AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

Entente contre-nature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar


Nombre de messages : 242
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Asiendy
Message Sujet: Re: Entente contre-nature | Jeu 21 Jan 2016 - 16:15


"Alors que mes yeux scrutent sans relâche les environs, des pensées se bousculent dans mon esprit quand tout à coup, je suis interloqué par quelque chose d'inhabituel, je vois un drow descendre de l'escalier. Impossible de se tromper, c'est bien un drow, ici, dans ce bordel à Dras Léona, je commence à me dire que cette ville n'est pas si fortifiée que ça après tout.


Les drows sont louches par nature, celui-là ne fait pas exception à la règle, mais il n'est pas ma cible. Ce que je recherche est une jeune femme brune, travaillant probablement ici.

Le stryge ne devrait pas tarder à changer son apparence à nouveau et à fuir cet endroit, si j'ai pu voir les traces de sa présence, il doit les avoir remarqué aussi, de plus, il sait également qu'il a des chasseurs à ses trousses, ce qui me donne une idée.

Il faut que je sorte, forçant passage, n'hésitant pas parfois à pousser les ivrognes hypnotisés par des tas de chair nue qui se trémoussent. Plusieurs de ces filles de joie me font des propositions, que je refuse, certaine viennent même se frotter à moi, je les écarte calmement d'un geste du bras. Arrivé non loin de la sortie, j'en croise une qui sitôt me voyant, me dit qu'elle avait besoin de prendre l'air.

Cette fille travail ici et est brune. Certes, mais elle n'est pas la seule dans ce cas là. Cela dit, elle attire ma curiosité. La foule nous serre, je saisit une occasion. J'ai toujours une tête de flèche dans ma poche, une sorte de porte-bonheur. Je fait mine de trébucher vers elle, la bousculant un peu, et lui entaille discrètement la cuisse gauche, juste de quoi récupérer une goûte de son sang.

Je sort de l'établissement peu de temps après elle, prenant la direction opposée d'où elle va. Je demande à Igni de ne pas la lâcher du regard ne serait-ce qu'un instant.

J'arrache quelques brins d'herbe, ceux qui poussent courageusement entre les pavés de la rue, et j'essuie ma pointe de flèche avec, ils pourrissent en l'espace de quelques secondes. Je te tiens.

Avant de partir sur ses talons, j'enlève le drap de jute qui masquait mon sabre, me demandant comment avais-je pu rester discret avec un tel engin dans le dos. Je me met à la suivre de loin, la suivant non pas avec mes propres yeux, mais avec ceux du ciel."


_______________________

Légende:
 

Pavé César ! Ceux qui vont écrire te saluent !
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 40
Âge : 22

Voir le profil de l'utilisateur


Synaesthesis
Message Sujet: Re: Entente contre-nature | Jeu 21 Jan 2016 - 19:18


Syn battait le pavé d'un pas pressé, en s'efforçant toutefois de ne pas avoir l'air suspicieuse.

La Stryge s'arrêta soudain, sentant quelque chose couler le long de sa cuisse droite. Intriguée, elle s'éloigna légèrement de l'artère principale dans laquelle était située le Dragon de Cuivre, et releva partiellement sa robe, constatant la minuscule entaille d'où gouttait lentement son sang.

La fausse Abigail grimaça. Où s'était-elle fait ça ? Elle ne se rappelait pas avoir heurté la moindre lame. La plaie était infime, et indolore, mais Syn ne put s'empêcher de s'inquiéter. La Stryge se concentra quelques secondes et remodela l'apparence de sa cuisse, de manière à faire disparaître la blessure. La plaie existait toujours ; mais Syn l'avait enfouie dans sa chair, de sorte que pour un observateur extérieur, la peau paraisse totalement lisse.

Après s'être assurée qu'elle n'était pas suivie, la créature se réengagea dans la rue principale et poursuivit sa route jusqu'au lieu que lui avait indiqué Veasal.

Parvenue au bloc de maison, elle plissa les yeux et chercha le Drow du regard, tapotant du pied sur le sol, impatiente. Elle était on ne peut plus pressée de quitter Dras-Leona.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 242
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Asiendy
Message Sujet: Re: Entente contre-nature | Jeu 21 Jan 2016 - 19:56


Syn pu apercevoir une silhouette ressemblant à celle du Drow, mais réalisa tout de suite que ça n'était pas lui.

Suivant l'allure d'une marche forcée, Kaishan s'avançait a grand pas vers sa proie, le regard déterminé et accusateur vers Syn ne laissait que peu de doutes sur ses intentions. Au milieu de la ville, le semi-elfe abandonna vite l'idée de menez la traque comme il le ferait en forêt, avec davantage de reconnaissance pour se positionner et abattre sa cible à l'arc tel un gibier inconscient. Ici, il valait mieux être direct.

Le bruit caractéristique d'une lame qui quitte son fourreau se fait entendre dans la rue. Kaishan avait tirer son sabre, cette magnifique arme elfique à l'apparence lugubre rappelant les épées qu'utilisent traditionnellement les elfes noirs
Spoiler:
 

- Enfin je te trouve ... C'est gentil de t'être isolée de la foule par toi même.

"Ahh ... le moment que je préfère, le face à face, montre moi ce que tu vaux petit monstre."

- Tu t'es bien amusée, mais ça s'arrête ici.

Kaishan se mis en posture d'attaque, prêt à bondir en avant pour porter le combat.


_______________________

Légende:
 

Pavé César ! Ceux qui vont écrire te saluent !
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 40
Âge : 22

Voir le profil de l'utilisateur


Synaesthesis
Message Sujet: Re: Entente contre-nature | Jeu 21 Jan 2016 - 21:20


Syn se raidit. L'attitude du semi-elfe, son assurance et -surtout- son sabre ne trompaient pas. Un chasseur de Stryge. Evidemment.

Ce n'était pas la première fois que la Stryge se retrouvait démasquée. Au début, elle avait essayé d'expliquer aux habitants de ce monde qu'elle ne leur voulait aucun mal, qu'elle ne demandait qu'à survivre, comme tout un chacun.

Mais ce monde ne brillait pas par sa tolérance, et Syn l'avait rapidement compris. Et l'homme qui lui faisait face ne semblait pas faire exception. Pire encore, car contrairement à la majorité des pauvres reîtres qui lui avaient jadis donné la chasse, ce semi-elfe là représentait un véritable danger.

- Enfin je te trouve ... C'est gentil de t'être isolée de la foule par toi même.

Syn se mit à réfléchir à toute vitesse, s'efforçant de conserver son sang-froid. La Stryge comprit tout de suite qu'il lui faudrait user de toute son habileté pour vaincre cet homme ; et ce n'était certainement pas avec ce corps frêle et inadapté qu'elle arriverait à accomplir pareil exploit. Mais si elle se transformait, là, si près du lieu de rendez-vous, elle risquait probablement de se trahir auprès de Veasal, et de perdre toute chance de quitter Dras Leona.

Pas le choix. Il allait falloir ruser.

- Tu t'es bien amusée, mais ça s'arrête ici.

Mimant à la perfection la panique, la Stryge cria, de la voix d'Abigail :

- Veasal ! Au secours !

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 47
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Naesrial
Message Sujet: Re: Entente contre-nature | Jeu 21 Jan 2016 - 22:32


Naesrial s’était mis en position. Il s’était adossé à bonne distance du coin de rue. Il était à moitié caché par une poutre soutenant l’étage d’une boulangerie. Il jetait un regard furtif vers la rue par laquelle son associée devait arriver. La rue semblait se dégager bien vite et alors qu’il attendait tranquillement.
Il ne se passa qu’une poignée de minute avant de voir Abigael pointer le bout de son nez. Elle n’était pas en retard. Et après une rapide inspection des quelques passants. Le drow constata que rien ne l’empêchait d’aller la voir.

Puis, bien vite il constata que quelqu’un la suivait. Et ce quelqu’un semblait déterminé. Naesrial était à bonne distance, mais alors qu’il observait cet individu, dans sa manière de marcher et par sa carrure il n’y avait nul doute. Il n’était pas un enfant de chœur et ses intentions étaient portées contre sa nouvelle associée.

Pendant un temps, le trafiquant hésita. Intervenir pouvait être dangereux et tout cela pouvait être un piège. Mais dans un autre sens il ne pouvait pas rester passif, Abigael et lui étaient associés. Il se décida bien vite en entendant le bruit d’une lame sortant de son fourreau, sachant pertinemment ce que ça impliquait. Il ne pouvait pas se permettre de laisser son meilleur moyen d’obtenir sa marchandise mourir sur place. Le drow se mit donc à courir pour protéger la prostituée.

Combattre en pleine rue allait attirer la garde, et donc les ennuis et ça, Naesrial le savait trop bien. Il ne voulait pas s’attirer trop de problèmes et donc ne pas faire trainer le combat. Alors qu’il marchait. Naesrial espérait intimider l’agresseur d’Abigael par sa présence ; mais celui-ci se révélait comme un humain avec des caractéristiques très elfiques, il était confiant et il avait raison. Ce n’est qu’une prostituée après tout.

- Veasal ! Au secours !

Quelques secondes après l’appel de son associée. Naesrial surgit devant l’assaillant entre celui-ci ; qui était certainement un demi-elfe et Abigael. La main gauche du trafiquant tenait son épée fermement. Prêt à parer une attaque, sa main droite se mettait à repousser en arrière la prostituée, pour lui faire prendre du recul et surtout de l’avance quand ils se mettront à courir. Naesrial ne voyait pas d’autre moyen que d’éviter la case prison et surement exécution par les Premiers Hommes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 242
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Asiendy
Message Sujet: Re: Entente contre-nature | Ven 22 Jan 2016 - 2:30


Kaishan n'était visiblement pas inquiété par la garde, d'une part, elle mettrait beaucoup de temps à arriver dans cette zone-ci de la ville, ensuite, un binôme de soldats ne tiendraient pas bien longtemps face à aux assauts du semi-elfe, aguerri par des décennies de guerre perpétuelle, et de toute façon, Kaishan était là pour chasser un stryge, chose que les premiers hommes encourageaient, il lui fallait juste dissimuler son oreille elfique et le tour était joué.


Il se posa plusieurs questions, le drow était-il un stryge lui aussi ? Ou simplement un complice ... ou peut-être est-il trompé comme tout le monde par l'apparence frêle de la créature. Mais Kaishan ne se refusait jamais à croiser le fer, et quelque soit la raison pour laquelle un drow lui barrait la route, il allait le combattre sans chercher la diplomatie.


Cependant, il y a un quelque chose que Kaishan se devait de respecter, une éthique personnelle, et même si chevalerie et noblesse sont à présent très loin derrière lui, il ne la briserait pas.

"Pfff ... le drow, à tout les coups ils traînent dans les affaires louches ceux-là. Tu te tiens devant moi avec une épée, très bien, j'accepte ton défi !"


Le chasseur s'élança et fondit droit sur sa cible, les deux échangèrent une série de coups rapides mais la différence de maîtrise se fit immédiatement sentir et d'un revers de lame, Kaishan désarma son adversaire, projetant son épée au loin et se retenu d'asséner une frappe supplémentaire, qui aurait bien pu être fatale. Il tenait désormais en respect le drow, portant un regard assassin.


"Je ne tue pas les elfes, ni ceux qui y sont apparenté. J'ai peut-être un autre stryge au bout de ma lame, mais je ne risquerais pas de tuer un confrère, aussi éloigné soit-il."


- Tu fais pas le poids, reste à l'écart !


_______________________

Légende:
 

Pavé César ! Ceux qui vont écrire te saluent !
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 47
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Naesrial
Message Sujet: Re: Entente contre-nature | Ven 22 Jan 2016 - 16:22


Naesrial ne s’attendait pas à une attaque si rapide. Lui qui n’était pas un excellent bretteur au départ se retrouva bien vite bloqué et sans même avoir la possibilité de parer aussi aisément que d’habitude. Menant donc à un échec de sa tactique de combat habituelle sur le plan offensif. En peu de temps il se retrouva désarmé face à ce demi-elfe qui maniait bien mieux l’épée que lui.

Désormais sans épée. Le trafiquant ne se laissa pas abattre, Il avait beau être habitué à combattre à l’épée, du moins à se défendre à l’épée. Il se retrouvait désormais dans une position ou il allait devoir utiliser autre chose pour défendre ses intérêts.

En un éclair, alors que son adversaire pouvait porter une autre frappe surement mortelle. Le drow porta sa main gauche à son épaule pour saisir la plus grande de ses lames ; la dague elfique courbée. De quoi parer les coups avec une vitesse en théorie supérieure. Pendant ce temps, de sa main droite, il attrapa le deuxième plus petit couteau de lancer. Une arme petite mais facile à lancer à cette distance qui ferait surement l’affaire en terme de précision, de vitesse et de dégâts potentiels.

- Tu fais pas le poids, reste à l'écart !


Naesrial ne répondit pas autrement qu’en lançant le couteau d’un geste fluide. Il visait le torse de son adversaire. Une zone centrée pour maximiser ses chances de le toucher même si ce dernier tentait une esquive latérale. S’attendant à cela de la part de son adversaire. Naesrial se retourna profitant du répit que lui donnerait son attaque surprise. Il se mit à courir en direction d’une rue parallèle à la destination ou se trouvait sa sortie de Dras-Leon. Alors qu’il se retournait vers Abigael il intima de sa main droite l’ordre de courir avec lui en lui attrapant le bras.

La seule chose qu’espérait Naesrial ; c’était qu’elle tiendrait un rythme suffisant. Il n’était pas sûr que la prostituée en soit capable. Il gardait un rythme qu’elle pouvait suivre. Malgré qu’il se doutait bien que s’il venait à affronter directement ce demi-elfe. L’issue du combat ne sera surement pas favorable au trafiquant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 242
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Asiendy
Message Sujet: Re: Entente contre-nature | Sam 23 Jan 2016 - 14:30


"Décidément, je reste plus diplomate que certains.

Il me lance un couteau, fallait s'y attendre, son arme vient sur moi en plein torse, difficile à esquiver à cette distance, je fais un pas en arrière pour me donner plus de temps et je rappel à moi mon épée pour dévier le projectile avant qu'il ne me touche, d'un rapide et gracieux moulinet.

En général, on lance des couteaux en mêlée pour faire diversion et créer des ouvertures, c'est pourquoi immédiatement après, je prends la pose du tigre blanc, une posture de contre-attaque, je me doute qu'il va tenter un assaut avec la lame courbe qu'il vient de sortir et ... mais ... ils se carapatent ... ?

D'une certaine manière, il s'écarte, comme je le lui avait demandé mais ... je ne suis pas tout à fait satisfait ... ah oui, la stryge, c'est vrai.

Je me lance donc dans une course poursuite, je pose grande lame sur mon épaule pour faciliter ma course. Je ne dois pas perdre de vue la fille, cependant je dois également garder un œil sur le drow, ça ne m'étonnerai pas qu'il ait d'autres cadeaux à m'envoyer.

Mes deux proies sont habillées léger, sans rien porter de lourd avec eux, ce qui leur donne un avantage. Néanmoins, même si mon arme pèse son poids d'épée bâtarde, j'ai l'habitude de l'avoir avec moi depuis presque cinquante ans, je ne la sens presque plus ... et puis bon, j'ai porté l'armure complète dans ma jeunesse, rien à voir avec les petits bouts de métal qui me protèges ci et là, je devrais pouvoir tenir l'allure.

Mais on ne sais jamais à quoi s'attendre vraiment avec les stryge, aussi bien il pourrait commencer à courir à quatre pattes à la vitesse d'un cheval coursier elfique que ça ne me surprendrait pas.

Je dois faire vite."


_______________________

Légende:
 

Pavé César ! Ceux qui vont écrire te saluent !
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 40
Âge : 22

Voir le profil de l'utilisateur


Synaesthesis
Message Sujet: Re: Entente contre-nature | Sam 23 Jan 2016 - 18:52


Syn étudiait attentivement la manière de se battre qu'avait le semi-elfe, observant sa garde, ses réflexes, cherchant la moindre faille, la moindre faiblesse exploitable.

Lorsque Veasal lui attrapa le bras, la Stryge se laissa entraîner, suivant sans peine le rythme du Drow. La véritable Abigail n'aurait probablement pas pu courir si vite, du moins pas sur une longue distance ; mais Syn n'était pas vraiment un être humain, et au vu de l'urgence de la situation, la créature consentit à commettre cette petite entorse à son rôle. Avec un peu de chance, Veasal mettrait ça sur le compte de l'adrénaline.

Se félicitant d'avoir le Drow comme allié, la Stryge jeta un coup d’œil par-dessus son épaule, et aperçut le semi-elfe qui les poursuivait, malgré son équipement. Espérant de tout son être que leur ennemi ne pourrait tenir ce rythme longtemps, Syn continua de courir et pressa Veasal d’accélérer, priant pour que le Drow ait un plan.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 47
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Naesrial
Message Sujet: Re: Entente contre-nature | Mar 26 Jan 2016 - 22:31


Naesrial réfléchissait à toute vitesse. Il devait trouver un moyen de passer en comptant qu’il devait se préserver lui et Abigael. Son contact était à gauche dans la rue parallèle, maintenant tout l’art était d’y passer rapidement tout en semant le poursuivant. Mais le temps jouait contre lui, il doutait que sa partenaire puisse tenir un rythme soutenu sans oublier que la garde allait finir par se montrer.

La voie était dégagée, la rue restait calme alors que le Drow s’y engageait après un virage ; Aucun moyen de se dissimuler dans la foule. Un rapide coup d’œil à droite révéla une ruelle qui reliait les deux axes parallèles se terminant en serpentant à derrière les habitations et échoppes.

Un endroit discret, parfait pour se dissimuler. Naesrial entraina Abigael a l’intérieur, ne freinant pas un instant sa course. Au lieu de s’engager directement vers la rue parallèle qui était son objectif il tourna encore à droite, s’engouffrant dans le dédalles des ruelles.

Soudainement alors que la ruelle s’élargissait rapidement, il se plaqua contre le mur tirant Abigael pour qu’elle fasse de même. L’élargissement de la ruelle était suffisamment grand pour se dissimuler aux yeux du poursuivant avec son index qu’il posa sur ses lèvres pour montrer a Abigael de ne pas faire de bruit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 242
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Asiendy
Message Sujet: Re: Entente contre-nature | Mer 27 Jan 2016 - 1:28


Kaishan tenait le rythme, il se déplaçait au pas de charge dans les rues, son épée prête à frapper au moment même où il en aurait l'occasion. A travers les ruelles, il était difficile pour l'oiseau de continuer à suivre les fuyard du regard, Kaishan demanda donc à Igni de se désengager.

Après une série de virages rapide, les cibles sortirent du champ de vision du semi-elfe qui continuait sa course, sachant que ses proies se trouvaient non loin devant.

Alors que Naesrial et Synaesthesis s'étaient cachés juste à l'endroit où la largeur de la ruelle se modifiait, leur poursuivant passa à toute vitesse à moins d'un mètre d'eux. Pensant que la ruse avait fonctionné, ils s'apprêtaient à se réjouir mais se rendirent vite compte que Kaishan s'était arrêter lui aussi, une vingtaine de mètres plus loin à peine.

Son souffle, bien qu'accéléré, laissait penser toutefois qu'il était loin de l'épuisement. Quelque chose avait intrigué le chasseur, il se mit à renifler un instant et se rendit compte que l'odeur du drow et de la stryge avaient disparus. Ceux-ci avaient fait le mauvais choix de s'enfuir dans des endroits dégagés et Kaishan s'amusait de la situation : d'une part, leur odeur était enfantine à pister, et d'autre part, il se dit qu'il aurait été bien plus gêner pour se frayer un chemin dans une foule populeuse avec son sabre sortit qu'eux.


C'est lorsqu'il se retourna, que Syn et Naesrial purent croiser non sans surprise le regard de Kaishan. Dans cette ruelle tortueuse, où l'éclairage y était absence en cette nuit noire, seuls les yeux verts du semi-elfe perçaient l'obscurité, émettant une légère lueur. L'iris s'était élargie au point de recouvrir tout le blanc de l'oeil, et il fixait le binôme avec ses fentes.
Spoiler:
 

Il commença à marcher vers ses proies, faisant tourner lentement son sabre dans sa main.

- Eh bien, eh bien ... tu me déçois, mon très cher cousin, tu ne pensais tout de même pas m'avoir avec un coup aussi simple, si ?

... Je ne sais pas ce qui te pousse à protéger cette sale bête, mais je te le répète une dernière fois ... Hors de mon chemin.


Kaishan fut soudain interrompu par l'apparition soudaine d'un trio de gardes, qui remarquèrent immédiatement les yeux anormaux et l'imposante épée du guerrier.

- Ses ... ses yeux ... c'est lui ? C'est le stryge ?
- Tu vas mourir espèce de monstre !

Ils tirèrent leurs épées et firent signe à Naesrial et à Syn d'évacuer la zone, ne prêtant guère attention à l'apparence du drow, voilée par la nuit.

Il semblait que le mot "monstre" avait comme choqué Kaishan qui eut comme un petit moment d'absence.

Flashback:
 

Puis, un sourire carnassier se dessina sur le visage de Kaishan.

- ... Le pire que vous aillez jamais vu.

Il fut soudain emporté par une rage meurtrière qui ne trouverait le repos que dans un bain de sang, et il chargea droit vers ses ennemis. Il haïssait vraiment les premiers hommes ... et qu'il le reconnaisse où non, il adorait faire danser sa lame, cela lui avait manqué à vrai dire, quand il était partit errer loin de ces terres.

Naesrial et Syn eurent une occasion rêver pour se soustraire à leur poursuivant, et on entendit derrière eux le fracas des lames qui se suivaient par d'horribles hurlements d'agonie.

Malgré cet état second, le semi-elfe ne perdit en rien de sa technicité, il était simplement plus brutal et ne pouvait s'arrêter de massacrer tout ceux qui étaient assez fous pour le défier. Une fois ses adversaires affreusement mutilé par sa sombre lame, Kaishan ne pu se retenir de pousser un petit ricanement.

"... Bon ... je me calme, les soldats de cette cité se surestiment s'il pensent pouvoir m'arrêter à si peu nombreux.

Où en étais-je ... ah oui, le drow et la stryge ... ils ont filé ... ils n'iront pas loin, j'ai leur odeur ...

... Oui Igni ? Tu vois quelque chose d’intéressant ? Une trentaine de gardes en approche ? Hmm je ferais mieux de déguerpir, je reprendrais ma traque demain, ça devient trop risquer de traîner par ici.

Nous nous reverrons, mon très cher cousin ... Personne n'échappe au Loup de Ney'thara."



Kaishan quitta les lieux et regagna la cache que Chaarhin lui avait laissé, après avoir vérifié qu'il n'était pas suivit.


_______________________

Légende:
 

Pavé César ! Ceux qui vont écrire te saluent !
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 47
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Naesrial
Message Sujet: Re: Entente contre-nature | Mar 2 Fév 2016 - 19:01


Naesrial gardait son regard planté dans celui d’Abigael qui était plaquée contre le mur en face de lui. Avec de la chance ce demi-elfe prendrait la voie la plus évidente et la course poursuite serait bien plus facile. Le Drow entendit des bruits de pas se rapprochant ce qui annonçait rien de bon. La dague en main il se préparait à frapper s’il le fallait.

Une forme humanoïde passa à toute vitesse sans même faire attention au Trafiquant et à la prostituée tout deux collé contre le coin de la ruelle. En une demi-seconde a peine. Le drow se rendit compte que c’était le demi-elfe en question.

Il ne bougea pas et fit signe vers Abigael pour qu’elle fasse de même. Le demi-elfe avança à toute vitesse puis, il s’immobilisa. Naesrial jura intérieurement. Priant pour que le semi-elfe n’ait pas la bonne idée de se retourner.

Cette prière muette évidemment ne changea rien et c’est ainsi que le Drow vit les yeux du  poursuivant luire dans l’obscurité. Il se rapprocha nonchalamment le sabre au poing. Et engagea son petit monologue comme pour montrer sa confiance :

- Eh bien, eh bien ... tu me déçois, mon très cher cousin, tu ne pensais tout de même pas m'avoir avec un coup aussi simple, si ?

... Je ne sais pas ce qui te pousse à protéger cette sale bête, mais je te le répète une dernière fois ... Hors de mon chemin.


Il cherchait définitivement à attraper  Abigael, dommage, Naesrial avait d’autre plans et s’il fallait se battre, il se battrait, dans un endroit si étroit ses armes courtes seraient à son avantage plutôt d’une épée ou un sabre.

Le trafiquant allait se préparer à l’affrontement alors que miraculeusement sortis de nulle-part, des gardes apparurent dans le dos du semi-elfe. Ils étaient à la recherche d’une stryge. L’apparition d’une telle menace permit de retenir l’attention du poursuivant. Naesrial ne se fit pas prier, il attrapa Abigael et la tira pour l’emmener à l’opposé du semi-elfe.

Maintenant une cadence rapide qu’il imposait a la pose prostituée, le Drow au bout de deux minutes de vagabondage arriva avec sa collaboratrice devant un petit entrepôt actif, non loin des remparts de Dras-Leona, la porte de sortie de la ville.

Tout d’abord, il se retourna et questionna Abigael sur son état ; il ne voulait savoir si elle avait encaissé la course-poursuite. Une interrogation un petit peu futile mais il ne voulait pas qu’elle s’évanouisse durant la sortie.

-Tout va bien Abigael ? Nous y sommes, nous allons bientôt sortir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 40
Âge : 22

Voir le profil de l'utilisateur


Synaesthesis
Message Sujet: Re: Entente contre-nature | Mer 3 Fév 2016 - 20:57


Le soulagement qu'afficha la fausse Abigail n'était, pour une fois, pas feint. La Stryge souffla, et le fardeau de la peur se fit plus léger sur ses épaules. Le semi-elfe était parti - peut-être traînait-il encore dans le coin, mais les gardes leur avaient offert, par leur diversion, suffisamment de temps pour fuir. Syn espérait juste que Veasal ne prêterait pas trop d'intérêt au fait qu'ils aient mentionné une Stryge. La créature avait réussi à fuir sans dévoiler son secret, et elle ne tenait pas à se trahir maintenant.

Aussi mima-t-elle l'essoufflement et la peur - sans grande difficultés. La pauvre Abigail se mit à trembler comme une feuille, affichant un air perdu si convainquant qu'il bernerait n'importe quel quidam sans peine. Syn se colla au Drow, et, entre deux reprises de souffle, le remercia en bégayant :

- Ou-Oui... M... Merci... J'ai eu tellement peur...

Elle inspira, et Syn poussa la mascarade jusqu'au bout, décidé à endormir les soupçons de Veasal.

- Ça fait plusieurs semaines qu'on trouve des corps dans les rues... Les... Les filles du Dragon de Cuivre disent qu'un type s'en prenait aux prostituées. Je... Je pensais pas que... Merci, Veasal...
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 47
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Naesrial
Message Sujet: Re: Entente contre-nature | Dim 7 Fév 2016 - 14:44


- Ou-Oui... M... Merci... J'ai eu tellement peur...

Naesrial fixait sa partenaire. Il voyait bien qu’elle avait vécu un intensément la course poursuite. Elle était tremblante et apeurée même si elle semblait être légèrement rassurée. Quoi que voulait ce stupide semi-elfe le Trafiquant était bien content lui aussi d’avoir échappé à un tel adversaire. Désormais il était proche de sa porte de sortie en ayant trouvé l’assistance requise qu’il recherchait pour son futur projet nocturne.

Il planta son regard dans celui de la prostituée, le Drow était rassuré de finalement pouvoir sortir de Dras-Leona. Comme pour expliquer la situation, Abigael informa Naesrial de ce qu’elle pensait de cette course poursuite.

- Ça fait plusieurs semaines qu'on trouve des corps dans les rues... Les... Les filles du Dragon de Cuivre disent qu'un type s'en prenait aux prostituées. Je... Je pensais pas que... Merci, Veasal...

Le trafiquant resta pendant une petite demi-douzaine de seconde sans rien dire. Il soutenait un regard calme sur elle tout en gardant ses deux mains sur les épaules d’Abigael, cherchant à la rassurer avec ce contact. Puis il dévoila la suite des événements comme il la prévoyait:

-Il semblerait que c’était lui. Quoi qu’il en soit j’ai fait ce que j’avais à faire. Tu me remercieras en accomplissant ta part de marché. Quoiqu’il en soit nous allons enfin sortir de cet endroit. Il va falloir que je te cache la vue, simple précaution. J’ai beau avoir confiance en toi ce n’est pas forcément le cas de mon passeur qui veux rester discret. ça ne te dérange pas ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 40
Âge : 22

Voir le profil de l'utilisateur


Synaesthesis
Message Sujet: Re: Entente contre-nature | Dim 7 Fév 2016 - 16:23


- Il semblerait que c’était lui. Quoi qu’il en soit j’ai fait ce que j’avais à faire. Tu me remercieras en accomplissant ta part de marché. Quoiqu’il en soit nous allons enfin sortir de cet endroit. Il va falloir que je te cache la vue, simple précaution. J’ai beau avoir confiance en toi ce n’est pas forcément le cas de mon passeur qui veux rester discret. ça ne te dérange pas ?

La fausse Abigail inspira et ferma les yeux. Puisqu'il le fallait. La Stryge pensait pouvoir faire confiance au Drow - du moins, tant que ce dernier ignorerait sa véritable nature. Syn n'aimait guère devoir s'exposer ainsi, mais n'avait pas vraiment le choix.

- D'accord. Mais s'il te plaît, sortons vite d'ici. Je... J'ai peur qu'il revienne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 47
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Naesrial
Message Sujet: Re: Entente contre-nature | Lun 8 Fév 2016 - 0:38


- D'accord. Mais s'il te plaît, sortons vite d'ici. Je... J'ai peur qu'il revienne.

Naesrial garda son regard planté dans celui d’Abigael pendant un bref instant. Il se mit à sourire et retira ses mains des épaules de la prostituée. Il sortit ensuite un bout de tissu gris de sa poche et avant de lui passer autour des yeux. Le trafiquant murmura :

-On va tous les deux sortir d’ici. Ne t’inquiète pas, Ne parle pas, reste silencieuse et essaye d’en oublier le plus que possible.

Une fois cela fait il s’empara de la main droite de son associée et après avoir arpenté brièvement le chemin entre les deux côtés de la rue. Il frappa à la porte arrière de l’entrepôt. Celle-ci s’ouvrit,  dévoilant un homme brun un petit peu plus petit que le Drow, c’était Hern, le passeur. Il avait la quarantaine et les années se marquaient de plus en plus, creusant son visage, les cernes accentuaient cet effet d’âge qui heureusement pour lui moins marqué par sa chevelure loin d’être grisonnante. Il lança un regard rapide vers Naesrial puis un autre vers Abigael.

Sans un mot Hern fit rentrer les deux comparses. Il emmena Naesrial à travers l’entrepôt passant de la porte arrière qui donnait sur un atelier et une réserve d’alcool vers une salle bien plus grande constituant l’essentiel du bâtiment. L’espace central était dégagé pour pouvoir charger les caravanes, sur les côtés se trouvaient des étagères ainsi que des caisses, des barriques qui s’entassaient les unes sur les autres.
Hern tendit sa main vers Naesrial pour le saluer, il engagea la conversation avec sa voix grave mais légèrement enrouée tout en maintenant sa prudence habituelle à n’employer aucuns noms :

-Content de te revoir, tout est en ordre à ce que je vois, j’apprécie que tu respectes ma discrétion.


Il pointa du doigt le tissu qui cachait les yeux d’Abigael, le Drow acquiesça, saluant au passage le passeur tout en lui expliquant la situation:

-C’est la moindre des choses. Nous devons partir le plus tôt que possible, ça ne te dérange pas ?


Hern jeta un coup d’œil en arrière, fixant la carriole  chargée de barriques sur laquelle s’attelait un jeune garçon qui devait avoir au plus la seizaine. Il s’occupait de vérifier la stabilité de la cargaison et ne jeta pas un regard vers Naesrial ou Abigael.

-Oui tout est en ordre comme tu me l’a demandé.

Le Drow se rapprocha de la carriole, tout en gardant la main Abigael, il vérifia les barriques du regard avant de se  retourner vers Hern et d’ajouter :


-Bien, voilà qui est parfait, simple question: pourras-tu demander à celui qui nous a permis de refaire connaissance de me récupérer mon arme ? J’apprécierais qu’il me rende ce service que je payerais évidemment.


Le jeune garçon jeta un regard vers le Drow, il ne dit rien puis simplement fit signe  Hern que tout était en ordre en levant le pouce, il s’en alla ensuite sans demander son reste. Laissant Naesrial, Abigael et le passeur seuls dans l’entrepôt surement pour discuter un peu plus librement... Il était malin car le moins il en savait le mieux il se porterait.

-Le connaissant il a certainement déjà récupéré ton arme, probablement que tu étais suivi par un de ses hommes. Tu ne devrais pas trop t’en soucier. Essaye juste de faire rentrer cette gente dame dans sa cachette et tout sera bon.

Naesrial se rapprocha de la Charrette désormais chargée. Il monta à l’arrière et aida Abigael a en faire de même malgré le fait qu’elle était toujours aveuglée, il lui tenait la main pour l’aider à se hisser. Sachant qu’il n’y avait pas de temps à perdre. Il observa les deux tonneaux sans couvercle et murmura à Abigael :

-Je t’enlève ton bandeau, tu rentres dans le tonneau sans te retourner, j’espère que tu n’as pas peur du noir et des endroits serrés.


Naesrial redonna ainsi la vue à Abigael, se tenant devant elle. Il l’aida à se glisser à l’intérieur, la barrique creuse était serrée et peu confortable mais faute de mieux il fallait s’en contenter. Il esquissa un sourire vers son associée avant d’apposer le couvercle.

Le couvercle était d’ailleurs particulier. Il était en vérité qu’une cloison séparant la fausse marchandise et la vraie. Laissant un petit espace pour y disposer une très petite proportion de quoi que ce soit de légal entre l’air frais et le faux fond, de quoi tromper le premier coup d’œil d’un garde par exemple.
Une fois cela fait, Naesrial se dirigea vers son propre tonneau dans lequel il commença à se glisser alors que le Passeur venait de monter à l’arrière. Le drow interrompit donc son mouvement restant dos à Hern :

-Merci encore.

Naesrial se plongea dans la barrique, collant ses genoux contre sa poitrine. Il n’aimait pas vraiment ce manque de liberté et il savait très bien que c’était quitte ou double. Même si au final le trafiquant avait une grande confiance envers Hern. Ce dernier se montra, couvercle en main. Il regarda le Drow et avant de refermer lui dit :

-Je sais que je peux te faire confiance moi aussi, c'est ça avoir une bonne réputation familiale.

Cette remarque faisait plaisir au Drow, il reprenait des contacts qu’il avait perdus avec la disparition de son père et ceux-ci ne l’avaient pas oublié. Naesrial entendit du grain se verser sur la cloison qui le séparait de l’air libre ; le subterfuge devrait être suffisant.  Puis il entendit enfin le véritable couvercle se faire enfoncer par le passeur sur la barrique, la sortie de la ville était plus proche que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 40
Âge : 22

Voir le profil de l'utilisateur


Synaesthesis
Message Sujet: Re: Entente contre-nature | Sam 13 Fév 2016 - 22:17


Lorsque Veasal apposa le faux couvercle au-dessus d'elle et que toute lumière disparut, la fausse Abigail se demanda si elle avait fait le bon choix. Puis, le grain se versa au-dessus d'elle, et le silence se fit. On n'entendait que sa respiration.

La charrette s'ébranla sur les chemins cahoteux de Dras-Leona, et Syn s'efforça de ne pas prêter attention aux tremblements inconfortables de la barrique.

Prostrée, les genoux ramenés contre elle, la Stryge faisait de gros efforts pour calmer sa paranoïa. Le Drow pouvait tout à fait être en train de l'emmener à l'abattoir, s'il le désirait. Qui sait, peut-être que cette charrette était en route pour le poste de garde le plus proche ? Peut-être que, comme le semi-elfe qui les avait agressé, Veasal avait deviné la véritable nature de la fausse Abigail, et qu'il envisageait lui aussi de toucher une coquette somme en livrant sa tête à la garde ?

Syn inspira profondément et ferma les yeux. Non. Il ne servait à rien de se morfondre. Si Veasal l'avait démasquée, il ne l'aurait pas protégée face au semi-elfe. La comédie que jouait la Stryge depuis le début ne pouvait pas avoir été percée à jour.

Prenant son mal en patience, la fausse Abigail ramena ses genoux contre elle, et attendit, tendant l'oreille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 47
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Naesrial
Message Sujet: Re: Entente contre-nature | Mer 17 Fév 2016 - 23:58


Après bien une petite dizaine de minutes, quelques discussions inaudibles se firent entendre au loin de la charrette, dans l’entrepôt. S’en suivit ensuite le démarrage de celle-ci après y avoir préalablement attelé un cheval. L’animal avançait lentement secouant faiblement Naesrial. Il se demandait s’il en était de même pour sa camarade de voyage. Mais bien vite il essaya de faire le vide dans son esprit. Naesrial revoyais les détails de son plan pour subtiliser cette cargaison si intrigante.

Il entendait en dehors de sa barrique des bruits de la ville pendant plus de cinq minutes. Puis la caravane s’immobilisa et on pouvait clairement entendre l’échange qui se faisait entre le conducteur et surement ce qui devait être le garde qui venait de monté à l’arrière de l’attelage.

-Tu transporte quoi mon vieux Adwern ?

-Rien de plus que l’habituelle cargaison stockée dans les entrepôts. Cette fois c’est du grain envoyé dans un patelin paumé éloigné du lac. Comment ça va Oïshe ?


Le drow entendait garde qui semblait être ce Oïshe se tenir sur le peu d’espace libre à l’arrière sur le bord. Il se mit à ouvrir une barrique et y jeta surement un coup d’œil avant d’ajouter.

-On recherche une Stryge Adwern et je suis désolé de te dire ça. Mais je vais devoir fouiller toutes les barriques à cause de cette sale bête.

-Oïshe. Je n’ai pas un voyage facile. Si tu pouvais m’éviter ça s’il te plait.


Naesrial retint sa respiration. L’idée qu’il y a une fouille approfondie ne l’enchantait pas du tout. Il stressait en ayant entendu cette probabilité et savait qu’il serait sans moyen de s’en sortir si c’était le cas. Car il se doutait que la garde allait au moins plonger une épée dedans. Histoire de vérifier s’il n’y avait bien que du grain.

-Je n’ai pas vraiment le choix, ça ne durera qu’une demi-heure au plus.


-Oïshe, je suis en retard. J’ai une route longue et des gens ont besoin de ce grain pour demain, c’est cher payé pour que je sois a l’heure alors si tu pouvais me permettre de gagner du temps pour ma prime je pourrais t’en payer plus d’une et puis tu me connais : je ne suis pas le genre de type qui irait aider une saloperie de Stryge.

La tension était palpable pour les deux passagers non-déclarés. Le garde était en pleine réflexion et cette attente semblait être une éternité. Finalement le garde descendit de la charrette avant de dire :

-C’est vrai que tu n’aiderais pas des Stryges… Bon avant que tu t’en aille j’ai un paquet pour une de tes connaissances. C’est un gamin qui me l’a apporté il y a quelques minutes me disant de te le remettre. Maintenant file et oublie pas que tu m’en dois une !


-Merci Oïshe, je me souviendrais de ce que tu as fait pour moi ! À la prochaine.
La charrette se remit en marche. Secouant Naesrial qui avait le cœur qui martelait sa poitrine. Il transpirait sous la pression et l’expression « avoir eu chaud » prenait tout son sens dans ce moment. Content de s’en sortir indemne alors qu’il a frôlé la mort assurée.

Après une bonne heure de route. La charrette s’immobilisa. Le drow entendit Adwern descendre, faire quelques pas en s’exprimant à voix haute :

-Je vais vous permettre de sortir vos tonneaux. Une fois que ce sera fait vous aurez juste à pousser, je vous tournerais le dos et je laisserais ledit paquet à l’arrière qui est pour vous comme ça nous restons tous les deux discrets.

Le trafiquant entendit quelques bruits à l’arrière de la charrette qu’ol identifia facilement : Adwern monta, s’affaira sur les tonneaux, descendit et déposa un objet lourd sur le bord de la charrette avant de faire quelques pas en signalant à voix haute que tout était bon.

Le drow poussa son couvercle qui sorti facilement de son emplacement avant de tomber sur le côté. Il vit Abigaël faire de même. Mais Naesrial se débrouilla pour sortir rapidement de sa barrique pour aider sa partenaire à en faire de même tout en l’interrogeant, souriant en pensant à la sortie de la ville qui est un succès :

-Pas trop secouée?

Une fois descendus sur la terre ferme. Naesrial constata que le colis en question était son épée enroulée dans un tissu épais. Il l’avait perdue au tout début du combat contre l’autre fou. Mais il s’attendait à une pareille rapidité : certaines personnes surveillent très bien la ville et rendent souvent ce genre de service à charge de revanche. Je savais pertinemment à qui je devais cela. Je m’emparais de mon arme avant d’emmener Abigaël avec moi loin de la charrette et de la vue et des oreilles de notre conducteur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 40
Âge : 22

Voir le profil de l'utilisateur


Synaesthesis
Message Sujet: Re: Entente contre-nature | Jeu 18 Fév 2016 - 17:38


Syn avait retenu son souffle tout au long de l'entretien entre leur passeur et le garde, qu'il connaissait manifestement. Lorsque le dénommé Oïshe avait mentionné vouloir inspecter les barriques, la fausse Abigail s'était raidie, prête à bondir hors de sa cachette dès que le couvercle serait ouvert. Une fois de plus, la Stryge maudit sa condition. Syn ne supportait plus d'être le gibier de la chasse grotesque que lui donnait le monde entier.

Fort heureusement, le passeur sut convaincre le garde qu'il n'y avait aucun danger, et ils purent quitter l'enceinte de la ville. La fausse Abigail soupira de soulagement, et se recomposa un visage stressé propre à berner Veasal.

Lorsque ce dernier ouvrit enfin son couvercle, la Stryge en sortit en feignant d'être encore sous le choc.

- Pas trop secouée?
- Ça... ça va, bredouilla-t-elle. J'ai bien cru qu'il allait nous démasquer.

Syn se retourna et jeta un coup d’œil aux sinistres remparts de Dras-Leona, qui se dressaient derrière eux, à peine distinguables dans la pénombre. Leur aspect décharné et menaçant provoqua un frisson non simulé chez la fausse Abigail, qui se laissa emmener à l'écart par Veasal, pas mécontente d'abandonner derrière eux cette ville dont elle avait eut tant de mal à sortir.

Avec un soupir, la Stryge observa les environs. Depuis qu'elle était arrivée dans ce monde, la Stryge n'avait jamais passé beaucoup de temps à l'extérieur des villes. Perdu et traqué, le monstre métamorphe avait rapidement compris qu'il lui faudrait se fondre dans la masse s'il voulait survivre.

Et voilà que Syn se retrouvait à nouveau sur le seuil des immenses étendues sauvages de l'Alagäesia, ce continent où la matière elle-même lui rappelait son statut d'étranger.

Que faire, maintenant ? Suivre Veasal et remplir sa part du marché ? Pourquoi pas. Syn avait toujours envisagé la possibilité de trahir le Drow et de s'enfuir, mais l'elfe noir l'avait sauvé, et la Stryge ne gagnerait de toute façon rien à se débarrasser de son unique allié... pour l'instant.

- Merci, Veasal, lança la fausse Abigail, presque sincère. Merci de m'avoir sortie de là. Je n'aurai jamais pu y arriver sans toi.

La seconde partie de la phrase était très certainement fausse, mais qu'importe ; la Stryge était parfaitement consciente que le Drow lui avait épargné bien des problèmes. Et faute de plan dans l'immédiat, autant continuer à le suivre - du moins jusqu'à ce que Veasal comprenne la véritable nature de sa douce associée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 47
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Naesrial
Message Sujet: Re: Entente contre-nature | Lun 29 Fév 2016 - 22:08


Naesrial rangea son arme dans son fourreau avant d’observer les alentours, l’air était frais à cette heure-là.  Dras-Leona se dressait derrière le Drow et il prit une petite minute pour réorganiser ses idées. La cible allait passer dans quelques heures et il était proche d’une fortune certaine fortune qui allait reposer sur bien peu de choses. Mais la méthode la plus osée pouvait être bien souvent la plus inattendue et malgré un plan léger mais audacieux il pensait bien que le risque en valait la chandelle.

- Merci, Veasal. Merci de m'avoir sortie de là. Je n'aurai jamais pu y arriver sans toi.

- Remercie-moi avec des actions comme prévu et ça m’ira à la perfection.

Le trafiquant lui retourna un sourire puis il observa le ciel et puis après une courte analyse des remparts de Dras-Leona derrière lui. Il savait approximativement ou il se trouvait et où il devait aller. Il se mit à marcher invitant Abigael à en faire de même.

-Allons-y, nous devons nous trouver sur place avant que la caravane arrive, je dois me préparer.


Le drow se dirigea vers le chemin qu’il emprunta dans la direction opposée à la cité. L’esprit plongé dans ses pensées. Il en était à ce moment critique où il devait faire confiance à cette inconnue dans l’espoir qu’elle accomplisse sa part du marché. Confiant qu’elle s’exécuterait pour la promesse d’argent il jeta néanmoins plus d’un coup d’œil pour s’assurer qu’elle ne prendrait pas ses jambes à son cou sans qu’il s’en aperçoive.

Se voulant rassurant pour éviter qu’Abigael ne prenne peur, Naesrial releva la tête et se mit à expliquer le rôle qu’allait jouer Abigael. Il pointait notamment la simplicité de celui-ci ainsi que la prise de risque minime :

-Tu va voir, c’est très simple. Tu mime une faiblesse comme si tu t’étais fait attaquer par un malfrat quelconque qui t’a laissée sur la route, tu attires l’attention pendant que je fais mon affaire et en moins d’une trentaine de seconde j’ai ce que je cherche et toi tu es embarquée par la caravane. Tu demandes à te faire lâcher avant de rentrer en ville. Dans le pire des cas, je me fais attraper et il ne t’arrivera rien mais essayons de ne pas en arriver là. Ce serait profitable pour nous deux.

Sa réponse s'accompagna d'un sourire amical et d'un regard montrant qu'il avait confiance en elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 40
Âge : 22

Voir le profil de l'utilisateur


Synaesthesis
Message Sujet: Re: Entente contre-nature | Ven 4 Mar 2016 - 21:54


- Tu va voir, c’est très simple. Tu mime une faiblesse comme si tu t’étais fait attaquer par un malfrat quelconque qui t’a laissée sur la route, tu attires l’attention pendant que je fais mon affaire et en moins d’une trentaine de seconde j’ai ce que je cherche et toi tu es embarquée par la caravane. Tu demandes à te faire lâcher avant de rentrer en ville. Dans le pire des cas, je me fais attraper et il ne t’arrivera rien mais essayons de ne pas en arriver là. Ce serait profitable pour nous deux.

Syn acquiesça en silence, réfléchissant déjà à la suite des événements. La nuit était bien avancée, et l'air était frais. La fausse Abigail frissonna.

Je n'ai pas envie de... de rester ici plus longtemps. Dis-moi où est-ce ta caravane va passer, et finissons-en.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 242
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Asiendy
Message Sujet: Re: Entente contre-nature | Dim 8 Mai 2016 - 14:46


"Ça fait des mois qu'on entend plus parler de stryge, et c'est tant mieux.

Avec un peu de désinformation par-ci par-là, les massacres que j'ai commis l'autre nuit dans les rang de la garde ont été mis sur le dos de ces créatures nauséabondes, et aucun mot ni murmure à propos d'un elfe ou même semi-elfe.

Cela aura prit plus que deux semaines comme l'avait annoncé Chaarhin, mais toujours est-il qu'il avait vu juste, les mesures de sécurité renforcée ont été considérablement allégées et il a pu commencer à fouiller dans les archives de la grande bibliothèque de la ville. C'est si ... désagréable d'être rongé par le doute, l'incertain, et de pourtant devoir faire preuve de patience.

Après une bonne semaine consacrée à ses études, Chaarhin m'a donné rendez-vous, je trépigne comme un enfant à qui on venait d'offrir un jouet."


- Je suis là Chaa', dis moi tout.
- Récits, témoignages et registres des naissances, avec tout les éléments que j'ai pu recroiser, j'ai la certitude qu'on a intentionnellement voulu te cacher la naissance de ton enfant.
- Qu'est-ce qui te faire dire ça ?
- J'ai pu subtiliser quelques pages, regarde .... tu vois ici ?
- On dirait que c'est abîmé, un peu.
- C'est un endroit qui a été réécrit, la contre-façon est très bien faite mais ... bah sans vouloir me venter, il en faut plus pour me tromper.
- Et cela signifie quoi exactement ?
- Des personnes ont falsifié les registres et modifié des arbres généalogiques pour qu'on perdent la trace du nouveau-né Elynoth, cumulé au fait que ta désertion des armées t'ont valu d'être effacé de l'histoire, mais ! ...
- Mais ... ?
- Tu as de la chance parfois, comme quoi tout peut arriver, j'ai retrouvé la sage-femme qui a vu naître ta descendance juste avant le décès de ton épouse. Et comme elle vit ici, j'ai pu lui rendre visite.
- Tu ne m'a pas prévenu ?
- Ne le prends pas mal Kai' mais connaissant ton sens aiguë de la diplomatie, et compte tenu de l'age très avancé de cette dame, tu aurais pu vite perdre patience.
- D'accord ... ça va ... continue ...
- Donc ! On sait que l'enfant a été volé en quelque sorte, et qu'on l'a élevé sous une autre nom que le tien.
- Je sens que si je croise les types qui ont fait ça ...
- Oui je sais, ça va encore finir en bain de sang ... mais concentrons-nous plutôt sur ta réunion de famille. Je ne pourrais pas obtenir tellement plus d'information en restant ici. Le mieux que nous puissions faire c'est d'aller à Aroughs.
- Qu'est-ce qu'on irait foutre là bas ?
- Il y a une autre bibliothèque susceptible de nous aider.
- Encore des livres ...
- Mais pas que ! C'est également là bas que se trouve ton ex-lieutenant, Amy.
- Ah ? Effectivement c'est une personne qu'il faudrait que je revois.
- Ho oui tu vas la revoir, t'es pas sans savoir que c'est une enfant bâtarde de la maison Sollis, je suis presque certain qu'elle a déjà poussé du côté des arbres généalogiques et qu'elle a mis la main sur quelques petites choses qui peuvent nous servir.
- Tu spécules beaucoup quand même.
- Fais moi confiance Kai' on va trouver le fin mot de cette histoire.
- J'espère bien ! Et qu'est-ce qu'elle devient cette charmante Amy ?
- De toutes les anciennes troupes de Ney'thara, c'est surement elle qui s'est le mieux réintégrée. Après notre dissolution, elle est partie jouer un peu la chasse aux sorcières, et de ce que je sais, après un coup d'éclat, elle a été amnistiée de ses années d'errances ... avec toi, et est maintenant devenue un paladin de la maison Sollis.
- Waoh, rien que ça ?
- Oui ... bon, quand est-ce qu'on part ?
- Dès que t'es près.


"Pas mécontent de partir de cet endroit de merde".




(( à suivre, aux abords de l'archipel de Beirland. ))


_______________________

Légende:
 

Pavé César ! Ceux qui vont écrire te saluent !
Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Entente contre-nature |


Revenir en haut Aller en bas

Entente contre-nature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: Dras Léona-
Ouvrir la Popote