AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

Purgateur Insatiable [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 7113
Âge : 49

Voir le profil de l'utilisateur


Raphaël
Dirigeant de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Purgateur Insatiable [FINI] | Ven 7 Nov 2014 - 23:56


Purgateur Insatiable

~ Urû'Baen ~



L'heure était venue pour Korann Agurson d'afficher un grade plus haut à son épaule. Une lettre à son nom fut d'ailleurs déposée sur son lit dans l'établissement d'Umettelig Jeger, montée du lourd sceau rouge de la faction. Il ne prit que peu de temps avant que les exploits du guerrier ne parviennent aux oreilles de Raphaël, qui était surpris qu'un Premier Homme réussissait à se démarquer avec tant de panache. Il reconnaissait que le type devait avoir une sacrée motivation pour enchaîner les réussites de contrats à une telle vitesse. D'ailleurs, Ythrar avait prédit ce moment des semaines auparavant, et en avait parlé à ses supérieurs.

Il était seize heures moins le quart, l'heure où le rendez-vous était fixé. Les gardes d'élites étaient bien avertis de la venue du héro, et derrière eux, la porte de bois sombre était prête à être ouverte. Derrière cette porte, assis avec une coupe de vin à sa droite, Raphaël attendait. Il lui tardait de voir en personne celui que tant de ses sous-ministres louangeait. Il avait entendu dire qu'il n'était pas une grande brute comme Degargen, et même qu'il était hybride, la curiosité régnait dans sa tête, mais son attention était aisément tournée vers sa coupe, qui, il fallait le dire, était d'un goût des plus fabuleux.
***

La lettre reposant sur le lit dans la chambre du futur Purgateur contient les phrases suivantes :
À l'attention du soldat K.Agurson

Spoiler:
 




Crédit :
Delyanna pour l'avatar
gokcegokcen (deviantart) pour l'image de base de la signature
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1043
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Purgateur Insatiable [FINI] | Sam 8 Nov 2014 - 14:12


J’ai enfin foutu cet enculé de Weim Talbott dans une cellule… J’ai le bon de la prison, j’irai chercher ma prime demain matin. Pour l’instant… dormir est ma seule préoccupation, enfin… ça devrait Je suis sur le point de me laisser tomber comme une pierre sur mon lit quand je vois un rouleau de papier, pas de parchemin, de papier ! Et il porte le lourd seau de l’Umetteling Jeger. Je vérifie bien qu’il s’agit de mon nom sur le ruban accroché à la lettre par le sceau de cire rouge sang.

Je brise le sceau. Eh ben… je me réveille tôt demain… ou tout à l’heure… je prends à peine le temps de poser la lettre sur la table de nuit à côté de mon lit que je tombe comme une pierre sur le martelât de plume que le quartier général alloue à ses chasseurs. Je m’endors immédiatement…

Je me réveille quelques heures plus tard, plus ou moins reposé. Il est presque midi. Je me lave et passe à l’armurerie pour prendre le seul « atour » qui je possède vraiment : ma cotte de maille. Elle est réparée et parfaitement coupée. Pour facilité son port, j’ai en dessous une chemise de chemise de soie du nord du Vert Pays et au dessus de la cote, un tabard de cuir brun flambant neuf. Je passe l’étole que j’ai acquise dans le désert en écharpe autour de mon cou, la large bande de tissu, qui par je ne sais quel miracle à survécut à cette nuit de carnage. La longue étoffe couvre mes épaules, laissant un long pan de tissu pendre le long de mon omoplate droite. Je complète l’ensemble par des brassards de cuir brun décorés d’un arbre en argent et des bottes de marche propre. Cielnaya Varra au côté, je me présente au palais à l'heure dite.

les sombres portes du palais s'ouvre. j'entre dans un hall magnifique ou une seule silhouette attend, assise sur une chaise, sirotant un verre de vin , sa bouteilel posée sur une petit table juste à côté de lui. le premeir regard sur le chef des Jegers du Nord m'apprend une chose : j'ai Peur de cet homme. je fais mon possible pour le planquer. le regarder dans les yeux, ne pas flancher... mais cet homme... on en sens le charisme, mais aussi une aura qui vous prend aux tripe et qui vous donne envi de vous tirer le plus vite et le plus loin possible. j'ai peur de cet homme.... je n'avais jamais eu peur avant, mais aujourd'hui... si.

Je rentre. Je salut, me campe bien sur mes cannes, les mains dans le dos et attends la suite… ne pas flancher...


J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 7113
Âge : 49

Voir le profil de l'utilisateur


Raphaël
Dirigeant de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Purgateur Insatiable [FINI] | Mer 19 Nov 2014 - 2:23


Il entre. Korann Agurson, son futur guerrier d'élite. Ce dernier avait maintes fois exprimé à ses pairs son désir et son ambition vers le métier de Purgateur, et aujourd'hui, il méritait le titre. Raphaël eut tôt fait de le juger, mais prit encore moins de temps à valider ce qu'Ythrar lui avait dit : petit guerrier, des jambes et des bras forts, un véritable lion dans les yeux. Certes, le Stryge considérait la majorité des Premiers Hommes comme des singes stupides, de vulgaires fiers-à-bras arrogants, mais il savait respecter leur élite. Notamment, il avait un respect des plus grand envers le Recruteur, qui était un guerrier exceptionnel. C'est ainsi qu'envers Korann, il ne ressentit pas l'impression de dégout habituel que la plupart des Premiers Homme lui donnaient.

Soit, le guerrier n'était pas un raté. Alors, qu'était-il? Raphaël se leva d'un geste ample et tranquille, laissant sa coupe sur l'accoudoir. Il descendit le demi-étage qui séparait sa chaise du niveau où était Korann, puis s'arrêta.

- Le Recruteur t'aime bien, guerrier. Il m'a chanté tes exploits comme rarement il ne le fait. Il semblerait que tu m'aies forcé à te voir, de par tes performances.

Il marcha autour de lui, le regardant. À 195 cm, Raphaël eut le loisir de le regarder de haut, privilège qu'il pouvait rarement se permettre en toisant un Fils de Mastaï. Il prit surtout note de la tension qui envahissait le gaillard. Il termina rapidement son examen et remonta les deux marches qui menaient à son siège.

- Tu peux détendre tes muscles. Avance, je te prie, demanda-t-il au tirailleur derrière lui, jusqu'à ce qu'il ne regagne son siège.

- Tu partages ma haine de l'Ancien Langage, tu partages ma rage à l'encontre de ceux qui détruisent l'Alagaësia à l'aide de la maudite magie. Tu atteint les six objectifs d'Umettelig Jeger, mission après mission, et te voici maintenant devant moi. Sais-tu pourquoi tu es là, Korann Agurson?

Il marqua une pause, laissant le temps à son vis-à-vis de réagir.



Crédit :
Delyanna pour l'avatar
gokcegokcen (deviantart) pour l'image de base de la signature
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1043
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Purgateur Insatiable [FINI] | Mar 25 Nov 2014 - 17:59


- Tu peux détendre tes muscles. Avance, je te prie,

J’aimerai bien, ce type me donne envi de me tirer plus vite qu’un cheval au galop ! J’avance vers le trône posé dans le hall et m’arrête à la première marche. Je fais de mon mieux pour détendre mes muscles, ou du moins faire comme si. Je ne suis pas sur de vraiment pouvoir le faire. Il rive son regard au mien. Je ne sais pas si je dois me prosterner devant ce type… ou lui planter une dague entre les omoplates, je ne sais pas si je dois l’admirer ou le craindre, les deux sans doute. Je connais un peu les exploits qui sont les siens mais par les Dieux comment peut-il foutre autant la trouille pour renvoyer aux peurs les plus animales ?

- Tu partages ma haine de l'Ancien Langage, tu partages ma rage à l'encontre de ceux qui détruisent l'Alagaësia à l'aide de la maudite magie. Tu atteins les six objectifs d'Umettelig Jeger, mission après mission, et te voici maintenant devant moi. Sais-tu pourquoi tu es là, Korann Agurson ?

Le moins qu’on puisse dire c’est que pour un conduit vivant de la peur en ce monde il s’exprime avec classe. sa voix est à la fois terrifiante mais véhicule une sorte de... charisme... quant à savoir pourquoi de ma convacation... J’aimerai bien le savoir… il n’a pas l’air de m’avoir convoqué pour me faire comprendre que l’épisode avec le dragon et les champs ne devrait jamais se reproduire. Je prends mon courage à deux mains pour répondre à la question sans laisser paraître le moindre signe de peur ou de tension.

- Vous avez besoin d’un bon chasseur pour une traque délicate et qui doit se faire le plus discrètement possible ?

Je ne vois pas vraiment ce que ça pourrait être d’autre. A tous les coups c’est pour me remettre dans les clous après avoir dis un peu trop fort que le rang de Purgateur m’intéressais. Je fais de mon mieux pour rester calme, ou du moins afficher une expression calme. Par les dieux que c’est dur !


J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 7113
Âge : 49

Voir le profil de l'utilisateur


Raphaël
Dirigeant de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Purgateur Insatiable [FINI] | Mar 2 Déc 2014 - 2:29



Un sourire se façonna sur le visage du Seigneur. Il trouvait le guerrier bien naïf pour croire qu'il passait par un inconnu pour un contrat directement de son ordre.

- J'ai des gens qualifiés pour ce type de contrats, vois-tu. Je ne demanderais guère à un vulgaire pion de la faction. Cela pourrait à la fois salir ma réputation et celle d'Umettelig Jeger, si ce-dit pion venait, gisant mort sur la moquette de la cible, à être identifié. Je suis certain que tu comprends qu'il en serait fort fâcheux.

Encore, un petit rire sarcastique. Toutefois, cette expression d'arrogance passa progressivement à un dur et froid sérieux, et Raphaël planta ses yeux rouges dans ceux de Korann. Assez, cette aura de crainte et d'insécurité. Dès maintenant, le Seigneur stryge lui lançait un message de se reprendre et de se tenir droit. Le jeu était terminé. Ce n'était pas Korann l'intimidé qu'il voulait voir, mais Korann le Chasseur, qui fracassait des crânes et ne démontrait aucune pitié!

- Je ne t'ai pas convoqué pour un contrat singulier, mais bien pour que tu sois en mesure d’exécuter ces contrats, Arguson. Maintenant fais preuve de discipline, et écoute moi bien. J'ai une proposition à te faire, et je ne te la ferai qu'une fois.

Il marqua une pause, laissant le temps au Premier Homme de se regrouper sur ses jambes, puis continua ;

- Si telle est ta volonté, tu deviendrais, aujourd'hui, le bras armé du Chef d'Umettelig Jeger et de l'Épée de Mastaï. Je te ferais Purgateur Insatiable.



Crédit :
Delyanna pour l'avatar
gokcegokcen (deviantart) pour l'image de base de la signature
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1043
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Purgateur Insatiable [FINI] | Mar 2 Déc 2014 - 18:19


Force, discipline. Force, discipline. Force, discipline. Je me répète ses mots tout en écoutant ce que le Chef me dit.

Je me retrouve, peu à peu, je contiens la vague de peur qui m’avait submergé, je la canalise, je la brise sur les falaises de ma volonté. J’ai été pris de cours… plus jamais à partir de maintenant. Mon corps se détend, les signes de tensions disparaissent alors que ses yeux, aussi rouge que des rubis, se rive à mon regard. Tomber est permis, se relever est ordonné. Je suis tombé, me voilà relever.

- Je ne t'ai pas convoqué pour un contrat singulier, mais bien pour que tu sois en mesure d’exécuter ces contrats, Arguson. Maintenant fais preuve de discipline, et écoute moi bien. J'ai une proposition à te faire, et je ne te la ferai qu'une fois.

Pas besoin de me le dire deux fois… j’ai pleinement retrouvé tout mes moyens. Mes muscles de nouveaux sous mon plein et entier contrôle, je reprend une posture bien plus militaire. Je n'aurais jamais plié le genoux, je connais la différence de niveau entre nous tant en prouesse martial que socialement, mais je soutiens le regard. Je me suis adapté, je pourrais soutenir cette présence à l’avenir…Tu veux me faire peur ? D’accord… essaye donc maintenant !

- Si telle est ta volonté, tu deviendrais, aujourd'hui, le bras armé du Chef d'Umettelig Jeger et de l'Épée de Mastaï. Je te ferais Purgateur Insatiable.

je le regarde droit dans les yeux. j'affronte ce regard qui semble vouloir vriller jusqu'à mon âme, et ne lache rien... je le regarde droit dans les yeux et répond :

- Telle est ma volonté.

Malgré moi, un sourire sauvage vient étirer mes lèvres. Par delà mes échecs et mes raté, grâce à mon travail et à mon abnégation, j’accédais enfin au rang qui devait être le mien. Je suis déjà affamé du savoir nouveau dont je m’emparerai et mu matériel de pointe auquel j’aurais accès. Je suis le chasseur qu’Yhtrar dit voir en moi. Ce chasseur de discipline et de sauvagerie. Ce chasseur d'instinct et de logique. Ce chasseur qui à besoin de devenir plus fort pour mener à bien ses missions.... Le regard enflammé par la joie d’enfin être reconnu et l’idée des perspectives qui s’ouvrent à moi, un sourire sauvage aux lèvres, je demande :

- Je commence quand ?

plus mu par ma foi en la Cause que par la haine, je connais les enjeux, je connais les risque et je connais le poid de l'échec. si je n'étais pas sur il y a encore deux minutes, le fait d'avoir repris mes moyens et de m'être défendu face à ma terreur à finis de me convaincre : je suis prêt pour affronter plus et plus dangereux.


J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 7113
Âge : 49

Voir le profil de l'utilisateur


Raphaël
Dirigeant de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Purgateur Insatiable [FINI] | Sam 28 Mar 2015 - 21:00


Le guerrier regarda son seigneur droit dans les yeux et s'exprima franchement. Enfin! Enfin, de l'audace et de la confiance! Un large sourire fendit les lèvres de Valareth, et ce n'était pas tout les jours qu'un Fils de Mastaï parvenait à le faire sourire. Une tour de plus dans son échiquier de puissance.

- Tu es le neuvième membre d'une caste à part. Les Chasseurs d'Élite. Tu connais déjà sans doute de nom les huit autres, et tu auras l'honneur d'en rencontrer une très prochainement.

Raphaël marqua une pause. Il retourna à sa chaise et prit une petite gorgée de vin. Il leva ses mains et tapa, un serviteur apporta rapidement un plateau avec une coupe de vin a Korann.

- Je ne sais pas si tu aimes le vin, mais ce tonneau est d'une qualité sans pareil en Alagaësia, et est parmi mes favoris. Tu auras l'occasion d'en boire à ta guise, ce soir. Tu es le fêté d'honneur aux quartiers d'Umettelig Jeger, et l'alcool et les femmes seront à disposition pour agréer ta promotion. La fête commencera dans quatre heures.

Lui-même ne serait pas aux festivités, mais il gardait ce détail à Korann.

- Pour ce qui est de la suite. Dans trois jours, tu pars pour Dras Léona rencontrer ton mentor, Tanya, Purgatrice, qui t'inculquera à son art. Lorsque ton tutorat sera terminé, je t'assignerai à ta première mission en tant que Purgateur Insatiable. D'ici là, je suis disponible si tu as des questions sur ton nouveau poste. Sache que tes quartiers à Uru'Baën et Dras Léona seront maintenant au troisième étage.

Et le revoilà à sa coupe. Le chef la termina et on lui en apporta une autre. Il reprit siège, prêt à prendre toute question.



Crédit :
Delyanna pour l'avatar
gokcegokcen (deviantart) pour l'image de base de la signature
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1043
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Purgateur Insatiable [FINI] | Dim 5 Avr 2015 - 0:44


Une fois que le chef m’a dit de disposé, j’ai un peu examiné un document qu’il m’a donné pour la suite. Bon… bah faut croire qu’il avait tout prévu… nouvelle position avec beaucoup d’autorité et suffisamment peu de responsabilité pour que je reste sur le terrain, je passe des dortoirs à un appartement privé, un ordre de mission pour la Dras. Bref, je joue dans la cours des grands…

La fête… ma fois la fête valait le coup, j’ai rencontré pas mal des spécialiste. Tous plus vieux que moi, ou presque, la plus jeune à deux ans de plus que moi. Sans être des gens gentils, certains sont sympathique, d’autre non, mais tous ont des compétences et ça se sens rien qu’en étant en leur présence. La fête bah son plein pendant la soirée, le chef y est pas, bah il doit avoir du boulot…

Je n’ai pas totalement suivit les ordres. Le lendemain de la petite fiesta, j’ai plié bagage, direction la Dras. J’avais ce qu’il me fallait pour retrouver Tania la Purgatrice….


====================================================================


Semaine 1 :

Tania me gueule dessus depuis le début de la semaine. J’ai pas encore réussit une transe parfaite, résultat… entrainement au combat. Je pare ses attaques comme je peux et les rare fois ou j’ai des ouvertures cette salope ne les laisse que pour mieux me démonter. Mais j’apprends. Je m’adapte. J’attaque de moins en moins. Je contre attaque de plus en plus. J’ai commencé ma formation depuis trois jours et j’en ai plus appris sur le combat que durant toute ma vie. J’ai appris à m’économiser en me servant de la force de l’adversaire contre lui, à vaincre à main nues jusqu’à une demi douzaine d’hommes armés, à retourner leurs armes contre eux, et à les tuer avec.

Semaine 2 :

J’ai enfin réussit à entrer en transe. Ce que j’y ai vu… je comprends que les runniste en parlent pas. J’emporterai ce que j’y ai vu dans la tombe, mais j’ai le sentiment d’avoir perdu quelque chose dans l’histoire : une bonne partie de mes peurs. J’ai l’impression d’avoir eu tellement la trouille que mes terreurs les plus paralysantes ne sont plus qu’un lointain souvenir. Tanya m’a appris le tracé de toutes les runes du Purgateur. Mémoriser leur tracer n’a pas été un problème, reproduire le tracé en finesse non plus, j’apprends vite et suis doué de mes dix doigts. Mes premiers essais sont plutôt fructueux mais d’après Tanya je peux faire bien meilleur.

Semaine 3 :

Tanya à décider d’évaluer mes performances en traque. Autant dire que j’ai jamais eu droit à autant d’insulte et de remontrance de la part de mon supérieur… mais au final j’ai eu la fille, une mage affilié à la Cam qui se croyait suffisamment maligne pour pouvoir faire passer l’Empire pour des pillards d’après guerre en déguisant ses hommes comme les nôtres. Elle menait une vingtaine d’homme. On les a tué les uns après les autres en une nuit. Il parait qu’on a entendu les cris de terreur de cette bande d’ordure jusqu’à la chambre du maire du village, puis on a ramené cette pute. On l’amené sur la place public du village pillé… et on l’a décapité en publique. Bizarrement les gens étaient contents. La seconde traque d’évaluation a eu lieu aux abords d’Uru, un mage de l’Equilibrium à déserté et à commencé à faire le mariol. Le gars était un héros de la guilde parait-il. Apparemment trop affronter la corruption l’a rendu dingue. Bref, un des pontes de l’Equi à fait appelle à nous pour s’occuper du gars en toute discrétion. J’aurais cru que Tanya m’aurait donné l’ordre de le tuer. Au lieu de ça… elle m’a juste ordonné de l’embarquer.

La leçon de la première traque a été que certains mages ne méritent tout simplement pas de passer en jugement, alors que d’autre, même s’ils utilisent un « art » aussi hérétique que dangereux (pour eux comme pour le reste du monde) peuvent avoir droit à de la pitié voire du respect. Je n’avais jamais pensé comme ça avant. J’avais toujours fais le lien Ancien Langage  = Ordure.  Je me suis peut être trompé, peut être qu’effectivement j’ai laissé ma haine obscurcir mon jugement. Mais je commence à comprendre. La haine de l’ « art » ne doit pas faire oublier que des personnes le pratique, et que ces personnes ne sont pas forcément mauvaises.

Semaine 4 :

Tanya fignole les détails, principalement sur le traçage des runes, l’entrée en transe et l’entrainement au combat. Elle parle tout le temps d’un état spécial ou un guerrier runniste suffisamment fort peut entrer s’il frôle la transe en plein combat. Apparemment, un tel guerrier pourrait calculer des milliers de combinaison d’action en même temps et sélectionner d’instinct la meilleure. Je pense qu’elle a voulu voir si je pouvais atteindre cet état. Apparement, c’est pas le cas… Mouais… pas convaincu que ça existe, ou on en aurait entendu parler… ça doit être une de ses lubies ou un truc dont elle a entendu parler, comme une rumeur ou une légende.

A défaut de rencontrer les espoirs de ses lubies, j’ai très largement progressé. Discrétion, combat à mains nues ou arme à la main, maniement de l’arbalète, traçage des runes, j’ai méticuleusement appris, intégré fais mien le savoir, ce dont tu t’empare est tiens, par le travaille de ton bras et de ton esprit tu fais tienne ta force. Je ne m’était jamais penché que sur le travail du bras tout en pensant que je travaillais mon esprit, j’avais tort. Aujourd’hui ceci est rectifié.

Bizarrement, passé la première semaine passée, nos rapports sont passés du sergent instructeur/recrue à celui du maître à disciple, puis à celui d’amis. Cette vieille carne aura beau dire mais mon charme aura fait un peu son effet, même si elle et moi n’iront jamais plus loin que de l’amitié. Ce n’est pas plus mal au final.

Me voilà Purgateur. De retour à la Dras j’ai retrouvé une bonne partie de mes vieux camarades des campagnes du Sud. On est allé se saouler et rigoler. J’ai aimé les revoir tous. Bon je ne sais pas trop pourquoi je me suis réveillé dans le même lit que Freya ce matin mais bon… ils sont en permission en core quelques jours… et moi je pars dans le Nord. Je suis assigné à la suite de Sonia la Sombre. Je fais partit d’une équipe de cinq. On doit escorter une troupe de dignitaire qui vont inspecter le chantier du fort plus au Nord, même s’il parait que le boulot avance bien, il semble qu’il ait prit du retard…


J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       
Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Purgateur Insatiable [FINI] |


Revenir en haut Aller en bas

Purgateur Insatiable [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: Urû' baen-
Ouvrir la Popote