AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

D'inconnu à dragonnier [PV Aronmath-Delyanna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 52
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Aronmath
Message Sujet: D'inconnu à dragonnier [PV Aronmath-Delyanna] | Mar 22 Avr 2014 - 17:53


Voila plus d'un mois qu' Aronmath voyageait dans le Hadarac, enfin "voyageait" plutôt galérait dans ce désert. Le jeune homme en avait sérieusement marre de la chaleur implacable du désert. Lui et son cheval commençait à marquer le pas à cause de la fatigue, Aronmath voyait une barbe apparaitre.
Mais il touchait enfin au but, il arrivait dans la vallée de Tirenth et bientôt il trouvait les secrets de son ancêtre dragonnier. Encore fallait il trouver l'entrée du lieu et ça c'était pas encore gagné.
"J’espère que c'est un grand bâtiment." pensa Aronmath "Enfin faut pas rêver...."

Il avait la sensation étrange que sa vie allait changer radicalement. Dans un sens, elle a beaucoup changé: fini le temps où il était enfermé dans une petite forêt, il s'ouvrait au monde et il comptait bien le découvrir mètre par mètre.
Aronmath arriva à un point d'eau, il laissa son cheval se reposer et boire un peu. Aronmath en profita également pour remplir sa gourde et ressortit sa carte.
"Il y a bien un moyen de repérer l'entrée sur ce truc! Aronmath s’appliqua donc à trouver un indice. Juste à côté du nom Hadarac, il y avait une pierre avec une marque étrange: une forme ovale avec un triangle au centre "C'est un début..."

Aronmath remonta sur son cheval et reprit sa route. Il remarqua qu'il n'avait plus énormément de nourriture, une chasse s'imposait. Son seul espoir reposait sur un serpent, un lézard ou un lapin qui se promènerai insouciant. Il regarda un peu partout sous sa capuche en cherchant un peu de verdure ou capter un petit mouvement. Il vit un lapin camoufler derrière un petit buisson, il prit son arc et décocha une flèche en un éclair. L'animal s’effondra raide mort, Aronmath prit l'animal qui sera son prochain repas.

La nuit approchant, le Semi-Elfe se décida un campé dans le creux d'une dune, créa un feu par magie et prépara son repas. L'endroit où il se trouvait été entouré par quatre buissons épineux. Il mangea avidement son lapin, mais il sentait comme observait, surement une autre bête. Aronmath se décida à l’appâter: il laissa un morceau de lapin si il s’agissait d'un carnivore et une gamelle d'eau pour un herbivore assoiffé. Enfin, il se mit dans sa couche en faisant semblant de dormir une dague à la main.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 45
Âge : 23

Voir le profil de l'utilisateur


Delyanna
Message Sujet: Re: D'inconnu à dragonnier [PV Aronmath-Delyanna] | Mar 22 Avr 2014 - 18:41


Le jour continue son avancée incessante dans le ciel. Et une jeune dragonne en fait de même dans le sable brûlant d’un désert aride. Cela fait déjà plusieurs jours que Delyanna a quitté le premier être humain qu’elle voyait, pour continuer sa route vers Aberon. On lui a dit que là-bas, elle trouverait de l’aide. Elle a sa fierté la petite, mais encore trop jeune, elle n’est pas stupide au point de se laisser aller dans le désert. Il lui faut de l’aide si elle veut avoir la chance de réaliser ses ambitions. La fierté, c’est bien, la survie, c’est mieux. Même si elle se gardera bien de le dire à haute voix.

Mais sa traversé est de plus en plus pénible et l’écailleuse se demande si finalement, elle n’aurait pas eu de meilleures chances en restant dans la foret maudite. Le soleil, elle n’aime pas particulièrement quand il tape aussi fort. Ses rayons sont bien trop imposant pour la petite créature ailée. Si seulement, elle pouvait s’en servir pour avoir un peu d’ombre. Car en plus de l’eau et de la nourriture, l’ombre est quasi introuvable dans cet endroit reculé.

Heureusement, la nuit il fait plus frais. Bien que parfois, il fasse même trop froid. Mais Delyanna aime bien plus les bases températures que le chaud, foi de dragon ! D’ailleurs, c’est étrange mais que peut-elle en savoir, elle qui vit seule depuis sa naissance ? En tout cas pour son salut, voilà la lune qui se lève dans le firmament, accompagnée des étoiles fidèles à leur poste. Fatiguée et affamée, la verte décide de se stopper pour cette nuit. Elle se roule en boule dans le sable, vaillant à protéger son visage. Puis elle laisse son esprit dérivé.

Mais rapidement, une odeur alléchante la tient éveillée. Relevant le cou, elle parvient à déterminer la direction de cette odeur. Son ventre crie famine. Elle n’arrivera plus à dormir maintenant, l’estomac vide. Alors elle décide d’aller mener l’enquête. Doucement, elle parvient au sommet d’une dune. En contre-bas, un homme il lui semble, et surtout un feu avec de la viande. C’est de là que vient la bonne odeur. La salive lui vient en gueule naturellement. La perspective d’un repas lui retire toute méfiance.

Et lorsqu’un morceau et de l’eau sont mis de côté, elle ne se fait pas prier pour y aller. Mais l’alarme retentit avant qu’elle ne se montre. Alors prudente, elle surveille la forme endormie. Bon, en tout cas ça en a l’air. Sur la pointe des griffes, Delyanna se jette donc sur la viande, calmant ainsi sa terrible faim. Les crocs déchirent la viande avec entrain.



I write in #5F9EA0
"Nothing is true, everything is permitted." __ Delya.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 52
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Aronmath
Message Sujet: Re: D'inconnu à dragonnier [PV Aronmath-Delyanna] | Mar 22 Avr 2014 - 19:42


Aronmath sentit une présence dans son dos, il n'osa pas bouger: le but étant d'attraper la bestiole. Il attendit encore un peu que l'animal soit en confiance.
Quand il se sentit prêt, il se retourna d'un seul coup pour attraper la créature. Cette dernière s'enfuit mais Aronmath l’attrapa de justesse avec sa main gauche par ce qui semble être sa queue. Le Semi-Elfe ressentit une violente douleur comme si sa main était engourdie, paralysée. Avant de comprendre ce qu'il avait entre ses doigts, l'animal le mordit avec une une grande violence arrachant un cri immense à Aronmath, mais il ne lâcha pas prise.

C'est à ce moment précis, voyant la tête de la créature accroché à sa main et le reste de son corps qu' Aronmath compris: il venait de capturer un petit dragonneau. Les questions se bousculèrent dans son esprit: d'où venait-il, que faisait-il ici, qui était -il......
Le dragonneau augmenta la pression de sa morsure et se débattit. Aronmath serra les dents avant de dire en pleine souffrance:

-Je vais te lâcher mais tu ne t'enfuis pas. On est d'accord? Agite l'aile droite pour un oui.

Le dragonneau réfléchit et bougea l'aile droite tout en relâchant un peu sa mâchoire.

-Bien! fit Aronmath Après tout tu n'as pas fini ton repas. Quelque chose me dit que tu as faim. dit Aronamath avec une pointe d'humour.

Il reposa le dragonneau qui ne bougea pas, méfiant. Aronmath lui donna le reste du lapin et l'eau de la gamelle. Voyant le petit dragon manger tranquillement mais toujours aux aguets. Le jeune homme s'installa prés du feu et examina le dragon: un vert un peu terne, des écailles rouges sur le ventre, fin et élancé surement à cause de son jeune âge. Aronmath était à la fois intrigué, fasciné et admiratif devant la petite créature.
Le Semi-Elfe regarda sa main gauche qui lui faisait incroyablement mal, le sang n'était pas la chose qui le choquait le plus: au centre de sa main une étrange marque venait de se former, un ovale blanc. Après une minute de réflexion, il comprit ce que cela signifiait et cela le fit rire. Sa vie venait de prendre une tournure intéressante et même palpitante.

-Je m'appelle Aronmath et je pense que nous allons passer un certains temps ensemble. dit le Semi-Elfe en montrant sa main Sais tu ce que cela signifie?




Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 45
Âge : 23

Voir le profil de l'utilisateur


Delyanna
Message Sujet: Re: D'inconnu à dragonnier [PV Aronmath-Delyanna] | Mar 22 Avr 2014 - 20:52


Alors que la jeune dragonne se régale de ce morceau de viande laisser à découvert, un bruit soudain la fait réagir. Pas assez vite cependant, car elle avait baissé sa garde. Delyanna n’a que le temps de commencer une fuite avant qu’une main ne l’agrippe par la queue. Elle ne retient pas un grognement sonore, qui traduit à la fois de la surprise mais également de la colère. C’est un homme rapide qui est face à elle, et elle a été négligente ! Alors elle est autant énervée contre l’humain que contre elle-même.

Lorsqu’il posa la main sur ses écailles, un courant étrange passa dans tout le corps de la dragonne. Mais loin de s’en inquiétée, elle en ressentit une satisfaction. Elle ne cherche pas à comprendre ce qui s’est passé. Elle aura tout le temps de comprendre plus tard. Pour le moment, elle doit se sortir de là. Le cou puissant se tend, et fuse comme une flèche. La mâchoire puissante claque, se referme sur la chaire qui ne tarde pas à saigner. L’odeur cuivrée remplit la gueule de la jeune dragonne. Mais elle ne lâche pas prise, tout comme l’humain.

La petite se débat et mord encore plus fort dans l’espoir qu’on la libère. C’est alors qu’on lui propose un marché. La liberté, si elle ne s’enfuit pas tout de suite. Elle réfléchit un moment. Est-ce qu’elle a une chance de s’en sortir sans abdiquer ? Qui lui dit qu’il tiendra parole ? Personne, et ça l’inquiète autant que ça l’énerve. Finalement, elle décide d’accepter. Elle n’a rien à perdre, et si jamais il lui fait faux bond, elle se vengera durement.

Puis on la laisse finir son repas, ce qu’elle s’empresse de faire. Etrangement, elle se sent d’instinct bien en compagnie du jeune garçon. Alors elle ne se gêne pas pour se remplir l’estomac, tout en restant parfaitement sur ses gardes cette fois. On ne l’aura pas une deuxième fois. Enfin, l’homme lui apprend son nom. Au moins, il est poli et agréable à vivre ! se met à penser la dragonne. Aronmath. Un beau nom, la verte l’aime déjà. Elle le passe en boucle dans sa tête. Oui vraiment, elle l’aime déjà. L’homme lui montre alors sa main, sur laquelle il y a une forme ovale, lui demandant si elle sait ce que c’est.

*Non, je ne sais pas Aronmath.* déclare-t-elle avant de reprendre. *Ah, et je me nomme Delyanna.*

Elle pose alors son museau dans la paume de l’humain par reflex.



I write in #5F9EA0
"Nothing is true, everything is permitted." __ Delya.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 52
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Aronmath
Message Sujet: Re: D'inconnu à dragonnier [PV Aronmath-Delyanna] | Mar 22 Avr 2014 - 22:31


Aronmath fut surpris d'apprendre déjà que le dragon était une dragonne, et que cette dernière porte un nom: Delyanna.....Delyanna plutôt joli. Au contact du museau de la dragonne contre sa main, Aronmath ne put retenir un petit cri de douleur. Il prit sa main et prononca la formule pour soigner sa blessure.
Il répondit à la jeune dragonne:

-Ceci est un Gedwey Ignasia. Pour faire simple, il faut croire que le destin ma choisit pour être ton dragonnier.

Dragonnier, le jeune homme est toujours sous le choc. Lui vient en mémoire les nombreuses légendes qui entourent ces guerriers mythiques qui ont écrit l'Histoire. Il était devenu l'un d'entre eux, enfin....

-Enfin, si tu me désire comme dragonnier, après tout tu semble déjà très intelligente, d'ailleurs faudra que tu me raconte ton histoire qui as l'air passionante. Je ne suis pas très impressionnant, mes qualités ne sautent pas aux yeux on va dire. dit Aronmath en rigolant un peu Notre rencontre est assez atypique, à mon avis peu de dragons ont mordu leur dragonnier.

Il observa Delyanna la dragonne, SA dragonne. Pour Aronmath, elle était devenue magnifique, elle était devenue la chose la plus précieuse qui lui ai été confié. Il caressa la tête de Delyanna avec beaucoup de tendresse. Le Semi-Elfe se décida à se lever pour rejoindre sa couche contre son cheval qui émit un petit cri:

-Ah oui j'ai failli oublier, je te présente Azuma, mon cheval. Bon alors que fais tu, on fait équipe ou tu pars vers un autre destin? En tout cas ma couche et la tienne.

Aronmath réserva une place à Delyanna au cas où elle se joindrai à lui, et ça il l'espérait de tout son cœur.
Il s'adossa contre sa monture et regarda le feu, sachant qu'il ne trouverai pas le sommeil facilement après les récents événements de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 45
Âge : 23

Voir le profil de l'utilisateur


Delyanna
Message Sujet: Re: D'inconnu à dragonnier [PV Aronmath-Delyanna] | Mer 23 Avr 2014 - 0:36


Au moment où elle pose son museau sur la main de l’humain, il pousse un cri de souffrance. Aussitôt, une douleur d’origine inconnue, mais néanmoins pas très forte, s’élance dans l’aile de la dragonne. Elle s’éloigne donc, autant par respect pour Aronmath, que parce qu’elle est surprise. Jetant un œil sur son aile, elle ne remarque absolument rien d’étrange. Aucune blessure, pas d’insecte qui serait venu piquer la membrane. Perplexe, elle oublie l’incident en regardant l’humain faire quelque chose d’étrange. Il prononce quelques mots qu’elle ne comprend, et sa blessure disparait toute seule, de même que la douleur !

Et tout ça est très rapidement mis de côté quand l’homme énonce soudain qu’il semble qu’il soit son dragonnier. A partir de ce moment-là, Delyanna décroche totalement. Dragonnier ? SON dragonnier ? Est-ce qu’il est sérieux ? Se moque-t-il d’elle en cet instant ? Ce qu’elle cherche avec tant d’ardeur, avec tant de passion. Ce pourquoi elle a quitté la forêt pour partir à la découverte du monde. Elle l’a trouvé ? Si rapidement et si facilement ? Une rencontre, un touché et c’est fini ?

* Gedwey Ignasia. Mon dragonnier.*

Elle n’en revient pas. Pourtant, elle ne peut, maintenant qu’elle l’a dit, imaginer que ce soit une erreur ou une blague. Au fond de son corps couvert d’écaille, elle sait que c’est la vérité, la seule et unique vérité. Elle revient alors à elle quand Aronmath lui caresse la tête gentiment. Elle en ronronne de plaisir. Ce simple contact lui procure tant de contentement ! Puis le jeune homme s’en va se recoucher. Au début, Delyanna ne sait comment réagir. C’est la première fois qu’on lui propose de dormir en compagnie de quelqu’un d’autre, et surtout d’un humain.

Mais elle ne tarde pas cependant à rejoindre son dragonnier. Cependant, la présence du cheval l’oblige à s’arrêter juste devant. Elle n’a absolument pas confiance en cet animal étrange. On dirait un grand morceau de viande, haut sur pattes. Et c’est tout. Elle essaye de communiquer avec, mais rien ne vient. Il la regarde, elle le regarde. Delya s’assoie. Puis elle regarde son dragonnier.

*Je l’aime pas.*

Elle boude. Elle a bien compris que cet Azuma est avec Aronmath depuis longtemps. Plus longtemps qu’elle. Et elle n’aime pas ça. Delyanna n’est pas prêteuse, du moins tant qu’elle ne connait pas. Et elle est tellement contente d’avoir trouvé son dragonnier que l’idée de le partager lui est pour le moment impensable. Elle reste donc devant avant de reprendre.

*J’ai un peu plus de cinq mois maintenant. Je ne connais que la forêt maudite, et un peu le désert. Tu es le deuxième homme que je rencontre.* Elle se stoppe un instant pour bailler, soudain fatiguée. *Je ne connais pas mes parents et je n’ai pas de famille. Et comme tu peux le voir, je n’ai pas de pattes avant.*

Elle ponctue sa remarque en étant ses ailes bien grandes, pour que son dragonnier puisse les voir. Soucieuse que l’humain lui accorde de l’attention, maintenant qu’elle a trouvé son partenaire, elle les tend au maximum. Et quand un nouveau bâillement survient, et qu’elle ouvre grande la gueule, elle finit par tomber à la renverse dans le sable. Elle qui voulait se montrer grande, la voilà au sol.



I write in #5F9EA0
"Nothing is true, everything is permitted." __ Delya.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 52
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Aronmath
Message Sujet: Re: D'inconnu à dragonnier [PV Aronmath-Delyanna] | Mer 23 Avr 2014 - 14:30


"Cinq mois! Mais comment est-elle arrivée là? La forêt maudite? Du Weldenvarden surement, elle en a traversé du pays. pensa le tout jeune dragonnier.
Quand elle étendit ses ailes, comme pour l’impressionner, elle se retrouva par terre. Aronmath eu du mal à réprimer un rire, mais il s'en empêcha de justesse pour éviter de froisser la dragonne. Mais ilétait un peu triste aussi de voir la dragonne un peu difficulté sans pattes avant, il était à présent décider à ne pas l'abandonner, quelque soit la décision de la dragonne le concernant.

-Si petite mais déjà si fière. C'est une qualité pour une personne de ton espèce. Et pas la peine de me faire une démonstration pour m'impressionne tu n'as pas besoin de cela, je te trouve déjà ravissante. dit simplement Aronmath avec une pointe d'humour.

Azuma se mit à renâcler fortement.

-Oh dort! Et arrête d'embêter le monde toi! s'emporta Aronmath en frappant légèrement le flanc droit de l'animal.

L'animal s'allongea et e mit à dormir profondément. Aronmath commençait à fatiguer également, il reporta son attention sur Delyanna et il se décida à lui parler par voie mentale, le contact de l'esprit de la dragonne le fit frissonner :

-*Je pense que tu es fatiguée, tout comme, moi je te propose de dormir et de reprendre tout cette discussion demain. Si tu veux de moi...*

Aronmath essaya de lui transmettre une certaine forme d'affection par l'esprit, mais il ignore si cela eu un impact, après tout cela rester très nouveau pour lui.
Il se coucha, éteignit le feu par magie, fit une place pour Delyanna, au cas où, et il déclara:

*Bonne nuit chère amie.*

Et il commença à somnoler sous la pleine lune et les étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 45
Âge : 23

Voir le profil de l'utilisateur


Delyanna
Message Sujet: Re: D'inconnu à dragonnier [PV Aronmath-Delyanna] | Jeu 24 Avr 2014 - 13:54


Surprise et un peu confuse, Delyanna reste au sol pour quelques secondes. Elle faisait la fière, et la voilà maintenant par terre. Honteuse, elle se redresse alors et se recroqueville. Ah, elle est belle la grande dragonne. Pas capable de tenir sur ses pattes. Ses parents auraient certainement honte. Peut-être que Aronmath a honte lui aussi ! Soucieuse et légèrement paniquée à l’idée de perdre déjà son nouveau partenaire, elle tend le regard vers celui-ci. Mais l’humain n’avait ni l’air fâché, ni l’air triste. Cela rassura immédiatement la jeune dragonne.

Aux paroles qui suivent cette mésaventure, Delya se sent complétement rassurée ! Enfin, on lui montre le respect auquel elle a le droit de par sa nature draconique. Elle est bien heureuse que ce soit cet homme plein de bon sens son dragonnier, et pas le rustre personnage, mais néanmoins gentil, qu’elle a croisé quelques jours avant. D’ailleurs, maintenant qu’elle y pense, les deux hommes ne dégagent pas la même impression. Il faudra qu’elle demande à Aronmath !

Un sentiment de contentement l’envahit quand le dragonnier ronchonne après l’étrange animal qui l’accompagne. L’écailleuse affiche un air supérieur, satisfaite. La petite jalouse comprend que ce sentiment n’est pas légitime. Ils viennent de se rencontrer, pourtant elle a déjà une place certaine dans le cœur de l’homme, tout comme lui a la sienne dans son cœur. Et ce pour toujours, elle en est sûre.

Lorsqu’Aronmath commence à lui parler par télépathie, Delya se remet debout et sautille légèrement. Elle est tellement heureuse ! Ça fait un bien fou. De sentir son esprit frôlé le sien, de communiquer comme avec un autre dragon. Elle retrouve des instincts enfouis. Elle tenta même de sourire en sentant l’effort de son dragonnier pour lui transmettre des sentiments, tous plus gentils et doux les uns que les autres.

Delyanna le regarde éteindre de loin le feu. Ça l’intrigue bien cette histoire. Il a déjà soigné sa blessure et allumé le feu comme ça. Elle se promet de lui poser des questions dès le lendemain ! Pour le moment, elle se contente de regarder Aronmath qui sombre doucement dans le sommeil. Elle hésite une seconde. De toute évidence, il attend et espère qu’elle le rejoigne. Mais ce serait bien une première pour elle. Avec un humain, mais aussi avec quelqu’un tout court.

Elle regarde un instant le ciel. Les étoiles brillent, dont une toute proche de la lune. Oui. Elle s’élance rapidement et se glisse aux côtés de son dragonnier. Impératrice, elle passe même son cou en dessous d’un bras, pour sentir son partenaire contre elle. Tout en ronronnant un peu, elle s’enfonce aussi dans les ténèbres brumeuses du sommeil. Une dernière pensée cependant : Il est ma lune et je suis son étoile. Nous ne pouvons exister l’un sans l’autre maintenant.

*Bonne nuit, mon dragonnier.*



I write in #5F9EA0
"Nothing is true, everything is permitted." __ Delya.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 52
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Aronmath
Message Sujet: Re: D'inconnu à dragonnier [PV Aronmath-Delyanna] | Jeu 24 Avr 2014 - 20:51


Quand Aronmath sentit Delyanna venir se blottir contre lui, il comprit que sa vie venait de basculer, il comprit qu'il ne sera plus jamais seul et que la jeune dragonne ne l'abandonnerai pas comme son père jadis. La nuit fut calme et rien ne vint perturber le sommeil du petit groupe.

Aronmath se réveilla au levée du jour. Il embrassa la petite tête de Delyanna et se leva en faisant en sorte de ne pas la réveiller. Une fois debout, le Semi-Elfe s'étira pendant quelques minutes, avant de monter sur une grande dune pour essayer de voir ce qui les attend à l'horizon. Au loin, il ne vit pas grand chose à part du sable,encore du sable et un petit groupe de rochers. "Si j'avance comme hier nous y serons demain, mais si Azuma peut courir au galop c'est jouable en début de soirée." analysa Aronmath en buvant une gorgée d'eau de sa gourde "Faut pas trainer."

Revenu au campement, tout le monde était réveillé. Aronmath alla chercher la nourriture dans les sacs accrochés à Azuma qui mangeait un peu d'herbe.  Les ressources étaient maintenant bien maigre, d'autant plus qu'il y a à présent deux bouches à nourrir."Si il faut je peux manger des herbes et des racines mais elle, qui est en croissance, c'est moins sure." Il lui restait un peu de lapin et quelques restes de viandes séchées. Il sortit le lapin et un petit morceau de viande. Il donna le lapin à Delyanna avec un peu d'eau.

*Bonjour jeune amie, bien dormis?* fit il par l'esprit à Delyanna avec un ton plutôt joyeux, tout en grattant sa barbe il continua *Une longue route nous attend, je vais te dire ce que je fais ici. Je suis à la recherche d'une cachette ayant appartenu à un ancêtre qui fut dragonnier, voici donc la raison de ma présence dans ce désert.*

Il rangea le reste de ses affaires une fois son maigre repas terminé. Il remit son manteau avec sa capuche, il trouva le climat du désert plus clément d'ailleurs que les derniers jours. Une fois en scelle, il murmura à Azuma:

-Cette fois-ci mon grand va falloir me montrer ce que tu as dans le ventre, on n'a plus de temps à perdre.

Se tournant vers Delyanna avec un petit sourire:

*Bon tu montes? Je pense que ça risque de te changer question vitesse.*
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 45
Âge : 23

Voir le profil de l'utilisateur


Delyanna
Message Sujet: Re: D'inconnu à dragonnier [PV Aronmath-Delyanna] | Dim 27 Avr 2014 - 16:51


La nuit est reposante pour la petite dragonne. Cela fait longtemps qu’elle n’a pas réussi à passer une nuit si parfaite. Jamais à vrai dire. Enfin, pas depuis qu’elle a éclot. En effet, elle retrouve la sécurité et la chaleur de sa coquille dans les bras d’Aronmath, tout en y trouvant un nouveau sentiment, celui d’être aimé et d’aimer. Et ce n’est pas désagréable du tout comme nouveauté. Au contraire, l’écailleuse y prend déjà gout.

Au petit jour, l’humain se lève doucement, sans réveiller sa jeune amie. Qui, si elle le savait, le remercierait surement. Une bonne nuit de repos n’a pas de prix. Cependant, durant le temps qu’il est absent, la petite voit ses paisibles rêves transformer en cauchemars. On l’éloigne de son dragonnier. On les sépare, implacablement, malgré ses pleurs. C’est donc ainsi qu’elle se réveille brutalement. Sans Aronmath a ses côtés. Paniquée, elle le cherche du regard rapidement.

Elle se serait mise à crier. Mais le cheval, Azuma, est là. Sa présence suffit à calmer la petite. Il n’aurait pas laisser quelque chose arriver sans réagir se dit-elle pour se rassurer. Doucement, elle se rapproche de lui, pour être plus rassurée encore. Devant ses yeux, elle lui lance un regard noir.

*C’est pour te protéger si il arrive quelque chose.* déclare-t-elle.
*Je n’ai pas peur.*

Heureusement, le nouveau dragonnier revient rapidement. Constatant que tout le monde est réveillé, il prépare le repas. Delya le regarde faire, notant les sacs contenant l’eau ou la viande. Puis lorsqu’il lui donne le lapin, elle s’empresse de dévorer la viande à pleine dent. Ce n’est pas grand-chose, mais toujours plus que ce qu’elle n’a attrapé seule dans le désert. Et en plus, il pense à tout ! Elle a même de l’eau pour accompagner le repas. Ensuite, elle répond à son ami.

*Je n’avais pas dormi comme ça depuis des mois !* lui répond-t-elle avec tout aussi de joie, si ce n’est plus.

Puis elle écoute attentivement les raisons qui ont poussé l’humain à s’aventurer dans le désert. Elle réfléchit en même temps à ses paroles. Alors comme ça, il avait un ancêtre dragonnier ? Il poursuit donc le destin de sa lignée. Est-ce son cas aussi ? Est-ce que ses ancêtres ont été compagnon d’humanoïde aussi ? En tout cas elle, c’est ce qu’elle est. Et elle ne le regrette pas du tout !

Au départ, elle hésite visiblement à monter. Ce n’est pas qu’elle a peur non ! Elle n’est juste pas trop rassurée. Mais elle ressent l’empressement de son compagnon. Alors elle décide d’accepter l’offre. De toute façon, elle n’aurait pu suivre autrement. Elle grippe donc, sans l’aide d’Aronmath. Sa fierté en prend déjà un coup, pas question d’en rajouter ! Elle s’agrippe sur la selle avec les griffes de ses ailes. Si elles ne sont pas bonnes pour la marche, elle arrive facilement à escalader des choses.

Une fois contre son dragonnier, la verte s’installe tranquillement, assisse entre ses jambes. Elle regarde tout autour. C’est étrange de tout voir de si haut ! Elle ne pensait pas atteindre cette hauteur sur le cheval. Azuma ne fait pas si grand pourtant … En tout cas, il est trop tard maintenant. Elle est installée. Elle tourne son visage vers Aronmath, préférant parler pour s’occuper plutôt que de regarder le sol qui commence à défiler sous ses yeux.

*Tu comptes trouver quoi au juste ?*

Puis elle réfléchit un peu. Elle a tellement de chose à demander.

*Tes ancêtres, ils étaient tous humains ? Tu sembles différents de l’homme que j’ai rencontré il y a quelques jours.*



I write in #5F9EA0
"Nothing is true, everything is permitted." __ Delya.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 52
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Aronmath
Message Sujet: Re: D'inconnu à dragonnier [PV Aronmath-Delyanna] | Lun 28 Avr 2014 - 0:28


Aronmath appréciait cette journée: le vent qui soufflait légèrement en plus de la brise créée par la course infernale d'Azuma. Le cheval s'était complétement lâché et allait à vive allure. Aronmath essayait de faire en sorte de rendre le voyage le plus agréable possible pour Delyanna située entre ses jambes mais ce n’était pas simple.

Quand il entendit les questions de Delyannna le dragonnier ne cacha pas un léger sourire avant de répondre:

*L'autre homme? Mais tu as eu une vie remplie pour une jeune dragonne de cinq mois! Je ne sais pas à quoi ressembler l'homme que tu as rencontré mais sache que je suis à moitié humain par mon père qui s'appelait Ringath et à moitié elfe par mère qu.....*

Il s'arrêta un moment alors qu'Azuma sauta d'une dune à l'autre avant de reprendre:

*Qui se nommait Selvyanë. Comme toi je n'ai pas connu mon père et j'ai perdu ma mère à l'âge de cinq ans. Et c'est un oncle qui s'est occupé de moi, isolé du monde, pendant vingt ans.*

Un certains nombre de souvenirs remontèrent à la surface dans l'esprit du jeune homme.

*Quand à savoir ce que je vais trouver au bout de ce chemin je l'ignore mais c'est comme si une force invisible me poussait à y aller. Personne ne sait ce qui se trouve là bas, c'est un endroit ayant appartenu à un dragonnier, cela ne peut que nous intéresser tous les deux.

Avec le jour avançant, l'objectif de la journée, le petit mont de rocher se rapprochait inexorablement. Le dragonnier était satisfait de l'avancée de la course de son cheval qui commençait à s'habituer à la course pénible et fatigante dans les sables du Hadarac. Ils firent une légère pause et ils consommèrent les dernières ressources en viande: Aronmath donna la part la plus importante à Delyanna et lui conserva une part pour le soir. Il ne voulait pas que sa dragonne manque de quoi que ce soit:

*Il va falloir chasser pour la suite du voyage, il y a bien des bestioles qui trainent dans ce secteur.* dit-il à son ami en lui caressant la tête.

Ils reprirent la route à la même allure à travers le désert plutôt clément en ce jour "Pour une fois." pensa Aronmath. Ils arrivèrent comme prévu en début de soirée: trois grandes roches debout et cote à cote. A la grande surprise d'Aronmath, l'une des pierres étaient marquées comme sur sa carte:

*Je pense que je viens de trouver ce que je cherchais.*

Il descendit d'Azuma, en retirant son carquois, suivit de Delyanna. Une fois devant le symbole, le jeune dragonnier hésita avant de poser sa main droite tremblante sur le symbole. Mais, après quelques instants, rien ne se produisit au grand désaroi d'Aronmath. Il réfléchit un instant: "D’après Inkarioth, nous somme de la même famille alors pourquoi rien ne se passe? Fausse piste ou blague de mauvais goût?" Son regard se porta sur Delyanna qu'il trouvait vraiment magnifique, c'est alors qu'il compris le sens des mots de la carte: "La même famille? Un dragonnier!"

Cette fois-ci sans hésitation il posa sa main gauche, son Gedwey Ignasia et le symbole se mirent à scintiller. La pierre disparut pour dévoiler un passage souterrain vers son héritage:

*Et si on allait voir notre héritage?* demanda t-il à Delyanna sur un ton très joyeux.

Ils entrèrent dans l'ombre mais des torches éclairèrent progressivement leur avancée. Une fois en bas de l'escalier, un petit allo de lumière éclairé une pièce circulaire: sur les murs des étagères comportaient une dizaine de livre et au centre trôné une grande épée blanche, le fourreau laissé deviné une lame à la fois large mais très fine tout comme la pointe, le pommeau en argent avait à son extrémité une grosse émeraude. Pas de doute, il s'agissait bien d'une épée de dragonnier.

Aronmath fit un pas dans cette pièce déclenchant un sort faisait apparaitre un homme grand, un elfe, ressemblant un peu à Aronmaht mais en plus vieux et en plus puissant dans un habit gris finement détaillé par des fils d'argent. La personne s'adressa à Aronmath:

-Mon nom est Thorondor Aiedail, dragonnier de la première caste. Si tu es entré dans ce lieu, c'est que tu as compris mon épreuve dragonnier. Par ta présence j'en déduit que le monde est encore la proie de la guerre et du chaos. En tant que dragonnier, il est de ton devoir et de ta responsabilité de rétablir la paix. Les livres qui sont ici résument l'histoire de l'Alagaesia que j'ai vu de mes yeux. C'est l'ensemble de mon savoir, de mes connaissances mais aussi de celle de ma monture: Urthel, pour que ton ou ta partenaire puisse bénéficier de l'héritage des siens. Je te laisse également mon épée Ascalon, c'est une arme qui a fait la guerre pour la paix. Elle est un peu dur à maitriser mais tu verras il n'y a pas d'égal. Tu es mon héritier à présent, dragonnier, montre toi digne du fardeau qui repose à présent sur tes épaules. Et n'oublie jamais une chose: rien et je dis bien RIEN n'est plus important que la vie de ta moitié, sans elle tu n'existe plus, sans elle tu n'as pas d'avenir. Je t'ai tout dis mon ami d'un jour, que les étoiles veillent sur toi et que son chemin soit conduit par la chance et le bonheur.

Et la personne disparut, Aronmath était sous le choc, il avait bel et bien un ancêtre dragonnier qui venait de lui parler. Delyanna avait vu aussi ce message mais il n'arrivait pas à comprendre les sentiments de sa dragonne. Le dragonnier s’avança néanmoins et pris Ascalon entre ses mains: l'épée était bien plus lourde que celle qu'il avait sur le côté. Il tira la lame qui brillait d'un blanc éclatant, une lame comme il les appréciait avec une pointe très fine pouvant percée n'importe quoi. C'est en tirant cette lame qu'il comprit le poids de sa mission et de son héritage, il ne percevait que la surface de son devoir de dragonnier. Il rengaina sa nouvelle lame, il porta à nouveau son attention sur Delyanna, se mit à genou en lui présentant Ascalon et lui dit:

*Dommage que l'épée ne soit pas verte mais es tu prête pour cette quête? A la vie, à la mort?*

Mais une autre question lui traversa aussi l'esprit:

*Dis moi, pourquoi es tu sortie de ton œuf, rien ne peux le détruire sauf toi. Alors pourquoi es tu venue au monde aussi vite?*
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 45
Âge : 23

Voir le profil de l'utilisateur


Delyanna
Message Sujet: Re: D'inconnu à dragonnier [PV Aronmath-Delyanna] | Dim 4 Mai 2014 - 23:45


La petite dragonne n’est nullement stable, juchée sur le cheval qui file à travers les dunes à vive allure. Secouée régulièrement par les sauts et les virages, elle se retient de planter ses griffes dans le cuir. Heureusement, son dragonnier fait de son mieux pour lui rendre le voyage agréable, ce qu’elle apprécie particulièrement. Elle n’aurait pas pu mieux tomber. Gentil et prévenant, Aronmath sait se montrer respectueux, tout en étant à la hauteur de l’écailleuse.

Après un moment plutôt embarrassant où la peur de tomber était puissante, Delyanna commence à s’habituer à voyager ainsi, à son plus grand déplaisir. Quoique, c’est une bonne occasion pour rester dans les bras de l’humain sans que cela ne semble suspect. Ce n’est pas comme si j’avais le choix, se dit-elle pour se convaincre elle-même. Sa fierté lui interdit simplement de penser même à envisager qu’elle préfère le confort des bras du dragonnier à la marche ou, un jour elle l’espère, au vol.

Elle écoute ensuite avec attention. Ainsi, son ami n’est pas entièrement humain. C’est pour cela qu’il semble différent du rustre de l’autre fois ! Est-ce que cela joue aussi un rôle sur son caractère ? Si c’est le cas, la dragonne aime d’ores et déjà le mélange humain et elfe, que le simple homme. Elle se met à ronronner au commentaire sur sa vie déjà remplie. Elle n’est pas une dragonne pour rien ! Elle est une créature faite pour l’aventure et pour laisser sa trace dans l’histoire.

Quand Aronmath raconte qu’il est lui aussi orphelin, la petite se rapproche au possible de lui. Ils ne sont pas différents et elle a déjà remarqué qu’ils se complètent parfaitement. Aucun doute n’est permis. Ils étaient faits pour être ensemble ! Le savoir lui procure un puissant sentiment de sécurité et d’importance. Qu’importe l’avenir. Qu’importe demain. Tant qu’elle sera à ses côtés, rien ne les arrêtera.

Puis lorsqu’arrive le but de leur course, Delyanna ne peut qu’être d’accord avec son ami. Si c’était un dragonnier qui vivait là-bas, il ne peut qu’y avoir des choses intéressantes pour les deux compères ! Avec de la chance, ils trouveront beaucoup d’informations et peut-être même des trésors. Elle aimerait beaucoup en trouver un. Pour la satisfaction de la découverte, pour la gloire, et surtout, parce que ça brille et que c’est jolie. Elle a déjà découvert que tout ce qui brille l’attire, comme par exemple l’arme de l’autre homme dans le désert, de même que tout ce qui est coloré, comme les plantes dans la forêt.

Puis le silence se fait entre les deux compagnons. Pas besoin de parole pour une quelconque conversation. Le simple fait d’être ensemble est suffisant pour les deux. Delya se sent en sécurité dans les bras de son dragonnier. Elle peut respirer autant qu’elle se veut son odeur, et profiter de sa réconfortante chaleur. D’ailleurs, elle finit par somnoler peu après.

Ils font par la suite une courte pause. La verte profite pleinement de l’instant pour se dégourdir les pattes, s’amusant même sautiller devant le mammifère le temps que le semi-elfe prépare le repas. Puis c’est avec fort appétit qu’elle engloutit sa part, se léchant les babines. Elle attend ensuite, profitant du soleil qui commence à décliner dans le ciel, s’accordant avec son compagnon sur la nécessité de chasser pour la suite du périple. Enfin, ils repartent comme ils sont arrivés.

Guère de temps après avoir repris la route, ils tombent sur trois rochers qui intriguent la dragonne. Quel drôle d’endroit pour s’énerver à mettre des pierres ici. C’est stupide pense-t-elle. Personne ne peut voir le travail ici. Elle est loin de se douter que ce n’est pas de l’art qui se tient devant eux. Mais elle laisse de côté cette histoire. Son regard vers le haut, elle aperçoit les étoiles et la lune. Ça y est, la nuit est tombée.

Soudain, la surprise de son dragonnier sort de ses pensées la petite créature. Elle est ensuite heureuse en apprenant qu’ils viennent probablement de trouver ce qu’ils cherchaient. Elle n’a donc pas voyager sur le canasson pour rien ! La joie l’envahit vraiment lorsqu’Aronmath l’aide à descendre du cheval. Plantant là Azuma, la tête haute comme pour se moquer de l’animal, elle suit son dragonnier.

Elle l’observe poser la main sur la pierre. Il semble attendre quelque chose, mais rien ne se produit pourtant. S’interrogeant sur les agissements de l’humanoïde, la petite s’exerce à un exercice tout nouveau. Se concentrant, elle tente de sentir les pensées de son partenaire, comme ça lui est arrivé une fois ou deux déjà. Puisqu’ils sont liés, autant en profiter. Elle ne dérangera pas son ami en questions ainsi.

Quand elle apprend les paroles d’un certain Inkarioth, l’oncle ?, l’écailleuse se met à réfléchir. En toute logique, si on parle bien de la cachette de l’ancien dragonnier, il n’y a que deux choses qui pourraient ouvrir le passage. Et en analysant la phrase, il ne peut s’agir que de l’une de ses deux choses. Elle croise le regard émerveillé d’Aronmath, et sautille en paillant de joie lorsqu’il comprend très rapidement que c’est sa marque qui ouvrira le passage. Elle observe le rocher disparaitre en compagnie de son dragonnier.

Excitée et impatiente, elle commence par suivre Aronmath dans l’obscurité. A la première torche qui s’allume magiquement, elle sursaute et se cache derrière les jambes de l’humain. Honteuse, elle redresse la tête et se reprend rapidement. Passant devant le jeune semi-elfe, elle ouvre alors la voie, espérant racheter sa fierté.

Arrivée devant l’entrée d’une pièce circulaire, elle attend que son ami vienne. Puis ensemble, ils franchissent la porte. A peine un pas effectué qu’un homme apparait soudainement. La petite dragonne oublie bien vite son orgueil et se plaque contre les jambes de son vis-à-vis. Elle reste immobile tandis qu’elle écoute les paroles du vieil elfe. S’imprégnant de leurs sens, elle prend pour elle les recommandations qui sont dites, adaptant les paroles. C’est comme si elle pouvait entendre le même discours, mais émit par Urthel lui-même.

Son dragonnier est et sera toujours toute sa vie dès à présent et pour l’éternité. Elle a le devoir de le protéger, de lui obéir mais pas aveuglément car elle est et reste avant tout sa partenaire et non son esclave. A Delyanna de trouver le juste milieu. A elle d’apporter soutient, écoute, réconfort et courage à sa moitié. A elle et elle seule d’assurer sa sécurité, bien avant la sienne. Elle est née pour sa vie, et non pour la sienne.

Malgré tout, elle doit également défendre l’honneur de son espèce. De montrer au monde que les dragons sont toujours là, aussi puissants et majestueux que dans les tems anciens. Elle doit assurer la survie des lézards ailés et découvrir son héritage pour pouvoir le transmettre à son tour à sa progéniture pour que jamais leur savoir ancestral ne s’éteigne.

Puis la personne disparait, et Delya sort de sa rêverie. Reprenant pieds avec la réalité, elle a encore du mal à tout comprendre et tout assimiler. Après tout, elle est encore bien jeune et un jour viendra le temps où tout ce phénomène prendra un réel sens pour elle. Déjà, les paroles s’estompent de sa mémoire vive, se plantant plutôt au plus profond d’elle pour ressurgir en temps et en heure.

Suivant des yeux son dragonnier, l’écailleuse le regarde prendre l’épée en main. Elle observe la lame blanche sans un mot. Puis, lorsqu’Aronmath se baisse et la lui présente, elle se met à la renifler. Aucun doute, l’épée dégage une certaine magie qui lui est encore étrange. D’un côté, elle est heureuse de voir son dragonnier en possession d’une telle arme. Mais de l’autre, comme lui, elle est déçue de la couleur. Quelle fierté elle aurait eu si sa moitié se battait avec une lame à son effigie ! Du vert et du rouge, avec une topaze sur le pommeau. Voilà qui serait bien beau ! Mais trêve de rêverie, elle doit répondre à son ami.

*Le danger était proche, je me souviens l’avoir senti jusque dans mes entrailles. Je suppose que sans parents, les prédateurs voyaient un bon festin facile. Mon frère n’a pas eu le temps de faire comme moi. J’ai entendu sa coquille se brisée, puis la chaire se faire déchirer. Alors mon instinct a pris le dessus et je suis sortie de mon œuf. Et heureusement, sinon je ne t’aurais pas rencontré ! Enfin…euh…Je veux dire tu n’aurais pas pu profiter de ma magnifique beauté.*

Elle sourit intérieurement. Sa fierté avait parlé pour elle. Enfin, elle était certaine qu’Aronmath comprendrait aisément. Elle renifla une dernière fois l’épée avant de s’en écarter. Elle prit encore une minute pour réfléchir avant de parler à nouveau tout en se dirigeant vers la sortie.

*Ca me perturbe que tu ais cette épée. Je sens qu’elle n’est pas faite pour nous. Alors tu peux la garder, parce que d’abord elle est jolie, et qu’ensuite elle est bien plus puissante que ton arme actuelle. Par contre, il faudra qu’on voit pour te trouver une épée sur mesure pour toi, et uniquement toi ! Moi, je la vois bien avec du vert et du rouge, c’est jolie non ? Et il te faut des pierres qui brillent. Tu es un dragonnier, le mien qui plus est ! Il te faut une topaze. Une jolie pierre jaune. Ca rendra très bien.*

Partie dans sa rêverie une nouvelle fois, la dragonne continue à fantasmer sur une épée si légère que son dragonnier n’aurait aucun mal à la manier, si tranchante qu’elle fendrait toutes les armures des ennemis, et si belle qu’elle ne pourrait être comparée qu’à sa propre beauté ! Des images de dragons et dragonnier à l’épée assortie à la monture tournaient dans sa tête. Oui, elle est persuadée que cette épée est bien plus qu’une arme. C’est un artefact puissant exprimant le lien qui unie le dragon et son dragonnier. Un jour, nous aurons la nôtre et son nom sera connu de tous ! Nous serons connus de tous et admirés !



I write in #5F9EA0
"Nothing is true, everything is permitted." __ Delya.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 52
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Aronmath
Message Sujet: Re: D'inconnu à dragonnier [PV Aronmath-Delyanna] | Jeu 8 Mai 2014 - 10:32


Aronmath regarda encore Ascalon dans son fourreau:

*Moi je l'aime bien et puis cela m'étonnerai qu'une personne maitrise encore cet art de forger les lames.* prenant un air plus grave et un ton compatissant *Ton récit est triste, désolé pour ton frère. Donc...* se redressant *Il est de mon devoir de faire en sorte que la suite soit plus heureuse.*

En voulant accrocher Ascalon il remarqua, que le ceinturon du fourreau n'était pas faite pour se fixer à la taille mais dans le dos Le dragonnier se débattit avec son manteau pour juste faire dépasser le pommeau d'argent et son émeraude:"C'est pas évident mais original." pensa t-il en fermant la boucle."Bon, perdons pas de temps!"

-Levez vous et suivez moi. dit Aronmath en Ancien Langage.

Tous les livres présents sur les étagères s’élevèrent dans les airs et suivirent le dragonnier dehors. Il rangea les différents livres dans un ses sacoches, Il accrocha également sa vieille épée sur le flanc gauche d'Azuma. En se retournant vers l'entrée, Aronmath vit Delyanna qui venait de remonter chaque marche:

*Oups! Désolé je t'ai oublié!* dit Aronmath amusé et un peu gênée d'avoir oublié sa dragonne *Mais ça n'arrivera plus, allez viens.*

Il s'approcha de la jeune dragonne et la prit dans ses bras avant de remonter sur son cheval. Le ciel était dégagé laissant passé la lumière des étoiles et de la pleine lune.

*Ah! Au fait, ne joue pas au fière avec moi, je te l'ai déjà dis, ce n'est pas comme ça tu vas m’impressionner. Et en plus si tu te rate à chaque fois, avoue que ça perd de son efficacité.* déclara Aronmath avec un brin d'humour.

Alors qu'ils s'apprêtaient à repartir, Azuma s'ébroua:

-OOHHH!!!! Du calme!!! Qu'est ce qui ne va.....

Il arrêta sa phrase en voyant à quelques mètres d'eux se dressait un gigantesque dragon blanc:"Il mesure combien??? C'est physiquement impossible d'être aussi grand!!!!" s'exclama mentalement Aronmath. Sur son dos, on retrouvait encore une fois Thorondor qui s'adressa à eux:

-Oui j'ai oublié un dernier conseil tout à l'heure: sert toi de ta tête avant d'employer la force. Dis comme ça c'est pas super impressionnant comme conseil, mais tu verras que cela t'éviteras beaucoup de problèmes.

*Et pourquoi tu n'as pas appliqué ce conseil toi même?* il s'agissait de la voix grave et puissant du dragon blanc.

-Oh ça va! Si je n'étais pas aussi fou, notre vie aurai été chiante à mourir! Et.....Génial, ça a été enregistré, merci, on va passer pour quoi maintenant?

*Pour ce que nous sommes: des fous!*

-Ouais....Bon j'ai pas envie de recommencer! Cette fois-ci, on se dit vraiment adieu. fit Thorondor avec un grand sourire.

Les deux personnages disparurent dans le ciel étoilé.

*J’espère que nous vivrons aussi vieux et qu'on s'entendra comme eux. Alors.....* Aronmath sortit sa carte et la mit en face de lui et de Delyanna *On va où maintenant? On a l'embarras du choix!* Et il laissa le choix à sa dragonne qui devait avoir un meilleur instinct.
Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: D'inconnu à dragonnier [PV Aronmath-Delyanna] |


Revenir en haut Aller en bas

D'inconnu à dragonnier [PV Aronmath-Delyanna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: Désert du Hadarac-
Ouvrir la Popote