AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

Pure et divine joie, liberté me voilà !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar


Nombre de messages : 50
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Sunyel
Message Sujet: Pure et divine joie, liberté me voilà ! | Lun 26 Mai 2014 - 19:29


Le jour se levait à peine, parsemant lentement de rose et d'oranger la chambre de la prêtresse encore endormie. Malgré les rideaux tirés, Sunyel refusa de se lever, encore dans la chaleur matinale et dans le bien-être d'un bon lit douillet. Il fallait savoir que la jeune femme avait horreur des offices matinaux et préférait de loin dormir longuement, profitant paresseusement de tout ce confort. Malheureusement, toute bonne chose à une fin...dans son cas ce fut plutôt abrupt... La grande prêtresse connaissait sa paresse matinale et avait décidé qu'une des adeptes viendrai la réveiller tous les matins à la même heure. Sunyel croyait fermement que cette dernière prenait un vilain plaisir à lui rendre la monnaie de sa pièce.

Donc comme je disais, le soleil commençait sa course dans le ciel dégagé, une belle journée en perspective et l'elfe dormait à poings fermés. Soudain, débarquant en trombe, la jeune adepte désignée cette journée-là pour la réveiller fit faire à Sunyel un grand saut d'où elle tomba du lit.

— Ah bien bravo...

Grommela la prêtresse entre ses dents. Elle s'observa dans l'ensemble sous le regard un peu abasourdi de l'élève. Sunyel devait être belle à voir avec ses mèches éparses blanc-blond, toutes fripées du sommeil passer et entourer comme dans un cocon avec sa couverture.

— Mais ne reste pas planter là petite écervelée, vient m'aider s'il te plaît.

Fit-elle doucement, incapable de rejeter la faute sur la petite. Cette dernière s'activa prestement, ayant peur que sa consœur plus âgée ne lui gâche ses chances de réussite. Bien évidemment, Sunyel en aurait été incapable en plus du fait que cela n'était pas possible dans les lois du temple. Seule la grande prêtresse avait cette difficile tâche.

Bref, quoi qu'il en soit, la jeune adepte aida la prêtresse à se vêtir et à coiffer sa longue chevelure de sorte qu'en à peine vingt minutes, elle fut prête de la tête au pied. Remerciant chaudement la petite de sa précieuse aide, Sunyel prit ensuite le chemin des offices en soupirant. Ai-je mentionné qu'elle n'aimait pas les réveils matinaux ? Ce fut interminable pour la jeune femme qui avait horreur de rester en place, mais fort heureusement, cela prit fin. Elle se releva puis se dirigea vers la grande prêtresse d'un pas leste. Elle avait l'intention formelle de demander sa première sortie hors du temple à cette femme. Il fallait absolument qu'elle la lui accorde, sinon, Sunyel s'enfermerait dans un profond chagrin...

— Madame, puis-je vous demander audience ?

Elle l'observa avec envie et tout son corps vibrait d'attente interminable. Finalement, la femme accepta de lui accorder audience…

Ô grande joie que de voir que son travail avait finalement porté ses fruits ! Après tant d'années de solitude, encloîtrée entre ses vastes murs d'où poussaient de belles vignes, enfin, la réponse à ses prières fut positive. Sunyel ne pouvait être des plus heureuse. Son bonheur atteignait sans hésitation le sommet des dieux. D'abord, l'accord la rendit chancelante, perçue comme un coup de poing au visage (elle s'attendait au refus quasi total à vrai dire) puis se rendit compte qu'il était question d'une tout autre chose...elle avait dit oui !

Toujours aussi chancelante la prêtresse c'était fondu en remerciement et bafoua longuement. Puis, valsa allègrement vers ses appartements privés. Avec un doux regard, soudainement toute tranquille, Sunyel observa ses bagages. Avec une lenteur calculée, elle prit les sangles de son sac principal et s'en revêts puis s'observa dans le miroir. Ô doux seigneurs des cieux comme elle était fière de son reflet ! Avec un beau sourire sur son visage d'albâtre, la prêtresse lissa ses pans de robe, prit sa cape de laine blanche, la mise, agrippa son second sac et sortie de la pièce.

Avec une allure de reine, la jeune elfe passa dans les couloirs du temple et sortie enfin à l'air libre. Ô comme l'air sentait le pin et embaumait le printemps...Prenant une grande pouffer de cet air vivifiant, la jeune prêtresse s'en alla vers les bois, traversant d'un pas leste les rues de la ville où elle avait grandis. Non elle ne passerait pas par la maison de son père, sachant pertinemment que ce dernier serait contre cette sortie un peu hâtive. Elle s'en mordit cependant l'intérieur des joues, comme il serait triste si elle le lui disait...

Sunyel soupira. Elle savait bien que le remords ne la ferait pas avancée, mais bien la détermination. Avec un nouveau regain d'énergie, la jeune elfe avança vers les confins du royaume qui était le sien. Déjà elle avait franchi la limite qu'on lui avait, il fallait le dire jadis imposé. Que de fierté et de joie l'animait à présent !

— Je vais leur montrer que je suis capable moi aussi... Ils verront bien que je ne suis pas l'incapable qu'ils croient que je suis...

Dit-elle à voix haute en se convainquant elle-même. Après de longues minutes, les murs de la villes lui apparût...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22309
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Pure et divine joie, liberté me voilà ! | Mar 27 Mai 2014 - 21:49


Des prêtresses... Ellenwen n'avait jamais été particulièrement attirée ni par la religion ni par les femmes qui la pratiquaient. Ou les hommes, par ailleurs. Comme presque tous les elfes, elle rejetait en bloc l'idée d'un dieu - ou de dieux - créateur, manipulant le destin de chaque être dans sa paume potelée et paternelle. Elle avait trop étudié ce qui l'entourait pour se bercer d'illusion. Elle avait modelé son propre corps jusqu'à le transformer en un animal, elle avait étudié chacune des consciences qu'elle avait pu croiser, s'était plongé dans la magie plus loin que presque n'importe quel magicien sur la terre - son compagnon excepté - et elle n'avait jamais rencontré cette étincelle divine qui devait illuminer vos matins et votre vie. Elle avait pu être dieu, ou ce qui s'en rapprochait, elle qui aurait pu détruire une ville, raser l'existence de milliers d'individus. Elle avait visité le royaume des morts - un lieu gris et sordide - elle avait parlé aux âmes des morts et nul part elle n'avait trouvé trace d'une terre promise accueillant les défunts, leurs souvenirs et leur passé. Mais jamais elle n'avait pu en ressusciter un. Non qu'elle ai essayé par ailleurs, ses expériences avec des ombres ressemblant bien trop à son goût à faire revenir un mort sur terre pour un résultat plus que désastreux. Mais elle savait que nombre étaient les magiciens à s'y être frotté et l'échec avait toujours été cuisant. L'âme était corrompue et irrémédiablement souillée de son retour sur terre, comme un échec répété encore et encore. Bref, elle ne pouvait croire à rien qui approchât le concept d'une entité divine.

Elle avait longuement tergiversé avant de se résoudre à venir, aussi discrètement que possible, rejoindre le temple des prêtresses. Et pourtant... elle savait que dans leur guerre contre la corruption, toutes les aides et toutes les armes étaient les bienvenues. Le temple des guérisseuses pouvait représenter beaucoup. Il y avait tant d'humains touchés par la corruption, dont les esprits et les corps étaient déformés, tordus, parfois à peine méconnaissable. L'Equilibrium avait travaillé longuement avec eux, sur eux, à la grande horreur de la vieille elfe, consciente que rien ne pouvait être obtenu autrement. Et les résultats étaient maigres. Ellenwen comme Oryon n'avaient pu approcher ces esprits, qui les entraînaient dans leur spirale folle et les poussait un peu plus vers leur propre corruption. Abysse, non magicienne, était une excellente traqueuse mais ne pouvait soigner ni le corps ni les esprits. Seul Akkan... mais Akkan était seul et il avait trop besoin d'informations.

Le temple... c'était peut-être le seul endroit qui en possédait...

Et pourtant l'elfe restait incertaine, mal à l'aise. Une nouvelle fois, elle allait devoir mentir, espérant que nulle magicienne ne s'abritait dans ses lieux. Traquée, sa tête mise à prix, elle ne pouvait prendre ni le risque de dévoiler son identité ni celui d'être démasquée. Elle ne serait qu'une émissaire de l'Equilibrium, une anonyme sans autre but que celui de la guilde. Aussi avait-elle figé ses traits en ceux d'une humaine entre deux âges, agréable à regarder sans être belle et dont les apprêts commençaient à se faner. Ses joues se relâchaient au menton, ses doigts devenaient légèrement déformés. Et pourtant, dans sa manière de se tenir, droite sans être rigide, se lisait une grande force. Elle aurait pu être une bourgeoise, à l'aise sans être riche.

Elle s'approchait du temple, lorsqu'une silhouette surgit devant elle, de sous le couvert des arbres. Un instant saisie, l'elfe s'arrêta avant de se détendre lentement. Saluant la jeune femme à l'air innocent qui venait d'apparaitre, elle lui sourit et s'accorda le luxe de demander son chemin. Ne jamais paraître trop sûre de soi. Telle était la clef de la réussite.


- Excusez-moi, je cherche le temple...




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 61
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Dragonna
Message Sujet: Re: Pure et divine joie, liberté me voilà ! | Mer 28 Mai 2014 - 9:21


Le vent soufflait légèrement sur les fines écailles de la jeune dragonne, le soleil chauffait, Dragonna aimait se dorer à ce petit astre lumineux, elle étira ses ailes tout en baillant, elle se réveilla sous son arbre préféré devant la vieille cabane en bois du vieillard. La jeune dragonne ce mit sur ses quatre pattes, regarda une dernière fois l'habitat, elle cracha son "venin" sur la maison et s'en alla. Elle se mit a marcher sans aucun but précis en dehors de celui de rechercher un dragonnier bipède comme l'était le vieillard. Elle renifla l'air sentant l'odeur des humains, mais timide elle était restée a l'écart de ceux-la. Elle s'était promenée dans plusieurs villages remplis d'humains sans s'en approcher vraiment. Elle arriva enfin a ce fameux temple, elle pencha sa tête sur le côté, puis d'un autre pour mieux voir le bâtiment peut-être fait de pierre, elle ne s'y connaissait pas en matière première des constructions humanoïdes. Elle s'assit sous l'ombre d'un arbre regardant les bipèdes aller et venir dans la bâtisse. Elle entendit même quelqu'un parler.

- Excusez-moi, je cherche le temple

La jeune dragonne regarda l'arbre qui était devant elle ou une humaine y était présente, puis regarda celle qui avait parlé, l'odeur de celle-ci était différente de l'odeur du vieillard ou même de celle qui se trouvait a l'arbre en face, grâce a l'odeur elle devinait que celle qui avait parlé n'était pas vraiment humaine, pourtant elle en avait l'apparence. Dragonna resta assise sous l'ombre de l'arbre où elle était, regardant la non-humaine à l'apparence humaine et l'humaine.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 50
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Sunyel
Message Sujet: Re: Pure et divine joie, liberté me voilà ! | Mer 28 Mai 2014 - 17:07


La sensation était immensément gratifiante pour la jeune elfe. Même si l’air « frais » charriait une odeur particulière de sueurs, de vieux sang et même de poussières, rajoutant à se miasme, une odeur plus forte d’ancien feu, Sunyel était irrévocablement heureuse. Son visage exprimait la joie la plus immuable du monde. Enfin, les murs du temple étaient derrière elle et l’univers s’ouvrait à elle… Mais bon, je me répète… La prêtresse balaya du regard son nouvel horizon avec une touche d’inquiétude. Gil ’ ead était une ville magnifique autrefois, florissante et bourdonnante d’activités (quoique cela ne change guère le paysage puisque la ville bourdonnait en ce moment même), mais son lustre s’en était allé avec les événements perpétuels que produisait le monde entier. L’univers était-il en train de couler ? Un million de questions l’assaillirent de plein fouet, mais retourner à l’intérieur pour les poser ne lui plaisait en aucun cas ! Forte de cette détermination nouvelle, la jeune femme avança encore un peu hors du temple.

Ce ne fut pas très long qu’une silhouette se profilât devant elle, la questionnant. Sunyel étudia méticuleusement la femme devant elle. Il fallait savoir que la méfiance était de mise puisque le temple n’était pas un endroit bien-aimé dans la ville et rares étaient les visiteurs qui demandaient à le voir. La femme semblait être entre deux âges, jeunes et moins jeunes, comme si, lentement son corps se transformait, dans un futur rapprocher, et allait se fané. La femme en question, cependant, ne semblait pas méchante ni même mesquine. Bien sûr, ce n’était qu’en apparence… Sunyel lui sourit alors. Jamais elle n’avait été impolie, ni même sans cœur pour ne pas vouloir venir en aide à la femme. Gentiment, elle se retourna pour se mettre à ses côtés et lui présenta le temple d’un grand mouvement de la main.

- Voici le temple que vous cherchez madame, il sera fier de venir en aide à ceux qui le demandent… Sachez toutefois que si je peux vous venir, moi-même en aide, je suis disponible. Ah, mais quelle idiote que je suis !

Elle ria quelque peu et mis sa frêle main sur la peau du bras de l’inconnue, comme pour la rassurée.

- Je suis Sunyel Vriel, je suis prêtresse en ce temple si jamais je pouvais vous être utile dans l’immédiat… Disons que je n’ai pas grand-chose à faire et que, justement, je sortais en espérant aider mon prochain !

En exécutant une petite révérence de la tête, un grand sourire traversant son visage. Alors qu’elle s’empressait de se placer de nouveau devant la femme, une silhouette immense projeta de l’ombre sur eux, la faisant tiquer sérieusement. Quoi… un dragon… ici ?! Un peu énervée et apeurée par la large créature, quoique superbe avec ses tons de violets, Sunyel recula de deux pas.

-Aheum… Je peux vous aider ?

Demanda-t-elle, avec une plus petite voix, passant rapidement une mèche de ses cheveux blanc-platine derrière une oreille… pointue ?


Je veux être le Soleil afin d'éclairer la noirceur de vos cauchemars
pour qu'ils deviennent de beaux rêves...

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22309
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Pure et divine joie, liberté me voilà ! | Mar 3 Juin 2014 - 12:37


De la méfiance. Ellenwen la lut dans les yeux de la jeune femme pendant qu'elle subissait une inspection de rigueur. Comme si elle pouvait la blâmer ! Les temps étaient durs et la confiance solide, quoique teintée d'une certaine mise à distance, qui avait été celle des hommes durant de longues années après la sortie de son exil semblait avoir définitivement disparue en même temps que les lambeaux de paix auxquels tous s'étaient accrochés. Elle subit l'inspection sans bouger, ses yeux clairs fixés sur la jeune femme, le visage soigneusement neutre. Elle ne voulait pas que quiconque puisse y lire la fatigue qui rongeait son âme comme un chien ronge un os. Elle ne voulait pas qu'elle lise dans ses yeux la même défiance qu'elle avait lu dans les siens. Elle ne voulait pas qu'elle voit sa main légèrement crispée qui cherchait à se retenir de saisir un flacon dissimulé dans sa bourse et de boire à son goulot la rasade qui aurait apaisé son tourment, sa fatigue et l'incroyable sensation d'inutilité qui s'emparait d'elle.

Lorsqu'elle vit le visage de la jeune femme se détendre d'un sourire, elle entreprit de l'observer à la dérobée, laissant son propre visage se détendre et les coins de la bouche se relever dans une mimique souriante. Elle nota ses cheveux blonds, presque blancs, qui semblaient mousser autour de son visage malgré la coiffure élégante. Elle nota les oreilles qui semblaient s'effiler, dissimulées derrière deux lourdes mèches. Surprise, elle examina les traits de la jeune femme, ses pommettes hautes, ses grands yeux en amande. Un soupçon naquit un instant, rapidement effacé par les paroles qu'elle prononça. Il y avait plus urgent que spéculer sur les origines d'une jeune inconnue en promenade du côté de Gil'Ead, non ? Surtout lorsque l'on avait affaire avec une membre du temple, susceptible de vous renseigner dans vos recherches.


- Je me nomme Arylia, je suis une membre de la guilde de l'Equilibrium. Nous sommes...

Elle passa une main dans ses cheveux, dérangeant légèrement la coiffure ordonnée qu'elle avait passé tant de temps à faire. Il était dur d'expliquer en peu de mots les missions de la guilde.

- Nous cherchons à lutter contre la corruption qui s'abat sur le monde, les créatures étranges qui sortent des failles à Uru'Baen, la distorsion de la terre et des êtres vivants, et les maladies qui touchent les corps et les esprits. Nous cherchons à contacter votre temple dans l'espoir que nous puissions croiser nos informations sur les maladies que vous avez pu étudier.

Elle s'arrêta à nouveau alors qu'un petit bruit lui fit tourner la tête. Elle ne put retenir un petit mouvement de surprise, lorsqu'elle distingua, dans l'herbe, un petit dragon qui les observait, sa tête reptilienne tournée vers eux. Elle réussit à retenir une petite grimace. Il lui semblait que l'univers entier s'était ligué pour mettre des dragons sur sa route, en plus des armées d'envahisseurs et d'êtres corrompus. Elle qui n'avait jamais trop apprécié ces lézards volants, elle en rencontrait beaucoup trop à son goût.


- Salutations, noble dragonne, se sentit-elle obligée de dire.




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 61
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Dragonna
Message Sujet: Re: Pure et divine joie, liberté me voilà ! | Mar 3 Juin 2014 - 15:50


La jeune dragonne était tranquillement en train d'épier les deux elfes, lorsque l'une d'elle dit.

-Aheum… Je peux vous aider ?

Dragonna sursauta, se cachant encore plus derrière l'arbre où elle était, ce qui en passant faisait un peu ridicule, puis l'autre elfe dit.

- Salutations, noble dragonne

Noble ? Ce mot ne le lui disait rien, elle regardait l'elfe comme si elle avait soudainement deux têtes, la petite dragonne creusa dans sa petite mémoire sur ce que lui disait le vieillard.

"Y à des gens ils respectent les dragons comme les rats, d'autres comme des dieux, il te faudra te méfier de ceux qui te considèreront comme un rat.."

Et là l'elfe lui donnait la vague impression d'être traitée aussi bien qu'un rat, la jeune dragonne ne s'empêcha pas de grimacer à cette remarque rien ou le timbre de voix de l'elfe lui avait fait défaut, elle regarda l'autre elfe tout en réfléchissant à ce le lui avait dit le vieillard.

"Je ne sais pas si tu pourras parler comme moi un jour, mais si un jour tu y arrives tant mieux !"

Mais pour l'instant la jeune dragonne se contenta de hocher la tête d'un non vers l'autre elfe. Non elle n'avait pas besoin d'aide, elle avait juste besoin d'un peu de compagnie mais comment le lui expliquer sans la parole ?.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 50
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Sunyel
Message Sujet: Re: Pure et divine joie, liberté me voilà ! | Jeu 5 Juin 2014 - 16:22


L'elfe observa les deux êtres devant elle, encore un peu impressionnée par la majesté de la belle dragonne aux écailles violette et lilas. Son regard se porta par la suite vers la femme entre deux âge puisque celle-ci lui parlait de quoi ? L’Equillibrium? Mais qu’était-ce vraiment comme…Clan ? Horde? Groupe ? Ha, finalement c’était une faction. Elle l’écouta très attentivement et assimila tout ce qu’elle lui disait. Des corruptions ? NON! Sunyel prit une décision importante dès que la femme eu terminé sa présentation. Elle lui jeta un regard franc et son visage devint sévère.

- Mon temple est un peu méfiant quant à ce genre de chose je dois avouer mais pour ma part, j’ai passé ma vie entre ses murs pour aider mon prochain, peu importe si cela prend ma vie…je suis celle dont vous avez besoin. De toute façon le temple garde jalousement ses connaissances, pas moi.

Elle lui sourit, toute sévérité disparut. Son regard se tourna alors vers la dragonne et ses yeux la détaillèrent attentivement. Elle semblait jeune…Selon ses maigres connaissance en la matière, un dragon à taille adulte était plus grand qu’un château et celle-ci n’était pas plus grande qu’une petite maison. La pauvre, elle semblait même désemparée à travers son visage reptilien.

- Je peux faire quelques choses pour vous dragon …dragonne ?

Décidément ce n’était pas évident de savoir de quel sexe était le saurien.


Je veux être le Soleil afin d'éclairer la noirceur de vos cauchemars
pour qu'ils deviennent de beaux rêves...

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22309
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Pure et divine joie, liberté me voilà ! | Lun 9 Juin 2014 - 10:49


Stupéfaite... Ellenwen ne l'avait pas été depuis bien longtemps, trop habituée à voir ses prévisions sur la nature humaine se réaliser. Pourtant, la réponse de la jeune femme la priva momentanément de parole. Elle s'était attendue à la méfiance, aux questions, à toutes ces petites réactions qui chercheraient à la tenir à distance, à la jauger, à l'évaluer avant que la moindre réponse ne puisse lui être donnée. Elle ne s'était certainement pas attendue à une réponse aussi rapide, aussi franche... et aussi coopérative. Pendant quelques secondes, même la présence de la dragonne ne peut lui retirer sa surprise et le sentiment de franche euphorie qui s'emparait d'elle et lui montait à la tête, comme un verre d'alcool trop fort, après tant de refus et de luttes solitaires. Enfin, son périple s'approchait de quelque chose de concret. Quelque chose de stable, de fixe. Quelque chose qu'elle pourrait exploiter à son retour. Elle laissa un grand sourire poindre sur son visage et, lorsqu'elle prit la parole, sa voix était bien plus chaleureuse qu'elle ne l'avait été depuis longtemps.

- Je suis surprise et ravie par une adhésion si franche et si sincère ! Nous avons tant besoin d'aide pour tenter de lutter contre le mal qui ronge ce monde et nous sommes si habitués à être traités avec une défiance bien injuste !

Puis elle se souvint de la dragonne et son euphorie retomba. Un dragon, même si jeune, devait pouvoir lier un contact mental, de sa propre volonté. Elle en avait trop fréquenté à son goût pour l'ignorer. Mais, manque d'apprentissage ou manque de confiance en elle - pas une pensée ne semblait s'échapper de son petit corps reptilien. Elle semblait perdue. Totalement perdue. L'elfe ne l'ignorait pas. Elle aurait dû toucher doucement son esprit, sentir les sentiments qui jaillissaient de ce petit corps, lui parler et la mettre en confiance. Après tout, elle n'était qu'un être perdu comme tant d'autres et son devoir était de les aider. Mais... toucher son esprit c'était reconnaitre des pouvoirs, même faibles, de magicienne. C'était risqué que la dragonne ne le reconnaisse et ne puisse plus tard l'identifier. Être une elfe millénaire recherchée par la moitié de l'armée des Premiers Hommes, ce n'était pas très bon pour la discrétion. Et puis... elle n'aimait pas les dragons. Elle retint une petite moue - un bonheur n'arrivait jamais sans complication, n'est-ce pas - et se décida. Elle s'agenouilla près de la dragonne et lui tendit le bras, pour qu'elle puisse monter.

- Tu es jeune et perdue, n'est-ce pas ? Tu peux venir, je saurais m'occuper de toi...

Pieux mensonge et saine panique. Elle ?! S'occuper d'un dragon ?!




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 61
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Dragonna
Message Sujet: Re: Pure et divine joie, liberté me voilà ! | Lun 9 Juin 2014 - 20:43


Dragonna n'avait pas bougé de son coin lorsque la prêtresse dit.

- Je peux faire quelques choses pour vous dragon …dragonne ?

La dragonne fit non de la tête, lorsque l'elfe s'approcha d'elle en tendant une main la jeune dragonne avait reculé, même lorsque celle-ci lui dit.

- Tu es jeune et perdue, n'est-ce pas ? Tu peux venir, je saurais m'occuper de toi...

Avec le vieillard elle avait appris à ressentir lorsqu'on lui mentait et cette elfe empestait le mensonge à plein museau, elle respira à plein poumon emmagasinant de l'air, elle se mit à reculer encore la queue menaçante et dressée, les ailes déployées, les écailles hérissées, puis elle gronda, elle frôla la main de l'elfe lui faisant bien comprendre qu'elle était trop proche, elle voulait certes de la compagnie mais pas quelqu'un qui la déteste, aucune des deux elfes n'avait l'air de vouloir être amie avec la jeune dragonne, ceci rendit triste la dragonne et elle essaya de parler avec son esprit bien que c'était sa première fois.

*Pourquoi me détestez vous ainsi ? Qu'ai-je fait pour ce rejet ?*

Les larmes coulèrent légèrement sur les joues de la dragonne, elle s'envola pour atterrir sur une branche d'arbre, histoire de s'éloigner de l'elfe.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 50
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Sunyel
Message Sujet: Re: Pure et divine joie, liberté me voilà ! | Lun 9 Juin 2014 - 21:44


La jeune elfe passa une main plus sûr dans ses long cheveux blond pratiquement blancs. Une mèche de ses cheveux se tassa, dévoilant fugacement la pointe de son oreille avant de se recouvrir à nouveau. Elle souriait de bonheur, enfin elle allait être utile à la société sans peine d'avoir des représailles, en tout cas, elle l'espérait de tout cœur. L'Equillibrium la protégerait, elle en avait la quasi certitude.

- Dites, je serait sous votre protection non ?

Passant, cette fois, les mains sur sa robe pour défaire le froissement que ses mouvements avaient causés, Sunyel devint pensive un moment. Que représentait vraiment son adhésion à cette guilde dans sa vie d'adulte ? Quel impact cela aurait sur les gens autour d'elle? Son père en penserait quoi au final ?

Elle soupira. Dans le pire des cas, le temps lui dira par où se jettera son destin. Alors que ses pensées se bousculait dans sa tête, la dragonne eux un réaction qu'elle ne pu déchiffrée avant de l'entendre s'adresser à eux par la pensée. Quoi ? Non! c'était faux, Sunyel l'aimait bien, pourquoi avoir penser une seconde qu'elle lui en voulait ?

-Dragonne, ne pensez pas cela !

Chagrinée par tout cela en s'approchant doucement de saurien.

- Je ne vous rejette en aucune façon !


Je veux être le Soleil afin d'éclairer la noirceur de vos cauchemars
pour qu'ils deviennent de beaux rêves...

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22309
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Pure et divine joie, liberté me voilà ! | Ven 13 Juin 2014 - 20:04


(dsl du retard mais je fais préparer le bac de français à des élèves donc j'ai du mal à me mettre à écrire le soir venu)

Sous notre protection... Si elle avait pu, Ellenwen aurait henni un rire sans joie, dur et triste. Sous la protection de l'Equilibrium, elle qui risquait sa vie chaque jour à oeuvrer pour sauver le monde. Elle était traquée, chassée comme une bête et devait revêtir chaque jour un déguisement nouveau pour échapper à ceux qui la cherchaient le plus activement. Elle savait qu'il ne pourrait rien garantir à la jeune femme aux grands yeux naïfs et innocents qui la regardait avec espoir et elle sentit son coeur se fendre une nouvelle fois. Tant de choses qu'elle aurait voulu faire et auxquelles elle ne pouvait rien. Toutefois, elle se contenta d'esquisser une petite grimace avant de répondre :

- Les choses sont plus... complexes. Les Premiers Hommes tolèrent nos activités parce que nous leur sommes utiles mais nous sommes toujours soumis à des contrôles permanents et nous ne pourrons vous aider si vous décidez d'aller contre leur volonté. Officiellement, la guilde ne se préoccupe pas des envahisseurs.

Et officieusement ses trois fondateurs leur livraient encore une guerre acharnée. Mais tout aussi officiellement, les trois fondateurs avaient quitté la guilde pour des cieux meilleurs. Le politique était un vampire qui suçait vos os et vous réduisait à l'état de fantômes sans existence.

- Nous ne pourrons pas non plus vous protéger contre la corruption. Nous ne pourrons que vous donner les armes qu'il vous faut pour lutter et pour ne pas céder. Mais la corruption s'étend et touche tout le monde... Nous luttons mais nos forces sont maigres.

Cette fois, elle eut un petit rire triste.


- Nous sommes des soldats qui luttons seuls contre un ennemi que nous ne connaissons pas. Elle haussa les épaules. Mais il y a plusieurs moyens de lutter, et certains ne vous exposerons pas. Nous avons grand besoin de guérisseurs.

Ce fut à cet instant précis que la dragonne se détourna. L'elfe en fut mortifiée. Elle avait réussi à faire peur à un dragon. C'était le monde à l'envers, dans un monde ou la défiance régnait en maitre. Voilà qu'à son tour, elle participait au mouvement. Elle grimaça et, cette fois, se résolut. Que pouvait-elle craindre d'une petite dragonne qui ne saurait l'identifier. Quel membre de l'Equilibrium serait-elle si elle ne tendait pas la main à un être privé de ressources. Cette fois, elle établit doucement une connexion mentale, que seule partageait la dragonne.

*Je ne te mens pas, belle dragonne... Mais il est vrai que les dragons m'emplissent d'une inquiétude que je ne peux contrôler. Je connais et fréquente néanmoins de nombreux dragons qui pourraient t'aider. Je souhaite sincèrement t'aider, bien que m'inquiétant de mes capacités à le faire, moi que le vertige paralyse et que ne sait jamais comment m'adresser à l'un des tiens. On m'a inculqué à votre égard un respect qui confine à la frayeur bien que je souhaite vivement m'en départir.*




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 61
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Dragonna
Message Sujet: Re: Pure et divine joie, liberté me voilà ! | Sam 14 Juin 2014 - 16:36


Sur sa branche d'arbre hors d'atteinte elle essayait de ne pas écouter ce que ce disaient les deux elfes, cela était dur, tellement dur... La dragonne soupira intérieurement, elle voulait de la compagnie pas des pipelettes, à ce surnom la jeune dragonne esquissa un petit sourire, puis une des deux elfes lui parla mentalement.

*Je ne te mens pas, belle dragonne... Mais il est vrai que les dragons m'emplissent d'une inquiétude que je ne peux contrôler. Je connais et fréquente néanmoins de nombreux dragons qui pourraient t'aider. Je souhaite sincèrement t'aider, bien que m'inquiétant de mes capacités à le faire, moi que le vertige paralyse et que ne sait jamais comment m'adresser à l'un des tiens. On m'a inculqué à votre égard un respect qui confine à la frayeur bien que je souhaite vivement m'en départir.*

La dragonne pencha sa tête sur le côté et répondit.

*Moi le vieillard qui ma élevée ne ma rien inculqué sur ce que je devrais dire ou faire devant des bipèdes...*

Elle ne descendit pas pour autant de sa branche d'arbre aimant tout simplement les hauteurs.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 50
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Sunyel
Message Sujet: Re: Pure et divine joie, liberté me voilà ! | Jeu 19 Juin 2014 - 23:07


(dsl du retard j'ai un new job XD)

Sunyel hocha doucement de la tête en écoutant les propos de la femme sans âge devant elle. Vraiment dommage de perdre ce soutient qui aurait pu cacher son imperfection devant le monde qui s’étendait devant elle. La jeune elfe savait pertinemment qu’elle avait une maladresse ignominieuse et fourbe qui la mettait souvent dans l’embarras le plus grand, surtout devant les gens dont il fallait faire preuve d’un grand doigté ou même d’un agissement très et trop protocolaire. Bon, au moins, Sunyel savait qu’elle devrait faire preuve de chance inouïe et d’attention encore plus grande. C’est en soupirant que la jeune elfe réalisa que ce serait vraiment difficile.

De nouveau, elle passa sa main dans ses cheveux, mais avec un peu moins de bonheur que précédemment, faisant ressortir de nouveau la pointe de ses oreilles d’elfe. Cela lui faisait un peu comme une désillusion. Mais bon, elle vivrait avec.

- Très bien. Je suis un peu déçue de voir que le soutien n’est que peu, mais bon, vaut mieux peu que pas du tout non ?

Son regard clair se dirigea vers la dragonne, complètement flouée quant à la manière dont elle devait la traiter puisque cette dernière semblait ne prêter attention qu’à l’autre femme et que trop peu a se qu’elle-même lui disait. Pourtant elle se voulait clairement amicale…


Je veux être le Soleil afin d'éclairer la noirceur de vos cauchemars
pour qu'ils deviennent de beaux rêves...

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22309
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Pure et divine joie, liberté me voilà ! | Jeu 26 Juin 2014 - 17:03


(visite de famille... >.<)

Ellenwen rougit légèrement. Elle se sentait, comme rarement, embarrassée devant la réaction de l'elfe qui lui faisait face. Celle-ci semblait encore si... naïve et innocente. Il lui semblait presque avoir brisé ses rêves et ses illusions, en quelques paroles. Elle n'avait jamais eu beaucoup de scrupules à ouvrir les yeux d'un jeune être sur le monde qui l'entourait. Mais elle l'avait toujours fait de manière... moins crue et moins violente. Elle n'avait jamais eu à affronter la déception d'une jeune femme sortant d'un monde clos et fermé pour la première fois. Elle secoua la tête, pour combattre la tristesse qui venait de s'installer.

- Ne te méprend pas. Tu auras tout le soutien que nous pourrons t'offrir et chacun de nos membres sera un frère... ou une soeur pour toi. Nous nous protégeons tous mutuellement et tu trouveras toujours parmi nous un bras pour t'aider quelque soit la lutte que tu as à entreprendre. Mais nos moyens ne sont pas encore ceux que nous voudrions qu'il soit. Nous manquons de force. C'est pourquoi nous avons tant besoin d'aide et de volontaires.

Elle suivit son regard vers la dragonne et y lut de la déception.

- Elle est jeune encore, nous devons être les premiers humains qu'elle rencontre. Je crois qu'elle est timide.

En disant ces mots, elle sourit à la dragonne. La peur qu'elle avait senti dans son esprit avait apaisé la sienne. Après tout, elles étaient toutes deux aussi perdues l'une que l'autre dans cette étrange rencontre. Il n'y avait pas lieu d'avoir peur.

*Tu peux te comporter comme tu le souhaites, c'est à toi de le décider. A vrai dire, pour nombre d'humains ou d'elfes, tu es une splendeur sans pareille, une goutte d'essence divine. Ta force sera bientôt si grande que tu pourras écraser tous ceux qui s'opposent à toi alors... rien ne te retient d'être toi-même.*




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 61
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Dragonna
Message Sujet: Re: Pure et divine joie, liberté me voilà ! | Jeu 26 Juin 2014 - 21:18


La dragonne écouta la conversation bien malgré elle.

- Ne te méprend pas. Tu auras tout le soutien que nous pourrons t'offrir et chacun de nos membres sera un frère... ou une soeur pour toi. Nous nous protégeons tous mutuellement et tu trouveras toujours parmi nous un bras pour t'aider quelque soit la lutte que tu as à entreprendre. Mais nos moyens ne sont pas encore ceux que nous voudrions qu'il soit. Nous manquons de force. C'est pourquoi nous avons tant besoin d'aide et de volontaires.

Elle vit l'elfe la plus proche la regarder et elle dit.

- Elle est jeune encore, nous devons être les premiers humains qu'elle rencontre. Je crois qu'elle est timide.

En disant ces mots, elle me sourit. Dragonna écouta encore l'elfe.

*Tu peux te comporter comme tu le souhaites, c'est à toi de le décider. A vrai dire, pour nombre d'humains ou d'elfes, tu es une splendeur sans pareille, une goutte d'essence divine. Ta force sera bientôt si grande que tu pourras écraser tous ceux qui s'opposent à toi alors... rien ne te retient d'être toi-même.*

La dragonne descendit enfin de son arbre, une fois au sol elle s'approcha timidement des deux elfes, mais avant d'avancer encore plus elle respira l'air des environs, son instinct lui disait que ce n'était pas dangereux, la queue fouettant l'air par derrière, les ailes replier sur les flancs, elle planta son regard mauve sur l'elfe la plus proche, puis regarda l'autre elfe et dit.

*Bonjour ! Je m'appelle Dragonna et vous ? J'ai 1 an et vous ? Vous êtes quoi comme bipède ? (elle disais surtout cela à l'elfe la plus éloigné) Pourquoi je ne peux que parler qu'avec l'esprit ? (Puis mal à l'aise elle rajouta) ahum oui bon gardez mes questions plus tard peux être, la je devient un vrai moulin à parole...*


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 50
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Sunyel
Message Sujet: Re: Pure et divine joie, liberté me voilà ! | Mer 24 Sep 2014 - 19:53


Ainsi, elle pourrait espérer un peu de soutien et peut-être un peu d’amour fraternel parmi ses gens, l’Equillibrium. Bien, tant mieux, elle en avait plus que besoin. Un pincement au cœur la prise alors qu’elle pensait à ses parents qu’elle avait à peine connus. Dommage pour qui? Dommage pour eux, qui ne l’avaient vu vieillir et grandir en beauté. Maintenant adulte, elle comptait bien faire sa place dans le monde et cet ordre, clan… peu importe! Il allait l’aider de leur mieux selon les dires de cette femme sans âge.

Un sourire fendit son beau visage pâle à la peau presque translucide, faisant briller de joie ses yeux. Son corps entier vibra de bonheur et elle sembla se détendre. Ses muscles gémirent, préoccupé que leurs hôtes se tende et se détende sans relâche depuis quelque minutes à peine. Soudain mal à l’aise dans son corps à cause de cette tension, elle s’étira à en faire craquer ses os, jointures, etc.

- Ahhhh… Jamais avant je n’avais eu autant de changement d’émotions en si peu de temps, bon sang, c’est désagréable

Elle s’esclaffa d’un rire franc pour ne pas que ses interlocutrices ne le prennent mal ou pour offense. Elle ramassa ses cheveux longs cheveux blond presque blanc sur le côté et se mit à les tresser lentement et avec attention. Son action s’arrêta pourtant quand elle entendit la voix de la dragonne dans sa tête. Ses paroles la firent sourire tendrement. Elle était adorable et si jeune…

" - Bonjour Dragonna, je suis Sunyel, j’ai 21 ans et je suis une Elfe "

Répondit-elle à la dragonne en faisant une belle révérence et par la pensée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22309
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Pure et divine joie, liberté me voilà ! | Jeu 25 Sep 2014 - 10:11


(je crois que dragonna ne vient plus en ce moment, je propose qu'on continue à parler entre nous jusqu'à ce qu'elle revienne et qu'on la réintègre Razz)

La métamorphose fut impressionnante. La jeune femme, sortie de son couvent, semblait fondre de l'intérieur, détendre chacun de ses muscles, détendre son esprit, ses pensées. Ses yeux brillaient d'un éclat si vif qu'ils illuminaient son visage et le sourire qui était monté à ses lèvres. Ellenwen en resta surprise, un instant sans parler. Elle était habituée depuis si longtemps au contrôle des émotions, à voir des visages vidés de toute la force des passions qui traversaient ses compagnons. C'était un instinct de survie, fort, presque incontrôlable qui les dépassait tous, les terrassait et leur enlevait toute possibilité d'expression. Elle regardait le sourire, spontané, naturel en face d'elle et sentait une profonde tristesse s'installer, emplir son coeur et son esprit. Les larmes pointaient à ses paupières. Bientôt, elle ne verrait plus ce sourire, elle le savait.

- Ce n'est que le début.

Elle sourit à son tour, forçant la tristesse galopante à reculer dans les zones les plus sombres de son esprit. Elle se réchauffait à la joie qui se dégageait en face d'elle.

- Tu vivras des moments durs, très dur, je ne veux pas te le cacher. J'ai vu des compagnons mourir, d'autres tomber dans la folie. Mais j'ai eu la joie immense de voir un sourire éclater sur le visage d'une jeune femme blonde sortie de son couvent, de voir le visage de ceux que j'avais sauvé. Découvrir de la lumière dans les ténèbres.




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 50
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Sunyel
Message Sujet: Re: Pure et divine joie, liberté me voilà ! | Jeu 25 Sep 2014 - 18:34


Sunyel l’observa avec un beau sourire, mi tendre et mi compassion. D’un mouvement plein de confiance, elle dénuda l’une de ses oreilles pointues, puis baissa légèrement les yeux, comme gênée de ce geste. Pourquoi lui accorder autant de confiance maintenant et à cette femme? Son questionnement transcenda son visage pendant un moment, qui heureusement, fut de courte durée.

Sans vraiment savoir pourquoi, la jeune elfe se sentait dans une sorte de cocon sécuritaire près d’elle, quoique la dragonne amincisse ce sentiment. La femme sans âge dégageait une aura de…cela elle ne saurait le dire exactement, mais l’effet était là : sa confiance lui était accordée.

Elle l’écouta donc aussi attentivement que chaque fois qu’elle ouvrait sa bouche, afin de bien capter le message sous-jacent. Ellenwen lui rendit son sourire, mais une ombre l’assombrissait, cachée derrière. Quoi que Sunyel lui eût ou fasse, un sentiment désagréable l’avait assurément assaillie.

Sans se dépêtre de son sourire à elle, elle hocha de la tête en dépeignant un tableau un peu macabre de son passé, quoi que quelques événements eurent ensoleillé d’autres moments.

- Je serais très heureuse de vivre ses moments durs que tu me dépeints si tristement mon amie…ma sœur… ?

Peu certaine de l’appellation à lui donner elle s’arrêta un moment de parler pour réfléchir.

- L’Équillibrium sera ma nouvelle famille et je suis déjà fière d’en être, si tu m’acceptes.

Elle vint la serrer avec tendresse

- Moi, ma famille, je l’embrasse et sais que je suis très affectueuse, alors si je peux emporter un peu de soleil avec moi pour éclairer les jours de pluies et de peines, alors je suis heureuse de le faire!
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 61
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Dragonna
Message Sujet: Re: Pure et divine joie, liberté me voilà ! | Ven 26 Sep 2014 - 13:48


Dragonna écouta la conversation des deux femmes sans les interrompre. Sunyel eut l'air de frissonner et dit.

- Ahhhh… Jamais avant je n’avais eu autant de changement d’émotions en si peu de temps, bon sang, c’est désagréable

Puis elle ce présenta.

" - Bonjour Dragonna, je suis Sunyel, j’ai 21 ans et je suis une Elfe "

Alors c'était donc cela une elfe dragonne lâcha un léger ronronnement, puis écouta à nouveau les femmes sans les interrompre.

- Ce n'est que le début.
- Tu vivras des moments durs, très dur, je ne veux pas te le cacher. J'ai vu des compagnons mourir, d'autres tomber dans la folie. Mais j'ai eu la joie immense de voir un sourire éclater sur le visage d'une jeune femme blonde sortie de son couvent, de voir le visage de ceux que j'avais sauvé. Découvrir de la lumière dans les ténèbres.

Dragonna eut l'air de réfléchir et les femmes ce parler sans s'occuper d'elle, mais cela ne gêner pas plus Dragonna que sa, puis Ellenwen dégagea ses cheveux pour montrer ses oreilles pointues, c'était deux elfes devant elle alors ! La dragonne continua à écouter les deux elfes sans parler.

- Je serais très heureuse de vivre ses moments durs que tu me dépeints si tristement mon amie…ma sœur… ?

Dragonna vit qu'Ellenwen eut l'air gênée avec les surnoms, puis l'elfe continua en disant.

- L’Équillibrium sera ma nouvelle famille et je suis déjà fière d’en être, si tu m’acceptes.

Puis la seconde elfe vint serrer Sunyel avec tendresse, puis elle dit.

- Moi, ma famille, je l’embrasse et sais que je suis très affectueuse, alors si je peux emporter un peu de soleil avec moi pour éclairer les jours de pluies et de peines, alors je suis heureuse de le faire!

Dragonna soupira dans son coin, elle n'avait plus de famille, elle n'avait pas d'ami et la elle avait l'impression que les deux elfes ne faisait plus attention à sa présence, la dragonna baissa tristement la tête et commença à s'éloigner discrètement.



(HRP : franchement désoler de ce gros retard mais j'avais pas vue que Sunyel avait finit par répondre :/)



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22309
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Pure et divine joie, liberté me voilà ! | Sam 27 Sep 2014 - 14:54


Ellenwen sut, avant même que la jeune femme ne prenne la parole, que ces mots avaient été les bons. Elle sentit sa confiance l'entourer, comme une chaude couverture. Les questions qui l'avaient bousculé, dépassé et imprimé sur son visage s'étaient envolées, remplacées par un sourire lumineux. L'elfe sourit à son tour. Elle ne se déroba pas à l'embrassade, serra la jeune femme contre elle de toute sa force. Elle se sentait émerveillée de ce mouvement de confiance parfait, spontané.

- L'Equilibrium est en grande famille. Un peu folle. Un peu désorganisée. Pas toujours d'accord. Mais soudée jusqu'au bout.

Elle ne pouvait l'appeler sa soeur. Pas encore. La réserve qu'elle gardait en elle depuis son exil des elfes la retenait. Mais elle sentait une grande tendresse pour la jeune femme, encore naïve et radieuse, protégée des horreurs de la guerre. Il lui semblait qu'elle parvenait, à travers les brumes du temps, qu'elle retrouvait celle qu'elle avait été, des années auparavant. Et l'idée de lui mentir, ne fut-ce que pour sa sécurité, lui sembla insupportable.

Elle se retourna vers la dragonne, qui s'éloignait en silence et lui sourit à nouveau. Elle sentait sa tristesse et son sentiment d'exclusion. Après tout, elle aussi ne semblait pas avoir eu de famille ou de guide à ses côtés. Elle devait avoir grandi seule, effrayée par le monde qui l'entourait.

*Ne pars pas, jeune dragonne. Tu es la bienvenue parmi nous, si tu le souhaites. Je connais mal les dragons, et ils m'intimident plus que tout mais mon esprit te sera toujours ouvert pour une discussion.*

Elle étaient là, les trois orphelines, deux jeunes et une vieille, dans le soleil qui se levait. Ellenwen prit sa décision, rapidement. Elle avait été traquée et poursuivie et, lasse du jeu, ne voulait plus le poursuivre. Elle ne voulait plus prétendre être ce qu'elle n'était pas. Lentement, ses traits changèrent, s'affinèrent, redevinrent ceux d'une elfe. Ses cheveux poussèrent, bouclèrent, blondirent. Elle redevint celle qu'elle avait toujours été.

Se tournant vers Sunyel et Dragonna, elle s'inclina lentement.


- Je suis désolée de vous avoir menti, ne serait-ce qu'un instant. Mon véritable nom n'est pas Arylia, bien que je sois véritablement membre de l'Equilibrium. Je me nomme Ellenwen, fondatrice de la guilde, et ma tête, ma vie est mise à prise sur toutes ces terres.




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 50
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Sunyel
Message Sujet: Re: Pure et divine joie, liberté me voilà ! | Mer 8 Oct 2014 - 19:00


Sunyel garda son beau sourire, tout de joie maintenant que son destin était scellé avec la femme sans âge devant elle. Les joies d’une famille unie, remplie d’individus différents en tout point ou presque ne lui manqueront décidément pas. Elle quittait la famille plus qu’unie du temple, pour celle, un peu disparate de l’Equillibrium.

- L'Equilibrium est en grande famille. Un peu folle. Un peu désorganisée. Pas toujours d'accord. Mais soudée jusqu'au bout.

Ses paroles augmentèrent son sourire déjà bien en évidence sur son visage pâle et étroit. En songeant à cela d’ailleurs, elle eut un petit soupir. Il lui faudra évidement parler avec sa nouvelle sœur de son… disons, défaut. Elle ne pourrait plus vraiment cacher ses oreilles pointues ni son ascendance elfique. Elle détestait cette partie d’elle-même, sans savoir pourquoi exactement, mais elle faisait tout en son pouvoir pour cacher ses traits délicats.

- Je suis désolée de vous avoir menti, ne serait-ce qu'un instant. Mon véritable nom n'est pas Arylia, bien que je sois véritablement membre de l'Equilibrium. Je me nomme Ellenwen, fondatrice de la guilde, et ma tête, ma vie sont mises à prise sur toutes ces terres.

Quel choc ! Devant elle, ne se tenait plus la femme sans âge, mais une femme magnifique et elfique. Sunyel en resta coite un bon moment, ne sachant pas trop quoi en penser ni en dire.

- Hummm, merci de ta franchise… je suis moi-même un elfe…

Finit-elle par avouer, à contrecœur.


Je veux être le Soleil afin d'éclairer la noirceur de vos cauchemars
pour qu'ils deviennent de beaux rêves...

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 61
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Dragonna
Message Sujet: Re: Pure et divine joie, liberté me voilà ! | Jeu 9 Oct 2014 - 22:05


Dragonna regarda les deux elfes, pourquoi la retenir ici ? Alors qu'elles l'ignorait à nouveau, la dragonne soupira et dit.

*Bon je vois que je vous déranges...je vous laisse...*

Cette histoire d'equilibrum c'était du charabia pour la jeune dragonne, le vieil homme ne lui en avait jamais parler, elle ignorée complétement comment réagir aux mots d'Ellewen. Elle à utiliser un surnom et alors ? Y avait pas de quoi être coite comme Sunyel, son regard ce fit hésitant entre les deux elfes et la ou elle était entrer, elle baissa la tête et dit.

*Veuillez m'excusez mais...j'ignore complétement comment réagir là...*


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22309
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Pure et divine joie, liberté me voilà ! | Mar 14 Oct 2014 - 10:29


- Une dragonne, deux elfes...

Ellenwen ne savait plus trop si elle devait en rire ou en pleurer de cette étrange réunion perdue quelque part non loin du bastion des Premiers Hommes. Ils étaient si près, à vol d'oiseaux de Sombrenef qu'il lui semblait qu'ils défiaient, toutes, une sorte de tabou inconnu. Qu'ils défiaient leur destin avec leur sourire, leurs secrets qu'ils se murmuraient comme des enfants le soir, cachés sous les couvertures. Tout le monde cachait la tension qui les habitait. Elle sentait l'inquiétude de la dragonne, sa gêne et sa honte, malgré les paroles qu'elle lui avait adressé. Elle sentait la gêne de la jeune femme face à elle, qui dévoilait ce qu'elle avait du cacher des années durant. Elle regarda les oreilles qui pointaient entre ses cheveux, ses traits fins. Elle sourit doucement.

- Je l'avais deviné. Il n'est pas dur de repérer l'un des miens, même lorsqu'il tente de se convaincre du contraire. Il n'y a pas de honte à avoir...

*Et pour vous non plus, jeune dragonne. Je vous l'ai dit. Vous êtes la bienvenue parmi nous.*

Un bruissement. Ellenwen sursauta, ses sens soudain en éveil. Pendant quelques instants, elle avait baissé sa garde, oublié de surveiller ce qui l'entourait. En un instant, ses traits se modifièrent à nouveau, redevinrent ceux de l'humaine entre deux âges qui avaient été les siens à son arrivée. C'était comme un voile qui glissait sur sa peau, la brouillait et la redessinait sans que l'oeil ne puisse cerner la transition. D'un geste, elle attrapa la petite dragonne et la glissa comme elle put dans sa besace, la cachait sous un vieil manteau. D'un autre, elle rabattit les cheveux sur les oreilles de Sunyel, avec une douceur vive.

*Désolée...*

Elle n'avait pas le temps de s'expliquer. Le bruissement s'intensifiait, signe que quelqu'un approchait à travers le sentier, faisait craquer les branches sous ses pieds, froissait les feuilles. Il n'y avait que peu de gens susceptibles de s'aventurer près d'un monastère perdu non loin de la forêt elfique. Ami ou ennemi. Résistants ou envahisseurs. Tendue mais souriante, Ellenwen se retourna vers le sentier.




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 50
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Sunyel
Message Sujet: Re: Pure et divine joie, liberté me voilà ! | Mar 14 Oct 2014 - 15:27


Un petit quelque chose remua en la jeune femme elfique. Malgré tout cela, sa nature profonde avait été cachée, presque religieusement. Elle ne s’acceptait pas, puisqu’elle n’acceptait pas tout simplement d’être différente des autres. Cela causerait beaucoup trop de remous dans sa vie et autour d’elle, qu’elle avait décidé d’être une humaine avant tout.

Bien sûr, de nombreuses filles du temple lui avaient fait remarquer sa remarquable beauté, l’air fragile comme de la porcelaine la plus fine. De nombreux garçons aussi. Longtemps elle s’était contentée de sourire et de rougir de plaisir en entendant cela, sans jamais toutefois en prendre toutes les charges.

Ainsi donc, c’était cela d’être une elfe aux yeux des humains? Être belle, désirable et fine comme Ellenwen? Avec toutes ces réflexions, la jeune femme n’avait pas pris attention à ce qui l’entourait et donc n’avait pas entendu les pas venir vers eux.

Ce fut avec étonnement qu’elle assista à la transformation de l’elfe blonde, à son mouvement pour cacher la dragonne et à son geste pour camoufle ses oreilles pointues. D’ailleurs, cela la fit frissonner, toute sensible qu’elle était à cet endroit précis.

- Mais…

Puis elle entendit les pas et comprit. Ellenwen était inquiète qu’un ennemi la trouve…



Je veux être le Soleil afin d'éclairer la noirceur de vos cauchemars
pour qu'ils deviennent de beaux rêves...

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 61
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Dragonna
Message Sujet: Re: Pure et divine joie, liberté me voilà ! | Mar 14 Oct 2014 - 17:24


Dragonna avait aussi entendut le bruit, alors elle ne disait rien lorsque l'elfe la fourra dans une besace, la jeune dragonne n'était pas très à l'aise, elle sortit très discrètement sa petite tête, regardant vers le bruit, elle sentit l'air, une odeur menaçante s'approcher ! Dragonna fit un grondement sourd que les elfes devaient entendre, les écailles s'hérissèrent à l'approche de la menace, son grondement ce fit encore plus menaçant et ne pouvant plus tenir elle sortit de la besace comme une furie, elle fonça droit vers un homme, elle ouvra sa gueuke et lui cracha son "venin" en pleine vigue ! L'homme hurla de douleur, ce prit l'arbre de plein fouet en voulant s'enfuir et s'assoma, la dragonne ne sentant plus de danger s'ébroua et rangea bien sagement ses écailles, elle regarda les deux elfes, puis l'homme assomé un peu confuse, elle baissa la tête l'air désoler pour les elfes et dit.

*Ne restons pas la, il pourrait reprendre ces esprits à tout instant ! Bien que vue mon acide sa m'étonnerais beaucoup qu'il arrive à nous suivre...*

Elle regarde l'elfe qui l'avait mise dans une besace et dit.

*Désoler pour ta besace...je crois que je l'est troué avec ma frayeur et ma fureur...*


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Pure et divine joie, liberté me voilà ! |


Revenir en haut Aller en bas

Pure et divine joie, liberté me voilà !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: Gil'ead-
Ouvrir la Popote