AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

Dans l'ombre de la forêt ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar


Nombre de messages : 1039
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Dans l'ombre de la forêt ... | Sam 29 Nov 2014 - 22:28



" reviens nicher plus tard, pas faire bêtise ! "

Pas faire de bêtise... mais de qui se moque-t-on ici. Franchement amusé je laisse Varona prendre son envol.

Varona est repartie dans les cieux, soulagée et assez contente en fait. Elle est une messagère de Badb, elle à besoin de voir le monde. Pendant ce temps, Katniss s'affaire avec la grive. Elle prépare l'oiseau en silence, mais elle ne semble pas vraiment sereine, y’a un truc qui cloche ?

- Je me suis peut être emballée tout à l’heure... J'aimerais vraiment devenir l'une des vôtres et te suivre, mais je voudrais juste m'assurer avant que j'aurais, malgré ma magie, mon indépendance. J'ai toujours été habituée à pouvoir vivre ma vie, et Eirik a toujours respecté ça.. Jusqu’à notre arrivée ici ! Jamais il ne m'avait obligée à être accompagnée pour simplement aller chasser. Rassure moi, tu me colleras pas toujours quelqu'un des que je vais vouloir faire quelque chose ?

Bon elle vide son sac… bien !

- On a déjà intégré des mages. Peu, mais y’en a. la plupart aident en donnant leur expérience de la magie, de comment ils la façonnent, de comment ils l’utilisent. Ils aident aussi à tester de nouvelles runes. Les mages qui sont des traqueurs actifs sont très rares, mais il en a.

Je grave dans ma mémoire tout ce qu’elle fait pour préparer la grive.

- le tout, avec tes capacités, c’est de pas trop la ramener devant la hiérarchie. C’est un peu un secret de Rogvir le Cachotier [équivalentPH du secret de polichinelle] qu’on emploi des mages dans les unités de terrain. Dans la hiérarchie…moins. (Je marque une pause) Globalement la confiance se gagne par l’efficacité et le travail.  Si tu fais bien ton boulot, alors on te fera confiance.

Je marque une nouvelle pause pour rassembler mes idées pour lui expliquer comment fonctionne notre hiérarchie :

- Par contre notre hiérarchie est stricte. Tu peux agir comme tu le veux sur le terrain, mais faire n’importe quoi en opération revient à être mis à pied… quand on a la chance de revenir.

J’ai mon regard rivé au sien. J’y mets suffisamment de sérieux pour qu’elle comprenne que je ne plaisante pas.

- J’ai vu des nouveaux mourir à peine adoubé parce qu’ils se sentaient libre de faire n’importe quoi. Je ne te « collerais » pas toujours quelqu’un mais tu devras travailler avec un Jeger expérimenté pendant un moment pour apprendre les ficèles du métier et une fois déclaré prête, tu mèneras des traques en solitaire, mais tu seras souvent amené faire équipe un ou plusieurs autres Jegers.

La grive commence à sentir diablement bon… Un sourire provocateur aux lèvres, je la charrie gentiment.

- la difficulté pour le mage lambda n’en sera pas vraiment une pour toi : tu sais te servir de tes mains à sentir la bonne odeur de la grive…. Restera à savoir si tu sais te servir de ta tête…

Un bâton passe à trois centimètres de ma tête, mais je marre, et elle aussi pour le coup…


J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Infiltrée du Cam Serarna

Nombre de messages : 3604
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Hally
Infiltrée du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Dans l'ombre de la forêt ... | Mar 2 Déc 2014 - 21:09


Rogvir le Cachotier. Hally voulut rire mais cacha son visage en laissant ses cheveux tomber le long de son visage. Ils avaient des expressions aussi ridicules que les alagaësiens !
Elle reprit son sérieux pour écouter la réponse de celui qui serait bientôt son chef. Elle devrait se la fermer, ne pas crier sur tous les toits qu'elle était magicienne, et bien faire son boulot pour être prise au sérieux - et éventuellement monter en grade ... Il lui expliqua qu'elle ne devrait pas faire ce qu'elle voulait non plus. Forcément, tu rentres dans une guilde, tu suis les régles, cela allait de sois, même pour une espionne !

J’ai vu des nouveaux mourir à peine adoubé parce qu’ils se sentaient libre de faire n’importe quoi. Je ne te « collerais » pas toujours quelqu’un mais tu devras travailler avec un Jeger expérimenté pendant un moment pour apprendre les ficèles du métier et une fois déclaré prête, tu mèneras des traques en solitaire, mais tu seras souvent amené faire équipe un ou plusieurs autres Jegers.

Secrètement, elle espéra que ce Jeger ne serait autre que lui même ... Des traques en solitaire. Cette histoire lui plu, même si elle savait que ça ne serait pas tous les quatre matins. Illui fallait déjà le temps d'être formée, de connaître leurs techniques. 
Un sourire se forme sur ses lèvres. Un sourire qui s'afficha également sur les lèvres de Hally quand elle comprit ce qu'il allait faire.

la difficulté pour le mage lambda n’en sera pas vraiment une pour toi : tu sais te servir de tes mains à sentir la bonne odeur de la grive…. Restera à savoir si tu sais te servir de ta tête… 

En effet, il la charriait. Pour toute réponse elle ramassa un bout de bois qu'elle lui balança dessus. Mais elle rigolait. Elle l'aimait bien, il était drôle. Même pour un ennemi !

- On verra si j'y arrive le jour où je vais devoir te sauver la vie encore une fois !

Elle lui tira la langue. C'était petit, mais il l'avait bien cherché ! Il ne sut à quel point elle lui était reconnaissante de la faire sincèrement rire ...
Elle revint à la conversation d'avant, voulant tout de suite être fixée.

- Et sinon, c'est qui qui me formerait ? Un de tes hommes ?

Ou toi ? Message subliminal pas très discret ... Mais bon, autant savoir de suite si c'est lui qu'il fallait qu'elle se mette dans la poche ou pas !



Merci Maya !
Montrons que nous préférons mourir debout plutôt que de vivre à genou. 
Si la mort vient me prendre aujourd'hui, je suis prête.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1039
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Dans l'ombre de la forêt ... | Jeu 4 Déc 2014 - 15:57


On se paye une bonne crise de rire. C’ets vrai qu’elle m’a sauvé la peau aujourd’hui..  et ça compte pour moi. Elle en profite pour me charrier sur Rogvir le Cachotier


- Ouais ouais vas-y rigole ! (je rétorque en riant) Vous avez bien cette polichinelle qui sait pas tenir sa langue !


Et on se marre de plus belle. Ça fait du bien un bon fou de rire. L’ambiance sur le chantier est tellement à couteau tiré qu’on à du mal à trouver un moment pour vraiment relâcher sa garde. Enfin... y’a bien Harald… mais lui il s’éclate dans ce qu’il fait et est aussi insouciant qu’un môme. Ça ne compte pas… franchement je l'aime bien... elle est drôle, pas conne, dire belle est un euphémisme... et elle est téméraire... je l'avoue, son charme opère... "sorcière va"... je pense en souriant.

- Et sinon, c'est qui qui me formerait ? Un de tes hommes ?
- Un Jeger en vu en particulier… ?

Bon le regard qu’elle m’adresse me crie littéralement : « oui ! toi ! ». je lui répond par un regard mi-provovcateur mi-charmeur et par :

- Aaah... je sais pas... faut me convaincre... C'est j'aime pas trop la paperasse...

On se marre encore un bon coup. Je n’ai aucun doute qu’elle y arrivera. Elle sait survivre en forêt et tirer à l’arc… pour le reste ça sera de l’acquisition de nouvelle compétences et de l’entrainement… c’est dur et insurmontable pour la plupart des gens, mais j’ai confiance, elle à la carrure… largement.

Alors que la grive commence vraiment… mais vraiment à sentir la viande grillé aux herbes, mais elle ne semble pas encore prête. Une question me brûle les lèvres depuis qu’on s’est rencontré. Alors que je la regarde dans les yeux, ses superbes yeux bleus fluctuants… je lui demande :

- Alors … Comment as-tu finis avec Eirik ?


J’avoue que j’ai envi de savoir…


J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Infiltrée du Cam Serarna

Nombre de messages : 3604
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Hally
Infiltrée du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Dans l'ombre de la forêt ... | Ven 5 Déc 2014 - 22:20


Elle était détendue, ce qui la poussa a clairement laisser entendre ce qu'elle voulait ! Lui ! Enfin, comme maître bien sur ... Le ton qu'il prit pour lui dire qu'elle devait le convaincre la fit rire. Ah si ça n'était que ça ! 
Elle decouvrait chez ce Premier Homme un respect auquel elle avait rarement eu droit. Ils avaient tous de grands mots, mais presque tous l'avaient toujours traité comme l'alagaësienne qu'elle était, la forçant à garder ses distances et à rester sur ses défenses. Eirik seulement l'avait traitée en égal - quand ils étaient seuls - mais elle n'avait jamais vraiment rigolé avec lui. Il y avait eu le jeu de la séduction, mais c'était différent. 
Le rire de Korann était contagieux. L'espionne était amusée. Elle appréciait ce moment de détente, et son sourire resta figé sur ses lèvres, même quand Korann lui posa sa question sur Eirik et elle. Cette curiosité, Hally l'attendait à vrai dire. Elle ne sut savoir pourquoi, mais elle savait que ça allait finir par tomber ...
Mais après tout, c'était une bonne question ! Parce qu'il a été le premier un minimum intéressant et utile qu'elle avait réussi à séduire ? Tout à fait, mais elle ne pouvait se permettre de répondre ça ! Toujours souriante, elle haussa les épaules.

- Concours de circonstance j'imagine ! Il doit y en avoir beaucoup des fils de Mastaï qui pourraient me plaire ...

Elle fit une pause en le fixant droit dans les yeux avec un sourire provocateur. Autant entrer de suite dans son jeu ... Puis elle se tourna vers la grive, la tournant un peu. Elle était bientôt prête !

- Mais il a su s'y faire plus rapidement ! Je lui ai appris, ou au moins essayer d'apprendre à tirer à l'arc, lui m'a apporter encore plus de protection, et du réconfort quand j'en avais besoin. 

Il n'y avait pas d'amour envers lui, elle ne savait même pas si elle s'y était attachée. Lui par contre, oui ... La laisserait-il partir pour les Jegers ?

- Il faudra qu'on s'y prenne doucement d'ailleurs pour lui annoncer que je vais intégrer les chasseurs de mages avec toi ... Il n'est au courant de rien sur mon passé, et il risque de ne pas vouloir me laisser partir. Surtout avec un autre homme .. 

Surtout avec un homme qui pouvait lui faire de l'ombre ! Elle laissa la grive pour se retourner vers Korann. Elle voulait qu'il sache que elle, elle s'en fichait de le laisser !

- Il est peut être amoureux lui, ça ne m'étonnerait pas. Tu ne risques pas d'avoir des problèmes d'ailleurs ? Il a une place un peu importante il me semble dans votre armée !

Elle n'avait pas envie d'histoires, elle préférait encore dire que c'était elle qui s'était proposée ! 
Elle remarqua son regard vers la grive, ce qui la fit de nouveau rire.

- T'inquiètes pas, elle est bientôt prête ! Goinfre va !

Elle lui tira la langue, amusée.



Merci Maya !
Montrons que nous préférons mourir debout plutôt que de vivre à genou. 
Si la mort vient me prendre aujourd'hui, je suis prête.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1039
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Dans l'ombre de la forêt ... | Lun 8 Déc 2014 - 21:14


Elle ne finis pas tout à fais sa phrase, mais j’ai compris l’essentiel : il y’a des chance qu’il ne la laisse pas partir avec un homme qui a une réputation bien établie de coureur de jupon comme moi… normal. Y’a pas besoin d’être un génie pour savoir que ce crevard d’Eirik en sait long sur moi maintenant. Peut être pas en fait… sinon il m’aurait pas mis a surveiller sa donzelle…. Raah ! Ce n’est pas cohérent ! Soit il s’est empressé de coller à Katniss le meilleur Jeger comme garde du corps sans penser à rien d’autre, soit il va essayer de tirer profit de la situation pour me mettre es bâtons dans les roues… voire essayer de mettre à la tête des Jegers quelqu’un plus en accord avec ses vues

- Il est peut être amoureux lui, ça ne m'étonnerait pas. Tu ne risques pas d'avoir des problèmes d'ailleurs ? Il a une place un peu importante il me semble dans votre armée !
- Amoureux… oui totalement. Ça se voit à trois kilomètres !

Je répond sur le ton de la boutade. Je ne plaisante que dans le ton…. Elle comme moi le savons. Elle n’a sortit ça que pour la forme. Je suis pas idéaliste et encore moins idiot, il la lâchera pas même s’il perdait un duel… ce type n’est pas amoureux… il est obsédé. Obsédé par elle. Je ne sais pas comment il réagira si elle le quitte pour les Jegers. Elle par contre… elle est matérialiste, pragmatique : elle s’ets mise avec lui pour être en sureté, résultat elle a du avoir droit au titre peu glorieux de pute du général… y pense plus Kor… tu verras quand tu y sera… pour l’instant… la grive…

- T'inquiètes pas, elle est bientôt prête ! Goinfre va !

Elle me tire la langue... je lui tire la langue en retour… autant rentrer dans on jeu :

- Goinfre-toi même !

Puis une idée germe dans mon esprit. Cette idée étire mes lèvres en un sourire espiègle. Ça fera passer le temps avant que la grive ne soit cuite…

- Dis-moi, ô Dame Morfale, me donneras-tu une leçon de tir à l’arc ?


J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Infiltrée du Cam Serarna

Nombre de messages : 3604
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Hally
Infiltrée du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Dans l'ombre de la forêt ... | Mar 9 Déc 2014 - 23:14


Au moins, Korann savait dans quoi il s'embarquait ! Elle devrait trouver la meilleure solution pour attirer le moins d'ennui possible à Korann. Si elle rejoignait les Jegers, elle savait qu'elle pourrait être très utile à sa guilde, mais ça n'était pas pour autant qu'elle voulait que le chasseur ait des problèmes inutiles. Immédiatement, sa propre pensée lui parut totalement illogique ! Pourquoi ne voudrait-elle pas créer d'ennuis à Korann ? Après tout il mériterait vu ce à quoi il consacre sa vie ... Mais non, elle voulait qu'il reste en vie, et en un seul morceaux. Elle se convainc que ça n'était que pour rendre sa mission un peu plus intéressante.

Elle s'amusa à le voir entrer dans son jeu. Ils étaient presque comme des enfants ! Ou des gens en vacance, loin des soucis du quotidien. Avec des rires sincères.

- Dis-moi, ô Dame Morfale, me donneras-tu une leçon de tir à l’arc ?

Elle exagéra son air surpris et toujours sur le ton de la rigolade lui répondit :

- Eh bien mon cher Goinfre, pourquoi pas ! Je serais ravie de pouvoir t'apprendre quelque chose !

Elle fut d'un coup sur ses jambes avec son arc dans les mains. D'un signe de tête elle lui dit de la suivre avec son arc. Elle se place face à des arbres. Le plus proche était à 30 mètres, un autre derrière se tenait à 50 mètres, puis derrière il y en avait plusieurs autres. Hally analysa le coin, les arbres, la place qu'il y avait puis se tourna vers Korann. 
Ce fut à ce moment là seulement qu'elle s'en rendit compte. Le rebelle avait raison, Korann était petit pour un premier Homme ! Elle avait l'habitude quand elle entraînait Eirik a devoir se surélever pour être à sa hauteur -quand ça suffisait ! Korann était plus grand qu'elle, mais il était quand même loin de Eirik ! Elle décida cependant de ne rien dire. Elle imaginais bien qu'il avait du en entendre parler de cette différence de taille ...
Elle se contenta de lui poser une simple question :

- Sais-tu à quelle distance tu sais tirer environ ? En étant sur de toucher ta cible !

Il réfléchit avant de lui répondre une cinquantaine de mètres. Hally fut satisfaite. La plupart des premiers hommes étaient très bon à l'épée ou à la hache, mais pour l'arc ... peut être trop subtil pour eux ! Mais Korann en surpassait beaucoup rien qu'avec ses cinquante mètres ! 

- Montre moi ! Je veux que tu envoies ta flèche au deuxième arbre la bas ! Tu vois là où c'est légèrement plus foncé ? 

Pendant qu'il tirait, elle alla chercher un bout de bois. Elle jeta un coup d'oeil vers lui, il était concentré. Elle se dépêcha donc de transformer la forme du bois pour qu'il devienne un genre d’escabeau. Même s'il savait qu'elle était magicienne, inutile qu'il la voit faire à chaque fois ! Elle le plaça derrière Korann quand il tira. Il toucha le tronc là où elle lui avait demandé. 

- Tu sais viser et tirer c'est bien et la position de tes jambes est assez bonne. Mais franchement, détend toi !! C'est pas une hache que tu tiens, c'est un arc, il faut être plus doux ! Il faudra que tu trouve un autre moyen de me montrer tous tes muscles Korann, il n'y en a pas autant que devraient travailler.

Elle lui lança un sourire moqueur. Même si la vue sur tous ses muscles aussi tendu n'était pas forcément désagréable, cela prouvait combien certains pouvaient se fatiguer pour rien. 
Et en plus maintenant, elle avait une excuse pour toucher ! Elle se mit en face de lui et commença par le haut du corps. Elle posa ses deux mains sur chacune des épaules du guerrier puis caressa doucement jusqu'à qu'il comprenne. C'était beaucoup trop tendu, il devait baisser les épaules un peu, ce qui libéra également un peu la nuque. Elle s'approcha de lui, passa une main derrière son cou.

- Regarde, ça te permettra d'avoir moins mal à la nuque à la fin de chaque entrainement.

Elle avait presque murmuré ces mots. Elle était trop basse pour atteindre le visage du guerrier, mais elle était presque contre sa poitrine, et son visage était levé vers lui. Elle resta deux secondes immobile sans dire un mot de plus, une main sur une épaule, l'autre sur sa nuque, puis s'éloigna un peu. Ses bras s'étaient automatiquement bien placés quand il avait détendu les épaules. Elle passa au torse. Là encore, elle ne comprit pas vraiment pourquoi, mais il était trop tendu. Elle n'arrivait pas trop à savoir si c'était le torse ou le dos. Elle se mit sur son coté et analysa. Elle posa sa main gauche sur les abdos de Korann - un sourire discret de forma sur ses lèvres - et elle effleura le haut du dos avant de finir par la poser au niveau des reins. Elle vit des frissons se former sur son dos, et sentit ses abdos se contracter. 
Bon ok, ce geste qu'elle venait de faire n'avait rien à voir avec la position de l'archer, non, c'était un simple plaisir personnel. Et elle avait visé juste, et trouvé un point sensible de Korann. 
Mais pour le coup, il s'était retendu ! Reprenant son sérieux comme elle pouvait, elle reprit :

- Détend toi Korann, tu n'arriveras jamais à progresser sinon ... 

Mi moqueur, mi sérieux. Puis elle finit son tour en montant sur le bout de bois qu'elle avait sculpté par magie. Elle se tenait donc dans son dos. Elle ne le touchait plus, mais elle se pencha vers son oreille, laissant des mèches caresser son épaule pour murmurer.

- Maintenant, tu vas faire la même chose, mais détendu comme je t'ai dit et avec moi qui te parle à l'oreille. 

Son souffle caressait l'oreille de Korann. Endroit qui pouvait être très sensible pour certains, comme Hally, et très gênant pour se concentrer à tirer ... Un sourire coquin sur ses lèvres, elle continua donc, attendant qu'il tire.

- Vas-y, à toi de jouer, prépare ta flèche, détend toi, vise et tire juste. 

Si t'y arrives ...



Merci Maya !
Montrons que nous préférons mourir debout plutôt que de vivre à genou. 
Si la mort vient me prendre aujourd'hui, je suis prête.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1039
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Dans l'ombre de la forêt ... | Mer 10 Déc 2014 - 18:39


Elle se lève et on fait mon premier tir

- Tu sais viser et tirer c'est bien et la position de tes jambes est assez bonne. Mais franchement, détend toi !! Ce n’est pas une hache que tu tiens, c'est un arc, il faut être plus doux ! Il faudra que tu trouve un autre moyen de me montrer tous tes muscles Korann, il n'y en a pas autant que devraient travailler.
- Plus doux… d’accord…


Je réponds d’un sourire enjôleur, elle répond d’un sourire espiègle. Son regard est mi critique… mi…autre chose… elle se met face à moi. Ses mains viennent caresser mes épaules avec une douceur désarmante. Mes épaules se détendent comme si Katniss les avait ensorcelées… une de ses mains passe derrière mon cou. Je n’ai qu’un mouvement à faire pour l’embrasser, mais je ne peux pas… ce regard… je pourrais me noyer dans l’océan de ce regard bleu en constant remous, me perdre dans les abîmes de se calme trouble…

- Regarde, ça te permettra d'avoir moins mal à la nuque à la fin de chaque entrainement.

J’entends à peine le conseil, chuchoté qu’il est alors mon regard se rive au sien, alors qu’elle doit être à moins d’un centimètre de moi, alors que je ne réponds rien pour ne pas briser le moment, que je ne réponds rien me laisser aller à l’intensité du moment. On reste comme ça… je ne sais pas combien de temps… dans un moment hors du temps. Ma raison me dis de céder de l’embrasser avec toute la fougue de mon âme… mon instinct de ne pas céder de profiter du moment sans le gâcher, de ressentir plus intensément les frissons qui parcours mon corps à chaque fois que ses mains le touche… elle s’éloigne. Mes bras changent de position, je ressens moins la tension de la corde dans mes épaules et ma nuque. Mes muscles se détendent et se contractent au toucher de l’ancienne dragonnière. Ils se détendent et se contractent à mesure que se mains naviguent sur mon torse et mon dos

Elle passe dans mon dos. Sa main gauche vient se oser sur mon ventre pendant que la droite… descend mon dos en l’effleurant… je sus pris d’une série de délicieux frisson… rien a voir avec la position de l’archer… et là elle me ramène sur terre d’une remarque ! Sorcière va !

- Détend toi Korann, tu n'arriveras jamais à progresser sinon ...
- Pour des leçons comme ça,  je veux bien ne jamais progresser …

Je réponds doucement avec sourire complice. Elle s’éloigne et passe dans mon dos. Elle pose quelque chose derrière moi et monte dessus. Elle est dans mon dos, penchée sur mon oreille gauche, une mèche de cheveux tombe mon épaule.

- Maintenant, tu vas faire la même chose, mais détendu comme je t'ai dit et avec moi qui te parle à l'oreille.

Je rebande l’arc…

- Vas-y, à toi de jouer, prépare ta flèche, détend toi, vise et tire juste.

Je détends mes épaules et mes muscles pendant que son souffle chaud caresse mon oreille…et me déconcentre… je tir… et rate ma cible….

Tout en sortant un flèche du carquois je jette doucement ma tête en arrière pour venir lui souffle dans l’oreille, un sourire provocateur aux lèvres :

- je réessaye…


J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Infiltrée du Cam Serarna

Nombre de messages : 3604
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Hally
Infiltrée du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Dans l'ombre de la forêt ... | Jeu 11 Déc 2014 - 0:03


[ Tu sais bien que je suis fatiguée ce soir hein  Razz ]

Il entrait dans son jeu. Et avait l'air d'aimer ça. Et contrairement à quand elle jouait avec Eirik, elle s'amusait aussi. Elle ne jouais plus vraiment la comédie, rendant tout ceci tellement naturel et amusant ... 
Il répondait à toutes les taquineries de la jeune femme. Elle comprenait qu'il aimait, mais il ne faisait rien d'autre. Il devait sans doute se retenir car il restait son futur chef, mais le seul fait qu'il la laisse faire et qu'il réagisse aussi bien donnait envie à la dragonnière de continuer.
Enfin, il tira. Enfin, Hally eut plus l'impression que la flèche venait de s'en aller sans qu'il ai eu son mot à dire, mais en tout cas, elle s'était envolée. Pour tomber à 10 centimètres de la cible !
Elle s’apprêtait à le taquiner quand enfin, il agit pour la première fois. Il pencha son visage en arrière, se retrouvant cette fois, ses lèvres toutes proches des oreilles de Hally. Elle aurait pu se retourner, et le faire taire d'un simple baiser. Il était tellement proche. Elle entendait sa respiration ... Un frisson la parcourut à son tour quand il prononça ces mots :

- je réessaye…

Il se redressa juste un peu, juste assez pour que quand Hally tourna son visage, elle n'ai plus ses lèvres devant elle. Mais elle savait qu'il avait vu le sourire de l'humaine. 

- Jusqu'à ce que tu réussisses ...

Hally s'était entraînée à tirer dans presque n'importe quelle circonstance -à cheval, pendant un combat, sous la pluie, fatiguée ... Mais jamais avec un homme qui essayait de la déconcentrer de cette façon. Elle comprenait que ça pouvait être ... compliqué, de penser à la cible dans l'arbre ! Mais c'est justement ce qui plaisait tant à Hally ! 
Cependant, même s'il était clairement amusé, il obéit. Hally était toujours penchée sur lui, il devait sans aucun doute sentir sa respiration sur sa nuque, et ses cheveux sur sa joue, mais elle ne dit rien. Il visa juste cette fois ci. 
Elle fut satisfaite. Elle hocha la tête et se redressa. Elle lança un "Mieux", avant de s'éloigner et récupérer les deux flèches plantée -la troisième était perdue et elle n'avait pas envie de chercher. Elle prit tout son temps, et quand elle revint, elle lui tendit les flèches. Pendant qu'elle parlait, elle s'approchait de plus en plus près.

- Si tu veux continuer, on vise plus loin. Mais je continue à t'embêter.

Il lui prit les flèches des mains, doucement, laissant traîner ses doigts sur ceux de l'humaine. Ils se dévoraient tous les deux du regard. Cette complicité se transformait ... Hally avait peut être poussé un peu, mais elle ne s'attendait pas à ce qu'ils réagissent tous les deux ainsi, surtout aussi vite. C'est comme si elle avait essayé d'ouvrir une porte qui finalement, était déjà ouverte ...
Mais les deux savaient qu'ils n'avaient pas le droit d'aller plus loin. Et Hally imaginait bien que ce qui se mettait le plus en travers de tout ça, c'était Eirik ! Elle se demanda également pour la première fois si ses origines alagaësiennes le gênerait en quelque chose .. Surement pas, mais qui sait ! 
Elle se disait qu'elle devait lâcher, et continuer comme elle le lui avait dit juste avant. Mais ça ne fut pas sa raison qui reprit le dessus. Non, c'était la grive !! Elle tourna la tête en première vers leur feu et sut que c'était prêt. Puis elle revint vers Korann.

- Ou sinon, la grive est prête ... 

Elle devait partir, elle devait s'éloigner de lui. Elle était une espionne, elle était une dragonnière. Tout ce que cet homme détestait !



Merci Maya !
Montrons que nous préférons mourir debout plutôt que de vivre à genou. 
Si la mort vient me prendre aujourd'hui, je suis prête.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1039
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Dans l'ombre de la forêt ... | Ven 12 Déc 2014 - 18:07


Je l’ai vu sourire, j’en suis sur… elle aussi aime la situation…

- Jusqu'à ce que tu réussisses ...

Au moins c’est clair…elle est toujours penchée sur mon épaule. Ses cheveux noirs continuent de me caresser la joue. Son souffle continue de s’insinuer dans les plis de mon oreille. Je ne suis plus concentré, je ne gère presque plus mon être conscient alors que je suis partagé entre la pulsion sauvage de lâcher l’arc, de l’attraper et de l’embrasser à pleine passion et l’idée de ne pas reculer devant le défi qu’elle m’avait lancé… au dernier moment, juste avant de lâcher ma deuxième flèche, je lui vole un petit porte bonheur : je remet le coup de pencher le tête en arrière mais au lieu de chuchoter je lui souffle doucement dans l’oreille. J’ai droit à un petit regard « ah tu veux jouer à çà… » Aussi enjôleur que provocateur… Tout en ramenant ma tête pour tirer…. J’effleure du bout des lèvres sa joue. Ça la fait doucement frissonner.

Je me détends et laisse l’instinct fonctionner au lieu de l’esprit. Elle s’est mise à souffler cette fois, un filet doux et continu pour me pousser à la déconcentration…. Comme si elle n’en était pas déjà une suffisante…

Je lâche ma flèche, je le sens presque voler vers sa cible alors que Katniss continue de souffler dans mon oreille un sourire mi coquin, mi espiègle aux lèvres… la flèche touche sa cible.

- C’est mieux !

Elle part chercher les flèches. Je l’avoue, je la suis du regard, incapable de détacher mes yeux de cette femme au caractère bien trempé… elle revient avec les flèches.

- Si tu veux continuer, on vise plus loin. Mais je continue à t'embêter…
- Je gagne quoi si je réussis ?



Elle me les tend, je les prends en laissant mes doigts caresser les paumes de Katniss. On ne peut pas vraiment aller plus loin, pas tant qu’Eirik aura la possibilité d’agir. Je me plonge ans son regard bleu… on est là à se dévorer l’un l’autre du regard. Durant tout l’échange j’ai vu ces yeux bleus pétiller d’espièglerie… je crois savoir ce que je gagnerais… puis elle détourne le regard vers le feu. Ouais, ouais vas-y fais moi poireauter tien, ce n’est que partie remise…

- Ou sinon, la grive est prête ...
- Donc la question est : entre toi et la grive… la quelle des deux je dévore en première ?

Je lui réponds avec un sérieux qui est tout ce il ya de plus simulé. Je ne peux pas impliquer de cette manière, pas avec un future jeger, pas avec une personne que j’aurais peut être sous mon autorité… Vaut mieux repartir sur la franche camaraderie…

- goinfre va !
- Oui goinfre ! j’assume moi madame !



Que je déclare en riant On s’installe de nouveaux sur les rondins qui nous ont servit de siège jusqu’ici. Et là, une question me vient…

- pourrais-tu me parler des dragons ?


J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Infiltrée du Cam Serarna

Nombre de messages : 3604
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Hally
Infiltrée du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Dans l'ombre de la forêt ... | Ven 12 Déc 2014 - 19:18


- Donc la question est : entre toi et la grive… la quelle des deux je dévore en première ?

Hally frissona. Elle savait que tous les deux resteraient sages, qu'ils n'oseraient pas aller plus loin, mais elle sentit tout de même une boule dans son ventre après la réponse de Korann. Elle se retenait, mais elle avait du mal ...
Que lui arrivait-il ?? Elle était espionne pour la Cam Serarna, les rebelles, et elle était face à un Premier Homme qu'elle devrait vouloir mort ! Au lieu de ça, elle se retenait de l'embrasser !! 
Elle s'en voulait, elle ne comprenait pas, et espérait sincèrement que ça lui passerait. Qu'elle ressentait cela juste parce qu'elle passait un bon moment dans les bois, seule avec lui, à apprendre à le connaitre qui la rendait ainsi ... C'est vrai qu'elle se sentait bien avec lui, elle n'avait plus l'impression d'être au "travail" à essayer de récolter un maximum de renseignement, à se faire passer pour quelqu'un d'autre. Oui, c'était ça qui la rendait aussi ... faible ! 
Elle détestait ce mot, elle avait tellement honte au fond d'elle même de l'avoir été avec Wird. Elle ne voulait plus jamais connaître ce sentiment ...
Elle lui fut reconnaissante de reprendre un air joueur. Même si sa boule était toujours là, même si son envie de rester ici dans cette forêt seule avec lui ne disparaissait pas, ils pouvaient reprendre une discussion normal. Elle avait joué, elle avait perdu, se faisant prendre dans son propre jeu de séduction ...
Ils revinrent vers le feu. Elle se pencha pour retirer l'oiseau du feu. C'était prêt. Mais elle stoppa son geste, d'un coup surprise par la question que Korann venait de lui poser. 
Il ne voyait pas ses yeux, mais en un clin d'oeil, il avait fait disparaître toute la joie qui s'y trouvait. Eluna. La seule pensée vers sa dragonne réussissait à la rendre triste. Son âme soeur. 
Sans répondre ni se retourner, elle reprit son geste. Elle se redressa avec la grive qu'elle posa sur le bout de bois, lui faisant signe d'en prendre. Instinctivement, elle se frotta les mains, s'attardant sur sa marque. 

- Les dragons ...

Sa voix s'était cassé. Elle devait se reprendre. Elle se lacha les mains, et l'air de rien lui demanda :

- Tu veux savoir quoi sur eux ?
- Tout.

La réponse ne s'était pas faite attendre. En tant qu'ancienne dragonnière, elle devait en savoir des choses. En tant que dragonnière, elle en savait, effectivement !

- La plupart des dragons que j'ai connu sont des dragons liés, pas sauvage. On dit que les sauvages sont plus grand, plus dangereux. Mais les liés peuvent faire preuve de cruauté aussi, ils sont de redoutables combattants. Et le fait qu'ils soient entraîné avec leur dragonnier les rend à mes yeux encore plus incroyable. Quand on devient dragonnier, on nous entraine bien sur à la magie, et au combat, mais surtout, on nous apprend à vivre à deux. Car à deux, nous formons un seul et même être, une seule âme. 

Hally avait ses yeux vers Korann, mais elle ne le regardait plus. Elle se revoyait dans ses premiers mois avec Eluna. Si pour elle se retrouver avec quelqu'un d'autre dans sa tête avait été un pur plaisir, elle pouvait comprendre que pour d'autre, c'était différent. 
Elle continua, voyant devant ses yeux sa vie de dragonnière défiler.

- Un dragon certes, c'est un gros reptile volant, mais surtout, c'est un être magique doué d'intelligence. Les animaux, quand on les chasse, ils fuient, ils apprennent à se cacher. Un dragon lui, s'il sent qu'il ne pourra prendre le dessus, il peut fuire, mais il ne se cachera pas, il réfléchira à comment se venger, il sait ce que c'est la stratégie de combat ! Et ils sont tous tellement fiers ... 

En commençant par Eluna ! Ah combien de fois la dragonne blanche avait répété à son humaine que du sang royal coulait dans ses veines ? Cela amusait Hally sans sa relation avec la dragonne, mais elle savait que si un dragon était piqué au vif, ils feraient tout pour se venger. Certains plus que d'autres ...

- Ensuite il y a leur magie. Ils peuvent communiquer par esprit seulement depuis le pacte qui peut lier des dragons à des bipèdes, mais leur feu était là avant. Leur feu est magique, c'est pourquoi au début, ils ne peuvent la contrôler, il faut qu'ils apprennent. D'abord leur corps doit être capable de supporter une flamme, ce qui demande quelques mois, puis quand c'est bon, ils doivent apprendre à doser en quelque sorte. Mon dragon par exemple n'a jamais su contrôler le peu de flamme qu'il arrivait à cracher.

Elle se tut. C'était un mensonge, mais une ancienne dragonnière ne pouvait parler de dragon sans parler du sien. Et Hally elle même était tellement bouleversée de parler ainsi de ces magnifiques créatures que le gêne de Katniss fut très bien joué. 

- Par contre, ils ne pratiquent pas la magie comme les mages le font, avec l'ancien langage et tout. Ils pourraient apparemment l'utiliser sans le contrôler d'une façon totalement spontanée sous le coup de très fortes émotions. Les dragonniers qui ont été témoins de ce genre d'événement le disent tous : c'est absolument incroyable.

Eluna n'avait réussi à réveiller son pouvoir une seule fois : pour protéger ses œufs. Mais cela l'avait rendue tellement faible qu'elle avait avoué à Hally qu'elle n'était pas pressée de renouveler l’expérience ! Hally décida de garder cette information pour elle. Inutile de dire à un chasseur de mage que les dragons se retrouvaient faible après avoir utilisé leur magie ...

- Sinon le reste tu dois savoir. Qu'ils ne cessent jamais de grandir même si avec l'âge la croissance ralenti, on en trouve de toutes les couleurs sans savoir pourquoi, que souvent leur queue est aussi dangereuse que leur gueule ...

Elle réflechit, mais ne voyait rien d'autre à dire. Elle aurait pu bien sur en parler pendant des heures, lui raconter toute sorte de chose sur ces créatures, mais elle préférait qu'il pose des questions avant de continuer. D'un geste de la tête, elle lui fit comprendre qu'elle avait fini. S'il avait des questions, elle était lancée !



Merci Maya !
Montrons que nous préférons mourir debout plutôt que de vivre à genou. 
Si la mort vient me prendre aujourd'hui, je suis prête.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1039
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Dans l'ombre de la forêt ... | Ven 12 Déc 2014 - 22:34


Sa voix se casse. Mais elle répond.

- Tu veux savoir quoi sur eux ?
- Tout.

la voix à moitié brisée, elle se lance dans on explication. je regrette immédiatement d'avoir poser la question. Bravo Kor… quel con tu es ! on avait un moment sympa et tu l’as pété.

J’écoute attentivement son explication. J’ai déjà étudié les dragons, j’ai déjà mémorisé une part de ce qui est connue sur leur anatomie, leur capacité… mais je n’ai jamais entendu parler de dragon qui faisait de la magie. Pour ce que j’en comprends, il s’agit plus d’un reflexe inconscient… je grave dans ma mémoire tout ce qu’elle dit sur eux.

Bon que les dragons soient intelligent… l’Umetteling Jeger s’en doutait, surtout après mon accrochage avec un mâle sombre. Une bonne part de nos hypothèse ont été vérifié, entre autre celle qui prêtait aux dragons des comportements stratégique. Là j’ai des informations de première main. Ça va servir

Qu’ils soient doté de fierté était par contre une révélation ! On pourrait se servir de ça contre eux à l’avenir.

Elle se tait. A son regard elle attend la prochaine question… Un peu comme on attend une claque. Claque que je n’assènerais pas ! Elle est nostalgique de cette époque et quelque part… une part de moi la comprend… je n’ai pas envi de la faire souffrir, les dieux savent pourquoi, je pourrais faire souffrir pour moi que ça pas mal de gens de sa catégorie… mais pas elle… alors que je devrais le souhaiter rien que par son passé… mais non ! Car le passé est le passé et elle s’est emparée de son futur ! Et ça c’est digne de respect ex dragonnière ou pas ! Morceau de grive posé sur un pain de voyage et lui dis :

- Désolé d’avoir amené ça sur le tapis.

Elle le prend. Je me coupe un morceau et goûte… woaaaaah ! C’est délicieux

- Y’a-t-il quelque chose que tu voudrais savoir ?


J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Infiltrée du Cam Serarna

Nombre de messages : 3604
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Hally
Infiltrée du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Dans l'ombre de la forêt ... | Ven 12 Déc 2014 - 23:26


Il l'avait écoutée sans l'interrompre, intéressé, mais il ne posa aucune question. Mieux, il paraissait presque désolé. Il ne se rendait pas compte de ce qu'être dragonnier signifiait, et encore moins de perdre son dragon. Hally ne l'avait pas perdu, mais cela faisait près de six mois qu'elles étaient séparées, et rien que cela lui coûtait ... Cependant, il respectait sa tristesse, il n'essaya pas de changer le sentiment de Hally.
Elle ne s'en était pas rendue compte, mais elle avait recommencer à caresser son Gedwei Ignasia. Elle leva la tête vers Korann seulement quand il s'excusa. Elle leva les sourcils, presque reconnaissante pour cette phrase. 
Elle lui sourit tristement.

- Ne t'en fais pas, même sans tes questions, j'y pense tout le temps. Mon dragon était une partie de moi même, depuis je ne suis plus la même. C'est comme s'il me manquait une partie ...

Elle baissa de nouveau les yeux sur sa trace, et sans savoir pourquoi sourit à sa vue. Elle était heureuse d'avoir pu le montrer à Korann. Il l'avait acceptée en tant qu'ancienne dragonnière. Peut être pourrait-elle un jour lui avouer la vérité ... 
Il lui tendit une part de sa grive qu'elle accepté avec plaisir. Ca sentait bon ! Et vu ses yeux quand il gouta, ça paraissait bon ! Elle éclata soudain de rire, pendant qu'il lui proposait de poser à son tour une question. Korann avait l'air d'être satisfait par tellement de petites choses quotidiennes ! Hally aimait cette simplicité.
Quand elle se calma elle goûta à son tour et comprit que les baies qu'ils avaient ramassé avaient donné un goût particulièrement doux qui s'était bien rependu dans la viande. 
Puis elle en revint à lui. C'était le moment parfait pour oser parler de ce qu'elle avait remarqué :

- Eh bien, il y a bien une chose. Tout à l'heure, quand les rebelles sont venus, ils ont fait remarquer quelque chose que j'ai également constaté quand je t'ai fait tirer ... J'ai eu l'opportunité de cotoyer pas mal d'enfants de Mastaï, mais peu étaient aussi ... petits que toi.

Elle regretta sa phrase des qu'elle fut prononcée. Elle avait voulu lui dire ceci avec tact, sans qu'il se sente insulté, mais elle sentait bien que c'était raté. Elle essaye de se rattraper immédiatement.

- Non je suis désolée, je n'aurais pas du dire ça, oublie tu veux ... Ca ne me ...

Elle ne put finir sa phrase. Gênée, elle avait tourné la tête, mais elle sentit des doigts se poser sur son menton et lui tourner la tête vers Korann. 
La boule dans son ventre revint quand elle vit qu'il lui souriait gentiment. Il était tellement différent de ce qu'elle avait imaginé des chasseurs de mages ...



Merci Maya !
Montrons que nous préférons mourir debout plutôt que de vivre à genou. 
Si la mort vient me prendre aujourd'hui, je suis prête.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1039
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Dans l'ombre de la forêt ... | Dim 14 Déc 2014 - 0:28


Elle s’excuse puis s’interromps et détourne la tête de honte. Je ramène doucement sa tête vers moi et lui sourie avec douceur. Elle affiche une expression désarmée. Je me penche pour pouvoir murmurer à son oreille :

- Je vais te confier un secret : mon frère me piquait toujours ma soupe quand j’étais môme…

Je me redresse. Elle ne dit rien, ne fais rien, comme si elle était coincée pendant deux secondes… avant de s’écrouler de rire. Elle rit à s’en tenir les côtes. Je lui évite de basculer en arrière lui passant le bras en travers du dos. Son rire est contagieux et me gagne rapidement !

On reste à rire comme ça pendant un bon moment avant de réussir à reprendre.

- Aller ! maintenant la vraie raison !
- Très bien…

Bizarrement je ne parle jamais de ça, mais avec elle j’ai l’impression que je peux avoir confiance…

- Disons que je n’ai pas hérité des traits physiques de mon père… mes frères ont hérité de la taille et de la carrure de notre père, et ma sœur et moi avons hérité d’une plus petite taille mais de la ténacité de notre mère.

Elle me regarde en biais. Je réponds par un sourire :

- Ma mère vient de ces terres. D’une famille de la « haute noblesse léonienne ». Elle n’est pas bien grande ni très large d’épaule… mais elle à un caractère qui peut faire plier des guerriers qui la dominent de deux têtes !


J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Infiltrée du Cam Serarna

Nombre de messages : 3604
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Hally
Infiltrée du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Dans l'ombre de la forêt ... | Dim 14 Déc 2014 - 15:11


Pendant un petit instant, elle se demandait s'il se moquait d'elle. Puis finalement, elle décida que même si c'était le cas, elle ne pourrait s’empêcher de rire. Elle s'attendait si peu à cette réponse, qu'une rire clair et joyeux sortit de sa gorge. De la soupe ! Ah si cette légende était vraie, elle même serait bien plus grande qu'une alagaësienne moyenne ... Ses parents avaient rarement eu les moyens de payer quelque chose d'autre que les légumes du potager, et voila que maintenant, elle se faisait souvent dépasser par la plupart des alagaësiennes !
Elle le bouscula doucement puis demanda la véritable raison. Il devait y en avoir une autre, forcément. Même si Hally sentait qu'il n'était pas trop à l'aise, il parla. 

- Ma mère vient de ces terres. D’une famille de la « haute noblesse léonienne ». Elle n’est pas bien grande ni très large d’épaule… mais elle à un caractère qui peut faire plier des guerriers qui la dominent de deux têtes ! 

Au début, elle eut du mal à comprendre. Pourtant, la phrase était bien claire. Haute noblesse léonienne, c'était pas compliqué à comprendre ! Mais Hally s'y attendait si peu ...
Aujourd'hui, elle savait qu'on trouvait des couples hybrides, et donc des enfants nés d'une union d'un ou une alagaesienne avec un enfant de Mastaï ... Mais Korann, même s'il n'avait pas du atteindre ses trente ans, il avait déjà passé la vingtaine ! Les Premiers Hommes étaient présents en Alagaësia depuis tellement longtemps ... Elle s'e voulait, elle, espionne, de n'avoir jamais rien remarqué, jamais rien entendu. Elle avait cette impression désagréable d'être passé à côté de quelque chose de beaucoup trop important, et qu'en quelques sortes, c'est à cause de son travail mal fait que tout le pays en était là aujourd'hui, et elle, loin de son fils.
Elle voulait en savoir plus. Comment une alagaësienne avait-elle pu finir dans leur pays ?

- Mais ... tu as quel âge ? C'est ta mère qui est arrivée chez vous, ou ton père qui l'a, comment dire ... trouvée en Alagaësia ? Je ne savais pas que vous étiez présent depuis si longtemps !

Y'avait-il beaucoup de sang mêlés dans leur communauté ? Hally s'attendait à beaucoup de chose, mais pas cela ... Qu'est ce qui avait mené cette femme à avoir des enfants avec une Premier Homme ? Le viol ? Non, Hally en doutait. L'amour ? Possible ... Mais cette femme savait-elle ce que son nouveau peuple faisait à son ancien ? Les haïssait-elle au point de vouloir les habitants de son pays d'origine asservis pas le Premier Empire ? 
Hally se rendait compte tout à coup du rôle qu'elle était en train de jouer ... Une femme qui renie ses origines, qui pourrait passer pour une traîtresse. 
Elle commençait à voir Korann d'un autre oeil également. Cela devait se savoir dans son pays qu'il n'était qu'à moitié Premier Homme ... il avait du l'entendre plus d'une fois, en souffrir, même si l'humaine était certaine qu'il ne l'avait jamais laissé voir. 

- Est-ce que ... est-ce que c'est pour ça que tu m'acceptes ? Je veux dire, d'habitude j'ai droit à plus de remarques, plus d'insultes, et on me prend de haut. Il y en a des enfants de Mastaï qui m'acceptent, mais on peut pas dire que ça soit la majorité !



Merci Maya !
Montrons que nous préférons mourir debout plutôt que de vivre à genou. 
Si la mort vient me prendre aujourd'hui, je suis prête.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1039
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Dans l'ombre de la forêt ... | Dim 14 Déc 2014 - 18:30


- Mais ... tu as quel âge ? C'est ta mère qui est arrivée chez vous, ou ton père qui l'a, comment dire ... trouvée en Alagaësia ? Je ne savais pas que vous étiez présent depuis si longtemps !
- J’ai environ 25 ans. Ma mère a été vendue à un marchand de mon peuple pour pouvoir couvrir une dette de jeu pour ce que j’en sais, elle devait avoir 19 ans. Mon père l’a acheté pour les tâches ménagères à l’époque. D’après ce qu’il m’a raconté, elle était une vraie furie, au point que ça a fini autant par séduire mon père autant que l’énerver. Il en a fait une femme libre un peu avant que l’esclavage domestique soit abolit. Ils ne parlent pas de ce qui s’est passé ensuite mais ils se sont mariés deux mois plus tard.

Son regard m’indique sa confusion. Elle ne sait plus trop sur quel pied danser avec moi. Je marque une nouvelle pause et ressert un morceau de grive. Je bois une goulée d’eau fraîche à la gourde. le passé est derrière moi, j'ai grandis, maturé, je ne suis plus le même homme qu'il y'a huit mois.

- Est-ce que ... est-ce que c'est pour ça que tu m'acceptes ? Je veux dire, d'habitude j'ai droit à plus de remarques, plus d'insultes, et on me prend de haut. Il y en a des enfants de Mastaï qui m'acceptent, mais on ne peut pas dire que ça soit la majorité !
- Est-ce que je t’accepte parce que j’ai une part de mon sang qui est alagaesien ? non.

Je lui laisse une seconde pour digérer la réponse. Mes yeux sont rivés aux siens, je lui souris de toute mes dents et lui passe le bras autour des épaules :

- Je ne t’accepte pas à cause d’un quelconque lien à cette terre ou une autre connerie du genre. L’estime d’autrui n’est pas une question de race, de peuple ou de lieu de naissance. Je t’accepte parce que tu es toi et que je t’aime bien.


J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Infiltrée du Cam Serarna

Nombre de messages : 3604
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Hally
Infiltrée du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Dans l'ombre de la forêt ... | Dim 14 Déc 2014 - 22:16


Ils se sont marié deux mois plus tard. L'amour ... Cet homme avait du être bon avec son esclave. Et la réponse toute simple de Korann ne la surprit pas. Non, ça n'était pas parce qu'il était aussi à moitié alagaësien qu'il l'acceptait. C'est parce qu'il avait été élevé dans le respect, et surtout, dans l'ouverture d'esprit. Na pas juger les autres au premier coup d’œil, toujours leur donner une chance.
Ce fils de Mastaï était réellement unique. Elle aurait plus de mal à le tuer elle même ...

Je ne t’accepte pas à cause d’un quelconque lien à cette terre ou une autre connerie du genre. L’estime d’autrui n’est pas une question de race, de peuple ou de lieu de naissance. Je t’accepte parce que tu es toi et que je t’aime bien.

Non, finalement, elle n'aurait pas du mal à le tuer elle même ... Elle ne pourrait tout simplement pas le tuer. Elle le savait, parce que ce qu'elle venait d'entendre lui faisait étrangement plaisir, et qu'elle ne put s’empêcher de répondre ceci :

- Tant mieux, parce que je t'aime bien aussi !

Il venait de passer ses bras autour de ses épaules, elle accompagna donc sa phrase d'un mouvement d'épaule pour se rapprocher de lui et laissa échapper un rire presque enfantin. A les voir ainsi, discuter et rigoler, on n'aurait pas dit qu'on était en présence de deux tueurs expérimentés !
Elle resta blottie contre lui quelques secondes. Puis tourna la tête vers lui, déposa un léger baiser sur sa joue avant de se lever d'un coup. Joyeuse. 
Elle regarda la grive, puis Korann.

- Tu peux la finir si tu veux, je n'ai pas faim moi. Ca te dit après qu'on aille se promener après. J'ai envie de me dégourdir les jambes !

Elle voulait profiter un maximum de cette forêt, et de cette agréable journée avec Korann, avant que la réalité de la rattrape ...



Merci Maya !
Montrons que nous préférons mourir debout plutôt que de vivre à genou. 
Si la mort vient me prendre aujourd'hui, je suis prête.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1039
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Dans l'ombre de la forêt ... | Mer 17 Déc 2014 - 20:51


J'ai peu être réagit un peu fort...  on peut pas dire que je sois un modèle de diplomatie mais en fait non. elle se rapproche en même temps que je passe mon bras autour de ses épaules.

- Tant mieux, parce que je t'aime bien aussi !
- j’aurais du m’en douter...

je répond, rieur. Elle se laisse aller à un petit rire en blottissant contre moi. On reste comme ça un moment. Je pourrais rester comme ça pendant longtemps et ce n’est pas l’envie qui me manque…

On discute et on plaisante pendant encore un bon moment, parlant de tout et de rien. Puis ça vient tel quel, elle dépose un léger baiser sur ma joue, de manière complètement spontanée…  l’espace d’un instant je m’en veux d’être aussi bien, mais ça se dissipe vite. Elle, son énergie revenue au grand galop

- Tu peux la finir si tu veux, je n'ai pas faim moi. Ça te dit après qu'on aille se promener après. J'ai envie de me dégourdir les jambes !
- Non j’ai plus faim. Et puis t’as raison, Allons marcher !


Je me lève à mon tour. On remballe la grive. on pourra toujours s'en faire un petit morceau un fois qu'elle sera froide.On éteint le feu, pas besoin de le laisser allumer à moins de vouloir déclencher un incendie, et on y va.

Elle m’a volé un baiser tout à l’heure… et m’a donné une petite idée, j’ai envi de jouer pour le coup … mais pas maintenant. Pour l’instant on discute, on plaisante tout en marchant. Errer au hasard des arbres dans la forêt à ça d’agréable qu’on s’éloigne du monde et des soucis.

Et sans prévenir, je la prends doucement par la taille et l’adosse à un arbre. Je plonge mon regard dans le sien, laissant doucement monter l’intensité du moment…avant de  lui dépose un baiser sur la joue… et de m’éloigner aussi sec de deux pas, un sourire à la fois joueur et charmeur :

- Tu l’as cherché…

je m’éloigne encore un peu...


J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       


Dernière édition par Korann le Mer 17 Déc 2014 - 23:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Infiltrée du Cam Serarna

Nombre de messages : 3604
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Hally
Infiltrée du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Dans l'ombre de la forêt ... | Mer 17 Déc 2014 - 22:00


Non, il n'oserait pas !
Mais elle en était pas si sur ... A travers son cuir, elle avait senti sa main se poser sur sa hanche et la mener jusqu'à un arbre. Et maintenant, incapable de faire le moindre mouvement, elle laissait le regard de Korann plonger dans le sien. 

Non, il n'osera pas !
Il ne bougeait pas, sa tête baissée vers son visage. Une mèche tomba sur le front de Korann. Elle aurait voulu le replacer derrière son oreille, l'idée même de poser sa main sur son visage la tentait, mais plus aucun muscle ne lui répondait. Elle qui ne craignait jamais le froid ou la chaleur ... Pourtant, elle commençait à avoir chaud. Et sa boule dans le ventre ne cessait de grossir !

Peut être bien qu'il osera en fait !
Après un temps qui parut interminable à Hally, il commença à s'avancer. Et à mesure qu'il avançait, le coeur de Hally battait de plus en plus fort, ses yeux s'ouvraient de plus en plus, et ses muscles se tendaient encore plus !
Elle ne bougeait pas. Elle avait rarement eu aussi chaud !

Mais quand sa mèche chatouilla le nez de Hally, ce fut parce que Korann l'avait embrassé sur la joue. Elle eut à peine senti ses lèvres sur sa peau qu'il était déjà deux pas devant elle, affichant un sourire presque provocateur. 

- Tu l’as cherché…

Sa voix était grave, douce, et joueuse. Hally se mordit les lèvres en le regardant. Elle se retenait d’éclater de rire pour relâcher la tension. Mais elle n'avait pas le droit de se détendre entièrement. Elle devait continuer à se retenir, elle devait rester là où elle était, et ne pas lui sauter dessus, comme son corps tout entier le lui demandait.
Si elle avait été sage, elle aurait même proposé de rentrer de suite. Pour mettre un terme à tout ça. Elle ne savait pas comment ils allaient faire pour tenir encore ... 
Mais Hally et la sagesse ... Et puis cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas pris autant de plaisir à jouer ainsi à flirter avec un homme. 
Les lèvres toujours pincée, elle pencha la tête et sur le même ton que lui répliqua :

- Mais je ne suis pas certaine d'avoir trouver ce que je cherchais vraiment ...

Elle passa ses mains derrière son dos et s'appuya dessus. Certes son corps lui criait d'aller vers lui, de se mettre sur la pointe des pieds et de l'embrasser, mais elle ne devait pas le faire. S'il devait se passer quelque chose, c'est lui qui ferait le premier pas. Il avait sans doute plus de raisons qu'elle de ne pas agir, elle ne voulait pas qu'il craque et ait des problèmes juste parce qu'elle avait voulu s'amuser. S'il pensait qu'il pouvait passer au dessus des problèmes que leur rapprochement apporterait, il agirait comme il voulait.
Entre temps, elle préférait lui laisser le choix. Hally qui ne voulait pas créer de problèmes à un Premier Homme chasseur de mage .. On aura vraiment tout vu en Alagaësia !



Merci Maya !
Montrons que nous préférons mourir debout plutôt que de vivre à genou. 
Si la mort vient me prendre aujourd'hui, je suis prête.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1039
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Dans l'ombre de la forêt ... | Sam 20 Déc 2014 - 19:40


- Mais je ne suis pas certaine d'avoir trouver ce que je cherchais vraiment ...
- Tu trouveras… mais pas aujourd’hui…

Je marque une pause. Je me retiens avec la plus grande difficulté de ne pas franchir les deux pas qui me séparent d’elle pour glisser ma main dans la sienne et l’embrasser


Je ne demande pas mieux qu’elle trouve ce qu’elle veut… mais j’ai un émissaire qui me buterait si je touchais à l’objet de son culte. Je pourrais défier ce pauvre con autoritaire en duel, pour elle mais pour quoi ? Une amie avec qui plaisanter ? Une femme à aimer ? Une recrue à intégrer ? J’ai presque envi de rayer la première option d’emblé, vu comment son regard m’attire, me captive… stop Kor… tu risque d’être aussi son futur tuteur  et son supérieur hiérarchique ! je lève les yeux au ciel… les jours se raccourcissent ces derniers temps…

- Rentrons au camp. Le soleil à bien tourné. Les patrouilles de jours vont bientôt finir je vais avoir le rapport de mes gars a écouter.

Pauvre excuse s’il en est… mais il me faut une excuse pour prendre un peu de distance, un peu de recul sur ce m’arrive, sur ce qui nous arrive… elle approuve, avec un mélange de déception et de soulagement. … et puis merde ! Je me rapproche doucement, glisse ma main dans son dos, trouvant la sienne avec facilité, ses doigts serrant ma main dans la sienne. Je descends doucement.

Le baiser ne dur qu’un petit instant. Petit instant remplis de promesses. Ses lèvres ont le goût du printemps qui vient, j’ai l’impression de voyager vers une contrée nouvelle. Je dois lutter pour conserver notion du temps et du monde  qui m’entoure, pour m’arracher à elle et revenir dans le monde réel.

On ne peut pas céder maintenant… si on a joué avec la limite, on le faisait sans avoir trop envi de passer cette frontière. J’ai dépassé les bornes, je n’aurais pas du…. C’est fait, c’est fait. En règle général, je ne inquiéterais pas d’un baiser s’il ne risquait pas de mener plus loin dans un contexte ou relâcher sa garde pourrait conduire à la mort, de la main de l’ennemi, ou de celle d’Eirik.

On revient au camp. Si l’ambiance de flirt est retombé, on est repartit sur de la franche camaraderie. On sort de la forêt au crépuscule. Eirik nous y attend. Alors que je ris d’une vanne très bien placée de Katniss il nous déboule dessus…


J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Infiltrée du Cam Serarna

Nombre de messages : 3604
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Hally
Infiltrée du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Dans l'ombre de la forêt ... | Mar 23 Déc 2014 - 18:20


- Rentrons au camp. Le soleil à bien tourné. Les patrouilles de jours vont bientôt finir je vais avoir le rapport de mes gars a écouter.

Son ton ne fit que confirmer sa phrase précédente. Il n'en avait aucune envie, mais il devait rentrer. Il n'avait aucune envie de lui résister, mais il le devait aussi. 
Ce fut au moment où elle se disait qu'il était un bon chef que d'un coup, sans donner aucun signe, il s'approcha, glissa une main dans le dos de Hally et l'embrassa. Ce fut tellement inattendu que Hally, même si elle l'avait voulu, n'aurait pas pu l’éviter. 
Hally sentit sa boule soudain comme exploser dans son ventre. Toute la tension qu'elle retenait depuis une bonne partie de la journée venait soudain de se détendre. Et ele avait de nouveau très chaud !
Elle lui rendit instinctivement son baiser, laissant sa main libre glisser de son dos au visage du Premier Homme. Sous ses doigts elle caressa doucement cette barbe naissante qu'elle aimait tant chez lui, pour remonter jusqu'à ses cheveux. 
Le baiser lui parut trop court quand Korann s'éloigna aussi vite qu'il s'était approché. Mais Hally n'en demanda pas plus. Elle comprenait très bien ce qu'il ressentait, et ne voulait surtout pas empiré leur cas à tous les deux. Elle se contenta de lui sourire gentiment et de le suivre. 

Ils redescendaient doucement à la réalité, ne parlèrent pas une seule fois de ce qu'il venait de se passer. Ils rigolaient comme deux vieux amis. Tandis que l'un pensait avoir sorti la blague la plus médiocre, l'autre renchaînait sur pire. 
Hally était loin d'imaginer à quoi devait ressembler la scène ... Un home torse nu, rigolant franchement avec une femme les yeux pétillants de joie. Avec une hache qu'elle n'avait pas à l'allé ! Pas étonnant que d'un coup, elle voit Eirik s'avancer vers eux, les fusillant clairement des yeux. Hally lança un regard vers Korann juste avant qu'il ne leur saute quasiment dessus. Il avait repris son sérieux, prêt à faire face à un autre guerrier Mastaï.

- La chasse a été bonne ?

Sans le ton clairement de reproche, et ses yeux rivés sur Korann, la phrase de l'amant de l'espionne aurait pu être gentille ... Mais là, Eirik marquait son territoire, rappelait à Korann à qui elle appartenait. Et cette réaction déplu totalement à Hally qui ne laissa même pas à Korann le temps de répondre. Les sourcils froncés, elle posa une main sur le bras d'Eirik pour qu'il la regarde.

- Oui Eirik, la chasse a été bonne. 

Jouer la jeune fille innocente et naïve était tellement facile ... Après lui avoir fait comprendre qu'elle n'aimait pas sa réaction, elle lui sourit doucement pour continuer :

- Nous avons été attaqués par des rebelles, Korann m'a sauvée la vie.

Remercie le au lieu d'essayer de le tuer avec ton regard imbécile ! La Katniss de Korann lui plaisait plus à jouer que celle d'Eirik, vraiment !
D'habitude, elle savait que Eirik se calmerait, qu'il ferait preuve d'intelligence, mais là, il se sentait clairement en danger ... et pour cause ! Il faisait des allés et retour entre l'alagaësienne et le Jeger, sans savoir quoi dire. Puis il trancha :

- Katniss, sois gentille repart à la tente. Et donne moi ça, ça n'est pas pour toi.

Il voulut lui prendre la hache des mains. D'un reflexe presque trop rapide, mais surtout brusque, elle s'éloigna de lui pour se coller presque à Korann. Elle le fusilla à son tour du regard. 

- Je vais à la tente, mais ça, je garde !

Et elle partit. Elle aurait voulu saluer Korann, mais elle était trop enervée. Elle voulait simplement s'éloigner de Eirik, et esperait qu'il rentrerait le plus tard possible. Sa journée avec un autre Premier Homme lui avait donné un aperçu de ce que pourrait être sa vie loin de lui, et devoir recommencer à faire ce qu'Eirik lui demandait la démoralisait déjà. 
Tandis qu'elle s'éloignait, elle se concentra pour entendre ce que Eirik osait demander à Korann.

- Je ne sais pas à quoi tu joues, mais Katniss est à moi.

Oh, ça, ça n'allait pas plaire à Korann ! Il savait très bien qu'elle n'était à personne. Il en savait plus sur elle en quelques heures que Eirik en plusieurs semaines ! Ca n'allait pas lui plaire non, mais pourrait-il seulement dire quelque chose ? Le but maintenant était de s'en sortir sans avoir un duel sur le dos, et cela comptait bien plus que de faire fermer son clapet à un autre guerrier ...
Elle tenta finalement un coup d'oeil vers les deux hommes, mordillant ses lèvres avec ses dents, inquiète pour le Jeger ...



Merci Maya !
Montrons que nous préférons mourir debout plutôt que de vivre à genou. 
Si la mort vient me prendre aujourd'hui, je suis prête.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1039
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Dans l'ombre de la forêt ... | Mar 23 Déc 2014 - 20:52


Eirik nous est tombé dessus comme un fauve sur sa proie… et vu comment il me foudroie du regard, il n’est pas content… pas content du tout…Kat essaye de le calmer. Mais je ne pense pas qu’elle réussira, il est doit se sentir en danger, comme is j’allais lui piquer son amante… ce qui est presque fait en fait…

- Katniss, sois gentille repart à la tente. Et donne moi ça, ça n'est pas pour toi.

Il essaye de lui prendre la hache, d’accord… je le prenais pour un con mais il s’avère être un connard… Kat à un mouvement de recul et se plaque presque contre moi. Beau signe de confiance, mais elle me met en situation délicate… tant pis, on va y aller en face… Kat répond la seconde d’après l’essaye in fructueux de reprise de hache :

- Je vais à la tente, mais ça, je garde !

Bien dit kat ! Elle part, visiblement… « Contrariée ». Mais à quoi tu t’attendais connard ? à ce qu’elle te file bien gentiment la hache ? mais quel con je vous jure… la honte du Premier Empire, ce type… et cette honte se rapproche de moi façon je vais te démolir. Il essaye d’en imposer de toute sa taille et de tout ses muscles, devant… un tueur d’élite qui a passé presque toute sa vie à affronter des gars plus grand que lui et plus musclés….

- Je ne sais pas à quoi tu joues, mais Katniss est à moi.

bon au moins on voit la vraie nature du bonhomme… je ne vais pas le tuer, je ne vais pas le tuer, je ne vais pas le tuer…mais bon dieu ce que j’ai envi de le tuer. On ne traite pas les gens comme ça. T’as oublié une des strophes les plus importante du poème premier mon connard… je le regarde droit dans les yeux… il est plus grand et plus fort que moi. Je ne bronche pas. Kat n’est pas ta pute espèce d’ordure ! Mais au lieu de cela, je me fends d’un sourire amusé mon regard lui dis franchement : « je n’ai aucune peur de toi crevard » et lui répond, les yeux dans les yeux :

- le partage est la vertu de l’homme sage et généreux, émissaire (je mets le minimum de respect nécessaire dans le titre) maintenant, si vous voulez bien m’excuser. J’ai des Jegers sous mon commandement et des rapports a écouter. Vous savez ce que c’est… bonne soirée…

Je le plante là. Pas un instant mon regard n’a quitté le sien et je met une note franchement caustique dans mes dernières paroles. Il va essayer de me rendre la vie impossible, j’en suis sur, mais je suis prêt à lui exploser les gencives quand il veut…


J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Infiltrée du Cam Serarna

Nombre de messages : 3604
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Hally
Infiltrée du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Dans l'ombre de la forêt ... | Mer 31 Déc 2014 - 14:58


Hally s'éloignait de plus en plus lentement, elle voulait entendre la réponse de Korann. Quand ce fut fait, elle sourit, satisfaite, mis sa nouvelle hache sur son épaule, et accéléra le pas. Elle entendait déjà Eirik revenir tandis que Korann l'avait planté là sans lui laisser le temps de répondre. 

Elle allait passer un sale quart d'heure ...

Cinq minutes plus tard, alors qu'elle s'était assise en attendant la coup d'envoie de leur engueulade, elle l'entendit grogner à ses hommes de le laisser.
Il entra, silencieux au debut, mais à deux doigts d'exploser. Ne voyant pas l'humaine régir, il finit par parler le premier :

- Tu ne le verras plus.
- Et pourquoi ?

Coup d'envoi !
Il lui parla de leur retour un peu trop joyeux, de sa chemise qui avait disparue, des regards qu'ils s'échangeaient. Elle lui demanda s'il avait préféré la revoir furieuse parce qu'il lui avait collé une sorte de barbare sans cervelle dans les pattes, et essaya de lui faire comprendre qu'ils s'étaient fait attaquer, qu'il y avait surement plus urgent à faire que parler de regards ou gestes qu'il avait totalement imaginés. Mais rien à faire, même parler de rebelles qui traînaient dans le coin ne calma pas Eirik. Alors que le ton montait, Hally se rendit compte qu'elle croyait de plus en plus à ce qu'elle disait : il y avait des rebelles dans le coin, l'espionne qui s'était faite prendre la veille n'était pas seule ! Ca n'était plus une Katniss qui parlait à son compagnon, c'était Hally qui se rendait compte qu'il devait se passer des choses dont elle n'était absolument pas au courant. 

- Mais qu'est ce que tu veux que ça me fasse tout ça ? Il était obligé de rester toute la journée torse nu devant toi ?
- Alors excuse moi Eirik de penser que cette information pourrait intéresser les tiens !
- Qu'est-ce que tu en sais toi de ce que les miens peuvent trouver interessant ?
- Une espionne se fait prendre dans votre fort à essayer de monter une rébellion, des alagaësiens nous attaquent à une centaine de mètres ! Il faut pas avoir inventé l'eau chaude pour savoir qu'il y a de quoi s'inquiéter !!

Finalement, c'était elle qui avait hurlé en premier. Elle voulait savoir ce qu'il se passait, si ça n'était pas grace à d'autres rebelles qui le mettraient au courant, elle irait fouiner de son côté ! 
Eirik s'était tu et la fixait, sans probablement savoir quoi répondre. Elle avait raison, il le savait, mais il ne voulait pas la laisser avoir le dernier mot. Se rendait-il compte qu'elle était un peu plus intelligente que ce qu'elle laissait paraître ?

- C'est ce Jeger qui t'a mis tout ça dans la tête ?

Son ton était calme, mais elle sentait une pointe de haine, ou de degout dans le ton de son amant. Il n'aimait vraiment pas Korann ... 

- Non, c'est juste que mon cerveau sait fonctionner, je sais que ce qu'il se passe n'est pas normal.

Elle s'était calmée elle aussi. Elle devait le convaincre d'aller parler à d'autre émissaires, elle devrait le suivre ...
Mais non, rongé par la jalousie, Eirik ne réagissait plus comme elle le pensait, elle n'arrivait plus à avoir un coup d'avance sur lui, à le manipuler. Il revenait sans cesse vers Korann, disant que de tout façon c'était sa faute, qu'il n'aurait pas du lui parler de ce qui ne la regardait pas. Elle essayait de le brosser dans le sens du poil, se retenant de le frapper, de lui dire à quel point il l'insupportait. Mais absolument rien ne marchait, sa rancune serait là pour longtemps. Comment ferait-elle pour rejoindre les Jegers ? Eirik préférerait surement la voir morte ou tuer Korann plutôt que de voir sa compagne partir avec le Jeger ...

- C'est qu'un traître à son sang de tout façon, un bâtard !

Hally eut un mouvement de recul. Elle faisait des efforts depuis de très longues minutes, elle voulait atteindre un but, mais là, c'était trop. Un traître à son sang, un bâtard. Un demi-alagaësien. Même Katniss aurait été vexée.
Son regard devint noir. Il comprit ce qu'il venait de dire, mais c'était trop tard. Il voulut la toucher, mais d'un geste brusque elle s'éloigna. Elle n'avait pas besoin de le dire, il avait comprit : il vallait même pas la peine qu'il essaye de la toucher. Il ne le savait pas, mais s'il osait, elle lui briserait le poignet. Sa main commença à s'approcher, ses yeux demandaient pardon. Mais dans la tête de l'espionne, elle imaginais déjà comment attraper sa main, et quel geste faire pour qu'il regrette amèrement d'avoir osé toucher une alagaësienne. 
Ce fut entre le soulagement et la frustration qu'elle vit la main du fils de Mastaï s'éloigner. 

- Si tu ne veux pas énerver une sale alagaësienne encore plus, il vaut mieux que tu t'en ailles maintenant.

Ils se faisaient face, se fixant des yeux plus brutalement que jamais. Mais il connaissait son caractère, elle ne lâcherait pas. Il l'avait insultée, il avait insulté son peuple, et il savait que ça ne passerait pas avant un moment.

- Je reviendrais quand je serais calmé.
- Plus tard même, il va me falloir plus de temps à moi pour me calmer.

Il la regarda puis tourna les talons. Juste avant d'ouvrir la tente pour partir, elle l'appela.

- Et ne t'avises plus de me dire qui je peux voir et qui non. Je suis une alagaësienne libre, je ne suis pas ton esclave, ne l'oublie pas.

Il ne se retourna même pas, sortit de la tente en appelant deux guerriers qui passaient par là. Elle était de nouveau enfermé dans cette fichue tente !!

Sale quart d'heure passé. Mais la journée en avait valu la peine ...



Merci Maya !
Montrons que nous préférons mourir debout plutôt que de vivre à genou. 
Si la mort vient me prendre aujourd'hui, je suis prête.

Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Dans l'ombre de la forêt ... |


Revenir en haut Aller en bas

Dans l'ombre de la forêt ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: Gil'ead-
Ouvrir la Popote