AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

Méfiance ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar


Nombre de messages : 23
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur


Druaga
Message Sujet: Re: Méfiance ... | Mar 22 Nov 2016 - 17:39


La situation s'était désamorcée bien trop facilement au goût de Eressëa. Mais de toute façon son heure n'était pas encore venu et il venait d'obtenir des renseignements assez précieux puisqu'il savait maintenant qui était la reine des elfes. Il n'aurait pas cru qu'elle serais ainsi. Il émanait bien d'elle un certains pouvoir, mais il semblait terni, comme si quelque chose l'avait brisé. Le jeune garçon aurait bien le temps plus tard pour échafauder des machinations visant à les détruire, mais ce n'était pas encore le moment, la patience étant le maître mot depuis ses premiers pas sur ce monde.

Une fois que tous les protagonistes eut terminé leurs échanges. Manîthil se tourna vers lui ainsi que le loup pour finalement lui dire qu'il avait vu juste au sujet des problemes à venir dans l'auberge. Il doutait bien que quelqu'un se rappel d'un petit garçon pris dans un accrochage dans une auberge, ce genre de chose ne marque pas les esprits. Du moins pas autant qu'une reine qui fait irruption et qui impose la paix par sa présence. Non il n'était pas inquiet pour ça. Il se tourna donc vers sa tutrice du moment pour lui signifier d'un hochement de tête qu'il était prêt à partir avec elle vers dieu sais où. Malgré cela il ressentait quand même une certaine frustration, il aurait aimé participer au combat pour soulager cette envie de carnage qui le taraudait.

Le jeune garçon se dirigea donc encore une fois vers la porte et s'apprêtait à sortir pour la deuxième fois. Il pu voir au loin les gardes qui retournaient d'où ils étaient venu ainsi que quelques badauds qui observaient l'auberge de loin. Mais vu le bruit qui en venait quelques instants auparavant, il n'était pas très étonnant qu'ils aient attiré l'attention. Ce n'est qu'en levant les yeux au ciel qu'il s'aperçue que de l'eau tombait des nuages au dessus. Ce n'était pas quelque chose de gênant en soi, mais cela constituait sa première expérience de la pluie. Il resta donc là à observer ce phénomène qu'il connaissait de nom mais qu'il vivait pour la première fois sur ce monde.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 55
Âge : 20

Voir le profil de l'utilisateur


Manîthil
Message Sujet: Re: Méfiance ... | Mar 22 Nov 2016 - 21:28


Spoiler:
 

- Plusieurs milliers d'elfes vivent dans cette ville depuis l'exode du Du Weldenvarden. Ils sont peut-être moqués ou méprisés mais ils ne sont pas traqués comme des bêtes et exterminés. Ce n'est peut-être pas la paix que chantent les poètes et les bardes, mais c'est une paix tout de même pour eux qui peuvent vivre au grand jour. Je pense qu'ils seront contents de pouvoir continuer ainsi et si cela vaut le prix de ma vie...

Manîthil eut un rire nerveux, elle était fière de sa race et voir ainsi son peuple et sa reine s'abaisser devant ces soldats, la firent frémir de dégoût, elle répondit:

-Appelle cela comme tu veux, si cela te rassure... Je sais comment les elfes d'ici vivent, et c'est loin d'être un hameau où les elfes peuvent vivre sous leur vraie nature...


Concernant son sacrifice, l'elfe était en partie d'accord, si dans son cœur la paix existait cela valait le prix de n'importe quelle vie, la sienne, celle de Valto, les deux réunies...
L'ancienne reine parla alors:

- Nous devons partir. Ils vont appeler les premiers hommes et leurs traqueurs d'élite. Je ne tiens pas à être capturée et torturée.

-Moi non plus, filons d'ici !


Manîthil suivit Ellenwen vers l'arrière boutique tallonnée par Valto et Eressëa, qui d'un hochement de tête avait approuvé le départ.
Le son de la pluie s'écrasant sur les pavés se faisait désormais entendre, l'elfe regarda le ciel longuement comme une enfant qui redécouvrait ce que c'était. Elle n'aurait jamais pensée sortir de cette auberge calmement, libre et entière.
Ellenwen regarda à son tour le ciel, d'un œil plus attentif que Manîthil.

- Les toits. Ils mettront un moment avant d'y penser.


L'elfe, regarda Ellenwen avant d'ajouter:

-C'est bien beau les toits mais comment va -faire Valto, il ne peut pas réellement se tenir sur un toit, mouillé qui plus est. Tu peux te changer en n'importe qui, utilise donc cette compétence. Nous nous débrouillerons, je pense...


Manîthil regarda Valto et ajouta:

-Je pense que si nous quittons la ville dès maintenant, nous ne ferons pas attraper...
L'elfe n'était sûre de rien, mais il était hors de question d'abandonner son compagnon, en bas, tandis qu'eux se terraient comme des animaux apeurés.


Nous écrivons en...:
 



Ceux qui nous craignent, nous offrent le plus grand des pouvoirs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 212
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Asiendy
Message Sujet: Re: Méfiance ... | Mer 23 Nov 2016 - 0:19


Spoiler:
 


<<- Kaishan, je t'en conjure, je te laisserai me tuer, briser chaque os de mon corps mais ne fais pas couler le sang une nouvelle fois.>> avait dit la reine...

Kaishan fut comme figé pendant un moment par son incompréhension. Cette idée lui paraissait si grotesque, comme s'il s'était battu pendant tant d'année pour se retrouver a assassiner la reine des elfes, cela n'avait pas le moindre sens pour lui qui se dévouait corps et biens à protéger tout les elfes qu'il pouvait, même de sang mêlé.

Kai' se plongea dans ses pensées alors qu'il marchait d'un pas lent et lourd vers le carquois garnis de flèches qu'il avait laissé au fond de la salle. Il le raccrocha à son dos avant de faire demi-tour et de se diriger à nouveau vers la seule et unique porte de sortie.

Il continuait d'écouter sans rien dire, alors que son esprit était en pleine ébulition.



<<- Plusieurs milliers d'elfes vivent dans cette ville depuis l'exode du Du Weldenvarden. Ils sont peut-être moqués ou méprisés mais ils ne sont pas traqués comme des bêtes et exterminés. Ce n'est peut-être pas la paix que chantent les poètes et les bardes, mais c'est une paix tout de même pour eux qui peuvent vivre au grand jour. Je pense qu'ils seront contents de pouvoir continuer ainsi et si cela vaut le prix de ma vie...

-Appelle cela comme tu veux, si cela te rassure... Je sais comment les elfes d'ici vivent, et c'est loin d'être un hameau où les elfes peuvent vivre sous leur vraie nature...>>

<<- Nous devons partir. Ils vont appeler les premiers hommes et leurs traqueurs d'élite. Je ne tiens pas à être capturée et torturée.>>


Sans réellement s'en apercevoir, la bête grondait en lui, Kaishan semblait à la fois énervé et paradoxalement serein. Alors qu'il sortit de l'auberge, jetant un regard empli de mépris envers les gardes qui s'en allaient. Ses yeux étaient devenus entièrement jaunes, renforçant une allure sinistre et belliqueuse qui lui collait déjà à la peau.


Il se tourna ensuite vers Ellenwen :


- ... des milliers d'elfes ? Depuis bien trop longtemps les elfes vivent comme des rats, rampent dans la boue et se soumettent à des humains qui les traitent comme du bétail.

Les elfes que j'ai connu étaient fiers, ils ont perdu leur famille, leur terre, mais jamais il n'ont abandonné leur dignité. Les elfes de cette ville ... ils n'ont pas besoin d'une reine qui se cache, Ellen' ... Nous pouvons changer les choses ... Regarde-les, ils sont désespéré, et ce que tu appelles "paix" n'est qu'une façade creuse. Ils vivent dans la peur, je la sens d'ici, aucun d'eux n'est en paix.

Aujourd'hui plus que jamais, l'influence des premiers hommes vacille. La liberté des nôtres est à porté de main ... ou pour le moins, à porté d'épée.

Tu souhaites ne plus voir de sang couler ?


Il chassa le sang du chef de la garde qui dégoulinait encore sur sa lame, traçant ainsi une belle marque sur le mur, qui s'estompa juste aux pieds d'Ellenwen.

- Elle est pourtant là, la réalité des choses ... Ce ne sont pas les belles paroles lancées au vent par des têtes couronnées qui nous ont protégé des Urghals, ce ne sont pas quelques courbettes en robe qui écartent la menace des stryges ...

Nightfang, son épée, tournoya dans un vrombissement métallique avant de venir se poser sur l'épaule de Kaishan.

N'en as-tu pas assez de fuir ?


_______________________

Légende:
 

Pavé César ! Ceux qui vont écrire te saluent !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22297
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Méfiance ... | Lun 12 Déc 2016 - 20:57



Ellenwen regarda Manithil avec surprise. Les elfes vivre sous leur vraie nature... Ces paroles lui semblaient incroyablement étranges et déplacées sans qu'elle ne sut trop pourquoi. Peut-être parce qu'après plus de mille ans de vie elle ne savait toujours pas ce que serait la vraie nature des elfes. Comme s'il s'agissait d'un credo qui s'appliquerait à tous sans distinction et que tous seraient obligés de suivre. Elle prit le temps de goûter la réflexion et frissonna, prise d'un malaise soudain. Elle allait rétorquer que les elfes étaient libres, libres de vivre comme ils le souhaitaient et que nul, pas même les humains, ne les avaient forcé à l'exode quand d'autres étaient restés. Nul ne les avoir forcé à s'établir dans la ville plutôt que de se disperser dans la Crête. Nul ne les avait obligé à vivre ici, plutôt que de continuer leur exode dans le Sud. Elle avait vécu parmi eux quelques semaines, entre deux traques, et elle les avait trouvé plus libres que jamais. Plus libres de leur choix maintenant qu'ils ne devaient allégeance qu'à eux-même. Plus libres de réinventer leur vie comme ils le souhaitaient sans que le poids de la tradition ne les rappelle à l'ordre. Elle allait ouvrir la bouche pour répondre lorsque Kaishan s'interposa, crachant les mots comme des insultes. Ellenwen les encaissa, avec détachement, jusqu'aux derniers mots. Elle pouvait comprendre la haine. Elle pouvait comprendre la colère et elle pouvait même y demeurer étrangère. L'homme parlait de grands idéaux dont elle avait trop souvent vu le revers de la médaille pour y croire. Mais la fuite... Elle sentit à son tour une flambée de rage assombrir ses yeux et tordre sa bouche en une grimace. Lentement, délibérément, elle marcha vers l'homme jusqu'à le repousser contre un mur. Elle sentait le pouvoir monter en elle, se tordre sur sa langue, pressé de sortir en mots dévastateurs, tandis qu'un vent s'élevait autour d'elle, faisant voler ses cheveux et claquer sa chemise d'homme. Elle serra les lèvres, les ravalant et posa la main sur la lame du guerrier, savourant la douleur née de la malédiction. Lorsqu'elle parla, ses mots étaient durs et froid.

- J'ai combattu plus que tu ne combattras jamais. J'ai tué plus que tu n'as jamais tué. J'ai léché le sang de mes ennemis, dansé dans leurs entrailles. Je pourrais détruire cette ville d'un mot. Tu m'accuses de fuir ? Mais qui de nous deux fuit, toi qui te caches derrière de grands idéaux pour justifier tes massacres ? Qui de nous deux a peur et lutte contre cette peur comme un enfant affolé par la nuit ? Tu rêves pour les autres parce que tu es trop petit pour savoir rester à ta place.

- Je ne suis plus leur reine. Ils sont libres, libres de leur choix. Ce qu'ils ont ici, ils l'ont choisi. Certains sont restés, dans le Du Weldenvarden. Certains sont morts. Eux ont fait le choix de cette vie. As-tu pris le temps de les écouter ? As-tu pris le temps de partager leur repas au lieu de rêver de restaurer leur gloire passée ? Ils sont libres. Ils partagent les peurs du quotidien des humains, ils partagent leurs soucis de l'avenir. Ils ont peur comme tout le continent a peur. Ni plus. Ni moins. Ils ne sont pas soumis aux humains, pas plus qu'ils ne veulent soumettre les humains. Pour la première fois, ils sont sortis de leur isolement, de leur morgue et de leur palais doré. Ils découvrent la vie et goûtent ses joies et ses peines. Ce ne sont pas des enfants qu'il faut garder et remettre dans le droit chemin. Tu les insultes. Tu insultes la guerre qu'ils ont mené. Ils ont pris les armes, ils ont combattu et s'ils ont choisi de se poser là je ne leur ferais pas l'injure de rêver un autre rêve pour eux.

Soudain elle se figea, ferma les yeux et recula rapidement. Elle souffla longuement, laissant retomber la colère, la tristesse et le sentiment de trahison qui venait de faire voler en éclat ses pensées. Lentement, le vent qui tourbillonnait autour d'elle s'apaisa, retomba et elle resta seule, dressée dans l'obscurité de la rue. Sa main, qui avait touchée l'épée, était noire et brûlée jusqu'au poignet. Lorsqu'elle rouvrit les yeux, elle était à nouveau calme et posée. Elle eut un petit sourire.

- Je choisis mes combats, Kaishan. Et je choisis mes ennemis. C'est aux elfes de mener eux-mêmes le combat qu'ils souhaitent et je pense qu'ils l'ont trouvé maintenant. Ils se construisent une vie, une ville, à eux, parmi les humains, avec tous les sacrifices et les déboires communs à un combat d'une telle envergure. Ils y parviennent, chaque jour un peu plus et je suis heureuse de leur apporter mon soutien quand je peux. Quant à mes ennemis... Je crois que je vais gagner de nouveaux chasseurs à mes trousses. Je crains que les stryges n'apprécient que peu mes talents de traqueuse. Rassure toi, mon combat est loin d'être fini.

Elle haussa les épaules et tourna les talons. La colère lui avait fait du bien, dépouillant son esprit de la tristesse et des remords qu'elle portait comme un fardeau depuis la bataille du Nord. La puissance était venue, fourmillant dans ses veines, crépitant sous sa peau.

- Venez, ils ne nous verront pas.

Une certitude. Les esprits de leurs poursuivants étaient trop faibles pour résister à ses illusions.

- Nous pouvons rejoindre les égouts dans le prochain quartier. Là, nous serons libres de partir où nous le souhaitons.




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 23
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur


Druaga
Message Sujet: Re: Méfiance ... | Mer 8 Fév 2017 - 20:23


La situation avait changé tant et si bien que tout le monde s'était calmé d'un coup alors que plusieurs personnes venaient de se faire tuer. Le sang maculait encore le sol, les tables étaient toujours brisées, l'air sentait encore l'alcool, mais les clients étaient déjà partit. Les humains étaient-il donc comme ça ? Aucun égard pour les morts, Sans parler des elfes qui ne s'en préoccupaient pas beaucoup non plus. Mais comme cela concernait des humains c'était peut être de moindre importance pour eux. Druaga commençait à émettre des doutes au sujet de ces comportements, il devrais les étudier d'avantage avant de tenter quoi que ce soit.

Cependant Eressëa devait bien suivre le groupe et lorsque de la reine des elfes demanda à tout les concernés sur cette agression à la taverne de la suivre dans les égouts en sortant dehors. Le jeune garçon dû bien reconnaître que c'était une bonne idée parce que pour sortir de la cité après avoir causé un tel problème ils allaient avoir de sérieux soucis. La pluie avait cessé de tomber et le jour commençait à décliner de tel sorte que le ciel était maintenant dans les teintes gris sombre. Manîthil lui tenait la main comme pour être sur qu'il n'allait pas se perdre dans la course poursuite entre les maisons. Il se laissa entraîné sans opposer de résistance, mais il observa tout de même ce qui l'entourait. Des murs en briques bien souvent abîmé et fissuré.

Les gens observait le groupe qui se déplaçait avec des yeux ronds, même si personne n'était à leurs trousse, ils étaient clairement pressé de partir et en faisant ainsi, ils attiraient l'attention. Eressëa allaient le signaler aux autres, mais ils s'engagèrent finalement dans un petit dédale de ruelle sombre et sordide qui déboucha sur l'entrée des égouts de la ville.


Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Méfiance ... |


Revenir en haut Aller en bas

Méfiance ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: Gil'ead-
Ouvrir la Popote