AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

Le bateau ivre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 171
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Kragh
Message Sujet: Le bateau ivre | Lun 22 Jan 2018 - 13:33


La crasse et la sueur, c'était là le lot quotidien des serveuses du "bateau ivre", un énième bar agglutiné sur le bord du port de Dras-Léona.
Lorsque les marins ayant vogué depuis des lustres débarquaient, et une fois leurs marchandises déchargées, c'était bien là qu'il se rendait en premier, une solde tout juste acquise dans la poche, prêt à la vider dans la nuit.

Chaque établissement se devait alors d'avoir une particularité pour se démarquer. Ici, on trouvait le mets le plus chère et fin, préparé par des cuisinier-troubadour jonglant avec les couverts, tandis qu'ils préparaient tourtes au faisan et foie gras, venaison au miel et pain-de-sucre. Là, la vinasse la moins coûteuse et la plus forte, produite continuellement de jour comme de nuit, véritable eldorado de ceux habités par le diable de la boisson. Puis là encore, des femmes exotiques à la peau noire et aux seins bombées, comme jamais l'on en verrais ailleurs danser aux rythmes d'instruments hypnotiques.

Mais on allait au Bateau ivre pour tout autre chose. Si la boisson, la bouffe et les catins s'y trouvaient également, ce n'était là qu'une façade. Le bateau ivre avait en effet comme seul particularité d'être tout à fait lambda par rapport aux autres. Il n 'avait pas de devanture provocante ou excessivement colorée. Le service était quelconque, le produit convenable. Si d'aventure un étranger s'y arrêtait, on aurait pût être sûr qu'il n'y remette plus jamais les pieds.

Et pourtant...

L'établissement avait quelque chose de spéciale, bien que caché à la vue des autorités. Car se qui se tramait dans les sous-sols du bar n’aurait été au goût des plus influents…
Le tenancier, qui ne répondait qu’au nom de Passe-Passe, était un être jovial et extraverti. Habillé élégamment, mais sans aucune retenue du point de vue des ornementations, il était impossible de ne pas s’attarder sur les détails de sa tenue. Il était pour commencé inhabituel de croiser quelqu’un ayant un chapeau dont la hauteur se faisait remarquer même au travers d'une foule. Les bords du couvre-chef étaient ornés la plupart du temps de bougies dont les flammes changeait de teinte indépendamment, allant du noir le plus sombre au rose le plus pétant. Des chaînes dorées y pendaient par dizaine sans que le chapeau ne tombe, terminées par des figures d’animaux improbables cliquetant le long d’un énorme cache-poussière qui traînait loin derrière lui. Ce dernier était d’une couleur différente chaque jour, mais toujours uniforme. On y voyait toute sorte de broches accrochées sporadiquement, représentant tout ce qui pût existé, et l’on ne pouvait s’empêcher de se demander quel était la provenance de ce flot infini de breloque, car lorsqu’il s’en parait d’une, ce n’était qu’une seule et unique fois.

Passe-Passe était de toute évidence un magicien, et pas des moindres, car rares étaient ceux qui osaient le montrer aussi ostensiblement, si bien que pas mal de monde s’étonnait qu’il n’ai reçu de visite de Jëgger…
Intriguant, les rares fois où l'on pouvait le voir parmi sa clientèle, Passe-Passe ne se dévoilait pas, et éludait toujours les questions trop intrusive par une pirouette dont-il avait le secret. Voilé d'un profond mystère, le magicien le cultivait par sa simple absence, préférant se plonger dans sa véritable profession au sous-sol du bâtiment, qui ne figure parmi aucuns plans des architectes de la ville...
Revenir en haut Aller en bas

Le bateau ivre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: Dras Léona-
Ouvrir la Popote