellement, ils sont aux abonnés absent * - second passage - * Impossible *


Feyerbrank se posa aussi vite qu'il le put, Dvalnir perçut un grand trouble dans l'esprit de son compagnon, il y lut la surprise et...l'excitation ?

* Calme toi mon ami, souviens toi que les dragons libre ne sont pas des enfants de cœurs avec des dragons comme toi. *

Pour toute réponse, mis a part un grognement, il lui montra la dragonne d'or.

* C'est elle, c'est celle que j'ai senti auprès de moi, avant que nous soyons séparé. C'est mon âme sœur. *

Dvalnir resta perplexe tandis qu'il rajustait sa tenue, une grande pèlerine de cuir a capuche sur une veste de brocart bleu marine et un pantalon de velours noir. On le voyait a peine dépasser lorsqu'il montait Feyerbrank, on aurait put croire le dragon tout seul. Il posa pied a terre et s'avança vers l'assemblé d'une démarche souple, une expression neutre uniquement trahie par un léger sourire. Il se demandait bien comment allais réagir Ellenwen en le voyant aussi différent de l'enfant elfe apeuré qu'elle avait rencontré. Ce fut d'ailleurs a elle qu'il s'adressa en premier, d'un salut typiquement elfique, avec toute l’étiquette qui allait avec. Feyerbrank le fit aussi, de manière absente, complétement obnubilé par cette dragonne d'or a la parure de cerf et au ventre plein de vie. Le duo salua ensuite les dragons puis les dragonniers. Le jeune elfe revint alors vers Ellenwen, " armée " de son banjo et commença a jouer tout en chantant doucement.

La peur allait me tuer
La honte m'aurait détruit
Et aucun moyen de s’échapper
Quel langage aurait traduit
Une telle félonie ?

Vivre un autre jour
D'un chemin sans détour
D'une route sans contour
D'un passage sans vautour
D'une vie sans velours.

La révolte a sonné
L'esprit et le corps se sont trouvés
Si dur que soit la vérité
L'endossé exile de se fourvoyer
Dvalnir s'est enfin assumé.


Enfin quelque chose qui n'avait pas changé en Dvalnir. Il avait marié l'art guerrier avec le chant d'épopée, ses pratiques de naturaliste avec la magie élitiste car il le savait, il serait le dragonnier barde, celui qui chemine non pas en quête de gloire et de richesse mais celui qui donne espoir et réjouit les cœurs de sa voix et de son instrument.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 717
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Une célébration qui tourne mal | Mer 26 Déc 2012 - 16:29


Akkan avait reçu une invitation légèrement différente, si on pouvait appeler ca une invitation décidément elle connaissait bien son apprenti. Sur un papier blanc écrit en lettre de feu :

" Le 13 Ethuil, à l'occasion du renouveau du printemps, une grande célébration elfique sera donné. Afin de renouer avec des traditions millénaires d'hospitalité et de fraternité, vous êtes conviés à y participer.

La fête, pour votre sécurité, se déroulera à Osilon. Il vous est expressément demandé de ne pas quitter la ville.

Ellenwen, reine des elfes."

PS: Akkan ceci n'est pas une invitation mais un ordre.

Quand il avait reçu le mot il était tombé des nues. Il avait cherché la nuit durant une solution pour s'esquiver, puis il avait prévenu mentalement son père. Il lui fallait une tenue adapté qui ne mettrait pas la honte à son père.

Il avait fait le déplacement d'Osilon à Ellesméra pour récupérer ses habits et le chemin du retour.

Il avait refuser plusieurs tenues car il lui semblait être nu dedans. Il finit par choisir une tenue adapté à son nouveau physique.

Il était donc arrivé le jour J habillée d'une tunique en cuir marron sombre lassé sur le devant par une lanière de cuir. Des arabesques en reliefs avait été doré à la main pour faire ressortir la musculature impressionnante du semi-elfe et on y voyait l'emblème de la famille elfique d'Akkan. Dans le dos, la tunique était ouverte jusqu'aux omoplates de façon à mettre en valeur la fourrure qui lui descendait de la nuque poursuivant sa chevelure auburn.

Il portait un masque simple noir décoré d'arabesque dorée. Le masque laissait juste des ouvertures pour respirer et pour les yeux, mettant en valeur ses iris dorés.

Sous la tunique, il portait une chemise crème légèrement bouffante.

Pour le bas il avait choisit un pantalon marron sombre en cuir simple serré à mi mollet disparaissant dans des bottes de cuir noir lassé à l'arrière. Une ceinture de cuir noir décoré d'arabesque dorée complétais l'ensemble. Ce printemps étant encore frais, il s'était laissé convaincre par une longue cape noir disposant d'une capuche rembourré par de la fourrure.

C'était bien la première fois qu'il faisait l'effort de s'habiller correctement pour une réception et son masque lui permettait de sentir relativement à l'aise même dans la foule. Cependant il espérait pouvoir échappé à la gente féminine mis à part la reine qu'il ne pouvait esquivé.

Il avait même concéder à son vieux père l'effort de prendre une voiture avec les armoiries de son père. Noir avec une tête de loup en or dessiné en relief et dorée à la main.

Le voyage avait été inconfortable au possible, mais son père avait insisté pour que "pour une fois je n'ai pas honte de toi"

Les relations avec son père était compliqué lui qui ne l'avait retrouvé qu'il y a 2 ans. Mais ils avaient su faire un compromis, il ne serait jamais tout à fait son père, mais il était plus qu'un membre de la famille.

Sa soeur Aglaë l'accompagnait sein d'une superbe robe bleu nuit rehaussé d'arabesque dorée. On y voyait sur son ventre les armoiries de leur famille.

La robe s'évasait à partir de sa taille et, petite coquetterie de son père était fendue à mi-cuisse, révélant des courbes sublimes et une dague elfique effilée avec l'emblème de leur famille calmant les ardeurs des plus fougueux.

Elle avait ceint un diadème fin en argent qui enchâssait diamants et saphir. Dans ses cheveux elle avait accroché des petites cloches d'argent qui sonnait à chacun de ses mouvements de têtes. Elle avait pour l'occasion arboré une coiffure complexe mettant en valeur son visage fin et délicat et son teint de porcelaine.

Ils descendirent de la voiture et firent face à la reine. Il s'inclinèrent en une superbe révérence et Akkan prit la parole :

- Merci de votre invitation ma reine, elle me touche plus que je ne saurais l'avouer, puissions-nous vivre en paix une année de plus.

Puis il prit place aux côtés de la reine, suivant ses instructions.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22294
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Une célébration qui tourne mal | Sam 29 Déc 2012 - 10:09


Les premiers invités commençaient à arriver. Ellenwen poussa mentalement un long soupir de soulagement. Elle avait craint, l'espace d'une longue semaine, que ne viennent que ses quelques proches, dragons ou dragonniers. Après tout, trop occupée depuis son arrivée au trône, elle avait quelque peu oubliée les dragons sauvages et les divers dragonniers de l'Alagaësia. Ce fut d'ailleurs avec une grande surprise qu'elle reconnut Szanghai, la dragonne d'Hinestel qui, à en croire les rumeurs, avait réussi à rompre son lien avec son dragonnier et était redevenue sauvage. Elle n'aurait pas cru la revoir, surtout dans des circonstances si officielles. Un grand sourire vient éclairer le visage de l'elfe, qui devint éblouissant quand elle prit la mesure du ventre plutôt rond de la dragonne. Malgré tous les bouleversements de l'Alagaësia, la nature semblait suivre son cours et les joyeux événements se succédaient.

- Szanghai, je suis si heureuse de vous revoir ! Toutes mes félicitations !

Notant l'air soigneusement neutre de la dragonne, qui devait cacher beaucoup de choses et peu de très plaisantes pour les elfes, elle garda une petite distance afin de ne pas lui imposer trop brutalement sa présence. Son ton était respectueux bien que teinté d'une joie qu'elle ne tenait pas à cacher. Par ailleurs, elle n'eut pas le temps de se demander plus longuement ce qu'il convenait de dire à une dragonne redevenue sauvage. Un noble dragon s'avança à son tour, s'approchant de Szanghai comme s'il la connaissait depuis le temps. La reine étouffa un petit rire. Imaginer la réaction de ses sujets au simple salut "mes dames", même de la part d'un dragon, méritait qu'elle s'en souvienne pour les jours sombres de mélancolie. Sans s'en offusquer véritablement toutefois, elle s'inclina légèrement et prononça avec déférence.

- Bienvenue à Osilon, noble dragon. Je suis heureuse que vous ayez accepté mon invitation.

D'un geste de la main, elle invita les deux dragons à s'avancer pour venir à ses côtés et gagner, quand ils le souhaiteraient, la ville. Les rares elfes qui y étaient restés, commençaient à préparer la célébration. Victuailles et boissons n'allaient pas tarder à fleurir dans les rues et à rejoindre les provisions prévues pour rassasier brièvement les visiteurs venus de loin. Mais à peine eut-elle le temps de proposer aux deux dragons quelques rafraîchissement, que déjà une flopée de nouveaux arrivants venait à sa rencontre. Cette fois encore, la reine put reconnaître des connaissances, amis proches ou lointain. La venue de Shadow et de Shiguru lui fit chaud au coeur. Elle connaissait assez mal le dragonnier, pour ne pas l'avoir vu durant de nombreuses années. Mais elle l'avait souvent côtoyé dans le passé, alors qu'il était inséparable de Kellran. Elle avait toujours apprécié son manque de complexe et sa joie de vivre, ses tendances un peu fêtardes et sa franchise. Il était suivi de près par Djenka et Dark, qu'elle ne connaissait principalement que par les souvenirs et les histoires de Myad, mais qu'elle avait pu apprécier à l'occasion de leurs rares rencontres. Elle se retint de sauter de joie, manières trop indignes d'une sereine et calme reine des elfes. Elle afficha donc un large sourire, égayé encore par la bonne entente qui semblait régner entre les nouveaux venus.


- Shadow, Shiguru ! Cela faisait si longtemps. Je vous remercie d'être venus tous les deux. Elle rit, en réponse à la plaisanterie de Shadow. Oh, je ne suis toujours pas si libre. Mais j'ai trouvé le moyen de tricher. Il suffit d'inviter ses amis dans le cadre d'invitations officielles et le tour est joué. Aucun de mes conseillers ne peut y trouver à redire et ils sont obligés de me prévoir du temps dans mon emploi du temps.

Puis, un peu plus cérémonieusement, elle salua l'immense dragonne noire qui s'approchait et cachait presque sa dragonnière. Elle prononça les paroles rituelles en ancien langage, s'inclina légèrement. Face à Djenka, elle s'inclina plus profondément, avec le respect dû à une reine de même rang.

- Ne me remerciez pas, c'est vous que je dois remercier de votre présence. Vous me faites un grand honneur et une grande joie de venir ici. Le voyage a dû être long.

Percevant la tension de la jeune drow, la reine des elfes s'en étonna, brièvement. Après tout, elle n'avait fait aucun mystère de sa volonté de rapprocher les deux peuples. Si la dragonnière s'inquiétait des réactions suscitées par sa couleur de peau... A moins que l'idée de rassembler les divers clans, malgré les tensions plus que fortes qui restaient encore, ne la dérange... Ellenwen s'approcha doucement de Djenka et lui effleura le bras de la main dans un geste d'apaisement. Ici, nul ne viendrait troubler la trêve. Elle tuerait de ses mains le premier qui s'y essayerait. Elle tenta de lui communiquer sa confiance, sans oser toucher son esprit de peur de déranger la jeune femme. Mais elle lui fit un doux sourire et, se tournant vers le reste des invités, elle déclara.

- Des rafraîchissements ont été prévu pour les voyageurs affamés, en attendant que la fête ne commence. En revanche, je crains qu'aucune viande n'ai été prévue pour les dragons mais il ne devrait pas être très difficile de chasser par ici. Ces bois regorgent encore d'animaux.

Elle conduisit alors ses invités jusqu'à une clairière proche. Au centre de celle-ci étaient disposés plusieurs tables débordant de fruits frais, de gâteaux, de salades, de soupes et de légumes cuits, crus, frits... Des fûts d'hydromel, de vins ou d'eau étaient disposés au sol à intervalles réguliers, presque dissimulés par les nappes d'une blancheur éclatante. Enfin, tout autour de la clairière, d'énormes barriques dont le couvercle avait été enlevé était manifestement mis à disposition des dragons les plus assoiffés. Afin de donner l'exemple, la reine s'avança et, saisissant une assiette de bois, elle se servit de quelques beignets de légumes.

- Je vous en prie, servez-vous !

Elle recula de quelques pas, laissant les rares bipèdes accéder aux tables. Elle les observa, quelques secondes, avant de percevoir l'esprit de deux elfes qu'elle connaissait bien. Elle n'eut pas le temps d'aller à leur rencontre que déjà ils émergeaient entre les arbres. Dvalnir, accompagné de son dragon. Une presque surprise. Le jeune elfe semblait avoir beaucoup mûri et la peur qu'elle lui avait vu sur le visage lors de leur dernière rencontre avait fait place à un sourire de bon augure. Comme toujours armé d'un banjo, il salua sa reine d'une poésie qui la fit éclater de rire. Elle devait être la seule ici à comprendre tous les sous-entendus de ses paroles, et à s'en réjouir profondément. Elle serra l'elfe dans ses bras et salua le dragon, qu'elle avait connu tout jeune dragonneau.

- Dvalnir, Feyerbrank, je suis heureuse que mon invitation vous soit parvenue. J'avais peur que vos nombreuses errances ne la perdent. Enfin, vous êtes ici, tous les deux.

*Merci d'être venu Dvalnir et merci d'avoir accepté les mérites liés à ton rang. Alors, comment se passe la cohabitation ? Toujours pas fâché d'avoir accepté un petit dragon ?*

Elle fit discrètement un clin d'oeil au jeune homme avant de se tourner vers le nouveau arrivant. Son apprenti. Son sacripant d'apprenti qu'elle n'avait pas vu depuis si longtemps et qui lui avait faussé compagnie à leur retour de la Crête. Cette fois, son large sourire se teinta de d'autosatisfaction. Il avait vraiment belle allure dans son costume si travaillé, qui mettait en valeur ses formes animales. Elle pouvait être fière de lui et de tout le travail qu'elle avait accompli sur lui. Sans compter qu'elle avait particulièrement bien fait de transformer son invitation en ordre. Il ne serait jamais venu. A moins que la jeune elfe qui l'accompagnait et qu'elle devinait être sa soeur ne lui ai forcé la main. Elle salua la jeune femme cérémonieusement et l'invita à se servir à son tour dans les victuailles. Quant à Akkan, après l'avoir laissé débiter son chapelet d'idiotie dont il ne devait pas penser un mot, elle lui sauta au cou, cette fois sans aucune retenue. Elle le serra un instant et, saisissant son visage entre ses mains, elle s'empressa de le détailler, légèrement moqueuse et attendrie.


- Je suis heureuse de te revoir, Akkan, mon vil apprenti.

*Mais s'il te plait, arrête ses simagrées sinon je te force à danser avec toutes les jeunes filles présentes ! J'ai suffisamment affaire avec mes conseillers et leur langage fleuri pour ne pas le supporter chez un ami.*

- Cela faisait longtemps. Que deviens-tu ?

L’entraînant dans sa suite, elle s'apprêtait à rejoindre ses invités lorsqu'un frémissement, une volée d'oiseaux, un tremblement de l'air et la présence d'un nouvel esprit inconnu lui fit lever les yeux vers une dragonne encore très jeune, perchée dans un arbre. Le tremblement de ses membres étaient si violent qu'il faisait trembler les arbres à son tour et, sans même avoir besoin de toucher son esprit, la reine sentait sa peur, son indécision. Surprise - d'ordinaire elle avait plus peur des dragons que les dragons n'avait peur d'elle - la reine tendit doucement son esprit et effleura celui de la nouvelle venue. Sans établir de lien avant d'y être autorisée, elle tenta néanmoins de lui communiquer un peu de son calme.

- Bienvenue à Osilon, noble dragonne. Je t'en prie, joins toi à nous.

Puis, sans trop savoir comment elle devait réagir, si elle ne risquait pas de la vexer ou de briser quelques tabous dragonnesques inconnus d'elle, elle établit le plus délicatement possible un lien avec la dragonne et lui murmura doucement.

*N'ai crainte, tu es la bienvenue. Tu es ici parmi les tiens.*




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 460
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Szanghai
Message Sujet: Re: Une célébration qui tourne mal | Sam 29 Déc 2012 - 14:44


Comment refuser une si gentille invitation? J'avais toujours apprécier Dame Ellenwen, elle était différente et je sentait que je pouvais avoir confiance. Quand aux autres invités, j'en reconnaissait certain, Dark par exemple ou ce pot de colle de Kaminari. Décidément, partout où j'allais, il y'était aussi. A croire qu'il me suit, je ne vois pas d'autre explication. Pour en revenir a Ellenwen, je me devais de faire un effort de mondanité. J'arborai un air moins féroce, plus joyeuse et du tréfonds de mon être, je ressortit une vieille babiole qu'on appelle la parole et qui était poussive, fruit de son inactivité.

- Dame Ellenwen, c'est moi qui fut fort surprise de recevoir votre invitation bien que je ne sache pas la lire. Cependant, je sais a quoi vous avez pensez, vous pensiez que j'etait encore lié et qu'il lirait a ma place. Est ce l'épaisseur de votre foret qui ne permet pas une bonne circulation de l'information? Je vous taquine. Oui je suis libre et ma liberté, j'en profite pleinement comme vous semblez l'avoir remarquer. C'est bien par curiosité que je suis venue, le moment est tellement proche de donner la vie. Peut être même aujourd'hui qui sait ?

Je rigola brièvement et laissa la reine des elfes accueillir ses invités. Dark vint nous voir d'ailleurs et nous salua avec affection, je me devais de respecter un congénère plus âgé même si celui ci...ou plutôt celle ci n'était pas vraiment une dragonne sauvage.

* Dark...même si lors de notre dernière rencontre, vos paroles ne m'ont guère apaisées, elles ont eu au moins le mérite d’être vrai. Un temps d'adaptation lui fut nécessaire a mon corps pour être ce qu'il devrait. Aujourd'hui je suis...bien contente. *

Pour ne pas dire autre chose. Ivre de bonheur, explosant de joie, débordante de bonne humeur, une litanie d'expression semblable aurai put m'occuper pendant tout le reste de la journée. Et je ne voulait pas perdre ce temps la dessus.

Tandis que les deux pattes allèrent s'assoir aux tables, moi, je m'installa auprès des miens mais juste derrière Ellenwen, allez savoir pourquoi. Je dédaigna les futs d'hydromel a notre attention mais pas Kaminari avec lequel je me mis a discuter de chose et d'autre. Jusqu’à ce que l'arriver d'un très jeune elfe attire mon attention. Lui et son dragon qui me dévorait du regard. Immédiatement, quelque chose se dressa en moi, le sentiment de les connaitre tout les deux me prit comme un malaise. Feyerbrank me ressemblait de manière si troublante que j'avais peur des hypothèses qui se formait dans ma tête. J'etait tenter de me lever, d'aller le voir. Mon gros ventre me ramena a la prudence et je me contenta de demander mentalement a Ellenwen qui avait rit de bon cœur en écoutant ce dragonneau elfe.


- Dame Ellenwen, pouvez vous m'en dire plus sur ce Dvalnir et surtout son dragon ? Pour vous épargnez la peine d'un pourquoi, je dirait que leur vue provoque en moi quelque chose d’étrange et vous rirez si je vous exposait mes théories.




http://www.deezer.com/fr/?incr=1#music/result/all/c%27est%20dans%20l%27air

Quand vous écoutez ca, vous avez une magnifique interprétation du monde d'aujourd'hui.
Et ça, c'est un soir où j'ai decider de faire du grand n'importe nawak
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 567
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Kaminari
Membre du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Une célébration qui tourne mal | Sam 29 Déc 2012 - 15:34


Le dragon sauvage était arrivé alors que la reine des elfes et Szanghai discutaient. Il pouvait donc entendre l’échange même si ça ne le concerner pas. Ainsi elles reconnaissaient ? Remarque ça n’avait rien de surprenant. Kami apprenait également que szang était proche d’arriver à thermes. Rien d’étonnant la encore au vue de son ventre. Quoi qu’il en soit il avait saluait les deux personnes en souriant.

Il avait eu pour réponse un large sourire de la reine des elfes et un bref salut de la part de la dragonne dorée avant que la reine ne prenne la parole en le saluant à son tour. Szang l’avait juste saluait du regard mais il n’allait pas lui en vouloir commençant à connaitre la dragonne et puis il fallait dire aussi qu’elle et Kami c’était vu ressèment.


-Merci reine Ellenwen. Mais appelez-moi Kaminari. Il me semble que vous connaissez Hally et Eluna. Elles se joindront à nous dès que possible.

Kami avait était un peu familier avec la reine mais elle ne l’avait pas mal prit. Il avait donc semblé logique au dragon noir que la reine l’appel par son Kaminari ou même kami. Noble dragon est toujours flatteur mais c’était plus conviviale pour lui de se faire appeler par son prénom.

Peu de temps après. Alors que Kami c’était écarté un peu. Un dragon fit son apparition et il n’était pas seul. Dessus se trouver son dragonnier. Kami les reconnaissait de suite. Même s’il n’avait pas réellement apprit à connaitre ces deux-là, il les avait croisé a plusieurs reprises et savait donc qui c’était. Donc le dragon noir salua ces deux-là comme à chaque fois.

Puis ce fut ensuite un petit défilé. Arriva la grande dragonne sombre nommée Dark et sa dragonnière. Etant des amies proches, kami c’était permit de s’approcher d’elles. Dark en avait fait autant d’ailleurs saluant tout le monde au passage et quand fut à portait, Kami lui donnait également un bref coup de tête avec un large sourire. Cependant ce fut Szanghai qui s’adressait d’abord à Dark, Kami prenait la parole une fois qu’elle avait terminé.


-Je suis content de te voir Dark. Même si on sait vue y a pas longtemps. Comment vas-tu ?

Il souriait puis laissa Dark et szanghai parlait. Surement que la dragonne sombre aurait à répondre à la dragonne dorée. Pendant ce temps un autre couple dragon/dragonnier était apparu. Il s’agissait encore d’une personne que Kami connaissait. Du moins il connaissait l’elfe et c’était d’ailleurs l’un des seuls elfes que Kami appréciait et respectait encore. Quand dvalnir et son dragon eurent terminé avec la reine, il allait les salués.

-Bonjour Dvalnir et Feyerbrank. Ça fait longtemps dites-moi. Heureux de vous revoir en pleine forme. Vous m’avez l’air bien portant tous les deux.

Il c’était adresser aux deux. Même si le dragon était jeune il semblait avoir bien grandi et en pleine forme comme l’elfe ce qui faisait plaisir à Kaminari. Puis après avoir échangé des paroles avec les deux il les laissait tranquille. Un autre individu était arrivé. Celui-là aussi Kami l’avait croisé toutefois il ignorait encore beaucoup de chose de lui. Il irait le salué plus tard quand chacun serait libre. En attendant que les salutations et retrouvaille se termine, kami était retourné à côté des dragons et avait finalement entamait une discussion avec Szanghai sur diverse sujet. Cependant cette dernière semblait par la suite fixait l’elfe nommé Dvalnir. Peut-être le connaissait-elle également. Aussi Kami regardait un peu tout ce beau monde en attendant qu’on lui parle. En faisant attention il n’y avait que la reine que Kam ne connaissait pas. Avant sa il avait croisé toute les personnes se trouvant ici. Y compris la petite dragonne qui semblait s’être mise à l’écart des autres…



*Je me présente à vous. Accusé d’avoir voulu assurer l’ascendance des dragons. D’avoir tenté de nous épargner ce destin qui nous oblige à nous éteindre. A céder. L’humanité représente une menace pour notre monde. Refuser son éradication est une grave erreur. Nous éclairons les ténèbres, mais les hommes prennent notre triomphe à leur compte. Les dragons détiennent le manteau de responsabilité. Il leur appartient à eux seuls.
Jugez mes actes à votre guise, mais ne doutez pas de la réalité. L’espèce humaine est à l’œuvre et nous ne pourrons bientôt plus l’arrêter….*

Cela me coûtera peut être la vie... Mais je changerai ce monde pour les dragons !
[Lien vers l'apparence : http://www.furaffinity.net/full/20880680/ . Merci a Ellenwen pour la seconde image de la signature ! ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Infiltrée du Cam Serarna

Nombre de messages : 3604
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Hally
Infiltrée du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Une célébration qui tourne mal | Sam 29 Déc 2012 - 22:15


* Je te jure que tu le regretteras pas ! *

Hally avait longtemps hésité. Depuis la naissance de Illian, elle n'était pas beaucoup sortie, mais depuis sa rupture avec Wird, toutes les sorties qui avaient quoi que ce soit d’officiel, elle avait fait une croix dessus. Elle avait un peu peur des regards, des questions. Peur de ne pas tenir.
Avec bien plus d'arguments que sa dragonnière, Eluna avait fini par la convaincre de venir. Les elfes avaient besoin des dragonniers, et c'était là Reine en personne qui les invitait ! Elle ne pouvait refuser ! Et puis c'était le moment de retrouver tout le monde, toutes ses anciennes connaissances. Et de retrouver son rang de dragonnière ainsi que son rôle. Elle était une guerrière, une magicienne, une dragonnière, elle se devait de relever la tête, et de faire bonne figure.
Elle avait donc contacter par magie ses parents pour leur expliquer qu'ils devraient s'occuper du petit quelques jours. Quand elle reçu une réponse positive, Hally prépara les affaires de son fils, ils montèrent sur le dos de la dragonne, et à peine quelques heures plus tard, Illian jouait déjà avec Anaiz, la petite soeur de Hally.

Elle decolla à peine quelques minutes plus tard, après s'être excusée. Elle n'avait pas le temps, elle devait encore se préparer, et le rendez-vous approchait très vite.
De nouveau chez elle, la dragonnière sortit sa tenue de cuir. Avant d'être mère, Hally avait pris l'habitude de toujours s'habiller avec des vêtements souples, mais costaud. Le cuir restait sobre, mais il était aussi très pratique pour se battre. Ses mouvement fluides n'étaient en aucun cas gênés. Et cette tenue laissait deviner les magnifiques courbes que tant d'heure d’entraînements avaient dessinées.
Enfin prête, la jeune femme rejoignit sa dragonne. Elle grimpa sur son dos sans un mot et attendit le départ. La dragonnière appréhendait cette célébration, et Eluna le sentait. Elle lui envoya une vague de courage, puis decolla.

* Accroche toi, on est pas à l'avance. *

L'air sur son visage fit le plus grand bien à Hally. Cette sensation de liberté lui redonna du baume au coeur, et ce sentiment de force lui donna le courage qu'il lui manquait. La Reine Ellenwen en personne lui avait envoyé ce bateau pour l'inviter, et Hally devait se montrer fière de faire parti des dragonniers du pays.
Eluna sentit avant même d'arriver des amis qui leur étaient chers. Tout d'abord, elle comprit que son copagnon était arrivé avant elles, puis ce fut la douce, mais caractérielle odeur de Djenka et Dark qui arriva aux narines de Eluna. Le bonheur qui envahit tout son corps fut automatiquement transmise à la dragonnière qui ne put s’empêcher de rire.
De bonne humeur, le duo se posa quelques mètres avant l'attroupement qui s'était formé. Un bon nombre de gens ou dragons étaient déjà arrivé. Un rapide coup d'oeil fit remarquer à Eluna que Szanghai arborait un magnifique ventre rond. Cela la fit sourire, et elle se promit d'aller la feliciter des que possible.
Mais avant tout, les deux nouvelles arrivantes allèrent saluer Ellenwen. Même si elles ne s'étaient reconcontrées que rarement, Hally sut immédiatement que la magnifique elfe aux cheveux blond et à la robe si parfaitement choisie pour l'occasion était la Reine. Et la fine couronne qu'elle portait ne pouvait qu'assurer son identité.
Hally, suivie de près par sa dragonnière s'approchèrent donc de l'elfe. Arrivée à sa hauteur, Hally fit une révérence pendant qu'Eluna baissait son immense tête.

- Merci pour votre invitation Majesté. Je suis Hally. C'est un plaisir pour nous de venir célébrer à vos côtés ainsi qu'au côté de votre peuple le printemps.
* Et moi je suis Eluna, sa dragonne. *

Ni l'une ni l'autre ne pouvait être sur d'être reconnue par la Reine, elle avaient donc préféré se présenter. Attendant la réponse de la Reine pour aller saluer ses amis, Eluna envoyé une vague d'amour à son compagnon sans se retourner. Ca pourrait paraître impoli de se detourner avant même d'avoir eu une réponse.



Merci Maya !
Montrons que nous préférons mourir debout plutôt que de vivre à genou. 
Si la mort vient me prendre aujourd'hui, je suis prête.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeant du Cam Serarna

Nombre de messages : 14917
Âge : 26

Voir le profil de l'utilisateur http://viederoliste.fr


Marek
Dirigeant du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Une célébration qui tourne mal | Dim 30 Déc 2012 - 12:01


[Et trois plombes après... Mr.Gold ]

*Pour ce qui est de la ponctualité, on repassera.*
*Je me fondrais délicatement dans la masse et personne ne remarquera mon arrivée et donc mon retard...*

Le rire du dragon noir emplit l'esprit de Marek.

*Toi? Te fondre dans la masse? Hahahaha!*
*Oh ça va hein...*

Les premières lueurs d'Osilon apparaissaient. Marek mit Rejän au pas, avant de descendre. Une tape sur le flanc de l'animal suffit à lui faire comprendre qu'il pouvait partir et vaquer où bon lui semblait. Ce cheval intelligent finirait tout de même par retrouver Marek.

L'ex-dragonnier avait été surpris de ce recevoir l'invitation. Il n'avait jamais participé à une telle fête de sa vie... Et décidément, ses séjours au Du Weldenvarden étaient de plus en plus fréquents. Pour l'occasion, il arborait une chemise de lin rouge sang, parsemée de fils d'or, tout comme son pantalon noir. Ses bottes de cuir crissaient sur les branchages. A sa ceinture se trouvait une petite sacoche contenant l'Eldunarì de Hathir. On avait invité des Dragons et des Dragonniers, les deux étaient donc venus. Enfin, en souvenir de son précédent passage, il portait le magnifique diadème dorée offert par Ellenwen.

Arrivant aux abords de la fête, il remarqua qu'effectivement, ils étaient en retard. Déjà beaucoup de monde était présent, en plus d'Ellenwen: Kaminari, Hally et Eluna, l'elfe Dvlanir qu'il avait déjà rencontré lors de l'accouchement de Hally et de Leyra -son dragon était déjà éclos? il ne se souvenait plus-, Dark et Djenka -Marek sentit le pincement au coeur de Hathir à la vue de la dragonne noire-, Shadow et son dragon dont il ne se souvenait plus le nom et d'autres dont il ne connaissait pas le nom, comme une imposante dragonne dorée -visiblement enceinte tien-, une autre dragonne et même un jeune elfe dont le visage lui était pourtant vaguement familier.

Le Gardien du Feu, dont le rubis était judicieusement caché sous la chemise, s'approcha d'un pas vif vers Hally, qui venait de rencontrer Ellenwen. Il attendit que la reine salut en retour sa jeune apprentie, et s'interposa:


[Vous noterez que j'ai eu la flemme de TOUT lire, je ne sais donc pas qui est où ._. ]

- Salut Hally! Salut Eluna! il s'inclina devant Ellenwen. Que les étoiles veillent sur vous, Ellenwen Dröttning(trucmachinchouette).

L'esprit de Hathir vola d'invité connu en invité connu, saluant discrètement chaque personne présente, avant de se rapprocher de celui d'Ellenwen.





Héhéhé:
 



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22294
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Une célébration qui tourne mal | Lun 31 Déc 2012 - 11:35


Revenue auprès du groupe plutôt compact formé par ses invités, Ellenwen retrouva la dragonne enceinte, Szanghai. Celle-ci semblait avoir réussi à calmer ses instincts sauvages pour redevenir la dragonne rigolote et aimable que la reine avait connue. Elle était même parvenue à esquisser ce qui pouvait passer pour un sourire dragonnesque. Ellenwen sourit à son tour, intriguée et comblée à la fois par ses paroles. Elle n'aurait jamais pensé, et d'ailleurs elle était presque certaine que cela ne s'était jamais produit auparavant, qu'un dragon et un dragonnier puisse couper le lien qui les unissait autrement que par la mort. Mais il était vrai aussi que le lien qui les avait uni, Hinestel et elle, était déjà pour le moins original. Szanghai était déjà née lorsqu'elle avait reconnu son dragonnier et, en quelque sorte, c'était elle qui avait créé le lien et non la magie millénaire des elfes et des dragons. Peut-être cela lui avait-il donné le droit de le reprendre ? Ellenwen envisagea déjà les milles questions qu'elle allait pouvoir poser à la dragonne pour tenter de comprendre son cas plus que particulier... Après l'accouchement, songea-t-elle toutefois avec un léger dépit. Elle connaissait la réaction des femelles de toute race enceintes et ne tenait pas à finir déchiquetée au moindre mot malencontreux. Il ne restait plus qu'à espérer que cela se produise le jour même. Jamais un augure ne pourrait être meilleur que celui là. L'accouchement d'une dragonne, ou celui d'une elfe, restait des événements extrêmement forts et symboliques. C'était le signe d'une nature équilibrée et saine. Un acte de la vie puissant.

- Je ne pourrais rêver mieux que d'assister à la naissance d'un dragon en ce jour si particulier. Je vais donc devoir vous surveiller, plaisanta-t-elle. Votre enfant serait béni par toute la magie des elfes et presque vénéré par eux. En tout cas, je vous prie de m'excuser pour ma maladresse. Il est parfois facile d'oublier que tous ne savent pas lire et que les caractères elfiques perdent de leur emprise sur le monde. Je vous savais seule, désormais, mais j'en avais oublié une partie des conséquences.

Elle sourit doucement, notant en caractères gras dans son esprit qu'il était temps qu'elle pense à ces "menus" détails. Parfois il lui semblait que son règne entier n'était faite que de petits oublis dans ce genre. Contenter tout et tout le monde était si épuisant. Heureusement, pour le moment, personne ne semblait véritablement lui en tenir rigueur. Pas même la susceptible Szanghai. Qui d'ailleurs semblait bien trop intriguée par Dvalnir et son dragon pour lui prêter véritablement attention. Intriguée à son tour, Ellenwen les contempla, sans mettre le doigt sur ce qui attirait tant l'attention de la dragonne. A vrai dire, aux yeux de l'elfe, tous les dragons se ressemblaient - d'énormes lézards couverts d'écailles, crachant du feu, et qu'il était souvent bon de ne pas côtoyer de trop près. Malgré tout, mentalement, elle recensa tout ce qu'elle savait des deux, à vrai dire peu de choses. Aussi, lorsque la question de Szanghai lui parvint elle était prête.

*Je ne me moquerai jamais de vous.* Lui répondit-elle avec sérieux. *J'ai appris que bien des idées qui paraissaient risibles à ceux qui les avaient, auraient pu sauver bien des vies. Mais dans ce cas précis, je crains de ne pouvoir vous être d'un grand secours. Je connais beaucoup mieux Dvalnir que son dragon. C'est un elfe errant, très attaché au Du Weldenvarden. Il a choisi d'être barde et manie beaucoup mieux les mots que l'épée, même si comme tous les elfes, il est naturellement suffisamment vif pour se défendre convenablement. Il n'est dragonnier que depuis peu et ses débuts ont été plutôt chaotique. Il avait un peu peur de ce qu'il était devenu.*

L'euphémisme du siècle, songea-t-elle avec un sourire. Elle avait choisi de taire les débuts vraiment calamiteux de leur lien. Après tout, qu'un dragonnier abandonne son dragon dès la création du lien lui vaudrait probablement des ennuis. S'il tenait à parler, c'était à lui de le faire, non à elle.

*Je sais simplement qu'il a trouvé l'oeuf dans une clairière du Du Weldenvarden, non loin d'Ellesméra. Je ne sais pas qui l'y avait déposé ni depuis combien de temps. Je ne saurais malheureusement vous en dire plus.*

Elle haussa doucement les épaules, un peu triste de ne pouvoir plus aider la dragonne dorée. Mais elle ne savait pas si le dragon lui-même savait vraiment d'où il venait alors elle... Elle n'eut pas le loisir de s'attarder davantage sur la question que deux nouvelles venus firent leur apparition. Le coeur d'Ellenwen tressauta de joie dans sa poitrine. Elle avait immédiatement reconnu Hally et Eluna, grâce au quelques fois où elle les avait croisé aussi bien qu'aux descriptions qu'on lui avait faites. De Marek, qu'elle avait invité peu de temps auparavant, elle savait que tout ne se passait pas si bien pour la jeune femme, malgré la joie d'avoir un enfant. Elle n'avait à peu près rien compris ni suivi de ses démêles avec Wird mais elle savait, par expérience, qu'un couple qui se sépare laisse plus d'amertume que de joie. Touchée par la tristesse qui apparaissait encore sur les traits de la jeune femme, Ellenwen s'avança. Elle s'inclina légèrement.


- Eluna, Hally, je suis sincèrement touchée que vous soyez venues à cette fête. Merci d'être venues.

Elle résista un instant, puis céda à son envie. Elle s'approcha en deux pas rapides et serra légèrement la jeune femme dans ses bras, espérant qu'elle ne s'en offusquerait pas. Mais...

- J'ai tant entendu parler de vous que j'ai l'impression que vous êtes des nôtres, dit-elle avec un petit sourire. Je suis heureuse de vous rencontrer enfin. Vous êtes magnifiques !

Elle ne savait si Marek, le chef de l'Alliance avait eu le temps de parler de son accord avec Hally mais, déjà, une petite demeure chantée l'attendait la dragonnière et son fils à Osilon. Malheureusement, rien n'avait pu être prévu pour la dragonne, par manque de temps, de place... et de chanteurs. Les elfes avaient tant à faire depuis quelques temps... Aussi se contenta-t-elle d'un sourire aussi ambigu que ses paroles.

- J'espère que cette fête vous procurera d'agréables surprises.

Et en parlant du loup... Avant même son entrée dans la clairière, Ellenwen se tourna vers un bouquet d'arbres un peu à l'écart. Elle venait de reconnaître entre mille l'esprit de celui qu'elle devait bien appeler aujourd'hui un ami. Après tant de temps d'entrevues, de conciliabules et de rencontres au clair de lune, le guerrier était devenu l'un de ses proches. Elle était ravie de le voir présent à la fête, lui qui accumulait les voyages.

- Qu'elle veille aussi sur vos Marek elda. J'ai crains que vous ne puissiez venir. Le voyage n'a pas été trop long ?




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 717
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Une célébration qui tourne mal | Mer 2 Jan 2013 - 14:54


Akkan était entouré de nombreuses personnes qui lui était inconnu ou presque, il suivait donc sa soeur qui souhaitait salué l'ensemble des participants.

Ils étaient la lumière et l'ombre Akkan dépassait sa soeur de près de deux têtes, sa soeur était belle, souriante et semblait reflété la lumière tandis qu'Akkan avait un sourire qui paraissait mécanique, il semblait accroché les ombres et pour finir son apparence semblait tout droit sorti d'un cirque.

Ils allèrent saluer Szanghaï en souvenir de leur rencontre :

* Salutation Szanghaï, puisse le ciel t'être favorable* Il sourit pour la première fois avec franchise *Félicitation pour cet heureux évènements* Puis il se fit couper par sa soeur qui n'en pouvait plus d'attendre son tour.

* Salutation dragonne, le voyage n'a pas été trop long ? Ça ne doit pas être facile avec le petit. Le père n'est pas venu ?* Elle se lançait dans une tirade sans fin la curiosité la tenaillant. Son attitude bien qu'envahissante était aussi touchante car on sentait sa gentillesse percée dans sa voix.

Akkan la pinça légèrement avant qu'elle n'ensevelisse la dragonne sous des tonnes de questions. Elle grimaça et conclut.

Akkan salua les autres invités sachant qu'ils ne les avaient jamais rencontré

- Mes salutations, je me nomme Akkan et voici ma soeur Aglaë. Je suis ici en tant qu'apprenti de la reine et l'un des général de son armée.

Il s'inclina légèrement. Sa soeur réalisant une révérence outrageante dévoilant au goût d'Akkan beaucoup trop d'attribut à des personnes de la gent masculine. Cependant, sa soeur savait manifestement s'attirer le regard de nombreux hommes sans aller dans l'excès.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 6806
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Max
Message Sujet: Re: Une célébration qui tourne mal | Mer 2 Jan 2013 - 17:53


[désolé x10 du retard et de la qualité, faut que je m'y remette, plus l'habitude là ><]

Le couple dragon/dragonnier survolait les immenses étendues d’arbres qu’était le Du Weldenvarden depuis quelques heures déjà. L’homme répondait à l’intrigante invitation d’Ellenwen, désormais reine des elfes. Depuis combien de temps ils ne s’étaient pas revus ? Une éternité…
Max restait un peu trop dans les terres arides du Hadarac ces dernier temps, à reformer une armée, remplir des formulaires inutiles d’aptitudes ou non. Bref, faire partie des têtes haute du Nomins était loin d’être avantageux dans certains cas, et peu enviable.
C’est Athorn qui l’avait poussé à se manifester après la lecture du petit message flottant ; Et ce fut après plusieurs bouderies que le bipède s’était finalement résigné à faire le voyage.


¤¤¤¤¤

‘’En retard, comme d’habitude… On doit être les derniers à arriver mais bon, ça ne fait rien.’’ Ronchonna le dragonnier qui eut pour seule réponse un panache de fumée.
Les deux êtres arrivèrent enfin à destination et se posèrent à une dizaine de mètres du lieu des festivités. Le rôdeur était vêtu simplement d’une chemise bleue en lin avec l’emblème du Nomins Ageati de brodé sur chaque épaules. De fins lacets d’argent rompaient l’uniformité de son habit. Il portait également un pantalon blanc, de la même matière que sa chemise.
*Ca y est Athorn, j’ai la pression et l’impression que tout le monde regarde le retardataire.*

Sa moitié d’âme gronda gentiment avant de lui lancer.

*Avances et arrêtes de te plaindre sinon de je laisse au sommet de l’arbre Menoa, ça te fera les pieds.*

Max crut reconnaître plusieurs personnes et s’en assura magiquement. Il fut rassuré en reconnaissant Marek ainsi qu’Akkan. Mais avant d’aller parler un peu, il fallait annoncer à la reine son ‘’come back’’…
Après une minute qui lui parut des heures, Max apparut derrière Ellenwen et toussota légèrement avant d’annoncer à sa manière :


‘’Bonjour Ellenwen, félicitation en retard pour ton investiture, j’ai été…’’égaré’’ un certain temps dirons nous. Merci pour l’invitation et surtout, ravi de te revoir. ‘’




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Infiltrée du Cam Serarna

Nombre de messages : 3604
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Hally
Infiltrée du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Une célébration qui tourne mal | Mer 2 Jan 2013 - 21:01


Hally imaginait bien que la Reine avait entendu parler d'elle depuis le temps qu'elle était dans l'Alliance, et surtout depuis qu'elle était dragonnière. Mais quelle fut sa surprise quand la Reine la prit dans ses bras. Cependant, la surprise laissa vite la place au soulagement. Cette journée n'allait pas être comme les autres, et maintenant qu'elle était là, elle fut heureuse de s'être laissée convaincre par Eluna. Même si l’étreinte restait légère, Hally la lui rendit.

- J'ai tant entendu parler de vous que j'ai l'impression que vous êtes des nôtres, dit-elle avec un petit sourire. Je suis heureuse de vous rencontrer enfin. Vous êtes magnifiques !

Hally savait bien qu'elle rougissait, mais elle ne se permit pas de rester silencieuse.

- Je suis également enchantée. Depuis le temps, je suis ravie que ce jour arrive enfin. Je vous remercie, vous être aussi très belle.

Hally lui offrit son sourire le plus sincère, et le plus joyeux. Elle était vraiment ravie de cette accueille. La phrase qui suivit laissa la dragonnière perplexe. En fait ça n'était pas la phrase, c'était le ton de la Reine, et son sourire. Que voulait-elle dire par "agréables surprises" ? La dragonne était tout aussi curieuse, mais ni l'une ni l'autre ne purent répondre, car leur vieil ami Marek fit son apparition.

* Comme quoi, on est pas les dernières ! *

La dragonnière gratifia Eluna d'un clin d'oeil avant de saluer tout aussi chaleureusement son ami. Ses amis même.

* Ravie que tu sois de la parti Hathir ! *

D'un regard, Hally s'excusa auprès de la Reine et alla rejoindre les autres invités. Sans hesitation, la dragonnière s'avança vers Djenka et Dark. Sans trop hesiter, la jeune femme enlaça délicatement son amie drow et offrit de nouveau un magnifique sourire à Dark.

- Je suis très heureuse de vous revoir.

Hally savait bien que ces derniers mois, Djenka avait reçu le titre de Reine drow, mais cela ne pouvait l’empêcher d'être aussi joyeuse et amicale des qu'elle les voyait. Dans son esprit, Djenka était une amie avant d'être une Reine.
Eluna de son côté s'approcha avant de Kami. Elle frotta son museau contre le sien, puis après un regard vers le couple de la dragonne et de l'elfe noire se tourna vers Szanghai. Elle irait les voir de suite après ces petits mots.

* Je suis contente de te voir Szanghai. Et felicitation, je vois que ton ... petit problème s'est reglé. Il faudra que tu me racontes comment tu as réglé ça si c'est pas trop indiscret. *

Eluna avait tant de monde à voir. Elle venait de voir Dvalnir juste un peu plus loin. Et à sa grande surprise, le barde était accompagné d'un dragon ! Eluna devait absolument aller la voir. Par le biais de sa dragonne, Hally s'en rendit compte également. La dragonnière se souvint cependant que le rêve de l'elfe était loin d'être dragonnier ... Elle se jura d'aller le voir immédiatement après.
Eluna rejoignit la jeune femme pour saluer à son tour leurs amies. Elle lecha amicalement Dark, et posa délicatement sa gueule sur la tempe de l'elfe noire.

* Vous nous avez manquées. *



Merci Maya !
Montrons que nous préférons mourir debout plutôt que de vivre à genou. 
Si la mort vient me prendre aujourd'hui, je suis prête.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Espionne du Cam Serarna

Nombre de messages : 2019
Âge : 24

Voir le profil de l'utilisateur


Djenka
Espionne du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Une célébration qui tourne mal | Jeu 3 Jan 2013 - 10:34


D’un simple et doux contact, la Reine des elfes la rassura. Ici, personne ne risquait rien. Djenka lui répondit par un sourire timide, mais néanmoins sincère, légèrement honteuse d’avoir affiché autant de méfiance dans un endroit où elle était invitée.
D’autres amis d’Ellenwen arrivèrent, certains que le duo sombre avait déjà eu le plaisir de rencontrer, d’autres encore inconnus. Sans pour autant s’éloigner de la dragonne, la drow salua poliment tout nouvel arrivant, prenant garde à n’oublier personne.
Puis, l’étrange esprit sauvage de Szanghai se manifesta en celui de Dark, qui l’accueillit avec plaisir. Lui parler était toujours un plaisir, la jeune dragonne ne communiquait pas comme les autres. Comme tout sauvage, elle exprimer plus d’émotions que de paroles, et les dragons n’avaient pas besoin de plus pour se comprendre. Effleurant délicatement le ventre de la dragonne dorée, comme pour le bénir, elle répondit

*Je suis heureuse de voir que tes problèmes sont bels et bien résolus. Aucun obstacle ne saurait se mettre au travers de ta route sang-sauvage, puisse ton enfant être aussi courageux et déterminé que toi*

Alors que Kami lui rendit son salut, un nouveau couple arriva, à grand coup d’ailes. Simultanément, elles levèrent la tête, pour admire la magnifique boule d’écaille blanche qui commençait à atterrir. Dark trépignait déjà d’impatience à l’idée de les accueillir !
Alors qu’elles partaient saluer la Reine des Elfes – bien évidemment, il fallait toujours commencer par l’hôte ! – Marek arriva presque en même temps. La dragonne tourna brusquement la tête dans sa direction, bien avant qu’il n’apparaisse. Hathir l’accompagnait. Même si son amour de dragon était mort depuis un petit moment, jamais elle ne pourrait confondre son esprit à celui d’un autre, même si celui-ci était confiné dans un Eldunari. Depuis, Dark s’était toujours refusé de nouveau compagnon.

*Bonjour Hathir. Je sens à ton humeur que a toujours ce même sentiment envers les mondanités et fêtes du peuple. Tu n’es toujours pas devenu sociable - lui dit-elle d’un ton doux – Nous sommes ravies de te voir ici Marek, notre dernière rencontre date de bien trop longtemps à notre gout*

En effet, depuis qu’elles avaient quitté l’Alliance pour le Saint-Empire, elles n’avaient pas une seule fois revu leur vieil ami. Peut-être que cette rencontre les inciterait à se revoir prochainement…
Puis, un dragon encore plus gros aterrit non loin. Cette odeur ne semblait pas inconnue à l’elfe noire, et celle-ci se retourna pour découvrir l’identité du nouvel arrivant. Elle se raidit brusquement. Max… En soi, elle n’avait strictement rien contre lui, mais elle le soupçonnait fortement d’être un nouveau Gardien. Or, les drows, et leur Reine encore plus, se méfiaient d’eux, trop puissant et incontrôlables… Après tout, la dernière incarnation à laquelle Djenka avait assisté détruisit sa famille, et une cité toute entière.
Mais elle n’eut pas le temps de ruminer ses sombres pensées, que la magnifique Hally vint à leur rencontre. La dragonnière se jeta presque dans les bras de son amie humaine. Ca faisait si longtemps !!!

-Nous sommes également heureuses, et même plus qu'heureuses, plus jamais nous n’attendrons autant de temps avant de vous rendre visite ! Et je suis surtout soulagée de voir que tu es… en bonne santé. J’ai eu vent de tes récents problèmes, et sache que si jamais tu nécessite une quelconque aide, j’ai ce qu’il faut pour te débarrasser d’absolument tout.

Le ton n’était plus doux, ni chaleureux. Elle était peut-être bien plus agréable au contact des êtres pâles, elle n’en restait pas moins un assassin drow. Et si quelqu’un s’amusait à perturber, ou menacer son amie, elle n’aurait aucune limite.
Mais pas de ça ici ! Djenka enlaça comme elle le put l’immense gueule qui l’effleurait, déposant délicatement un baiser entre ses naseaux. Elle se souvenait encore de l’époque ou elle tenait entre ses bras, ou sur ses épaules. Et voilà que maintenant, c’était elle qui tenait sur n’importe quelle partie du corps de la dragonne !
Ils s’approchèrent ensemble du cœur de la ville, ou les elfes semblaient s’être mit en quatre pour eux.

-Et bien, Ellenwen sait décidément très bien accueillir ses invités. Cet endroit et merveilleux

Partout, il y avait de quoi boire, manger, et on trouvait des elfes, toujours aussi gais, qui chantaient, dansaient, riaient…. Une fête somptueuse !




.
Dark & Djenka



Merci Amayläe & Abysse Mr. Green[/i]
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 567
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Kaminari
Membre du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Une célébration qui tourne mal | Jeu 3 Jan 2013 - 11:10


Il est vrai qu’une nouvelle vie est toujours une belle chose en générale. Surtout quand il s’agit d’un dragon. Après avoir salué dark qui, comme l’avait pensé le dragon noir, avait répondu à Szanghai et l’avait félicité. Kami était lui-même heureux que son union avec Eluna aient donné un œuf de couleur gris même s’il avait appris la nouvelle que ressèment puisque la belle dragonne blanche avait caché la nouvelle…

Une fois l’échange d’affection et de salutations avec Dark terminé. Le dragon sauvage était allé discuter avec un autre couple dragon/dragonnier. Dvalnir était devenue une personne proche pour kami surtout qu’indirectement il lui devait en partie la vie puisque ce dernier l’avait soigné avec Eluna après la bataille. Toutefois kaminari avait aussi discuté avec le jeune dragon dorée qui rappelait une chose familière dans son esprit mais cela n’intriguait pas d’avantage le dragon noir.

Dès qu’il avait terminé avec eux, l’écailleux sombre était retourné ver les siens et attendait la suite. Il n’eut pas bien longtemps à attendre car entre temps Hally et Eluna étaient arrivées. Il était heureux de voir sa belle mais aussi la jeune mère car sa lui ferait du bien de sortir un peu. Donc dès qu’il en avait l’occasion, Kami câlinait ELuna avec amour et il faisait pareil pour Hally même si elle était plus petite.

-Je suis heureux de vous voir toute les deux.

Kami souriait au point de révéler ces crocs. Cependant par-dessus les deux filles il pouvait voir que Marek était arrivé également.

–Toujours en retard… *Bonjour Marek et Hatir. Ravi de vous revoir ici.*

Kami n’apprécier pas autant Hatir que Dark cela va de soi mais il éprouver du respect pour ce dragon aujourd’hui enfermé mais aussi pour marek qui faisait aujourd’hui parti des très rares humains au quel Kami faisait confiance. Il les avait donc salué en s’adressant a eu mentalement avec respect et joie.

Comme il fallait s’y attendre Eluna avait félicité la dragonne dorée. Elle avait également rappelait certaines choses. Il est vrai que Szanghai était venue les voir justement a ce sujet mais aujourd’hui ça ne semblait plus être qu’un souvenir du passé. Cependant Kami se permit de répondre à sa belle en la taquinant mais aussi la future mère.


-A mon avis Eluna tu sais déjà la réponse et elle ne doit pas être différente de la nôtre qui a donner notre œuf. Je me trompe ?

Il éclatait de rire avant d’enlacer à nouveau la dragonne blanche tout en regardant Szang.

-En tout cas ce qui compte c’est que tout soit arranger et que tu sois heureuse szanghai.



*Je me présente à vous. Accusé d’avoir voulu assurer l’ascendance des dragons. D’avoir tenté de nous épargner ce destin qui nous oblige à nous éteindre. A céder. L’humanité représente une menace pour notre monde. Refuser son éradication est une grave erreur. Nous éclairons les ténèbres, mais les hommes prennent notre triomphe à leur compte. Les dragons détiennent le manteau de responsabilité. Il leur appartient à eux seuls.
Jugez mes actes à votre guise, mais ne doutez pas de la réalité. L’espèce humaine est à l’œuvre et nous ne pourrons bientôt plus l’arrêter….*

Cela me coûtera peut être la vie... Mais je changerai ce monde pour les dragons !
[Lien vers l'apparence : http://www.furaffinity.net/full/20880680/ . Merci a Ellenwen pour la seconde image de la signature ! ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 117
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Lackvaldr Svartok
Message Sujet: Re: Une célébration qui tourne mal | Jeu 3 Jan 2013 - 21:50


Dvalnir était plutôt intimidé par toute les grandes figures qui étaient présente. Il lui semblait qu'a coté d'eux, il n'était pas grand chose. Mais avec le temps, cela viendra. Et avant de prendre place a la table des festivités, il devait saluer a peu près tout le monde, par qui commencer? Par le commencement des rencontres.
Ses pas le menèrent donc vers Hally et Eluna. Il connaissait surtout Eluna pour l'avoir soigner une fois.


- Dame Hally et belle Eluna, cela me fait bien du plaisir de vous voir. Les nuages de mon horizon ont été sombre et l'oubli de l'existence tombait tel un déluge...bref tout cela est du passé.

Dvalnir souriait d'une oreille a l'autre, il se permit de caresser la joue d'Eluna avec douceur rien que pour entendre un petit ronronnement. Aux cotés d'Eluna et d'Hally, il y avait Djenka et Dark. Djenka...il en avait entendu parler. Il ne fit aucun cas de son camp, pas plus que sa race d'ailleurs. Les elfes et les drows n'ont jamais vraiment été en très bon terme. Il s'approcha d'elle avec un sourire d'enfant et la salua respectueusement.

- Bien le bonjour Dame Djenka ainsi que vous ténébreuse Dark, je m'appelle Dvalnir et j'aime a me décrire comme le barde dragonnier plutôt que le dragonnier barde. La nuance est subtile et sujette a débat mais je ne vais pas vous ennuyer la dessus. Un jour peut être, j'irai mettre de l'ambiance dans votre humble demeure, quand le temps me le permettra.

Il attendit la réponse des quatre dames avant de s'installer enfin a sa table, en espérant avoir oublier personne

( Si c'est le cas désolé et veuillez me le signaler ^^ )

Pendant ce temps la, le gros lézard qu'était Feyerbrank s'était réveiller un peu. Du moins, il semblait moins hypnotisé par Szanghai et semblait enfin faire autre chose que de baver en la regardant. Lui aussi ne connaissait pas grand monde. Il connaissait plus ou moins Kaminari et Eluna, qu'il avait " rencontrer " a l’état d’œuf dans le désert. Dark aussi lui semblait familière. Mais avant toute autre chose...
D'un pas décidé, a moitié excité et a moitié intimidé, il alla a la rencontre de Szanghai qui avait déjà son regard sur lui. Qu'il la trouvait belle, il voyait bien qu'elle était son ainée au niveau de la corpulence, si l'on faisait abstraction de ce ventre généreux. Après une bonne minute a se fixer, il osa enfin établir le contact et, drôle ou pas, il se permit de le faire comme si c'était une conversation anodine, avec laquelle on pouvait plaisanter.


- Bonjour a toi, âme sœur. Je suis presque persuadé que nous avons tant de chose en commun toi et moi, a commencer par notre génitrice. Je le sent en moi, depuis que je t'ai vu, c'est comme de l'eau bouillonnante, nous sommes du même sang, nous sommes de la même ...

Il préféra s’arrêter la, Szanghai venant de commencer a grogner et a le fixer de manière qui indiquait clairement que cela l’énervait.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 4320
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Shadow
Message Sujet: Re: Une célébration qui tourne mal | Ven 4 Jan 2013 - 0:03


La cérémonie promettait d’être riche en évènement d’autant plus qu’un sentiment de tranquillité prenait possession du dragonnier. L’esprit mit à mal les semaines précédentes pour une multitude de raison, dont des problèmes récurent qui semblaient impossible à résoudre sans prendre un peu de recul. Et ce bien être, cette paix intérieur transparaissait dans l’attitude du dragonnier qui ne manqua pas de remarquer le soin particulier qu’avait apporté la souveraine des elfes à sa tenue vestimentaire. Déjà que sa beauté était sans égal, la tenue choisie ne faisait qu’amplifier ce sentiment déjà présent dans le cœur de tout ceux l’ayant déjà croisée du regard. À vrai dire il se sentait petit, insignifiant face à l’aura de la femme qui lui faisait face. Majestueuse et royale, seule l’immensité de la forêt gardienne ou les Dieux pouvaient espérer l’égaler.

L’esprit embrumé une voix se fit entendre dans son dos, tout comme une multitude de présence, connues ou non, supplémentaire. Et déjà les remarques et provocations fusaient dans une ambiance bonne enfant. Djenka et Dark, qui d’autre attaquerai d’entrée de jeu si ce n’est ce duo de choc que Shigeru et lui-même avait pu croiser à plus d’une reprise les fois précédentes. Toujours avec le mot pour rire même si quelque chose avait changé, une aura similaire à celle d’Ellenwen émanait de la jeune drow. Lui faisant face un salut quoi de plus banal ignorant, comme à son habitude, tout idée protocolaire.


« De l’hydromel? Personnellement je choisirai une bonne bière mais l’on se contente de ce qui est offert. Au passage Quelles sont les nouvelles depuis notre dernière rencontre? Il faut dire que passer son temps sur les routes ne permet pas toujours de se tenir au courant de tout. »

Pas le temps de répondre à la dragonnière de Dark que déjà elle reportait son attention sur un jeune dragon, perché haut dans les arbres, craintif pour quelque raison que ce soit. Un détail qui n’intéressa point l’elfe gris qui écoutait avec d’autant plus d’intérêt les paroles de la reine des elfes, mieux organisée qu’une mine modelée par les mains expertes des nains. Un banquet de bienvenue. Riche idée si ce n’est que pour les carnivores, il leur faudrait chasser en lisière de la forêt, pour tous excepté pour Shigeru qui faussait déjà compagnie à la reine en quête de l’alcool tant loué et pour lequel il aurait vendu père et mère. Comme les dépendances peuvent parfois s’avérer utile.

Emboitant le pas ils atteignirent le buffet en question et Shadow prit place non loin de ses frères et sœurs d’arme. En parlant de ces derniers il ne pu s’empêcher de remarquer Marek… feintant d’être présent depuis un bon moment. Si au moins son accoutrement le rendait moins visible mais non. En lieu et place de sa la jouer discrète l’on pouvait assister à un spectacle qui n’a de prix: celui d’un dieu du feu qui tente en vain de cacher un brasier gigantesque avec un buisson. D’un haussement d’épaule il laissa de côté ces pensées obsolètes, adressant au passage un signe de main à son chef de clan, pour s’adresser directement à Ellenwen. Sa tenue quelque peu usée, sans oublier ses armes qui laissait croire que le dragonnier revenait d’une croisade sanglante dans les montagnes des Beors. Il ferait un effort ne serai-ce que pour cette fois, histoire de donner une image un poil plus positive que celle donnée dans l’immédiat.

À plusieurs pas de là un dragon soiffard s’attaquait sans la moindre pitié à tout fût passant à portée de sa gueule entamant la discussion avec ses congénères. Sa queue hérissée de pointe balayant la zone derrière lui tel un chien heureux de retrouver son maître de retour d’une longue journée de travail. Toujours fidèle à lui-même soupira l’elfe gris qui ne pouvait que constater à quel point ce compagnon d’esprit et de cœur pouvait être une source de problème sans borne.


Spoiler:
 


Atra gülai un ilian tauthr ono un atra ono waíse skölir frá rauthr
Shadow/Shigeru
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Infiltrée du Cam Serarna

Nombre de messages : 3604
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Hally
Infiltrée du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Une célébration qui tourne mal | Dim 6 Jan 2013 - 20:48


Hally comprit à quel point les deux femelles lui avaient manqué quand Djenka lui rendit son etreinte et lui affirma qu'elle disposait de tout ce dont elle avait besoin pour l’élimination d'un quelconque problème. La drow avait prononcé cette phrase d'une voix dure, mais Hally n'en fut que plus heureuse. Elle savait que son amie était sérieuse, et cela la touchait. Certes, les elfes noirs étaient connu pour leur côté sanguinaire, mais que leur propre Reine propose ses services, Hally avait bien conscience que ça n'était pas rien. La proposition d'une amie fidèle.

- Merci beaucoup pour ta proposition Djenka, je saurais m'en souvenir si j'ai besoin de me débarrasser de quelque chose un jour ...

Cela faisait des semaines que Eluna faisait en sorte que Hally garde la tête au dessus de l'eau. Mais la dragonne comprit juste à ce moment là que l'humaine n'aurait plus besoin d'elle. Sa tristesse disparue, Hally avait perdu la grande bonté et l'amour qu'elle portait à tous les êtres vivants - sauf ceux qui lui avaient fait du mal. La gentille Hally avait l'air d'avoir disparue, laissant place à celle qui saurait tuer sans hésitation. Car ce qu'elle venait de répondre à la drow était tout aussi sérieux que l'offre de cette dernière. Hally ne laisserait plus rien ni personne lui faire du mal ...
Cependant, la journée était mal choisie pour parler du devenir de la jeune mère. Aujourd'hui, on faisait la fête, on se retrouvait. Bref, on s'amusait et on était heureux !
Tandis que les deux amies s'approchait du festin ensemble, oubliant leur dernières paroles, Dvalnir vint à la rencontre de Hally.

- Dame Hally et belle Eluna, cela me fait bien du plaisir de vous voir. Les nuages de mon horizon ont été sombre et l'oubli de l'existence tombait tel un déluge...bref tout cela est du passé.

Hally ne put s'empecher de sourire. La façon de parler de l'elfe lui avait manqué. Ses phrases toutes plus poétiques les unes que les autres étaient un vrai régal pour les oreilles de l'humaine.

- Dvalnir, mon ami, tu m'as manqué. Nous sommes toutes les deux très heureuses de te revoir aussi. Et je vois que tu n'es pas seul.

D'un signe de tête, Hally montra le dragon qui accompagnait le barde. Cette couleur dorée rappela à la dragonne son frère. La pensée de leur rescente retrouvailles fit bondir le coeur de la dragonne qui, heureuse, câlina son compagnon près duquel elle était restée.

* Aura-t-on le plaisir de le rencontrer ? Quand il sera moins subjugué par la belle Szanghai ... *

En effet, le regard que le jeune dragon portait sur la belle dragonne amusa Eluna. Ca n'était pas vraiment le regard amoureux qu'elle même portait sur Kami quand il ne la regardait pas, mais il paraissait tout aussi fasciné.
D'autres dragonniers ne cessaient d'arriver, et les elfes, surement encore caché dans leur forêt faisaient petit à petit leur apparition. Rapidement, Hally qui comptait seulement Djenka à ses côtés quelques secondes avant, comptait maintenant plusieurs personnes. Voir autant de monde rassemblait pour la même bonne raison ravie l'humaine. La fête promettait d'être belle.



Merci Maya !
Montrons que nous préférons mourir debout plutôt que de vivre à genou. 
Si la mort vient me prendre aujourd'hui, je suis prête.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 41
Âge : 22

Voir le profil de l'utilisateur


Oeil-de-Nuit
Message Sujet: Re: Une célébration qui tourne mal | Lun 7 Jan 2013 - 11:20


Au sein des arbres, c'était comme si la nuit déjà tombait. Les feuilles dessinaient sur les branches des ombres déicates auxquelles Oeil-de-Nuit s'abreuvait et elle abritait son regard félin. La fête battait son plein juste là, à quelques mètres à peine, bien qu'elle rappelait plutôt à la chatte-garou une rencontre de vieux amis. L'ambiance paraissait assez chaleureuse, mais elle n'était pas encore prête à les rejoindre. Ses yeux glissaient d'un invité à l'autre, et s'attardèrent de nombreuses fois sur les écailles étincelantes des dragons et la robe éblouissante d'Ellenwen. Sa queue se balançait dans le vide et elle attendait le moment adéquat. Elle sentait que l'instant viendrait : c'était une sensation quasiment physique, qui la traversait de part en part et la poussait à se préparer à bondir. N'importe qui d'autre n'aurait pas compris son comportement, d'ailleurs quand elle sauta enfin de sa branche pour se joindre à la célébration, il ne prit pas plus de sens. L'impression qu'elle avait était indéscriptible, cependant elle en comprennait très bien la raison ; quelque chose n'allait pas. C'était moins perceptible qu'une odeur flottant dans l'air, moins saisissable qu'une vision pure et simple lui apparaissant comme prémonitoire. Ce n'était guère plus qu'un mauvais pressentiment, mais cela suffisait amplement à faire se dresser les poils de sa nuque.

Elle se glissa entre les jambes des invités, évitant avec adresse leurs mouvements quelque peu désordonnés. La plupart des elfes la regardaient avec bienveillance, certains même lui adressèrent des signes chaleureux auxquels elle répondit par un hochement de tête. Pour le reste des invités, elle faisait à vrai dire preuve d'une telle discrétion qu'il aurait été étonnant que l'un d'entre eux la remarque. Elle vit alors que la reine était occupée, en grande discussion avec des amis. Ne souhaitant pas déranger ces quelques moments d'intimitié, elle s'arrêta presque net et promena un regard scrutateur autour d'elle. Etait-ce impoli de garder sa forme animale ? L'idée la saisit brusquement et la fit douter un moment. Puis elle repoussa cette vaine préoccupation avec indulgence et chercha des visages familiers. Elle fut étonnée de voir la reine des drow et sa compagne, mais aussi Akkan, une très vieille connaissance. Elle hésitait toutefois à se diriger vers quelqu'un. Elle n'avait à vrai dire qu'une seule raison de se rendre à cette célébration pourtant si importante pour les elfes ; comprendre d'où lui venait cette sensation de malaise. Elle n'était pourtant pas sûre que l'évènement en soit l'origine, mais dans le doute... Une elfe s'approcha soudain d'elle, un sourire espiègle figé sur les lèvres. Oeil-de-Nuit s'y attendait ; elle fit mine de ne pas la voir jusqu'au dernier instant, puis évita sa main et se glissa jusque dans son dos. D'un bond, elle se hissa sur la tête de l'elfe, qui riait aux éclats. La chatte-garou sentit une certaine fierté l'envahir : il n'était pas si facile que cela d'amuser la galerie chez le Beau Peuple ! Elle se rendit cependant compte que pas mal de regards s'étaient tournés vers la scène, et se demanda si c'était une bonne chose. En descendant de son perchoir, elle chercha à nouveau la reine et décida de ne plus la lâcher des yeux.




I could hear the thunder and see the lightning crack. All around the world was waking, and never could go back. Cause all the walls of dreaming, they were torn wide open. And finally it seemed that the spell was broken. Florence & The Machine & .unbreakable

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 460
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Szanghai
Message Sujet: Re: Une célébration qui tourne mal | Lun 7 Jan 2013 - 21:49


Un sourire qui en disait long sur le cheminement de ses pensées s’étira. Oh que oui, elle se souvenait de comment elle avait réussi a porter la vie, elle se souvenait absolument de tout ce qu'elle avait ressenti. Quand a le partager...non, c'était un écrin privé qui n'appartenait qu'a elle et Kogan, elle ne pouvait le dévoiler sans lui. En conséquence, elle rigola un peu avant de projeter de curieuse images et sensation a Eluna. Une sorte de création mentale personnel, torrent d'eau et fleuve de lave se rencontrant, chacun voulant dominer l'autre avec violence, s'entrechoquant avec rage et pourtant, une telle passion enfiévré, une puissante envie de ne faire qu'un avec l'autre, dans un océan d’étoiles lumineuse. Toute juste, dans sa fièvre créatrice laissa t'elle échapper une image tout a fait réelle, avec les sensations qu'elle et Kogan avaient ressentis. La Transmission, le moment scellant dans un grand rugissement uni leurs union. Ce souvenir lui échappa et elle grogna tout en rougissant.
Elle chercha alors un sujet pour noyer le poisson et remarqua que tout le monde passait a table. Elle même n'avait pas très faim et de toute façon, rien chez les elfes ne calerait son appétit. Et envoyer ce pot de colle de Kaminari chasser pour elle, sa fierté ne lui permettrait pas. Quand a l'alcool, n'y pensons même pas. Elle se doutait bien que tout le monde ou presque viendrait la félicité pour sa gestation. Pour autant, elle n'aimait pas trop ce genre d'attroupement. Si ils sont si ravis de voir une femelle enceinte, ils ont qu'a en faire des petits. Et qu'est ce qu'il veut lui a la fin ?
Depuis tout a l'heure, ce dragon qui s'appelle Feyerbrank ne cessait de la regarder de manière étrange et les paroles qu'il prononça trouvèrent un tel écho qu'elle l'interrompit en grognant. Elle se leva même, grognant plus fort, les écailles hérissé de colère. Elle se savait inapte au combat mais s'entendre dire que ce dragon inconnu jusqu'alors était son frère, cela lui fit un choc. Et pas que mental, son coup de sang lui donna une douleur au bas ventre, pas très longue mais intense, qu'elle marqua d'un petit mugissement ainsi que d'un affaissement de l’arrière main. A cause de cet abruti de soi disant frère, tout le monde allait la couver du regard dans l'espoir qu'elle se mette a pondre et ainsi s'offrir en spectacle. Mais que diable venait t'elle faire ici? A tout le monde, elle grogna un


* Je vais bien ! Je flambe le premier qui dira le contraire *




http://www.deezer.com/fr/?incr=1#music/result/all/c%27est%20dans%20l%27air

Quand vous écoutez ca, vous avez une magnifique interprétation du monde d'aujourd'hui.
Et ça, c'est un soir où j'ai decider de faire du grand n'importe nawak
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeant du Cam Serarna

Nombre de messages : 15481
Âge : 26

Voir le profil de l'utilisateur http://brisingr.forumactif.org/corbeille-f19/sur-le-lac-leona-un


Laïaga
Dirigeant du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Une célébration qui tourne mal | Mar 8 Jan 2013 - 1:30


Spoiler:
 

La fête devait déjà battre son plein, songeai-je tandis qu’à l’horizon je voyais poindre les lumières d’Osilon. Elles étaient multicolores, et pour l’instant, elles se mêlaient encore les unes aux autres, indiscernables, à travers une trouée dans la verdure du Du Weldenvarden qui devait être une vaste clairière.
J’avais presque mauvaise conscience. Mais cela faisait plusieurs semaines maintenant que j’observais les elfes chanter leur magie si étrange, maintenant qu’ils commençaient à m’accepter parmi eux, et ce jour-là j’avais été tellement absorbé dans ma contemplation que j’en avais oublié d’aller à la fête d’Osilon. Tellement absorbé par cette magie que je ne comprenais pas, la seule que je n’arrive pas à reproduire...
Et même maintenant que j’avais réussi à me résoudre à quitter les chanteurs pour rejoindre la fête, ma bien aimée, et tous les dragonniers d’Alagaësia, je ne cessais d’y repenser. Il devait y avoir un truc, il y avait forcément un truc, tout pouvait s’expliquer... il suffisait d’y penser, comme souvent. Peut-être que ça tenait au fait que...

*On arrive, Laïaga, il va falloir oublier le Chant et sacrifier à tes obligations mondaines ! retentit dans ma tête la voix de mon dragon.
-Tu parles, ils sont peut-être bien tous déjà torchés à l’heure qu’il est. *

Yarrock partit d’un petit ricanement mental.

*Parle pour les humains, nous les dragons, on tient un peu mieux que ça !
-Mouais... *

Yarrock se laissa descendre en battant paresseusement des ailes, et se posa tranquillement dès que les arbres furent suffisamment clairsemés. Je sautai à bas de son dos en époussetant mes habits salis par le voyage. J’ôtai la poussière de ma longue tunique de velours vert sombre, lissai subrepticement les manches de ma chemise en lin blanc, réajustai ma cape brodée de fils d’or et remis d’aplomb la dague courbe et argentée que je portais à la ceinture. Sa garde était finement décorée et sa lame, gravée d’une rose. C’était un cadeau qu’on m’avait fait il y avait très longtemps, une arme tout ce qu’il y a de plus mortel, mais qui était aussi d’une grande beauté et que je portais ici comme apparat plutôt que pour combattre avec.
Ma coquetterie naturelle satisfaite, je m’avançai entre les tables qui entouraient la clairière et les réjouissances, Yarrock se frayant un chemin avec toute l’attention que cela requérait pour lui derrière moi.

*Ils auraient pu prévoir une clairière plus grande, maugréa-t-il.
-Vieux grincheux... Elle est déjà immense, t’as qu’à maigrir un peu !
-Mais je t’emmerde, me répondit-il avec une fausse mauvaise humeur. Ah, je me rappelle d’un certain concours de boisson à la Pause du Marin... Là, ça avait été parfait !*

Je souris au souvenir que Yarrock évoquait. Pour que tout le monde rentre, le bâtiment avait été en quelque sorte plus grand dedans que dehors, pour l’occasion. On s’y était mis à plusieurs. La Pause du Marin, la taverne de Teirm, avait ce soir-là tellement été noyée de magie que de petits artefacts surnaturels étaient même apparus spontanément pendant que nous ripaillions. On retrouvait encore des souris roses avec des ailes le mois d’après dans le quartier.
Je me servis un verre en saluant quelques personnes que je reconnaissais.

*Oh, il y a des tonnelets rien que pour nous !*

Yarrock poussa un rugissement satisfait. J’éclatai de rire en me saisissant, de mon côté, de deux modestes choppe que je remplis d’hydromel. L’hydromel des elfes était un régal, comme j’avais déjà eu l’occasion de m’en rendre compte. C’est donc ma choppe à la main que je fendis la foule avec assurance, esquivant, virevoltant, me glissant entre les convives. Il n’était pas difficile de deviner où se trouvait celle que je cherchais, et bientôt je réussis à traverser un petit groupe d’elfes que je ne connaissais pas et la vis enfin, magnifique et désirable, dans une robe brune et verte qui semblait toute entière faire partie de la forêt, comme faite de feuilles, de branches et d’écorce, mais assemblées ensemble d’une manière inconcevable pour mettre en valeur la beauté de l’elfe qui la portait. Enfin, je n’étais peut-être pas totalement objectif...

-Ellen’ ! l’appelai-je en lui faisant coucou, pour capter son attention par-dessus le tumulte.

Les deux choppes dans ma main tintèrent joyeusement. Contrairement à ce à quoi je m’attendais, il n’y avait pas foule autour de la reine des elfes. En deux rapides enjambées je la rejoignis, je l’enlaçai de mon bras libre et la fis tournoyer autour de moi en l’embrassant avec passion.

-Tu m’as presque manqué tu sais ? lui dis-je d’un ton ironique.

Je ne l’avais quasiment pas vue pendant les quelques derniers jours tant les derniers préparatifs de cette fête l’avaient absorbée. Déjà qu’elle ne croulait pas vraiment sous le temps libre d’habitude !

-Et Akkan ! Ça faisait longtemps ! Depuis la fois où on est allés gagner une guerre perdue d’avance contre un dragon millénaire au cœur du désert, je crois ?

Je saluai également l’apprenti de ma compagne, mais avec tout de même un peu moins de chaleur. J’aimais bien le jeune homme, mais il n’avait définitivement pas le charme d’Ellenwen. Peut-être à cause des poils...

-Au fait, qui est cette ravissante demoiselle qui t’accompagne ? demandai-je, en m’adressant à la fois à Akkan et à la femme en bleu qui se tenait non loin de lui.

La femme portait une robe brodée très féminine, fendue à la cuisse... et une dague, comme pour refroidir les ardeurs des plus audacieux. Ce petit détail me fit sourire.

-De l’hydromel ? leur proposai-je à tous en leur tendant les choppes.

Bon, pour être honnête, je n’avais pas pensé trouver Akkan avec Ellen’ et n’avais prévu à boire que pour elle et moi. Tant pis, il allait falloir faire preuve d’un peu d’abnégation et me passer de boisson ! Ou en piquer un peu à ma chère et tendre quand elle ne regarderait pas. Au choix.

*Au fait, la fête est magnifique, lui glissai-je mentalement.*

C’est vrai que je n’ai pas encore pris le temps de décrire les lieux. Il est difficile de rendre par les mots l’atmosphère unique qui régnait, que les elfes savent si bien créer, les innombrables lumières aux couleurs chatoyantes le long de fils tendus entre les arbres, la musique, l’alcool, la nourriture qui arrivait à être raffinée et exotique tout en étant exclusivement végétale, les gens qui dansaient, la légèreté... Il y avait comme un parfum de conte de fée dans l’air.

*Et très jolie robe, d’ailleurs, continuai-je, badin.Très originale. Très... humm... elfique !*

Je me moquais souvent gentiment des manières des elfes, et cette robe, dans son aspect végétal, correspondait totalement à leur nature. Mais bon, mes pensées et mes sentiments étaient toujours plus ou moins ouverts à Ellenwen, et il lui suffisait de se pencher un peu dessus pour savoir comment je la trouvais réellement.



   
L'heure de la faux a sonné
On n'arrête pas la grande horloge
Le vent divin l'a emporté
Pourtant cela t'interroge
N'as-tu rien à regretter ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Une célébration qui tourne mal |


Revenir en haut Aller en bas

Une célébration qui tourne mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Hors RP :: Fantômes du passé :: RPs Achevés-
Ouvrir la Popote