AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

Les Premiers Hommes _ Civilisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22296
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Les Premiers Hommes _ Civilisation | Lun 17 Fév 2014 - 19:19




Dernière édition par Ellenwen le Lun 24 Fév 2014 - 0:27, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22296
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Les Premiers Hommes _ Civilisation | Lun 17 Fév 2014 - 20:24


Les Premiers Hommes

Société

Problème d'affichage ? Cochez l'option activer le html dans l'onglet préférence de votre profil.



Sommaire






Organisation du Pouvoir


La philosophie des Premiers Hommes s'applique également au pouvoir. Défier et défaire celui qui possède la place désirée pour se l'approprier est une chose parfaitement normale. Pour eux, un meneur d'hommes ne saurait se montrer plus faible que ceux qu'il commande.

Le pouvoir est une chose qui se mérite et se conquiert à la force des bras. La défaite rejette ne malheureux perdant au bas de l'échelle si celui-ci est encore vivant. Plus l'échelon est élevé, plus celui qui l'occupe est un adversaire redoutable et plus les défis se raréfient. Les hautes sphères du pouvoir s'en retrouvent ainsi stabilisées.


  • Les Chefs de Guerre
Le commun des Premiers Hommes est ainsi dirigé par une myriade de chefs de guerre. Chacun exerce son pouvoir sur l'ensemble des terres possédées par ses subalternes. Il n'est pas rare de voir l'autorité de chaque chef de guerre remise en cause soit par ses hommes, soit par ses pairs.

Sauf cas exceptionnel, ces défis s'achèvent rarement par une mise à mort. La honte et la déchéance de la défaite ne tue pas les forces vives. Mieux, elle encourage chacun à redoubler d'efforts et affiner ses talents.


  • Les Epées de Mastaï
Les Epées de Mastaï détiennent le pouvoir sur l'ensemble d'une région donnée. L'ensemble des Chefs de Guerre leur doivent obéissance sous peine d'être défié par l'Epée en personne.

On ne nait pas Epée de Mastaï, on le devient. Les vainqueurs de tournois organisés pour la fête de Miekka ainsi que ceux triomphant d'une Epée de Mastaï sont les seuls à pouvoir porter ce titre.


  • La Main de Mastaï
Seigneur de Guerre et suzerain des Premiers Hommes, il est également considéré comme l' Avatar de Mastaï sur cette terre. A ce titre, l'ensemble des territoires – conquis et historiques – des Premiers Hommes lui appartiennent de droit.

Sa parole vaut loi à travers tout le pays. Les Epées de Mastaï tout comme les Chefs de Guerre doivent s'en faire l'écho sous peine de devoir affronter leur souverain en combat singulier. Le perdant perd son droit à mourir l'arme à la main, l'un des sorts les plus cruels pour un Premier Homme.



Les Castes


La société des Premiers Hommes est structurée en quatre castes différentes. Chacune complète l'autre et est essentielle à un tout plus grand que sont les Enfants de Mastaï :
  • La caste des guerriers, appelée " Jumalan Miehiä ", représente les bras armé des dieux et la volonté inébranlable dont chacun doit être animé.
  • La caste des runistes, appelée "Sunnittelijat ", représente à la fois la tête du guerrier et l'âme, à mi chemin entre l'humain et le divin.
  • La caste des bardes, appelée " Laulaja ", représente le cœur qui anime le Guerrier et fait chanter l'acier ainsi que la mort sur les champs de bataille.
  • Les paysans, artisans et petite gens appartient à la caste appelée " Käsityöläiset ". Ils représentent les pieds et les jambes du Guerrier, sans lesquels ils ne serait rien.
A sa naissance, l'enfant appartient par défaut à la caste de sa mère, qui détient le monopole exclusif de son éducation. Cette dernière a pour seul but de préparer l'enfant à réussir l'épreuve initiatique de la Caste en question. Toute intrusion par un tiers dans l'éducation de l'enfant est très mal vue.

Ce n'est qu'une fois adulte qu'il peut déterminer la caste à laquelle il appartiendra jusqu'à sa mort. L'appartenance à chaque caste se mérite. Le prétendant devra traverser l'épreuve initiatique de la classe qu'il aura choisie. L'échec, s'il ne lui est pas fatal, fera de lui un paria, exclu de toute caste.


  • Jumalan Miehia, la caste des guerriers
Le combat est pour ces hommes et femmes à la fois un art sans cesse perfectible et une raison de vivre. Leurs corps et leur maitrise des armes se veulent un hymne vivant à la gloire de Mastaï. Nul ne surpasse au combat un guerrier, dit le dicton.
  • Place dans la société : La caste des guerriers est surreprésentée dans les armées ainsi qu'à tous les échelons de bon nombre de hiérarchies.
  • Aura dans la société : Les guerriers jouissent d'une immense gloire auprès des Premiers Hommes et nombreux sont les exploits héroïques qu'on leur attribue. Le déshonneur et la défaite n'en sont que plus cuisants pour eux.
  • Signe distinctif : Chacun arbore au niveau du cœur l'Ægishjálmur, qui assure la protection et la domination du guerrier lors d'un combat.
  • Rite initiatique : Celui qui souhaite s'engager dans la voie du Guerrier doit traverser les terres hostiles entourant le Sanctuaire de Mastaï par lui-même et sans nulle autre arme que celle qu'il aura choisi. S'il arrive vivant à destination, il doit encore subir l'épreuve du feu où l'Ægishjálmur sera apposé sur sa peau au fer rouge.

  • Sunnittelijat, la caste des runistes
Les runistes vouent leur vie à parfaire leur connaissance du dessin divin. A ce cytitre, ils doivent avoir une âme à la fois forte et irréprochable pour ne pas sombrer dans la folie. Leur connaissance et la maitrise du tracé des runes sont sans égales parmi les Premiers Hommes. Derrière leur façade versée dans la spiritualité, ils ne s'avèrent pas moins des adversaires redoutables.
  • Place dans la société : Les runistes jouent un grand rôle au sein des armées de Premiers Hommes où leur art est susceptible de faire de chaque combattant un surhomme que rien n'arrêtera. En dehors du cadre purement militaire, on les retrouve dans le clergé ou auprès des artisans dont ils renforcent l’œuvre pour qu'elle perdure à travers les temps. Leur vision du monde en fait également des conseillers de choix.
  • Aura dans la société : Même si leurs actes sont moins fracassants, glorieux ou héroïques que ceux des guerriers, les runistes sont grandement respectés par l'ensemble des Premiers Hommes. Pour les plus talentueux d'entre eux, le respect en vient à se mêler de crainte de la part des plus grands guerriers eux même.
  • Signe distinctif : On reconnait aisément un runiste à l'Horn Triskelion qu'il arbore sur le front. Il symbolise la sagesse et la connaissance de toute chose, accessibles à ceux qui sauront déchiffrer le grand dessin de ce monde.
  • Rite initiatique : Entrapercevoir pour la première fois le dessin qui sous-tend ce monde-ci constitue l'épreuve initiatique de celui qui souhaite arpenter la voie des Runes. L'Aspirant est plongé dans une transe profonde et ce qu'il perçoit dans cet état second est un secret qu'il gardera toute sa vie. La folie, la mort et pire encore sont autant de dangers qui guettent l'Aspirant. S'il se réveille sain d'esprit, il est alors admis au sein de Sunnittelijat.

  • Laulaja, la caste des Bardes
Gardiens des traditions et de l'histoire des Premiers Hommes, ils rendent les héros immortels à travers leurs chants et épopées.
  • Place dans la société :Les bardes dispensent à la fois tradition orale et divertissement et tiennent un rôle important dans l'éducation des Premiers Hommes, que ce soit directement où par leurs sagas. Plus confidentiellement, l'itinérance des bardes en fait également des espions et messagers.
  • Aura dans la société : La considération des autres Premiers Hommes envers les Bardes varie grandement selon le talent de l'intéressé. Il n'est cependant pas rare d'entendre le mot barde avec des insinuations sur la faiblesse de telle ou telle personne.
  • Signe distinctif : L'ensemble des bardes arbore fièrement un croissant montant de lune, symbole de leur caste. Seuls les plus talentueux d'entre eux sont autorisés à la compléter avec son pendant, le soleil.
  • Rite initiatique :Tout barde se doit de connaitre l'histoire de son peuple sur le bout des doigts et rendre cette histoire vivante. Avant d'être reconnu en tant que tel, il doit se soumettre à l'examen et au jugement des bardes les plus anciens la nuit de pleine lune qui précède le solstice d'hiver. S'il échoue, l'aspirant est jeté aux loups.

  • Kasityolaiset, la caste des petites mains
Ni valeureux guerriers, ni runistes ou bardes, les petites mains font tourner la civilisation des Premiers Hommes par leurs services et réalisations.
  • Aura dans la société : Seuls les artisans renommés ou les riches commerçant ne se noient pas dans la masse. En dépit de leur importance, ils sont souvent regardés de haut par les membres des autres castes.
  • Signe distinctif :Chaque corps de métier possède un symbole qui lui est propre et indique en conséquence l'appartenance à cette caste.
  • Rite initiatique : L'Aspirant doit prêter serment de se dévouer corps et âme à tirer le meilleur de lui-même chaque jour. Les paresseux sont très mal vus et, à moyen terme, généralement marqués du seau de l'infamie qui fait d'eux des parias.


Dernière édition par Ellenwen le Lun 24 Fév 2014 - 0:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22296
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Les Premiers Hommes _ Civilisation | Lun 17 Fév 2014 - 20:30


Les Premiers Hommes

Religion

Problème d'affichage ? Cochez l'option activer le html dans l'onglet préférence de votre profil.



Sommaire






Crédo


  • Rapport aux Dieux
Les Dieux existent bel et bien. Ce ne sont pas des divinités lointaines, désintéressées de ce monde, bien au contraire : leur influence et leur volonté sont perceptibles à chaque seconde qui s'écoule.

Guerriers dans l'âme, c'est tout naturellement que les Premiers Hommes vouent un culte fervent au Dieu de la Guerre et des autres dieux eux-même : Mastaï. Plus qu'un protecteur ou un combattant, ils le considèrent comme leur Créateur, un père exigeant qu'ils se doivent de satisfaire à tous points de vue. Chaque combat mené devient dès lors un véritable acte de foi, chaque conquête un joyau ajouté à la couronne de Mastaï.


  • Vision du Monde
Les Premiers Hommes considèrent que le Monde entier est un dessin aux proportions infinies et aux lignes aussi mouvantes qu'invisibles. Eux même n'en sont qu'une infime fraction, presque insignifiante. Tout comme celui qui vit cloitré dans une grotte ne saurait appréhender le monde extérieur, la vision et la compréhension qu'ont les Premiers Hommes de ce vaste dessin n'est que parcellaire.

Dans sa bonté, Mastaï lui-même aurait décidé qu'il soit accordé à quelques élus le pouvoir se s'élever au dessus de leur condition de simple mortel. Ainsi naquirent les premiers Runistes, dont l'esprit était capable non seulement de distinguer les motifs invisibles et d'avoir une vision moins parcellaire du Grand Dessin mais également d'en reproduire des fragments : les Runes



Panthéon


Mastaï occupe une place prépondérante dans le panthéon des Premiers Hommes mais il est loin d'être le seul dieu existant. Nombreuses sont les divinités vénérées, majeures et mineures, parmi lesquelles figurent :
  • Mastaï, Dieu de la Guerre
Dieu de la Guerre des Premiers Hommes, Mastaï est également vénéré en tant que Puissance Créatrice et Roi des Dieux. A l'aube de la Création, il lui insuffla l'étincelle guerrière et conféra ainsi à chaque chose l'envie et les moyens de lutter contre l'immuabilité prônée par son jumeau. De cette initiative découlèrent la Vie elle-même et le combat fratricide au terme duquel le frère de Mastaï fut banni de ce monde-ci.

Partout dans la nature la force guerrière de Mastaï est à l’œuvre, dans le prédateur qui tue pour manger, dans la proie qui lutte pour survivre, dans la plante qui perce la terre pour croître. Nul mot ne saurait décrire avec exactitude son apparence mais les Premiers Hommes le représentent généralement sous les traits d'un imposant guerrier armé d'une épée toute aussi monumentale. Son corps n'est protégé d'aucune armure, seulement enlacé par le souffle des vents et les runes tracées de son propre sang.


  • Badb, Ailes du Destin
Déesse guerrière du panthéon des Premiers Hommes, Badb est la messagère du Destin. Elle est née des sangs mêlés de Mastaï et de son jumeau honni lorsque ceux-ci combattirent. Badb a tiré de ces héritages contraires de formidables compétences martiales et un caractère lunatique. Ses faveurs sont plus changeantes encore que les vents.

Sous forme humaine, Badb prend l’apparence d’une majestueuse guerrière aux mains couvertes du sang de ses ennemis et à la longue chevelure d’ébène. Elle ne prend elle-même part au combat que si elle juge les combattants dignes de sa présence. Leurs ennemis sont alors saisis d’une horreur indicible tandis que la Déesse sème la mort et le chaos sur son passage. Après la bataille, elle emporte les âmes des morts avant de laisser leurs corps en pâture aux corbeaux.

Sous forme de corbeau, elle augure par sa simple présence les batailles à venir. Celle d’un homme qui lutte contre la mort tout comme les plus sanglants des charniers. Une fois la bataille commencée, elle survole les combats, plongeant dans l’ombre de ses ailes ceux qui n’y survivront pas. Les Premiers Hommes la vénèrent et en même temps se méfient d’elle. A trop attirer l’attention de Badb, ils pourraient également attirer sur eux un destin funeste.

Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Les Premiers Hommes _ Civilisation |


Revenir en haut Aller en bas

Les Premiers Hommes _ Civilisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Préambule :: Encyclopédie :: Pour approfondir-
Ouvrir la Popote