AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

Le Jeger, L'Espionne et La Timbrée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 164
Âge : 18

Voir le profil de l'utilisateur


Kragh
Message Sujet: Le Jeger, L'Espionne et La Timbrée | Mar 14 Juil 2015 - 6:03


-Mesdames, Messieurs, notre tache aujourd'hui seras de transformer les chiffes molles que vous êtes en des survivants, puis accessoirement en soldats d'élite. Vous êtes tous venus pour des raisons divers. Votre passé de gueux sans histoire ou de criminel ne nous intéresse pas. Si vous avez postulé dans la Première-Armée, seul vos compétences et votre détermination parlerons. Comprenez bien que...
Le gars continus son discours. Je l'entend plus. Je suis dans ma tête, comme toujours. Pourquoi suis-je venus ici déjà ? Ah oui, pour buter le plus de mec possible.
On m'appelais La Timbrée chez les mercenaires. Je n'ai jamais vraiment compris pourquoi. Non sérieusement, qu'y avait-il de mal à collectionner les queues des types que je fumais ? Y en avais bien qui se scarifiais ! On s'exprime tous différemment, merde!
Bref, ces gars là, ils avaient la flippe quand je passais près d'eux. Des gens qui tuais depuis leur enfance. Bon j'avoue, j'ai pas vraiment la tête d'une enfant de cœur, mais tout de même ! C'est pas parce-qu'on fait deux mètres, qu'on roule les R et qu'on a le crâne rasée qu'on es foncièrement une méchante ! Ils suffit d'une dizaines de cicatrices sur le visage, d'une oreille et d'un bout de nez en moins pour que naissent les préjugées...Eh oui, j'en ai souffert...Mais ça, ils s'en foutaient. Tout ce qu'ils voyaient en moi, c'était une machine à tuer. Au fond, ça l'aient dérangeais pas tant que ça. Je faisait bien mon boulot, après tout. Avec quelques petite touches persos.
Lesquels ? Disons que j'étais tellement impliquée dans mon travail que j'ai finis par prendre mes petites habitudes, un peu comme un chef qui ajoute à son art quelques ingrédients secrets dont lui seul trouve la magnificence. Oui, c'est exactement ça, le syndrome de l'incompris.
Boh, ça arrivait qu'ils gueulaient quand je commençais à tripoter nos victimes. Comme si ça pouvait avoir une quelconque importance, puisqu'ils allaient mourir de tout façon. C'était de l'hypocrisie mal-venus de leurs part, c'est chiens eux même assoiffés de sang. C'était juste qu'au lieu de me payer une pute comme tout le monde, je me servais gratuitement.
Me servait sur qui ? Bah ça dépendais de mon humeur. J'ai violé des Hommes, des Femmes, des gosses et des poulets si vous voulez savoir. Croyez le ou non, mais se montrer créatif avec une dague ça peut vous payer des bonnes tranches de fou rires sur le coup ! Ah...pardon ? Mais...mais non je suis pas nostalgique! Rooooh mais arrêtez de me taquinée !
-...le champs de batailles est en perpétuelle évolution. Il faut toujours garder un œil sur les mouvements de vos alliés et de vos…
Dans tout les cas, je n'étais absolument pas reconnus pour ce que j’étais. La preuve, sinon pourquoi m'aurait-ils virée c'est abrutis ?! Enfin bon, j'ai dû réfléchir à une reconversion, comme on dit.
C'est pas que je partage les idéaux des Jeger. A vrais dire, je m'en tamponne l'oreille avec une babouche. C'est juste que voilà, on me paye, je tue, point barre.
Bon, je vais peut-être cesser de me raconter ma vie pour la millième foiss. Voyons voir mes comparses...mmmh...rien de bien intéressant. Ah tiens ! Elle est bien mignonne celle là! on dirait le petit chaperons rouge !
Je lui fait un laaaaarge sourire ! J’espère qu'elle ne me prendras pas pour le loup. Elle serait bien loin de la réalité.
-...A présent, je vais vous confiez à un instructeur hors-paires...
Enfin, nous y sommes. J'ai hâte ! Je trépigne d'impatience. Les autres cesses de m'observer du coin de l’œil et l’instructeur me regarde comme si j'avais quelque chose sur la figure. N'ont-ils pas honte ? Je pourrais me sentir stigmatisée ! Oui bon, je me fait sûrement un film. Et si je l'ai butais tous, dans le doute ?
Ouhouh, le véritable instructeur arrive. Je dois faire bonne impression !


Dernière édition par Kragh le Jeu 23 Juil 2015 - 7:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1032
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Le Jeger, L'Espionne et La Timbrée | Jeu 16 Juil 2015 - 2:42


Ithrar avait accueillis les recrues, puis était repartit sur le groupe qu’il gère à l’heure actuelle.

-Mesdames, Messieurs, notre tache aujourd'hui sera de transformer les chiffes molles que vous êtes en des survivants, puis accessoirement en soldats d'élite. Vous êtes tous venus pour des raisons diverses. Votre passé de gueux sans histoire ou de criminel ne nous intéresse pas. Si vous avez postulé dans la Première-Armée, seul vos compétences et votre détermination parlerons. Comprenez bien que l’Umettelig Jegers est l’épreuve la plus violente que vous passerez… de votre putain de vie.
Les mages sont souvent intelligent, parfois cons, souvent bien entouré. le champs de batailles est en perpétuelle évolution. Il faut toujours garder un œil sur les mouvements de vos alliés et de vos ennemis, pensé pour avoir une longueur d’avance sur eux c’ets ce à quoi vous allez être entrainer à partir d’aujourd’hui
A présent, je vais vous confiez à un instructeur hors-paires


Le militaire de la première armée qui a fait ce petit discours ma fois aussi motivant qu’une coupe de soupe au poivre laisse passer cet enculé de Vervegen et Gregor. Vervegen est un homme grand aux yeux de rapace et à la crinière grise. Gregor est plus trapu, ses cheveux courts sont encore blonds et son regard aussi malveillant que d’habitude. J’avais presque oublié que ce fumier participait au programme de formation des recrues, normalement pour leur donner les base ne interrogatoires, mais je me souviens qu’il avait aussi largement participé au programme de survie.

Krom se racle la gorge. Je me retourne et baisse les yeux sur le maitre ingénieur nain à  qui on doit une bonne partie du plan de l’arbalète à levier. C’est fous comme la technique naine s’accorde bien à notre technomancie, ça en devient inquiétant… il embraye de sa voix rocailleuse :

- alors Korran, il parait que tu voulais me parler ?
- ouais. J’ai des idées à adapté sur nos arbalètes, faut qu’on voit ça.
- Ça tombe bien, on va tester ça sur la tienne
- La mienne ?
- Ouais… t’en a reçus une de manière nominative. C’est comme ça pour tous les spécialistes qui le désire.
- magnifique

Oh que oui magnifique, j’ai tellement d’idée de modification que je ne suis pas sur qu’on puisse toute les adapter…Je quitte le balcon en lançant un dernier regard à Kat, elle ne regarde pas dans ma direction, c’est mieux comme ça, qu’on ne te osupçonne pas d’avori des passes droit, ça te tuerais plus vite que de révéler que tu es mage. Accroche-toi Kat, ceux là sont deux belles ordures et ils vont prendre un plaisir sadique à vous malmener…

Vergegen:

Le vieux loup, le salopard, le pire jeger à avoir jamais foulé la terre que les Dieux avaient à donnés à l’Homme. Il avait plus de mage tué et horriblement torturé que quiconque dans l’Umettelig Jeger, un chasseur hors pair, la seule raison pour laquelle il n’était jamais spécialiste, c’est qu’il n’en avait pas les capacités… et qu’il le savait. Gregor resta en retrait. Il parcourt l’assemblé du regard. Ses yeux de rapaces décelant le talent là ou il se trouvait, haïssant d’autant plus ceux qu’il savait déjà qu’ils iraient plus loin que lui.

Le vieux salopard commença à interroger certains, il ignora la femme au crane rasé et Hally, pourquoi me direz vous ? et bien parce que naturellement ces deux là avait « le regard », cette petite chose au fond des yeux disant qu’elles en avait déjà vu pas mal. Puis, après sa petite inspection, il alla se planter devant les recrues en rang, leurs paquetages jeté en travers de leurs épaules


- Combien d’heure de combat vous pouvez avoir derrière vous, je m’en bat. Combien d’hommes, de femmes et d’enfant vous avez put tuer, je m’en bats. Car vous allez apprendre qu’ici, c’est MOI qui suis le seul juge de vos capacités… et pour ce que j’en vois… j’ai peur pour l’avenir des Jegers ! JE N’AI JAMAIS VU UN PUTAIN DE RAMMASSIS DE MERDE PAREIL !! (Il commence à passer dans les rangs, lui fous une beigne dans le ventre) qui t’as permis de tomber au sol connard, 400 pompes !! ET C’EST QUOI CETTE DISCIPLINE DE MERDE ?!? PAS UN SEUL QUI TEIENT EN RANG CORRECTEMENT ?!?

En guise de punition pour un truc que les recrue ne pouvait pas connaître, il leur fit faire des tours de terrain, au pas de charge et à froid jusqu’à ce que l’autre recrue ait finit ses pompes. Qui était le ou les veinards… pas moyens de savoir. En tout cas… ça prit un bon moment à l’autre de finir ses pompes.. au grand damne des sprinteurs de fonds. Certains s’effondrèrent en pleine course, d’autre se blessèrent, certains tinrent bon…

Les baraquements des recrues étaient pour le moins spartiate, en fait le lit avait des matelas en pierre et couvert d’un minuscule drap. La seule parcelle d’intimité qui était accordé aux recrues c’était une cellule individuelle et un coffre cadenassé. Il n’était pas dur de voir que les cellules était volontairement conçus pour être sujette au courant d’air et pour refroidir ou chauffer très rapidement. Les recrues étaient toutes vannées. Certaines, pourtant des guerriers entrainés ou d’ancien mercenaires endurcis en était à la limite de tourner de l’œil Pourtant ils les faisaient se tenir au garde à vous. Après un petit moment, la cloche du repas sonna. Les cons qui eurent la bonne idée de bouger sans ordre furent priver de repas et mis à faire des pompes. Une fosi l’ordre d’aller manger donné, les recrues se rendirent compte qu’il n’y avait pas que le caractère de l’instructeur qui était merdique, la bouffe l’est aussi…



J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Infiltrée du Cam Serarna

Nombre de messages : 3604
Âge : 24

Voir le profil de l'utilisateur


Hally
Infiltrée du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Le Jeger, L'Espionne et La Timbrée | Mar 21 Juil 2015 - 17:04


Hally était entraînée. Sur-entraînée. Mais surement pas à devoir supporter des connards dans le genre !! Elle savait qu'elle pourrait mettre certains de ses instructeurs KO, et même si l'envie ne lui manquait pas - avait-elle seulement déjà eu envie de tuer quelqu'un autant que ce Vergegen ? - elle se força à rester dans les rangs, à obéir, et garder pour elle les répliques ou les coups d’œil qui pourraient la tuer ou lui faire vivre un cauchemar encore pire que celui dans lequel elle s'était lancée. Que ferait-elle pour protéger les siens ?

Durant la courses, elle prit le même rythme que les autres, se força à respirer aussi fort que ceux qui avaient à peu près sa carrure, à se fondre dans la masse quoi. Mais c'était son cerveau qui travaillait le plus. Il bouillait, il stockait le moindre information sur les gens qui l'entourait, sur les lieux où elle se trouvait. 

Assez rapidement, si ça n'était pas depuis le début, Hally lança son dévolu sur cette grande femme étrange. Le genre qu'on va pas faire chier, et qui doit surement pas avoir beaucoup d'amis. Mais bon, dans le groupe elles étaient seulement 3 femmes, et l'autre, elle avait ce truc que Hally n'aimait pas trop. L'autre avait beaucoup trop confiance en elle, elle ne cessait de ricaner, et si elle avait pu, aurait littéralement éclaté de rire quand l'autre s'était écroulé après le coup de poing surprise. Ouais, cette femme allait tous les écraser les uns après les autres. 
Hally se chargerait de celle là une autre fois. 

Pour ce qui était des hommes, , il y avait de tout. Des gros, des costaud, des têtes d'abrutis, comme des charmants guerriers ... Mais aucun d'eux n'avait même lancé un regard à Hally ou l'autre femme - ouais la bizarre était tellement bizarre que tout le monde l'avait déjà regardé au moins une fois. Ici, se retrouver au milieu du sexe opposé de lui servirait à rien, ses charmes n'étaient rien. Seul la puissance, le caractère, et la capacité à tenir tête compterait. Ainsi les hommes, elle commencerait à s'y intéresser quand elle aurait fait ses preuves. Et eux aussi par la même occasion.

Arrivé à l'heure de manger, Hally alla s’asseoir à deux chaises de la bizarre. Contrairement à tous les autres qui semblaient vouloir la fuir comme la peste. Elle ne dit rien au début, puis quand elle mit sa première cuillère à la bouche, ne put s’empêcher de laisser sortir un très sincère :

- Oh putain mais c'est dégueulasse !!



Merci Maya !
Montrons que nous préférons mourir debout plutôt que de vivre à genou. 
Si la mort vient me prendre aujourd'hui, je suis prête.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 164
Âge : 18

Voir le profil de l'utilisateur


Kragh
Message Sujet: Re: Le Jeger, L'Espionne et La Timbrée | Jeu 23 Juil 2015 - 7:18


Ils nous prennent pour des chiens.
Même à l'époque, je n'avais jamais été traitée comme ça. Que cherche t-ils?Nous faire disjonctés?Parce-que le plus drôle, c'est qu'ils vont y arrivé ces cons. Les pompes, les tours de terrains, la bouffe fameuse et la morsure du froid je connaît. Mais ça...Putain mais ils voient pas que je suis fragile psychologiquement (je sais pas totalement ce que ça veut dire, un type m'as dit ça avant de clamsé) ? Ça veut pas dire que j'ai droit à un traitement de faveur ?!
Au moins, les autres bleus me foute la paix. Mais ça ne change rien. Leurs gémissement me donne la gerbe. Ils se plaignent tellement que j'ai envie de leur donné une bonne raison de pleurer leur race.
Je suis devant mon assiette. Je reste stoïque, parce que bon, là je sent que je vais craquer. Tout le monde parle sur la longue table de bois. Leur brouhaha envahie mon esprit, et je ne sais plus discerner les voix à l'extérieur de celles vivant dans ma cervelle. Je sais qu'ils parlent de moi. Je le sent. Mes oreilles sifflent (enfin, mon oreille)et ce n'est absolument pas bon présage.
- Oh putain mais c'est dégueulasse !!
-…
Elle pouvait pas restée loin de moi, comme tout le monde ? Le reste grogne leur assentiment. Mais à quoi s'attendait-ils ? N'empêche…
N'empêche qu'elle est étrange, celle là.
-D'où tu sors, chaperon rouge ?
Grand silence. C'est la première fois qu'ils entendent le son de ma voix. Je vois la surprise sur leur visage quand ils ont entendus les intonation bien plus féminines que laissait paraître ma face de requin.
Je me tourne vers elle, et je la poignarde de mes yeux. Je scrute chaque courbe de sa silhouette. Je fouille les nuances que parsèmes ses prunelles bleutées.
Je ne suis peut-être pas la plus futée parmi eux. Mais sûrement la plus expérimentée.
Du moins c'est ce que je pensais.
Je me détourne d'elle, et ingurgite le contenus de mon assiette comme si c'était du lait au miel. Cette fille là, elle est pas aussi fraîche qu'elle veut nous le faire pensée. Faut pas se foutre de ma gueule. Entre tueur, on se reconnaît.
Je dépose mon assiette sur la table, et sors mon poignard ainsi qu'une pierre à aiguiser. Le son répétitif raisonne doucement à mon oreille. Ça me rappelle le bon vieux temps. Ça me détend. Et qu'importe si ça gène qui que ce soit. Ni de la bleusaille, ni un frustré abusant à tord et à travers de son pouvoir allait me faire chier bien longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1032
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Le Jeger, L'Espionne et La Timbrée | Jeu 23 Juil 2015 - 19:50


Vervegen n’apprécia pas le bruit d’une lame sur une pierre à aiguiser. Ça voulait dire qu’il avait pas bien fait son boulot, ça voulait dire qu’il y avait encore des connards qui tenaient debout et qui étaient capable de frimer ou de faire les marioles au dîner. C’était une insulte, un scandale, un complot monté contre lui ! Eh ben il allait déjouer ce complot !

Le Vieux Salopard se leva et hurla dans la cantine :


- D’ACCORD BANDE DE BÂTARD !! DEBOUT ET EN RANG !!

Les recrues s’exécutent. En inspectant les rangs, il hurle sa colère, sa haine de ces recrues

- Y’A UN FILS OU UNE FILLE DE PUTE ICI… QUI A UNE LAME DANS LE MESS !! LES ARMES SONT INTERDITES DANS LE MESS !!

Règle qu’il venait d’inventer pour l’occasion. Quelque part, il sait déjà d’où ça vient, il sait déjà plus ou moins qui. Mais ne sachant pas précisément… il infligea la correction au groupe.

- VOUS POURREZ REMERCIER LE FILS OU LA FILLE DE PUTE… QUI A OSE S’ASSOIR SUR LES REGLES DE MON GLORIEUX ENTRAINEMENT !! DEMI-TOUR DROITE !!

Les recrues s’exécutent. Et il les emmène vers les murs de la Dras. Une fois là bas… il les fit courir avec chacun plus d’une vingtaine de kilo d’équipement sur le dos et avec l’obligation de répéter en chantant ce qu’il allait dire

- JE VAIS REMERCIER L’ENFANT DE PUTAIN… QUI A AIGUISE UNE LAME AU MESS !

Les recrues répètent au même rythme. Vervegen n’avait rien a faire que l’entrainement physique ne soit pas nécessaire pour beaucoup d’entre eux. Sont boulot consistait a les maltraiter et à les endurcir, à les modeler pour en faire des chasseurs, a aiguillonner leur instinct de survie

- MOI RECRUE SUIS UNE PETITE PUTE QUI CREVERA AU PREMIER SORT DU PREMIER FILS DE PUTE DE MAGE QUI PASSERA !!

Les recrues répètent. Vervegen savait qu’il était impitoyable, mais il savait aussi que son boulot consistait à extraire des recrues le meilleur d’eux même en termes d’adaptabilité, mais pour l’instant sont boulot était de séparer le grain de l’ivraie…

Lorsqu’ils rentrèrent au baraquement, il eu la jouissance malsaine de voir toute les recrues aller se coucher dès rentré… il les laissa dormir trois heures avant de reprendre pour les entrainements du matin. Un petit déjeuner frugal fut ingurgité tant bien que mal par les recrues autant pour les douleurs de la veille que pour le goût de la bouffe). Au programme, parcours d’obstacles, course de fond, pompes et abdos par poignée de cinquante. L’après midi, il passera la main à Hegenn pour les codes par signes…


Spoiler:
 


J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Infiltrée du Cam Serarna

Nombre de messages : 3604
Âge : 24

Voir le profil de l'utilisateur


Hally
Infiltrée du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Le Jeger, L'Espionne et La Timbrée | Jeu 23 Juil 2015 - 20:31


[ L'entrainement au combat, genre de duels ou quelque chose pour le les formateurs sachent ce que chacun vaut, ça serait pas mal je pense Smile ]


-D'où tu sors, chaperon rouge ? 

Sa voix n'allait tellement pas avec son physique ! Hally, amusée par ce contraste constata que au moins, tout le monde était sur maintenant que c'était bien une femme. 
Elle la laissa la reluquer tout son saoul, jusqu'à qu'elle détourne enfin sa tête. Pendant qu'elle portait son poignard, Haly répondit enfin :

- De l'Alagaësia. Toi ?

Sa réponse était vague, mais en disait tout de même beaucoup, même si par sa simple petite taille tout le monde aurait pu le deviner. La bizarre par contre, elle lui faisait pensé à une alagaësienne, mais elle était beaucoup trop grande !
Elle n'eut pas le loisir de seulement pouvoir ouvrir la bouche que l'autre connard gueulait déjà. Sa langue, c'était par lui couper sa langue que Hally commencerait quand elle le tuerait. Et après elle lui ferait manger les couilles. Ca lui apprendrait à traiter tout le monde de batard, de pute ou de fils ou fille de pute.

C'était cette pensée qui réussit à la faire tenir, à ne pas craquer. Elle savait que c'était exactement ce que Vervegen cherchait : les faire craquer. Et si elle n'avait pas sacrifié autant pour en arriver ici, Hally serait déjà partie. Mais elle n'avait pas le droit, malheureusement. 

- MOI RECRUE SUIS UNE PETITE PUTE QUI CREVERA AU PREMIER SORT DU PREMIER FILS DE PUTE DE MAGE QUI PASSERA !!
* Malheureusement pour toi, ça n'est pas le genre de mort que je te réserve ... *

Lui couper la langue, lui couper les couilles ... Elle ne savait même pas combien de temps elle devrait tenir !

Quand il les lâcha enfin, Hally ne chercha même pas à essayer de savoir si elle pouvait sortir. Elle avait besoin de se poser et de se vider la tête. Elle devait se calmer avant de penser seulement à se reposer pour supporter la journée du lendemain. Mais à peine fut-elle entré au plus profond de sa transe qu'elle entendait déjà quelqu'un hurler. 

C'était reparti. La langue, les couilles, et en se rendant compte qu'il faisait encore nuit, l'espionne rajouta les yeux ...



Merci Maya !
Montrons que nous préférons mourir debout plutôt que de vivre à genou. 
Si la mort vient me prendre aujourd'hui, je suis prête.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 164
Âge : 18

Voir le profil de l'utilisateur


Kragh
Message Sujet: Re: Le Jeger, L'Espionne et La Timbrée | Ven 24 Juil 2015 - 19:48


J'ai eût le plaisir immense de recevoir un formidable cadeau de la part de l'instructeur: Il les envoya ENFIN faire quelque chose d'éprouvant.
Cette fois-ci, les larves n'avaient même plus la force de maudire leur entraîneur. Beaucoup avaient les jambes flageolante et n'arrivait plus à s’asseoir. Deux trois ont dû recevoir des soins quant à une ailes froissée où ce genre de connerie. Enfin, mon dieu, je ne l'ai entendais plus !
Mais la moelle substantifique de l'histoire, c'est que c'est entièrement grâce à moi ! L'autre n'as pas eût les couilles de me dire quoique ce soit, du coup il nous a tous piné...Je me demande parfois s'il se considère réellement comme un bon formateur. Un du style « Chui un connard, mais vous verrez, vous me remercierez plus tard »… Combien de ses élèves la remercié au cours de sa vie ?
Enfin bref il était rendus dans un tel  ridicule qu'il a tout fait pour essayer de monter le groupe contre moi...j'avoue, je n'est pas pût m'empêcher d'exploser de rire tout en chantant à tu-tette ce qu'il racontait. Qui allait me « remercier » quand tout le monde savait qu'il n'avait lui même pas eu le courage de le faire ?

-Connasse. Ça t'amuse de nous faire chier ?
Je me retourne. Celle qui vient de me parler comme ça, c'est la troisième seule femme ici. J'avais déjà remarquée sa grande gueule. J’aurai dû m'y attendre…
La plupart qui tiennent encore debout nous regarde à présent. Je ne la calcule pas, et me dirige à proximité pour me caler contre un mur.
-Tu m'entend ?!
Je lui répond toujours pas. En fait, je lui fais un grand sourire, je sors ma lame, et entreprend de l'aiguiser.
Je me tape une barre en voyant leur tête de maquereau. Ils flippent de devoir refaire une tournée à cause de moi, mais en même temps, ils n'osent pas m'arrêter !
Sauf la grande gueule. Elle, elle commence à s'énerver et à s'approcher pour me choper ma lame des mains.
-Je vais te remercier comme il ce doit...
Aussi vif qu'un serpent, je lui prend sa main tendus, me place derrière elle et l'as fait pivoter contre le mur. Là, j'effectue une clef de bras, et fout la pointe de mon poignard entre ses côtes, tout en l'emprisonnant entre moi et la bâtisse.
Elle pousse des cris de rage, tente de se dégager mais n'y arrive pas. Je me colle complètement à elle, je lui lèche le lobe de l’oreille, et lui susurre tout bas :
-Tu veux que je te montre comment me remercier, ma belle ?
Ses cries de rage laisse peu à peu place à des couinements étouffés. Sa respiration s'affole, ses membres son aussi dure que du béton.
-Si cette nuit je te rend visite, tu pense que t'y survivrais  ? Dit-moi, tu pense que t'y survivrais ?
L'air que j'expire dans son oreille l'achève psychologiquement. Elle se met à pleurer, et s'excuse de tout son soul. Elle me dit qu'elle me laissera tranquille.
-Restée loin de moi, c'est prendre soin de toi, mon amour.
Je lui chope ses cheveux et la projette violemment en arrière. Elle ne prend même pas la peine de se relever...Euh, en fait elle continus de chialer, recroquevillée comme un bébé. Ce qu'on c'est pris hier et ce matin n'as  pas dû nous réussir, peut-être qui j'y suis aller un peu fort.
Merde...j'ai pas pensée au formateur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1032
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Le Jeger, L'Espionne et La Timbrée | Sam 25 Juil 2015 - 1:26


ce que la Tarée n'avait pas pensé, c'est que les portes des chambre n'était pas verrouillable. si elle avait fichu la pétoche a certains, d'autre qui avaient les boules de cette course immérité lui firent payer en l'attachant à son lit pendant ses deux trois heures de sommeil... avant de la réveiller par un passage à tabac a coup de pierre placé dans des foulards. ce qu'il y'avait de bien avec ces foulard c’est qu'ils étaient suffisamment résistant pour qu'on s'en servent comme fronde et un coup de fronde au càc... ça fait mal, même aux plus endurcit.

les exercice matinaux... là ou Vervegen sembla enfin prendre ne compte le cas Hally, elle venait de finir ses pompe et tenait encore debout, haletante, mais debout.


- T'ES CELLE QU'AGURSON A RECOMMANDE ? (elle hoche la tête) CENT POMPE DE PLUS PARCE QUE CE CREVARD A BAISE MA FILLE !!!

il avait trouvé ses souffres douleurs, celle qu'il allait pousser à bout. l'un parce qu'elle ne serait jamais Jeger, l'autre parce qu'elle serait une trop bonne Jeger. il les haïssait autant l'une que l'autre. l'une lui rappelais pourquoi il ne passerait jamais spécialiste, l'autre lui faisait perdre son temps.

on l'informa d'un changement de programme.


-EN RANG BANDE DE PETITES PUTES !! ON VIENT DE ME DIRE QUE L'ENTRAINEMENT DESTINE A VOUS APPRENDRE A PARLER AUTREMENT QU'AVEC VOS CLAQUE MERDE PLEIN DE FOUTRE A ETE REMPLACE PAR UN ENTRAINEMENT AU COMBAT ! VOUS ÊTES DES PETITES PUTES BIEN VEINARDES

on mena les recrues à Ithrar dans l'après midi. les méthode était bien différente. la personnalité du guerrier aussi. là ou l'un se basait sur la terreur et la haine, l'autre se basait sur le charisme et la compréhension des faiblesses de chacun pour y remédier. Il les testa tout d'abord chacune des recrues personnellement. il ne se dépensa pas trop face aux recrues, même face à ces deux tête de promo dont l'une même au pique de ces capacité aurait beaucoup de mal à lui placer un coup et l'autre qui n'aurait jamais put et ne pourra jamais ne serait ce que l’effleurer.

une fois les test terminés il mit les deux tête dans le même binôme pour voir ce qu'elle valait en combat singulier avec les armes de leurs choix. puis il répartit les autres dans les sections  duel à l'arme blanche et archerie.


Spoiler:
 


J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Infiltrée du Cam Serarna

Nombre de messages : 3604
Âge : 24

Voir le profil de l'utilisateur


Hally
Infiltrée du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Le Jeger, L'Espionne et La Timbrée | Jeu 30 Juil 2015 - 16:34


[ Desolée pas du tout eu le temps de me relire, si c'est incompréhensible ou quoi hésitez pas x) ]

En sortant de ce qui leur servait de dortoir, elle remarqua que la tête de la bizarre avait changé. Elle avait toujours cet air bizarre, mais elle paraissait moins .. sur d'elle peut être ? Hally n'arrivait pas à savoir. Mais ça n'était pas que son comportement qui était etrange. Certains hommes la regardaient comme s'ils voulaient la tuer, ils la haïssaient. Et la troisième femme faisait en sorte de rester le plus loin possible. 
Poussée par la curiosité, Hally ne put s'empecher de s'approcher d'un jeune - très probablement alagaësiens car trop peu costaud pour être un premier homme - qui avait l'air de ne pas faire attention à ce qu'il se passait.

- Il s'est passé un truc cette nuit ?
- De quoi ?
- Avec les deux autres filles ? Elles sont bizarres.
- Ouais y'en a une qui s'est faite presque tabassée et l'autre s'est faite remettre à la sa place.
- Tout ça en une seule nuit ?
- Bah ouais.

Le jeu ne se jouait pas entre instructeur et novices ici, même entre eux les novices devaient tout faire pour survivre à l'autre. Trop profondément entrée dans sa méditation, Hally avait raté tout ça, mais elle retint la leçon. Ici seul l'instinct de survi comptait. Et son instinct lui dictait là de suite de ne pas se mettre ses "frère d'arme" à dos. 

- Je m'appelle Katniss.

Le jeune homme la regarda du coin de l'oeil, surement à se demander ce qu'elle lui voulait. Puis lâcha :

- Allan.

Les pompes reprirent. Elle arrêta de discuter et se remit au travail. Quand ce fut finit, elle croisa le regard haineux de l'instructeur, et sursauta presque quand il s'adressa directement à elle. Et voilà, elle était fichée ! Et elle comprit de suite qu'elle s'en prendrait plein la gueule, qu'il ferait tout pour la faire craquer. Mais elle sut qu'il n'y arriverait pas. Car son but à elle était bien plus important que le but de chacun des hommes ou femmes qui l'entouraient.

-EN RANG BANDE DE PETITES PUTES !! ON VIENT DE ME DIRE QUE L'ENTRAINEMENT DESTINE A VOUS APPRENDRE A PARLER AUTREMENT QU'AVEC VOS CLAQUE MERDE PLEIN DE FOUTRE A ETE REMPLACE PAR UN ENTRAINEMENT AU COMBAT ! VOUS ÊTES DES PETITES PUTES BIEN VEINARDES

Ah, enfin une bonne nouvelle ! Elle venait à peine de finir ses pompes quand il le leur annonça. Elle pourrait enfin voir à qui elle avait affaire.  

L'après midi commença donc auprès d'un nouvel instructeur. Aux toutes nouvelles techniques d'apprentissage, que cette fois ci, Hally apprécia ! Cet homme là, elle le respecterait. Et quand elle se retrouve face à lui, elle sut qu'il était l'un des hommes les plus intéressant qu'elle allait rencontrer dans son infiltration. 
Rapidement il fit des équipes, et Hally se retrouve face à la bizarre. Hally alla choisir ses armes : une ceinture dans laquelle elle cala trois poignards d'un peu moins de 20 centimètres chacun, et deux dague d'une cinquantaine de centimètre chacun qu'elle prit dans ses mains. Bien sur elle se doutait qu'elle n'aurait pas besoin de tout ça, mais elle se sentait plus à l'aise avec tout ça. 

Puis elle se retrouvèrent en face l'une de l'autre. Hally hocha la tête comme pour la saluer avant un combat en duel, et hésita à finir de se présenter - la veille elles n'avaient pas eu le temps - mais trouva ça inutile finalement. Elles auraient largement le temps une autre fois.



Merci Maya !
Montrons que nous préférons mourir debout plutôt que de vivre à genou. 
Si la mort vient me prendre aujourd'hui, je suis prête.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 164
Âge : 18

Voir le profil de l'utilisateur


Kragh
Message Sujet: Re: Le Jeger, L'Espionne et La Timbrée | Jeu 30 Juil 2015 - 18:21


Aaaaaaah… la jeunesse et ses envolés de courage...sa fougue flamboyante et imprévisible…
Le hic, lorsqu'on est jeune, c'est qu'on fait des erreurs. Qu'ils me tabassent, je dit pas, c'est leur problème à présent. Mais qu'il ne finisse pas le travaille ?! C'est une honte ! Un scandale!UNE INFAMIE !!!!
Quand on fait couler le premier sang, on le fait couler tout entier. Mais enfin bon, j'aurais tout le temps de leurs apprendre à ses gosses… Et pas avec des cailloux.
N'empêche qu'ils ont réussis à m'ébranler psychologiquement. Je suis sûr qu'ils pensent avoir gagné sur ce point...Ce que vous savez pas mes trésors, c'est que plus vous me détruisez, plus votre mort sera passionnante.
C'était pas tant l'acte en soit que la soudaineté de l'attaque qui ma touchée. Maintenant, je dois faire gaffe à chaque instant parce que les voix se font de plus en plus pressante. Elles me disent quoi faire, comme à l'époque. J'ai beau leur dire que non, je ne vais pas les voir individuellement cette nuit. Je ne vais pas leur faire prier Mastaï pendant que je viole leur honneur de « guerrier ». Je leur dit…que ce n'est franchement pas le bon moment, qu'il y aura pleeeeeins d'autres nuits à exploiter. Qu'il faut attendre un peu, juste un petit peu...mais rien à faire. Elles veulent leurs tribut de sang tout de suite, sinon elles la fermeront pas... Eh merde…
Faut que je me défoule sur quelqu'un, et vite. Heureusement, on nous confie à un autre. Sans surprise, il est pas réellement du même calibre que l'autre couille-molle. Du genre à ce qu'on se demande ce qu'il fout ici au lieu de boire dans un crâne de Dragon fraîchement chassé le matin.
Toujours est-il qu'à ma grande joie on me met avec chaperon rouge. Enfin, je vais pouvoir faire tomber le masque, et voir réellement ce qu'elle vaut…
On se place l'une en face de l'autre. On dit rien, pas besoin. Elle à portée son choix sur...elle est sérieuse ? J'avoue que je pige pas. En supposant que je ne me fasse pas une histoire depuis le début, elle n'avait pas mit un point d'honneur à paraître plus faible qu'elle ne l'est ? Alors pourquoi une arme qui en combat ne peut-être efficace qu'entre des mains de tueurs accomplis ?
Bref, perso j'amène le duo de tout les instant:épées/bouclier. La meilleur des sophistications, c'est la simplicité.
On attend le feu vert. On se met en garde, deux mètres l'une en face de l'autre. J'avoue que je dois luter pour ne pas trembler. Ça fait quoi… Un peu moins d'un mois que je me suis pas battue ? Merde, je suis fier de moi.
« Bute la… »
« Non, réserve la pour plus tard. C'était bien toi qui nous à fait observer que c'est plus amusant quand c'est vivant, non ? »
« oui, mais là je veux qu'on la saigne. »
« Vos gueules bordel ! »
Ah ça y est elles recommence...en plein combat en plus.
Elle se jette sur moi dès que je reviens dans la réalité. Chaperon rouge s'approche au plus près avec ses petites lames. Je la laisse venir, je pare, je frappe, je pare… Ça peux surprendre, mais je suis bien plus défensive qu'attaquante. Je reste planquée derrière mon bouclier, et j’attends qu'une erreur passe. J’attends, comme un crocodile, et dès que je vois une ouverture…
Seulement j'avoue qu'il n'y en a aucune. Elle se la joue très prud également.
Voyons si j’accélère les choses.
Je passe à l'attaque. Elle esquive tout mes coups les uns après les autres. Elle semble s'adaptée à mon rythme... Ouais, même si je suis loin de mon potentielle, nul doutes qu'elle me surpasse.
J'instaure une pause. Pendant qu'on regarde les autres, je prend la parole :
-Toi et moi on a rien à foutre ici. Je sais pas pourquoi t'es là...et je m'en fout un peu, mais je vois bien que ça te fout les boules qu'on nous traite comme ça alors qu'on vaut mieux que ce très cher Vergegen.
Elle me fout les jetons. Trop de mystères se profile dans son ombre. J'ai une fâcheuse tendance à être parano, mais là...être fort n'est pas suspect. Mais pourquoi vouloir paraître plus faible ? Et est-ce qu'au moins l'autre abrutis la remarqué ?
« BUTE LAAAAAAAAAA !!!! »
Je me crispe, chancelle et pose un genou à terre avant de me renverser...Quel bande de con ces jeunes…
« mais garde là en vie te dis-je ! Joue là fine et on pourra s'amuser un peu ! »
« Vous voyez pas qu'elle me démonte quand elle veut ? »
Elles répondent pas. Elles se contente de me donner un vieux maux de tête...c'est comme ça que ça marche. Je désobéis : elles foutent le bordel dans mon crâne.
-Je...on continue.
Combien de temps je vais tenir comme ça ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Infiltrée du Cam Serarna

Nombre de messages : 3604
Âge : 24

Voir le profil de l'utilisateur


Hally
Infiltrée du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Le Jeger, L'Espionne et La Timbrée | Lun 10 Aoû 2015 - 18:00


Aucune des deux ne prenait les devant pour rendre ce combat plus intéressant. Hally se contentait d'attaquer doucement, pour voir comment étaient les réflexe de sa rivale. Peut mieux faire. Hally était certaine de ça, cette étrange guerrière pouvait faire beaucoup mieux ! Peut être bien que l'entrainement des jegers l'aiderait justement. Oh logiquement Hally ne devrait pas le vouloir, mais bizarrement elle voulait voir ce que l’évolution de sa technique pourrait donner. Elle avait plus ou moins la force, elle était une vraie bourrine, mais c'était la technique qui péchait malheureusement. 
Soudain, alors que les deux femmes se toisaient comme deux fauves, l'autre attaqua plus fort, plus vite. Hally put contrer son attaque, mais avant de pouvoir attaquer à son tour, elle du se défendre de nouveau. Elle avait decidé de se la jouer attaquante. Très bien, Hally se cala à sa technique, essayant de deviner d'avance les gestes de son adversaire. Elle remarquait petit à petit qu'elle respirait de plus en plus fort, devenait rouge. Elle fatiguait. Puis elle fit une pause. 

-Toi et moi on a rien à foutre ici. Je sais pas pourquoi t'es là...et je m'en fout un peu, mais je vois bien que ça te fout les boules qu'on nous traite comme ça alors qu'on vaut mieux que ce très cher Vergegen.

Hally était tout à fait d'accord. Une guerrière comme ça, Hally savait qu'elle aurait été utile de l'autre côté, chez les rebelles. Et elle aurait eu droit à des maître d'arme bien différents que ceux là, même si celui qu'ils avaient là semblait bien bien tenir la route. 
Hally remarquait à peine que autour d'elles, les autres novices s'étaient arrêté pour les regarder. Elle ne vit que les jambes tremblantes de la guerrière flancher. Le respect que Hally lui donnait l'aurait poussé à l'aider à se relever et faire cesser le combat, mais ici, ça n'était pas Hally, c'était Katniss, qui, plus que s’entraîner, survivait. Les autres les regardaient, elle devait poser les bases de suite. 
Quand en bredouillant qu'elle continuait à se battre la bizarre se leva, Hally le regarda de haut, et lâcha violemment :

- Heureusement, sinon t'aurais rien à faire là. Lève toi et prouve que tu vaux mieux que Vergegen. Face à un magicien, t'es morte.

Hally savait que si elle voulait découvrir qui était vraiment cette femme, il faudrait qu'elle cherche. Et d'après le peu qu'elle avait vu, la provocation serait ce qui marcherait le mieux.

Avec un dernier regard vers elle, Hally repassa à l'attaque, en visant l'épaule gauche avec sa dague.



Merci Maya !
Montrons que nous préférons mourir debout plutôt que de vivre à genou. 
Si la mort vient me prendre aujourd'hui, je suis prête.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1032
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Le Jeger, L'Espionne et La Timbrée | Dim 23 Aoû 2015 - 23:27


- Heureusement, sinon t'aurais rien à faire là. Lève-toi et prouve que tu vaux mieux que Vergegen. Face à un magicien, t'es morte.

Ithrar eu un petit sourire désabusé sous son casque. Son boulot était de leur apprendre à se battre, pas à chasser, ça d’autre s’en chargeaient… enfin au moins ça traînait pas des pieds…

Il faisait le tour des duo, donnant des conseils, rectifiant une position ou donnant juste un encouragement mérité

Il distribua les conseils et commença à former des groupes à peu près homogène pour former ce qu’il appellait le travail des âmes. Si certains se la jouait, il les remettrait à leur place, mais son boulot était de monter es gens aux histoires et aux capacités aussi nombreuses que les étoiles à un niveau de tueur professionnel en un temps qui tient du record. Il était même devenu un spécialiste en la matière. Si lui n’y pensait pas, ceux autour de lui par contre en étaient intimement convaincus.
A l’heure du repas, il savait déjà comment il allait faire e chacun un combattant capable de défier tout ce que les Ailes du Destin pourrait mettre sur leur route…

La soirée ne fut pas non plus heure au repos. Le cours de signe fut placé sur les heures du soir. On leur donna durant cette période les bases du langage des signes Jeger.

Temps de sommeil : 3 heures

Et c’était reparti, cette fois avec une première épreuve : une épreuve de survie en environnement hostile : un réseau de souterrain utilisé pour l’entrainement d’une ancienne guilde d’assassins qui avait été redécouverte par les Jegers et qu’ils avaient restauré. On lâcha par groupe de quatre les aspirants dans le labyrinth de tunnel avec un objectif : trouver un un objet paumé dedans appelé le Nexus. Ou etait il ? à quoi ressemblait il ? On ne leur dit pas.

Pour l’instant… sur huit groupe, deux avait battu en retraite, un avait réussit et le reste n’était pas revenu. Ceux qui revenaient étaient tenus au secret. Puis vint le groupe de Hally. Groupe composé d’elle-même, de la Timbré (dont le nom n’est toujours pas connu d’ailleurs Mr.Blue ), d’Allan qu’Hally avait rencontré plus tôt et d’un drow qui avait rejoint le programme en même temps qu’eux, Bael. Le groupe fut descendu sans arme dans le souterrain. L’épreuve pouvait commencer….


J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 164
Âge : 18

Voir le profil de l'utilisateur


Kragh
Message Sujet: Re: Le Jeger, L'Espionne et La Timbrée | Lun 14 Sep 2015 - 0:56


Humide. La roche qui m'entoure à l'aspect d'une vieille peau fripée par le temps. Fragile, friable, poreuse. Les murs froids se forment à chacune des gouttes que j'entend tinté dans le noir.
Avec moi, Chaperon Rouge, un homme et un elfe noir. Ils vont crever. Je le sais. J'entend dors et déjà leur complainte.
Les murmures dans ma tête résonne en accords avec les parois du boyaux de terre. Elles font en sortes que je ne leurs échappent pas. Que vont-elles faire de moi? Que vais-je faire d'elles?
Personne ne seras là lors du moment fatidique. Les ombres s'entassent aux portes de ma conscience. Démoli par les années. Par les vies que j'ai volé. Par les enfances que j'ai violés. Par les gouffres que j'ai tenté vainement de remplir par d'autre gouffre. Devant moi s'étendent les affres de la folie. Certains trouvent ça sexy. Moi, ça me fait peur. Il n'y a que des sains d'esprits pour trouver beau la folie.
On marche dans un silence rythmé par les flaques d'eau explosant sous nos pas. Ils parlent pas. Ils ont presque autant peur de moi que moi d'eux. Hally a prit soin de prendre les devants. Je lui en suit reconnaissante.
Nous nous séparons sans mots, en deux groupes de deux. Moi avec Bael. Hally avec Allan.
Je ne connais pas mon nom. Personne ne ma jamais appelée autrement que par La Timbrée. Pourquoi s'embêter ? Ne pas appeler un chat un chat?
Bael a la torche. Il l'as tiens même si ses yeux rouges voient dans l’obscurité opaque. C'est une attention pour moi.
Son ménisque droit craque lorsque je l'explose d'un coup de pied. Il finit à genou, la gorge tranché. Il n'as pas le temps de crié, car il est déjà mort.
Je laisse la torche s'éteindre tout près de son cadavre. Je n'ai jamais aimé les Drows.
Quelques embranchements plus loin, je tombe sur un égaré. C'est Allan qui a perdus Hally. Il me propose de faire équipe avec un grand sourire. Il m'avoue qu'il a un peu peur tout seul dans le noir.
Cette fois, je laisse les cries de ma proie ébranler les murs des souterrains. Je ne me retiens pas d'exploser de rire, pendant que j’étouffe ses jubilations dans deux centimètre d'eau boueuse et pleine de calcaire. Je sent son crâne s'enfoncer dans le sol meuble. J'en ressors ma main toute trempée.
Je m'assois sur le cadavre.
j'attend.
Quelques minutes suffisent pour qu'Hally me retrouve.
-Enfin, te voilà.
Je me relève avec énergie, tout en dégainant ma lame à une mains. Je m'avance vers elle, religieusement, avec déférence, du sang plein sur ma poitrine et de la boue jusqu'à l’intérieur de mes paupières.
-Dit-moi chérie, qui préfère tu? Les hypocrites prêts à tuer pour une cause? je désigne le premier-Homme du doigt. Ou les épicuriens torturant pour le plaisir, et ne s'en cachant pas? Enfin, je comprendrais que tu ne veuille pas répondre. J'avoue que moi-même je n'arrive pas trop bien à saisir la différence...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Infiltrée du Cam Serarna

Nombre de messages : 3604
Âge : 24

Voir le profil de l'utilisateur


Hally
Infiltrée du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Le Jeger, L'Espionne et La Timbrée | Mar 29 Sep 2015 - 15:49


Elle entendait la respiration de Allan derrière elle. Bon sang savait-il à quel point il était bruyant ?? Comme si les abandonner dans ce genre de labyrinthe n'était pas suffisant, elle devait être en duo avait l'humain le moins discret qu'elle connaisse ! Presque si elle aurait pas préféré être avec le drow ! 

* Oh non attend, tu viens de penser à quoi là ??*

Faire equipe avec un traitre de drow, jamais de la vie !! Elle respectait tellement ce peuple, elle avait été choquée de voir l'un d'entre eux chez les Jegers. Cet elfe avait décidé de combattre tout ce qu'il était !! Et il était totalement improbable qu'il soit un espion. C'était trop ... gros ! Bon fallait bien avouer qu'elle même s'était présentée en tant que dragonnière à Korann, alors pour ce qui est de se battre contre son clan, elle était aussi une championne ! 
Elle décida qu'elle parlerait à ce drow le plus rapidement possible quand ils arrivèrent à nouveau à une intersection. 
Sans lui demander son avis, elle lui fit signe de prendre à droite, elle prendrait à gauche. Elle lui tendit la torche, mais il refusa. Bêtise de mec trop poli ou courage mal placé, Hally s'en fichait, elle ne lui proposa pas une deuxième fois. 

Elle avançait, seule, sa tête sur le point d'exploser. Pourquoi il ne se passait rien ?? Pourquoi les avaient-ils envoyé ici s'ils ne se faisaient jamais attaquer ?? Cela la rendait folle ! Ou était-ce justement pour faire un premier tri : il fallait être aussi puissant psychologiquement que physiquement pour continuer dans la voie des Jegers. 
Hally ne savait pas si c'était ça le but de l'exercice, mais quoi qu'il en soit, elle irait jusqu'au bout ! 

Puis soudain, un cri. Un cri super moche, qui appelle la mort. Et un rire qui pue la folle ! Hally fait demi tour et revient sur ses pas. Elle mettrait sa main à couper que c'était Allan ! 
Elle prend le chemin qu'il suivait, et accéléra le rythme. Son coeur battait de plus en plus vite, l’adrénaline montait. Il se passait enfin quelque chose ! 

-Enfin, te voilà.

Elle était à peine arrivée de la bizarre se levait. Oui oui, c'était bien sur le corps inerte de Allan qu'elle était assise. Le drow n'était nul part. Se cachait-il ou était-il également mort ? 

-Dit-moi chérie, qui préfère tu? Les hypocrites prêts à tuer pour une cause? Ou les épicuriens torturant pour le plaisir, et ne s'en cachant pas? Enfin, je comprendrais que tu ne veuille pas répondre. J'avoue que moi-même je n'arrive pas trop bien à saisir la différence..

Elle s'approchait de Hally tout en parlant. Instinctivement Hally alla piocher dans sa ceinture deux poignards. Elle savait qu'elle avait le dessus sur cette folle au combat, elle n'avait pas peur. Non, ce qu'on pouvait lire dans ses yeux, c'était l'incompréhension. Pourquoi voulait-elle s'en prendre à elle en duel ? Ou alors cette femme cachait quelque chose, ou alors elle était aussi timbrée que son air le présageait ! 

En attendant, elle s'approchait !

- Je ne préfère personne, je me contente de haïr et tuer tous ceux qui se mettent sur mon chemin. 

Pour illustrer ses propos, la dragonnière leva légèrement les bras pour montrer à la folle qu'elle était également armée.



Merci Maya !
Montrons que nous préférons mourir debout plutôt que de vivre à genou. 
Si la mort vient me prendre aujourd'hui, je suis prête.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1032
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Le Jeger, L'Espionne et La Timbrée | Mar 29 Sep 2015 - 18:57


Vervegen observait la situation dans le tunnel grâce a tout un jeux de rune qui captent leur environnement extérieure.

le tunnel avait été submergé par un gaz, inodore, incolore, qui augmentait la claustrophobie et avait tendance à révéler les pulsion les plus brutal des recrues. en fait le gaz faisait déjà effet...

Il avait un sourire violent aux lèvres. il allait enfin voir ce que de quoi ses deux têtes de promo étaient faites. peu étaient capble de soutenir la claustrophobie et l'irrépressible envi de passer cette terreur dans la violence. seul deux groupe jusqu'ici avaient réussit, par le charisme de l'un d'entre eux ou le lien entre d'autre. le reste... succombait à la violence.

Les Jegers avait besoin de gens qui se maîtrisent, qui connaissent leur limite mental et qui sont capable d'aller au delà. ça ferait déjà un premier lot d'exclusion. les exclut verraient leur mémoire effacé pour oublier le savoir acquis durant ces quelques jours.

sur la centaine de recrues, Vervegen se dirait chanceux si seulement quinze atteignait la dernière épreuve et y survivait...

il reporta son attention sur les deux femmes. il eut un sourire malsain. elles avaient triché... il eut la satisfaction sauvage e voir que ces quelques jours à les maltraiter avait suffit pour les rendre agressives et vicieuses. il observa la suite, un sourire violent touours plaqué aux lèvres. il voulait voir...


J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 164
Âge : 18

Voir le profil de l'utilisateur


Kragh
Message Sujet: Re: Le Jeger, L'Espionne et La Timbrée | Mar 29 Sep 2015 - 21:20


- Je ne préfère personne, je me contente de haïr et tuer tous ceux qui se mettent sur mon chemin.
-Oh que tu as de la chance, oui c'est tellement plus simple de haïr. Une raison si basique que s'en ai déconcertant venant de quelqu'un d'aussi douée, et s'en cachant.
Malheureusement pour moi ça n'as jamais été le cas. Je n'ai jamais vraiment éprouvé la moindre petite étincelle de mauvaix sentiments envers mes victimes. En général, elles sont juste là, et...moi aussi.
Je joue avec mon couteau, me détourne d'Hally, me rassois sur le très confortable Allan et reste un moment perplexe:
-C'est dure, tu sait, de tuer comme ça, sans raisons. On se sent un peu nauséeux, car empathie oblige. Je pousse un long soupire. C'est vrai. J'ai pas de famille, pas d'idée. Rien a défendre...Ni même ma vie, pour ce que j'en ai à foutre maintenant. Je l'accuse de la pointe de la lame Tu sait combien de temps j'ai cherché "pourquoi"? "Pourquoi" j'étais comme ça? Toute une moitié de putain de vie.
Je garde le silence un instant. La torche d'Allan a atterrie dans un coins sec.
Cela fait bien longtemps que je n'ai plus cherché "pourquoi".
J'éteins la flamme mourante et murmure dans les ombres:
-Mais je te sent impatiente. Tu as raison ma puce, hait moi, c'est si simple...
Je me déchausse rapidement, et glisse sur le sol au lieu de marcher dessus. Mes mouvements sont discrets et travaillés, l'air que je déplace semble s'effacer devant moi avec légèreté.
Je tourne tout autours d'elle, me repérant par le seul sens de l'orientation et mon unique oreille relativement bien performante, qui me pousse en revanche à constamment l'avoir sur ma droite.
Je continue ainsi un certain temps, m'approchant, me défilant et revenant à la charge comme un squale des profondeurs. Je souris,   tout cela étant évidement dépourvus de sens pratique, et n'ayant nul autres fonctions que d'apporter qu'un caractère ludique à la mort, quelle qu'elle soit, qui vas suivre indubitablement.
Quant à elle, elle veille à ne pas respiré trop fort. Pour me perdre? Garder son calme?
Puis, soudain, sans crier gare, je me propulse sauvagement sur elle, poignard en main, tout en opérant un large mouvement circulaire.
Malheureusement, je ne peux m'empêcher de révéler un tant soit peu ma position pendant la charge, un ou deux gloussement nerveux m'échappant:
-Tue ou tue pas, chéris ?!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Infiltrée du Cam Serarna

Nombre de messages : 3604
Âge : 24

Voir le profil de l'utilisateur


Hally
Infiltrée du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Le Jeger, L'Espionne et La Timbrée | Lun 23 Nov 2015 - 14:22


[ Vraiment désolée, gros manque d'inspi ces derniers temps Sad Mais je suis là !! ]

Elle avait donc réussi jusqu'à là. La folle aurait su que même dans le noir, Hally ne la perdrait jamais grâce à sa magie. Elle aurait une Première femme en face, ça serait autre chose, mais une alagaësienne. Elle avait réussi, personne ne se doutait qu'elle était magicienne. 

Elle n'avait eu aucune réaction tout au long du monologue de la tueuse. Après tout, elle n'avait pas grand chose à dire, et l'autre n'attendait très probablement aucune réponse ! 
Elle la laissait tourner autour d'elle, sans bouger. Ses muscles eux s'étaient durci, elle était prête à bouger à tout moment, mais ça ne se voyait pas.
Elle se concentrait sur les mouvements, les bruits de la timbrée. Même pieds nus elle faisait du bruit. Hally avait du calmer sa respiration pour qu'elle devienne silencieuse pour l'entendre, mais chaque bruit comptait. Au moment ou un pas serait plus bruyant, c'est qu'elle attaquerait. Elle prendrait son élan et attaquerait. 

Les poings de la dragonnière serrèrent plus fort ses armes. Les secondes de silences étaient interminables, mais Hally était patiente. Elle ne se déconcentrerait pas. D'instinct elle étendit son esprit, et entra en contact avec les murs humides du labyrinthe. De l'eau. Même si elle préférait éviter, Hally était rassurer de savoir que sa magie serait peut être utile. 

-Tue ou tue pas, chéris ?!

Elle pu sentir plus que voir le bras droit de l'autre voler vers ses côtes. Son bras armé. Hally se baissa, et tout en pivotant, lui attrapa les jambes. L'alagaësienne perdit l’équilibre et tomba. Hally aurait préféré qu'elle atterrisse sur le dos, mais c'est son ventre qui touche le sol. Toujours dans le même élan, l'espionne lplaqua au sol. De son genou gauche, elle appuyait sur son dos de sorte à ce qu'elle ne puisse plus bouger, tandis que son pied droit écrasait sa main avec le poignard. Il n'y avait que son bras gauche qui était toujours libre, mais Hally n'était pas trop inquiète.
D'une main elle lui attrapa les cheveux sans lâcher son premier poignard et lui remonta la tête, de l'autre elle lui plaqua la lame du second poignard contre sa gorge. 

- Donne moi une seule bonne raison de ne pas te trancher la gorge de suite ?



Merci Maya !
Montrons que nous préférons mourir debout plutôt que de vivre à genou. 
Si la mort vient me prendre aujourd'hui, je suis prête.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 164
Âge : 18

Voir le profil de l'utilisateur


Kragh
Message Sujet: Re: Le Jeger, L'Espionne et La Timbrée | Mer 17 Fév 2016 - 12:55


A sa question, la réponse ne devait sûrement pas être au goût de Chaperon rouge. J'éclate d'un rire plus que sonore, les soubresauts de ma gorge hilare la faisant 'entailler sur la lame:
-Parce-qu'on est si bien comme ça. Cette position, ce cadre privilégié, cette ambiance agréable. Ça me rappelle ma première fois.
Puis je change de ton:
-Non je veux dire: pitié ! C'est pas moi tu le sais bien! Je ne suis pas méchante moi, c'est la voix dans ma têteuh, c'est pas ma faute... tu vas pas me tué, dit ?
D'un seul et même coup; ma main gauche se dresse comme un serpent et se jette sur le tranchant du métal. Une douleurs extrême nait à la naissance de mes doigts mais je tiens bon, et opère dans la foulée un mouvement brutale du poignée. Si elle n'a pas lâchée l'arme à temps, c'est le sien qui est à présent en morceau.
Quoi qu'il en soit, l'arme est à moi. Je l'as fais tourner entre mes doigts jusqu'à tenir le manche, et cale la pointe de la lame entre ses jolies côtelettes. Mmmh, j'adore ça, avec des fines herbes tout droit venue du Surdan, une tuerie les côtelettes.
Je me rend compte que j'ai pensée à voix haute:
-Oublie ça ! j'ai jamais mangée Surdan, jamais. D'accord ?
Je ne sais pas comment cela va finir. Mes doigts tremblent, j'ai du mal à tenir l'arme, aussi légère soit-elle. Mon sang s'y échappe à flot, son odeur m'excite à mort. Mais d'un autre côté, je ressent une étrange sensation me gagner...
je crois que j'ai peur.
A moins que ce ne soit un orgasme, je ne sais pas, je ne connais ni l'un ni l'autre.
Toujours est-il qu'entre elle pouvant me tordre le cou et moi ayant tout le loisir de lui perforer le bide, la partie n'est toujours pas jouée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Infiltrée du Cam Serarna

Nombre de messages : 3604
Âge : 24

Voir le profil de l'utilisateur


Hally
Infiltrée du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Le Jeger, L'Espionne et La Timbrée | Lun 29 Fév 2016 - 14:14


Elle avait trop réfléchi, et l'autre en avait profité. Hally ne pouvait s'en prendre qu'à elle même si elle avait perdu si facilement son poignard. Heureusement elle avait toujours le deuxième. 
Oh elle aurait pu reprendre le dessus, elle voyait déjà plusieurs faiblesses dont elle pourrait se servir, mais non, elle devait en avoir le coeur net : cette femme qui ne pouvait pas être aussi timbrée, c'était pas possible ! Non, elle devait jouer un rôle, c'était certain ! Elle était aussi là pour tuer tout le monde !

-Oublie ça ! j'ai jamais mangée Surdan, jamais. D'accord ? 

Même si sa technique n'était pas la meilleure aux yeux de Hally.

- Tu as l'air aussi à l'aise qu'une citrouille dans une niche ...

Quitte à avoir une folle, pourquoi pas deux ! Ou alors cette femme était une espionne, et tout ça stopperait, elles comprendraient qu'elles étaient dans le même clan, ou alors la folle se sentirait moins seule tout à coup dans son délire ...
Dans tous les cas Hally devait attendre la réaction de la femme avant de prendre une décision : tuer ou trouver une alliée.



Merci Maya !
Montrons que nous préférons mourir debout plutôt que de vivre à genou. 
Si la mort vient me prendre aujourd'hui, je suis prête.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1032
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Le Jeger, L'Espionne et La Timbrée | Ven 4 Mar 2016 - 18:03


Vervegen était aussi triomphant que haineux. encore une fois son instinct d'instructeur l'avait bien servit. il avait effectivement devant les yeux deux femmes que tout opposait. l'un était de folie et de fureur. L'autre de self control et de discipline.

"Ce fils de pute d'Agurson a l’œil. Putain de bâtard !" pensa l'instructeur jeger en considérant Hally. Par contre pour la Timbrée.. il aurait bien passé une épée au travers du cœur de celui qui lui avait suggéré ou permit d'entrer chez les Jegers sans passer par la case Ithrar...

Un sourire sauvage plaqué aux lèvres, rendant son visage particulièrement distordu et glauque... il continua a observer l'affrontement




J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       
Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Le Jeger, L'Espionne et La Timbrée |


Revenir en haut Aller en bas

Le Jeger, L'Espionne et La Timbrée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: Dras Léona-
Ouvrir la Popote