AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

Maerieth, petit village de la Crète.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar


Nombre de messages : 54
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Wynonna
Message Sujet: Maerieth, petit village de la Crète. | Dim 2 Oct 2016 - 18:05


Petites indications utiles Smile:
 

Sombre et humide voilà ce qui qualifie le mieux son village. Le jour ne perçait jamais jusqu'au fin fond de la grotte, ce qui laissait le village dans cette obscurité pesante. Obscurité simplement défiée par la lueur des bougies situées dans les divers établissements. Établissements qui n'étaient pas bien nombreux, le village simplement constitués d'une auberge, d'un bordel et de quelques habitations. En soi rien de bien élaboré et pourtant beaucoup s'arrêtait dans ce village afin de se reposer, de manger ou de simplement satisfaire des désirs bien souvent éloignés de toute morale bien saillante. Oui, Wynonna, son village elle l'aimait, aucune règle précise, les femmes au pouvoir et de la luxure, de la violence à foison. Le rêve de tout Drow normalement constitué ou de personne dont on pourrait aisément remettre en cause la stabilité mentale. Et ce soir-là, l’ambiance du village ne divaguait pas de son habitude. Éclairé sommairement par les bougies et animés par les chants grivois des clients vagabondent dans la rue entre l'auberge et le bordel du coin. Les rires des femmes de joies et l'omniprésence de l'alcool créant ce côté festif, choyé de tous. Mais s'il y avait bien une chose de changée, c'était le regard que Wynonna portait sur tout cela, si avant elle s'imaginait rester ici et continuer dans la débauche aujourd'hui elle rêvait d'aventure. Pas qu'elle n'aime plus ce quotidien ou cette manière de vivre, non tout au contraire, c'est bien cette ambiance qui lui manquerait le plus. Mais elle voulait voir autre chose que cette vieille grotte humide dan laquelle elle se terre depuis sa tendre enfance. Elle voulait voir ce que certains appelaient le jour, sentir le soleil sur sa peau. Ignorant encore tout danger de ce monde extérieur, elle s'imaginait y trouver le paradis. Mais avant de satisfaire cette envie d'évasion, il lui fallait de quoi se défendre, de quoi se diriger même dans ce monde qu'elle ne connaissait pas ou très peu. Ce monde simplement entrevu par les récits de l'histoire ancienne qui lui a été enseigné étant enfant. Alors ce soir comme tous les autres soirs, Wynonna enchaînait les clients. Qu'ils soient présents pour un simple besoin de bavardage afin de rompre avec leur trop grande solitude ou plus. À chacun elle demandait des renseignements, proposait des échanges mais bien souvent trop éméchés ceux-ci ne prêtaient guère attention au flot de paroles inutiles que pouvait bien prononcer cette jolie Drow, ne se focalisant que sur sa tenue plus que subjective et ce qui pouvait bien se cacher dessous. Vexée et frustrée, Wynonna, sentie poindre en elle cette envie caractéristique, animale presque démente. Tout en se mordant la lève elle attrapa le premier client qu'elle vit en l’entraîna à sa suite. Passant dans un couloir sombre, menant aux chambres, elle le fit s'asseoir sur une chaise. Les yeux dilatés, la lèvre coincée entre ses dents elle attrapa une corde et lia les mains de sa proie à l'arrière de la chaise. Peu lui importait de l'endroit où elle se trouvait, en plein milieu de ce couloir emprunté de tous, elle se laissa dominer par son désir. Les oreilles baissée vers l'arrière, elle anticipait déjà le plaisir que lui apporterait l'acte. Pour le plus grand plaisir de l'homme, elle laissa une de ses mains descendre sur son torse, caressant avidement sa peau. Elle aimait jouer avec ses victimes, cela redoublant le plaisir reçu. Elle grimpe sur les genoux de ce dernier, se rapprochant inexorablement de son visage. Elle lui mordit le lobe de l'oreille, fredonnant une mélodie enivrante. Puis doucement elle se saisit de sa dague, laissant le métal froid glissé sur le corps chaud de l'homme. Elle se leva laissant à la vue de tous l'excitation de ce dernier avant de le contourner. Elle attrapa sa tête et la pencha en arrière, fredonnant toujours sa mélodie, elle embrassa fougueusement l'homme. Puis laissa la lame de sa fidèle arme mordre le coup de sa proie, doucement premièrement ne laissant qu'un léger filet de sang s'échapper. Elle chanta plus près de son oreille et mit la main sur la bouche de l'homme alors qu'elle laissa la lame s'enfoncer un peu plus dans la chaire de celui-ci. Alors qu'elle savourait pleinement son acte, fixant son client dans les yeux, un bruit la fit sortir de sa transe et elle relâcha son emprise sur sa proie, le laissant s’étouffer dans un liquide ambré.



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 10941
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur


Garnyiss
Message Sujet: Re: Maerieth, petit village de la Crète. | Dim 2 Oct 2016 - 20:16


Garnyiss leva les yeux vers le ciel. La promesse de la matinée s’était évanouie trop tôt à son goût. Les nuages gris rongeaient inexorablement les rares bout d’azur qu’il restait dans les cieux. Plus loin, les sommets ne formaient plus que d’indistinctes silhouettes à travers l’épaisse brouillasse. S’il continuait à traînasser, le mercenaire se prendrait sans doute une bonne saucée sur le museau.
Raison de plus pour une halte, songea-t-il en reprenant son chemin. Celui-ci se révéla être exactement comme les derniers kilomètres qu’il avait engloutit. Pentu, tapissé d’aiguilles de pin et de feuilles mortes. Rochers et racines s’y entrelaçaient et formeraient le plus glissant des couples d’ici quelque temps. Déjà, le vent se rafraichissait.
Au moment où les premières gouttes s’écrasaient au sol, la sente se perdit au milieu des rocs et des éboulis. Garnyiss s’engagea sur le pas pour rejoindre l’ouverture béante au milieu de la montagne. Pas assez vite cependant pour échapper au début de la radée…

Ce fut les sens aux aguets qu’il chemina à la lueur des bougies. La dernière fois qu’ils s’était aventuré dans les entrailles de la terre vers des elfes noirs… Il secoua la tête pour chasser ces pensées. Tout ceci appartenait au passé, que cet épisode y croupisse donc !

Les pas du mercenaire le menèrent au centre du village, bien plus animé qu’il ne l’aurait cru. Il se sentait étranger au milieu de cette foule. Un mortel crotté et morose au milieu de ces rires et de cette ambiance festive. Depuis combien de temps ne s’était-il pas laissé entraîné par la simple bonne humeur.

* Trop longtemps...*

Notre brave aventurier franchit ainsi les portes d’un bordel, pardon, d’une maison où les préoccupation avaient tôt fait de s’envoler. Sans doute le museau gris aurait-il demandé s’il y avait des hommes. Garnyiss n’y cherchait pour le moment que le plaisir d’une conversation sans conséquence ni lendemain.
Des demoiselles légèrement vêtues se pressèrent autour de lui. Il se laissa mener dans le couloir proche en galante compagnie.

*Oh !*

Ladite compagnie stoppa net, de même que Garnyiss. Il regretta instantanément son choix et Tranchenuit, laissée à l’entrée. La vision du client la gorge dégoulinante de sang lui rappela la vision d’une gorge féminine dégoulinante de sang, elle aussi. Sur quoi, ou qui, venait-il de tomber ? Il résista à la tentation de dégainer l’une des lames légères dissimulées sur lui. Au lieu de ça, il se racla bruyamment la gorge.

« Haem »

Son instinct le poussait à faire demi tour fissa. Pourtant, il resta et fit un pas vers l’avant, tirant légèrement sur le bras de sa campagne d’une soirée pour l’inviter à continuer là où ils s’étaient arrêtés. Mieux valait ne pas se mêler du petit manège du couple…

« Pourriez-vous nous faire un peu de place pour que nus puissions passer ? », demanda-t-il aimablement. En effet, les deux ne laissaient guère de place dans la couloir...







Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 54
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Wynonna
Message Sujet: Re: Maerieth, petit village de la Crète. | Dim 2 Oct 2016 - 20:56


Wynonna avança d'un pas afin de bien distinguer les imprudents qui osaient l'interrompre de la sorte. Elle regarda tout d'abord la jeune femme au côté de l'homme et lui sourit de manière significative. Elle avança encore pour permette à son visage d'être éclairée correctement par la faible lumière présente. Elle essuya par la suite sa lame et soupira, décidément de n'était pas sa soirée. Mais alors vraiment pas. D'autant plus frustrée elle s'avança vers la compagne de l'homme et délicatement glissa une main sur sa joue.

"Tu serais adorable de te débarrasser de mon ami pour moi."

Abusait-elle de la gentillesse de cette femme ? Oui, mais elle en avait que faire et puis de toute façon cette femme savait ce qui se passerait par la suite. Ces genres de bavure de la part de Wynonna n'étaient étrangères à personne et tout client qui s'aventurait avec elle savait à quoi il s'exposait, en théorie. Elle posa ensuite son regard encore dilaté sur cet homme, sans aucun doute un nouveau. Elle ne l'avait jamais vue dans le coin ou bien elle ne s'en rappelait guère. Un humain, un mortel, une des races les plus arrogantes qui puisse peupler ce monde, du moins selon elle. Toujours à se vanter d'être les meilleurs. Elle soupira de dédain, c'était bien les pires clients que ce bordel puisse accueillir mais pourtant pas les moindres. En tout cas celui-là était particulièrement grand et bien foutu le bougre. Bien qu'elle doute qu'il n'y est que du muscle là-dessous. Puis elle resta quelque peu figée sur la cicatrice qui lui barrait le visage, voyait-il encore quelque chose de cet oeil ? Elle ferma brièvement les yeux, puis les ouvrit de nouveau lentement.

" Vous ne voyez pas que nous étions occupés ? " L'énervement de l'elfe noir était palpable. "C'est très impoli d’interrompre les gens ainsi, n'est-ca pas ?" elle se retourna vers sa proie suffoquant quelque peu encore avant que le liquide n'envahisse totalement sa trachée. "Excusez-le il ne sent visiblement pas très bien." Un sourire malsain balaya alors le visage de Wynonna, avant que celle-ci ne fasse un signe de tête à la femme située à ses côtés pour qu'elle bouge rapidement. Puis laissa lentement glisser la lame de son arme hors de son fourreau dans lequel elle l'avait replacé quelques secondes plus tôt.



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 701
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Maerieth, petit village de la Crète. | Lun 3 Oct 2016 - 11:56


La corruption m'attirait me traînant par monts et par vaulx je voyageais pour oublier et exterminer l'origine de ma souffrance, je tuais davantage de créatures corrompues que je n'aurais dû, mais pire je chassais le stryge avec une haine farouche. Cette chasse m'avait mené dans la Crête et le temps avait commencé à se détériorer. Le ciel jusqu'ici clément devenait sombre et l'altitude avait dangereusement fait descendre la température. Pour finir une fine pluie glaciale s'était mis à tomber depuis plusieurs minutes et si je tergiversais encore je finirais congelé.

J'observais depuis tout à l'heure les moindres recoins de roche dans l'espoir d'apercevoir une grotte, caverne ou n'importe quoi. Un marchand m'avait refilé une carte de la région qui m'indiquait un village à proximité, mais vu la défiance qu'il avait à mon égard pouvait l'avoir poussé à me donner n'importe quoi pour se débarrasser de moi.

Je continait encore une bonne heure sous désormais une pluie battante, je voyais avec difficulté le chemin et je poursuivais d'encore plus mauvaise humeur quand une odeur si faible que je cru rêver filtra par mes narines.

Je decidais de suivre et atteignis ce qui semblait un petit recoin de roche je m'y collais et decouvrit un chemin assez large peu visible. Sans l'odeur caractéristique d'un feu de bois, je n'aurais jamais trouvé.
Je me decidais à poursuivre le chemin s'il y avait un feu, il y avait une personne qui peut-être accepterait de partager la chaleur de son feu.

Je finis par déboucher sur une grotte suffisamment vaste ou je decouvrit ce quu devait être le village dont m'avait parlé le marchand. L'odeur d'humidité et les bicoques ne m'inspirait guère, mais je convenais qu'un peu de chaleur et d'intimité me ferait le plus grand bien. J'entrais donc dans le village en quête d'une auberve et me crispait instantanément à la vue d'un elfe noir. Des souvenirs douloureux, que j'ecartais.

- L'auberge, mon ami ?

Il me fixa avant de m'indiquer le 2e plus gros bâtiment. J'entrais trempé et fourbu le feu qui crépitait dans l'âtre m'attirait comme un insecte je payais d'avance pour la nuit et un repas chaud avec une bière. Lorsque l'on me demanda :

- Vous pouvez retirer votre capuche et même on peut vous préparer un bassine d'eau chaude et vous pourrez retirer la lassitude de la route tandis que nous mettons vos affaires à sécher.


J'acceptais avec lassitude et me rendait dans la salle d'eau je deposais mes affaires sur un tabouret de bois et entrais avec plaisir dans une bassine d'eau bien chaude bien qu'étroite. Mon sac restant lui auprès de moi je m'assoupi dès qu'un elfe noir passa prendre les affaires à mettre à sécher.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 10941
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur


Garnyiss
Message Sujet: Re: Maerieth, petit village de la Crète. | Lun 3 Oct 2016 - 18:03


" Vous ne voyez pas que nous étions occupés ? "

Si si, bien sûr que si, il le voyait. Mais quelle idée aussi de faire ça au beau milieu du passage ! N’y avait-il donc pas des chambres pour ça ?
Telle fut, en substance, la réponse qui manqua de franchir les lèvres du mercenaire. Elle l’aurait sans doute fait si l’homme avec la drow n’était pas en train de rejoindre d’autres cieux que ceux qu’il espérait. Une grimace de dégoût tordit légèrement les lèvres de Garnyiss devant si sordide étalage. Il n’eut plus envie de passer davantage de temps dans ces lieux et aurait sans doute tourné les talons s’il n’avait vu la lame au clair.
Allons-bon, que lui voulait-elle encore ? Question de pure formalité : la réponse s’imposait d’elle même et déplaisait fortement à notre homme. Inutile d’essayer de raisonner cette femme. Son expression suggérait que toutes les excuses qu’il pourrait déballer lui glisseraient dessus comme de l’eau sur les plumes d’un canard. Timbrée lui serait allé comme un gant.

Il leva les mains en signe d’apaisement et fit un pas en arrière.

 « Désolé », lâcha-t-il en tâchant d’afficher l’air le plus contrit possible. Au moins ne lui reprocherait-on pas de ne pas avoir tenté de calmer les choses avant de laisser l’acier s’expliquer à sa place.

 « Je vais quitter cette maison et laisser un généreux pourboire pour le, hum, dérangement. »

Garnyiss fit un pas de plus en arrière, l’or de son regard rivé dans l’écarlate de la drow. Eut-il été un chat qu’on l’aurait vu marcher en crabe, le dos et la queue hérissés.







Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 54
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Wynonna
Message Sujet: Re: Maerieth, petit village de la Crète. | Lun 3 Oct 2016 - 20:41


« Je vais quitter cette maison et laisser un généreux pourboire pour le, hum, dérangement. »

Un soupir caractéristique franchit la barrière de ses lèvres et le temps d'une fraction de seconde, l'hésitation, traversa son regard. Ces pulsions meurtrières l'avaient toujours habitées sans qu'elle ne parvienne à en saisir la raison. Elles étaient devenues compagnes d'une vie, un fardeau parfois, mais toujours irrésistibles. Elle regarda l'homme reculer, un air faussement désolé collé sur le visage, les mains levées vers le ciel. C'était comme lui livrer sa proie sur un plateau d'argent. L'hésitation alors si rare s'évanouit laissant de nouveau place aux pupilles dilatées. Elle resserra son emprise sur l'arme, se mit à parcourir aussi rapidement que possible la distance la séparant de cet homme, et bondit sur celui-ci sans réfléchir. Avec un peu de chance elle parviendrait à le blesser, au mieux elle le prendrait par surprise. Assez peut-être pour cacher son manque d'expérience et d'habilité. Son objectif ? Les sortir de cet endroit étroit et rejoindre l'extérieur. Ainsi elle serait plus libre de ses mouvements. Bien que totalement soumise à ses pulsions, elle serait incapable d’obtenir une quelconque cohérence.

"Et si on dansait ?" susurra-t-elle à l'oreille de l'homme laissant glisser sa lame sur la peau de celui-ci. Une cicatrice de plus ou de moins il ne verrait pas la différence. Du moins si sa lame parvenait à laisser une quelconque trace de son passage.

Lui sautant ainsi dessus, elle n'avait absolument pas envisagé que sa posture soit si bancale et si inconfortable. Elle se vit donc dans l'obligation de se cramponner à son adversaire. Par Lloth, pourquoi était-elle si petite et si peu adroite ? À moins que ce ne soit la réflexion, qui lui fasse défaut.



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 10941
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur


Garnyiss
Message Sujet: Re: Maerieth, petit village de la Crète. | Mer 5 Oct 2016 - 19:17


Ah ! Voilà donc où menait la diplomatie ! Ni une ni deux, la drow lui avait littéralement sauté dessus. Preuve que même les oreilles pointues ne savaient résister au magnétisme légendaire de notre mercenaire - oui, la lame qui manqua de tailler un sillon sanglant dans sa joue devait certainement contenir du fer...
Loin de toutes ces considérations, Garnyiss ne chercha même pas à essayer de comprendre le geste de la drow. Ses réflexes de combattants reprirent le dessus, mâtinés d'un sarcasme certain.

« Pas de chance ma belle », ricana-t-il tout en penchant vivement la tête sur le côté. Sa main gantée se referma autour de la lame pour la repousser. « J'ai deux pieds gauches ».

Que devait-il faire d'elle ? La tuer ? La partie raisonnable de lui-même y voyait une mauvaise idée, de celles qui pouvaient facilement lui valoir de se retrouver avec ses semblables aux trousses. Cette même partie admettait cependant que l'elfe semblait décidée à le trucider. Pourrait-il l'effrayer en lui montrant qu'il n'était pas qu'une vieux crouton désarmé ? Il aurait la réponse bien assez tôt.

Il tira une courte lame de sa main libre tout en pivotant pour faire face à l'autre folle. Pour le moment, il devait viser ses mains, lui faire lâcher son arme et prendre la poudre d'escampette. Oui, ça semblait raisonnable. Il passa donc à la pratique sans plus tergiverser.







Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 54
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Wynonna
Message Sujet: Re: Maerieth, petit village de la Crète. | Jeu 6 Oct 2016 - 9:32


L'homme se retourna brusquement vers la Drow. Déstabilisée, Wynonna perdit l'emprise qu'elle exerçait alors sur ce dernier. Bien loin d'être une combattante aguerrie, elle n'était pas du genre à anticiper les actions de son adversaire. C'est donc tout naturellement qu'elle se retrouva surprise lorsque celui-ci s'empara de la lame de son arme et la repoussa sans difficultés apparentes. À présent qu'il lui faisait complètement face, elle put distinguer la présence d'une lame dans son autre main. Elle porta son regard sur sa main immobilisée, puis de nouveau sur la main libre de son adversaire. Si elle n'avait rien vu arriver, il n'était cependant pas compliqué de deviner la suite des événements. Cet homme avait une force insoupçonnée qui finit par lui faire lâcher son arme. Désarmée, vexée, elle empoigna rageusement la lame ennemie, laissant celle-ci pénétrer sa chair. Abaissant ses oreilles vers l'arrière tel un chat elle émit un sifflement d'avertissement. Ce combat elle ne le gagnerait pas, elle avait été idiote de se lancer ainsi sur un adversaire dont elle ignorait tout. Ainsi exposée elle se sentit faible mais cela lui servirait de leçon, enfin, si jamais elle s'en sortait vivante. Son seul objectif, à présent, était de cacher son état de trouble et d'entraîner l'homme en dehors de l'établissement. Et c'est ce qu'elle s'exerça à faire. Une fois cela fait elle n'aurait qu'à fuir l'homme. Hors de question de mourir avant d'avoir exploré ce qui se cache à l'extérieur de cette grotte.



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 10941
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur


Garnyiss
Message Sujet: Re: Maerieth, petit village de la Crète. | Dim 9 Oct 2016 - 16:55


La surprise se peignit brièvement sur les traits de Garnyiss. Sa lame tombée à terre, il s'était attendu à ce que la drow s'enfuie ou se jette sur lui comme elle avait si bien su le faire tantôt. Au lieu de ça, la voilà qui empoignait sa lame à lui.
Il vit le sang perler depuis son poing et orner le sol de fleurs écarlates. A ses oreilles baissées et son sifflement, il répondit par un regard désabusé.

« Contente ? » , ironisa-t-il, guère enclin à se montrer aimable. La drow avait plus que mérité ce qui lui arrivait. Elle ne pouvait s’en prendre qu’à son sale caractère.


« Si tu veux bien, j’ai d’autres choses à faire que de t’apprendre les bonnes manières. »

Comme en rester là et quitter les lieux au plus vite. Ses gestes, son emportement… Tout ce que la drow avait montré jusque là suggéraient qu’elle n’avait qu’une expérience limitée en combat. Le poursuivre ne mènerait à rien d’autre qu’à un triste simulacre de duel.

Garnyiss sentit quelques regards rivés sur son dos. Il ressentit également une certaine dose de scrupules à mettre un terme à cette folie en utilisant la manière forte : quelque part, cela revenait à rosser un enfant sans défense – ou presque.

Ainsi décida-t-il de laisser une dernière chance à cette écervelée. Il tira sa lame d’un coup sec. Et tant pis pour elle si elle ne lâchait pas prise.







Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 54
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Wynonna
Message Sujet: Re: Maerieth, petit village de la Crète. | Lun 10 Oct 2016 - 21:59


La lame entailla plus profondément la main de la jeune Drow alors que l'homme libéra d'un coup sec son arme de l'emprise de Wynonna. La jeune femme laissa un hurlement de rage sortir de sa gorge alors qu'elle fusillait son adversaire du regard. Les clients alarmés, se retournèrent tous afin d'observer la source de ce dérangement. Les yeux de Wynonna passèrent des clients à son adversaire à plusieurs reprises alors que la douleur au sein de sa paume requérait toute son attention. Humiliée, devant tous, elle ramassa son arme et avança vers l'homme. Elle déposa sa main blessée sur la joue de l'homme laissant ainsi le liquide chaud et poisseux marquer la peau de son adversaire. Espérant, par ce geste, ne pas paraître plus faible encore aux yeux de son peuple. Puis elle se retourna, traversa le couloir, laissant pour seule trace de son passage le sang sur le sol et le bruit de la porte claquée rageusement. Une fois dehors et seulement à l'abri des regards, elle relâcha l'emprise qu'elle exerçait sur son arme et laissa son corps succomber au tremblement. Dans l'ombre et la froideur d'une ruelle, elle prit le temps de se calmer. Si son état était plus stable, son humeur elle demeurait fracassante. La seule chose dont elle pouvait avoir besoin maintenant c'était d'un bon verre avant d'aller plonger une tête. C'est donc sans une once d'hésitation qu'elle se dirigea vers l'auberge. Dès son entrée elle si fit remarquer en poussant la porte violemment, créant ainsi un courant d'air qui fit claquer les quelques portes entre ouvertes, telle une enfant vexée. Les habitués de l'établissement, s'ils se tournèrent pour regarder quel importun osait déranger leur beuverie, aucun ne fut surpris de constater l'arrivée de la plus jeune des drows du village. Ici elle était connue de tous pour ses charmes mais aussi pour sa personnalité lunatique et sa stabilité mentale douteuse. Il n'était donc pas inhabituel de la voir rentrer à l'auberge dans cet état, de ce fait personne ne dit rien. Ne se souciant guère de sa blessure, des regards interrogateurs, ou bien encore du désagrément qu'elle pouvait bien causer, Wynonna passa commande à la barmaid.

"- Qu'est-ce que tu as encore fait ?" La voix de la barmaid brisa le silence alors instauré et le brouhaha regagna sa place au sein de l'établissement.

"- Disons que je n'aie jamais été très futée pour choisir mes adversaires." Un léger rire échappa à la Drow plus âgée alors qu'un timide sourire se dessina sur le visage de Wynonna.

"- Ce n'est pas nouveau, tu as toujours été très douée pour repérer et traquer tes proies, seulement quand ta fourberie ne marche pas, je dois avouer que tu fais une pitoyable combattante." Le regard de la jeune femme se perdit dans son verre.

"- Merci du soutien, je n'aie jamais connu d'amie aussi aimable que toi." L'ironie était à peine masquée.

"- Va vraiment falloir que tu'apprennes à contrôler tes pulsions Nona', on ne serra pas toujours là pour ramasser tes conneries, et tu le sais."

"- Va te faire voir, Xalith."

Wynonna quitta le comptoir, la bouteille sous le bras et le verre à la main, elle monta les escaliers. Une fois dans le couloir elle se dirigea vers la fenêtre au fond de celui-ci et y prit place. Cette fenêtre était la seule qui donnait vue sur tout le village. Parfois même alors que le jour se levait à l'extérieur, vous pouviez apercevoir l'entrée de la grotte depuis cette fenêtre. La jeune Drow regarda alors pour la première fois de la soirée sa main blessée, elle esquissa une grimace alors qu'elle versait son verre d'alcool sur la plaie. La pire soirée de toute sa vie sans aucun doute. Un soupir lui échappa, le bain attendrait, puis elle laissa ses paupières se fermer.



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 701
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Maerieth, petit village de la Crète. | Mar 11 Oct 2016 - 18:48


Je me réveillais en sursaut, combien de temps avait passé, je ne savais plus, mon sac toujours auprès de moi, je n'avais par contre toujours aucune affaire pour me vêtir, je me rince, sors de la bassine et m'essuie vigoureusement afin de me réchauffer les membres. Je cherche une seconde fois mes vêtements ou tout du moins quelque chose à me mettre. Désespéré, je noue la serviette autour de ma taille bien décidé à sortir récupérer mes affaires. Je prends mon sac, et entrouvre la porte, jette un coup d’œil, referme et grommelle.

Une elfe noir, se tenait dans l'encadrement de la fenêtre, pas moyen de sortir, par la première porte, je vois une seconde porte, probablement donnant sur un second couloir menant à d'autres chambre ... J'ouvre cette dernière et tombe nez à nez avec des affaires pour nettoyer la bassine, bref rien pour m'enfuir ou même me rhabiller.

Je me déplace cette fois jusqu'à la porte et cette fois-ci je l'ouvre sortant sans regarder qui que ce soit, je regarde les portes des chambres espérant me rappeler celle que j'ai loué, mais encore une fois je ne me rappel de rien, je suis même pas sûr d'avoir pris les clefs. N'ayant pas très envie de descendre quasiment nu, je me retourne pour interpeller l'elfe noir au fond.

- Bonsoir, excusez le dérangement, mais je crains qu'on ai oublié de m'apporter mes affaires pour me changer après le bain, pourriez-vous demander mes affaires.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 54
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Wynonna
Message Sujet: Re: Maerieth, petit village de la Crète. | Mar 11 Oct 2016 - 20:41


Un grincement de porte fit ouvrir les yeux de Wynonna, elle se retourna pour voir la source du bruit irritant se refermer. Elle fronça alors les sourcils, fixa cette porte quelques secondes encore, puis haussa les épaules. Cela devait être un client perdu, cette pensée la fit sourire. Elle secoua sa tête tout en portant la bouteille à ses lèvres. Encore un qui s'était assoupie dans son bain, puis une fois réveiller avait cherché ses affaires. Alors qu'elle avalait une autre gorgée, un sourire plus grand prit place sur son visage. C'est pourtant marqué sur la porte, une fois votre bain fini, faite sonner la cloche pour qu'on vous apporte vos affaires. Si cette situation était récurrente, celle qui suivit n'était pas commune. En effet après avoir cherché pendant quelques minutes les clients regardaient généralement la porte et y trouvaient l'inscription, mais celui-ci en revanche ne devait pas être très réveillé. Devant elle se tenait un elfe simplement vêtu d'une serviette lui couvrant les parties intimes.

- Bonsoir, excusez le dérangement, mais je crains qu'on ai oublié de m'apporter mes affaires pour me changer après le bain, pourriez-vous demander mes affaires.

Le premier réflexe de Wynonna fut de se laisser aller à un rire cristallin. Il fallait avouer que cette situation était risible. Un elfe d'au moins deux mètres avec une carrure assez imposante, qui sans aucun doute devait inspirer le respect et l'admiration de tous ceux qu'il croisait, se retrouvait presque nu en plein milieu d'un couloir. À cette pensée le rire de Wynonna s’amplifia, si bien qu'elle faillit tomber de son perchoir. Le pauvre semblait bien embarrassé ainsi vêtu, si bien que la jeune Drow finit par arrêter de rire, sans pour autant perdre l'air amusé qui avait conquis son visage. Elle descendit de la fenêtre afin de se rapprocher de l'homme. Bien trop amusée par la situation elle décida de s'amuser aux dépens du pauvre homme.

" - Demander vos affaires ? Mais pourquoi faire au juste ? Je vous trouve très bien dans cette tenue."

Elle posa sa main sur le torse de l'homme alors qu'elle porta de nouveau la bouteille à ses lèvres. Tout en se délectant de la boisson, elle laissa son regard vagabonder sur le corps de l'elfe. Ce n'était pas courant de voir leur race jumelle traîner dans le coin, à tel point que c'était le premier elfe "blanc" que Wynonna rencontrait. Elle devait avouer que celui-ci avait un certain charme. Elle laissa de nouveau un petit rire lui échapper.

"- Et moi qui pensais que vous étiez une race ennuyeuse."

Elle laissa sa main glisser sur la peau de l'elfe tout en faisant le tour de celui-ci pour mieux l'observer.

"-Comme quoi on ne nous dit pas tout dans ses vieux bouquins poussiéreux. Selon ces derniers vous êtes une race ennuyeuse, beaucoup trop respectable, hautaine et superficielle. Ai-je mentionné ennuyeuse ? Non parce qu'ici, dans cette tenue, croyez-moi vous me semblez tout sauf ennuyeux."

Tout en s'éloignant de l'homme elle l'observa encore, était-ce vraiment un elfe ? Il lui semblait que leur peau était plus pâle que cela, la sienne étant particulièrement teintée. Elle fronça encore plus les yeux quand elle remarqua de la fourrure sur les omoplates de l'homme ainsi que sur ses oreilles.

"- Je n'étais peut-être pas assidue lors de mes leçons, mais s'il y a une chose dont je suis sûr, c'est bien qu'aucun n'elfe ne dispose de fourrure."

Elle pencha sa tête sur le côté, semblant réfléchir un instant, puis comme si de rien était elle reprit place en face de l'homme et planta les yeux dans ceux de son interlocuteur. D'un vert sombre, ils ressemblaient en tout point à ceux d'un animal. Que pouvait-il bien être ? Encore une fois elle haussa les épaules et donna la bouteille à l'elfe, à l'animal, l'homme enfin à peu importe ce qu'il était.

"- Vos affaires ! Vous voulez vos affaires." Elle se dirigea vers l'escalier qui menait à la salle principale. "Attendez-moi là, je reviens."



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 701
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Maerieth, petit village de la Crète. | Mer 12 Oct 2016 - 21:35


L'elfe noire me regardait avec un sourire malicieux et se rapprocha sensiblement augmentant ma nervosité, non pas à cause de la nudité, qui me dérangeait bien entendu, mais plus de ma phobie des femmes. Sachant que la moitié de la population était de sexe féminin, mes ennuis étaient fort nombreux et son sourire ne me disait rien. Je remarquais à son approche la petite taille de l'elfe, je savais que le "beau" peuple tout comme leur cousin était rarement affublé de grande taille et encore moins d'une corpulence comme la mienne et en ce sens la drow était tout à fait "typique" si je puis dire. Ma seule expérience dépassant les échanges brefs avec ce peuple avait été avec leur ancienne reine et mon ancienne compagne Djenka que j'espérais retrouver ici, ou tout le moins des indices.

Sa remarque sur ma nudité aurait pu me faire rosir, mais au vu de ma couleur de peau aucun moyen de savoir que je rougissais. Tant mieux car son caractère me faisait sentir que ca n'allait pas s'améliorer et en effet, elle posa sa main sur mon torse, d'une traite, mes muscles se raidirent ma fourrure se hérissa et je finis par montrer les crocs. Je tremblais sous l'effort contenu pour ne pas reculer, je déteste le contact féminin, enfin presque, et cette violation me coûtait cher. D'autant plus qu'elle me rappelait Djenka, sa disparition et sa possible mort. Je craignais pour sa vie tout en pleurant sa mort, l'incertitude me brisait petit à petit. Pendant une seconde je clignais des yeux laissant transparaître la douleur avant de recomposer mon visage. Je n'eut le temps que de prononcer :

- Euh ...

Qu'elle continuait et je tiltais quand elle parla de race ennuyeuse, elle n'avait donc pas compris que je n'étais pas elfe, ou tout le moins pas entièrement, elle ne devait pas beaucoup sortir de ce village pour me confondre avec un elfe. En dehors de ceux s'isolant et prenant une apparence animale complète pour vivre en communion avec la nature, les elfes étaient somme toute très proche des humains. Je ne le dirais pas à certains car ils s'en sentiraient vexé, mais il fallait avoué que mis à part quelques considérations physique et quelques traits typiques, l'apparence globale était similaire. Je tentais une nouvelle fois en vain de reprendre la parole pour lui expliquer :

- Je ...

Elle ne me laissa guère le temps mais ses réflexions me mettait mal à l'aise et son contact me rendait de plus en plus nerveux. Pour finir ces allusions sur mon physique me firent presque rire, me trouvait-elle intéressant j'avoue avoir trouvé ça drôle. Avant ma relation avec Djenka mes relations charnel avec l'autre sexe avait été plutôt rare, pour ne pas dire inexistante. Comme j'évitais soigneusement les femmes, je ne risquais pas d'avoir ce genre d'allusion et comme mon apparence actuelle rebutait la plupart des femmes, j'avoue que cela m'arrangeait.

Quand elle parla de ma fourrure, je connu un regain de tension et je m'apprêtais à l'interrompre quand finalement elle me planta là avec une bouteille dans la main partant cherchez mes affaires.

Je n'eut que le temps de la remercier d'un ton que j'aurais aimé plus à l'aise :


- Euh ... Merci.

Ne sachant pas où aller, où retrouver la drow et n'ayant pas de clef de ma chambre, je reste comme un huître accroché à mon rocher, c'est-à-dire planté en plein milieu de couloir, faisant la curiosité d'un client passant par là et que je regardais d'un regard noir. Ce qui suffit à lui faire passer son chemin.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 54
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Wynonna
Message Sujet: Re: Maerieth, petit village de la Crète. | Mer 12 Oct 2016 - 22:34


Wynonna descendit rapidement les escaliers, sautant presque quelques marches, ce qui attira l'attention de Xalith. La jeune Drow évita alors la curiosité de la plus âgée et entra dans la pièce réservée au personnel. Ne sachant ni le nom, ni le numéro de chambre du client, elle ne put que faire une totale description physique de celui-ci aux garçons de chambres. Chanceuse, par le fait que son client soit peu commun, elle récupéra assez rapidement les vêtements de ce dernier. Avant de remonter, elle jeta un œil à la barmaid et se résolue à lui céder la raison de sa soudaine humeur, pour le moins contrastée avec la précédente.

«- Tu vas jamais croire ce qui vient de m'arriver. »

La drow raconta brièvement l'histoire du couloir, accentuant sur la première impression qu'elle avait eue de l'homme. La barmaid explosa de rire, du rire dont la plus jeune des deux femmes ne se lasserait jamais.

« - Alors premièrement, tu as intérêt à venir boire un verre avec ce client afin que je vois sa tête et deuxièmement tu n'es qu'une putain de bipolaire ! Tu le sais ça ?»

Wynonna réagit vivement à la boutade de son amie, la fouettant avec le premier chiffon qu'elle trouva. Cette action eut pour effet de redoubler la crise de fou rire dont son amie était victime.

« -Ferme là, il va t'entendre ! »

Après ces quelques mots, elle prit le chemin inverse de celui-ci emprunter pour descendre. Et comme à l'aller, elle se pressa, ne voulant pas laisser le client dans l'embarras trop longtemps. Montant les marches quatre à quatre, elle faillit trébucher à plusieurs reprises. Cependant une fois arrivée en haut de ce dit escalier elle fit du mieux possible pour cacher son amusement et sa soudaine hyperactivité. Elle récupéra sa bouteille, plaqua les vêtements de l'homme contre celui-ci et sortait une clé de sa poche. Elle ouvrit avec délicatesse la porte de la chambre 6, puis s'inclina de façon théâtrale et presque grotesque afin de laisser passer l'occupant de cette chambre. Wynonna si elle avait tout de l'allure d'une femme n'en restait pas moins une adolescente et elle avouerait sans honte que ce petit jeu l'amusait beaucoup. Elle regarda ensuite l'homme quelques instants avant de l'invité à boire un verre en bas dès que celui-ci serait changé.

« - Vous m'en devez une, soyez pas timide et venez donc boire un verre en bas ! »

Elle avait dit cette phrase sur un ton jovial laissant son visage se parfaire d'une grimace comique avant que celui-ci ne devienne neutre. Puis elle enchaîna d'une voix plus basse presque inquiétante.

« - Je vous promets de ne pas vous manger. »

Et sans se soucier de la réaction de son interlocuteur, elle ferma la porte. Puis elle descendit gentiment retrouver son amie au bar. Une fois arriver à destination, elle se remplit un verre qu'elle engloutit rapidement. Ce n'était peut-être pas la pire soirée de son existence finalement. En tout cas celui-là elle n'essayerait pas de le tuer, elle avait eu sa dose de sadisme pour la semaine. De plus, en y repensant, sa main lui faisait un mal de chien. Maudite soi sa bêtise et maudite soi ce stupide humain qui avait pu l'interrompre et ruiner le meilleur moment de sa soirée. Sur cette pensée elle balança le verre contre le mur, gagnant en passant les réprimandes de Xalith. Il fallait vraiment qu'elle apprenne à contrôler ses pulsions.

Apparence Xalith:
 



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 701
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Maerieth, petit village de la Crète. | Jeu 13 Oct 2016 - 17:17


Je patientais comme ça dans le couloir quelques minutes avant d'entendre une course rapide dans les escaliers qui faillit finir plusieurs fois par des chutes. Celà m'aurait fait presque sourire, mais pour le moment, j'avoue que des vêtements c'était tout ce que je cherchais et que je la vis arriver avec les bons vêtements je soupirais presque de soulagement. Enfin quand elle m'ouvrit une chambre, devançant donc mon second problème je souris franchement dévoilant mes crocs.

Ce fut donc avec plaisir que je lui répondis par l'affirmative, après tout je recherchais quelqu'un et peut-être me serait-elle utile.

- Bien sûr et mille merci, je vous y rejoins dans quelques minutes.

Je prenais les affaires et m'enfermais dans la pièce j'y posais enfin mon sac et mes affaires sur le lit, pour une fois pas trop plein de puces. Je me changeais rapidement enfilant ma chemise noir et ma tunique couleur chocolat réhaussé d'un galon doré. Je remettais mon pantalon, le tout enfin sec et je finissais de lasser mes bottes avec plaisir, le tout était encore chaud, après un bon bain, je ne pouvais demander plus. Je me sentais d'ailleurs presque sur le point de m'endormir. Je faisais donc l'effort avant de tomber de sommeil de descendre, après tout je n'avais encore rien manger et mon corps commençait à me faire la gueule. Je me levais réarrangeais mes cheveux me pinçait pour faire fuir la fatigue et descendait pour une fois sans ma capuche les escaliers.

La salle commençait doucement mais sûrement à se remplir, mais cela se voyait les clients étaient principalement des habitants venant discuter autour d'un verre. Cependant, je remarquais assez vite les quelques étrangers de passage comme moi. Il trouva la drow au bar en compagnie de ce qui semblait être une de ces connaissances. Je traversais la salle ignorant les yeux des curieux comme des méfiants. et m'arrêtait au bar. JE saluait donc les deux femmes :

- Bonsoir mesdames !

Puis je me tournais vers la plus jeune des deux qui venait de m'aider :

- Encore miller merci, et désolé du côté incongru de notre rencontre, je crois que le froid la fatigue et le bain ont quelque peu émoussé mon sens de l'observation. Je vous dois quelques politesse ... Akkan et vous mesdames à qui ai-je l'honneur ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 54
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Wynonna
Message Sujet: Re: Maerieth, petit village de la Crète. | Jeu 13 Oct 2016 - 23:13


Alors que Wynonna discutait de tout et de rien avec Xalith, elle aperçut son "invité", descendre les marches, du coin de l’œil.  Elle fit alors un mouvement de tête dans sa direction, afin d'indiquer la présence de l'homme à la barmaid. Celle-ci lui sortait son plus beau sourire, tandis que l'homme se dirigeait vers elles. Wynonna ne se pria pas pour lui faire signe, enjouée de le présenter à son amie. À peine arriva-t-il à leur niveau, qu'il les saluait déjà.

- Bonsoir mesdames !

La plus âgée des deux drows fit glisser un verre sur le bar en direction du nouvel arrivé et hocha la tête pour toute réponse. Amusée par ce qu'elle avait pu entendre, elle gardait un sourire marqué sur le visage. Quant à la plus jeune elle leva son verre afin de l’accueillir. et sans en attendre plus l'homme reprit la parole.

- Encore miller merci, et désolé du côté incongru de notre rencontre, je crois que le froid la fatigue et le bain ont quelque peu émoussé mon sens de l'observation. Je vous dois quelques politesse ... Akkan et vous mesdames à qui ai-je l'honneur ?

Akkan voilà donc comment il se prénommait, Wynonna souri, laissant tout le loisir à Xalith de se présenter la première.

- Xalith, pour vous servir, à boire majoritairement. Elle le regarda de façon significative avant d'enchaîner de manière comique. Bienvenue dans mon humble établissement. Puis elle servit une peintre à un nouvel arrivant.

- Wynonna mais tu peux m'appeler Nona'. La Drow entreprit de lui tendre sa main libre mais exposant ainsi sa fraîche cicatrice, elle la retira aussi vite, cachant sa gêne avec un sourire de façade. Avait-il vu ? Femme de joie, pour le dire de façon politiquement correcte et habitante du village. Mais dit moi qu'est-ce qui amène donc un homme de ta trempe par ici ?

En attendant la réponse de l'homme, elle avala son verre d'une traite. Peut-être pourrait-il lui apporter ce dont elle avait besoin afin de débuter son aventure ? Alors qu'elle écoutait L'homme, un autre homme se mit à chanter ses aventures près du feu, un ancien pirate probablement. Wynonna y prêta une oreille distraite alors qu'elle était concentrée sur Akkan en face d'elle. Pendant ce temps Xalith quitta son poste afin d'accompagner l'autre homme dans sa chanson.

Chanson de l'ancien pirate (ça donne l'ambiance de l'auberge :p):
 



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 701
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Maerieth, petit village de la Crète. | Ven 14 Oct 2016 - 18:57


J’attrapais avec aisance le verre offert par celle qui s'avérait être la gérante de l'auberge et saluait avec celui-ci les deux femmes. Mal à l'aise car en présence de deux femmes, je gardais contenance le temps que la première aille servir un autre client, une fois Xalith parti, je me sentais déjà plus à mon aise et me concentrait sur la deuxième drow, celle qui m'avait aidé. D'une corpulence il faut l'avouer avantageuse, elle n'en restait pas moins petite pour une elfe noire, elle avait la chevelure tant envié par les autres races et les yeux rouges sang indiquant à quel point il fallait s'en méfier parfois.

Je découvrais avec surprise son métier, qui bien que connu ne m'avait jamais été familier. Imaginez-vous avec la phobie des femmes, que le moindre contact, dans le meilleur des cas vous contracte le moindre muscle. DAns le pire des cas si on vous touche, vous réagissez spontanément, violemment avant de fuir ... Ensuite dites-vous que pour toute relation durable avec une femme j'avais besoin de mois d'adaptation. Vous comprendrez aisément le fait que je ne côtoyait pas du tout la prostitution, j'avais déjà bien assez de mal avec les femmes que je connaissais.

Revenant à sa présentation, je remarquais son mouvement de la main et j'appréciais sans comprendre qu'elle retire sa main. Elle vida son verre d'un trait alors qu'elle attendait ma réponse. Le temps pour moi de me recentrer sur sa question. Une perche tendue, peut-être enfin une réponse qui me plairait, mais au vu de ce que je venais de traverser dans les montagnes, j'en doutais fort à présent.

- Je cherche une drow du nom de Djenka.

Je lui donnait la description de l'ancienne reine des drows en espérant un signe de sa part. Je prenais le verre et je sirotais doucement, ne connaissant pas l'alcool servit par la barmaid. Je suivais avec intérêt la réaction de celle que l'on nommait Wynonna


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 54
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Wynonna
Message Sujet: Re: Maerieth, petit village de la Crète. | Sam 15 Oct 2016 - 23:19


- Je cherche une drow du nom de Djenka.

Dès que le prénommé Akkan prononça le prénom de la reine, toute discussion, si elles ne s'étaient pas arrêtées, avaient baissé de volume et plus que jamais toutes les oreilles étaient attentives aux prochains mots de l'homme. Wynonna resta silencieuse, observant l'homme qui se tenait devant elle d'un œil nouveau. Quel Drow ferait-elle, si elle ignorait le nom de sa propre reine ? Cependant elle n'avait jamais rencontré cette dernière, juste entendue parler d'elle. Des rumeurs circulant par-ci par-là comme quoi elle aurait disparu. La jeune Drow écouta alors la description que lui donnait l'homme, les yeux brillants de curiosité, mais soudain elle se tendit. Pourquoi cherchait-il la reine ? Et c'est sans ménagement qu'elle posa la question.

- Vous lui voulez quoi à la reine ? Le ton de sa voix était devenu froid et méfiant.

Elle ne disposait d'aucune information mais si elle pouvait en tirer parti et conclure un échange, elle mentirait sans aucun regret. De plus, elle ne connaissait pas ses intentions, elle resterait donc méfiante. Xalith, qui donna quelques pièces aux vieux hommes afin qu'il reprenne sa chanson, choisit ce moment pour revenir au bar et nettoyer quelques verres, gardant un regard curieux mais aussi méfiant sur le client.



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 701
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Maerieth, petit village de la Crète. | Dim 16 Oct 2016 - 13:27


Je remarquais sans peine qu'a la mention du nom de l'ancienne reine tout le monde s'était tu. Il était étrange comme les gens avaient la mémoire courte, enfin pas étonnant je n'étais pas de leur race pourquoi se souvenir d'un étranger qui en avait sauver bon nombre quand celle qui l'accompagnait n'était autre que la reine. Il était plus simple de dire que la reine les avait sauvé. Ceci dit, la question était légitime, bien que la mention reine soit inexacte, elle ne l'était plus depuis la destruction de la capitale des drows par les Premiers Hommes. Je n'avais pas à me sentir mal à l'aise, même si je sentais des regards et une attention toute particulière.

- Je suis son compagnon, il y a de cela 3 lunes, nous avons été attaqué elle et moi à proximité du lac de Dras Léona par un Stryge, celui-ci accompagné de ses créatures, nous sépara, depuis je n'ai aucune nouvelle d'elle, rien que des fausses pistes.

Je refusais de mentionner le faite qu'elle était blessé gravement, je ne pouvais me permettre devant autant de monde d'inquiéter un peuple qui avait traqué par les Premiers Hommes. Même si elle n'était plus reine, on voyait bien encore l'attachement à ce système monarchique. Je ne voulais pas déclencher un événement incontrôlable.

Mes chances étaient minces, dans tous les cas à sa réactions et à celle des personnes qui avaient écoutés, il était certain désormais, qu'il n'en savait rien ou en était au même point que moi. Sinon la réaction aurait été tout autre. Je me souvenais parfaitement de mon premier voyage en Ombreterre et de la difficulté à l'époque pour la mission diplomatique que je dirigeais. Pourtant à l'époque, nous étions des invités officiels, là mon intuition et ce que je pouvais observer me donnait cette impression de déjà vu que j'avais ressenti dans tous les lieux précédant. Je faisais de nouveau fausse route.

Je soupirais malgré moi et une lueur s'éteignit dans mes yeux, je fatiguais de cette recherche infructueuse, et l'espoir me quittais petit à petit. Remplacé par un sentiment que j'avais exilé un long moment et que je connaissais bien. Un stryge mourrait, c'était sûr, et je prendrais mon temps avec lui, il allait être temps que j'apprenne les soins magique et non magique. Il souffrirait ...


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 54
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Wynonna
Message Sujet: Re: Maerieth, petit village de la Crète. | Mer 19 Oct 2016 - 18:35


- Je suis son compagnon, il y a de cela 3 lunes, nous avons été attaqué elle et moi à proximité du lac de Dras Léona par un Stryge, celui-ci accompagné de ses créatures, nous sépara, depuis je n'ai aucune nouvelle d'elle, rien que des fausses pistes.

Elle écouta attentivement Akkan, elle aurait pu compatir mais elle devait avouer que les sentiments ce n'était vraiment pas son fort. Les seuls sentiments qu'elles avaient noués étaient pour ses parents et Xalith. Elle se retrouvait donc assez dans une situation inconfortable et elle ne savait comment s'en sortir de façon "correcte". Elle jeta un œil nerveux à Xalith, cherchant de l'aide, mais celle-ci se contenta de baisser le regard. La jeune drow se retourna alors vers son interlocuteur, gênée elle baissa le regard à son tour.

" - Vous savez la reine n'a jamais mis les pieds ici, du moins si jamais elle l'avait fait, je n'en ai pas eu l'écho. Vous venez de loin ?"

Wynonna ne perdit pourtant pas son objectif du regard, de savoir que cet homme avait voyagé, ne faisait que le lui imposer dans son esprit. Il fallait qu'elle trouve une monnaie d'échange.

Info:
 





Dernière édition par Wynonna le Jeu 20 Oct 2016 - 8:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 701
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Maerieth, petit village de la Crète. | Mer 19 Oct 2016 - 21:06


La réponse de la drow confirma mes craintes, j'avais encore perdu mon temps. Las je lui répondais d'un air plus fatigué que jamais :

- Oui on peut dire ça, ca fait 2 siècles que je parcours ces terres et 3 mois que je retourne le moindre caillou à la recherche de Djenka. J'ai traversé cette terre en long et en large, bien qu'il y ait encore des endroits que je n'ai jamais visité.

Je vidais le verre d'un trait, puis demandais à Wynonna :

- Je vois que ça vous intéresse les voyages, je peux vous raconter autour d'un bon repas si vous souhaitez.

Je faisais signe à Xalith pour lui passer commande :

- Je reprendrais une pinte de cet alcool et un bon repas et pour vous ... toi ?

Je sentais toujours les regards de certains dans la salle, l'ancienne reine avait toujours des admirateurs, pourtant je l'avais connu avec aussi beaucoup de détracteur. Sa politique très ouverte et ses réformes n'avait pas toujours eu le vent en poupe. Enfin tout comme les elfes, après tout, une fois que la charge avait été abandonné on se souvenait souvent avec nostalgie des dirigeants.

Je profitais du départ d'un groupe de drow pour récupérer une table proche de l'âtre, afin de me réchauffer. La fatigue et les mauvaises nouvelles me donnait l'impression d'être congelé.

Une fois bien installé et le repas servit, je lui demandais :

- Alors que souhaitez-vous savoir ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 54
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Wynonna
Message Sujet: Re: Maerieth, petit village de la Crète. | Jeu 20 Oct 2016 - 8:41


- Je vois que ça vous intéresse les voyages, je peux vous raconter autour d'un bon repas si vous souhaitez.

Wynonna scruta l'homme quelques instants avant d'acquiescer d'un signe de tête. Elle n'était jamais contre un bon repas. Puis elle se tourna vers Xalith, et commanda le plat du jour répondant ainsi à la question suivante d'Akkan. Elle le suivit ensuite jusqu'à une table qui venait tout juste de se libérer et y prit place.

- Alors que souhaitez-vous savoir ?

Wynonna jeta un regard en coin à la barmaid afin d'être sur de ne pas être écoutée. Elle ne lui avait pas encore parlé de son départ imminent.

- Comment c'est à l'extérieure de la Crète ? Elle chuchotait presque. Est-il vrai qu'il y a une étendue d'eau si grande que même au sommet de la plus grande montagne, on ne peut voir l'autre rive ?

Les yeux de la jeune Drow étaient dilatés et brillaient comme deux joyaux rouges alors que la fascination avait élu domicile sur son visage.



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 701
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Maerieth, petit village de la Crète. | Jeu 20 Oct 2016 - 21:03


La question de la drow le pris au dépourvu, il avait rarement discuté avec des gens qui n'étais jamais sorti de leur village, du coup il aurait pu en trouver ca risible si la situation actuelle ne lui pesait pas autant. Il passa sa main dans sa chevelure, bien gêné, il n'était pas un grand conteur.

- Derrière la Crête nous avons l'océan par lequel son0t .venus les Premiers Hommes, une étendue si vaste qu'en dehors des Premiers Hommes, personne n'en connait le bout.

Il se gratta la barbe réfléchissant à ce qu'il pouvait bien lui raconter.

- Beaucoup de chose que j'ai vu n'existe plus à l'heure actuelle, dans ma jeunesse on pouvait visiter la capitale naine, elle était proprement gigantesque on pouvait y trouver des golems, des êtres de pierre animé par magie, leur cité était magnifique en grande majorité dans les montagnes comme celle de votre peuple mais éclairé par des gemmes et la réflexion de la lumière dans les pierres précieuses. Elle se trouvait dans les Béors une chaîne de montagne à l'extrême Sud du pays, une chaîne dont les sommet sont si haut que dit-on, les dragons ne peuvent en franchir le sommet. Pour les avoir vu, je ne trouve pas cela exagérer, on se sent vite écraser par la taille gigantesque.

J'animais mon discours de geste simple pour donner l'idée de la taille gigantesque des montagnes.

- A l'opposé existait l'immense forêt du Du Weldenvarden, si immense qu'elle couvrait la taille des plus grands royaumes. J'y ai vécu plusieurs décennies, a l'époque ou les elfes y vivaient encore, aujourd'hui il reste très peu de chose mais pour celui qui est entraîné, il reste encore bien des choses à voir. Des arbres si gigantesque qu'il faut plusieurs dizaine de personnes pour en faire le tour, des ruines des cités abandonnées par les elfes. Fabriquer par leur chant faisant elles-mêmes parti des arbres. Aujourd'hui c'est une contrée dangereuse la corruption à gangrené les lieux et les créatures comme les arbres peuvent y tuer l'imprudent.

Je prenais une bouché du repas et je prenais le temps de mastiquer avant de faire glisser le tout avec une rasade de l'alcool drow. Puis je repris :

- Par ailleurs, vous pouvez visiter Aberon, une très belle vile du Surda à proximité des montagnes du Béors, la seule ville à l'heure actuelle qui est massivement investit pour construire des quartiers adaptés à toutes les races. Elle est "LA" ville ou vous pouvez croiser tous les peuples dans ses rues. Des chats-garou, des nains, des elfes, des humains, des premiers hommes ... Elle est très animé et vraiment stupéfiante par sa diversité.

Je repris un morceau laissant le temps à la drow d'avaler non son repas mais les informations sur l'extérieur.

- Je dois dire aussi que le désert du hadarac séparant les Béors de la forêt du DuWeldenvarden est aussi sublime que dangereux une étendue vaste et quasiment infinie de sable fin oscillant selon les endroit entre le doré jusqu'au gris cendre. Il peut y faire jusqu'a une cinquantaine de degré en pleine journée et moins d'une dizaine de degré en pleine nuit. On y trouve des cavernes sublimes et vers le centre une étendue étrange ou la magie est extrêmement puissante. Il parait qu'elle est magnifique, je ne l'ai personnellement jamais aperçue. Mais elle doit être accessible depuis les caravanes de Sil Arn, la seule ville au coeur du désert et qui permet de faire le lien pour toutes les caravanes, l'exemple parfait des villes des nomades du désert. Une architecture unique et magnifique à voir absolument.

Je commandais une autre pinte tandis que je finissais le repas. Et je repris sur un ton beaucoup plus sombre cette fois :

- Il y a aussi la capitale de votre peuple, une cité magnifique, il n'en reste que des ruines, la guerre avec les Premiers Hommes à laisser un lourd tribu, mais du temps de sa splendeur, elle n'avait rien à envier au plus belle capitale, bien que dans un style complètement différent. La guerre étant finit, il n'est impossible qu'un jour elle soit reconstruite... Ce qui m'amène aux dangers, la guerre étant finit, nous n'avons plus rien à craindre des Premiers Hommes, des humains plus grands, et souvent blonds, vous avez du en croiser peut-être parmi les voyageurs qui passe en tant que marchand. Du coup, le monde pourrait paraître plutôt sympathique, mais vous devrez craindre les deux choses les plus dangereuses que ces terres recèlent les Ombres et les Stryges.

Je voyais arriver ma pinte avec un plaisir non dissimulé elle m'aiderais à faire passer les souvenirs des combats dans la capitale Drow.

- Les premiers sont anciennement des gens comme vous et moi qui use de magie, mais à un moment de faiblesse, ils ont perdu le contrôle et aujourd'hui des esprits ont pris possession de leurs corps. Ces esprit ne sont jamais des enfants de coeur. Ils ont un objectif que ce soit la domination la conquête l'extermination ou autre. Dans tous les cas, tous les moyens sont bons pour arriver à leur fin. Je ne m'y connait pas assez pour approfondir sur eux.

Et là mon regard devint flamboyant :

- Les seconds sont des fils de ... Excusez-moi ...

Je venais de me rendre compte que l'expression était particulièrement mal utilisé à ce moment-ci.

- Désolé, je ne pensais pas à mal, on sait à la fois beaucoup et peu de chose sur eux. Ils viennent des failles des sortes de portes dimensionnelles qui mènent vers leur monde. Le problème c'est qu'une fois sur nos terres, ils corrompent tout, la nature, les gens, l'air, l'eau et les animaux. Ils n'ont même pas besoin d'y penser pour corrompre tout ça. Leur apparence est modulable, ils peuvent changer d’apparence comme nous d'habits et leur but ... Nul ne le connait, je sais juste qu'ils ont tué bon nombre de personne que j'aimais et de la manière la plus horrible.

Je finissais sur un ton crispé, j'avais bien besoin de me défouler, mais il faudrait attendre de sortir de la ville pour pouvoir enragé un bon coup. En attendant je gardais comme je pouvais le contrôle de ma colère. La mâchoire serré tout comme mes poings, je regardais désormais mon assiette avec la furieuse envie de la jeter contre un mur et de trouver une véritable cible pour me défouler une bonne fois.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 54
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Wynonna
Message Sujet: Re: Maerieth, petit village de la Crète. | Sam 22 Oct 2016 - 23:05


Wynonna était pendu aux lèvres d'Akkan, écoutant chaque description, étudiant son visage et les émotions qui passaient dans son regard. Pas une seule fois elle n'avait interrompu l'homme, se contentant de manger son repas et de vider son verre à plusieurs reprises. Ses pensées se noyaient sous un flot de questions mais, une seule l'obsédait plus que les autres. Était-il prêt à faire un marché ? C'est vrai, après tout de quoi pouvait bien avoir besoin une personne comme lui qui avait déjà tout ? Elle aurait tout le temps de lui poser la question à la fin de son récit. Elle écouta alors patiemment le reste de celui-ci, imaginant sans difficulté l'immensité de l'Océan, la grandeur des montagnes des Béors, la beauté des ruines des anciennes villes elfiques, la diversité sociale d'Aberon, L'océan de sable sans fin du désert d'hadarac, le souvenir pesant d'une ville anéantie et enfin la terreur et la haine qui s'insinuait silencieusement mais, surement dans ce monde. Il n'y avait pas à dire, cet hybride était un excellent conteur.  Sa colère envers les derniers êtres abordés, Wynonna la comprenait, elle ne sait pas ce qu'elle ferait si on venait à lui enlever Xalith. Bien que leur relation ne soit pas du même type que celle qui liait cet homme à la reine, elle restait très forte et fusionnelle , bien plus que la plupart des gens ne pouvaient entrevoir. Elle jeta un oeil distrait à Xalith, cette dernière lui sourit avant de porter un regard plus méfiant sur Akkan. La jeune drow retourna son attention vers ce dernier, posant son regard sur lui, elle essuya sa bouche. L'homme était crispé, tendu mais, faisait tout pour cacher son état de trouble, seulement les yeux ne mentent jamais. Elle prit alors la parole, après tout c'était peut-être sa seule chance.

"- Si je vous dis qu'il y a, ici même, un endroit où vous pourriez laisser tomber le masque sans êtres dérangé, ferriez vous affaire avec moi ?"

Wynonna étudia la réaction de l'homme, elle était prête à faire n'importe quel marché pour enfin sortir de ce trou humide et perdu au fin fond des montagnes.

" - Si cela ne vous semble pas assez intéressant, sachez que je ferais n'importe quoi pour obtenir ce dont j'ai besoin."

Le ton de sa voix était calme et posé, elle n'aurait pas la force de se battre encore une fois ce soir, il était donc inutile de le provoquer en abordant un air menaçant.



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 701
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Maerieth, petit village de la Crète. | Lun 24 Oct 2016 - 14:56


Je la regardais avec curiosité qu'avait-elle compris et que cherchait-elle ? Je ne souhaitais pas m'engager sans en comprendre les tenants et les aboutissants de cette situation. Je croisais les bras sur la table avant de reprendre :

- Que souhaitez-vous ?

J'étudiais son regard et captais un regard inquiet entre la tenancière et Wynonna. Quand elle fit sa 2e proposition je comprenais que ce qu'elle prévoyait risquait de m'attirer l'inimitié d'au moins une personne. Je repris la conversation de manière plus discrète.

- Nous devrions peut-être en parler dans un endroit plus calme, peut-être celui dont vous me parliez précédemment.

Je me levais pour lancer le mouvement, je ne voulais pas forcer mon interlocutrice, mais il y avait des choses a régler et je ne souhaitais pas en discuter en public.


Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Maerieth, petit village de la Crète. |


Revenir en haut Aller en bas

Maerieth, petit village de la Crète.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: La Crête-
Ouvrir la Popote