AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

La chasse aux informations commence!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 50
Âge : 30

Voir le profil de l'utilisateur


Alia Bathory
Message Sujet: La chasse aux informations commence! | Sam 22 Déc 2012 - 21:42


Le voyage avait été long des frontières de Tristram jusqu'aux routes orientales mais rien ne pourrait arrêter ma recherche d'information sur les ombres. Les éléments ainsi que les montagnes n'avaient pas été si aisés à franchir mais comme toujours, j'avais surmonté ces épreuves seule et par la seule force de ma volonté!

Je m'étais néanmoins arrêtée regardant quelques instant le chemin d'où je venais. La route était sablonneuse indiquant clairement qu'un désert se profilait à l'horizon. Le soleil étant déjà bien haut dans le ciel, je fus légèrement rassurée de savoir que je n'en aurais pas à en traverser le cœur. Un marchand que j'avais croisé m'avait clairement indiqué cette route qui était auparavant très fréquentée par les marchands de mon pays.


*C'est du passé, j'ai mieux à faire que de ressasser ces lointains souvenirs. Les souvenirs ne m'aideront pas à savoir comment tuer ces saloperies!*

C'est donc d'un pas déterminé, que je quittais la route qui m'avait permis de traverser une partie du royaume des nains, que je n'avais heureusement pas croisé d'ailleurs. La route que je parcourais longeais les montagnes et le désert pour me mener vers une ville du nom de Furnost qui apparemment concentrait de nombreux pratiquant des arts magiques. Ils me seraient utile dans ma recherche mais je ne m’attarderai pas trop car je n'aimais guère les grandes villes!


Je sentais la chaleur taper sur ma tête protégée par ma capuche, des gouttes de sueur perlait de le long de mon corps en dessous de mon armure mais rie ne me ferait arrêter rien. Continuant à marcher, je sortis une petite gourde d'eau et je bus seulement quelque gorgée. Il n'en fallait pas plus pour m'hydratée et garder en réserve ce qui me restait en attendant de trouver une auberge ou d'arriver à destination pour me ravitailler. J'avais très peu entendu parler de cette partie du monde, je n'avais auparavant jamais quittée la forêt de Tristram, le peu que j'avais entendu était de marchand qui parcourait le monde pour vendre leurs camelotes parfois utiles d'autres totalement inutiles ne servant qu'à abrutir ou donner une sensation de plaisir à certains idiots incapable de gérer leurs argents comme il le fallait.

Je sentais l'eau tiède dans ma gorge réhydratée et rafraîchir mon corps de l'intérieur ce qui me permit de garder la même cadence. Avec de la chance, je ne croisais aucune personne sur la route et je pus donc marcher rapidement sans que quelqu'un me gêne.


Halte là!

Bien sûr, c'était trop beau

Murmurais-je. Ils étaient deux hommes à sortir de derrière un rocher, portant des vêtements du désert mais n'étant nullement des soldats ce qui voulait sûrement dire qu'ils étaient des brigands ou bien des mendiants mais vu leurs épées qui pendaient à leurs ceintures...Je savais ce qu'il me restait à faire.

Tu n'es pas d'ici toi n'est-ce pas? Cela se voit à tes vêtements, ils ne sont pas appropriés au désert.

Sans ça serait encore mieux.

Un soupire sortit de ma bouche tandis que je fixais ces deux idiots, l'un d'eux en voulait clairement à mon corps tandis que l'autre avait l'air plus de réfléchir avec son cerveau qu'avec le bas de son corps, c'était rare chez les hommes.

Comme tu peux le constater, mon ami est très en manque! Donc tu nous donne ta bourse ou je laisse mon ami s'occuper de toi comme il l'entend.

Je n'écouta à moitié ce qu'il me racontait. Ces débiles étaient tellement sûr d'eux qu'ils avaient dû préparer cette embuscade sans se soucier le moindre instant que ce terrain n'était pas le plus adapté pour attaquer quelqu'un par surprise. Je voyais déjà deux manières de me débarrasser de ces cloportes. L'une serait par le rocher non loin que je pourrais rejoindre très rapidement tandis que l'autre aurait été au corps à corps vu qu'il n'avait même pas pris soin de sortir leurs armes.

Je vois messieurs...

Ils devaient sûrement avoir un complice quelque part en cas de coup dur sinon ils auraient sortis leurs armes malgré leurs intelligences limitées, je ne peux pas me permettre de prendre le moindre risque.


Dégagez ou vous allez tout simplement mourir

C'est ce qu'on va voir ma jolie!!!

Le pervers sourit mais son comparse se trahit en jetant un œil vers le rocher où je pus distingué clairement un mouvement ce qui me fit sourire. Si il était rester à distance c'est qu'il avait une arme à distance...Je les avais donc sous-estimés mais juste un peu... Le pervers dégaina enfin son épée et se jeta sur moi tandis que son camarade le suivait de près. J'avais appris à être rapide pour évité les sorts des ombres et les attaques surprises étaient mon point fort. Esquivant le coup d'épée d'une rapidité qui déconcerta mon adversaire, je l'attrapa par le col d'une main et de l'autre je la mis sous sa gorge pour faire ma lame qui lui rentra dans la tête le tuant sur le coup. Surpris celui qui avait demandé ma bourse cria.

Descend là Izual!!!

Sachant très bien d'où viendrait le tir, je pris ma victime que je plaça entre moi et le tireur. Je sentis alors le corps tressaillir sous le choc de ce qui devait être une flèche et pas un sort. Sortant une de mes arbalètes, je jeta le corps à terre et répondit de l'attaque avec une flèche dans la tête de mon assaillant. Celui qui restait reculait terrifié par la perte si rapide de ces deux camarades.

Pi...Pitié....

Tu m'as retardée...Crève!

Je lui tira une flèche dans la tête et il tomba sur le coups. Soupirant, j’essuyai ce que je pus du sang qui avait coulé sur mon armure et alla chercher mes flèches car je ne voulais pas gâcher des munitions sur des idiots. Commençant d'abord par celui derrière le rocher, je vis qu'il avait eu une arbalète et j'en profita pour prendre quelque flèche que je me modifierais ultérieurement. J’allai ensuite arracher ma dernière flèche quant je vis une silhouette au loin qui avait du prendre la même route que moi.

*Décidément c'est ma journée*

Quand la silhouette se rapprocha et put voir ce qui s'était passée, je retira la flèche sans la moindre douceur et la rangea dans mon carquois ne me souciant guère de ce que penserait celui ou celle qui venait d'arriver.





Je me bat seule...Et tant qu'il en viendra....Je les tuerai jusqu'au dernier!

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 10255
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Arkillon
Message Sujet: Re: La chasse aux informations commence! | Jeu 27 Déc 2012 - 8:42


La marche avait été longue pour le jeune impérialiste, il revenait de royaume des nains ou il avait été cherché un masque qu’il avait commandé. Le jeune homme avait fait appel aux services du maitre fabriquant Ben pour cette œuvre. Après tout, le dernier de la ligne des Keritel ne pouvait se contenter de rien de moins que le meilleur. Il avait donc fait le voyage depuis la capitale de l’empire pour venir cueillir le colis. Normalement un tel voyage de serait pas de problème pour quelqu’un comme Arkillon. Il ne lui faudrait pas plus de quelques secondes pour faire le voyage en se téléportant, ou il pourrait y aller à vol de Fanghur. Mais cette fois l’ombre avait eu besoin de réfléchir, mais surtout de calmer sa rage. Il avait donc décider de faire le voyage à dos de cheval comme dans le bon vieux temps avant sa transformation pour la créature qu’il est aujourd’hui.

Le jeune ombre avait été prendre un cheval dans l’écurie du palace impérial dans la nuit, le jeune homme avait son propre destrier, mais celui-ci était spécialiser pour la guerre et non pour les longs voyages. Arkillon avait prit quelques minutes pour parler aux chevaux dans la langue de son peuple natal, cherchant celui qui serait le plus performant lors du voyage que l’ombre voulait entreprendre. Son choix se fit sur un jeune étalon à la musculature bien défini et de couleur noir avec un certain reluit bleu dans la lumière du soleil. Lorsque l’ombre s’était approché de lui pour venir poser sa paume sur son front, celui-ci avait relevé la tête avec fierté au lieu de chercher à fuir la nature diabolique du jeune homme. Arkillon avait simplement esquissé un sourire de satisfaction et sceller la bête, l’ombre n’avait prit avec lui qu’un simple sac de provisions, des fruits et une gourde d’eau, il était vêtu de vêtement gris et bruns classique des tribunes désertiques et bien sûr, une grosse bourse d’or pour payer pour son masque.

Le voyage avait été des plus agréables, prenant son temps, admirant la nature que les quatre esprits cardinaux avaient à offrir aux mortels, Arkillon avait mille fois traversé les terres du continent et mille fois de plus celle du saint empire, mais chaque voyage lui réservait une surprise, quelque chose qu’il n’avait pas encore vue, qu’il n’avait pas encore ressentit, c’est ce que le jeune ombre adorait des voyages, il n’en existe pas un identique, même si la route et la destination sont les mêmes, la température, les gens, les animaux, quelques chose était toujours différant, pas toujours pour le mieux certes, mais c’était là la définition de vivre.

Cette fois-ci, le tourmenteur avait eu droit à de superbes couché de soleil sur les dunes de sables. Des formes que seule la magie de la nature pouvait créer. Il avait même eu le privilège de voir un conflit entre deux clans désertiques, la dance de leurs cavaliers, cherchant à prendre l’avantage au nom de leur chef, mais surtout pour le plaisir de la violence. Une fois dans le majestueux royaume des naines, l’ombre avait eu vue des sculptures de diamants, des armures d’or et une pierre de telle valeur, d’une telle superbe que les nains la nommaient le cœur de la montagne (oui nah j’ai adoré le hobbit bon.) Mais le clou de son voyage fut bien entendu le masque lui-même. Ben était réputer a travers le continent et même les terres au sud des grandes montagnes pour ses masques, il était dit que ceux-ci avaient des propriétés magiques. Il n’existait pas de masques plus beaux que ceux fait par Ben, même les elfes n’avaient pas réussit à imiter la qualité des œuvres de Ben. Lorsqu’Arkillon entra la boutique du maitre, celui-ci lui montra le masque, décrivant le processus et les matériaux demander pour sa construction, ne posant pas la moindre question sur l’utilisation du masque, tel un professionnel devrait faire. Ne demandant que sa paye, que l’ombre lui donna avec un bonus parce que l’ombre pouvait se le permettre. Le masque avait une faculté magique expliqua Ben, un sort qu’il jetait sur toutes ses œuvres, le masque n’avait pas besoin de cordes pour tenir, l’intérieur se modifiait au visage de celui qui le porte de façon a pouvoir tenir seul sur la structure osseuse. Une simple touche d’élégance qui en est devenu la signature de Ben.

Arkillon avait acheté un coffret pour ranger le masque, cherchant à le protéger pour le voyage du retour, il s’agissait un riche coffret de bambou noir, orné d’or blanc. L’ombre avait attaché le coffre à la scelle du cheval qu’il avait emprunté et bientôt adopté, car il aimait la noblesse de l’animal. Le coffret était bien visible, Arkillon n’avait rien à craindre des voleurs, il était même possible de penser que le jeune ombre l’avait placé de cette façon en temps qu’invitation à venir se faire embusquer. Il n’était inconnu à se battre contre des brigands pour le simple plaisir de les ridiculisés.

Lorsque le jeune ombre sortie du royaume de pierre, il descendit de son cheval, cherchant a lui épargner de fardeau d’un homme de taille adulte alors qu’il avait déjà a porter le coffret, le sac de provision remplit une fois de plus, cette fois avec des fromages et de la viande sec, les fruits n’étaient pas la spécialité des nains. Il y avait aussi quelques bouteilles de vin et de bière avec la gourde d’eau. Lorsque l’ombre leva la tête vers le ciel, tout était la pour annoncer un excellent retour vers l’empire, là ou ses devoirs en temps que politiciens et être de puissance l’attendait. Après quelques instants d’observation, la créature ténébreuse et son cheval firent marche sur le sentier qui commença en route pavé de pierre, pour ne devenir que de la terre battu qui miraculeusement gagnait sa bataille contre les sables de Hadarac.

Lors de sa marche autour des montagnes, il y avait toujours eu une forme noir en avant de lui, quelqu’un d’autre qui voyageait sur la même route rien de plus, Arkillon n’y avait pas porté grande attention, il était perdu dans ses pensés, sa rage du départ n’était plus, les voyages avaient toujours eu cette faculté calmante sur l’ombre. Il avait réfléchit a ses prochaines actions politiques, il s’avait comment agir avec l’étrange situation qu’il avait réussit à se monter, qui l’eu crue qu’un jour le terrible Arkillon Keritel aurait eu un dilemme de cœur, lui un ombre. Aujourd’hui ses penser n’avaient rien à voir avec l’empire et son impératrice. Aujourd’hui, ses penser étaient d’ordre spirituel. Et c’est ce genre de penser qui pouvait amener de terrible guerres et destruction a travers le monde. L’ombre avait finalement control sur les Quatre et leurs connaissances, il devait décider comment les mettre à usage de façon à en tirer un maximum de profit.

Petit à petit, sans même s’en rendre compte l’ombre avait commencé à rattraper la silhouette en face de lui, il marchait beaucoup plus rapidement qu’il ne s’y attendait, suivant sans difficulté le rythme du cheval. Il fut tiré de ses pensées par le bruit de flèches sifflant à travers l’air. Regardant en face de lui, il vit une femme tenir un corps afin de se protéger contre une flèche. Arkillon sourit, il matérialisa une pomme et regarda la femme disposer sans problème des trois bandits. L’ombre s’avait reconnaitre du potentiel quand il en voyait.

Arkillon n’avait pas accéléré la candace ou décélère, mangeant calmement sa pomme, il prit la dernière boucher juste avant d’être assez proche pour parler. Il n’allait certes pas se présenter, il n’était pas n’importe qui, une réputation suivait son nom et celle-ci n’était pas des plus rassurantes. Plutôt, il s’approcha du corps le plus proche de lui, celui-ci avait mangé un carreau dans la tête. Directement dans l’œil, très précis comme tir, tir qui avait été effectué à vitesse, laissant tomber le cœur de pomme sur la carcasse, l’ombre retourna son regard bleu vers la femme, observant ses vêtements, pas du coin ca c’était certain.

Le jeune impérialiste s’approcha de la femme, il ne parla point, il voulait savoir comment elle allait réagir, surement de façon violente, il laissait aussi le temps à la femme de pouvoir observer et analyser l’homme qui marchait vers elle. Arkillon ne portait pas son capuchon, les vents du désert ne bâtaient pas et la chaleur n’était pas encore assez insupportable, il n’y avait que son regard bleu, quelques fois interrompu par des mèches de cheveux châtain, son regard intriguant qui n’était pas caractéristique du regard rouge des autres ombres. Le jeune homme n’avait plus les prunelles de sa race démoniaque depuis la reconstruction de son corps, il n’avait plus le tin pale, il avait plutôt opté pour un tin bronzer.


Death smiles at us all. All a man can do is smile back






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 50
Âge : 30

Voir le profil de l'utilisateur


Alia Bathory
Message Sujet: Re: La chasse aux informations commence! | Jeu 27 Déc 2012 - 17:43


Encore une personne, ce marchand m'a bien eut quand il m'a assuré que la route n'était empruntée que par de très rare passants. Hors je tombe dans une piètre embuscade et je suis suivi par un autre passant. Je ne resta pas longtemps dos à l'inconnu, c'était généralement une erreur fatale qu'il fallait éviter absolument. Le jeune homme qui se trouvait devant moi, portait une pomme, il avait l'air d'avoir la vingtaine, cheveux châtain et yeux bleus.

*Ce n'est pas une ombre, Léoric était bien plus pâle et avait les yeux d'une autre couleur*

Cependant le fait que ce jeune homme ne montrait aucune caractéristique de possession, ne voulait pas dire que j'allais lui faire confiance bien au contraire. Dans une chasse, le chasseur doit se concentrer sur sa proie mais rester vigilant sur les autres menaces de par le monde. Le vieil homme m'avait bien précisé que la méfiance était la clé pour rester en vie et j'avais apprit mieux que quiconque sur cette terre cette leçon. Gardant une de mes arbalètes de poing à la main, je regardai d'un visage neutre le nouvel arrivant qui avançait d'un pas assuré vers moi.

*Je viens de tuer trois hommes et il avance avec une telle confiance en lui. Ou c'est un abruti ou alors il sait se battre*

Du coin de l’œil, j'analysais les vêtements de mon adversaire. Tout ce qui pourrait me donner une idée de ses origines ou tout simplement de savoir si il était armé ou pas. La première réponse fut évidente, il n'était pas issus d'une famille de paysan, cela se voyait à son allure tandis que son air fier le trahissait et montrait qu'il devait travailler dans la politique ou à un poste de très haute importance. Cependant le fait que le jeune homme s'approche toujours autant de moi, mettait mes sens en alerte. Le rocher où s'était caché un des brigands pourrait me protéger si une attaque venait à mon encontre. Tendant mon arbalète de poing vers lui, je lui dit.


Tu t'es assez approché comme ça. Tu n'es pas de leur bande sinon tu en aurais profité pour me frapper dans le dos. Qui me veux-tu?


Je ne voulais pas d'ennuis et j'avais perdu assez de temps ainsi dans mon voyage vers Furnost. Tout allait dépendre si il allait s'arrêter ou pas, dans le cas contraire je lui tirerais dessus et en profiterait rapidement pour me mettre à couvert. Je dois aussi envisager d'autres mesures, il n'a pas l'air d'un inculte du combat.

*Il a un cheval donc si ça s'envenime cela veut dire qu'il pourra me pourchasser avec sa monture sauf si je m'en occupe...Mais cela sera en derniers recours, cette bête ne m'a rien fait*

Je distingua ensuite un coffre ainsi que des sacs devant contenir quelques affaires appartenant aux jeunes hommes. Je me fichais bien de ce qu'il pouvait y avoir dans le coffre, je n'étais pas intéressée par l'argent mais vu la beauté du coffre, je détenais une information en plus. Il avait sûrement beaucoup d'argent et qui dit argent dit influence dans ce pays, voila donc une des raisons qui le pousserait à s'avancer vers moi de cette façon.

Je suis assez occupée alors dit moi ce que tu veux et passe ton chemin

*J'ai une chasse qui m'attend*

Vu comment il me fixait, je cachais évidement mes pensées comme le vieux me l'avait apprit, penser à autre chose était une bonne manière de détourner la recherche de pensée. Il suffisait que je pense à ma famille pour me nourrir de haine dans les moments difficiles mais aussi penser à des moments joyeux avec eux pour me relaxée ou comme à présent me munir de défense mentale car on ne savait jamais qui pourrait se trouver devant nous et je devais être très prudente dans ce nouveau pays.


Je me bat seule...Et tant qu'il en viendra....Je les tuerai jusqu'au dernier!

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 10255
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Arkillon
Message Sujet: Re: La chasse aux informations commence! | Mer 9 Jan 2013 - 17:49


- Tu t'es assez approché comme ça. Tu n'es pas de leur bande sinon tu en aurais profité pour me frapper dans le dos. Qui me veux-tu?

Arkillon n’avait pas vraiment envie de répondre, il n’avait certes pas d’intérêt très particulier dans la femme, il ne voulait ni son corps ni son argent, il était simplement question de curiosité. Après tout, il n’est pas courant de trouver quelqu’un capable de vaincre trois adversaires sans couler une sueur et en plus de trouver une femme capable d’un tel fait. L’ombre avait envie de la pousser, de voir jusqu’ou s’étant sa force, il s’agit d’un jeu dangereux, mais tellement excitant et fascinant.

L’homme s’avait qu’il était entré dans la zone de confort de la femme, elle commençait à avoir peur de ce qui pourrait arriver, il était dans sa bulle, il s’avait qu’il suffisait d’un ou deux pas de plus pour se faire tirer dessus, mais les carreaux d’arbalètes n’étaient pas vraiment un danger, il pouvait facilement les dévier magiquement ou simplement les éviter, car le problème des arbalètes c’est qu’elles ne peuvent frapper qu’en ligne droite et le temps nécessaire pour les recharger est incroyablement lent. C’est pourquoi l’ombre préfère l’arc à flèche pour lui-même et pour les soldats de l’empire, l’arc offre plus de flexibilité, un plus grand control et une vitesse de recharge ne prenant qu’une ou deux secondes.

L’ombre fit un pas de plus en direction de la femme, sa curiosité est son plus grand default après tout. Il voyait la jeune femme se raidir, prête à l’offensive. La femme pouvait être comparé a un chat dans son comportement, attentive, prête, on l’aurait crue en pleine chasse
.

- Je suis assez occupée alors dit moi ce que tu veux et passe ton chemin

- Moi, je suis simplement curieux, il n’est pas commun de voir une femme tuer trois hommes du désert qui l’on embusqué. Et le faire avec une telle facilité, impressionnant, si je puis me permettre de vous demandez votre nom.

Arkillon ouvrit ses bras de façon à ouvrir sa cape et montrer qu’il ne portait pas d’arme à sa ceinture, le jeune impérialiste portait rarement Kaladarama, son épée, il n’aimait pas vraiment avoir le fourreau battre contre sa cuisse a chaque pas, il ne la portait que lorsqu’il était requis, soit lors d’apparitions diplomatiques et en guerre. En autre temps, l’ombre n’avait qu’à matérialiser la lame d’un simple mouvement de doigt.

Qui plus est, l’escrime n’avait jamais été le point le plus fort de la créature diabolique, il avait toujours été un utilisateur de magie noire, d’ombrique. Son maitre et ancien empereur avait tacher d’équilibrer sa force physique et sa force magique, réussissant jusqu'à un certain point, mais le jeune ombre avait toujours garder une certaine aisance envers son cote hors du commun. Maitrisant facilement les pouvoirs démoniaques des sorciers, il était devenu un spécialiste, jusqu'à dire le meilleur utilisateur de la langue maudite, celle des morts.



Death smiles at us all. All a man can do is smile back






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 50
Âge : 30

Voir le profil de l'utilisateur


Alia Bathory
Message Sujet: Re: La chasse aux informations commence! | Mer 9 Jan 2013 - 18:43


Le jeune homme qui était en face de moi restait silencieux, immobile comme sûr de lui. Il avait donc connu des combats ou alors il était tout simplement trop sûr de lui. Mais c'est alors qu'il fit un pas de plus, je me préparais déjà mentalement à lui envoyer plusieurs de mes carreaux tandis que je me mettrait à couvert.

*Il s'attendra sûrement à un seul carreau...il sera servit*

Il me répondit alors qu'il était juste curieux. Il avait été ébahit de voir la rapidité à laquelle j'avais tuer ces bandits et il me demandait en plus mon nom!

Je ne lui répondit pas et continua de l'analyser, il émanait de cet homme une aura si intense que je me demandais qui se trouvait en face de moi. Mais je n'avais pas le temps pour la curiosité, je devais trouver un moyen de me débarrasser du fléau qu'était les ombres et les frivolités n'avaient donc plus court dans ma vie. Je décida quand même de lui donner une information qu'il pourrait transmettre, je m'en fichais de toute façon.


Alia... Alia Bathory c'est tout ce qu'il y a à savoir.

Il ouvrit alors les bras et je pus constater qu'il n'avait aucune arme à la ceinture. Étrange, il se déplaçait avec un coffre qui pouvait attiser la soif d'or du premier bandit venu mais ne portait aucune arme. Il devait donc être fou ou utiliser la magie mais si il était fou,il m'aurait attaqué donc cette possibilité était donc à exclure. Je rangeais donc mes arbalètes de poing mais gardait une main proche d'une au cas où il viendrait à l'esprit du nouvel arrivant de m'attaquer par surprise.

Et vous? Car si il est impressionnant de voir mes prouesses, je suis aussi curieuse de savoir ce que fait un homme sans arme en plein milieu du désert avec un coffre qui doit attirer les bandits à la ronde.

Je n'avais pas pu m'en empêcher mais si il voulait des informations, il allait devoir les cracher aussi et à ce jeu là je gagnais toujours. Savoir le plus possible en donnant d'ancienne ou de fausse information était le meilleur moyen de rester envie ou de cacher un endroit où je pourrais être en sécurité où que je cherchais.


Je me bat seule...Et tant qu'il en viendra....Je les tuerai jusqu'au dernier!

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 10255
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Arkillon
Message Sujet: Re: La chasse aux informations commence! | Mer 9 Jan 2013 - 19:52


Arkillon n’avait pas encore fait un mouvement de plus, il attendait de voir la réaction de la femme, il était aussi observateur qu’elle. Il était aussi un chasseur redoutable et il allait lui faire comprendre que la chasseuse peut devenir la proie très facilement. Quelques instants plus tard la femme répondit à la question de l’ombre et se présenta.

- Alia… Alia Bathory, c’est tout ce qu’il y a à savoir.

Arkillon ne put s’empêcher de sourire un peu, enfin quelqu’un qui répondait aux questions simples et inoffensives sans qu’il ait à lui fracasser le crane contre une roche. L’ombre n’avait rien contre l’usage de la force pour obtenir ce qu’il veut, mais du changement fait toujours du bien, cela empêche la monotonie des interrogations, aussi plaisante qu’elles peuvent devenir.

Lorsque l’impérialiste montra qu’il n’était pas armé la femme rangea ses armes, mais garda ses mains proches, prête à dégainer en cas de besoin. Elle restait sur ses gardes, elle n’était donc pas stupide, l’absence d’arme ne signifie en aucun cas l’absence de danger.


- Et vous? Car s’il est impressionnant de voir mes prouesses, je suis aussi curieuse de savoir ce que fait un homme sans arme en plein milieu du désert avec un coffre qui doit attirer les bandits à la ronde.

- Humm… Qui sait ? Je suis peut-être simplement idiot, ou bien le coffre est piégé, tant de possibilités. Je me présente, Arkillon Keritel, humble serveur du saint empire.

L’ombre s’approcha encore de la femme, bien conscient de la présence possible de carreaux en sa direction et près à les rediriger magiquement, une fois en face de la femme, il lui offrit amicalement sa main, un geste social qui incite la confiance.


Death smiles at us all. All a man can do is smile back






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 50
Âge : 30

Voir le profil de l'utilisateur


Alia Bathory
Message Sujet: Re: La chasse aux informations commence! | Mer 9 Jan 2013 - 20:07


Le coffre pouvait bien sûr être piégé cela pouvait donc expliquer la raison pour laquelle il était si voyant. Mais si cela était vrai, cela voulait dire que cet homme était particulièrement sadique et aimait le sang ou les combats.

*Raison de plus pour me méfier*

Il s'approchait encore et je commençait à me dire qu'il avait l'air de tout sauf d'un idiot comme il le disait si bien. Il disait venir d'un saint empire? Je n'en connaissais pas et je m'en fichais pour tout dire.

Du Saint Empire? Rien ne peut être Saint dans ce monde d'horreur. Pour moi le sacré n'est que la façon dont les fléaux de ce monde sont assainis. Se battre pour une cause juste n'est bon que pour les idiots ou les naïfs.


Quelque chose me disait que cet Arkillon avait le même avis que moi, mais je ne pouvais m'empêcher de me méfier de lui. Cet air si sûr de lui et le fait qu'il se satisfasse de mes réponses prouvaient qu'ils se fichaient en fait de faire véritablement connaissance mais que voulait-il? Je ne le savais pas et ne le saurait peut être pas mais il était hors de question que je lui tourne le dos sans être sous mes gardes. Il m'offrit alors sa main, geste signifiant pour beaucoup la confiance mais pour moi ce n'était qu'en général qu'un tour masquant les véritables intention cependant je voulais lui faire qu'il avait gagné et que je lui donnais ma confiance mais au premier écart, je le transpercerais de mes carreaux et reprendrait enfin mon chemin. Je lui serra alors la main plongeant mon regard dans le sien puis lui demanda.

Je suppose que vous allez continuer avec moi sur la route?

C'était une question stupide vu que la route était en ligne droite mais je préférais qu'il reste auprès de moi que l'avoir hors de vue où une autre embuscade m'aurait peut être ensuite attendue.

*Ou peut être que je peux lui faire confiance, reste à voir mais j'ai quand même un doute*





Je me bat seule...Et tant qu'il en viendra....Je les tuerai jusqu'au dernier!

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 10255
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Arkillon
Message Sujet: Re: La chasse aux informations commence! | Mer 9 Jan 2013 - 21:06


L’ombre fut content de voir que la femme accepta sa main, elle aurait tres bien pu l’ignorer, ce qui aurait donné naissance à une situation qui pourrait être qualifié de ‘’awkward’’ si on devait utiliser l’anglais. Mais l’ombre n’avait pas utilisé ce serrage de main seulement pour inciter la confiance, il en avait profité pour sentir le battement de cœur de la femme, cherchant a voir si elle était réellement calme ou si elle jouait une comédie, il avait cherché a voir si sa main tremblait, peut-être que battre les trois hommes l’avait épuisé et que celle-ci le dissimulait bien. Mais lorsque la femme lui serra la main, Arkillon ne sentit aucun tremblement, un pouls calme et elle ne le quitta pas des yeux. Bien, Arkillon commençait à aimer cette femme, elle était impressionnante.

- Du Saint Empire? Rien ne peut être Saint dans ce monde d'horreur. Pour moi le sacré n'est que la façon dont les fléaux de ce monde sont assainis. Se battre pour une cause juste n'est bon que pour les idiots ou les naïfs.

En effet, elle avait raison sur ce point, il n’existe rien de saint, surtout pas l’empire. La politique de l’empire est diriger par des ombres et autres personnes diaboliques, le dernier empereur était lui-même un puissant tourmenteur. La raison pourquoi l’empire porte le nom de saint est parce que la religion de l’empire est ce que les dirigeant utilisent comme excuse pour motiver les troupes et justifier des conflits. Certains diraient qu’utiliser la religion et la croyance du peuple d’une telle façon est horrible, mais la religion est une des meilleures armes disponibles, comment pourrait-on condamner son utilisation si elle est si effective.

- Je suppose que vous allez continuer avec moi sur la route?

- Bien sûr, nous allons dans la même direction, ou du moins pour l’instant. De plus, la loi de la gentlemanerie insiste que je vous escorte.


Death smiles at us all. All a man can do is smile back






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 50
Âge : 30

Voir le profil de l'utilisateur


Alia Bathory
Message Sujet: Re: La chasse aux informations commence! | Mer 9 Jan 2013 - 21:20


Je me mis alors à marcher tout en faisant attention à l'environnement qui m'entourait. Bien sûr j'avais prison de me mettre aux côtés d'Arkillon pour ne pas l'avoir derrière moi ou devant moi. Je me demandais aussi ce qu'il devait penser, il était clair que je ne laissais rien filtrer comme émotion mais quelqu'un avec des sens aiguisé aurait tout de suite comprit que j'étais sur mes gardes et que je ne me laisserait pas surprendre facilement.

*Posons quelques questions, après tout je suis en terre inconnue*

Je n'aimais pas voyager avec des gens, je préférais être seule pour ne pas avoir à protéger qui que se soit ou à me méfier de mon ou ma compagne de voyage. Bien sûr, j'aidais parfois quelqu'un dans le besoin mais uniquement quand il avait vraiment besoin d'aide. Après tout ayant vécu dans la souffrance moi aussi je savais reconnaître les gens qui ne simulait pas contrairement aux autres qui simulait pour avoir quelques pièces d'or ou profiter de votre inattention pour vous détrousser ou vous violer...Certains avaient essayer et avait à présent une voix bien plus aiguë...

Il est rare de voir un homme gentleman.


Ce n'était bien sûr qu'un prétexte j'en étais sûr, les hommes gentleman n'existait pas et puis de toute façon si il se courbait à la moindre présence féminine cela voulait tout simplement dire qu'il voulait l'avoir dans son lit et pas jouer le petit chien obéissant avec elle.

*Jouons la petite idiote*

Je suis nouvelle dans la région, qu'est ce que le Saint Empire exactement? Ma région était fort éloignée et je n'en ait jamais entendu parler.

Ce n'était vrai qu'a moitié, il était vrai que nous étions très éloigné et que j'avais très peu connaissance des factions même si je m'en fichais un peu. Mais je savais que les ombres étaient assoiffée de pouvoir et on les trouvaient plus facilement aux cours des nobles plutôt que dans des petits villages sans importance pour eux.


Je me bat seule...Et tant qu'il en viendra....Je les tuerai jusqu'au dernier!

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 10255
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Arkillon
Message Sujet: Re: La chasse aux informations commence! | Jeu 17 Jan 2013 - 17:11


Les deux voyageurs commencèrent leur voyage ensembles, ils marchaient cote à cote, s’observant minutieusement, ni l’un ni l’autre n’avait confiance en l’autre, et ils avaient raison. La femme n’avait pas la moindre idée que l’homme à ses cotés est une créature tellement horrible, et l’ombre n’avait aucune idée que cette femme voulait devenir chasseuse d’ombre. Cette situation pouvait être décrite comme ironique, vue de l’extérieur, mais pour nos deux personnages c’est une situation des plus stressantes, Arkillon l’aurait décrite comme participer à la vie politique, ou chaque parole et action pouvait être utilisé comme arme contre lui.

Le cheval de l’ombre marchait à leur vitesse, celle-ci plus lente que la vitesse avec laquelle l’ombre et sa monture avaient voyagé jusqu'à maintenant. Cela ne pouvait pas être évité, l’ombre ne pensait pas que la femme puisse maintenir son rythme pour une longue durée de temps. Normalement cela aurait déranger l’ombre, il n’aimait pas avoir à attendre après quelqu’un lorsque cette personne ne lui apportait rien, mais cette fois-ci la situation était bien différente, l’impérialiste n’avait certes rien a gagné, ou du moins il ne pensait pas avoir quelques chose à gagner de la femme, mais elle avait réussit à piquer sa curiosité. Et cela est impressionnant, c’est l’instinct de l’ombre qui lui dit qu’il y a du potentiel dans la femme, et l’ombre avait apprit à écouter son instinct.


- Il est rare de voir un homme gentleman.

L’ombre ignora le commentaire, il n’avait pas besoin de répondre au compliment, il avait été placé la d’une façon calculé pour montrer à l’ombre qu’il avait gagné sa confiance. Mais Arkillon ne sentait pas qu’il avait réussit à lui faire baisser sa garde, il la sentait toujours aussi prête à le tuer une fois le dos tourné. La tension dans l’air devenait de plus en plus électrisante. Arkillon voulait détendre un peu l’atmosphère, mais il devait penser à ses prochains mouvements, ce qui n’aidait vraiment pas.

- Je suis nouvelle dans la région, qu'est ce que le Saint Empire exactement? Ma région était fort éloignée et je n'en aie jamais entendu parler.

- Le Saint-Empire Léonien… Il s’agit de l’empire qui règne sur la Léonie et sur une grande partie du territoire, c’est le régime politique le plus rependu en parlent d’influence territoriale. C’est aussi mon pays.

L’ombre n’avait pas vraiment de problème à éduquer la femme sur la situation politique du continent, ni sur n’importe qu’elle sujet du temps que cela ne dévoilait rien d’important sur lui et ses intérêts.


Death smiles at us all. All a man can do is smile back






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 50
Âge : 30

Voir le profil de l'utilisateur


Alia Bathory
Message Sujet: Re: La chasse aux informations commence! | Dim 20 Jan 2013 - 22:10


Je n'aimais pas cette atmosphère pesante, il est vrai que je ne donnais jamais ma confiance totale à quelqu'un, c'était une porte ouverte aux poignards dans le dos mais j'aimais tuer ou ne pas tuer plutôt que de jouer à la voyageuse curieuse du pays alors que je ne l'étais pas du tout. Je ne me faisais pas d'illusion sur un certains pays des rêves où tout se passait bien. Le monde était pourri de l'intérieur, pourri par les ombres et d'autres humains qui faisaient souffrir les autres par plaisir.

*Le régime le plus répandu?*

Donc un état avait donc une longueur d'avance sur les autres, cela ne m'aidait pas dans ma quête mais il fallait que je me tienne informée des différentes faction en présence, la guerre était une des façon de faire des ombres quant ils n'agissaient pas dans l'ombre pour fomenter des complots. Je devais donc m'intéresser aux diverses batailles de par le monde pour les traquer et les tuer sans relâches mais aussi trouver un moyen d'en finir avec leurs esprits définitivement. Je continuais d'avance décidant de changer de sujet, un mercenaire me dirait bien plus d'information qu'une personne à la solde d'un état.

*Je n'aurais qu'à entendre les rumeurs et les discussions de table dans les tavernes, c'est le meilleur moyen pour trouver les types que je recherche*

Mais ce n'était pas mon but principal non,pour le moment il était loin de ma portée et je devais me débarrasser de ce gêneur d'une façon ou d'une autre. Le désert semblait sans fin et personne d'autre ne semblait venir dans notre direction hormis quelques animaux sauvages qui fuirent très rapidement à notre vue.

Vous avez l'air d'une personne importante que vous faites vous donc dans ce Saint Empire?

Un empire qui se disait Saint était déja mal placé dans mon estime mais je ne pouvais pas juger les gens sur le simple fait que leurs dirigeant étaient condescendant et croyaient être l'incarnation d'un quelconque être divin. J'avais bien précisé de dire que je le trouvais important, après tout c'était un homme et il aimait bien imaginer qu'ils avaient du pouvoir mais je sentais en moi même que je n'étais pas au bout de mes surprises avec ce nouveau compagnon de voyage, quelque chose me disait qu'il allait se passer quelque chose et que je n'étais pas venue sur cette route par hasard.

Oui je suis curieuse de nature

Jouer une autre nature était un piège facile, dans le pire des cas il se vexerait et partirait dans les meilleurs des cas, il se laisserait bercer par ma voix féminine et me prendrait pour une inférieur en me disant ce que je voulais entendre pensant que je ne pourrais jamais m'en servir.


Je me bat seule...Et tant qu'il en viendra....Je les tuerai jusqu'au dernier!

Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: La chasse aux informations commence! |


Revenir en haut Aller en bas

La chasse aux informations commence!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: Par delà les Murs-
Ouvrir la Popote