AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

[Solo RP] Révélations.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 202
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Asiendy
Message Sujet: [Solo RP] Révélations. | Dim 8 Mai 2016 - 14:57


Kaishan et Chaarhin avaient fait long voyage pour arriver à Aroughs. Leur chemin n'avait été mouvementé que par des échanges d'anecdotes entre les deux compères qui se rappelaient tour à tour les anciens temps, et autres récits plus ou moins farfelu. Le chateau de la famille Sollis, situé à flanc de falaise, était excentré de quelques kilomètres à peine de la ville.


C'était un endroit magnifique. Le semi-elfe pouvait sentir que là se jouerait un tournant de sa quête. C'est également en ce lieu que se trouvait très probablement son ex-lieutenante, Amy, la jeune prodige aux cheveux d'or qui l'avait rejointe. Jadis en fugue, poursuivie par des tueurs de mage en raison de ses grandes aptitudes incontrôlées, elle savait que sa famille ne la couvrirait pas, pour la simple raison qu'elle n'était pas une Sollis légitime, mais une bâtarde. Auprès du Capitaine renégat, Kaishan, elle avait trouvé une protection, et aussi une raison de se battre ... Ney'Thara.

Kaishan allait devoir se diriger vers le château, mais tout d'abord, Chaarhin s'en alla faire son affaire aux archives de la ville. Une nouvelle épreuve de patience pour Kaishan, mais il s'était rendu à l'évidence qu'il ne pouvait pas débarquer n'importe comment dans la demeurre des Sollis. Il lui faudrait dans un premier temps disposer d'un maximum d'informations et de préparation avant de tenter quoi que ce soit.

Malheureusement, Chaarhin revenu bredouille de son infiltration et racconta à son ami ce à quoi il avait eu à faire.


- Kai', Je n'ai pas pu accéder aux archives.
- Ah ? L'échec ne te ressemble pas pourtant. Que s'est-il passé là bas ?
- Manifestement, les Sollis gardent bien leurs secrèts, c'est une vraie forteresse, pleine de livre ... et de gardes.
- Je vois ... dans ce cas, je vais peut-être devoir te donner un coup de main. Je pense que tu arrivera à t'en sortir même si je tâche quelques pages.
- Ca ne servirait à rien, les gardes ne sont pas l'unique problème. Du peu que j'ai pu voir, les ouvrages sensibles étaient dans une aile du bâtiment, bien au chaud derrière une porte scellée par le sang.
- Un sceau de sang ?
- Oui, comme sur ton épée, et il y a fort à parier que ce soit le patriarche Sollis en personne qui en soit l'auteur.
- Ce qui veut dire que seul un membre de la famille Sollis, patriarche ou descendant, est capable d'ouvrir cette porte.
- Exactement. Je crois qu'on va avoir besoin de notre amie Amy.
- Bien d'accord, assez perdu de temps, je vais allez lui rendre une petite visite.
- Tu as l'intention de prendre d'assaut un château-fort tout seul ?
- Pendant que tu faisais tes recherches, j'ai fais les miennes. Le Patriarche  et plusieurs de ses fils sont en voyage, une majeure partie de leur domestiques et gardes rapprochés les accompagnes. De plus, j'ai envoyé Igni jeter un coup d'oeil, le donjon est conçu pour tenir les sièges de grande envergure, mais les remparts donnent une vue plutôt médiocre. Avec leur manque d'effectif, une personne seule ou un petit groupe pourrait se rapprocher très près sans se faire remarquer. Il ne reste qu'à escalader, mais ça j'en fais mon affaire. Une fois dedans, je n'aurais aucun mal à retrouver Amy grâce à mon odorat.
- Après tout ce temps ? Tu pense être capable de faire ça ?
- Oui, j'ai toujours trouvé qu'elle avait une odeur spéciale.
- ... Kai' j'ai un mauvais pressentiment, tout ces gardes localisé aux archives, et un château dépeuplé, ça ne me dis rien qui vaille.
- Je te trouve bien pescimiste tout à coup.
- Et tu es toujours aussi téméraire.
- Toujours.

Le semi-elfe, déterminé à trouver le fin mot de cette histoire, rassembla ses affaires et débutta sa route vers la demeurre des Sollis. Alors qu'il marchait, les questions, les incertitudes, les doutes, tout cela se bouscoulait dans sa tête. Animé par le profond désir de découvrir la vérité, il ne pouvait s'empêcher de précipiter les événements, comme lorsque l'on lit un livre passionnant et que l'intrigue pousse sans cesse à tourner la page suivante pour en connaîte la fin.

Il marcha, marcha longuement les kilomètres qui le séparaient de sa destination. Il n'avait pas pu attendre la nuit, et s'était dit que les épais nuages qui menaçent le ciel suffiraient à assombrir son avancée en territoire ennemi. Même la plus forte des tempêtes n'aurait su le dissuader de patienter une seule seconde de plus.

"J'arrive au bout de la route ... je m'apprête à en sortir avant que les sentinelles ne puissent me repérer. Alors que je commençais à me diriger vers l'endroit qu'Igni m'avait signalée comme abordable en termes d'escalade, je remarque quelque chose d'étrange. Je m'arrête dans mon déplacement et tente d'éclaircir ce qui me trouble ...

Il n'y a personne.

La porte principale est grand ouverte, herse levée, et pas l'ombre d'un garde. Même chose sur les murailles, il n'y a pas âme qui vive. Je m'approche de l'entrée, d'un pas méfiant, tout mes sens sont en éveil en vue de guêter le moindre piège, tout ça est bien louche. J'utilise mon flaire ... il n'y a aucun doute possible, cet endroit a été déserté il y a très peu de temps, moins de deux jours je dirais. Les gens qui étaient sont subitement tous partit. Je continue mon analyse des environs ... les bâtissent sont vieilles, ce qui me conforte dans le fait que, s'ils avaient installé des pièges récemment, j'aurais pu sentir une odeur nouvelle, de métal ou de bois, quelque chose qui aurait nettement contrasté avec la vielle pierre qui compose ces lieux. Alors que je pénètre l'enceinte du château, m'engageant dans la cour, toujours aux aguets, mon attention est comme happée par une sorte de hall situé un peu plus loin, sans que je puisse vraiment dire pourquoi. J'avance jusqu'à ce qu'une grande double porte en bois richement décorée par diverses dorures se présente à moi. Un moment d'hésitation m'envahi, mais il est très vite chassé par mon agacement grandissant face à cette situation trouble. Je me disais souvent par le passé qu'il n'était pas important de savoir où on était, tant qu'on savait où on allait ... mais je dois bien reconnaître que là, le fait de savoir où je suis sans savoir où je vais créé en moi un profond sentiment d'inconfort. Bordel ! je vais pas passer la nuit devant une putain de porte ! Je pose une main sur la porte de droite et la pousse avec fermeté. Celle-ci s'ouvre non sans un grincement sourd qui vient briser le silence oppressant. Un courant d'air me frappe en plein visage, m'apportant son lot d'information mêlées à quelques lointains souvenirs ...

Elle est ici ..."


_______________________

Légende:
 

Pavé César ! Ceux qui vont écrire te saluent !


Dernière édition par Kaishan le Mer 1 Juin 2016 - 19:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 202
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Asiendy
Message Sujet: Re: [Solo RP] Révélations. | Mer 1 Juin 2016 - 19:55


Malgré la présence d'Amy Sollis, les circonstances ne le rassuraient pas autant que ce à quoi il s'attendait. Accompagné par l'unique son de ses bottes qui résonnaient dans les corridors, Kaishan continua son avancé, toujours seul dans ce désert de pierre, sous les voûtes finement sculptées qui arpentaient le plafond au dessus de lui. Il traversa une arche, massive et majestueuse, pour enfin déboucher sur un endroit plus spacieux. C'était une pièce immense, un amphithéâtre ou une chapelle peut-être. Toutes les dimensions y étaient énormes, que ce soit la superficie ou la hauteur du plafond. Une salle lumineuse avec beaucoup d'ouvertures vers l'extérieur, sans carreaux aucun. Il y avait même un grand balcon, donnant une superbe vue sur la mer, auquel on pouvait accéder directement en franchissant le seuil imaginaire qui reliait les colonnes entres-elles.

Kaishan s'abandonna quelques instants à ses observations, puis, après un bref délai, finit par remarquer qu'une personne se dressait à l'autre bout de la pièce, le regard tourné vers l'océan. Avant même de s'en rapprocher, Kaishan avait été en mesure de l'identifier. En dépit de l'armure, joliement gravée et bardée de tissu d'un blanc immaculé, qu'elle portait, la vue très aiguisée de l'intru percevait les courbes fines et élancées de cette silhouette, ainsi que sa taille, plutôt grande pour une jeune femme, à peine moins que celle du semi-elfe lui-même. Et surtout, cette longue chevelure d'or ne le trompait pas. Il marcha vers elle, lentement, la contemplant un peu plus à chaque pas, jusqu'à ce que, alors qu'ils n'étaient séparés que par une demie-douzaine de mètre tout au plus, Amy se tourna vers lui. Dès lors, Kaisha se stoppa, plongeant son regard dans le sien, tout comme elle le fixait, avec le bleu ciel magnifique de ses yeux.


Le binôme resta figé ainsi un moment, isolés et hors du temps. Celle que Kaishan avait l'habitude d'appeler "la gamine", dans un esprit taquin, était véritablement devenue une sublime demoiselle, pleine de grâce, qui renvoyait une figure à la fois forte et pourtant si délicate. Face à face, un vieux loup, blessé, un des derniers vestige de Ney'Thara, devant la majesté d'un phénix, aux flammes vives, à l'apogée de sa renaissance au sein de la famille Sollis. La belle rencontra la bête.

- Je t'attendais, Kaishan ...

Un ton cinglant envenimait sa voix pourtant si douce de nature. Kaishan y ressentait de l'hostilité.

- ... Un si beau château pour toi toute seule, tu en as de la chance.
- ...
- Un peu austères comme retrouvailles, tu ne trouves pas ?
- Kai' ... je ... j'aime autant être franche avec toi, je m'attendais à ce que tu refasses surface tôt ou tard, et depuis que tu est arrivé à Aroughs, je ressens ta présence.

"Bien évidemment, après tout, elle et moi avions pris l'habitude de nous lier psychiquement par le biais de sa télépathie. Puisqu'elle était ma première lieutenant, c'était un avantage certain pour s'organiser et se synchroniser lors des nombreuses batailles que nous traversions à l'époque. J'aurais du me doûter qu'elle serait en mesure de détecter ma présence sans mal. Mais dans ce cas, pourquoi n'est-elle pas venue à moi ? Ni même tenté de me contacter. J'ai comme la forte impression qu'elle n'est pas ravie de me voir."

- ... j'aurais été ravie de te revoir, dans d'autres circonstances peut-être.
- Si cela t'amuse de lire mes pensées, tu dois déjà savoir ce qui m'amène ici.
- Oui ...
- Je ne te demanderai pas grand chose, juste ouvrir la porte des archives.
- Je crains de ne pas pouvoir t'aider, même si je le voulais.

"Je ne discerne pas le mensonge dans ses propos, pourtant en tant que fille du Patriarche, même bâtarde, le sceau ne devrait pas avoir d'effet sur elle ... à moins que, à cause de sa nature semi-elfique, son sang mêlée ne le perturbe."

- C'est ce que je me suis dis également.

"Je vais donc avoir besoin d'un descendant 'authentique' pour entrer dans ce foutu local."

- Je ne peux pas te laisser faire ça.
- Pourtant, il n'y a pas d'autre choix.
- Je sais ... et tu n'es pas tellement dans l'optique de renoncer, te connaissant.
- Je ne laisserais personne me barrer la route ... et ça vaut pour toi aussi.
- *soupir* quand on voit ce qu'il s'est passé à Dras Léona, alors que tu te 'faisais discret' ... on ne peut que s'inquiéter du massacre que tu t'apprêtes à commetre ici.
- Je retrouverai mon enfant coûte que coûte.
- Et après ? Quand tu pourras le serrer dans tes bras, couvert du sang de sa famille d'adoption, que feras-tu ?
- Je me battrais sans relâche pour lui offrir ce pour quoi je me suis toujours battu.
- ... Ney'Thara.
- Oui.
- Ney'Thara appartient au passé, elle n'est plus.

"Entendre ça me fait un pincement au coeur"

- Regarde autour de toi, c'est finit, après notre dernière bataille, celle qui à la fois marqua ton visage, et notre dissolution ... il ne restait déjà que si peu d'entre-nous. Pour beaucoup des survivants, ils ont été traqués et assassinés pendant que tu t'isolais dans les montagnes. Cela aurait dû être mon sort, mais je m'en suis tirée autrement.
- Tu insultes la mémoire de nos frères d'armes, ils méritent que l'on continue l'oeuvre pour laquelle ils croyaient et se sont battu.
- Tu les as mené à la mort ! Kai' ... Ney'Thara est d'avantage ton combat que celui de quiconque. Aujourd'hui encore tu verses le sang partout où tu vas, chacun de tes pas enjambe un cadavre, et jamais tu ne cesseras.
- Non, tu as faux !
- Alors dis moi Kai' ... dis le moi, pourquoi te tiens-tu devant moi en ce moment, l'arme à la main ? ...


" ... merde, je ne m'en étais pas rendu compte ... j'ai tirer mon épée et ai adopté une posture d'attaque ... En y réfléchissant, elle a peut-être raison, je ne suis plus le capitaine de quoi que ce soit, et je me berce d'illusion avec ce retour de Ney'Thara ... J'ai brandit mon drapeau et ai continuer d'avancer tout droit, sans jamais avoir vraiment pris le temps de regarder derrière moi, et de me rendre compte qu'en réalité, j'étais seul.

Amy, tu as sûrement raison à mon sujet, mais il est trop tard pour faire demi-tour de toutes façon."


Les deux personnages se préparaient à s'affronter. Kaishan savait qu'il avait tord, mais que sa seule issue serait de poursuivre sa recherche quoi qu'il en coûte. C'était la dernière ligne droite avant que son dernier espoir puisse devenir réalité, avant qu'il ne puisse enfin retrouvé un vraie raison de vivre.



- En garde !


_______________________

Légende:
 

Pavé César ! Ceux qui vont écrire te saluent !


Dernière édition par Kaishan le Mer 22 Juin 2016 - 14:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 202
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Asiendy
Message Sujet: Re: [Solo RP] Révélations. | Mer 22 Juin 2016 - 14:33





Amy savait que son choix amènerait à l'affrontement. Elle s'y était déjà résolue. C'est avec une certaine hésitation que sa main se porta sur le pommeau de son épée, une arme aux proportions similaires à celle que Kaishan avait l'habitude de manier. Après une profonde expiration, elle dégaina son arme, alors empli d'une solide détermination à stopper la folie grandissante du semi-elfe.

Autrefois Capitaine et Lieutenante, mentor et apprentie, protecteur et protégée, et plus simplement amis de longue date que même les pires atrocités de la guerres vécues ensemble n'ont su séparer. Pourtant, aujourd'hui les voilà face à face, près a livrer un duel à mort.

La jeune femme pouvait sentir dans l'âme de son rival cette colère et cette soif de sang inextinguible, peut-être était-elle le fruit d'une trop grande exposition à la corruption auxquelles Kaishan avait été lourdement exposé. Elle pu également sentir cette détresse, cet espoir sincère de rassembler les morceaux de sa famille, mais elle se rendit à l'évidence que le Capitaine avait perdu l'esprit depuis longtemps. Il était près à tout pour parvenir à ses fins et devait être stoppé.

De son côté, Kaishant lui aussi eu un moment d'hésitation au moment de charger. C'est avec le cœur serré qu'il fit le premier pas de sa course. On aurait pu voir une petite larme s'extirper de son œil gauche lorsqu'il fit le deuxième pas. Au troisième pas, c'est un hurlement de rage qui retenti dans le hall, cette même rage qui souleva son épée pour asséner une puissante attaque qu'Amy para non sans glisser de quelques centimètres en arrière tant la force du coup étaient bestiale.

Le silence oppressant des lieux était vaincu par les entrechoquements des épées qui se répétaient à vive allure.


Comme à son habitude, et malgré la haine ardente du semi-elfe qui délivrait avec férocité des série de frappes plus puissantes les unes que les autres, sa technique restait irréprochable et bien pensée. Pourtant, son adversaire déjouait ses feintes et parvenait à éviter la totalité de ces assauts avec une certaine facilité.

Même si Kaishan avait une expérience du combat bien plus grande, et une aisance au combat à l'épée qu'Amy n'avait pas, cette dernière était en revanche capable d'analyser et de voir les coups à l'avance grâce à ses dons de télépathie, ce qui compensait largement le rapport de force. Pour autant, la jeune femme se concentrait d'abord sur une défense solide avant de lancer à son tour des manœuvres offensives.

Elle compris naturellement que ce n'était pas avec sa lame qu'elle pourrait remporter cette joute, car l'individu qu'elle combattait n'était autre que celui qui lui avait appris à se battre par le fer. Il était évident qu'il fallait adopter une autre stratégie.

Grâce à ses réflexes hors du commun, Kaishan évita de justesse cette lame de feu azure sortie de nulle part. Il se rendit compte que les talents de la petite Amy avaient grandement évolués, et qu'ils ne se limitaient pas simplement à la télépathie qu'il essayait toujours de bloquer.

Plus le combat durait, et plus il se faisait intense. Kaishan ne relâchait pas la pression et poursuivait ses séries de coups de sabres qui manquait de tailler en pièces son ancienne partenaire plus d'une fois. Bien que piètre mage, il sentait la réalité se distordre autour de lui. Il avait pourtant la certitude de faire mouche, et pourtant son ennemis était indemne. Il avait même l'impression de voir le cour du temps s'altérer et même parfois de voir Amy se dédoubler un bref instant, mais difficile de dire si cela était vrai ou juste des hallucinations.

En réalité, et bien qu'elle ait beaucoup progressée, la demoiselle aux cheveux d'or ne maîtrisait pas totalement l'étendu immense de son pouvoir. Kaishan pouvait le sentir, ce potentiel caché si puissant, il n'a pas le souvenir d'en avoir vu plus grand, même chez les archimages de son temps. Ce dont il était sur, c'est qu'il fallait mieux ne pas se retrouver frapper par l'une de ces flammes azures qui n'avait aucun mal à percer la pierre et défaire les malheureuses colonnes qui étaient sur la trajectoire.

Kaishan se souvint de son affrontement contre son propre père.

Flashback:
 

Kaishan allait devoir réutiliser sa magie s'il voulait rivaliser. Il savait que ce pouvoir venait de son paternel, et connaissait l'origine pervertie qu'elle avait, c'est pourquoi il ne l'utilisait que très peu.


_______________________

Légende:
 

Pavé César ! Ceux qui vont écrire te saluent !


Dernière édition par Kaishan le Mer 29 Juin 2016 - 2:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 202
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Asiendy
Message Sujet: Re: [Solo RP] Révélations. | Lun 27 Juin 2016 - 1:35


Le combat tournait en un véritable festival pyrotechnique. Amy utilisait de plus en plus sa magie pour projeter comme des lames de feu azur, créer des embrasements ou se déplacer à une vitesse surnaturelle. Kaishan n'étais vraiment pas en posture de force en fin de compte, et il se dit qu'il aurait mieux valu cent fois affronter un dragon que cette fille. Il était temps de faire pencher la balance en sa faveur.

"Ce que je m'apprête à faire est très dangereux, mais tu ne me laisse pas d'autre possibilité."

Cette fois-ci, il ne s'agirait pas de chercher à maîtriser sommairement quelques magies comme il l'avait fait pour vaincre son père, mais de laisser affluer en lui cette ressource librement. C'était comme réveiller une bête sauvage de son sommeil. Le fait d'y penser avait à la fois quelque chose d'excitant mais aussi de terrifiant.


C'est lorsqu'une de ces grandes lames s'apprêtait le le frapper de plein fouet que l'étonnement apparu sur le visage d'Amy. Le semi-elfe l'avait simplement paré avec son sabre, la magie qui matérialisait le projectile fut comme dévorée instantanément pas une aura obscure qui enveloppait le guerrier en rage. Si déjà avant, les yeux jaunes à fente, similaires à des yeux de chat, pouvait donner à Kaishan un air intrigant, ils étaient désormais parcourus de stries rougeâtres; et c'est tout son corps ainsi que son arme qui étaient enveloppés d'un léger voile noir, tirant irrégulièrement sur des teintes vertes.

La violence du combat était à son paroxysme, même s'il était à présent en mesure de tenir tête à sa jeune rivale, Kaishan sentait que son corps ne supporterait pas très longtemps cet état. Néanmoins, il voyait clair maintenant dans son jeu, la petite prodige était effectivement capable de manipuler l'espace et le temps pour se rendre bien plus rapide et cette sorte de double spectral qu'il avait cru apercevoir était bien réel lui aussi.

Il se souvenait que se battre seul contre plusieurs était devenue monnaie courante durant sa vie d'errant, même si cela sonnait étrange de devoir le faire au cours d'un duel.

Il se dit que s'il voulait l'emporter, il lui faudrait asséner un coup fatal aux deux Amy simultanément. Cette bonne vielle dague allait devoir servir de nouveau. Ce n'était plus le moment de réfléchir mais d'agir, il fallait profiter de l'effet de surprise généré par cet afflux de puissance soudain, ne pas laisser le temps à l'ennemi de comprendre et d'analyser ce qui lui tombe dessus. Et de toute façon, il était impossible pour Kaishan de savoir combien de temps allait-il endurer la véritable torture qu'il subissait en agissant ainsi.

Il se rua vers elle. Les deux échangèrent une série de coups qui, par l'impact de leurs lames, brisèrent les verreries de toute la pièce. Par son agressivité téméraire, il parvint à déstabiliser le paladin et agrippa de sa main gauche la garde de l'épée dorée qu'utilise Amy pour la lui arracher des mains et la jeter du haut de la falaise.

Il ne perdit pas de temps et donna une nouvelle attaque sur la jeune femme à présent désarmée, la victoire était sienne....

Le bruit sourd d'une lame traversant le métal résonna dans la pièce.:
 


La peau d'Amy brillait comme de l'or tandis que l'épée fut arrêtée dans sa course. Bien que l'acier sombre eut raison du métal qui enveloppait les avant-bras de la demoiselle, il ne parvint pas à s'enfoncer de plus d'un demi-centimètre dans sa chair. Dans une rotation finement menée, Amy se saisie de Nightfang, l'épée de son rival en posant ses mains et refermant ses doigts à même la lame et extirpa l'arme à son propriétaire d'un violent coup de coude.

C'est elle qui dorénavant tenait une arme et le pointa vers une cible désarmée.

Kaishan se tenait près à sortir sa dague à suriner cette sorcière.

"Le sceau de sang va rapidement lui faire lâcher prise, et dès lors je la terminerais !
Petite impertinente, nul autre que moi est digne de porter ce sabre, tu vas bientôt t'en rendre compte."


...:
 


Il resta figé un moment, comme si le temps s'était arrêté l'espace d'un instant, stupéfait. Il eu une clairvoyance passagère, tout devin d'un coup si clair. Il remarqua non seulement qu'il y avait des personnes située à l'étage de la pièce, qui observaient avec grand intérêt cette petite joute. Pourquoi ne les avait-il pas aperçu plus tôt, peut-être son esprit était-il trop obnubilé, ou bien est-ce encore une des manipulations de cette magicienne qui les a dissimulé.

Si le sceau de sang n'avait aucun effet, ça ne pouvait vouloir dire qu'une seule chose, Amy partageait son sang.

C'est alors qu'il comprit enfin la vérité.
Mais il était trop tard:
 

Les spectateurs purent voir le vieux guerrier se faire empaler par sa propre épée... un spectacle dont ils se réjouissaient.

"... argh ... comment ai-je pu être aussi aveugle ...

Elle était là ... juste sous mon nez ... pendant tout ce temps ....

Amy .... maintenant ... je sais pourquoi ce nom ... te va si mal .... il n'est pas le tien ... ma fille .... Asiendy ....

Tssss ... quel idiot j'ai été ...

On dirait bien ... la fin ... de ma quête ...

C'est la mort d'un fou de guerre qu'ils veulent ... pas celle d'un père éploré .... hein ?

Offrons-leur ... ce qu'ils veulent ...

Je suis .... tellement désolé .... Asiendy .... mon enfant ..."


- ... Quel combat ... palpitant ...

Telles furent ses dernière paroles avant que celle qui l'avait abattu ne déloge la lame en repoussant fermement Kaishan du pieds. Celui-ci percuta la rambarde au niveau des hanches et passa par dessus, débutant ainsi une chute vertigineuse vers l'océan et les rochers en contre-bas.


_______________________

Légende:
 

Pavé César ! Ceux qui vont écrire te saluent !


Dernière édition par Kaishan le Jeu 30 Juin 2016 - 0:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 202
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Asiendy
Message Sujet: Re: [Solo RP] Révélations. | Mar 28 Juin 2016 - 2:21


(( Les événements et les pensées qui suivent sont prises du point de vue d'Asiendy ))



"Je suis exténuée ... le combat que j'ai livré hier contre Kai' ne cesse d'envahir mes pensées et mes souvenirs. A ce point là, ça tourne à de la vraie hantise ...

Mes yeux s'ouvres, je suis dans ma chambre, après quelques étirements je me tire péniblement de mon lit, je ne me suis vraiment pas ménagée. Ce matin encore, mon corps est fébrile, comme vidée de toute son énergie.

Je me lève et regarde par la fenêtre ... l'aube est magnifique, la mer, si belle ... Je le revois en train de basculer par dessus la barrière, avec les applaudissements de mes demi-frères, véritables Sollis, qui se régalaient de cette scène ... l'amphithéâtre familiale n'avait pas été choisis au hasard, tout avait été orchestré depuis le début. Au fond, Kai' et moi n'étions que des marionnettes pour interpréter une tragédie, voilà tout.

Ai-je des regrets ? ... Non je suis convaincue d'avoir pris les bonnes décisions. Je ne peux plus me permettre de douter d'avantage.

Je sort de ma chambre. Immédiatement, un garde de la famille s'avance vers moi, le sourire aux lèvres."


- Dame Sollis ! Bonjour, et toutes mes félicitations ! Désirez-vous quelque chose ?
- Non, ça ira merci.
- Permettez moi de vous apporter la nouvelle : des patrouilleurs du rivages ont trouvé un corps dans l'eau aux premières heures, nous espérions que vous puissiez l’identifier dans les plus bref délai, madame.
- Très bien qu'on en finisse, montrez le moi.

"Quoi de mieux pour commencé sa journée qu'un cadavre sortit de l'eau ...

Il m'amène au poste de garde situé en bord de côte, à l'extérieur des murs du château, là où les autres ont ramené leur prise. Je regarde ce qu'il en est ... le spectacle n'est vraiment pas beau à voir. Une des sentinelles présente quitte les lieux, le teint pâle comme jamais, je crois qu'il est partit vomir ... Hélas pour moi, une vision aussi gore que celle-ci n'est pas suffisante pour me susciter la moindre réaction.

Kaishan ... je me dis avec moquerie qu'avec toutes tes balafres tu ne ressembles déjà plus à grand chose, tu n'as nul besoin de rajouter à cela une chute du haut d'une falaise accompagnée d'un séjour dans l'eau ... Le tas de viande aux os brisés qu'ils me montrent est méconnaissable, même si j'avais été sa mère je n'aurais pu. Pourtant, je le dis :"


- Oui ... c'est lui, ce qu'il en reste ....
- ... Je vois, navré de vous avoir imposé cela madame, mais le Patriarche sera ravie de l'apprendre, il rentre demain vous savez.

"Je quitte ce lieu, et retourne au château, habitée d'une mélancolie qui ne me ressemble pas.

Sur le chemin, je croise une tête que je connais bien ... d'aussi loin que je me souvienne, en tout cas, son visage n'a pas changé d'un trait en tout cas. Je me souviens aussi de son nom ... Chaarhin, un grand ami et confident de Kaishan, un type étrange et dangereux que je n'ai jamais vraiment pu apprécier. Le genre de fouine qui, sans que je sache comment, arrive toujours à récolter les informations qu'il cherchait."



"Il m'a toujours été impossible de le cerner, même quand j'essayais de lire en lui."

- Je peux t'aider peut-être ?
- De nous deux, je ne suis pas la personne qui a besoin d'aide.
- Tu l'as senti toi aussi n'est-ce pas ? Ce mal qui rongeait son cœur, cette noirceur dans son âme ...
- Oui ... mais je sais qu'elle n'aurait jamais eu le dessus sur lui, sa personnalité est trop ... forte pour ça. Quoi qu'il en soit, tant qu'une lueur d'espoir persiste, il n'aurait jamais abandonné, et ne se serait laissé corrompre pour rien au monde.
- J'aimerais tellement pouvoir te croire ... mais après ce que j'ai vu hier, cette bête déchaînée ... je me permets d'avoir des doutes ...
- Il est trop tard pour reculer de toute façon, tu as fais ton choix, maintenant il faut l'assumer jusqu'au bout.
- Ah ! Tu parles d'un choix toi ...
- Je sais ... c'est difficile, mais bon ... c'est comme ça. Bon, il faut que je file, prends soin de toi blondinette !
- Tssss ...

"Sans la moindre hostilité, il me lance une petite sacoche, puis il disparaît dans la rue. Ce type est vraiment aux antipodes de l'élégance à laquelle on s'attend de la part d'un elfe ...

Je reprends mon chemin vers le château, le simple fait de monter toutes ces marches m'essouffle, ce combat m'a bien plus épuisée que ce que je m'imaginais."


- Ah ! Amy, je te cherchais ! Tu as été géniale hier, je suis sûr que père t'accueillera comme une vraie Sollis après ça ! C'est fantastique !

"Tu es bien naïf de penser cela, mon cher demi-frère. Lui c'est William, il est plus jeune que moi d'à peine quelques années, mais dans sa tête il est encore un véritable enfant. Sa bonne humeur débordante et son positivisme inconditionnel le rendent à la fois adorable ... et parfois aussi très insupportable."

- Oh ... euh .... oui sans doute ... il rentre demain alors ... on saura rapidement ce qu'il en est. J'espère que tout sera près ici pour l'accueillir comme il se doit, c'est le Patriarche qui vient tout de même.
- E..-Evidemment !


Elle retourna dans ses quartiers, se préparant, ainsi que tout le monde, à recevoir la visite du Patriarche demain à l'aube. Elle mis beaucoup de temps avant de trouver le sommeil, turlupinée par tant des questions et de tensions ... elle se demandait parfois si elle n'allait pas en devenir folle.


_______________________

Légende:
 

Pavé César ! Ceux qui vont écrire te saluent !


Dernière édition par Kaishan le Jeu 30 Juin 2016 - 2:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 202
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Asiendy
Message Sujet: Re: [Solo RP] Révélations. | Jeu 30 Juin 2016 - 2:05


Le lendemain, le Patriarche arrivait peu avant le levé du soleil. Dès lors, toute le famille, y compris Amy furent convoqués dans le hall principal afin de souhaiter la bienvenue. L'endroit était incroyablement bien gardé, une vraie petite armée personnelle.

"Je sens que mon corps est encore lourd, j'ai vraiment trop forcé pour me retrouver dans cet état.

Nous nous tenons tout aligné devant lui, le Patriarche, une sorte de petite cérémonie familiale.


Il n'est plus tout jeune, mais malgré ça il en impose. C'est le genre d'homme qui inspire autant de respect que de crainte vis-à-vis de ses sujets. Personnellement, c'est quelqu'un que je n'ai jamais réellement pu apprécier, de la même façon qu'il ne m'a jamais aimé non plus. C'est ce statut d'enfant bâtard, détestée de tous, qui m'avait fait fuguer de ce château où je ne me sentait pas chez moi. J'avais alors été recueillie par Kaishan. Recueillie ... pour ensuite rejoindre ses rangs et prendre part à sa campagne ... Il ne lui a pas fallu longtemps pour qu'il trouve les mots justes. J'étais convaincue à ce moment là aussi, d'avoir pris la bonne décision que de le suivre dans sa lutte."


Flashback:
 

"C'était il y a bien longtemps, avec un Kaishan que j'aurais tellement souhaiter rencontrer de nouveau, très différent de celui que j'ai pu voir avant-hier ...

Quoi qu'il en soit, mon statut à bien changé dans la famille, depuis que je suis devenue paladin ... pourtant, je ressens toujours une certaine rancœur dans le regard des gens, et le Patriarche en fait partit. D'une certaine manière je les dégoûte ... William a bon espoir que cela change.

Je suis certaine oui, que tout va changer, mais peut-être pas de la manière dont il souhaiterait."



- Ahh ... mes enfants, approchez-vous, je suis ravi de vous revoir ... et toi aussi Amy. J'ai eu vent des événements qui se sont déroulé ici, je dois dire que tu as tenu ton rôle à la perfection, bravo ! Vois-tu, tes frères et moi somme absolument d'accord pour dire que cela mériterait une petite récompense.

"Mes demi-frères s'écartent de moi, William semble un peu confus mais il suit le groupe rapidement. C'est alors que, en plus de ce cortège de gardes qui nous encercle, surgissent une demie-douzaine de tueurs de mages ..."

- Bien que le spectacle ait été particulièrement exquis ... hooo que j'aurais aimé y assister, ta prestation nous force à prendre quelques mesures. En tout cas, merci mille fois d'avoir abattu ce gêneur de Capitaine de bas étage issu de la crasse et de la vermine. Lui et moi nous connaissions de longue date, d'ailleurs je lui dois cette cicatrice sur mon visage, le bougre savait y faire avec une épée, on peut bien lui accorder ça.

C'est pourquoi il me fallait quelqu'un de ... sacrifiable pour lui tenir tête, il était hors de question que cette brute ne s'en prenne à un de mes vrai fils. Je dois même t'avouer que ta victoire me surprend, et c'est tout à ton honneur. Si javais envoyé une armée contre lui, il ne se serait jamais montré tu comprends, même un chien enragé sait qu'il ne faut pas s'attaquer à un ours. L'idée du duel était véritablement la plus adaptée.

Pour la petite histoire, il était une fois, une belle princesse qui m'était promise ... sauf que par malheur, un vaut-rien de baroudeur a réussi à s'attirer la sympathie de cette personne avant de lui prendre le cœur ... n'est-ce pas mignon ? Non ça ne l'était pas. Voilà des années et des années que mon domaine aurait du doubler de taille ! Mais cet ... Elynoth à tout gâché ! Seulement il a laissé un enfant derrière lui, qui est sous ma garde vois-tu ... oui je parle de toi Amy.

Tu es l'héritière du domaine Elynoth, enfin, depuis que ton salaud de père, Kaishan, est mort ! haha ! Il lui en aura fallu du temps pour passer de vie à trépas, mais tant que je ne pouvais ramener la preuve de sa mort, impossible de mettre la main sur ces foutues terres. Et devine quoi ? il est partit s'exiler ! Pour me narguer ! Mais comme on dit souvent : rira bien qui rira le dernier.

Quand j'aurais eu ta tête à toi aussi, le domaine me reviendra, étant ton père par adoption. Alors oui, tu te demande : 'et si Kaishan t'avait tué ?' ... le pauvre, il est certain qu'en apprenant la vérité sur le lien qui vous uni lui et toi, il se serait donné la mort, et crois-moi je lui aurait ouvert la porte des archives volontiers.

J'aurais peut-être pu éventuellement te marier à l'un de mes fils pour acquérir le domaine Elynoth mais ... on m'a dit que tu étais peut-être un peu trop dangereuse alors ... je crois simplement qu'il est temps de nous dire adieu ma petite. Elle est à vous chasseurs de mages, faite moi le plaisir de l'exécuter dans le délai le plus bref.



Il fit signe à ses gardes de se saisir d'elle.


_______________________

Légende:
 

Pavé César ! Ceux qui vont écrire te saluent !
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 202
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Asiendy
Message Sujet: Re: [Solo RP] Révélations. | Ven 1 Juil 2016 - 0:42



- Vos isfilet Ney'Thara.

Ces mots ne s'entendait pas uniquement avec des les oreilles, ils sonnaient aussi dans l'esprit des personnes présentes. Alors que plusieurs des gardes s'était avancé pour capturer la jeune femme, tous se mire à saigner du nez, des yeux, certains eurent même des vomissement. Tout les gardes s'écroulèrent en l'espace de quelques instants...

- Mais ! ... quelle est cette sorcellerie ?!

Seul les membres de la famille Sollis, Amy, ainsi que le petit groupe de chasseurs de mage étaient resté debout.

- Une toxine rétro-active ... Voilà un jour que je la distribue dans la nourriture de la garnison. Le poison était maintenu dans une sorte de stase, jusqu'à ce que je décide de la faire cesser. Je n'ai jamais vraiment apprécié ce Chaarhin mais force est de l'admettre, il a un don pour réussir tout ce qu'il entreprend.

"La sacoche qu'il m'avait donné contenait le-dit poison, il a vraiment pas chômer pour me préparer quelque chose d'aussi complexe en si peu de temps. Kaishan à toujours su bien s'entourer."

- Gawhahaha ! J'admire ta combativité, tu es bien sa fille après tout, mais ça s'arrête là ! Tu es seule et affaiblie !
- Ho rassurez vous ... je n'ai pas l'intention de me battre contre vos tueurs ...
- Mais moi, oui.

Les bruits de pas d'une personne résonnent dans toute la pièce, jusqu'à ce qu'il se montre:
 

- Kaishan ... C'est ... Impossible ! Tu es mort ! Tout le monde l'a vu et ...
- Vous n'aviez vu que ce que vous vouliez voir ...
- C'était une illusion ... rien de plus. Au moment d'empoigner son épée, j'ai tout de suite perçu un trouble, puis c'est en regardant son visage que j'ai réellement compris qu'il y avait effectivement quelque chose qui clochait.

Flashback:
 

- Nous avons donc mis en scène sa mort, j'espère que ça vous a plu, vous qui aimez tant le théâtre.
- Et le corps qui a été repêché ?
- Chaarhin et moi avons travaillé dur toute la nuit qui a suivi pour fabriquer un ... faux cadavre de moi. L'individu que vos sentinelles ont découvert était celui d'un vieillard qui n'en avait plus que pour quelques jours à vivre sa maladie dans la rue. Nous l'avons assassiné c'est vrai, puis on l'a jeté du haut de la falaise ...
- Vous avez vraiment fais ça ?
- Oui, m'en parle pas ... je ne me suis jamais sentit aussi sale.
- Mais vous êtes ... des monstres !
- Venant de la part de quelqu'un qui a orchestré un duel entre une fille et son père pour les faire s'entre-tuer ... Tous ça pour une histoire d'orgueil mal placé.
- Espèce de ... Allez vous autres ! Tuer moi ces imbéciles !
- Asiendy, mon épée je te prie.
- Ho mais avec plaisir, père.

"Je lui passe ce grand sabre noir que j'avais gardé depuis l'affrontement, il le saisit et fit quelques moulinets avec pour s'échauffer.

Je la vois de nouveau, cette lueur en lui qui radie comme jamais auparavant, il est animé d'une combativité exceptionnelle, et je suis bien consciente que cette flamme dans son cœur, c'est moi. Aussi longtemps que je vivrait, qu'il se battra pour cette nouvelle vie que nous venons tout juste d'atteindre lui et moi, rien ne pourra se dresser sur son chemin, nulle embûche ne l'écartera de sa route, et je ne laisserais personne me le prendre."


_______________________

Légende:
 

Pavé César ! Ceux qui vont écrire te saluent !
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 202
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Asiendy
Message Sujet: Re: [Solo RP] Révélations. | Sam 2 Juil 2016 - 2:44


(( Le point de vue narratif revient sur Kaishan ))


- Maintenant, il est temps d'en finir. Ta mascarade à assez durée, Patriarche.

"Comme c'est étrange, une fois de plus il y a cette fille derrière moi, ma fille, en proie à des tueurs de mages, et je me tiens fièrement entre eux et elle. L'histoire semble vouloir se répéter.

Ils auront bon tenter de sceller mes pouvoirs, ça ne les sauvera pas de ma lame et ils le savent. Ces chasseurs de sorciers font de très bons duellistes ... contre des personnes qui utilisent la magie.

Deux d'entre eux m'engagent, ils utilisent des épées fines, semblables à des rapières. Ils sont surprenants, leur niveau d'escrime est très bon, et ça se voit qu'ils sont habitué à se battre côte à côte. Leurs armes sont légères, je profite du poids de mon sabre pour délivrer des puissantes attaques latérales pour les obliger à reculer. Voyant que je me déséquilibre, ils en profitent pour riposter et s'avancent imprudemment.

En fait mon sabre n'est pas si lourd que ça ...

Rapide comme un éclair, j'esquive leurs assauts et porte dans la foulée une une contre-attaque sur celui de droite qui réussi une parade précipitée. Avec le profil dentelé de ma lame, j'accroche son fer et le chasse sur le côté pour immédiatement plonger la pointe de mon épée dans sa gorge. Il meurt dans un gargouillement sourd, son cri noyé par son propre sang.

J'entend un cliquetis bien familier, le son d'une arbalète que l'on vient d'armer, juste devant moi, légèrement à gauche. Je repère le tireur alors qu'il me vise, c'est un des tueurs de mages. Au moment où il tir, je vois très clairement le projectile fondre sur moi à toute vitesse, j'entend le sifflement de l'air. Instinctivement, ma main gauche qui aidait à tenir ce sabre lâche prise et attrape au vol le carreau. Maintenant que je le tiens, son odeur me rappel celui des venins qu'on distille à partir des fleur de lotus, un poison réputé pour brûler les veines de sa victime si elle fait appel à de la magie.

Je laisse tomber ce dard par terre, saisit une dague et la lance vers un autre chasseur qui tentai de me contourner pour assassiner Asiendy. S'il pensait que je ne l'avais pas vu, c'est raté. Ma lame courte tournoi brièvement dans les airs avec de se planter au niveau de sa tempe dans un bruit spongieux."



Les tueurs de mages se mirent lentement à reculer, il avait été témoins de l'affrontement entre le père et sa fille. Si cette dernière faisait partie du contrat, affronter le l'ex-Capitaine en personne ne l'était pas. Perdre deux membres de leur équipe représentait déjà beaucoup, et ils décidèrent de rompre le combat et de partir. Le Patriarche ne pouvait contenir sa rage devant leur fuite.

- Bien ... Maintenant, nous voilà égalité, la famille Sollis contre la famille Elynoth.


C'est alors qu'il s'avança, le Patriarche. D'un pas lourd et déterminé, quelque semblait avoir changé en lui. Face à son ennemi juré, il lui adressa ces paroles solennelles :

- C'est ma mort que tu veux ... je le comprends. Kaishan Elynoth, je te défi dans un combat à mort ! Mais quel qu'en soit l'issu, je ne te demande qu'une chose ... promets moi qui tu laisseras sauve la vie de mes fils, cette histoire ne concerne que toi et moi.

"Tu n'as jamais été un très bon bretteur ... en me défiant ainsi, tu sais probablement comment ça va se terminer, c'est une manœuvre désespérée pour protéger ta descendance, ton héritage. La dernière fois que nous nous sommes battu, au cours d'une joute, j'ai laissé cette marque sur ton visage que tu portes encore."

- Ærin Sollis, fils de Tenedor Sollis, et Patriarche de la maison Sollis, ton père aurait été fier de toi.
- Comment ...?
- Je l'ai connu il y a longtemps, il était un homme de valeur, et un Commandant exemplaire, ton acte en ce jour lui fait honneur. J'accepte ton défi, et s'il m'arrivait de perdre, je veux que tu renonces à jamais au domaine Elynoth.
- Hmm ...

Ærin affichait un sourire sincère. Pour une fois, il n'y avait aucune malice dans ce regard. On aurait dit qu'il était au bord du rire. Au fond de lui il savait que face à Kaishan, ses chances de victoire étaient nulles, pour autant il se sentait apaisé par les mots de son rival. Il avait accepté sa défaite et était près au sacrifice ultime pour protéger ses enfants, un acte que Kaishan comprenait.

En saisissant son arme, une grande épée finement ornée que son père Tenedor avait manié avant lui, Ærin se sentit fier. Dès les premiers échanges de coups, il se retrouva en difficulté et, blessé à la hanche par une taillade, il trébucha. Un de ses fils aurait voulu s'interposer, mais le Patriarche avait fait son choix et il était irrévocable. Il fit signe de sa main à son enfant pour lui dire de ne pas intervenir, et se releva péniblement pour continuer le combat.

Kaishan passa sa garde de nouveau et le blessa profondément au à la cuisse, faisant s'écrouler Ærin une fois de plus. Le semi-elfe appuya son pieds sur le ventre de l'homme à terre, et apposa la point de son sabre sur le torse du duelliste vaincu, à l'endroit où se situe le cœur. William, le plus jeune fils, s'écria :

- Cessez cette folie ! Trop de sang a déjà été versé ! Amy je t'en prie, Dit lui d'arrêter.
- ...
- Amy ?
- Pourquoi m'appelles-tu ainsi alors que tu sais que ce n'est pas mon vrai nom ?
- Am... Pourquoi ? Nous sommes ta famille ! Ce Kaishan n'est qu'un monstre ! Tu l'as vu comme nous tous.
- Mon heure est venue, Will' ... accepte le et, surtout, n'essai pas de me venger, il vous détruirait. Kaishan est peut-être un monstre mais ... j'ai ma part de responsabilité dans ce qu'il est devenu ... Tout aurait été différent si ... je n'avais pas agit comme un monstre moi-même ... Je suis terriblement désolé.


Ærin fit un hochement de tête à son exécuteur pour lui dire qu'il pouvait y aller. William était en pleures devant la scène qui se jouait devant les yeux, et les regards de détresse qu'il lançait à Asiendy s’évanouissaient dans une froide indifférence de la part de la jeune femme.

- C'est la fin. - C'est la fin.


- Quittons les lieux.

Asiendy acquiesça, et ils commencèrent à partir. Elle sentait dans son dos le regard haineux de William, et elle s'arrêta pour lui jeter un regarde par dessus son épaule.

- Tu peux me détester autant que tu le souhaites, mais maintenant que tu connais la vérité, sur moi et sur les actions de ton père, j'ai espoir que tu ne commettra pas les même erreurs que lui.


_______________________

Légende:
 

Pavé César ! Ceux qui vont écrire te saluent !


Dernière édition par Kaishan le Jeu 14 Juil 2016 - 3:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 202
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Asiendy
Message Sujet: Re: [Solo RP] Révélations. | Jeu 14 Juil 2016 - 2:58


(( Fin du solo RP

En espérant que tout cela était plaisant à lire.

N'hésitez pas à commenter et à donner votre avis sur ce que vous en avez pensé.

Le scénario vous a-t-il surpris ou au contraire était-il trop prévisible ?

Comment avez-vous trouvé la qualité de la narration sur les descriptions apportées aux personnages / lieux, ainsi que la narration des phases de combat ?

Au niveau de la crédibilité, était-ce selon vous "too much" ou plutôt cohérent ?

Allez, c'est à votre tour d'écrire maintenant, moi j'en ai marre Razz ))


_______________________

Légende:
 

Pavé César ! Ceux qui vont écrire te saluent !
Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: [Solo RP] Révélations. |


Revenir en haut Aller en bas

[Solo RP] Révélations.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: L' Océan :: Archipel de Beirland-
Ouvrir la Popote