AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

Un voyage mouvementé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar


Nombre de messages : 54
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Wynonna
Message Sujet: Un voyage mouvementé. | Ven 2 Déc 2016 - 18:35


Spoiler:
 

Wynonna avait une allure assez cocasse, l'équipement qu'Akkan lui avait dégoté semblait énorme sur le dos de la petite drow, si bien que de derrière on ne voyait qu'un sac ambulant. Mais si la taille était importante et l'équipement encombrant, il n'était en aucun cas trop lourd. De toute façon Wynonna était bien trop perdu dans ses contemplations pour se soucier du poids de ce dernier. En effet, la jeune femme, se trouvait quelque mètre derrière Akkan. Elle faisait en sorte de ne jamais le perdre de vue et de rester à une distance convenable de ce dernier. Après tout elle n'avait aucune envie de se retrouver seule, elle détestait la solitude. Elle n'avait pas beaucoup parlée depuis qu'ils avaient quittés la grotte, à vrai dire, elle ne savait pas de quoi parler avec son compagnon de voyage. Elle se résignait donc à le suivre en silence, enfin ça ne risquerait pas de durer trop longtemps. Pendant ce temps elle reportait son attention sur sa main blessée, avec tous ces événements elle l'avait presque oubliée. La coupure n'était pas belle à voir, mais elle cicatrisait correctement. Elle referma alors sa main et se positionna cette fois-ci aux côtés d'Akkan.

" Dit moi t'es toujours silencieux comme ça ? "

Elle attendit une réaction de la part de l'homme, mais trouvant celle-ci trop longue à arriver, elle se plaça devant ce dernier, marchant à reculons pour cela. Puis elle gigota ses mains devant le visage de l'hybride, n'obtenant toujours pas la réaction souhaitée elle reprit la parole.

" T'es toujours aussi sérieux ? Tu ne rigoles jamais ? "

Elle haussa un sourcil et se mit à faire des grimaces en tout genre. Cependant, elle se découragea bien vite et lui tourna le dos. Elle savait qu'elle venait d'avoir un comportement enfantin, elle l'avait même exagéré volontairement afin de le faire réagir. Ennuyée, elle devait se rendre à l'évidence, elle était nulle en relation sociale.

" T'es vraiment pas drôle, tu le sais ça ?" Elle laissa un silence s'installer avant de reprendre. "Faut rire des fois, ça fait du bien hein !" Puis elle lui jeta un coup d'oeil par-dessus son épaule. "Bon si tu n'as pas envie de rire, tu veux bien m'expliquer pourquoi tu as la phobie de la gent féminine ?"



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 701
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Un voyage mouvementé. | Sam 3 Déc 2016 - 21:25


J'appréciais le silence qui s'était suivit de notre départ, les villes ne me dérangeaient pas, mais autant je me lassais au bout d'un certain temps d'une ville, autant la nature ne cessait de me surprendre et puis vagabonder m'allait bien. Je n'avais jamais envisagé de m'installer plus d'une dizaine d'année dans un endroit et la seule fois ou j'avais eu à l'envisagé la femme qui m'accompagnais avait disparu ...

Ce qui m'amenais à réfléchir sur ce que j'aurais à faire une fois à Aberon, retrouver Ellenwen risquait d'être complexe, à moins d'un évènement ou d'un coup de chance, elle était rarement longtemps dans un endroit. Enfin l'avantage c'était le côté universel de la ville. Là-bas quelqu'un saurait où la trouver.

Je poursuivais mes rélfexions sans réellement faire attention à la drow qui me parlait et ce fut quand elle se plaça face à moi que je soulevais un sourcil, apparemment elle m'avait parlé et je n'avais absolument rien écouter. Sa réplique elle aurait pu me pousser à répondre si seulement j'avais su de quoi parler. J'osais espérer qu'elle se fatigue, mais quand elle choisit de parler de ma phobie je me savais acculer, elle ne lâcherais pas le morceau sans savoir un minimum ...

Je choisis donc de lui répondre en toute franchise :

- Je ne sais pas d'où ca me viens, maladif ou simplement parce que pendant près de 200 ans je n'ai jamais cherché particulièrement à me rapprocher des femmes, je me sens pas à l'aise en votre présence et encore c'est moins pire désormais avec les amies que j'ai rencontrés, j'ai diminué légèrement ma sensibilité, mais c'est encore très compliqué.

Je sentais une curiosité pour mon cas sans comprendre l'intérêt mais je m'efforçais de répondre à sa curiosité après tout nous avions une longue route et apprendre à nous connaître serait plus agréable.

- Les contacts physique reste les plus compliqués, selon l'intensité cela va de la simple contraction nerveuse, à la réaction violente en passant par l'évanouissement ...

J'étais gêné par ce défaut, en tout cas, cela ne m'était jamais arrivé, mais pour m'atteindre, rien de plus facile que d'envoyer une femme pour m'éliminer ... Elle me touchait et une fois évanouit, le travail était fait ... Heureusement, je m'éloignais généralement suffisamment de la gent feminine pour éviter ce genre d'ennui.

- Bref quand on a des ennemis parfois puissant et, ou influent, ça peut devenir dangereux, mais j'évite soigneusement les femmes ... La plupart du temps ...


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 54
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Wynonna
Message Sujet: Re: Un voyage mouvementé. | Mer 7 Déc 2016 - 1:42


Elle avait écouté la réponse d'Akkan mais n'avait pas jugé important de lui donner une réponse. Ainsi ils avaient continués à marcher en silence, durant le reste de la journée. Il faisait à présent presque nuit, si bien que Wynonna jugea bon de retirer ce manteau de ses épaules. Soulagée, elle laissa un soupire lui échapper avant de prendre une gourde se trouvant dans les affaires données par Akkan afin de se désaltérer. Elle se retrouvait à présent vêtu d'un simple pantalon et d'un haut laissant apparaître son ventre. Elle avait incroyablement mal au pied et souhaitait qu'une chose, maintenant qu'ils étaient prêts d'un cours d'eau, aller se détendre. Elle se tourna alors vers son compagnon de voyage.

"- Par pitié dit moi qu'on peut faire une pause ? J'ai mal aux pieds et de plus, j'ai vraiment besoin d'une pause, si tu ne veux pas que je devienne insupportable."

Elle semblait quelque peu stressée et fatiguée, mais après tout elle avait de quoi l'être. Une journée était passée et cela faisait à peu près deux jours, qu'elle n'avait pas eu de rapports charnel. Mais cela ne devrait pas tarder à lui manquer, elle avait commencé à compter combien de temps il y avait entre ses crises afin de ne plus être surprise et ainsi éviter tout débordement. Seulement cela n'évitait en rien les imprévus, comme le soir précédent. Il était plus prudent qu'elle s'éloigne de l'hybride un petit moment au cas où cela se produirait, d'où l'importance de la pause en question. Elle priait donc pour qu'Akkan accepte sa demande, pour son propre bien et celui de l'homme en face d'elle.



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 701
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Un voyage mouvementé. | Mer 7 Déc 2016 - 22:32


Nous avions passé une journée agréable à marcher. On avançait un peu lentement, mais je ne m'étais pas attendu à ce qu'elle soit comme Ellen ou Djenka qui était habitué à la vie extérieur et qui marchait d'un pas vif. Je ne fus pas plus surpris quand elle demanda une pause et au vu de la position du soleil j'acquiesçait avant de rajouter :

- De toute façon, vu que la nuit tombe, je n'ai pas spécialement envie de marcher de nuit, bien que je puisse comprendre si tu préfère pour tes yeux.

Cela me rappelait les quelques elfes noirs que j'avais rencontré qui préférait de manière générale la nuit car habitué depuis la naissance à des lieux sans lumière, le soleil les fatiguait rapidement. Je défaisais mon sac et commençait à préparer le campement tout en lui répondant :

- De plus, avec la rivière à proximité, on aura de l'eau fraîche et un endroit pour se baigner ce qui ne sera pas de refus.

Je n'étais pas spécialement fourbu, le voyage qui m'avait amené à son village avait été bien plus éprouvant. Je ne refuserais pas un moment de solitude, mais je me doutais que pour elle le repos serait bien mérité et il valait mieux ne pas trop exigé au début. Son corps s'habituera bien assez vite à la vie extérieur. Par contre; je ne comptais pas lâcher son histoire de perte de contrôle et j'espérais bien lui ne palrer si tôt qu'elle aurait finit de se délasser.

- Si tu veux prendre le temps de te baigner, je vais finir les préparatifs pour le campement.

Pendant que je parlais je sortais les tentes, trouvais un endroit relativement sec ou s'installer et préparais un feu. Je m'esquivais pour chercher du bois afin de réchauffer l'atmosphère autour du campement. Alors qu'elle était partie, j'installais les nattes pour la nuit et les couvertures, j'en profitais aussi pour préparer le repas. J'assaisonnais le repas puis le mettais à refroidir en attendant qu'elle revienne. Puis je reprenais mes activités de soirée, je nettoyais mes bottes, puis mon pantalon. Je sortais mes armes vérifiais le fil, aiguisais et graissais si besoin avant d'attaquer l'armure de cuir que je vérifiais aussi. Tout d'abords les accrocs, puis les coutures et enfin, je graissais ce qui le nécessitais jusqu’à ce que les mouvements ne fasse plus aucun bruit. Une fois les travaux terminé, je sortais du cuir que j'avais acheté au tanneur de Marieth et débutait mon ouvrage. Je chantais en ancien langage, seule héritage de ma parenté elfique, alors que je travaillais le cuir, l'aidant à s'assouplir, a adopter la forme souhaité. Même le repoussage pouvait être fait. Je pourrais même me passer d'utiliser les outils, mais j'aimais passer le temps à travailler avec mes mains, le chant n'était là que pour fortifier mon travail. Travail que j'effectuais depuis maintenant un siècle et demi, j'appréciais la détente que ce travail m'apportait. Je rangeais le travail alors même que mes sens m'indiquaient l'approche de la drow.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 54
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Wynonna
Message Sujet: Re: Un voyage mouvementé. | Lun 12 Déc 2016 - 0:42


Wynonna soupira de contentement alors qu'Akkan acquiesçait sa demande. Soulagée elle déposa ses affaires près de celles de l'hybride et se dirigea vers le ruisseau en contre-bas. Sans gène elle se défit de ses vêtements et se laissa aller dans l'eau. Seule, elle en profita pour combler son manque et laissa sa main glisser sur sa peau afin de satisfaire ses moindres désirs. Elle savait que cela ne faisait que retarder l'inévitable, mais elle avait aussi conscience qu'ils finiraient par tomber sur un village où elle pourrait nourrir ses pulsions. Cela n'était qu'une question de jours, du moins elle l'espérait, pour son propre bien et celui d'Akkan. Une fois satisfaite elle rouvrit les yeux et profita de l'eau pour nettoyer ses vêtements et la mauvaise cicatrice sur sa main. Wynonna ne sortie de l'eau que quand la fatigue et le froid se firent ressentir. Une fois en dehors du ruisseau, elle se couvrit de son long manteau, qu'elle maintenait fermé à l'aide d'une ceinture. Loin d'elle la volonté d'effrayer l'hybride avec sa nudité et puis qui sait ce qu'elle ferait si elle surprenait le regard de celui-ci s'attarder sur sa personne ? Elle n'était pas un être stable, ses actions étaient donc difficiles à prévoir, y compris pour elle-même. Elle retourna donc gentiment au campement installé par son compagnon de voyage. Elle déposa ses vêtements sur un rocher près du feu afin que ces derniers soient secs au petit matin. Puis elle prit place au coin du feu, s'occupant de poissons qu'elle avait pêchée. Son père, avant d'être patron d'un bordel était pêcheur, ce qui expliquait l'adresse de la jeune drow à la tâche. Elle enveloppa ensuite les poissons dans de grandes feuilles et les embrocha sur un bout de bois, qu'elle disposa au-dessus du feu.

Puis elle installa sa partie du campement, disposant une peau de bête en guise de lit. A cette vision elle grimaça, allait-elle vraiment dormir la-dessus ? Elle haussa les épaules et s'allongea sur le côté puis fixa le feu. Malgré toutes les précautions qu'elle avait prit, son regard avait été exposé assez longtemps au soleil pour qu'une légère sensation de picotement la force à fermer les paupières. Cela ne dura pas longtemps, juste assez pour que sa vue se réhabitue à l'obscurité. Elle posa ensuite son regard sur Akkan, qui avait arrêté ce qu'il faisait quand elle était arrivée. Elle avait pourtant eu le temps d'entendre son chant. Cela l'amusait, il avait bien un côté Elfe après tout.

"- Merci, j'avais vraiment besoin de me détendre."



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 701
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Un voyage mouvementé. | Lun 12 Déc 2016 - 21:58


Je finissais de ranger mon travail qu'elle arrivait et posait ce qui lui servirait de couchage, je vis sa grimace et comprenait que dormir sur ce genre de matelas avait quelque chose de ... d’inconfortable. C'est quand elle revint auprès du feu que je remarquais alors qu'elle mettait ses vêtements à sécher qu'elle ne devait plus rien porter en dessous, je détournais les yeux. Je détestais les elfes et les drows pour cette manie, elle me rappelait Ellen et sa sainte manie de se retrouver nue face à moi, sauf qu'elle le faisait pour me taquiner et que la, elle n'était pas strictement nue. Je lui passais une couverture pour se couvrir et lui disait :

- Je n'aimerais pas que vous attrapiez froid, après tout Xalith me tuerais si vous mourriez après seulement 2 jours.

Puis je ramenais mes yeux sur le feu observant avec intensité ses flammes et je reprenais :

- Bon tant que nous y sommes, on va pas rester à se regarder sans communiquer et puis il me semble que je ne suis pas là pour vous aider à voyager simplement. Si on abordait le coeur du sujet ... ? C'est quoi cette histoire ? Qu'est-ce qui vous arrive ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 54
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Wynonna
Message Sujet: Re: Un voyage mouvementé. | Mar 27 Déc 2016 - 11:58


Wynonna se tendit à la question de son interlocuteur, devait-elle répondre ? Sa gêne devait être visible sur son visage alors qu'elle évitait le regard d'Akkan. Il l'avait prise par surprise, même si Wynonna se doutait qu'elle aurait dû lui en parler tôt ou tard, elle ne s'attendait pas à ce que cela se fasse dès le premier jour de voyage. Mais après tout il avait le droit de savoir et puis elle avait été la première à poser les questions personnelles donc... La jeune drow finit par prendre la parole tout en continuant d'éviter sagement le regard de l'hybride.

- On va dire que si je travaillais au bordel de mes parents, ce n'était pas un choix à proprement dit. Cela me permettait de canaliser certaines... pulsions ? Pour faire simple, j'ai un problème de dépendance avec tout ce qui touche aux rapports charnels.

Wynonna s'occupa de tourner les poissons au-dessus du feu alors qu'elle faisait une courte pause dans son discourt. Laissant le temps à Akkan de comprendre la situation avant de continuer avec ce qui la dérangeait le plus.

- Mais ce n'est pas tout, ces crises anime chez moi quelque chose de plus sombre... Selon Xalith, cela à avoir avec mon passé, mais elle n'a jamais voulue m'en dire plus, car toujours, selon elle, c'était à mes parents de le faire. En bref, disons que quand je suis en crise, je ne couche pas seulement avec la personne, je finis par la tuer.

Un silence plomba l'atmosphère alors que la jeune venait de se confier. Encore une fois elle laissa le temps à Akkan d'assimiler les informations avant de reprendre.

- Les crises sont régulières, par conséquent je sais quand elle risque de se produire, mais bien souvent cela ne me permet pas de les maîtriser.



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 701
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Un voyage mouvementé. | Mar 27 Déc 2016 - 19:57


Je suivais la conversation avec intérêt, je comprenais évidemment mieux son malaise et je me félicitais de l'avoir demandé si tôt, il aurait été compliqué de se retrouvé avec des personnes décédés sur les bras. Bien que certaines le mérites ... Je sortais un mon couteau et un bout de bois que je taillais machinalement, une habitude que j'avais prise pour dévier ma concentration et ne pas regarder directement les femmes surtout que Nonna ne portait pas grand chose et que je n'étais pas elfe pour cette partie-là la sensualité du corps nue ou en partie, avait autant d'effet sur moi que sur n'importe quel homme. Cependant, ce n'était que plus pathétique au vu de ma phobie.

Je reprenais la parole à la fin pour ne pas laisser la discussion finir sur une note déprimante.

- Je vais pas pouvoir te promettre de tout contrôler, je n'ai jamais essayer de transmettre le contrôle que j'ai sur mon corps. Et comme tu as pu le voir il n'est pas parfait mais on fera ce qu'on pourra, en attendant, demain matin on commencera par un entraînement physique et aux armes. On fera avec ce qu'on a jusqu’à je puisse te trouver quelque chose qui te convienne.

Je me concentrais sur ma statuette qui s'affinait et prenait petit à petit des courbes. mes yeux étaient concentrés sur mon travail tandis que mon esprit était concentré sur la discussion.

- Je n'ai pas les mêmes genres de pulsions les miennes sont plus directement aggressive car en tant que demi-elfe nous possédons une partie de notre parenté elfe et chez certains la magie elfique à des effets ... tragique, les transformants en monstre à plus ou moins long termes. J'appelle ça des crises berserk car c'est ce qui ressemble le plus à ce qui arrive à ses semi-elfes. On perds le contrôle, pour se réveiller parfois quelques minutes plus tard et puis le temps passant, il s'agit d'heures, jours et finalement le semi-elfe perds complètement l'esprit et tout ce qui en fait un être humain disparaît. Même les bêtes craignent ses créatures mi-humaines, mi-animales, mais complètement aggressive.

La figurine prenait petit à petit forme, la forme d'une femme.

- Ce qui t'arrive est différent, et la cause est sans aucun doute complètement différente, ce que je te promets c'est d'apprendre le contrôle de ton corps et de ton esprit, je ne suis pas sûr que ca suffira, mais ça devrait te permettre une fois le déclic trouvé de pouvoir maîtriser.

Je gardais pour moi le fait qu'elle pouvait tout aussi bien devenir beaucoup plus dangereuse, de plus je repoussais depuis des mois l'apprentissage de la magie et pour une fois, je reconnaissais qu'il serait temps que j'en reparle avec Ellen.

Je finissais les détails à présent de la figurine.

- Allez dormons, nous avons tout le temps de t'entraîner et trouvera sans doute un moyen de t'aider.

Je me levais d'un coup, le regard que je portais sur la figurine était ce coup-ci conscient et mon cœur se serra. Je jetais la figurine dans le feu avant de rentrer dans ma tente.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 54
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Wynonna
Message Sujet: Re: Un voyage mouvementé. | Lun 2 Jan 2017 - 22:35


Wynonna avait écouté l'homme jusqu'à la fin de son discours, sans jamais l'interrompre. Elle devait se l'avouer, elle était rassurée. Il ne s'était pas enfui et n'allait pas l'abandonner. Elle s'empara des poissons et les mangeât tous puisque l'hybride semblait vouloir dormir. Puis la jeune drow attrapa sa peau de bête et se couvrit avant de s'allonger à son tour. Pour une fois, elle trouva le sommeil sans mal, bien que celui-ci fût comme à son habitude peuplé de cauchemars.

C'est l'agitation de l'hybride qui la réveilla alors que le soleil se levait tout juste. Bien que la lumière était faible, Wynonna sentie ses pupille brûlée. Elle les referma donc dans un soupir énervé. Puis sans attendre, elle prit ses vêtements et alla se changer derrière un arbre. Le soleil attaquant chaque partie de sa peau, elle fit au plus vite et enfila de nouveau son long manteau. Elle attacha ses longs cheveux, en un chignon négligée avant de rabattre sa longue capuche et cacha sa dague dans son dos. Puis Wynonna prit la direction de la rivière, aspergeât son visage et porta son intention sur sa cicatrice. Elle n'était pas jolie, mais au moins sa main ne la faisait plus souffrir. La jeune drow soupira, retourna aux côtés de son compagnon de voyage et ramassa ses affaires.

- Alors, Akkan, on commence par quoi aujourd'hui ?

Elle se tourna vers ce dernier et lui sourie, sans se demander s'il pouvait voir son visage avec cette capuche. Elle le regarda avec attention, tout ce qu'il avait dit à propos des hybrides le concernait probablement. Mais pour Wynonna, il n'avait rien d'un monstre. Elle l'aimait bien, lui et ses imperfections !



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 701
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Un voyage mouvementé. | Lun 9 Jan 2017 - 20:33


je m'étais réveiller d'une humeur encore plus sombre que celle avec laquelle je m'étais couché. Des souvenirs et des cauchemards hantaient mes nuits depuis des mois et mon équilibre psychologique était compliqué à maintenir. Il me fallait désormais médité à mon réveil pour chasser les mauvais rêves et je dormais mal. C'est donc sans étonnement qu'avant même le lever du jour, je me réveillais en sursaut. Dans le rêve que je quittais Djenka était écorché vive et hurlais tandis que j'étais immobile, incapable de bouger ne serait-ce que le petit doigts. Je me souvenais avec un brin trop de précision, les yeux implorant mon aide et ce cri perçant ... Je passais ma main dans mes cheveux et me levait, j'avais besoin d'urgence d'un bain, et froid serait parfait, je rangeais 2 ou 3 affaires, sortait de la tente, remarquait que Wynonna n'était pas encore réveillé et allait à la rivière. Je me déshabillais et entrait sans retenir un petit frisson dans l'eau glacial alors que la lumière pointait à peine à l'est.

Je m'oubliais quelques instants dans l'eau et ressortais quasi transit de froid, la méditation en eau froide avait engourdi mon esprit pour quelques instant et j'oubliais le froid, trop préoccupé par le besoin de me réchauffer. Je revenais une fois habillé au camps, tisonnait le feu et rajoutais du bois afin de raviver la flamme. Je sortais de quoi à manger afin de préparer un encas avant l'entraînement. Alors que je terminais de préparer un porridge, L'elfe noire sorti de sa tente ses vêtements à la main et partit se changer tandis que mon regard la suivait. Je détournais la vue et retournais à la nourriture qui commençais à frémir et servais deux bols. Je craignais que ce ne soit pas du goût de Nonna car je n'avais jamais fait goûter ce que je préparais et je faisais à manger dans le seul but de me sustenter et non de savourer un excellent repas. Elle revint vers moi habillé dans son habituelle cape protégeant ses yeux et sa peau.

Sa question et son sourire me réchauffèrent le cœur et c'est avec plaisir que je quittais mes réflexions et ma sombre nuit pour me consacrer à ma journée, je lui faisais un geste de la main et l'invitais à prendre place et partager le repas aussi mauvais soit-il :

- Mangeons, si c'est mangeable ... Et nous démarrerons par ton entraînement au combat, puis à midi lors de la pause on fera une simulation de combat et le soir on t’entraînera physiquement.

Je finissais avec rapidité le repas sans en éprouver le moindre plaisir et j'éteignais le feu avec regret, le froid ne m'ayant pas complètement quitté. Je finissais de ranger mes affaires alors qu'elle finissait je l'espérais sans s'étouffer le repas. Les paquetages, prêt, je me retournais vers elle et prenais une pose de combat à main nue :

- On va commencer par le combat à main nue, on changera régulièrement au fur et à mesure que nous trouverons des armes afin que tu puisses jauger tes armes de prédilections.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 54
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Wynonna
Message Sujet: Re: Un voyage mouvementé. | Lun 16 Jan 2017 - 14:50


Wynonna sourit alors qu'elle avait déjà entamée son repas, en plein milieu de la phrase d'Akkan. Ses manières restaient à revoir, mais après toute politesse était ben différente dans chaque culture, non ? A sa propre pensée elle leva les épaules, finalement peu lui importait.

- J'ai déjà mangé pire.

Elle sourit de plus belle en repensant à la cuisine de son père et secoua la tête comme pour revenir à la discussion. Quand Akkan lui fit par du programme de la journée, elle était sûre que ses yeux se mirent à briller. Bien que sa dernière défaite lui semblait encore amère, elle était prête à s'améliorer. Et peut-être un jour se vengerait-elle ? Qui-sais le destin est toujours ironiquement surprennent. Wynonna s'était quelque peu perdu dans ses pensées, de ce fait elle n'avait pas vu que son compagnon de voyage s'était levé. Elle finissait donc de manger sans trop se soucier de ce qui l'entourait, jusqu'à ce que l'agitation de l'hybride se face plus bruyante. La jeune drow leva alors les yeux et les posa sur le sujet du bruit en question. Il était en train de faire les derniers paquetages, elle comprit alors qu'elle devrait se hâter de finir son plat, ce qu'elle fit.

Une fois cela fait, elle se mit debout, prête à aider Akkan dans sa tâche. Seulement l'hybride en décida autrement et se mit en position d'attaque. Wynonna comprit alors et étudia son "adversaire", voyant qu'il ne disposait d'aucunes armes, elle planta sa dague dans l'arbre le plus proche et laissa tomber son manteau à terre. A sa grande surprise, la lumière du soleil n'agressa pas de suite la jeune drow. L'ombre des arbres de la forêt et le ciel quelque peu nuageux lui fournissant une protection suffisante. Mais elle ne doutait pas du fait qu'elle subirait les conséquences de son acte plus tard dans la soirée. Il lui était pour autant inenvisageable de se battre avec un manteau si encombrant. Elle comprit alors, que si elle désirait survivre à la lumière du jour elle devrait y habituer sa peau.

- On va commencer par le combat à main nue, on changera régulièrement au fur et à mesure que nous trouverons des armes afin que tu puisses jauger tes armes de prédilections.

Wynonna fit un signe de tête pour montrer qu'elle avait écoutée Akkan. Voyant que celui si ne bougeait pas de sa position, elle se décida à attaquer. Si elle n'était pas douée au combat, c'est certainement par manque de technique. Et cela ne pouvait être plus évident, car Akkan ne semblait pas impressionné. Elle venait pourtant de lui sauter dessus afin de le mettre à terre et elle s'était heurtée à un mur. Bien qu'elle était persuadée de l'avoir fait bouger au moins de quelques mètres...centimètres ? En réalité, elle n'en savait rien.



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 701
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Un voyage mouvementé. | Lun 23 Jan 2017 - 10:39


Je m'inquiétais donc pour rien du repas, elle n'avait pas l'air choqué, j'avais jamais pris l'habitude de cuisiner pour autrui. J'esquivais complètement cette part du boulot dès que j'avais de la compagnie. Je profitais du boulot autour du campement pour laisser quelqu'un s'en charger pendant que je montais les tentes, allais chercher du bois, etc.

Son sourire effaça une part de mes inquiétudes, car si je me sentais à l'aise seul, j'avais toujours eu du mal en compagnie de quelqu'un et qui plus est une femme. Ajoutant à cela que je devais essayer de lui apprendre ce que je savais et si dans l'armée j'avais pris l'habitude, j'avais beaucoup de mal à comparer ce moment aux moments passé dans l'armée.

Quand elle retira son manteau, je remarquais que son corps était encore peu habitué au soleil et qu'il lui faudrait du temps pour que sa peau s'habitue comme celle de Djenka. Cette pensée me gêna et je détournais les yeux dérangé par mes pensées. Ce fut à ce moment là qu'elle se décida à me sauter dessus, la surprise fut totale, et sans mes appuis j'aurais sans doute chuté. Cependant je gardais ma position et encaissais le choc, je lui attrapais son bras gauche et réalisais une clef de bras tordant son bras légèrement jusque dans son dos. Je remarquais la grimace de la drow et relâchait de suite son bras avant de reculer.

- Désolé, un réflexe ... Je comptais ce matin plutôt t'apprendre comment se positionner, comment porter un coup, bref, plutôt te montrer et te faire pratiquer, on pourra toujours faire des entraînements de combats le midi si ça te va. Ca sera plus simple si tu as vu 2 ou 3 choses auparavant ...

Je me passais la main dans la crinière gêné d'avoir été mal compris, enfin la bonne chose, c'est que dans la surprise, je n'avais pas eu de réaction à son contact. Je repris la pose, afin de lui montrer et j'enchaînais sur les coups de base ainsi que les prises simple servant à repousser son adversaire. Je comptais d'abord lui apprendre à survivre avant de se défendre réellement et plus tard d'attaquer. Je réalisais donc la première posture, celle qui lui permettrais d'éviter d'être renversé et je lui montrais un premier mouvement destiné à éviter un assaut et faire chuter son adversaire. Je décomposais le mouvement et la posture en insistant bien sur le centre d'appui et une fois terminé je l'observais afin de corriger les erreurs.

La pose était une horreur, instinctivement, j'avais l'habitude de la prendre, mais je sentais sa pose fragile et je me positionnais dans son dos pour corriger, je posais mes mains sur ses épaules oubliant pendant un instant ce que je faisais, je déplaçais légèrement sa pose pour correspondre à la mienne, puis je passais aux jambes. En évitant son regard, j'arrivais presque à ne pas penser que c'était une femme. Ce fut en me relevant que je croisais son regard et que je détournais le mien en reculant un brin précipitamment.

- Hum... Je crois que c'est bon.

Je n'osais plus regarder, décidément ça n'allait pas être simple ... Je tentais un regard et confirmais qu'elle avait bien enregistré la pose.

- Oui c'est ça. Maintenant tu dois pouvoir changer ton centre d'appui en fonction de là où viendra l'attaque pour contre balancer.

Je me mettais en pose et lui demandais de m'attaquer peu importais l'angle, je déplaçais faiblement mon corps afin de pouvoir compenser le choc de son assaut et au moment ou celle-ci s'élança, j'attrapais son bras, glissais mon pied en travers du sien et me servait de mon deuxième bras pour lui faire perdre l'équilibre. J'atténuais sa chute et l'aidait à se remettre sur pied et lui faisait signe de recommencer pour vérifier la pose.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 54
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Wynonna
Message Sujet: Re: Un voyage mouvementé. | Dim 29 Jan 2017 - 19:03


Wynonna s'était retrouvée immobilisée sans même qu'elle n'est le temps de s'en apercevoir. Sa grimace n'était pas tant destinée à la force qu'exerçait son adversaire, mais plutôt au fait qu'elle avait échouée dans ce qu'elle avait voulue entreprendre. Et si seulement il n'y avait que ça... Elle n'avait, pour ne pas changer, pas compris les intentions de son interlocuteur et lui avait sauté dessus sans attendre d'explications. Le social n'était réellement pas son truc.

Mais la jeune drow se reprit très vite, reproduisant ce que lui montrait l'hybride. Essayant ainsi d'oublier son "humiliation". Wynonna avait toujours été une bonne élève sous l'apparence d'un cancre. Elle aimait apprendre et se donnait à 100% dès qu'elle en avait l'occasion. A chaque erreur, Akkan corrigeait Wynonna, ce qui l'encouragea bien que le fait qu'il soit tactile la déstabilisa un peu. Ce n'était pas tant le contacte physique qui la déstabilisait, mais la contradiction que la situation présentait. L'hybride lui avait confié avoir une phobie des femmes, son cerveau avait par conséquent du mal à associer le fait qu'il puisse la toucher sans s'évanouir. De plus, elle restait assez mal à l'aise et sur ses gardes, il était inutile de rappeler qu'elle ne contrôlait pas ses crises. Akkan choisi ce moment pour se relever et leurs regards se croisèrent, celui de Wynonna devait être assez intense pour effrayer son compagnon de voyage. Celui-ci se reculant précipitamment. La situation devait paraître assez ironique vue de l'extérieur.

La drow décida de ne pas laisser la situation devenir encore plus gênante et laissa de côté son envie taquine. Souriant simplement de satisfaction quand celui-ci lui confirma que sa pause était bonne. Elle attaqua par la suite, sous les ordres d'Akkan et se confronta à la défense de l'hybride. La jeune drow se retrouva vite à terre, comprenant ainsi l'utilité de la pose. Quand Akkan l'aida à se relever, toute bonne résolution sembla s'envoler et son côté taquin revint à la charge. Elle laissa alors un sourire charmeur envahir ses lèvres. Peut-être qu'elle pouvait se jouer de lui sans générer de contact physique... Après tout, cela pouvait être amusant. Elle secoua la tête devant la réaction de son adversaire et recommença l'exercice, sans attendre, comme le lui demandait ce dernier. Elle répéta la requête autant de fois que celle-ci fut demandé, trouvant petit à petit ses marques. Ainsi l'exercice lui paraissait de moins en moins compliqué, sa mémoire visuelle l'aidant beaucoup.

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 701
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Un voyage mouvementé. | Lun 30 Jan 2017 - 22:29


L'exercice pris fin alors que le soleil s'était levé depuis plus d'une heure et nous reprîmes la route vers le sud. J'espérais d'ici 2 ou 3 jours nous arrêter dans un village à mi-journée afin de racheter des vivres et deux ou trois choses. Je ne comptais pas prendre le risque d'y passer une nuit tant qu'elle n'aurait pas appris à se contrôler.

Je regardais dans sa direction ne pouvant m'empêcher de chercher les similitudes et les différences avec Djenka. Et nombreuses elles étaient ... Je détournais le regard avant que ma tristesse ne resurgisse. Je n'avais pas l'habitude de voyager avec de la compagnie et je réfléchissais à la journée d'hier. Je tentais donc ce coup-ci de lancer la discussion

- Tu as vécu toute ta vie dans ce village ? J'espère que tu n'as pas deux siècles, car je n'aurais jamais tenu aussi longtemps dans un village, quelque soit mon boulot ...

Je n'ai jamais dit que j'était à l'aise avec la discussion et je me sentais gauche dans mes tentatives pour discuter, la vie d'ermite m'allait comme un gant, mais dès qu'il s'agissait de lier contact avec une autre personne, je paraissais gauche dans le meilleur des cas ...

- Pour ma part, j'ai toujours voyagé énormément, ma mère vivait parmi des nomades du désert, donc depuis ma naissance je n'ai fait que voyager, ma maison était la caravane des nomades ... C'était il y a si longtemps, mais ma mémoire elfique garde des souvenirs précis de ses moments, un peu trop précis parfois ...

Je me souvenais avec précision de l'attaque qui avait entraîné la mort de ma mère, mon exil prononcé par les nomades en raison de mon héritage elfique. Bref, des souvenirs douloureux qui se multipliait avec les décennies, puis les siècles.

- Je ne veux pas te gâcher le plaisir de la découverte, je suis de mauvaise compagnie depuis la disparition de Djenka et je suis désolé de t'infliger ça.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 54
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Wynonna
Message Sujet: Re: Un voyage mouvementé. | Mar 7 Fév 2017 - 13:20


- Tu as vécu toute ta vie dans ce village ? J'espère que tu n'as pas deux siècles, car je n'aurais jamais tenu aussi longtemps dans un village, quelque soit mon boulot ...

- Mes parents m'ont toujours empêchés d'une façon ou d'une autre de quitter le village. Ma répétant depuis mon plus jeune âge que j'avais tout pour être heureuse et vivre décemment. Après tout que pouvais-je vouloir de plus ?   Je les ai écoutés pendant un temps avant que mon besoin de liberté ne devienne trop fort.

Plus la jeune drow réfléchissait à la situation, plus elle se disait que finalement ses parents avaient leur part de responsabilité face à ses pulsions. Cette constatation lui minait le morale. Elle savait que ces derniers lui cachaient des choses sur son passé, mais ils n'avaient jamais désiré en parler. Elle avait donc arrêtée de poser des questions.

- Pour ma part, j'ai toujours voyagé énormément, ma mère vivait parmi des nomades du désert, donc depuis ma naissance je n'ai fait que voyager, ma maison était la caravane des nomades ... C'était il y a si longtemps, mais ma mémoire elfique garde des souvenirs précis de ses moments, un peu trop précis parfois ...

Elle remerciait Akkan d'avoir enchaîné sur son passé à lui, car elle n'aurait pas pu lui en dire beaucoup plus. Une grande partie des souvenirs de son enfance étant inexistante. Elle écoutait l'hybride parler et pouvait sentir la difficulté de celui-ci à animer la conversation. Devinant sans mal que tous les souvenirs qu'il pouvait garder ne devaient pas tous être source de joie. Encore une fois le destin avait sa dose d'ironie. Réunir deux êtres prisonnier de leurs démons pourtant si différents. L'une prisonnière d'un passé enfouis dans une mémoire inaccessible et l'autre prisonnier d'une mémoire douloureusement précise.

- Je ne veux pas te gâcher le plaisir de la découverte, je suis de mauvaise compagnie depuis la disparition de Djenka et je suis désolé de t'infliger ça.

Wynonna sourie. Elle appréciait sa compagnie et le fait qu'il ne la juge pas. Elle soupira alors que le tissu de son manteau frottait désagréablement contre sa peau. Même avec si peu de soleil lors de l'entraînement, celle-ci avait souffert. Elle n'avait pas répondu à Akkan, tout simplement parce qu'elle ne savait pas quoi dire pour le rassurer. La seule chose qu'elle avait fait, était de lui envoyer une feuille mouillée en pleine tête.

Un peu comme ça.:
 

D'ailleurs elle fut prise d'un fou rire, parce que clairement il ne s'attendait pas à ça. Wynonna avait toujours eu des sautes d'humeurs assez impressionnantes, certains la pensaient bipolaire. Elle ? Elle n'en savait rien et ne s'en souciait guère. Ses pulsions étant déjà un problème suffisant.

- Tu aurais dû voir ta tête ! Tu sais, tu as le droit de rire hein. C'est pas interdit.

Sans rien ajouter de plus, elle était partie plus loin devant, essayant ainsi d'échapper à toute revanche, s'y il y en avait. Bien qu'elle n'y croyait pas trop.



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 701
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Un voyage mouvementé. | Mar 14 Fév 2017 - 20:59


Je ruminais ma dernière phrase, assombrissant sensiblement mon humeur quand une feuille m'éclaboussa. Surpris, je grognais mon mécontentement avant de me rendre compte qu'il s'agissait de Wynonna et je poussais un long soupir de désespoir.

- Tu aurais dû voir ta tête ! Tu sais, tu as le droit de rire hein. C'est pas interdit.

Je la regardais un instant avec un air d'incompréhension, puis je souris, révélant une de mes canines. Elle était reparti aussi vite qu'elle avait fait sa bêtise me laissant seul avec beaucoup de choses à comprendre. Tenter de comprendre les gens étaient toujours difficile, j'allais devoir faire de sérieux effort. Je rattrapais Wynonna quand le chemin commença à descendre, au virage suivant, nous vîmes la vallée en contrebas, nous allions devoir descendre dans la vallée pour pouvoir sortir des montagnes, nous devrions en avoir pour 3 ou 4 jours à sortir des montagnes avant de pouvoir trouver un village. Je la vit s'arrêter et contempler la vue, les yeux brillants de joie et pendant un court instant j'oubliais mes problèmes pour apprécier de la voir s'émerveiller devant ce spectacle.

- La vue est vraiment belle surtout après ces derniers jours de neige et de pluie.

On descendit pendant quelques heures encore avant que le soleil aux zénith me rappel l'heure et que nous trouvions à l'abri des arbres un endroit ou s'arrêter, le soleil se reflétait dans les gouttes d'eau sur les feuilles. Je sortais du sac de quoi à manger et je lui tendis sa part. Quand elle tenta de l'attraper, je réagissais au dernier moment et m'esquivait.

- On reprend le combat ? dis-je avec un sourire carnassier ...


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 54
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Wynonna
Message Sujet: Re: Un voyage mouvementé. | Lun 20 Mar 2017 - 21:41


On reprend le combat, on reprend le combat ... Facile à dire ! Voilà ce que se répétait en boucle Wynonna alors qu'elle ne parvenait pas à vaincre la défense ennemi. La jeune drow était une mauvaise perdante et cela devait se lire sur son visage. C'est ce qui la poussait à s'améliorer, à persévérer. Sa soif de victoire était sa motivation. Et c'est ce qui l'aida à continuer le petit rituel qui s'était installé entre eux, les jours qui suivirent. Les journées se ressemblaient sans pour autant être les mêmes. Première différence, les exercices. Deuxième différence, le paysage... Chaque matin, avant le réveil d'Akkan, la jeune drow exécutait différents entraînements physique. Et pour se motiver elle énumérait chaque chose qu'elle avait découverte la veille. Ainsi elle apprenait à canaliser ses pulsions, ce qui n'empêchait pour autant pas les écarts. Pour le moment elle n'avait tué aucun humain et avait réussie à ne pas blesser l'hybride. Cependant, elle ne pouvait en dire de même des animaux. Il lui arrivait de se réveiller en pleine nuit, afin d'assouvir sa soif de sang. Quant aux relations charnelles et bien sa résistance commençait à atteindre ses propres limites. Se satisfaire seule est une chose, se satisfaire du plaisir d'un partenaire en est une autre. Elle devenait donc de plus en plus taquine avec son compagnon de voyage. Des blagues par-ci, des allusions par là et des regards qui pouvaient en dire long. Néanmoins, elle n'avait jamais dépassé la limite imposée de celui-ci. Bien qu'inconsciente, Wynonna pouvait la sentir et la respectait. Elle ne voulait pas être la cause d'un évanouissement ou de sa propre mort. Après tout et ce malgré le temps passé à ses côtés, elle ne connaissait pas encore Akkan. Elle avait donc peur de sa réaction. La jeune drow reprit ses esprits quand elle entendit du bruit provenant du camp où L'hybride se trouvait. Elle décida de poursuivre son exercice énumérant de nouveaux changements. Troisième différence, sa peau était devenue grise claire. Quatrième changement, ses yeux étaient parsemés de tâches blanches. Cinquième changement, ses cheveux étaient à présent regroupés en un chignon négligé. Sixième changement, hier elle avait sacrifié son long manteau contre des chaussures. Elle avait fini par avoir mal aux pieds. Septième changement, sa main était guérie laissant une vilaine cicatrice le long de sa paume. Elle continua ainsi jusqu'à quinze et s'arrêta quand elle sentie la présence de celui qu'elle nommait secrètement, son ami.

- Tu vois quelque chose qui te plaît ? Et ainsi une nouvelle journée débuta...



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 701
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Un voyage mouvementé. | Ven 24 Mar 2017 - 18:36


Cela faisait près d'une semaine que nous nous étions installé dans la routine, entraînement le matin, puis marche à pied jusqu'à midi, ou l'on faisait une pause, on reprenais un combat. Soit je l'initiais soit elle l'initiait et si ses progrès était sensible, j'allais avoir besoin d'un peu de temps pour que nous puissions nous en sortir. L'après-midi était passé à la marche aussi sauf dans le cas où l'on tombait à sec de nourriture, dans ces cas nous partions chasser, je lui apprenais à pister traquer et abattre l'animal. Le tout dans le respect de celui-ci abattre les créatures qui de toute façon finirait par mourir, car soit blesser, soit trop vieux. Je savais que c'était puéril, mais j'avais un profond respect pour la nature et son fonctionnement et si je refusais de manger uniquement des végétaux comme les elfes, je comprenais suffisamment le cycle naturel pour ne pas l'interrompre. Nous finissions la journée par des exercices de relaxation, des discussions sur ce qu'elle ressentait et ce qui la satisfaisait, afin de comprendre le mécanisme et trouver un moyen pour elle de le maintenir a distance ou mieux de faire la paix avec. Bien sûr, cela n'avait aucun rapport avec ce que j'avais vécu, mais je pensais comprendre mieux son fonctionnement avec le temps. Je n'osais une approche de ses pensées, elle n'avais pas été préparé à la magie et le peu que je connaissais risquais de la traumatisé et de lui faire peur.

La tension qui existait entre nous s'était calmé avec le temps et si je restais à mon habitude gêné par son côté très "libéré" et le fait qu'elle était une femme, j'étais trop investit dans l'entraînement désormais pour être focalisé sur le fait qu'elle était une femme. Je participais aussi plus volontiers à ses tentatives pour discuter, même si je gardais un peu mon côté ronchon et ours. En plus de son entraînement je m'entraînais le soir avant de dormir. Je me sentais d'humeur éclatante, à peu de chose près, si la perte de Djenka me pesait, la présence d'une personne et un objectif m'empêchais désormais de sombrer dans la dépression.

L'armure que je lui confectionnais avançait doucement, de ce côté-là j'étais ennuyé, il me fallait du matériel. J'espérais pouvoir voir ça dans la ville que nous ne tarderions pas à croiser.

Ce matin là que nous nous réveillâmes je la vit déjà dans des exercices afin de se préparer physiquement. Je m'étirais tandis que mon corps s'éveillait avec difficulté de ma nuit un poil trop courte à mon goût. Je préparais avec ce que nous avions et improvisait un repas que j'avalais avec rapidité avant de m'étirer et courir un brin. Le temps de finir mon échauffement, Wynonna avait finit les paquetages. Je la rejoignais pour l'entraînement matinal. Sa capacité à mémorisé les mouvements de combats était clairement appréciable. J'avais pu voir de nombreux jeunes à l'armée, et souvent le principale défaut était le mémorisation des enseignements. Elle progressait rapidement, et j'étais fier de ses progrès même si je ne lui aurais jamais dit.

Durant ses entraînements, je remarquais que parfois je la fixais, cherchant tout défaut dans son positionnement ou dans les techniques, sans m'en rendre compte, je rougissais aussi car ses formes n'étaient pas sans effet. Habituellement, j'aurais simplement éviter de la voir pendant un temps, mais ici c'était hors de question, et j'espérais que le break à la ville me permettrais de me relaxer.

Quelques jours plus tard, la petite ville que j'avais aperçu depuis les montagnes était désormais devant nous, enfin la possibilité de dormir dans un vrai lit, au chaud et un petit break avec la possibilité d'un bon bain. Je n'étais pas difficile sur les conditions de voyage, mais le confort des villes me faisait plaisir.

A l'entrée de la ville je regardais l'elfe noire avec cette question en tête :

- T'en sens-tu capable ?

Elle hocha imperceptiblement la tête répondant à ma question muette.

Nous n'avions plus réellement le choix désormais il nous fallait refaire quelques stock avant de partir et je comptais bien trouver un tanneur pour l'armure que je lui confectionnais ainsi qu'une forge afin de lui acheter ou lui fabriquer des armes.

- D'abord, prenons une chambre à l'auberge, j'ai un de ces besoins de prendre un bain ! Tu veux que je t'achète quelque chose à l'occasion ? Je comptais faire un tour après ? A moins que tu veuilles m'accompagner ... ?



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 54
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Wynonna
Message Sujet: Re: Un voyage mouvementé. | Mer 29 Mar 2017 - 23:30


- T'en sens-tu capable ?

Wynonna se contenta d'hocher la tête, par peur que sa voix ne trahisse son mensonge. Était-elle prête ? Non. Et elle savait que la première chose qu'elle ferait après avoir atteint l'auberge était de trouver la maison close du village.

- D'abord, prenons une chambre à l'auberge, j'ai un de ces besoins de prendre un bain !

- Je prendrais un bain aussi, je suis sûr d'avoir une mine affreuse.

- Tu veux que je t'achète quelque chose à l'occasion ? Je comptais faire un tour après ? A moins que tu veuilles m'accompagner ... ?

- Pourquoi pas, je n'ai rien de réellement prévu de toute façon. Mais il faudra qu'on trouve une herboristerie afin que je fasse le plein de plante. Ma peau n'a vraiment pas aimée le soleil. Et puis, je passerais voir des marchands, ma tenue à bien besoin d'être lavée et je ne rechignerais pas contre une tenue de rechange.

Elle avait menti, elle avait quelque chose de prévu, s'envoyer en l'aire. Sa frustration commençait à l'accaparer de plus en plus. Seulement il était hors de question qu'Akkan s'en rendre compte. Alors, elle irait d'abord faire un tour avec lui et une fois rentrée à la chambre, elle se faufilerait de nouveau dehors. La chambre qu'ils avaient payés était simple, mais était pourvue de deux couches séparées, ce qui rassura la jeune drow.

La première chose qu'elle fit une fois installée dans la chambre fut de se jeter sur un des lits et de grogner de satisfaction. C'était définitivement mieux que de dormir à même le sol. Par la suite elle déballa ses affaires, attendant sagement qu'on lui remplisse une bassine pour son bain. Elle détestait se sentir aussi sale et n'avait qu'une envie plonger dans l'eau. Elle ne se fit donc pas prier quand l'objet de son désir arriva dans la chambre. Pressée, elle en oublia la présence de l'hybride et se dévêtit afin d'entrer dans l'eau chaude. Une fois sa peau en contact avec l'eau, elle laissa un long soupire s'échapper de ses lèvres alors qu'elle bascula sa tête en arrière afin de mouiller ses cheveux.

Le reste de la journée se fit comme les deux compagnons de voyage l'avaient prévu. Wynonna avait fait ses achats et avait disparu en soirée. Plus tôt dans la journée elle avait repérée ce qu'elle cherchait et s'y était rendu. Elle y avait passée une bonne partie de la soirée et avait satisfait son désir. Seulement cela n'avait pas été sans petits égards. Elle s'était retrouvée en dehors de l'établissement, forcé à sortir, après qu'une de ses conquêtes se soit plainte de la violence déployée pendant l'acte. En effet la jeune drow lui avait laissé des marques de morsures et autres sur le corps. Elle ne pouvait s'en empêcher, s'était impulsif. C'est donc d'une humeur assassine qu'elle rentra à l'auberge.



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 701
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Un voyage mouvementé. | Mar 4 Avr 2017 - 18:47


Je nous louais une chambre pour deux, les finances ne seraient jamais suffisante si je n'économisais pas un peu, mais je ne rechignais pas pour le bain. Quand la bassine arriva je n'eus le guère le temps de demander qui passerait en premier qu'elle s'était déjà mise nue et plonger dedans, je rougissais et claquais la porte, parfois je détestais ces elfes et leurs manières ... J'avais beau savoir qu'il n'avait pas du tout les mêmes moeurs et que c'était la culture humaine qui faisait que je me sentais gêné, je n'arrivais pas enlever. Surtout qu'une part de moi ne pouvait s'empêcher d'apprécier la physionomie de la drow et cela même si je recherchais celle que je considérais comme ma compagne. En réalité, je ne savais trop comment composer avec mes désirs, surtout que ceux-ci allaient à l'encontre de ma phobie.

Quand elle sorti une fois terminé, je me plongeait dans l'eau, enfin autant que possible, la bassine étant manifestement faite pour des personnes d'envergures normales ... J'y entrait difficilement et trichait utilisant les carafes pour me laver. Je demandais 2 fois à changer l'eau jusqu’à ce que l'eau reste transparente. Une fois terminé, je sortais une fiole contenant une essence particulièrement tenace de senteur boisé et me l'appliquait. Je détestais profondément les odeurs de la civilisation et je n'hésitais pas à m'appliqué ce genre de parfum afin de ne pas trop sentir la puanteur et les détritus qu'imposait la vie en communauté.

Je me rhabillais et nous sortions en ville, achetant de nouveau vêtements pour elle et pour moi je me contentais de regarder avec envie des tuniques et des pantalons manifestement beaucoup trop petit et je regrettais l'absence de ma soeur ...

Je faisais quelques achats en cuir et repérais une forge ou je disparaissais une fois la drow laissé dans la chambre. Je discutais avec le forgeron pendant une bonne demi-heure lui payant les matériaux et les outils que j'utiliserais. Puis je m'attelais au travail sous l’œil du forgeron, nous discutions alors que je travaillais. Il était installé depuis plusieurs années, mais ne réalisais que très rarement des armes et armures, la cité n'étant pas attaqué et un château étant à proximité. Nous continuâmes jusque tard dans la nuit échangeant sur les techniques le savoir-faire et notre vie. Je partageais des souvenirs simples de ma vie, n'ayant cœur à partager des moments difficiles. Mais j'appréciais grandement le fait qu'il ne m'ait pas jeter dehors à cause de mon apparence.

Je chantais le métal afin de l'assouplir et de le purifier, j'y jetais plusieurs fois un coup d’œil et je modifiais la couleur et la composition du métal. Une fois la bon métal obtenu et la couleur voulu, je m'attelais à créer les longueurs d'armes que j'aurais besoin. Je partais sur des armes facile à prendre en main, des dagues, une épée, une hache, et une lance. Je réalisais les parties métalliques, finissant en sueur sous la chaleur alors que les armes prenaient forme sous mes mains. Les dagues, puis l'épée courte et enfin lame de la hache et l'embout de la lance. Une fois terminé l'étape je prenais 3 bois que j'avais choisit plus tôt chez un des bûcherons et j'utilisais à nouveau mes talents pour travailler le bois pour l'affiner et j'utilisais enfin le chant pour lié les différents bois. Il en résultait un bois étrange marbré dont la résistance dépassait celle des trois séparé. La couleur du bois était sombre tout comme les lames des armes. Pour finir je gravais les lames des armes et travaillais le cuir afin de préparer les fourreau et les poignées des armes. Un cuir confortable, sans fioriture. Les poignées se devait surtout d'absorber la sueur et d'assurer une bonne prise, l'esthétisme était secondaire. Une fois le travail terminé je réalisais un arc simple dans un bois souple afin qu'il ne soit pas trop difficile à bander.

Je finissais le travail alors que le jour se levait et me rendait compte que la nuit payé n'avait pas été utilisé, je grommelais alors que je rangeais mon équipement nouvellement acquis. Je laissais un supplément au forgeron qui dormais à poing fermé. Il avait dû s'endormir au moment ou j'avais attaquer le bois et le cuir.

Je retournais à la chambre d'un bon pas fatigué par la nuit exténuante, j'entrais discrètement dans la pièce encore faiblement éclairé par le soleil apparaissant doucement à l'horizon. La drow dormait à poing fermé, sa respiration régulière indiquait qu'elle avait trouvé le repos. Je déposais discrètement le sac avec l'ensemble des armes au pied de son lit avec un mot de ma part.

Puis je m'endormais à mon tour.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 54
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Wynonna
Message Sujet: Re: Un voyage mouvementé. | Lun 10 Avr 2017 - 22:39


Changements:
 

Le soleil se trouvait déjà haut dans le ciel quand Wynonna se réveilla. Un bref instant, elle se demanda comment elle avait pu se passer de cette lumière et sa chaleur avant que ce dernier, le lui rappel violemment, en lui brûlant la rétine. Elle plongea sa tête dans l'oreiller en grognant de désespoir puis elle lâcha un soupire et décida de se lever. A sa grande surprise elle constata que l'hybride dormait toujours, mais encore plus que ça, qu'il lui avait déposé un joli cadeau au pied de son lit accompagné d'un mot. Touchée, elle sortie de la chambre avec une idée en tête. La jeune drow dévala les escaliers et sauta presque sur le comptoir de l'auberge, s'attirant ainsi l'attention de beaucoup dans la pièce. Satisfaite, elle lança un sourire charmeur à l'aubergiste alors qu'elle prenait place, plus gracieusement cette fois, sur un des tabourets. L'aubergiste jusqu'alors occupé à essuyé quelques verres, vint à la rencontre de sa nouvelle cliente. La drow se pencha sur le comptoir laissant une généreuse vue sur son décolleté alors qu'elle passait, "innocemment", commande. Elle était d'humeur joueuse et le faisait savoir, ce qui ne semblait pas déplaire au propriétaire des lieux, qui ne remarqua pas quand elle partie avec un pichet de vin en plus de sa commande. Elle remonta, plus prudemment cette fois, les marches avant d'atteindre la chambre. Akkan semblait toujours dormir ce qui fit sourire Wynonna. Elle déposa alors la nourriture et la boisson auprès du lit de son compagnon de route, ainsi qu'un mot.

Le mot en question:
 

Amusée, elle parti faire l'animation de l'auberge. C'était l'heure de pointe alors elle en profita et se mit à danser. Elle fut bien vite accompagnée de chants grivois et de musique jouée par un barde de passage. Cette ambiance lui rappelait chez elle et elle n'hésita pas à solliciter femme et homme lors de sa danse. Jusqu'à ce qu'elle se trouve un compagnon de chant. Les deux drows réunis enflammèrent l'auberge profitant de l'effervescence pour se faire payer à boire et manger à moindres frais.

" Ah viens ma belle, apporte-moi du vin, apporte-moi du vin,
je meurs de soif ici !
Ah viens ma belle, apporte-moi du vin,
J'ai soif de vin et de femme !
"

Commença le drow se levant de son siège, cervoise à la main.

" Je ne t'en verserai que si tu danses avec moi, si tu danses
avec moi, alors 'viendrai à toi !
Je ne t'en verserai que si tu danses avec moi, alors tu
recevras le vin et la femme !
"

Wynonna enchaîna se frayant un chemin de table en table.

" Oh viens ma belle, monte sur la table, monte sur la table,
viens nous y danserons !
Oh viens ma belle, monte sur la table, que chacun puisse
nous voir !
"

Heureux de la réponse positive de Wynonna, l'homme monta sur une table, invitant ainsi la drow à l'y rejoindre.

" J'y monterai contre un baiser de toi, un baiser de toi, oui
c'est ce que je souhaite !
J'y monterai contre un baiser de toi, j'y monterai avec
toi.
"

Wynonna ne manqua pas l'occasion de le provoquer, encourager par les réactions des spectateurs. Le drow, quant à lui, répondit volontiers à la demande qui lui était faite.

" Le vice attire et la chair est faible ; il en sera toujours
ainsi.

La nuit est jeune et le diable rit, viens que nous nous en
versions.
"

Les deux drows chantèrent cette partie à l'unisson, se provoquant du regard.

" Et plus tard ma belle, prête-moi ta couche, prête-moi ta
couche, que je ne gèle pas !
Et plus tard ma belle, prête-moi ta couche, tu ne perdras
pas au change !
"

Le drow embrumé par l'alcool se faisait plus entreprenant.

" Seulement si tu n'en embrasses une autre aujourd'hui, une
autre aujourd'hui, si tu m'es fidèle !
Seulement si tu n'en embrasses une autre aujourd'hui, sinon
tu dormiras seul.
"

Wynonna insouciante, rentra dans son jeu.

" Le vice attire et la chair est faible ; il en sera toujours
ainsi.

La nuit est jeune et le diable rit, viens que nous nous en
versions.
"

Ils reprirent à deux avant que Wynonna n'aperçoive Akkan. Elle quitta donc les bras de l'autre homme et s'avança vers l'hybride, chantonnant le reste de la chanson.

" Je ne t'en verserai que si tu danses avec moi, si tu danses
avec moi, là, tout de suite et maintenant !
Je ne t'en verserai que si tu danses avec moi, je veux
danser corps contre corps !


Arriver à la hauteur de celui qu'elle attendait, elle lui tendit la main afin qu'il la suive. Ainsi sur la table elle le dépassait de quelques centimètres, ce qui lui donnait de l'assurance. Seulement l'alcool la laissait quelque peu chancelante sans pour autant qu'elle ne perde de son charme. Elle continua alors sa chanson dans l'attente d'une réaction d'Akkan.

Je ne t'en verserai que si tu danses avec moi, si tu danses
avec moi, alors 'viendrai à toi !
Je ne t'en verserai que si tu danses avec moi, alors tu
recevras le vin et la femme !
"

Elle avait certainement trop abusée de l'alcool mais s'en souciait peu. Elle était libre, hors de son village et bon dieu ce n'était que la première fois qu'elle en profitait réellement. Elle souriait bêtement à son compagnon de route alors que toute la salle applaudissait la fin de la chanson. Elle n'était pas sur qu'Akkan avait compris les paroles, puisqu'elle avait entièrement chanté en langage drow. Mais peu importait, elle voulait simplement, pour une fois, voir un sourire sur son visage. Elle se laissa tomber sur lui, faussement épuisée et rigola alors que tous étaient reparti à leurs discussions.

Chanson:
 



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 701
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Un voyage mouvementé. | Mer 12 Avr 2017 - 22:26


Mon sommeil fut pour le moins réparateur si on considère que dormir moins de 6 heures c'est réparateur, mais bon j'aurais plus de temps la nuit prochaine et on était pas non plus dans une urgence folle. Je me réveillais en fin de mâtiné affamé plus qu'éveillé par un bon repos ... Je grognais dégoûté de devoir me lever pour manger avant d découvrir qu'on m'avait laissé un pichet de vin et de quoi à manger. Une bonne intention qui me ravissait car elle me permettait de ne pas avoir à descendre et de me laisser quelques minutes précieuses pour essayer tant bien que mal pour me réveiller. Le soleil était déjà haut et la rue dehors était animé, je mangeais sans vraiment de passion, encore plus qu'à moitié endormi. Je finis le repas et descendit dans la salle pour déposer la carafe et l'assiette. Je descendais à peine l'escalier que j'entendais une voix familière chanter un chant drow que je connaissais pas mais ma connaissance limité de la langue me permis d'en comprendre le sens global.

Arrivant au bas de l'escalier je trouvais Wynonna qui faisait tourner en bourrique un de ses comparses. Le pauvre, il était si aisément manipulé par la drow. Bon je devais avouer, que celle-ci savait mettre en avant ses atouts et que si je n'avais pas été autant phobique, j'aurais été peut-être sensible. cela en mettant à part que je rêvais de Djenka encore chaque nuit ...

Je quittais mes pensées brusquement quand je m'apercevais que Wynonna avait lâché son drow pour venir chanter sur ma table. Elle m'invita à ... quoi ? Je ne savais pas ce qu'elle voulait que je fasse, mais je me levais même si je ne prenais pas sa main. je préférais éviter tout contact, par certains côté l'avoir à mes côtés était aussi dur que d'avoir Ellen à mes côtés, elle taquinait bien trop ma phobie.

Le dernier couplet dans l'air, la foule applaudit sa prestation, même si leur regard était surpris devant le compagnon de leur artiste. Un léger sourire effleura mon visage à l'idée qu'elle était capable de faire tourner les clients dans le creux de sa main. Quand elle se laissa tomber sur moi, j'eus un mouvement de recul avant de tendre les bras et de l'empêcher de tomber. Son rire fut presque communicatif et je souriais tandis que tous mes poils se hérissait au contact. Je l'aidais à s'asseoir, tandis que les clients reprenait doucement leur conversation.

Heureusement que ma soeur n'était pas présente, elle m'aurait poussé à danser ou pire chanter ... Je m'imaginais déjà son air mesquin ... Les femmes voulaient ma mort, j'en étais certains à présent...

Je reprenais avec un sourire au lèvre :

- Ma soeur t'aimerais bien, même si elle est moins crue, elle adore chanter et danser. Une véritable enquiquineuse, je ne l'ai pas vu depuis la guerre, j'espère qu'elle va bien. Elle est un peu excentrique et très expressive pour une elfe, un peu étrange selon le code des elfes, mais bon vu mon père, je dirais que c'est bien de famille.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 54
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Wynonna
Message Sujet: Re: Un voyage mouvementé. | Mar 18 Avr 2017 - 22:22


Wynonna se félicita intérieurement, elle avait réussi à briser le masque. Ce n'était peut-être que de courte durée, mais elle s'en contenterait, pour l'instant. Elle se laissa alors tomber sur une des chaises à côté de son compagnon de route, heureuse et l'écouta quand il parla de sa soeur. Elle avait l'air très agréable et la jeune drow essaya de l'imaginer. Seulement la suite des propos de l'hybride l'a déstabilisa, elle avait toujours vu les elfes comme des êtres ennuyeux à mourir et imbus d'eux-mêmes. Elle fronça les sourcils et le dévisage alors que l'image qu'elle avait de la soeur d'Akkan se brouilla. Mais elle le laissa continuer et se prit à sourire à l'image qui se reformait doucement dans sa tête. Elle l'imaginait grande, élancée et d'une beauté à couper le souffle. L'archétype des femmes elfe, finalement. Il paraît qu'aucune autre femme n'égale la beauté d'une elfe. Et selon, Wynonna la soeur de l'hybride se devait être encore plus intéressante que les autres par son comportement, que la jeune drow considérait étrange pour une elfe. Ses yeux devaient briller de miles feux tant elle était dévorée par la curiosité. Si bien qu'elle s'exclama :

- Parle moi encore d'elle.

Cela sonnait plus comme un ordre qu'une réelle demande, mais elle était tellement perdu dans ses songes qu'elle n'y fit même pas attention. Elle voulait en savoir plus, toujours plus. Ainsi elle quémanda son histoire telle une enfant chaque jour qui passèrent après leur départ de la ville. Un autre rituel qui venait s'ajouter à celui des entraînements, de la chasse et taquineries de sa part. Elle ne se lasserait jamais des réactions de celui-ci et encore moins ce matin-là.

Cela faisait quelques minutes qu'elle attendait qu'Akkan se concentre sur sa tâche, prétendant faire quelques exercices dans son coin. Mais il en était tout autre, elle s'était encore réveillée avec une petite idée derrière la tête. Ainsi une fois l'hybride concentré sur sa besogne, la drow grimpa à un arbre tout proche, le plus discrètement possible. Puis elle se laissa glisser d'une branche, tête vers le bas telle une araignée, après avoir précédemment rattachée sa cheville à celle-ci. Puis toujours silencieusement, elle sortie ses dagues et les plaça sous le coup d'Akkan.

- Gagnée !!



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 701
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Un voyage mouvementé. | Lun 24 Avr 2017 - 20:00


Je ne m'attendais pas à ce quelle s'intéresse à Aglaë, je pouvais parler enfin de quelque chose d'autre que d'entraînement et cela me fit le plus grand bien, nous pouvions en parler à l'occasion en marchant je lui racontais comment elle avait décidé de venir dans une grande fête elfique habillé d'une robe provocante à souhait, amenant les elfes présent à détourner les yeux et les femmes à la regarder avec défiance voir hostilité. Je m'amusais réellement à raconter les anecdotes, même si elles étaient peu nombreuses et datait principalement de l'époque où je m'étais retrouvé à vivre à Ellesméra car Ellenwen était devenue reine des elfes. Puis de fil en aiguille, je lui racontait aussi comment les elfes avait dû m'accepter, moi un hybride comme conseiller de la reine. Chose compliqué qui n'avait pas facilité mes relations déjà tendues avec certains.

Les journées s'écoulant je changeait de sujet car ma soeur, bien que fascinante, je n'avais pas vécu longtemps avec elle et si elle m'acceptait tel que j'étais et que nous nous adorions, nos vies se croisait rarement et je l'avais découverte seulement 200 ans après ma naissance ...

Et par un matin encore frais alors que l'hiver touchait à sa fin, je rangeais la tente et nous préparais au départ, j'allais pour me préparer à notre séance d'entraînement quand une intuition me percuta je n'eut le temps que de sortir ma lame et de préparer le coup que j'étais déjà avec les dagues de la drow enserrant mon cou. Son petit cri de victoire me fit sourire :

- Bien, si seulement tu ne mourrais pas dans l'opération ...!

En effet, je m'étais certes laisser surprendre par son attaque et ce serait sans doute la dernière avant un bout, mais j'avais eut le temps de sortir ma lame et la placé de manière à lui perforé le ventre, une mort longue et douloureuse. L'intuition m'avait poussé à réagir au même temps qu'elle réalisait son coup d'éclat. Mon corps cachait en partie la position de mon bras.

- Tu mérites bien une récompense pour m'avoir surpris.

Et je la faisais travailler deux fois plus les jours suivant, me préparant désormais au pire, elle ne trouvait guère de place pour me surprendre, mais ces capacités s'étaient grandement améliorer et si elle ne gagnait pas encore souvent, mes victoires n'étaient pas toujours nette et parfois même nous finissions sur des égalités. Son audace était aussi bien sa qualité que son plus terrible défaut et je cherchais toujours à la surprendre par des nouvelles attaques changeant désormais constamment d'armes.

Les entraînements du soir était basé sur la méditation et la conscience de son corps et de son esprit. Cela consistait aussi à travailler sur ses pulsions, ses envies, ses besoins. Je sentais aussi qu'elle avait probablement des dispositions pour la magie, malheureusement pour elle, mes connaissances étaient pour le moment limité.

Les jours passèrent et l'humeur était plus joyeuse, je discutais désormais plus facilement avec elle et j'acceptais plus facilement sa présence, même si bien des situations me mettait vraiment mal à l'aise. Je n'avais pas eu à vivre aussi longtemps à proximité d'une femme depuis très très longtemps, et volontairement ou non, son corps me faisait réagir bien plus que je ne souhaitais.

Lors d'une journée particulièrement pluvieuse, alors que nous étions en fin de mâtiné et que nous cherchions la ville la plus proche afin de nous sécher, je glissais sur un rocher et le temps de me rattrapé, je me retrouvais face à la drow trempé jusqu'aux os sa silhouette souligné par les habits qui lui collait à la peau. La fraîcheur de cette fin d'hiver était oublié pendant les quelques instants où je me retrouvais devant elle. Je me retournais vivement furieux contre moi-même je repartais au trot vers la ville frustré comme je ne l'avais jamais été depuis des années et particulièrement en colère contre moi-même.

Nous ne savions pas alors ce qu'il se passait dans la région ...


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 54
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Wynonna
Message Sujet: Re: Un voyage mouvementé. | Dim 30 Avr 2017 - 22:44


Wynonna ne maîtrisait pas encore ses pulsions, mais grâce à Akkan, elle parvenait au moins à les identifier quand elles pointaient le bout de leur nez. Et bien que ses pulsions soient toujours incontrôlables, leurs intensités étaient moindre. Mais cela n'empêchait pas la jeune drow de garder ce côté sensuel. Côté dont elle ne voulait pas se débarrasser. Après tout cela avait toujours fait partie d'elle. Quant au combat elle s'améliorait et n'en était pas peu fière. Si elle n'était, cependant, pas sûr de gagner un jour contre l'hybride, elle se contentait grandement des rares égalités qu'elle obtenait. Ainsi elle avait grandi plus qu'elle ne l'imaginait elle-même. Ce qui avait provoqué beaucoup de changements en elle. Elle était moins enfantine, plus réfléchi sans pour autant perdre son côté taquin. Si elle s'émerveillait encore sur ce qu'elle découvrait, cela se faisait plus discret. Mais les changements n'étaient pas seulement intérieurs. En effet, dut à ses entraînements et ses exercices physiques du matin, son corps, lui aussi, avait connu quelques changements. Elle s'était affinée et avait gagnée en musculature sans pour autant que cela n'entache sa féminité. Sa peau et ses yeux s'étaient grandement éclaircie dût au soleil. Laissant place à une peau grise pâle et des yeux roses pâles.

Quant à sa relation avec l'hybride et bien, elle était de plus en plus agréable. Si ben que Wynonna en oubliait presque la phobie de l'homme et ne voyait aucun inconvénient à le taquiner. Consciemment ou non. Comme en ce jour de pluie. Elle savait pourtant qu'elle était trempée. Mais prise d'inquiétude suite à la chute de son ami, elle n'avait eu d'autres réflexes que d'accourir pour voir s'il allait bien. Oubliant totalement de se couvrir de son manteau, qu'elle avait laissée tomber plus loin. Seul la réaction de l'hybride avait fait revenir la jeune drow à elle-même. Soucieuse de l'humeur de son ami, elle récupéra son manteau et se pressa de le rejoindre. Couverte cette fois-ci, elle agrippa le bras d'Akkan afin qu'il s'arrête ou au moins ralentisse un peu. Pour une fois dans sa vie, elle était vraiment désolée. Elle se positionna donc en face de l'hybride et pausa une main sur son torse. Puis Wynonna chercha son regard.

- Je suis désolée.

C'est tout ce que la drow trouva à dire avant de reprendre une marche silencieuse devant son ami. Elle se retrouvait confronté à un sentiment qu'elle ne connaissait pas encore. On appelait ça, la culpabilité. Un sentiment merdique, si vous voulez son avis. Enfin heureusement, le chemin qui menait à la ville n'était plus très long. Elle pourrait aller oublier ce qui venait de se passer dans un bordel.



Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Un voyage mouvementé. |


Revenir en haut Aller en bas

Un voyage mouvementé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: Aberon-
Ouvrir la Popote