AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

Gronde quand le jour tombe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Maître du Jeu

Nombre de messages : 215
Âge : 5

Voir le profil de l'utilisateur


L'Aléa
Maître du Jeu
Message Sujet: Gronde quand le jour tombe | Sam 30 Sep 2017 - 0:26


Il n'y avait pas que les pauvres de Dras Léona, prêts à s'échiner chaque jour pour quelques piécettes et deux repas chauds, qui préparaient la fête du lendemain. Et tous ne nourrissaient pas les meilleurs intentions du monde à l'égard de cette fête.

Il fait nuit à Urû'baën et dans l'ancienne capitale, au contraire de Dras Léona, c'est le silence qui règne. Pas un chat, pas un bruit, pas de rires et de torches qui trouent les ténèbres. Allons, qu'est-ce qui pourrait mal se passer ?

Tant de choses. Nos héros du soir parlent à voix basse, il n'y a que la lune qui éclaire le salon mondain, richement décoré, qu'ils occupent.

-Plus qu'une journée... est-ce qu'on va être prêt ? fait une des silhouettes.
-Il va bien falloir hein, répond une autre qui est entrain de faire les cent pas. Il va bien falloir. On a investi trop d'énergie là-dedans, et une telle occasion est trop belle et trop rare, pour qu'on rate le coche.

La première des silhouettes grogne son assentiment. La troisième et dernière, confortablement enfoncée dans un fauteuil en cuir, finit par prendre la parole d'un ton revêche :

-Ça fait je ne sais combien de temps que je n'ai pas mangé. Je me sens bien ici, mais trop c'est trop, on ne peut pas rester cloîtrés plus longtemps. Faire au mieux.

Il régnait une odeur désagréable, piquante, dans la pièce. Un peu de mouvement, le bruissement des vêtements, un son de déchirure presque organique, les silhouettes bougeaient et s'activaient, se préparaient. La fête était pour bientôt, moins d'une journée maintenant, le lendemain à la tombée du jour précisément. Ils pouvaient se déplacer rapidement, mais même pour eux Dras Léona était loin d'Urû'baën. Il ne fallait pas traîner.

-Tout est prêt ? demanda enfin l'un.

Les acolytes hochèrent la tête, affirmatifs.

-Tous nos pions sont en place, répondit un des deux autres, tandis qu'ils quittaient tous ensemble le salon obscur.

Dans les rues de la ville, pas âme qui vive, pas un son, nous l'avons déjà dit. Nous étions au plus profond de la nuit : personne n'était là pour surprendre les silhouettes qui remontèrent rues, ruelles, et enfin bientôt routes et chants en direction de l'occident, de Dras Léona et de la grande et belle fête en gestation. Tout en marchant ils revoyaient encore et encore leur plan de maître :

-Qu'est-ce qui pourrait mal se passer ? demanda l'un d'entre eux en souriant à un moment, peu après les premières lueurs de l'aube.

Tous trois éclatèrent de rire : qu'est-ce qui pourrait bien mal tourner, en effet ?
Revenir en haut Aller en bas

Gronde quand le jour tombe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: Urû' baen-
Ouvrir la Popote