AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

Une bonne ou mauvaise augure ? PV [Selene]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 567
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Kaminari
Membre du Cam Serarna
Message Sujet: Une bonne ou mauvaise augure ? PV [Selene] | Mar 23 Déc 2014 - 17:40


Telle une bouilloire, Kaminari était en « ébullition » à l’intérieur de lui. Il était prêt a explosé de rage. La pression était de plus en plus forte au fur et à mesure que le temps passé et que les événements ce produisaient. Cependant avant de totalement exploser il devait encore patienter et analyser. Il devait surveiller, inspecter et réfléchir a comment il allait agir. Kaminari n’était pas au bord du lac léona pour le plaisir. Il était là pour guetter la ville du Dras Léona dans le but de l’attaqué ensuite.

Même s’il était un dragon, attaquer une ville de cette envergure été suicidaire. C’était donc pour ça qu’il devait prendre le temps de préparer son « plan ». Rasé la ville ne lui aurait pas déplu, mais il y avait plus important et il devait agir rapidement le moment venue même si la tache qui l’attendait été tous sauf simple.

Profitant de la nuit. Kaminari était allé dans l’eau pour nager un peu et ce nourrir. Même s’il échafaudait un plan. Il lui fallait ce détendre et ce nourrir. Après donc une pèche pas très difficile a réalisé. Kami remontait a la surface avec plusieurs poissons plus au moins gros. Il avait un bon appétit en générale et il aimait le poisson autant les proies sauvages. Le dragon sauvage n’avait cessé de sillonner la zone avec son esprit afin de pouvoir inspecter l’endroit, mais aussi les faits et geste de la cité. Cependant il avait cessé cette activité pour sa partie de pèche.Mais une fois a la surface Kaminari grognait intérieurement. La journée était animé et voilà que le soir ça continué….


Pour ne pas prendre trop de risque le dragon était resté dans l’eau et utilisa son esprit pour sentir les présences. Après quelques secondes il avait senti la présence d’un seul individu, cependant l’aura qui s’en dégagé était étrange et inhabituel. C’était plus simple un individu que tout un groupe, mais voulant s’assurer que sa présence n’allait pas être donné. Il valait mieux que Kami s’occupe de ce rodeur. Aussi après avoir englouti une partie de son repas. Il ce dirigea vers l’individu utilisant la nuit pour ce caché. Bien sur un dragon n’était pas très léger et fin, mais il faisait en sorte d’être le plus discret possible.



*Je me présente à vous. Accusé d’avoir voulu assurer l’ascendance des dragons. D’avoir tenté de nous épargner ce destin qui nous oblige à nous éteindre. A céder. L’humanité représente une menace pour notre monde. Refuser son éradication est une grave erreur. Nous éclairons les ténèbres, mais les hommes prennent notre triomphe à leur compte. Les dragons détiennent le manteau de responsabilité. Il leur appartient à eux seuls.
Jugez mes actes à votre guise, mais ne doutez pas de la réalité. L’espèce humaine est à l’œuvre et nous ne pourrons bientôt plus l’arrêter….*

Cela me coûtera peut être la vie... Mais je changerai ce monde pour les dragons !
[Lien vers l'apparence : http://www.furaffinity.net/full/20880680/ . Merci a Ellenwen pour la seconde image de la signature ! ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 95
Âge : 20

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=vMhJR6swmTU


Sélène
Message Sujet: Re: Une bonne ou mauvaise augure ? PV [Selene] | Jeu 25 Déc 2014 - 17:23


La nuit était tombée depuis peu. Sélène sortit lentement de sa torpeur, se leva lentement et sortit de son repaire en se frayant un chemin au travers des salles sombres et puantes sans un bruit. Une fois dehors, elle jeta un coup d’œil furtif autour d’elle. Et à son plus grand malheur, elle était encore seule : pas de lumière, pas de bruit, pas le moindre signe de vie d’une quelconque sorte. Elle soupira tristement.

Elle marcha alors jusqu’à la grande place du village, et entama alors son rituel : elle se faufila dans une des maisons et se mit à la dépoussiérer à grands coups de balai, comme si les habitants allaient rentrer chez eux après une longue course à Dras Léona. Comme s’ils allaient être heureux de revoir leur doux foyer impeccable.
C’était vain. Elle était la mieux placée pour le savoir.

En entrant dans une petite chambre, elle remarqua des poupées en chiffon sur une étagère. Elle se rappela alors de la fillette qui vivait là il y a encore un mois : elle l’avait longtemps épié, elle et ses parents attentionnés, ses cheveux roux en bataille, et son regard innocent.

- « Tu me manques tu sais », murmura t’elle comme si elle ne voulait pas qu’on l’entende. « Il y a des jours où je regrette sincèrement de m’être servie de tes intestins comme d’une écharpe, je te le jure. »

Elle les avait tous tués, hormis les plus lâches et ceux qui s’étaient laissés entrainer par eux. Parce qu’elle était un monstre. Parce qu’elle n’était bonne à rien d’autre. Parce que si elle ne l’avait pas fait, elle aurait été rejetée quand même. Et aujourd’hui elle s’en mordait les doigts.

Alors qu’elle s’apprêtait à continuer sa besogne, elle entendit un bruit étrange. Il venait de loin, mais a suffi à briser le silence. C’était comme quelque chose de volumineux qu’on mettait à l’eau, ça venait donc probablement du lac Léona. Mais pourquoi un tel bruit à une telle heure et à un tel endroit ? Elle n’en avait que faire : c’était peut-être l’occasion de rompre avec la monotonie qui l’accablait. Elle oublia son rituel, la gamine, la solitude ; elle se précipita hors de la maison et s’engouffra dans les bois qui la séparaient du plan d’eau.

A mesure qu’elle se faufilait au travers de la végétation, son esprit s’imaginait qui pouvait bien trainer là-bas à une heure pareille : des pêcheurs noctambules en quête de tranquillité ? Des malfrats se débarrassant d’un cadavre ? Des aventuriers se rendant au centre du lac en vue de piquer une tête à la recherche de quelque trésor enfoui ? Elle jubilait intérieurement : qui que ce soit, ce sera une occasion de parler avec quelqu’un d’autre qu’elle-même. Et puis à terme, de remplir ses réserves de nourriture et d’avoir de quoi acheter deux ou trois amuse-gueules sucrés pour l’accompagnement.

Elle prit soin de se dissimuler derrière un buisson une fois arrivée près de la berge, mais très vite toute sa bonne humeur s’envola : elle ne vit personne sur le bord du lac, ni même sur l’eau. Cependant, elle décida de ne pas tourner les talons tout de suite : elle avait remarqué des bulles qui remontaient à la surface. La source de l’étrange son de tout à l’heure se trouvait sans doute sous ce lac.

Après quelques minutes d’attente, elle vit enfin une ombre se dessiner à la surface, mais celle-ci ne cessait de grossir à mesure que les secondes passaient. Jusqu’à devenir énorme. Trop énorme. Sélène voulut alors se faire toute petite, mais c’était sans compter sur sa curiosité naturelle. Elle se redressa, sortit de sa cachette et se dirigea vers le bord du lac d’un pas mal assuré.

- « Vu que nous nous sommes mutuellement repérés, il est inutile de se cacher plus longtemps. Je n’ai sans doute pas grand-chose à craindre de cet individu.» pensa Kaminari.

Sur cette pensée, il sortit lentement la tête hors de l’eau sombre du lac, puis l’intégralité de son corps massif, et se tourna vers la jeune femme.

- « Que peut bien faire quelqu’un comme toi ici à cette heure tardive ? » demanda t’il.

Pour la première fois depuis très longtemps, Sélène fut parcourue par un sentiment d’angoisse : elle n’avait jamais vue de dragon auparavant, elle avait juste eu brièvement vent de leur puissance incommensurable et de leur côté sauvage et destructeur dans quelque taverne où elle avait séjourné. Elle ne savait pas comment réagir en cas de danger. Elle n’avait pas la situation en main si jamais ça dégénérait. Elle resta un moment pétrifiée devant la tonne d’écailles et de griffes qui venait de lui adresser la parole. Elle tenta de trouver une excuse, une raison crédible de sa venue au bord du lac. Mais le dragon ne lui en laissa pas le temps :

- « Ne t’efforces pas de trouver un mensonge pertinent, stryge. Ça ne prendra pas. Ton aura t’a trahi. »

« Aura ». « Trahi ». Ces mots résonnèrent dans l’esprit de la jeune stryge. Elle était encore cataloguée de par sa nature. Et par un monstre peut-être plus terrible qu’elle. C’en était encore plus humiliant. Elle tapa violemment du pied et hurla :

- « C’est pas vrai ! Même les dragons viennent jusqu’ici pour me dire ça ! Et puis t’es qui, d’abord ? Encore un de ces gars de l’Equilibrium qui pourfend la corruption pour le bien d’un continent plein de gigots sur patte ? Stop ! J’en ai ma claque ! Allez qu’on en fi…»

Elle mit brusquement ses mains devant sa bouche comme pour bloquer le torrent de mots qui en sortait : si ça trouve, le lézard aurait pu s’en donner à cœur joie pour la dévorer rien qu’à cause de cette crise de nerfs.
Kaminari esquissa un sourire amusé.

- « Je ne te veux aucun mal, pas encore. Je passais simplement par ici pour pêcher, histoire de me remplir la panse. Mais je ne compte pas m’éterniser ici.»

Il marqua une pause.

- « Tu as une drôle de façon de parler des humains. Je suis sûr qu’ils sont bien plus que ça. »

- « Je n’ai pas à me justifier devant un gros lézard. »

Le dragon reprit son sérieux. Il avait trouvé une stryge, elle disposait probablement d’informations sur Raphaël. Dras Léona attendra : il devait profiter de l’occasion pour lui tirer les vers du nez sans risquer sa couverture.
De son côté, Sélène remarqua que son interlocuteur ne semblait pas éprouver de gêne ou de peur en la regardant. Il était peut-être insensible à ses pouvoirs. Et si, à l’aide de quelques mots bien placés, elle parvenait à le convaincre de rester un peu plus longtemps que prévu ? Ou mieux encore : de l’emmener faire un tour loin du village fantôme ?

Pour l’un comme pour l’autre, cette rencontre pouvait être une occasion en or.


Quand on les ouvre, il s'en échappe une si belle couleur !
Chaque goutte qui atteint mes lèvres me donne envie d'en avoir plus !
C'est si rouge... si rouge et si doux... j'en tremble ! C'est si bon !
J'en veux plus ! Tellement plus ! Je ne peux plus attendre !!!


...
Trois bouteilles de grenadine, s'il vous plaît.


So close...

Revenir en haut Aller en bas

Une bonne ou mauvaise augure ? PV [Selene]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: Dras Léona-
Ouvrir la Popote