AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

Guérisseuse, nous aideras-tu ?[pv Shyvaldanos-Freya Wolkfin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar


Nombre de messages : 67
Âge : 21

Voir le profil de l'utilisateur


Gallia
Message Sujet: Re: Guérisseuse, nous aideras-tu ?[pv Shyvaldanos-Freya Wolkfin] | Sam 25 Fév 2017 - 23:37


Hrp:
 
Shyvaldanos semblait content de la revoir, tout comme elle, il semblait quand même en meilleur état que quand elle l'avai laissé à Freya, elle sourit lorsqu'elle entendit le voleur parler.

Salut belle bleue ! Enfin revenue, tu m'as manqué... Eh... Et merci de m'avoir sauvé la vie. Encore.

Et sur ce remerciement il ajouta un clin d'oeil qui voulait tout dire pour les deux, la dragonne lâcha une sorte de ronronnement satisfait
Lorsqu'elle se posta devant l'entrée de la caverne Ariane s'avança jusqu'à être coincée par la dragonne et sa queue hérissée de piques.

«-Sérieux ? Tu vas pas nous faire poireauter là tout du long quand même. »

Visiblement la bipède ne semblait pas apprécier le fait d'être mise à l'écart par la dragonne, mais Viridieth bien que prudent ne fit aucune requête

«-Allez, on peut même pas jeter un coup d’œil ? Promis je vais pas les mordre. »

La dragonne grogna légèrement, pour lui faire comprendre clairement qu'elle ne passerait pas avant qu'elle ne l'ait décidé.
L'elfe et le loup rentrèrent et la dragonne resta attentive à la conversation entre les bipèdes. Tandis qu'elle surveillait l'humaine, surtout, car Viridieth semblait être plutôt calme et posé.
La voix agressive du petit rouquin lui fit détourner le regard et repassa la tête dans la caverne, se demandant ce qui se passait.
Le petit homme semblait beaucoup plus colérique qu'avant, était-ce dû à la peur face à un dragon, qu'il lui témoignait du respect, ou bien comme elle, il n'aimait pas spécialement les elfes ?
Elle comprenait que tout cela aille vite, et qu'il avait peur pour son butin, mais elle le rassura par télépathie:

*Shyvaldanos Noran, crois moi si elle voulait te voler, elle n'irait pas bien loin...*

La jeune rouquine sembla elle aussi surprise du ton de Shyvaldanos, ce qui renforçait l'étrangeté de la chose, si il n'avait pas été comme cela avec elle, c'est qu'il y avait un problème... Mais dû à quoi, la volante l'ignorait.
Après avoir conversé sur la santé du voleur, Freya s'approcha de la dragonne pour voir les intrus qui demeuraient dehors. La dragonne remarqua que la chasseresse n'était pas encore tout à fait à l'aise, ce qui était une chose normale, et naturellement elle se présenta à la dragonnière.
Il n'y avait aucune raison que ça se passe mal, les deux dragons semblaient calmes, et les deux bipèdes dehors aussi.
Gallia s'inquiétait surtout pour la santé de Shyvaldanos et son étrange et soudaine colère.


J'écris en #0099ff

Je découvre maintenant , que chacun porte sur son dos, tout son chemin comme un fardeau...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22308
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Guérisseuse, nous aideras-tu ?[pv Shyvaldanos-Freya Wolkfin] | Mar 14 Mar 2017 - 22:00


Spoiler:
 

L'accueil était... tendu. Pour ne pas dire franchement hostile. Ellenwen n'avait pas ouvert la bouche que le malade la dévisageait avec une hostilité que ses questions rapides et sans détour n'expliquaient pas entièrement. Elle sentait une défiance qu'elle ne s'expliquait pas, comme s'il se sentait menacé ou mal à l'aise. Elle eut un léger recul qu'elle masqua immédiatement en prétextant un pas de recul pour une inspection d'ensemble. Quelque chose clochait, sur lequel elle ne pouvait pas mettre le doigt. Si elle avait eu le moindre doute sur la nature de l'étoffe dont lui avait parlé Gallia, elle aurait été fixé. Elle se sentait sur ses gardes, comme si quelque chose ne tournait pas rond et qu'elle devait être sur la défensive. Une sensation qu'elle avait apprise à reconnaître comme particulièrement vivace en présence de corruption. Elle écouta tranquillement les deux humains parler, tendue intérieurement à l'extrême. Elle nota que la femme s'abstenait soigneusement de parler de l'étoffe, ainsi que du moindre changement de tempérament de son compagnon, ce qui avait pourtant alarmé suffisamment la dragonne pour la pousser à chercher de l'aide au mépris de sa fierté. Elle allait devoir aborder les choses avec plus de douceur. Lentement, elle se débarrassa de son sac à dos et de la dague qui pendait à son côté pour les poser à l'autre bout de la caverne dans l'espoir d'éloigner toute image de menace potentielle.

- Désolée d'avoir été aussi brusque, mais l'inquiète de voir amie m'avait envahie à mon tour. Je reconnais les symptômes d'un bon passage à tabac mais il est dur d'évaluer d'un seul coup d'oeil l'étendue des dégâts. Je craignais quelque saignement interne que ne mette votre vie en danger. Je suis rassurée de savoir qu'aucun dégât physique ne semble vous mettre en grand péril. Quant au reste...

Elle fixa l'homme droit dans les yeux, comme un loup qui cherche à se mesurer à son adversaire. Dans les minutes qui allaient se passer, un duel mental allait commencer entre l'influence de la corruption et la propre influence qu'elle pouvait avoir sur l'humain. Un duel qu'elle comptait bien remporter pour ne pas avoir un jour à devoir l'abattre de sang-froid. L'idée lui retourna brièvement le coeur et elle sentit un goût de sang sur sa langue. Il était encore trop tôt pour qu'elle ne sente vraiment l'effet de la corruption mais elle savait qu'il ne lui faudrait que quelques heures si l'artefact était puissant pour qu'elle ne sente ses vieux démons se réveiller et lui déchirer le coeur.

- Je ne peux m'appuyer que sur ce que m'a décrit Gallia et sur mes propres ressentis. J'ai un goût de sang dans la bouche et la nette impression que votre mauvaise humeur et votre inquiétude ne sont pas habituelles. Depuis quelques mois, un peu plus d'un an maintenant à vrai dire, sont apparus des failles, invisibles à l'oeil nu. Peu de gens se sont aperçus de leur présence et peu les connaissent encore. Mais il s'exhale d'elles une corruption qui attaque les êtres vivants, qu'ils soient végétaux ou animaux. Elle distord leurs corps, leurs esprits. Les pousse à la colère, à la paranoïa, aux vices, à la violence. Parfois, elle les détruit simplement en ravivant leurs peurs, leurs tristesses. C'est une force insidieuse que je combats au jour le jour et qui m'a moi aussi rongée maintes fois. Elle prend également la forme d'êtres étranges, que nous nommes stryges et qui exhalent autour d'eux la même corruption. Parfois ils laissent derrière eux des artefacts, ou des objets corrompus qui corrompent à leur tour ce qui les entoure.

Elle releva la tête vers la femme, accrochant aussi son regard. Elle voulait qu'elle aussi mesure les conséquences que pouvait la présence auprès de tels objets.

- Je vais être franche : si votre artefact est touchée par la corruption, vous l'êtes probablement également, d'autant plus que vos blessures vous ont fragilisé et probablement rendu plus sensible. Vous pourriez devenir fous dans quelques jours, quelques semaines maximum si vous restez en présence d'une telle chose. Quant à moi... je me moque de cet artefact, du prix que vous y accorder. Je suis ancienne reine des elfes, dirigeante de l'Equilibrium, spécialisée dans la destruction de la corruption. Je suis traquée par les premiers hommes comme l'un des ennemis publics numéro 1. Je ne suis pas là pour vous la dérober ou prendre le prix que vous comptiez en tirer. Je tiens juste à détruire cette saloperie si elle est réellement contaminée avant que le mal ne se répande. S'il le faut, je vous en payerai le prix.




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas

Guérisseuse, nous aideras-tu ?[pv Shyvaldanos-Freya Wolkfin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: La Crête-
Ouvrir la Popote