AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

À la vie, à la mort [pv Hally]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 4320
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Shadow
Message Sujet: À la vie, à la mort [pv Hally] | Mar 31 Juil 2012 - 16:06


La crête, source de différent mythes et histoires aussi délirante les unes que les autres. Mais si cette mauvaise réputation ne date pas d’hier c’est d’autant plus vrai de nos jours car les tensions entre le Saint Empire et ce qu’il reste de la faction rebelle n’arrangent pas les affaires des commerçants qui doivent emprunter les rares routes commerciales. Si avant seul les voleurs et brigand de grand chemin posaient problème, le Mor’ranr s’est ajouté à cette liste de personne dites nuisible. Pillant les caravanes envoyées par l’empire, tuant les soldats dépêchés pour assurer la sécurité des convois. Entre les pertes financières et les morts rien n’assure que la situation va s’améliorer. Encore moins que les relations s’améliore si un traité de paix venait à être signé. Les vieilles rancœurs coulant encore dans les veines de ceux et celles ayant perdu un proche ou sa moitié dans une embuscade imputée à la faction rebelle. Il faut avouer que depuis les premiers raids commis au nom de l’ancienne alliance, les voleurs et brigands s’en donnent à cœur joie bien que leur butin est désormais minime pour ne pas dire insignifiant. Une chance que les agents de l’empire de Myad n’aient pas encore pensé à utiliser ces pions afin d’éradiquer ce qu’il reste du clan brisé.

Soit, seul le temps pourrait définir si oui ou non les actions menées par Marek et ses hommes changeraient le cours des choses. Une certitude, le bain de sang perdurera dans le temps, le conflit en vigueur cédant sa place à un autre tout aussi violent que le précédent. Foutu cercle vicieux qu’est la guerre, sélection naturelle opérant à une échelle bien plus grande que la folie humaine. Pas besoin de faire un dessin car le fils des ombres était au cœur de ces troubles, travaillant tantôt pour, tantôt contre ses alliés en fonction des missions. C’était l’un de ses rares passages dans la forteresse du Mor'ranr Knìfr et une activité anormal régnait sur la base des opérations. Des groupes de soldats revenaient d’une attaque, les autres s’exerçaient sur des mannequins entourés de paille. Les plus aventureux s’adonnaient à des duels contre un camarade sous l’œil attentif de leur supérieur. Les archers, quand à eux, prenaient les paris misant une partie de leur paye sur la victoire de l’un où de l’autre. Les soldats de l’empire, bien qu’équipés et entrainés, avaient du souci à se faire car sous la pression les rebelles se donnaient corps et âme à la défense des intérêts du clan déchu. Seul deux restaient en retrait, deux demi-elfes qui passaient le plus clair de leur temps ensemble sans pour autant aller vers les autres.

Le plus amusant dans l’histoire était que l’homme passait son temps à calmer ce qui semblait être sa sœur. Leur comportement comme inversé. Si la jeune femme se révélait être impulsive et prompte à démarrer au quart de tour, l’homme était plus posé et plus du genre à attendre une ouverture. Shadow hésita à aller leur parler tant la discussion semblait s’envenimer. Le ton de leur voix montait crescendo à tel point qu’il pu percevoir le nom de chacun d’entre eux. Si elle ne pouvait supporter de rester à rien faire, ce n’était rien comparé à la détresse de son frère qui lui aussi voulait faire bouger les choses. Une volonté commune d’aller de l’avant en dépit des ordres donnés: attendre le retour des éclaireurs en poste. Pour elle attendre était une perte de temps, un délai supplémentaire accordé aux soldats impériaux pour écraser ce qu’il restait de l’ancienne alliance. L’elfe gris écouta avec attention les échanges verbaux qui s’envenimaient à une allure infernale. Il fallait calmer le jeu sous peu sans quoi le moral des troupes pourrait en être affecté.

Il fallait bien évacuer ce trop plein d’énergie qui bouillonnait afin de retrouver cette pseudo-tranquillité. De bonne humeur il s’approcha du duo l’air innocent, sa main parcourant le pommeau de l’arme qui pendait à sa ceinture.


« Un peu d’exercice? Ce n’est pas en débattant sur la façon de battre un adversaire qu’il va tomber sous vos coups. Enfin si mais là vos ennemis mourrons de vieillesse, c’est certes plus agréable mais pas sûr que nous soyons encore jeune et beau une fois le moment venu. Shadow pour vous servir, si cela peut vous intéresser je cherche quelques personnes intéressées pour une patrouille. Le temps d’estimer votre niveau et on se met en route. Ca vous va? »

Offre et contre-offre. Agir ou demeurer sur place et attendre que le temps passe. L’inactivité contre l’impulsivité. Un dilemme qui se pose dans tous les domaines mais sous des traits différents. Le dragonnier ne savait pas vraiment comment calmer la sœur tandis que le frère respirait un peu sans pour autant cacher son anxiété. Partir à l’aventure et mettre sa vie en jeu. Le concept avait de quoi séduire comme faire reculer les plus frileux. Mira ne tenant plus en place semblait prête à bondir sur l’occasion mais ne pouvait nier l’autorité qui émanait du dragonnier de l’alliance. Un calme qui cachait une force et un pouvoir hors du commun. Tout être sensé n’oserait foncer tête baissée à l’encontre d’un ordre déguisé sous les traits d’une proposition.

L’elfe gris dégota une aire dégagée et se prépara à accueillir son premier adversaire. L’occasion d’ouvrir de nouveau pronostique attira les plus malin et ceux désirant se remplir les poches. Un attroupement qui avait de quoi tracer un sourire sur le visage de l’assassin qui appréciait de voir autant de vie et cette ambiance bonne enfant. L’innocence, ce bien précieux que la vie nous donne avant de nous en priver. Pouvoir la retrouver ne serait-ce que l’espace d’un instant était un don précieux, inestimable, et indispensable à tout guerrier qui est confronté à la mort et à la douleur à longueur de journée.


Atra gülai un ilian tauthr ono un atra ono waíse skölir frá rauthr
Shadow/Shigeru
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 31
Âge : 24

Voir le profil de l'utilisateur


Mira et Mael
Message Sujet: Re: À la vie, à la mort [pv Hally] | Mar 31 Juil 2012 - 22:44


Mira n'en pouvait plus, elle devenait de plus en plus folle à attendre. Elle revoyait tous ces frères ou - rarement - soeurs d'armes qui étaient devenus des amis se faire massacrer, se faire marcher dessus tous les jours, toutes les nuits. Ca la rendait totalement folle !
Mael avait beau lui expliquer qu'aujourd'hui la guerre était finie, Mira était comme beaucoup d'entre eux, elle voulait sa vengeance. Après la quasi-disparition de leur clan, les membres et soldats du clan n'était plus autant qu'avant, et ils avaient perdu de la puissance comparé à ce qu'était le Vanyali, avec tous ces dragonniers, mais Mira elle, n'avait pas perdu de son envie de se battre pour son clan. Elle savait que les plus puissants étaient encore là, que Marek était repassé Chef, et que sa femme et quelques uns de ses amis dragonniers étaient aujourd'hui responsable du clan, mais il fallait l'avouer le clan n'était plus que l'ombre de lui même ... Et Mira enragé à chaque fois qu'elle y repensait ! Cela lui était insupportable ! Perdre leur puissance à cause d'un clan, qui, dans le dos de tout le monde, avait été trop gourmand, elle ne l'acceptait tout simplement pas. Ils sortaient tous d'une guerre contre des dragons, Mael avait faillie y passer, et à peine rétabli, les deux demis-elfes avaient du se remettre dans ce bain de sang à cause de ces Seliens ...

Aujourd'hui, c'était pire que tout. De temps en temps, ils menaient des attaques contre des soldats de l'Empire qui osaient trop s'approcher, et aujourd'hui, un groupe serait dans les environs. Mais la guerrière en avait marre d'avoir besoin d'attendre les éclaireurs pour aller se battre. Cela faisait plusieurs nuits d'affilé qu'elle revoyait les scènes de ces massacres dans ses cauchemars, et elle avait plus que jamais besoin de cette vengeance, mais on l’empêchait de partir. Toujours aussi inséparable, Mira et Mael étaient dans leur coin, mais cette fois ci, ils se faisaient un peu trop remarquer .. Mira avait commencé à raler doucement, puis plus leur discussion avancait, plus elle haussait le son.

- J'en ai marre moi, je veux y aller !
- Arrête, ca serait du suicide toute seule, on doit attendre !
- Mais je tiens plus Mael, j'en peux plus ! Je vais voir les autres, y'en a bien certains qui me suivront !

Mael attrapa sa soeur par le bras, et monta le ton à son tour.

- Arrête Mira, tu restes là maintenant ! Tu arrêtes avec tes caprices !
- C'est pas un caprice, et tu le sais très bien !

La conversation continua pendant plusieurs minutes sur le même ton, faisant tourner plusieurs têtes. Tout à coup, Mael vit un homme approcher. Il lui disait quelque chose, il savait qu'il l'avait déjà vu, sans savoir où, c'est pourquoi il avait préféré ne rien dire. Il fit immédiatement signe à sa soeur de se taire.

- Quoi, qu'est-ce qu'y'a encore ?
« Un peu d’exercice? Ce n’est pas en débattant sur la façon de battre un adversaire qu’il va tomber sous vos coups. Enfin si mais là vos ennemis mourrons de vieillesse, c’est certes plus agréable mais pas sûr que nous soyons encore jeune et beau une fois le moment venu. Shadow pour vous servir, si cela peut vous intéresser je cherche quelques personnes intéressées pour une patrouille. Le temps d’estimer votre niveau et on se met en route. Ca vous va? »

Mira, dos au dragonnier fit les grands yeux à son frère. Elle ne l'avait pas entendu venir, et se sentait un peu gênée d'avoir parlé comme ça devant lui. Toutefois, sa gêne disparut bien vite ... Sa proposition était des plus intéressantes ! Doucement elle se retourna vers lui. Et rougit tout à coup. En plus de ne pas l'avoir entendu, elle se trouvait devant Shadow, un dragonnier du Mor'ranr Knìfr ...

- Eh bien votre proposition est vraiment très ... bienvenue je dirais dragonnier ! Vous avez du nous entendre j'imagine .. Avec ma discretion ...
- Et ton caractère !

Elle le fusilla littéralement des yeux.

- Bref ! Moi je suis tout à fait partante, et comme je le suis, lui aussi le sera. Allé, va te battre ! Je serais la suivante.

Elle poussa Mael vers Shadow. Elle esperait que ce combat le ferait bouger, lui donnerait envie de faire autre chose que ... eh bien que rien justement !
Rapidement, les autres soldats firent un cercle autour du dragonnier et du demi-elfe.
Après un regard des plus mechant vers sa soeur - c'était un dragonnier après tout, il avait pas beaucoup de chance face à lui ! - Mael se mit en garde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 4320
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Shadow
Message Sujet: Re: À la vie, à la mort [pv Hally] | Mer 1 Aoû 2012 - 19:02


Qu’il est plaisant de les voir aussi motivés et empli d’une énergie presque illimitée. Nul besoin de se retourner pour savoir que Mira, plus que partante à l’idée de cette expédition, allait mettre tout en œuvre pour que Mael les suivent. Sage décision ou juste une envie d’en découdre avec le soi-disant ennemi qui avait mit à mal les membres du Mor’ranr. En fait les roues du temps continuaient de tourner inexorablement, aucunement perturbées par ces conflits et cette haine qui existe depuis toujours entre les différents peuples et races vivant sur le continent. Alors à quoi bon entretenir ce cycle d’éternelle violence si ce n’est pour alimenter un bain de sang qui n’a que trop duré. Seul le frère semblait conscient de cette situation tandis que la sœur… agissait sur le moment et en fonction des émotions qui tourmentait son esprit perdu dans les brumes de l’ignorance. Ce petit test suffirait à déterminer la ligne de conduite à adopter afin que tout le monde s’en tire en un morceau. Enfin c’était un maigre espoir qu’entretenait l’elfe gris qui ne pouvait sauver le monde dans son entièreté, pas en tant qu’être isolé.
D’un geste presque anodin il dégaina son sabre comme il le faisait quand la situation le réclamait. Pour peu il se serait ravisé voyant son premier adversaire hésitant tant dans la posture que dans cette motivation d’affronter un dragonnier. Comme si le fils des ombres n’attendait qu’une petite, une toute petite faille pour mettre un terme à l’existence du demi-elfe d’un coup en plein cœur. Si c’était là ses pensées les plus profondes alors c’est qu’il se fourvoyait complètement sur les intentions de l’assassin qui n’avait pas vraiment envie de prendre des vies sans raison valable.


« Respire un grand coup et relâche un peu tes muscles. Tu risques fort de ne plus être en un morceau si tu tiens tant à rester aussi solide que la roche. Et pour l’expédition tu auras besoin de toute tes aptitudes, pas juste d’un bras apte à tenir une épée. »

Shadow attendit que Mael soit à même de commencer le combat pour entamer la première attaque sous l’œil attentif de la sœur qui espérait sans doute plus de ce duel. Un électrochoc histoire de réveiller ce potentiel inné qui coule dans les veines de ces guerriers. Soit, ce n’est pas en ménageant sa monture que l’on va renforcer son endurance ou encore rendre une lame plus tranchante, c’est justement en travaillant sur un métal chauffé à blanc que les meilleurs soldats sortent du lot pour se hisser au-dessus de la masse et ainsi affirmer leur position en tant que leader. Un talent qui n’est donné à tout le monde juste pour une question d’ordre et d’éviter que l’anarchie règne en maître sur des terres déjà témoin de trop nombreux conflit. Puis le signal fini par tomber, le demi-elfe n’était plus si tendu et donc plus à même de parer les offensives sans risque de blessure. Une course rapide et déjà l’elfe gris arrivait à portée de frappe. Il entama le premier mouvement d’un naturel qui avait de quoi perturber plus d’un opposant, un coup en diagonal partant du haut vers le bas. La lame décrivit une trajectoire parfaite rencontrant volontairement l’épée de Mael. Il mit plus de force lors du contact afin de briser la défense sans porter atteinte à l’intégrité physique du guerrier de l’alliance. Entrainant les deux armes dans ce mouvement descendant, l’assassin libéra sa main droite pour frapper son adversaire au visage avec le dos de cette dernière.

Sa lame courte n’attendait qu’une chose, profiter de cette ouverture pour mettre un terme au combat mais sous-estimer le demi-elfe serait une insulte, plus encore, un risque à ne surtout pas prendre sans en payer le prix fort. Son bras droit continua le mouvement sans être certain de toucher la cible. Cependant si l’attaque à la mâchoire échouait il restait encore la possibilité de décocher un coup du droit sur le bras tenant l’arme au risque d’être amener à croiser le chemin d’une épée qui remonte vers les cieux, l’envie de trancher la chair omniprésente. La combinaison telle qu’elle était exécutée laisse le torse de l’assassin vulnérable à une contre-offensive qui pourrait être partiellement évitée si le frère de Mira parvenait à éviter et placer une attaque dans un délai assez court. Aussi doué que puisse être les dragonniers en général, la plupart privilégiait l’usage de la magie pour les protections, les rendant donc moins enclin à éviter les attaques considérées comme mineur. Au contraire, Shadow n’hésitait pas à se mettre en fâcheuse posture afin de conserver ses réflexes au plus haut niveau. Pas question donc d’user de ruse ou d’artifice afin de se sortir d’un mauvais pas. Et ce que peu d’ennemi savait, c’est que s’il fallait s’empaler sur sa propre épée pour éliminer la menace, l’elfe gris n’aurait pas l’ombre d’un doute et ferai ce qu’il faut quitte à y laisser la vie pour le bien commun. Cependant recourir à de tels extrêmes n’arrivait que peu souvent. D’ailleurs il anticipait les possibles mouvements de contre reculant l’un de ses pieds délaissant des appuis solides contre une opportunité de plus de se mettre à distance dites de sécurité.

Autour d’eux c’était des regards attentifs, parfois une pointe de curiosité y perlait avant que l’un se ravise et place sa mise sur un autre combattant. Et puis il y avait Mira qui devait se demander quoi. Et surtout comment un taré pareil pouvait avoir atteint un rang tant convoité alors qu’il ne tenait pas compte de sa propre sécurité. Chanceux certainement pas, doté d’un talent en particulier c’est plus qu’improbable, alors qu’est-ce qui pouvait justifier une posture aussi agressive et pourtant dénuée de toute animosité. Mais le plus perturbant dans l’affaire était ce sourire empli de bonté qui ornait le visage de l’elfe gris. C’est tout juste si l’on pouvait déceler cette frénésie qui accompagne chaque combattant lorsque les premiers échanges ont lieux.


Atra gülai un ilian tauthr ono un atra ono waíse skölir frá rauthr
Shadow/Shigeru
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 31
Âge : 24

Voir le profil de l'utilisateur


Mira et Mael
Message Sujet: Re: À la vie, à la mort [pv Hally] | Jeu 2 Aoû 2012 - 17:33


Mael en avait marre de tous ces bains de sang. Il savait que sa soeur se battait par vengeance, qu'elle était hantée par les morts de ses proches, mais lui, c'est par les morts de ses frères d'armes mais surtout, par ceux de ses ennemis qu'il était hanté. Tous ces hommes a qui il avait arraché la vie. Il savait qu'il n'avait rien pu faire pour les aider, que c'était sa vie ou la leur, mais là ca devenait trop. Il n'y avait plus de guerre, il n'y avait plus que des massacres gratuits. Mael était un bon guerrier, il savait se battre, mais il fatiguait, il avait envie de paix un peu. Il savait que quelqu'un devait arrêter, qu'il fallait un cessé le feu d'un côté pour que ca s'arrête, et grace à Myad, le Saint Empire l'avait declaré. Mais les anciens soldats de l'Alliance ne l'avaient pas accepté. Mira ne l'acceptais pas. Et Mael savait qu'il ne la quitterait jamais, qu'il ne pourrait pas la laisser tomber. C'est pourquoi aujourd'hui, il se retrouvait dans ce groupe de soldat assoifé de sang et de vengeance alors que lui n'en voulait pas.
Tendu, quelque peu contrarié, il se trouvait maintenant face à un dragonnier. Que faisait-il là d'ailleurs ?
Quoi qu'il en soit, le dragonnier, perspicace, sentit toute la tension du demi elfe. Il lui donna un conseil, pour le mettre plus à l'aise. Ce qui fonctionna assez bien ...
Prenant une grande respiration, Mael se détendit. Ses genoux, ses bras, ses poignets, tout fit tout à coup beaucoup plus souple, et il retrouva sa concentration.
Les deux elfes se firent enfin face, prêt. Shadow bougea en premier. Digne d'un elfe, Shadow fut très rapide, mais Mael s'y attendait. La première attaque fut ... simple. L'ancien ambassadeur comprit que le dragonnier avait fait exprès, qu'il préparait autre chose. A son niveau, ce mouvement de lame tout simplement diagonale était trop ... ridicule, simple ! Il y avait quelque chose derrière tout ca. Prêt à contrer n'importe quel autre attaque, Mael resta concentré sur Shadow, plus même que sur sa lame ...
Même s'il s'attendait à beaucoup de choses, Mael fut tout de même surpris de voir le dragonnier lâcher son sabre d'une main pour l'envoyer vers son visage. Instinctivement, Mael fit glisser la lame vers le haut, reculant sans le même mouvement. La main de l'elfe passa très près de Mael, qui la sentit effleurer ses lèvres.
Dans le même élan, le demi elfe leva ses bras, faisant passer la lame au dessus de la tête du dragonnier, puis d'un rapide demi tour, il alla viser le cou de son adversaire. Il n'était pas aussi rapide que Shadow, mais il restait un demi elfe .. Et Mael aimait que le dragonnier ne le sous-estime pas. Prenant légèrement plus de confiance, Mael oublia les gens autour d'eux, et se laissa aller complètement au combat.
Il n'entendit même pas sa soeur crier un "Ohh" quand elle crut qu'il se prendrait un point dans la mâchoire.

Mira gloussa quand le dragonnier dit à son frère de se détendre. Il n'aimait pas se battre autant qu'elle, mais elle savait qu'il restait un très bon guerrier.
Elle fut rassurée quand elle le vit se calmer, respirer. Le combat commença enfin. Ce fut rapide. Aucun des deux ne se laissa faire. Le coup surprise du dragonnier surpris Mira. Elle ne s'y attendait pas, et grimaça en se disant que Mael aurait mal ... Mais à sa grande surprise, lui avait tout prémédité. Il reussit donc à contrer, et même à attaquer.

- Ohh !

Elle mit un point dans sa bouche pour taire sa surprise. Passionnée, elle ne rata rien du combat. Contente que Mael prenne plaisir à s'entrainer, elle esperait vraiment que ca le motiverai à bouger !
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 4320
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Shadow
Message Sujet: Re: À la vie, à la mort [pv Hally] | Ven 3 Aoû 2012 - 22:34


Un sentiment de satisfaction envahi l’elfe gris qui avait en face de lui un adversaire digne de ce nom. Plus encore, les mouvements fluides de ce dernier témoignait d’une maîtrise bien au-delà de la norme, l’autorisant à se mouvoir avec aisance quoiqu’un peu handicapé par la mixité de son sang. Enfin, un malus qui contrait les défauts de l’un par les forces de l’autre. Il serait ardu de le mettre à genoux sans démontrer de quoi un dragonnier véritable était capable. Et ce n’était pas partie gagnée car la contre-attaque ne se fit pas attendre.

La contre-offensive était prévisible et peu d’options présentes que pour changer la donne. De bien mauvaises cartes si tant est que l’on utilise celles-ci de façon abusive. Voyant l’épée de Mael remonter à bonne allure fendant l’air comme un couteau qui tranche dans de l’eau clair et limpide. Il ne pouvait que reculer d’un pas, deux touts au plus, avant que l’acier froid n’entre en contact avec sa chair. L’air siffla au passage de la pointe de l’arme qui frôla la tunique et le visage du fils des ombres qui dû pencher la tête en arrière pour ne pas voir un fin sillon se dessiner sur le bout de son menton. Magnifique, précis et rapide. Mais comme si cela ne suffisait point, une seconde frappe fut amorcée, plus vive et puissante que la précédente. Un coup circulaire à hauteur du cou. Ouais, pourquoi pas mais cette manière de combattre indiquait clairement une aptitude à prendre des vies d’un geste. Et pourtant, ce n’est pas comme si cela était désiré. L’elfe gris changea de posture et son bras armé vint tenir le sabre lame dirigée vers le bas tandis que tous les muscles se mirent à travailler de concert pour parer l’attaque en cours. Un choc rude qui fit vibrer son bras, tout son corps participa à l’effort pour arrêter le tracé mortel de l’arme.

Shadow profita de ce moment de répit pour assener un coup dans l’épaule droite du demi-elfe à l’aide de sa main libre. Une frappe directe avec l’intention claire de malmener le bras tenant l’acier froid. Le déséquilibre qui s’en suivit, que ce soit dû ou non à l’esquive, lui permit de réaliser un nouvel enchainement, plus complexe cette fois à l’attention de Mael, Sa sœur qui attendait visiblement un peu plus de la part de ce dernier.

La distance minime n’autorisait pas la moindre erreur, le moindre faux pas. D’un geste il agrippa son arme et la fit s’élever vers les cieux, le soleil projetant ses rayons lumineux sur l’assemblée, avant de l’abattre vers l’épaule gauche. Mais ayant toujours une idée derrière la tête le mouvement se changea en une attaque circulaire tandis que le corps de l’assassin s’abaissait pour arriver à mi-hauteur. L’arme frôla son objectif pour ensuite suivre une courbe descendante et foncer sur le flanc droit de la cible. À nouveau l’arme prit une autre direction et cibla son homologue afin de l’envoyer rejoindre de nouveaux sommets. Le mouvement, bien que faible, se vit renforcé lorsqu’il prit appui sur sa jambe droite se redressant en fonction du chemin emprunté par son sabre. Il reprit alors sa courbe descendante vers l’épaule droite limitant la marge de manœuvre. Sauf si le demi-elfe utilisait la fin de l’attaque à son avantage, en bref quitter aussi vite que possible la trajectoire du fil du katana et répondre avec tout le talent qui habitait sa personne. Une option qui donne lieu à bon nombre de réponses possibles.

Briser la défense pour ensuite mieux cibler les points faibles et rendre son opposant inapte au combat. Tout un art car cela implique de mettre sa propre vie en jeu afin d’arriver à un quelconque résultat. Si effectivement Mael ne supportait pas de tuer alors lui donner des indices sur la façon de neutraliser un adversaire sans porter atteinte à sa vie était un plus. Bien entendu, Shadow conservait pour lui les techniques susceptibles de tuer l’ennemi d’entrée de jeu. Inutile de sortir le grand jeu et blesser un ami ou un frère d’arme dans l’euphorie du moment. La réussite, l’échec, deux paramètres incertains, variable et instable. En fait seul la détermination du demi-elfe pourrait lui permettre de toucher le dragonnier qui n’envisageait pas de gagner, il dressait une sorte de portrait via ce combat afin que les capacités de chacun soit misent à contribution. Les exploiter au mieux pour éviter les pertes que ce soit dans un camp comme dans l’autre.

Et si la sœur était spectatrice pour le moment, il ne fallait pas qu’elle rate ne serait-ce qu’une seconde car après la victoire ou la défaite de son frère, elle passait aussi au test. Certes il serait différent, plus en accord avec les armes respectives de chacun mais sans pour autant être d’une simplicité enfantine.


Atra gülai un ilian tauthr ono un atra ono waíse skölir frá rauthr
Shadow/Shigeru
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 31
Âge : 24

Voir le profil de l'utilisateur


Mira et Mael
Message Sujet: Re: À la vie, à la mort [pv Hally] | Mer 15 Aoû 2012 - 21:52


Shadow était très rapide, et très malin. A peine les premiers mouvement de cet entrainement commencé, Mael comprit qu'il n'était pas de taille. Il ferait bien évidemment tout pour tenir le plus possible, mais il pensait déjà connaitre l'issu de ce combat. Tandis que le demi-elfe était consideré comme bon escrimeur grâce à sa rapidité et à ses bons reflexes, le dragonnier lui allait plus loin : il imaginait, il savait même quels seraient les prochains coups qui arriveraient, il prévoyait tout en avance, il avait cerné comme il fallait le jeune homme.
Mael lui, savait adopté la defense qu'il fallait, il savait comment faire pour vite se débarrasser de quelqu'un, mais il n'avait pas ce reflexe de penser à plus tard, au prochain coup. Surtout après tous ces mois de combat sanglant. Le principal tous ces derniers temps avait été de vite tuer, et surtout le plus possible, ce qu'il détestait plus que tout, mais il avait été obligé de s'y faire ! Alors être aujourd'hui en entrainement avec un combattant digne de ce nom - et même plus ! - ça lui changeait totalement ! Il en fut même quelque peu désarçonné, car il n'était plus habitué à des coups si ... reflechi !
Même s'il n'aimait pas tuer, Mael se souvint à ce moment là pourquoi il s'était découvert une attirance vers l'escrime à l'époque où il l'avait apprise : la réflexion ! Le combat devenait plus un jeu de réflexion, que de force avec des combattants comme Shadow, et c'est ce qui plut au demi-elfe. Il savait également que ca serait probablement ce qui ferait défaut à sa soeur ... Elle avait beau être très intelligente, quand elle se battait, elle était comme ... un homme à vrai dire ! Elle ne reflechissait pas, elle frappait !

Shadow se prepara à attaquer l'épaule gauche de Mael, et instinctivement, son adversaire se prepara à contrer, mais au dernier moment, le dragonnier changea de direction, passant de l'autre côté, levant son sabre pour prendre de la hauteur, abattant cette fois ci son arme vers l'épaule droite de Mael. Changeant rapidement de position, Mael eut à peine le temps d'arrêter en plein course la lame de son frère d'arme. Bandant tous ses muscles des bras, il repoussa Shadow, tout en reculant d'un pas.
Puis, sans prendre le temps de se poser un peu, Mael repartit à l'attaque. Cette fois ci, il essaya de penser à l'après, ce qu'il n'avait pas fait depuis pas mal de temps ...
Il fonça vers son advresaire, l'épé en l'air, legerement penchée vers la gauche, essayant de faire croire à une attaque sur le flan droit de Shadow, mais au dernier moment, quand il abaissa son arme, d'un mouvement de poignet, l'arme prit une autre direction, fonçant droit surle côté gauche de la hanche du dragonnier.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 4320
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Shadow
Message Sujet: Re: À la vie, à la mort [pv Hally] | Dim 19 Aoû 2012 - 14:33


Si les premiers échanges étaient simplistes, enfantin, ils n’en demeuraient pas moins dangereux, voir mortel. Un bruit persistant qui vous vrille les oreilles alors que les clameurs et applaudissement succèdent à d’autre avec d’autant plus de vigueur. Les regards à la limite de ne plus pouvoir suivre les échanges qui semblent épris d’une frénésie sans pareil. Et ce n’est pas les guerriers présents qui iraient démentir cette vérité qui crevait les yeux. Les attaques combinées, les coups vils et sournois, ce ballet infernal était rythmé par le son de l’acier qui se croise et s’entrecroise sans discontinuer. Chaque échange est aussi violent que le précédent alors que le fil des lames fend l’air qui n’a plus sa place en ce lieu où l’art des deux soldats du Mor’ranr occupe la moindre parcelle qui entoure le corps respectif de chacun. Peu nombreux mais doté d’un talent peu commun pour la plupart.

Et si lors des premiers assauts les parieurs hésitaient encore sur qui miser, impossible de prendre une décision maintenant. Tout le monde se doutait bien que le dragonnier retenait le pouvoir contenu dans ses veines, et ce n’était pas le demi-elfe qui pourrait parvenir à prendre le dessus à moins de s’élever momentanément au-dessus des aptitudes surnaturelles de son adversaire. Ce qu’il manqua de faire une fois sa hargne et son amour du combat retrouvé. Il parcourait la distance les séparant en deux ou trois foulées l’épée bien trop haute que pour lui assurer la moindre protection. Exposé ainsi les failles étaient légion. Posture résolument agressive visant à mettre à genoux son opposant peu importe la méthode. Et au dernier moment l’acier froid déchira cet obstacle immatériel qu’est l’air pour attaquer tout le flanc droit du fils des ombres qui recula d’un pas avant de se rendre compte de son erreur. La cible se trouvant de l’autre côté. Instinctivement il fit plonger son sabre à la rencontre de celui de son frère d’arme.

Les bras armés des deux combattants vibrèrent sous l’impact, l’épée de Mael manquant d’un cheveu d’atteindre son objectif. Mouvement d’esquive de la part de l’elfe gris qui fit riper la lame adverse contre la sienne déviant ainsi le mouvement de quelques centimètres. Ce qui ne laissa pas ses vêtements intact, le tissu fendu au niveau de la cape et du haut de la tunique, la chair épargnée de justesse. Si la fatigue n’est que peu présente elle se fait bien ressentir de part et d’autre. Conscient de cela il profita de cette opportunité pour passer derrière l’assaillant, tournant sur lui-même, afin d’attaquer dans le dos et asséner un coup direct du manche de son arme à la base de la colonne vertébrale. Suite à cela il continua sur sa lancée frappant de son pied le genou désormais vulnérable afin que le demi-elfe perde ses appuis. Le moment idéal pour lever son sabre et amorcer une frappe visant le bras armé. L’assemblée retint son souffle pensant que tout était fini pour Mael, incapable de riposter sans subir de blessure. Le dragonnier stoppa son mouvement net une fois le fil du sabre contre le tissu qui recouvrait l’épaule avant de déclarer.


« Désolé pour ceux qui ont misé mais c’est un match nul quoique cette victoire lui revienne de droit… il à versé le premier sang. »

Il aida le vainqueur à se relever, encore dépourvu de force dû à l’impact reçu à la base du dos, puis montra à l’assemblée la blessure sur son ventre. Il lui suffit de lever sa chemise pour dissiper les doutes. Un fin sillon rougeâtre se dessinait sur sa peau à l’endroit où le sabre du demi-elfe était passé.

« Beau combat, je l’aurai bien fait duré mais il reste Mira. Je ne peux partir sans connaître ses points forts et ses points faibles. Va donc te reposer, de part ta victoire tu mérites tous les honneurs et une part des mises »

Un groupe de soldat de l’ancienne alliance virent aider leur camarade à rejoindre le cercle, le félicitant, proposant un autre combat afin de profiter de l’expérience de Mael. Ce qui fit rire le dragonnier qui voyait mal Mira accepter de laisser son frère avec d’autres sachant qu’elle serait séparée momentanément d’un des membres de sa famille. Soit, elle devrait l’accepter car la décision revenait au principal concerné. D’un geste las il répara le tissu utilisant de la magie pour ensuite se préparer à tester les aptitudes de la demi-elfe. À en juger par son équipement elle attaquait à distance non sans posséder une arme de corps-à-corps si elle venait à aller au contact. S’inclinant avec respect il l’invita à le rejoindre au centre non sans proposer l’ouverture d’une nouvelle mise.

D’après ce qu’il avait pu entendre elle et son frère était comme deux opposés, l’une plus impulsive et l’autre plus calme, plus posé. Enfin, il s’agissait de supposition car les apparences sont plus que trompeuse, ne jamais confondre un dragon avec un papillon et inversement. Le tendre chaton pouvant muer en un fier et fort lion, véritable prédateur naturel. De plus Mira ne manquait pas de charme, une capacité qui avait bon nombre d’avantage en plus d’une agilité qui devait surpasser de loin celle de Mael. Il ignorait donc tout, ou à peu près tout d’elle outre ce qu’il avait pu percevoir lors de la discussion et l’équipement qu’elle portait. Vague mais suffisant que pour ne pas emprunter un chemin qui mène à l’erreur irréparable.


« À toi l’initiative, et si jamais tu es à même d’utiliser la magie fait donc, autant que je sache à quoi m’en tenir exactement »


Atra gülai un ilian tauthr ono un atra ono waíse skölir frá rauthr
Shadow/Shigeru
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 31
Âge : 24

Voir le profil de l'utilisateur


Mira et Mael
Message Sujet: Re: À la vie, à la mort [pv Hally] | Dim 26 Aoû 2012 - 19:28


Mael savait que Shadow ne montrait pas tout ce qu'il avait. Si le dragonnier se battait tel qu'ilsavait vraiment le faire - plus rapide, plus puissant, plus quasiment tout - il ne tiendrait pas plus de quelques secondes. Mais étrangement, Mael apprécia cela. Au moins il laissait durer un peu le combat, et tout devenait aussi interessant pour le publique que pour lui même !
Cependant, quel fut sa surprise quand son attaque marcha ! Mel qui tentait presque à chaque coup le tout pour le tout pour être à la hauteur du dragonnier avec des attaques plus ... recherchés, avait atteint sa cible !
Au drnier moment, Mael avait changé de flanc d'attaque, mais prêt à se defendre, le dragonnier dut changer très rapidement de position. Mael ne toucha bien sur pas son adversaire comme il l'aurait fait dans defense, mais cette petite égratignure le rendit tellement heureux ! La force de l'impact entre les deux lames fut impressionant, et Mael s'était accroché pour ne pas lacher son arme, et il en fut encore plus heureux quand il comprit qu'il réussirait l'impossible !
Sa joie fut cependant de courte durée .. Encore sous le choc de l'impact des lames des frères d'armes, et bien sur de la joie de ce ridicule touché, Mael s'était déconcentré. Quand il le sentit, c'était déjà trop tard ! Profitant du "choc" du demi-elfe, Shadow passa derrière son dos, lui assénant un coup sur la colonne vertébral. Aucun son ne sortit de sa bouche grande ouverte, contrairement à Mira, qui cria un "Mael" inutile. Son frère savait que pour le coup, le combat était finit, que Shadow le mettrait à terre. Pour preuve, de suite apres le coup dans le dos, le guerrier se retrouve à genoux, suite à un coup dans sa jambe que le jeune homme savait impossible à contrer dans son état.
Tous ceux quise tenaient devant Mael avaient les yeux rivés vers quelque chose derrière le soldat. Tous avaient les grands yeux, la bouche ouverte, ou carrément la main devant, Mael comprit donc que la fin du tête à tête était imminente.

« Désolé pour ceux qui ont misé mais c’est un match nul quoique cette victoire lui revienne de droit… il à versé le premier sang. »

Le jeune hybride poussa un soupir. Puis souriant - se tenant quand même le dos là où il avait reçu le coup - il se releva, aidé par son ami.

« Beau combat, je l’aurai bien fait duré mais il reste Mira. Je ne peux partir sans connaître ses points forts et ses points faibles. Va donc te reposer, de part ta victoire tu mérites tous les honneurs et une part des mises »
- Merci dragonnier. Je suis ravi de ce combat des plus intéressant, j'espère que ma soeur va en sortir aussi ... satisfaite !

En réalité, Mael en doutait beaucoup ! Mais il verrait bien après le combat. Il voulut souhaiter bonne chance à sa soeur avant qu'elle combate, mais celle ci était à l'autre bout de la salle, et s'approchait déjà du centre.
On fit au demi-elfe plusieur proposition de combat qu'il repoussa à plus tard, curieux de voir comment s'en sortirait sa soeur. Il remercia au passage tous ses frères d'armes qui le felicitaient. Ce raz de marée le submergea au point de presque lui faire rater le debut du combat Mira-Shadow. Reussisant à se sortir de là, il se mit en première ligne, pour ne rien rater du duel.

Shadow s'inclina pour l'inviter à avancer. Résolue à donner tout ce qu'elle pouvait, elle deposa son arc, puis sortit son épée. Beaucoup plus douée au combat à distance, elle savait cependant très bien se battre au corps à corps. A vrai dire, elle compensait la technique de son frère par la vitesse, et sa très bonne vue qui ne ratait aucun détail tel qu'un prochain changement de mouvement de l'adversaire. Elle s'approcha, et s'inclina à son tour pour saluer son frère d'arme.
Elle lui fit un de ses plus beaux sourire, et se mit en garde.

« À toi l’initiative, et si jamais tu es à même d’utiliser la magie fait donc, autant que je sache à quoi m’en tenir exactement »
- Non, je ne suis pas très douée, je préfère l'acier à la magie. Mettons la de côté si tu veux bien.

Ce tutoiement était sorti tout naturellement de sa bouche. Devant elle, se tenait un combattant, un guerrier, et non plus un dragonnier. Même si le respect restait le même, la coutume voulait que les frères d'arme utilises le tutoiement, sans que cela paraisse comme un manque de respect. Et la nouvelle adversaire du dragonnier savait qu'il connaissait ces coutumes là. Elle ne s’inquiétait donc pas de se reaction.
De toutes façons, son caractère lui interdisait d'être gêné devant qui que ce soit presque, et c'est ce qui valait le respect de tous les hommes qui les entourait. Il n'y eut aucun commentaire désobligeant autour d'elle, car tous savait qui elle était, et comment elle réagissait à des provocations.
Ne s’attardant donc pas sur ce detail, la demie-elfe bondit. Aussi rapide et agile qu'un felin, elle fut devant le dragonnier en une fraction de seconde. Malgré la vitesse qui serait sans doute un point important dans le combat, Mira decida de ne pas compliquer plus les choses pour le moment. Ayant vu le combat précédent, elle savait que les attaques et les defenses de l'elfe gris étaient techniquement plus élevés que les siens, mais il faudrait d'abord qu'elle se mette totalement dans le bain avant d'essayer rivaliser avec le dragonnier.
Ainsi, laissant une simple éclair rouge témoin et preuve de son mouvement, elle se contenta d'envoyer sa lame vers les côtes gauche de Shadow. Attaque simple, mais rapide, comme elle les aimait !
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 4320
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Shadow
Message Sujet: Re: À la vie, à la mort [pv Hally] | Mar 28 Aoû 2012 - 22:44


Elle était confiante, sûre d’elle tant dans son attitude que dans ses gestes, non sans oublier ses atouts physiques qui lui conférait un charme à faire fondre les icebergs en un claquement de doigt. Étrange pourtant cette sensation d’avoir en face une adversaire plus à même de prendre des vies, le feu dans ses entrailles brûlant avec d’autant plus d’ardeur, comme si celui-ci était né de l’âme même de la demi-elfe. À l’entendre on la devinait apte à relever tous les défis, plus encore à répondre à la moindre provocation si tant est que l’on s’attaque à sa personne via l’emploi des mots. Amusant, car lorsqu’il les avait observés la première fois c’était comme voir le jour et la nuit négocier un traité signé depuis bien longtemps. Et si Mael éprouvait un plaisir plus grand à batailler dans le but de s’améliorer, la sœur s’avérait être plus impatiente. Un défaut qui risquerait de lui coûter plus que la vie si jamais ses actes et leur répercutions venaient à nuire à l’ensemble des soldats rebelles dirigés par Marek. Enfin, le dragonnier aurait tout le loisir d’infirmer ou de confirmer ses impressions premières lors de ce combat. Qui démarra en l’espace d’un instant. Mira était aussi vive que l’éclair, sa chevelure rousse traçant dans l’air un éclair rougeoyant alors qu’elle fonçait tête baissée pour sa première attaque. Pas vraiment dangereuse mais qui avait le mérite d’être franche. Coup direct sur le flanc gauche à hauteur des côtes.

En réponse à l’assaut le dragonnier dont le sang s’était mit à bouillonner se pencha en arrière laissant l’épée parcourir sa route sans lui opposer de résistance. Un sifflement aigu suivant sagement le fil de la lame qui passait au dessus de sa cible. Ne pouvant se redresser, il prit appui sur ses mains et continua son mouvement pour se retrouver de nouveau face à la guerrière désormais sans défense. Une opportunité dont il ne manqua pas de profiter une fois sur ses pieds de nouveau en contact avec le sol. La brève accélération fut violente, plus encore que contre Mael, et il se retrouva sur le flanc droit de la jeune femme, son katana près à se lever dans les et entamer sa descente mortelle. Une attaque portée lors de la course assez aisée à contrer mais ce n’était que le début, une petite diversion histoire de créer de nouvelles ouvertures, briser cette défense et immobiliser ce serpent de feu qui ondulait avec une grâce certaine. La lame qui suivait un mouvement circulaire fini par rejoindre les cieux et retomber en diagonale harcelant le flanc droit toujours vulnérable. L’attaque fut arrêtée à mi-hauteur pour ensuite se changer en coup d’estoc au niveau de l’abdomen le mouvement suivit par tout le corps du fils des ombres qui maintenait une cadence infernale. Il ne laisserait rien passer, le pouvoir latent dans ses veines dans une phase d’éveil.

Si contre Mael le pouvoir du dragonnier était encore dans sa phase d’hibernation ce n’était plus le cas maintenant. C’est comme si une onde de choc suivant les battements régulier de son cœur amplifiaient les aptitudes du fils des ombres, plus vif et d’autant plus à même de semer peine et mort sur son chemin. Il était fait ainsi, habité par une force hors du commun, mais si prompte à passer d’une phase de sommeil profond à une frénésie pur et simple sans prévenir. Chance d’ailleurs que cette force létale ne s’éveille que peu souvent sans elle aurait vite fait d’emporter le dragonnier sur les sentiers du chaos et de la destruction. Néanmoins Mira possédait une vitesse surpassant de loin celle de son frère. Sans quoi le duel se solderait d’avance par un échec cuisant qui influerait certainement sur sa perception des ordres que donnerait l’elfe gris durant cette patrouille improvisée. Et il avait besoin d’une obéissance presque aveugle afin de ne pas aggraver les troubles et la quantité de sang versée. Il y avait déjà assez de violence gratuite que pour ne pas s’enfoncer un peu plus dans un cercle vicieux fait de trahison, de brutalité, et de mort…


Autour d’eux tout était figé, comme prisonnier d’une prison de glace. Le temps lui-même attendait avec patience que le combat suive son cours, qu’un des deux duellistes sorte vainqueur de cette lutte où la pitié était une faiblesse, une maladie qu’il fallait guérir sous peine de finir six pieds sous terre. Cette même terre qui, si vivante, observait ces deux abominations, ces deux destructeurs nés s’affronter, s’entre-tuer comme ils le faisaient si bien depuis plus d’un millénaire. Ces acteurs d’une guerre sans fin entrecoupée de quelques moments de paix si rares et profitable à quiconque sait en tirer des leçons. Mais une paix ne peut exister sans des guerres incessantes, le bien et le mal, la lumière et l’ombre, l’eau et le feu, la terre et l’air. Tant d’opposés qui cohabitent pour maintenir cet équilibre si fragile et indispensable à toute forme de vie dotée d’une conscience. Ironie du sort, malédiction jetée par quelque divinité à la mentalité pervertie.

Que ce soit pour une raison ou une autre un sourire malsain se dessina sur les lèvres de l’elfe gris qui avait dans le regard cette lueur particulière à tout tueur ou guerrier ayant été confronté à la dur réalité du combat. Cette expression de démence contrôlée qui se caractérise par un regard d’acier dans lequel danse une flamme aux couleurs sombres. Oscillant entre le gris et le noir de jais, passant par moment par le bleu foncé ou le rouge sang. Autour d’eux il y eu des mouvements pour interrompre ce qui semblait être une mise à mort mais s’était sans tenir compte que les deux principaux concernés avait tout deux ce même regard. Vouloir s’interposer était comparable à se jeter dans un gouffre béant aux parois lisses avec un tapis de pieux accérés qui attendait le malheureux entamant cette chute mortel. Une voix s’éleva à dans l’esprit de Mira, une voix désincarnée issue des entrailles de l’enfer, trouvant sa source dans les ténèbres obscures. L’assassin s’adressait à sa sœur d’arme restant en périphérie de l’esprit de cette dernière.


*Donne moi tout ce que tu as et alors je t’offrirai bien plus, tes rêves deviendront réalité si tant est que tu sois en mesure de prouver ta valeur. Viens à moi et laisse l’acier parler pour toi. Que ta lame me décrive qui tu es et ce que tu désires le plus en ce bas monde.*

Rare était les fois où l’elfe gris se laissait aller à de tel confessions lors des combats. Besoin d’extérioriser ce côté sombre qui contrastait avec sa personnalité si joviale, ou juste pour faire ressortir le meilleur chez les siens ou ceux qu’il tenait en haute estime? Lui-même n’aurait su répondre à cette question trop concentré sur les prochains mouvements de son opposante qu’il devinait pleine de ressource et pas le moindre du monde affectée par cette fatigue des combats précédents. Ce qui s’appliquait donc au fils des ombres qui ne pouvait dissimuler cette perte d’énergie que pour un temps donné. Le manque d’exercice et un sentiment étrange qui s’insinuait quand à la petite mission proposée aux deux demi-elfes. Ce n’était qu’une patrouille alors à pourquoi un tel sentiment qui tiraillait l’esprit du dragonnier bien impuissant face à lui-même et ses pensées qui passaient outre le temps et les âges.

Spoiler:
 


Atra gülai un ilian tauthr ono un atra ono waíse skölir frá rauthr
Shadow/Shigeru
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 31
Âge : 24

Voir le profil de l'utilisateur


Mira et Mael
Message Sujet: Re: À la vie, à la mort [pv Hally] | Jeu 30 Aoû 2012 - 19:53


Mael n'en revenait. Il connaissait sa soeur, il savait comment elle se battait, mais jusqu'alors, elle l'avait toujours vue se battre contre de simples soldats, pas plus doué que n'importe qui d'autre ici - en dehors de Shadow - et il comprit donc qu'il ne l'avait jamais vraiment vu montrer tout ce qu'elle avait. Il la savait rapide, observatrice, mais ce qu'il venait de voir lui clouait carrement le bec ! Il l'avait à peine vu bouger, il avait à peine compris qu'elle passait à l'attaque qu'elle était déjà sur le dragonnier. Il fut impressionné. Plus conquis que jamais par l'idée d'un entrainement de son ancien adversaire, Mael se plongea totalement dans le combat. Il n'y avait plus rien autour de lui à part sa soeur et l'elfe gris.

Mira savait qu'elle impressionnerait plusieurs soldats qui se tenaient dans le cercle qui les entourait, elle et son frère d'arme, et ça l'a fit sourire. Une nouvelle preuve de sa rapidité d'esprit .. Très peu d'homme ici saurait se concentrer sur la bataille et sur ses pensées, se trouvant donc incapable de sourire en plein milieu d'une attaque !
Soudain, Shadow montra lui aussi de quoi il était capable. Contre Mael, il avait su se retenir. Ici, il se dévoila aussi rapide que la demi-elfe, et bizarrement, elle vit même un sourire se dessiner sur son visage.
Même quelqu'un d'aussi rapide ne perdrait pas de temps à essayer de comprendre ce qui se passait dans la tête d'un combattant quand il s’apprêtait à l'attaquer. Ainsi donc, Mira oublia vite ce qu'elle venait de remarquer, se préparant déjà à se rattraper après son coup rater.

D'une extraordinaire souplesse, Shadow avait contré son attaque en se penchant en arrière. Dans son élan, Mira avait du mobiliser toute sa force pour ne pas perdre l’équilibre, et se remettre en place pour se défendre, ce qui laissa largement le temps au dragonnier de se redresser, et de contre-attaquer.
Alors qu'elle se reprenait, elle vit qu'il l'attaquer sur son flan droit qu'elle avait laissé sans protection, mais sa perception des détails lui fit comprendre avant tout le monde que la dragonnier n'en resterait pas là. Alors qu'il aurait pu laisser sa lame voler droit vers sa cible, Mira vit les muscles de l'elfe se contracter. Normal pendant un combat me direz-vous, mais ces muscles là démontraient que les intentions du dragonnier étaient tout autre que ceux qu'il montrait dans l'instant même. Elle ne savait pas exactement de que manière, mais Mira sut qu'il changerait son attaque.
Digne de toute la rapidité qu'ils avaient montré jusqu'alors, Shadow ne traîna pas pour dévoiler enfin ses plans.
Alors qu'elle venait à peine de se remettre sur ses jambes pour se défendre, la demie-elfe comprit qu'elle avait affaire à un coup d'estoc vers l'abdomen !
Cassant son poignet, Mira s'apprêta à envoyer valser la lame de son adversaire vers la gauche de son dernier, essayant même de l'obliger à pivoter quelque peu en y mettant toute sa puissance quand soudain, une voix fit irruption dans sa tête.

*Donne moi tout ce que tu as et alors je t’offrirai bien plus, tes rêves deviendront réalité si tant est que tu sois en mesure de prouver ta valeur. Viens à moi et laisse l’acier parler pour toi. Que ta lame me décrive qui tu es et ce que tu désires le plus en ce bas monde.*

Ce combat devenait des plus intéressants pour la combattante. Ce qu'elle désirait en plus en ce bas monde ? Elle même ne le savait pas vraiment, mais pour ce qui était du reste, elle comptait bien prouver sa valeur.
Obéissant à la voix, elle se plongea encore plus dans le combat, si tant est que ce soit possible, et ne fit plus qu'un avec sa lame. Jusqu'à ce moment, c'était elle qui était rapide, qui donnait plus l'impression de voler que de marcher, ou courir, mais maintenant, c'est la lame qui donnerait l'impression de voler, de n’obéir qu'à lui même, sans aucune main pour la contrôler.
L’échange avait duré moins qu'un battement de cil, l'hybride put donc continuer dans ses projets.
La lame n'étant plus qu'un allongement de son bras, elle réussit à repousser l'attaque de cet adversaire qui se montrait de plus en plus intéressant. Ayant été obligée de se replacer après sa première attaque, elle ne fut pas aussi rapide qu'elle le voulut, ayant ainsi droit à la première déchirure de tissu. Même si Shadow n'avait pas réussi à la toucher elle, il avait touché sa tunique. Mais qu'importe, elle ne se laisserait pas distraire par ce détail.
Plus motivée depuis les paroles du dragonnier qui lui avait donné l'impression de monter du royaume des morts même, Mira ne perdit pas de temps.
Pour être certaine de ne pas être touchée elle avait du reculer d'un pas. Avec une nouvelle démonstration de rapidité comme elle les aimait, elle se retrouva aussi tôt tout près de l'elfe gris, et lui prépara cette fois ci un coup moins puissant - sa perte d’équilibre lui avait valu une perte de temps ! - mais plus pointu. Très peu habituée à ce genre de tactique, elle voulut cependant faire preuve de plus d'imagination pour ce combat des plus improbables. Contrairement aux pensées de son frère, elle adorait, même si elle n'avait pas clairement le dessus !
Ayant envoyer valser la lame du dragonnier à sa gauche, il se retrouvait, et pas pour très longtemps elle le savait, à son tour le flan droit sans protection. Imitant la technique qu'il avait lui même utilisé contre Mael quelque minutes auparavant, elle lâcha sa lame de sa main gauche, et l'envoya, point fermé droit sur ses côtes. Au même moment, sa main tenant fermement l'épée, elle décrivit une courbe vers le haut, et qui fonça rapidement vers l'épaule gauche de l'elfe.

Fascinée par le combat, ses coups devenaient souplesse, force, et réflexion. Même si elle avait déjà la force avant ce début de combat, la souplesse s'était encore surpassée, offrant au publique un spectacle qui donnait plus l'impression d'être face à deux danseurs assoiffés de sang plutôt qu'à un combat entre deux soldats dans une caserne. Pour ce qui était de la réflexion, sans dire que c'était une grande première, Mira n'avait pas eu l'occasion d'en faire son plus grand atout sur un champs de bataille ...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 4320
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Shadow
Message Sujet: Re: À la vie, à la mort [pv Hally] | Lun 10 Sep 2012 - 16:16


L’acier, aussi froid que la brise hivernale, voyage dans l’espace sans se soucier des obstacles sur sa route. Imprudents objets dotés ou non de vie qui viennent s’interposer sur une ligne imaginaire qu’emprunte le bras armée de la grande faucheuse. Du statut de soldat l’on passe à celui d’outil avec pour fonction de prend la vie. Au nom d’une idéologie, au nom de la vengeance, ou tout simplement par plaisir de répandre un peu plus de sang sur le sol immaculé. Le soleil peut toujours essayer de sauver ces pauvres âmes damnées d’un sombre trépas. Mais il lui faudra bien plus que quelque résidu de lumière pour dissiper toute cette noirceur née de nos désirs les plus secrets, les plus obscurs. Et c’était sans compter sur ce sourire carnassier qui ornait le visage des deux concernés. Impitoyable, aussi féroce qu’un fauve qui observe sa victime future ou que l’aigle fendant les airs vers son prochain repas. Oui, tout cela était malsain mais que dire de cette sombre nature qui nous habitent tous, nous, hommes, nains ou elfes. Ni bons, ni mauvais que somme nous si ce n’est l’union de ces deux extrêmes avec un air angélique qui ne peut tout dissimuler.

Le dragonnier éprouvait un malin plaisir à pousser Mira dans ses limites et elle lui rendait bien. Les deux lames s’entrecroisant dans un bruit strident. Résultat d’une parade effectuée de main de maître laissant quelque peu l’auteur de l’attaque dans une position pas vraiment avantageuse. Des appuis faibles, tout son flanc gauche exposé au plus basique des assauts, et surtout peu d’ouverture ou d’échappatoire Tout le corps du fils des ombres suivit le mouvement, la jambe droite terminant sa course en grattant le sol qui émit une complainte sonore alors qu’un nuage de poussière s’élevait au niveau de la botte. Une proximité pas vraiment déplaisante si cela n’avait trait à un combat impliquant des armes. Et dire qu’il y avait une nette différence entre le frère et la sœur… pour l’occasion rien ne semblait différencier les deux hybrides en terme d’aptitude ou de vitesse. Le temps fini par se figer, les secondes devenant des heures. Shadow en profita pour établir un nouvel angle d’attaque afin de prendre l’ascendant sur son adversaire qui ne manquait pas de ressource.

Le contre il le connaissait bien vu qu’il s’agissait d’une de ses créations. À nouveau le métal qui se croisent et entame une danse tandis que le poing de Mira heurte l’avant-bras du dragonnier qui dévie l’attaque. Et si ces parades ne bloquent que partiellement, empêchent une partie des dégâts elles ne sont la que pour détourner l’attention. Distraire la jeune femme du coup de pied qui se dirige vers le bas ventre. Impact imminent sans réel but si ce n’est rétablir cette distance de sécurité qui est primordiale pour la suite des évènements. Elle gratte le sol à son tour, un mètre, deux tout au plus et déjà l’elfe gris qui reprend ses assauts plus concentré que jamais. Des frappes de haut en bas qui succèdent à des coups horizontaux sur la droite, la gauche. Par moment l’épée décrit une courbe vers les cieux et le corps de l’assassin qui pivote sur lui-même, le dos exposé mais déjà le manche de l’arme qui file vers sa cible, une fois puis deux avant de refaire face à son adversaire. L’acier dans la main droite qui décrit ensuite une courbe sur la gauche à la recherche de sa victime.

Pas une seconde de répit, juste un contre qui est appuyé par des appuis solides sans pour autant ressembler à deux tronc d’arbre ancré dans le sol meuble qui sert à cette démonstration de force. Dans l’assemblée c’est le silence, le doute, l’hésitation. On ne sait plus quoi penser tant ce combat ressemble de plus en plus à une danse entre le fils des ombres et l’hybride qui, malgré la différence de puissance, se bat avec honneur, force et courage. Elle dévie les attaques, en bloque d’autre, mais jamais ne recule. Pour un pas en arrière c’est deux en avant afin de ne pas se laisser marcher dessus. Non, elle ne peut pas, ne veut pas et cela plait plus que tout à l’assassin qui en redemande. Il lui avait demandée de ne faire qu’un avec son arme et elle avait obéit. Nul peur dans ce regard, juste cette étincelle de vie qui fait office de soleil lors d’une nuit sans lune. Les étoiles se pliants aux caprices de cette guerrière aussi vive qu’imprévisible.

Et tandis que le chant des lames s’élève à un rythme régulier c’est le soleil qui continue sa ronde, le ciel qui s’embrase avec ces couleurs flamboyantes, du rouge vif à l’orange. Le disque solaire qui étire les ombres alors que le ciel devient une peinture à graver dans sa mémoire. Entre les nuages d’un blanc immaculé et ce tableau où douceur et violence ne font qu’un dans un savant mélange qui ne laisse qu’une impression de beauté incomparable. Dans quelques heures va tomber une nuit agitée, point de repos pour les éclaireurs et encore moins pour ceux qui iront profiter de cette belle nuit afin de traquer les possibles menaces. Reste le silence qui n’a pas sa place, il est de trop dans cette foule qui n’a d’yeux que pour ces deux combattants hors pair qui s’en donnent à cœur joie, juste pour le plaisir, pour que ce duel ne soit pas comme tous les autres, vide de sens. Deux artistes au style bien à eux qui partagent ce moment d’intimité…


Spoiler:
 


Atra gülai un ilian tauthr ono un atra ono waíse skölir frá rauthr
Shadow/Shigeru
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 31
Âge : 24

Voir le profil de l'utilisateur


Mira et Mael
Message Sujet: Re: À la vie, à la mort [pv Hally] | Mer 3 Oct 2012 - 17:48


Mira n'était plus vraiment elle même. Plongée corps et âme dans ce combat, elle était entrée dans une sorte de transe. Les coups des deux adversaires ne cessaient de fuser, donnant l'avantage à l'un, qui la perdait aussitôt par une feinte ou une botte de l'autre. Sans sa rapidité d'action, sans son incroyable souplesse, la demie-elfe savait qu'elle aurait perdu ce combat depuis bien longtemps. Mais plus déterminée que jamais, elle faisait tout pour ne pas se laisser envahir par la technique et la force du dragonnier. A chaque attaque, elle trouvait un moyen pour s'en sortir, passant des qu'elle pouvait à l'attaque à son tour.
Les minutes passaient sans qu'elle s'en rende compte. Le combat devenait une danse, les soldats des spectateurs du spectacle improvisé. Mael avait trouvé son combat des plus enrichissant, il n'avait jamais eu droit à un entrainement comme celui là, mais Mira elle, avait droit à ce quelque chose qui rendait un combat si spectaculaire. Ni le frère, ni même la soeur n'aurait pu se douter qu'elle avait cette endurance et cette détermination en elle, c'est pourquoi ce qui se passait sous le regard de l'hybride devenait encore plus incroyable à ses yeux.
Durant leur vie, Mira n'avait jamais été blessée dans un combat, contrairement à son frère, et aujourd'hui, la danse qu'elle offrait à Shadow avait l'air de montrer pourquoi elle avait toujours réussi à s'en sortir indemne. Le mouvement qu'elle devait faire était tout simplement instinctif chez elle. Elle sentait ce qu'il fallait qu'elle fasse, comment elle devait bouger. Et depuis qu'elle avait réussi à faire de sa lame une extension meurtrière de son bras, elle en était devenue encore plus dangereuse.
Dans son état quasi secondaire, Mira ne sentait malheureusement pas que son corps commençait à faiblir. Son esprit était toujours aussi vif, voir même de plus en plus tant sa concentration et son plaisir étaient incroyable, mais cela lui fit perdre toute conscience de son corps. Ainsi, Mael remarqua bien avant elle que son épée se levait de moins en moins vite au dessus de sa tête, et que ses jambes la faisaient bouger de moins en moins rapidement.
La guerrière restait toujours plus rapide qu'aucun soldat présent dans la foule, mais Mael, avec sa vision plus fine grâce à son sang elfique sentit que le rythme ralentissait du côté de sa soeur. Un coup d'oeil autour de lui lui prouva qu'il avait raison : personne n'avait remarqué ce tout petit changement de cadence. Shadow lui même se rendait-il compte qu'il poussait Mira à aller bien plus loin qu'elle ne pouvait ? Surement, et c'est très probablement ce qu'il cherchait à faire justement !
Inconsciente que sa force faiblissait, Mira s’apprêtait à contrer une attaque des plus basique. La lame de son adversaire volait vers son flanc droit. Positionnant sa lame pour defendre son flanc, elle banda tous ses muscles pour stopper net la lame de Shadow. Ce fut le moment que choisirent ses bras pour alerter la demie-elfe. Puissant, le coup avait forcé la guerrière à utiliser toute sa force pour l'arrêter, mais son corps ne tint pas. Grace à sa lame qui se tenait entre celle du dragonnier et son corps, l'hybride ne fut pas touchée, mais son bras, et par extension tout son corps ceda à la puissance de Shadow. Affaiblie mais toujours aussi agile, elle se rattrapa en posant son genou droit à terre. Les mains tenant son épée, ils ne purent lui être d'aucun utilité.
A terre, l'hybride baissa la tête. Elle savait qu'elle s'était bien battue, qu'elle n'avait pas de honte à avoir, mais elle s'en voulait de ne pas avoir sentit son corps faiblir. Maintenant que le combat était fini, qu'elle était à genou, elle sentait ses épaules et ses cuisses qui avaient chauffé bien plus que d'habitude !
Elle reprit doucement son souffle, se massa discrètement les cuisses, puis, aidée par Shadow qui lui tendait une main se releva. Malgré sa défaite, elle ne put s’empêcher de sourire. Immédiatement, elle chercha son frère du regard, qui lui offrit un magnifique sourire de félicitation.
Quand il l'avait vu tomber par terre, il avait eu peur qu'elle ne réagisse mal avec le caractère qu'il lui connaissait ... Mais faiblir face à un adversaire tel que Shadow n'avait pas l'air de l'embêter plus que ça, et heureusement !

- Merci pour ce combat Dragonnier. Je n'ai même pas vu le temps passer.

Un coup d'oeil à l’extérieur et au soleil presque complètement couché lui indiqua qu'il se battait depuis plus longtemps qu'elle ne pensait. Puis elle se retourna vers celui qui avait été son adversaire, et lui tendit son bras, comme faisaient les soldats après un combat pour saluer ce qui venait de se passer. Elle n'en revenait toujours pas, jamais elle n'avait combattu comme ceci, et sans sa rencontre avec Shadow, elle n'aurait probablement jamais su qu'elle avait ça en elle.
Encore sous le choc de ce combat des plus inhabituel, aucun soldat n'avait encore réagit.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 4320
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Shadow
Message Sujet: Re: À la vie, à la mort [pv Hally] | Mer 30 Jan 2013 - 22:10


C’est donc sous le regard ahuri des soldats de l’ancienne alliance que Shadow terminait son duel avec Mira. La jeune femme avait montré bien plus de talent et de force d’esprit qu’il n’aurait pu le croire. Une véritable tigresse prompte à sortir les griffes si jamais le danger venait à se présenter à eux. En bien ou en mal il ne pourrait répondre à cette question, ignorant lui-même ce qui l’avenir réservait au trio qui partirait sous peu en quête de toute activité ennemie aux abords de la forteresse.

L’elfe gris, couvert de sueur, les muscles encore contractés, et son cœur battant à tout rompre, salua son opposante avec un faible sourire sur le visage puis parti préparer ses affaires non sans inviter Mira et Mael à faire de même. Il passa même à côté de ses frères d’armes avec dans le regard une fatigue plus qu’apparente. D’ici à ce qu’ils partent tout séquelle des deux derniers combats ne seraient que poussière portée au loin par le vent. Peu accoutumé à rester dans une même place plus de quelques jours, son domicile y compris, tout ses biens et possessions étaient entreposés dans un coin reculé où il s’assit contre un mur. Le contact avec la pierre froide lui fit le plus grand bien tandis que ses yeux, derrières des paupières mi-closes, scrutaient le ciel qui leur servirait de couverture pour cette patrouille improvisée. Le dragonnier avait comme un mauvais pressentiment, le genre de détail qui peut vous pourrir littéralement une bonne nuit de sommeil en moins de deux. Les étoiles elles-mêmes s’accordaient à cette pensée pas particulièrement réconfortante. Balayant d’un geste ces inepties vaines de sens Shadow se remit sur ses pieds et s’attela à récupérer ses effets sans perdre une minute.

Lorsqu’il arriva à la porte principale une brise apportait la promesse d’une pluie prochaine. Raison de plus pour ne pas tarder et confirmer où non la présence de troupe hostile. Une action préventive bénéfique pour tous qui pourrait, avec un peu de chance, diminuer les pertes de part et d’autre des deux camps. Et, alors que les minutes défilaient petit à petit, les deux demi-elfes arrivèrent comme convenu juste à temps pour profiter de l’obscurité qui prendrait bientôt possession de la Crête. D’un geste de la tête il leur fit signe et se mit en route sans prononcer le moindre mot, les explications fournies une fois éloigné des oreilles indiscrètes.

Sous le couvert des arbres et des nuages qui obscurcissait toute la zone, le groupe former de Mira, Mael et Shadow avançait, croisant ça et là quelques patrouilles de retour d’un poste de garde. Chacune de ces rencontres se soldaient par des avertissements sur les pièges ou les dernières nouvelles mais rien qui ne puisse fournir une piste intéressante. Enfin, les quelques ruines aux alentours valaient au moins le détour avec de potentiel trésor. Ce fut lors de la première halte que le dragonnier se décida à sortir de son mutisme, une carte à la main.
« Bon, pour résumer notre situation rien de bien concret, juste des rumeurs concernant des éclaireurs de l’empire. Ce peut être des brigands, des soldats en route pour la ville la plus proche, en bref à nous de vérifier cela. »
Il marqua une pause puis repris avec son calme habituel, et ce afin qu’aucune information n’aie à être répétée deux fois.

« Si jamais une trace vous semble suspecte, que les animaux ont un comportement inhabituel, ou qu’une fumée est visible n’hésitez pas à en faire part. Les patrouilles ne nous apporterons rien si ce n’est les conneries qu’on peut entendre un peu partout dans les grandes villes. Sur ce je suis à votre écoute pour toute question éventuelle. »

Le dragonnier n’avait en aucun cas mentionné la présence des ruines et autre tunnel d’aération qui remontaient à la surface. Ces informations trouvées dans les archives d’une vieille bibliothèque envahie par la poussière et quelques fanatiques en quête de pouvoir. Rien de bien spécial pour lui qui passait un nombre d’heure incalculable en compagnie de ce genre de personne, légèrement dérangée néanmoins agréable pour peu qu’on sache comment procéder avec.


Atra gülai un ilian tauthr ono un atra ono waíse skölir frá rauthr
Shadow/Shigeru
Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: À la vie, à la mort [pv Hally] |


Revenir en haut Aller en bas

À la vie, à la mort [pv Hally]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: La Crête-
Ouvrir la Popote