AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

FETE DU FORUM : Y a de la joie à Dras Léona

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar


Nombre de messages : 222
Âge : 24

Voir le profil de l'utilisateur


Freya Wolfkin
Message Sujet: Re: FETE DU FORUM : Y a de la joie à Dras Léona | Jeu 2 Nov 2017 - 23:47


Lorsqu’elle prit la parole, la Première Femme répondit à toutes les questions que Freya se posait intérieurement. Sa position sociale à elle seule justifiait son agression. Même si les motivations des attaquants inconnus de l’émissaire restaient floues, on pouvait tout à fait affirmer que leurs intérêts n’allaient pas dans le sens de la paix comme l’avait si bien souligné le jeune drow. Maintenant, restait à savoir si en les tuant ils avaient endigué la menace ou si les désormais très morts assassins n’étaient que de simples pions déplacés par un ennemi plus important – et bien caché de surcroit. Mais puisque la femme ne semblait pas connaître ses assaillants, la guérisseuse ne pouvait pas vérifier cette hypothèse tout de suite. Une chose était sûre, s’attaquer au représentant d’un peuple était un acte purement symbolique destiné à marquer les esprits. Et cela signifiait également que les autres émissaires pouvaient se retrouver en danger à leur tour mais tout était bien trop confus.

Alors qu’elle obtenait l’approbation du dragon bleu, elle se retourna pour signifier à l’elfe noir qu’elle passerait seule mais ce dernier s’était déjà silencieusement retiré dans l’ombre. Le bruit d’une cadence régulière lui apprit que les gardes de la cité approchaient avant même qu’elle ne pose les yeux sur eux. Qu’ils avaient fière allure ces incompétents à se montrer après la bataille ! On pouvait se questionner sur l’efficacité leur rôle après avoir assisté à pareil coup d’éclat.

En haussant les épaules, Freya se faufila derrière la créature ailée et s’approcha de la Première Femme. Rien qu’en regardant son état de faiblesse et ses vêtements tâchés de sang, on devinait que la blessure ne serait pas belle à voir. Il était même surprenant qu’elle ait encore la force de se tenir debout et de s’exprimer si clairement. Elle se rendit compte également à quel point il était inconscient de laisser cette personne sans protection durant ses déplacements. Même en temps de conciliation, les gens importants ne furetaient pas tranquillement là où il le voulait. Prudence était mère de sureté comme les vieux sages aussi barbants que barbus le répétaient. N’empêche que c’était vrai.

- Je m’appelle Freya, je vais examiner votre blessure. Vous avez perdu beaucoup trop de sang, il faut absolument stopper le flux avant de vous emmener vous faire soigner en lieu sûr.

La jeune femme eut un mince sourire. Il était évident qu’une personne de la trempe de celle qui se tenait devant elle n’avait que faire des bavardages inutiles et nul besoin d’être dorlotée même face à une situation pareille. Heureusement que la voyageuse gardait toujours sa sacoche sur elle avec quelques remèdes préalablement préparés à portée de main, au cas où elle-même se blesserait. Elle déchira un bout d’un linge fourré à la va-vite dans la poche qui pendait à sa ceinture et après avoir fouillé quelques secondes dans tous ses recoins, sortit victorieusement une fiole de taille moyenne remplie d’une solution verdâtre. Freya écarta ensuite les pans de la robe déchirée et découvrit la blessure qui bien que peu étendue, avait l’air d’être profonde. Les muscles étaient endommagés.

- Ce liquide est de l’essence de  millefeuilles et de fruits de ronces, c’est un anti-hémorragique efficace. Je n’ai pas de quoi nettoyer la plaie sur moi mais le plus important est de faire pression dessus avec cette solution. On pourra ensuite vous transporter ailleurs sans risque d’aggraver votre cas. Les gardes viennent d’arriver.


L’humaine aux cheveux de feu entendait derrière elle d’une oreille distraite les accusations de Kaminari envers le bagarreur au visage dissimulé. Il était toujours bon d’en apprendre plus sur ceux que l’on croisait. Et elle ne fut pas déçue. Cet étrange quidam aurait aidé à précipiter le funeste destin de proches du dragon noir. Elle ne savait pas trop quoi penser de cette information –mis à part que l’incrimination était impressionnante pour quelqu’un qui ne payait pas de mine. Mais certains dragons sauvages détestaient les bipèdes, peut-être n’avait-il fait que se défendre. Toujours était-il que ce blâme n’allait pas intercéder en sa faveur vis-à-vis de l’autre créature ailée.

Elle reporta son attention sur la Première Femme et appuya sur la taillade tout en improvisant un bandage de fortune. Il y avait plus important dans l’immédiat.

- Vous ne pourrez pas prévenir vos confrères dans cet état. Nous les trouverons pour vous si vous nous indiquez où les chercher.

Maintenant que Freya était impliquée malgré elle dans des évènements qui la dépassaient, elle ne pouvait fermer les yeux et continuer à festoyer comme tout un chacun. Bien sûr il était illusoire de penser que la Première Femme lui ferait confiance et la prendrait au sérieux. Mais si des patrouilles de gardes se mettaient à courir dans tous les sens dans la ville, la psychose s’emparerait des habitants alors que des rumeurs concernant de potentiels accidents gonflaient déjà. Quelle façon minable de célébrer l’entente des peuples !
Freya se releva et fit un signe de tête au dragon bleu, indiquant qu’elle avait fait ce qu’elle pouvait. Son regard balaya ensuite l’attroupement de gardes et elle soupira. Par tous les souverains oubliés, faites qu’elle ne subisse pas un interrogatoire interminable !


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 41
Âge : 24

Voir le profil de l'utilisateur


Nyx
Message Sujet: Re: FETE DU FORUM : Y a de la joie à Dras Léona | Ven 3 Nov 2017 - 11:58


Elle avait tout vu, cachée dans l'ombre d'une tente, de la scène qui se déroulait dans cette petite ruelle. A un moment, elle avait été tentée de répondre à l'appel au secours, d'autant que ses capacités à soigner auraient été utiles. Mais il y avait trop de monde, trop de races mélangées. Elle ne voulait pas prendre de risques.
Au moment où les gardes arrivaient pour voir ce qu'il se passait, elle avait déjà tourné les talons et observait à présent un autre étrange manège...

La fête battait son plein, le monde arrivait de plus en plus et la bière coulait à flot. Tout le monde semblait vouloir boire le plus possible, profiter de cette paix fragile mais bien présente. Tant mieux. Plus les êtres étaient saouls...

Le grand chapiteau l'intriguait. Elle ne savait pas ce qu'il y pouvait bien y avoir dessous, l'entrée était bien gardée. Mais quand elle vit un elfe y entrer en regardant par-dessus son épaule pour voir si personne ne l'apercevait, elle sut qu'elle avait mit le doigt sur quelque chose. L'elfe ressortit quelques minutes plus tard et son visage se plissa sous l'effet de l'inquiétude, à la vue des dragons.

Tu as peur des dragons... Que caches-tu donc ?

Elle le suivit. Si elle ne pouvait découvrir encore ce que le grand chapiteau dissimulait, cet elfe lui apporterait quand même quelques réponses. Après tout, il fallait préserver la paix !


"Le paradis, à n'en pas douter, n'est qu'une immense bibliothèque."
Bachelard
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 462
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Szanghai
Message Sujet: Re: FETE DU FORUM : Y a de la joie à Dras Léona | Mer 8 Nov 2017 - 22:05


Ah les mâles et la violence...surtout si ce sont des deux pattes. Ils devraient prendre exemple sur Szanghai, un exemple de maitrise de soi quand bien même la haine qui l'anime envers les deux pattes est présente a chaque instant. Mais la dragonne dorée ne voulait pas se battre...pas aujourd'hui. Elle était venue parce que son frère voulait venir, enfin elle pensait cela. Et puis a bien y réfléchir, l'hydromel des nains lui manquait...un peu. Si elle voulait en avoir, il lui faudrait se montrer gentille et sociable. Avec les deux pattes, cela allait être un bon exercice d’intériorisation. Avec les chats garou, c'est facile, ils aiment la chasse et les devinettes autant qu'elle. Les elfes...on va dire que cela dépend des individus.
Bref il était temps d'essayer une séance de rond de jambes. Et le représentant des elfes sous sa tente était un individu comme un autre. Szanghai l'avait vu sortir mais il était rerentrer. Elle le sentait tendu mais rien de plus normal. Aussi elle se dirige vers la tente, les gens eurent la bonne idée de ne pas rester sur son chemin même si certains un peu émécher lui donnait une tape sur le flanc ou venaient quérir la sagesse légendaire des dragons. Cela lui rappelait...bien des choses de son passé. Elle finit par appeler son frère car elle ne voulait plus parler aux humains. Feyerbrank vint donc s'allonger au milieu de la place l'air de rien. Il avait bien plus de patience que sa sœur pour ce genre de chose et puis, il avait un aspect moins sauvage qu'elle.
Szanghai poursuit donc sa route et se retrouve devant l'entrer de la tente, avec une grosse poignée de garde la regardant, incertain de la conduite a tenir, entre rester et s’écarter. Szanghai en tira de la fierté de les voir avoir peur, ce sentiment commençait a exhaler de leur être. Elle sourit de tout ses crocs et ils reculèrent tous de plusieurs mètres. Cela la fit beaucoup rire et elle les rassurent d'une brève caresse mentale avant d'apporter un message mental a l'elfe a l’intérieur. Bien sur pas avec des mots mais a la manière des dragons, un message fait d’émotions, de sensations et d'images. La dragonne dorée la salue, lui présente ses vœux de bonheur et d'amitié et souhaite avec une relation courtois et amical avec lui. En gros, voila ce a quoi ressemblait une traduction de son message.


* Allons donc messieurs, la vie vaut t'elle la peine de se battre pour quelques têtes de bétails? Les vies de deux pattes sont courtes, il est inutile que vous perdiez votre temps pour des questions matériels. Quand bien même il a mis le feu au nids de vos bêtes de sommes, vous n'avez qu'a reconstruire ensemble le nid et mettre en commun vos moyens comme cela personne n'est lésée. * Conseilla Feyerbrank a deux fermiers dont un incident récent avait mis le feu aux poudres entre leurs familles.




http://www.deezer.com/fr/?incr=1#music/result/all/c%27est%20dans%20l%27air

Quand vous écoutez ca, vous avez une magnifique interprétation du monde d'aujourd'hui.
Et ça, c'est un soir où j'ai decider de faire du grand n'importe nawak
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 73
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Djiminy
Message Sujet: Re: FETE DU FORUM : Y a de la joie à Dras Léona | Dim 12 Nov 2017 - 11:10


Le code du loup est très claire dans ce genre de situation : lorsque deux individus ce défis comme l'elfe et moi le faisions en ce moment, seules deux issues sont possibles : la soumission de l'un ou l'autre ou le combat. Le mâle elfe se tenant en face de moi semblait vouloir éviter le combat pourtant ses paroles provoquaient la colère, alimentait la tension de la situation. C'était de l'intimidation, un moment que je choisi de traiter comme un loup à défaut de savoir le faire comme un dragon. Un grondement irrité accueilli les premières paroles de l'elfe.

« Usez des quelques neurones qui se battent en duel dans votre tête... »

Une vague de colère me traversa : qu'est-ce qui m’empêchait de dévorer ce misérable petit homme ? Son arme, le fait que je sois au cœur de la ville et qu'il communiquait avec Kami.
Je senti alors que Freya passait de nouveau devant moi, elle devait avoir terminer ces soins. Elle me fit d'ailleurs un signe de tête pour le confirmer. A cet instant, des hommes en armure se firent entendre : les gardes de la ville arrivaient ! C'est pendant ce bref instant ce bref instant d'inattention que l'elfe choisi de reculer dans l'ombre.

Les accusations que le dragon noir lança ne firent qu'alimenter mon association négative de l'elfe. Surtout lorsque Kami affirma qu'il a contribué à la mort de dragon ! Nous étions déjà si peu nombreux... Le tonnerre gronda dans mon esprit, ma colère frappant toutes les personnes connectés à moi : Kami, Freya, la premier-homme et peut être même Szanghai. Je me jeta en avant et claqua violemment des mâchoires à l'endroit précis ou se trouvait l'elfe noir quelques secondes plus tôt. Il avait choisi la fuite à la soumission, la fuite au combat ! D'après le code du loup, j'avais le droit de lui déchirer la fourrure !

Grondant de colère, soufflant de frustration, mes naseaux fumants d'excitation, je fixais l'ombre ou je sentais l'odeur de ce misérable hominidé que j'avais bien l'intention de dévorer si personne ne me calmait...
Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: FETE DU FORUM : Y a de la joie à Dras Léona |


Revenir en haut Aller en bas

FETE DU FORUM : Y a de la joie à Dras Léona

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: Dras Léona-
Ouvrir la Popote