AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

Au Fût Alchimique [WHO PROJECT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Maître du Jeu

Nombre de messages : 204
Âge : 4

Voir le profil de l'utilisateur


L'Aléa
Maître du Jeu
Message Sujet: Au Fût Alchimique [WHO PROJECT] | Jeu 5 Nov 2015 - 19:34


Abéron. Cœur du Surda, ce petit pays qui résiste encore et toujours à l'envahisseur. C'est dans leurs gênes. Mais même les meilleurs ont besoin de se reposer. Et quand cela leur est nécessaire, c'est au Fût Alchimique qu'on peut les trouver.
La taverne est l'une des plus anciennes de la cité. Construite sur plusieurs étages, elle marie à merveille chic et convivialité. Le bar de la grande salle, bruyante et joyeuse, sert des bières et autres breuvages de qualité, tandis que les salons plus intimes du deuxième permettent aux voyageurs fatigués et voulant se détendre de déguster les meilleurs crus. Les deux étages suivants servent quant à eux au confort de ceux qui voudraient se reposer pour la nuit.
Mais le calme de l'endroit ne saurait durer bien longtemps…

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 2
Âge : 65

Voir le profil de l'utilisateur


Baldurien
Message Sujet: Re: Au Fût Alchimique [WHO PROJECT] | Ven 6 Nov 2015 - 18:17


Une sorte de pression dans ma poitrine, quelque chose qui bat. Étrange sensation que la vie, si tangible sur l'instant et pourtant si désuet sur le long terme.
La chaleur me caresse pour le première fois depuis...depuis quand ? Cet endroit, si bougeant, si remplis. Des sourires et des paroles échangés. j'avoue avoir du mal à m'y réhabituer, le silence ayant été mon unique compagnie pendant une éternité.
Me rappeler...mmh...Baldurien...oui, c'est cela. Pourquoi mes pas m'ont-ils amenée ici ? L'Humain m'as t-il tant manquée ?
Je chancelle et me rattrape à un mur. Son contact me surprend et je retire précipitamment ma main. J'oublie trop souvent de respirer, il faut que je force mes poumons à reprendre le rythme adéquat, mon inconscient devrait normalement se rappeler de ça, au moins.
Lorsque je me remet droite, ma main butte contre ma poitrine. Je suis une femme, et cela m'intrigue, j'en conclus être un homme.
Quel genre d'homme  ?
 Il y en a tant ici. Des bons, des mauvais. A leur insouciance, je remarque qu'ils ne savent pas que cet instant sera bientôt de l'ordre du passé, et qu'en cela, leur vie entière n'as pas plus de valeur qu'un souffle de vent.
On me propose un verre, avec force fioritures en paroles. Je n'écoute pas celui qui me le tend, mais j'entend parfaitement ce que ses yeux me disent.
Je le prend maladroitement, et m'en vais, seule, dans un coin. Ma démarche hésitante est mise sur le compte de l'alcool. Ah oui, c'est vrais, l'alcool...
Tout vas trop vite. Je me sens confinée, asphyxiée. Je dois m'y reprendre à deux fois avant de porter le liquide à mes lèvres. Sa force me remémore de vieux souvenirs, mais je n'arrive pas à les déchiffrer. Ils sont tintés de mélancolies, et de souffrances. Oui, l'alcool m'as causée des souffrances.
Mes yeux me piquent. Je m’alarme, pourquoi me brûlent t-ils ainsi? j'y porte mes doigts, et le noir se fait instinctivement. Fermer les yeux, ne pas oublier ça aussi.
C'est dure d'être en vie.
Une femme danse, un peu plus loin. A sa vue, mon cœur se serre. Je conserve précieusement cette réaction dans un coin de ma tête.
Je continue ainsi, sirotant mon verre, et analysant l'endroit au même titre qu'un nouveau-nés le ferais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 2
Âge : 60

Voir le profil de l'utilisateur


San-Wen Skyn
Message Sujet: Re: Au Fût Alchimique [WHO PROJECT] | Mar 10 Nov 2015 - 17:12


- Encore un !
Je tape ma choppe contre le bar avec un enthousiasme non dissimulé. Ca fait 2 mois que je suis dans ce monde. Une petite éternité dans le mien mais ici, ils filent plus vite que l’éclair. La preuve, ma choppe est déjà à nouveau pleine.
J’inspire à pleins poumons les vapeurs d’alcool. Je sens leur agréable chaleur remonter le long de mon nez. Je vide la choppe. Cul sec, comme ils disent ici. Ma gorge s’enflamme.

- Encore un !

Où est-ce que j’en étais moi ? Ah oui ! Une véritable petite perle ce monde. Ici au moins ils savent s’amuser, pas comme là bas. Je suis des yeux l’ambre liquide qui cascade dans ma choppe. Le serveur a l’air tout bonnement ravi de me voir écluser ses stocks depuis que je me suis allégé du poids de toutes ces breloques dorées.

- Ca aide à oublier la douleur !

Je fais courir mes doigts gantés le long des stigmates de brûlure qui me barrent le visage.

- Le bâtard a pété un cable quand il m’a surpris avec sa donzelle !

Je ponctue la phrase d’un rire bien gras que j’imagine tout à fait approprié et vide une énième fois ma choppe. Le monde est décidé à ne pas tournoyer autour de moi. Ma vision reste parfaitement claire, tout comme mon esprit. Bordel ! Ce truc là, cet était qu’ils appellent l’ébriété n’arrête pas de me glisser entre les doigts !

- Z’auriez pas quelque chose d’un peu plus fort ?

Le serveur me laisse poliment sur le carreau pour disparaitre en arrière salle. Je me retourne sur mon tabouret tout en tambourinant machinalement le comptoir. Là ! Un bel oiseau solitaire, au plumage de neige, tout comme moi. La voix du serveur me ramène au comptoir. Il tient dans main une fort belle bouteille fermée d’un bouchon ouvragé. Des filets de vapeur s’en échappent malgré sa fraicheur au toucher. Je repense à cet oiseau solitaire.
La vérité m’éclabousse ! Les humains boivent en bande ! C’est pour ça que je n’arrivais à rien. Je remercie le serveur, prends la bouteille et ma choppe avant de me diriger vers la table où niche mon oiseau. Les formules d’usage franchissent mes lèvres tirées en un sourire aimable.

- Salut poupée ! Tout roule pour toi ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1
Âge : 22

Voir le profil de l'utilisateur


Gherashim
Message Sujet: Re: Au Fût Alchimique [WHO PROJECT] | Jeu 19 Nov 2015 - 14:32


« Au fût alchimique ». Charmant endroit... Et pas l'ombre d'un Premier Homme. C'est soulageant.

J'en ai assez de toutes ses histoires de guerre. Il aura fallu que je traîne ma carcasse jusqu'aux confins méridionaux du continent pour enfin trouver un coin tranquille, où règnent juste la chaleur humaine et la franche rigolade. Les épées sont rangées dans leur fourreau, les mains tiennent des chopes et des bouteilles plutôt que des dagues. En se laissant emporter par toute cette ambiance joyeuse et festive, on en viendrait presque à oublier les batailles qui font rage dehors.

Je ne connais rien ni personne ici, mais j'ai mes petites habitudes dans ce genre d'établissement. Pour bien évaluer une taverne comme celle-ci, rien ne vaut commander une bière et faire attention à la première impression que les gens donnent pendant qu'on la boit. C'est aussi simple que ça.

Je m'approche du tavernier en me frayant un passage au travers de la foule, je commande une chope d'alcool. Il me sourit et se retire poliment pour me la préparer. Pendant que je le regarde partir, je ne sens ni main se glisser dans mes poches pour me détrousser, ni lame calée contre mon dos pour me menacer. Décidément, je peux me féliciter d'avoir choisi cet endroit plutôt qu'un autre. Je ne devrais jamais cesser de suivre mon instinct, vu où il me mène à chaque fois.

Le tavernier revient les mains pleines. Il me tend la bière, je lui tends l'argent. Et pas dans l'autre sens. Si ça, c'est pas une preuve que la confiance règne...

Pendant que je savoure ma boisson, j'observe les gens alentour. On trouve de tout dans les tavernes, et ce, de tout temps... Mais c'est rare de poser les yeux sur un oiseau aussi rare que cette fille aux cheveux pâles...
Elle a l'air un peu perdue, et qui plus est, elle commence à se faire tourner autour par un homme... comment dire... étrange.

Allez, Gherashim. C'est le moment idéal pour jouer la carte de la classe. Je m'approche lentement de ma cible, toujours en tenant ma chope. Les traits de son visage se précisent, et sont étonnement fins et réguliers. J'irai presque jusqu'à penser qu'elle est trop belle pour ce genre d'endroit. Quand à son prétendant, il pue l'alcool à plein nez. Ça ne devrais pas être difficile de la convaincre de s'en éloigner.

« Pardonnez-moi, mademoiselle... Est-ce que cet énergumène vous importune ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 2
Âge : 65

Voir le profil de l'utilisateur


Baldurien
Message Sujet: Re: Au Fût Alchimique [WHO PROJECT] | Mer 2 Déc 2015 - 20:44


Un oiseau au bel allure se pose délicatement sur l'une des fenêtres ornées de bois un peu au-dessus dans la bâtisse. Personne ne le remarque, et un profond sentiment de désarrois m'envahit. Comment peuvent-il passé à côté d'une si belle chose ? Comment peuvent-il préféré le vin et a bière ?

L'oiseau s'envole, et fut très vite remplacé par un homme couvert de stygmate. Je n'ai pas même le temps de soupirer qu'il commence déjà ce pourquoi sa vie insignifiante prend le minimum syndicale d’intérêt en ce monde.

"Poupée ? Dis-je péniblement, d'une voix grave et rocailleuse, à l'extrême limite de ce qu'une voix de femme peut-être considéré en tant que tel. J'ai l'air d'une poupée, petit ?"

Évidement que j'en ai l'air, mais quelque chose me dit qu'il va me falloir un certain temps pour m'y habituer.
Puis sans autres formes de cérémonies, un vieillard grisonnant, se donnant de la noblesse dans l’attitude, vient s'interférer également entre moi et mes pensées. J'avoue qu'il aurait eût bien plus de chance que le balafré, seulement…

" Vous m’importuner autant l'un que l'autre. Rétorquais-je lentement, mais avec le ton d'un orage. Et, Messieurs, inutile de perdre vôtre temps. J'ai bien peur de partager vôtre intérêt pour une peau essentiellement douce et glabre."

Voilà qui allait, je l’espère, couper l’herbe sous le pied de pas mal de monde. Au moins le temps que je finisse mon verre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 2
Âge : 60

Voir le profil de l'utilisateur


San-Wen Skyn
Message Sujet: Re: Au Fût Alchimique [WHO PROJECT] | Mar 29 Déc 2015 - 16:29


Les humains sont décidément de drôles créatures. Leur apparence est peut-être facile à imiter mais ne me parlez pas de leur mode de pensée ! Et voilà que ça pose des questions évidentes tout en me laissant dans la bouche le curieux arrière goût de l'impair. Allons donc, n'était-ce pas comme cela que l'on s'adressait à une femme dans une taverne ? Je l'avais pourtant entendu tant et tant de fois dans pareil lieu. Je m'apprête à lui demander comment il faut que je l'appelle lorsqu'un mâle pileux vient à notre table. Mon regard se pose sur la choppe qu'il tient entre ses mains. Je retiens à grand peine un sourire triomphal. Ah, qu'est-ce que je disais à propos de boire en groupe !

Ma joie est néanmoins vite chassée par les mots qui sortent de sa bouche. Instinctivement, je note dans ma tête ceux qu'il vient d'employer. Energumène… Est-ce comme ça qu'on s'appelle entre camarades de beuverie ? Cela s'applique-il aux femelles. Mille et une questions ne bouscules dans ma tête. Aucune ne franchit le rempart des mes lèvres ; la demoiselle ne m'en laisse pas le temps et ne perd pas du siens pour se lancer dans ces considérations esthétiques.

Illumination ! Je comprends enfin la source de son malaise lorsque je lui ai adressé la parole. Une peau douce et glabre – enfin son absence pour moi -, voilà ce qui la perturbait ! Tout ça pour une simple broutille !
Je regarde dans le vague. Une peau douce et glabre…. Douce et glabre… Douce… Glabre. Mes cheveux devenus inutiles tombent au sol avec un bruit presque soyeux. Le tout n'a duré que l'espace d'un battement de coeur. Je cherche son regard avec enthousiasme.

- C'est mieux comme ça?

Résorber mes stigmates, anéantir ma pilosité, voilà qui est fait. J'attends pourtant son verdict avec impatience. Le grain de peau n'est pas la chose la plus aisée à rendre correctement...

Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Au Fût Alchimique [WHO PROJECT] |


Revenir en haut Aller en bas

Au Fût Alchimique [WHO PROJECT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: Aberon-
Ouvrir la Popote