AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

Journal de bord de l'Equilibrium

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22297
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Journal de bord de l'Equilibrium | Ven 19 Sep 2014 - 11:15


Ceci constitue le journal de bord de l'Equilibrium, vaste compilation de témoignages, de récits de voyages, de rapport d'expédition. Chaque membre y a participé, apportant sa pierre à l'édifice pour que la lutte contre la corruption s'organise et se perpétue. Il constitue, pour certains, l'ultime trace du combat qu'ils ont mené.
Tout membre de l'Equilibrium peut rédiger ce journal de bord en fonction de ses rps ou de son imagination. Toutefois, les avancés technologiques ou scientifiques devront être validées par un dirigeant de la guilde.



L'invasion – soldat inconnu
Je ne sais plus quand à commencer l'invasion. Ils ont déferlé sur la terre comme une nuée d'insectes. Je ne sais plus depuis quand je me bats. Les bras me cuisent et les plaies sont nombreuses. L'idéal de paix de notre guilde n'a pas survécu. J'ai vu mes compagnons mourir au combat, les fuir ou tenter de gagner la faveur des envahisseurs dans l'espoir vain de gagner leur grâce. Désormais il n'existera plus des peuples à protéger mais des esclaves à cacher aux yeux de leur maître. Notre idéal était vain.

Jour 15, mois 3 après l'invasion – Ellenwen
Combat en terres d'Uru Baen. La ville a été prise, il y a deux jours. Les fortifications ont sauté, la magie s'est répandue dans la ville comme une gangrène. De rares combats se poursuivent dans les ruines. L'armée est en fuite. J'ai vu des failles s'ouvrir dans le sol, si fines qu'on peinait à la distinguer mais si profonde que mes flammes n'en éclairaient pas le fond.
Jour 17
La folie semble s'être emparée des hommes dans les quartiers à la terre fendue. D'étranges soifs de sang les possèdent pendant la nuit, la colère gronde comme une bête vivante.
Jour 30
La folie s'est calmée, comme pliée sous la loi martiale des Premiers Hommes. Les vapeurs qui semblaient monter des failles ont disparu, laissant à peine quelques cadavres sur le sol. Seuls quelques yeux luisant dans la nuit me font penser... Je dois fuir. Quitter la ville. Quelque chose se prépare, loin, sur mes terres.

Mois 4 – Réunion des fondateurs
En ce 20e jour du 4e mois après l'invasion, étant présents à la réunion de l'Equilibrium les trois fondateurs Akkan, Oryon, Ellenwen ainsi que les volontaires Abysse et Hanaah. A l'ordre du jour, la refonte de la guilde pour lutter contre la corruption avérée des terres qui ne cessent de s'étendre depuis Uru Baen. Mise au point d'une amulette pour détecter la présence de corruption. Refonte acceptée. Dispersion de l'assemblée avant arrivée de la milice.


Mois 5 – Ellenwen
L'assemblée
L'assemblée a eu lieu, comme prévu. Tous étaient en vie, par je ne sais quel caprice du destin. Nul miracle dans nos yeux épuisés. Je le savais, ma proposition a été mal acceptée. Collaborer avec les Premiers Hommes, disparaître officiellement de la guilde, continuer la lutte en notre nom pour ne pas compromettre le but de notre guilde. Oryon était furieux, Akkan déçu, je crois. Seule Abysse semble m'avoir compris. Elle a accepté de nous faire disparaître, aux yeux des Premiers Hommes, et de reprendre officiellement les rênes de la guilde. Elle allait devoir tisser des liens auprès de ceux que je ne peux qu'appeler ennemi pour combattre un ennemi pire encore.Désormais, seuls les membres certifiés connaîtront notre existence et apprendre notre secret. Le secret du seul refuge que nous avons choisi. Les tréfonds du lac Léona.

Mois 5 - 7e Jour - Akkan
L'espoir naôt de peu de choses
Suite à la réunion je suis parti vers le Nord, je ne peux l'expliquer mais quelque chose m'attire dans le désert. Je n'y étais pas retourné depuis la mort de ma mère, il y a plus de deux siècles de ça.
23e jour
Je suis en terre corrompue, le soleil n'est plus le même, même la chaleur étouffante du désert n'est plus qu'un vague souvenir, ici tout semble vouloir nous tuer... L'eau, l'air, la terre, les animaux, et même des humains ou ce qu'il en reste... Le fils de notre guide à perdu l'esprit, sous contrôle d'un stryge ou poussé par la corruption ou une entité quelconque, je ne sais. Il nous a attiré dans un piège, moi, Aronmath et son père, notre guide.
27e jour
Nous nous en sommes sortis, pas indemnes, mais nous avons pu sortir de la zone corrompue. Cependant, les quelques notes que j'ai prises n'amènent que plus de questions. Après seulement, quelques jours de plus, l'apparence même du fils a littéralement changé : excroissances osseuses, déformation, dents supplémentaires et j'en passe. Les changements semblent tous amplifier les capacités à tuer ou blesser le plus efficacement possible. Je dois poursuivre vers le Nord je sens que dans la forêt se trouve des réponses.

Rapport 48 – traqueur Valnyä
La créature semble être apparue dans les Beors. Nous avons trouvé sa trace auprès de l'embouchure d'une vaste grotte sans fond. L'herbe semblait avoir noirci, comme si la créature y avait survécu plusieurs jours durant, couchée à même le sol. Trois jours de traque nous ont été nécessaires pour la trouver. Elle semblait désorientée et hagarde mais lutta âprement. Ses doigts semblèrent s'allonger et grandir et tranchèrent plusieurs de mes compagnons avant que nous ne puissions la maîtriser.

Mois 5, jour 30 – rapport 15 – chaman et guérisseur Told
La créature, que j'ai nommé chimère, semble posséder d'étranges capacités, bien loin de celles qui semblent possible par magie. Elle semble pouvoir changer son corps à volonté en toute créature humaine ou humanoïde. Je l'ai vu prendre l'apparence d'une elfe lorsqu'elle a tenté d'apitoyer Maître Ellenwen venue l'observer. Toutefois, elle ne semble pouvoir prendre aucune apparence animale. Dotée d'une force moyenne, elle peut durcir sa peau en partie pour se protéger d'un choc ou effiler ses doigts pour en faire des lames tranchantes comme de l'acier. Elle semble en revanche ne posséder aucun pouvoir magique ni pouvoir se servir de l'ancien langage.

Mois 6, jour 1 – Ellenwen
Je suis revenue voir la créature, accompagnée d'Oryon. Nous avons fait une étrange découverte, à force d'expérience. Si les créatures sont sensibles à l'effet de la magie, il est presque impossible de les prendre pour cible directement. Il semblerait que l'ancien langage ne puisse être adapté à leur corps et à leur réalité. Je n'ai pas réussi à lui casser le bras d'un mot, comme si bras ne désignait pas ce qui leur en tient lieu.

Mois 8, jour 1 – Ellenwen
Dans les profondeurs
Avons trouvé l'entrée de la grotte. Passage vers l'ancien repère varden large, sec, semble en bon état. Exploration débute avec Akkan, Abysse, Oesgir et Laïaga. Descendons dans les profondeurs.

Mois 8, jour 18- Akkan
Quand deux fauves se toisent
Plus d'un mois en forêt elfique, enfin ce qu'il en reste, la nature s'est révoltée. Mais je ne viens pas m'étaler sur ces changements. Je ne peux vivre bien loin de la lisière, la forêt devient très agressive plus je progresse vers le cœur. J'ai étudié au plus près une corruption naissante, j'ai découvert qu'elle affectait l'ensemble de l'environnement, la faune, la flore, et les êtres. Elle semble déformer l'esprit aussi bien que le corps, mais l'ordre semble définit par l'entité qui change les êtres doué de conscience. Quand je repense à ce que j'ai vu dans le désert...
Jour 21
J'ai affronté un stryge, son nom m'est inconnu, il était puissant, je suis heureux de m'en être tiré en un seul morceau.Il a quitté la forêt et la corruption a stoppé sa progression. Il serait donc l'une des origines de la progression de la corruption, mais est-ce la seule ? Dans le désert je n'ai pas croisé de stryge ... Pourtant, je n'ai pas encore de solutions pour soigner le corps ou l'esprit ... Je repars bientôt pour une nouvelle étape.





Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22297
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Journal de bord de l'Equilibrium | Ven 31 Oct 2014 - 22:30



Date inconnue - extrait d'une lettre d'Ashanne (Predef)
Un monstre est arrivé à Uru Baen. Je ne sais pas comment, les témoins sont trop épouvantés pour être fiables et nous n'avons pu retracer l’enchaînement de toute chose. Il semble qu'il s'agisse de l'un de nos frères, trop fortement touchés par la corruption qui ai... muté. Le mot est faible et ne peut décrire l'abomination que j'ai combattu et aucun mot ne pourrait retranscrire l'horreurs des rejetons du jumeau maudit de Mastaï qu'il a vomi sur la ville et les scènes d'une violence rare qui ont suivi. Nous sommes parvenus à l'isoler en mettant le feu aux baraques qui l'environnait. Il est maintenant disparu. Je ne sais qu'il est reparti dans la faille dont il était issus ou si nous l'avons tué mais je crains que ce ne soit que le début des abominations qui nous guettent.

Journal intime d'Ellenwen, non daté
J'ai appris le calvaire d'Akkan. Le combat contre son père adoptif, ravagé par la corruption, dans les arènes de Sombrenef. J'ai peur que l'ombre n'avance et qu'elle ne touche tous les coeurs. Je l'ai senti dans la rage de mon apprenti. Je la ressens dans le goût de sang de ma bouche, dans la noirceur de mes rêves et le désespoir qui m'étreint. Uru Baen sera bientôt perdue, pour les hommes et tous les êtres vivants si nous ne luttons pas pour contenir le mal qui s'en échappe. Je ne sais si les Premiers Hommes prennent conscience du danger. Ils semblent l'avoir mesuré après l'apparition du monstre et la corruption d'un grand nombre de leurs hommes. Mais qu'ils utilisent ainsi les monstres pour maintenir le peuple dans une terreur plus grande encore que celle qu'ils lui inspirent... J'ai peur que nous pliions tous face à cette force que nous ne comprenons pas.
Laïaga semble inconscient du danger. Il a pour lui la curiosité d'un scientifique pour une nouvelle espèce. Mais il n'a pas combattu la folie qui, tous, nous ronge. Je ne sais comment lui confier mes craintes.




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas

Journal de bord de l'Equilibrium

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Préambule :: Encyclopédie :: Divers-
Ouvrir la Popote