AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

De pierre et de sang : la bataille du Nord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar


Nombre de messages : 1037
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: De pierre et de sang : la bataille du Nord | Lun 24 Nov 2014 - 0:19


La libération des esclaves avait pris les premier Hommes par surprise. Le repli à l’intérieur du bastion des Jegers et de leur matériel fut ordonné. Les Jegers obéirent. Partout dans le camp, les esclaves tentaient de fuir ou de tuer leur anciens geôliers. Des brigades de guerriers et de petits groupes de cavaleries furent lancées contre les révoltés. Beaucoup d’esclave tentèrent de gagner les pans les moins achevé du fort. Même si le mur le moins achevé culminait à quatre mètres de haut, les esclaves qui passèrent les guerriers tentèrent leur chance…

Moi et mes hommes sommes encerclé… et submergé… je fais mon possible pour ne pas tuer ceux qui se sont fait embarqué sans comprendre, mais je ne réussis pas à vraiment à me tenir à cet objectif. Un second groupe nous fonce dessus. Eux par contre… ce sont de vraies bêtes sauvages. Anja a délaissé son arbalète pour ses deux épées longues et Koal à ranger l’arme pour dégainer un fléau d’arme et un bouclier. On tient comme on peut… ou sont les renforts ? Puis un petit groupe de cavalier passe et fais le ménage.

Un esclave équipé d’un fouet m’attaque. La lanière de cuir tressé m’écorche la joue et s’enroule autour de mon cou. Je décoche une fléchette explosive dans le ventre de l’esclave. Il meurt le ventre explosé et est rejeté en arrière. Je passe au suivant. Katniss arrête mon bras avant que je ne tu un esclave qui avait l’air complètement paumé. Les esclaves commencent à être maîtrisés par une brigade d’intervention.

- Korann, les esclaves ne sont rien dans cette bataille. Il faut s'occuper de plus gros, il faut s'occuper des dragons. C'est eux le vrai danger ce soir. Regarde ! Tu es un chasseur de mage, ou de magie, c'est ça qu'on doit combattre, pas ces alagaësiens sans force ni intérêt. Il y a des soldats pour s'occuper d'eux.


Elle marque un point mais va falloir mettre les choses au clair. Elle risque de ne pas faire long feu si elle n’apprend pas à obéir sans poser de question. Un ordre est interprétable, mais pas contestable je rive mon regard au sien, je lui crie presque dessus :

- Tu vas pas commencer à me faire la leçon ! Je sais ce que je suis ! Je sais ce que je fais ! Je sais aussi que j’ai des hommes qui sont en train de bosser sur une petite surprise pour les rebelles ! Je sais que mes hommes n’auraient pas tenu cinq minutes pris de flanc et par surprise en plein boulot ! (je lui montre toute les plaies, bleus et ecchymoses que j’ai récoltés) je sais que j’ai eu du bol de m’en tirer à si bon compte et que mes hommes aussi ! Et que toi aussi ! (je souffle un grand coup et me calme)  Ecoute, ça ne m’a pas plu plus qu’à toi. En fait j’en ai même envi de vomir, j’ai détesté faire ça ! mais des fois il faut faire ce qui doit être fait pour des considérations tactique ou personnelle. Même si ça te dégoûte, même si tu risque de t’en vouloir toute ta vie. J’aurais put perdre des hommes, une recrue et j’aurais put perdre des amis. On n'a pas…

L’ombre passe au dessus de nous. Je suis pris aux tripes par un raz de marée de terreur ! Je me maîtrise à grand peine, je peine à juguler. Varona se pose sur une pioche plantée dans le sol. Elle hurle littéralement «  les Pas-De-La-Nature sont là ! Partir ! Se cacher ! Vite ! Vite !» le corvidé se planque littéralement dans la capuche de ma brigandine.

Je tourne vers Katniss un regard emplit d’une terreur, un effroi que je n’ai jamais ressentit. Elle aussi est aussi paumée et terrorisée que moi ! Je prends une trentaine de seconde pour mettre un nom sur ce qui vient de passer au dessus de nous : Corruption !

- Ce n’est pas de la magie… Mastaï nous préserve on à une Faille sur les bras ! Anja, Koal, retrouvez Olaf et assistez le du mieux que vous le pouvez ! Katniss, tu te planque comme tu peux !


Je fonce vers les murs. Katniss me suis, elle n’a pas obéit… ça me rappelle comment j’étais avant d’intégrer les Jegers. J’espère qu’elle apprendra avant de trop souffrir de ce genre de comportement. On arrive sur les remparts et là…. Là…. LA !!! Je vois les Légion de l’Innommable sous les bannières du Premier Empire ! MAIS QUELLE BANDE DE FOUS !!!!!
Je regarde horrifié, comme tous les hommes et femmes autours de moi l’infernale mascarade se jeter sur les rebelles dans une cacophonie intolérable de cruauté, de barbarie et de violences primales qui ne devraient même pas s’exprimer en ce monde ! Mais dans quelle folie s’est engagé le Premier Empire ?

Sur les murs

Les hommes sur le mur étaient tétanisés, pris dans une sinistre hypnose de terreur indicible.

« BALISTES ET ARCHER ! PAREZ A TIRER ! »

Le puissant rugissement d’Arwed tira ses hommes de leur torpeur. Le général était sur les remparts et sa présence seule permit à ses hommes de se réapproprier leur courage. les hommes se resaissirent et se préparent à se battre. contre qui, ils ne le savaient pas vraiment mais ils étaient prêt et c'est tout ce qu'Arwed leur demandait

Vannah

Vannah observa depuis les murs l’enfer se déverser. Elle était horrifiée, elle avait l’estomac au bord des lèvres. Même avec son expérience, même après avoir assisté au combat de la Drow, du Mercenaire et du Demi-Elfe sur Sombrenef. Elle connaissait personnellement la Première Epée, ou du moins c’est ce qu’elle pensait, elle n’était plus très sûr. Il n’y avait que lui qui pouvait autoriser le déploiement de pareil armes et elle n’avait jamais pensé que tant de monstre puissent avoir été soumis. Elle fit quitter les remparts à ses hommes et les prépara à se déployer pour tenir une éventuelle brèche. Même ses hommes vétérans ‘innombrable combat avaient peur… ils n’eurent pas le temps d’avoir peur très longtemps, ils furent chargé par un groupe d’esclave complètement déchaîné. Les vétérans les accueillirent…

C’est alors que le temps s’arrêta… pendant plusieurs minutes… et lorsqu’il reprit son court normal et les rebelles s’étaient retirés. L’incompréhension régnaient que faisaient des bête de corruption ici, ou était passé les rebelles et pourquoi ces bête de corruption étaient sous les bannières du premier Empire ?


J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maître du Jeu

Nombre de messages : 212
Âge : 4

Voir le profil de l'utilisateur


L'Aléa
Maître du Jeu
Message Sujet: Re: De pierre et de sang : la bataille du Nord | Mar 25 Nov 2014 - 22:59


Spoiler:
 

La bataille, qui semblait tout juste commencer à pencher en faveur des rebelles, changea radicalement de cours quand les renforts surnaturels arrivèrent, envahissant les cieux et le sol.
Les forces de la Cam Serarna reculèrent brusquement, peu désireuses de se frotter à ce nouvel adversaire, et abandonnant du même coup l'enceinte extérieur du chantier qu'elles avaient si durement conquise.
Les soldats de la Première Armée de leur côté étaient pris entre les rebelles, ces nouveaux arrivants censés être des alliés mais dont l'apparence semblait dire le contraire, et une révolte d'esclaves. L'ordre de fer des armées des Premiers Hommes fit encore une fois son office, cependant, et la discipline reprit bien vite, mais pas assez pour empêcher les rebelles de se retrancher dans la forêt, hors de vue, ou pour tuer ou recapturer tous les esclaves dont certains parvinrent à s'échapper malgré tout.

Les renforts promis par Gasaprd, pour leur part, sont encore trop loin du champ de bataille pour intervenir mais représentent le dernier espoir des rebelles pour renverser l'issu de l'affrontement.

Le reste des troupes de la Cam Serarna, leur général trop faible et blessé pour assurer le commandement, se sont donc retranchées dans leur camp, comptant sur le temps pour que leurs alliés providentiels arrivent, et pendant ce temps les troupes des Premiers Hommes se rassemblent pour mener un ultime assaut et conclure la bataille du nord.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Infiltrée du Cam Serarna

Nombre de messages : 3604
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


Hally
Infiltrée du Cam Serarna
Message Sujet: Re: De pierre et de sang : la bataille du Nord | Mar 25 Nov 2014 - 23:11


Hally écouta Korann lui répondre sans rien dire. Là de suite, elle avait autre chose à penser, et surtout, elle avait déjà compris que de tout façon, il ne l'écouterait pas ... Tant pis, ellen'avait pas réussi à le détourner des esclaves pour leur laisser plus de temps, mais cette chose dans le ciel avait fini par faire son boulot.
Après avoir tué un gaillard alagaësien que Hally avait remarqué du coin de l'oeil - vu toutes les insultes qu'il lui balançait dessus ... -, Korann s’intéressa enfin à ce que Hally venait de remarquer. Il comprit de suie ce qu'il se passait.

- Ce n’est pas de la magie… Mastaï nous préserve on à une Faille sur les bras ! Anja, Koal, retrouvez Olaf et assistez le du mieux que vous le pouvez ! Katniss, tu te planque comme tu peux !

Et puis quoi encore ! Comme si elle allait le laisser partir tout seul sans comprendre ce qu'il se passait !
Le visage de Korann au moment où il comprit que ces monstres issus de la corruption étaient dans son armée ne laissa aucun doute à l'espionne : il n'était pas au courant ! Et vu son air, il n'avait pas l'air de savoir trop quoi penser.
Hally regarda tout autour d'elle. Elle voyait les rebelles battre en retraite, mais elle devait réussir à leur faire passer un message. Laïaga ou Marek devaient être là bas, elle devait trouver un moyen de communiquer un tant soi peu avec eux. Eluna était dans les parages, Hally sentait sa présence, mais elle était toujours trop loin pour qu'elles rentrent en contact, et cela prendrait trop de temps d’écrire un mot pour l'envoyer avec Gorm. 

Elle étendit son esprit de nouveau,et trouva ce qu'elle cherchait. Un esprit faible, surement un esclave qui avait réussi à s’échapper mais qui était trop faible, trop perdu. Hally réussit à entrer dans son esprit - c'était un homme, voire un garçon. En quelques secondes, elle lui retourna le cerveau et y entra le message qu'elle voulait passer : Elle était avec Korann Agurson, le chef des Jegers qui se trouvaient ici, elle avait réussi à devenir une des leurs. Ils n'étaient pas tous au courant dans leur propre rang qu'ils utilisaient la corruption. Les esclaves avaient été libérés mais un bon nombre avait été tué. S'il voulait en savoir plus, qu'il passe par Eluna, elle la savait dans les parages.

Hally décida de se concentrer sur Laïaga. Elle avait cru reconnaître son dragon un peu plus tôt, il devait sans doute être là. C'est à lui que la garçon livrerait son message ...

Enfin elle mit en scène ce qu'elle avait imaginé. Elle prit le contrôle de l'esclave, le fit courir vers elle est Korann, en brandissant un simple bout de bois qu'il devait avoir dans les mains depuis son invasion, et en hurlant. Comme s'il pouvait faire quelque chose seul contre toute l'armée ennemie ... Hally, qui lui tournait le dos, l'air de rien se tourna d'un coup, envoya ses mains vers l'avant. Une immense lumière aveuglante sortit des mains de la dragonnière. Quand tout s'éteignit, le jeune homme avait tout simplement disparu. Hally elle, tomba au sol, sans force. 
Elle se rattrapa sur son poignet, puis leva la tête vers Korann avant de regarder, les yeux horrifiés vers là où se tenait le garçon juste avant. Elle se leva, péniblement, puis se retourna vers Korann.

- Je ... je l'ai désintégré ??  

Katniss avait juste voulu l'arrêter après tout ...


***

Chez les rebelles


- Laïaga, je cherche Laïaga ...

Il devait avoir 16 ans, peut être 17. Il ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Il savait juste qu'il devait trouver Laïaga. 
Mais autour de lui, il n'y avait rien. Il entendait du bruit, mais il n'y avait personne. Il remarqua à ce moment là qu'il était assis. Il se releva, et regarda tout autour de lui. Il vit bouger sur sa droite. Il avança, et trouva un homme, en très mauvais état qui gémissait. Il s'accroupit, posa une main sur son bras et tira, pour le mettre sur son dos. Il grimaça. Il avait du sang partout sur son visage. Le garçon ne savait pas pourquoi, mais il savait qu'il se tenait près de Laïaga, cet homme qu'il devait retrouver. Celui à qui, sans savoir pourquoi il était censé ouvrir l'esprit. 
Mais bon là, il pouvait ouvrir son esprit autant qu'il voulait, le Laïaga, il pouvait pas y faire grand chose. 
Innocent, il essaya de le secouer un peu tout en l'appelant. Il ne répondit pas. Le garçon décida donc de se lever, et d'aller vers l'endroit où il entendait du bruit.
Un homme le trouva rapidement, et lui demanda, surpris, qu'est-ce qu'il faisait là sans arme ni armure.

- Je sais pas ... il était complétement perdu, et sans le savoir, plus maître de lui même. Mais Laïaga il est mal en point là bas !



Merci Maya !
Montrons que nous préférons mourir debout plutôt que de vivre à genou. 
Si la mort vient me prendre aujourd'hui, je suis prête.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1037
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: De pierre et de sang : la bataille du Nord | Ven 28 Nov 2014 - 17:28


Putain mais dans quelle merde Katniss vient de se mettre… ? Elle à l’air franchement perdu… et mes compatriote ont pas l’air ravis non plus…

- Affaire Jeger… c'est à moi de gérer ça...

Je sens les regards désapprobateurs d’Arwed sur moi. Ils n’ont pas l’air ravis de la réponse, mais ils s’en contenteront ou viendront me défier en duel. Katniss je viens de mentir pour toi, j’espère que tu t’en rends compte.

Je prends Katniss à part et l’engueule comme il faut. Elle se défend sur le fait qu’elle ne maîtrise pas ses pouvoirs. Je lui explique que je vais devoir prendre des sanctions, que c’est autant pour lui faire passer un message que pour sauver ses fesses vis-à-vis des plus conservateurs des miens. Je la mets à courir en longeant le mur intérieur jusqu’à ce épuisement avec Olaf pour la surveiller. J’aurais du être plus sévère mais je ne tiens pas à la dégouter

En attendant la suite des événements… pendant que Katniss repart vers la tente d’Eirik, je m’écroule sur une couchette, crevé, harassé. Ça va chauffer pour Katniss… et pour moi, Eirik va venir me pisser dans les bottes je le sens…

On entre dans ma tente. je dors d’un sommeil léger, nécessité dans le métier. Je chope la main qui allait se poser sur mon épaule. Olaf

- Un problème ? ( je me relève et m’assoit sur le bord du lit) La fille ?
- Elle a finis ses tours…. Et Arwed veut te voir.
- Pour me passer un savon ?
- On croirait qu’il passe à tout le monde des savons…
- Pas faux… donc ?
- Ça à pas l’air d’être pour t’engueuler. Y’a une réunion des chefs.
- D’accord, merci Olaf
- Chef…

Et il sort. je passe ma cote de maille et ma brigandine. Je me présente à Arwed propre et armé… quelle est la suite du programme… ?


J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 717
Âge : 32

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: De pierre et de sang : la bataille du Nord | Sam 29 Nov 2014 - 19:15


Akkan avait été au cœur de la bataille et la sonnerie de la retraite avait sonné comme une défaite, il n'avait pas eu l'opportunité de rejoindre le cœur du combat et de trouver le stryge, ils avaient donc finit par effectuer une retraite, qui avait coûté elle-même beaucoup d'hommes, le petit groupe composé avec Akkan avait finit a 4.

Les survivants étaient relativement indemne, des chanceux si l'ont peu dire, Akkan avait échoué si près du but, il était fatigué la traque ne lui avait pas laissé beaucoup de repos. Comme il était coincé ici, il en profité pour se prendre une tente et s'endormit comme une masse. Il se réveilla seulement une petite heure.

Il fut réveiller par le raffut des hommes, pas de trompettes, mais suffisamment de mouvement pour savoir que les choses commençaient à se préciser. Quand il se réveilla il héla un soldat afin de rejoindre Laïaga. Ils se connaissaient même s'il ne s'était pas vu depuis longtemps, il n'y avait pas de raison qu'il refuse. Il suivit donc le soldat jusqu'à l'entré de la tente de commandement.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22297
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: De pierre et de sang : la bataille du Nord | Sam 29 Nov 2014 - 20:11


Le campement était sommaire. Quelques couvertures roulées en guide d'oreiller, un feu de camp dont les braises ne rougeoyaient encore qu'à peine, une vieille gamelle où étaient figés les restes de repas de la veille. Tel avait été le quotidien d'Ellenwen et de ses compagnons depuis des mois alors qu'elle traquait la corruption qui se répandait dans le pays comme une rumeur malsaine et incontrôlable. L'aube n'était levée que depuis une poignée d'heures, une ou deux tout au plus, mais déjà ils s'affairaient à ranger les affaires. Pendant qu'Ellenwen levait les maigres défenses magiques qu'elle avait pu établir tout autour du petit bosquet d'arbre qui les avait abrité, Sunyel et Oesgir pliaient bagages, rangeaient leurs maigres provisions. Seule Dragonna semblait presque paisible, voletant au dessus de leur tête dans la lumière encore grise. Mais pour l'elfe, qui la surveillait du coin de l'oeil, sa concentration était visible. La dragonne semblait guetter l'horizon à la recherche du moindre mouvement, du moindre bruit, du moindre esprit qui s'aventurerait près d'eux, prête à donner l'alarme.

Ellenwen prononça les derniers mots en ancien langage qui défirent ses protections et s'accorda un moment de répit avec un maigre sourire. Elle n'aurait jamais cru pouvoir apprécier un dragon un jour, et à plus forte raison une jeune dragonne têtue et effrayée, mais elle devait s'avouer que sa présence était devenue un repère familier et agréable. Elle était d'une bonne volonté touchante, si contente d'avoir trouvé une nouvelle famille. Quant à Sunyel et Oesgir, l'elfe était touchée par leur implication. Avec eux, elle avait réussi à repousser la corruption dans plusieurs villages. Elle rejeta ses pensées et se concentra à nouveau sur le départ. Ils étaient proches de la forêt, maintenant, proches des traces de corruption que lui avait indiqué son apprenti. Il ne devait leur rester que dizaine de kilomètres.

Elle se penchait vers son paquetage, entassan pèle-mêle les couvertures lorsqu'un appel mental, si fort qu'elle manque de chuter, lui parvint. Une détresse immense l'envahit, ainsi qu'une fatigue qui lui coupait les jambes. Yarrock... Yarrock volait vers elle à tire d'aile, porteur de nouvelles qu'elle savait être terrible. Si Yarrock venait, Laïaga était en danger. Elle serra les dents, le ventre tordu d'une angoisse soudaine, cherchant le lien habituel et réconfortant de son compagnon. Elle ne rencontra que le silence d'une fureur qui l'effraya. Elle se tourna vers ses compagnons et murmura :


- Mauvaises nouvelles...

Puis, pâle, aussi immobile qu'une statue, insensible à l'inquiétude de ceux qui l'entouraient, elle attendit. Elle attendit jusqu'à ce que les vagues d'horreur du dragon se mue en paroles distinctes. Lorsqu'elles lui parvinrent, elle ferma les yeux, essuya deux grosses larmes qui roulèrent sur sa joue.

- Nous devons nous préparer. Les Premiers Hommes ont décidé d'attaquer les rebelles, non loin de nous. Ils se sont alliés à la corruption et ont lancé sur leurs troupes des monstres sortis des failles. Mon compagnon... sa voix se brisa, puis s'affermit à nouveau, mon compagnon les retient. Son dragon va arriver nous chercher, tenez-vous prêts.

Ils n'eurent pas longtemps à attendre. Yarrock s'était surpassé. Quelques dizaines de minutes plus tard, la violence furieuse du vent accompagnait son arrivée. Ellenwen ferma à nouveau les dents, la mâchoire serrée à s'en faire mal, lorsqu'elle vit les blessures qui ornaient son flanc. Elle n'osait imaginer celles qu'avait dû subir Laïaga. Elle s'approcha du lézard et posa la main sur son flanc. Elle sentait, dans son esprit, son épuisement et la douleur qui ne le lâchait plus. Aussi, doucement, chanta-t-elle en ancien langage pour lui, lui transférant l'énergie qu'elle possédait encore, fermant ses blessures les plus graves.

- Merci d'être venu aussi vite Yarrock. Je vais avoir besoin de ton aide. Peux-tu amener Sunyel et Oesgir sur le champ de bataille ? Dragonna pourra te suivre, aspirée par ton sillage. Moi... je vais essayer de venir par mes propres moyens si la magie ne me trahit pas.

Sans attendre sa réponse qui ne viendrait pas, elle aida ses compagnons à s'installer sur la selle de fortune attachée au dragon et les regarda une dernière fois, avant leur départ.

- Je vous interdis de mourir.

Et elle les laissa s'envoler.




Devant l'indifférence générale, demain est annulé


Dernière édition par Ellenwen le Dim 30 Nov 2014 - 16:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Maître du Jeu

Nombre de messages : 212
Âge : 4

Voir le profil de l'utilisateur


L'Aléa
Maître du Jeu
Message Sujet: Re: De pierre et de sang : la bataille du Nord | Dim 30 Nov 2014 - 3:07


Cette partie de l'event est maintenant terminée, elle se clôt sur l'arrivée de monstres des Failles en renfort des PHs et le retrait de la Cam.

La suite des évènements se passe de préférence ici :
A part si vous avez une bonne raison de continuer de poster ici (par exemple pour décrire vite faitla réaction de votre perso à l'arrivée des monstres/retraite de la cam), passez sur l'autre topic pour participer à la suite !
Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: De pierre et de sang : la bataille du Nord |


Revenir en haut Aller en bas

De pierre et de sang : la bataille du Nord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: Par delà les Murs-
Ouvrir la Popote