AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar


Nombre de messages : 99
Âge : 17

Voir le profil de l'utilisateur


Erigërs
Message Sujet: Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden... | Mar 8 Oct 2013 - 18:26


J'étais tranquillement installé sur une confortable chaise dans la bibliothèque de Kirtan, comme à mes habitudes, quand retentit la trompe. Cela faisait sept ans qu'elle n'avait pas sonnée!

*Que se passe-t-il? La dernière fois qu'elle a sonnée, c'était lors de l'intrusion des Dras Léonniens dans le Du Weldenvarden!*

Je m'empressai de poser mon livre que déjà un deuxième coup retentit, plus long que le premier. L'arbre où se trouvait la bibliothèque se situait à dix minutes de la grande place où nous devions nous rassembler et cas d'alerte.

*Si je court vite, j'y serai en cinq minutes, je ne devrai rien manquer.*

Une foule d'elfe de toute nature se dirigeait vers l'esplanade, m'en rendant l'accès aux premiers rangs difficile, juste devant l'estrade, où se tenaient les magistrats ainsi que le général Akkan. Le membre du conseil fit signe à la foule, puis pris la parole:

-Chères citoyens de la ville de Kirtan, Une patrouille a repéré un bataillon d'une dixaine d'hommes à la frontière de notre foret bien aimée. D'après eux, ce serai de soldats Dras Léonniens. Nous voulons en avoir le choeur net, ainsi un petit groupe d'hommes sera envoyé sur les lieux pour repérer ces possibles ennemis. Nous nous sommes mit d'accord avec le général Akkan. Le groupe sera composé du général lui même ainsi que d'un groupe de soldats. La liste sera affichée à la caserne, le convoi partira demain après-midi.

Le magistrat se retourna pour discuter avec ses collègues. La foule recommençait à s'agiter lorsqu'il fit à nouveau signe.

-J'oubliais, Le jeune Erigärs fera également parti de l'expédition: il nous à démontrer ses talents lors des entrainements, il ne sera pas de trop...

Je n'en croyais pas mes oreilles! J'allais faire partis de l'expédition, et qui plus est avec le général! Je partis en retournant cette pensée dans ma tête, à tel point que j'oubliai d'aller voir la list de mes compagnons de routes...

Je ne réussi point à fermer l'oeil de la nuit à cause de cette expédition... L'idée que j'en fesais parti, ainsi que le général me traversait la tête dès que mes yeux se fermaient, rendant la nuit extrêmement longue et fatiguante. Au petit matin, je fus levé bien avant mes parents (chez qui je dormais), et décidai de faire un tour à la caserne en passant par la forêt.

En chemin, je m'assis contre un chêne imposant qui longeais le chemin. Mes yeux se fermère et je perdis le court du temps, absorbé par la nature qui m'entourait. je l'écoutais, et elle me murmurait à l'oreille ses soucis. Je me concentrai et, en pointant mes doigt vers du lierre qui poussait sur un arbre proche. Je murmurai quelques mots en ancien langage, dans le but de faire bouger le lierre vers ma main, mais seul un feuille se détachât et vint tomber à mes pieds...

Déçus par cet échec, je repris la route menant à la caserne. La première chose que je vis en arrivant fut la liste des elfes engagés pour la périlleuse mission. En premier était inscrit le nom du général Akkan, suivit de deux autre nom, puis venait le mien et celui de mon ami Drezïr.

*Ouf, enfin une bonne nouvelle!*

Le départ fut donné à trois heures. On avait pour se déplacer de magnifiques chevaux sauvages à la crinière argentée. Je nommai le mien Trésor. Il était convenu qu'au coup de corne brume, l'équipe se mette au galop. Drezïr monta à ma hauteur et je m'aperçus qu'il tenait la corne de brume dans la main gauche.

-Prêt à passer au galop? me demanda-t-il.
-Quand tu veux! lui répondis-je en lui souriant

Il porta la corne à sa bouche et souffla de toutes ses forces. Un lourd son grave en sortit, et tous les chevaux se mirent au galop simultanément...


Erigärs
Le dragonnier de la foret



La vraie puissance se cache au fond de soi...


Dernière édition par Erigërs le Mer 9 Oct 2013 - 12:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 5435
Âge : 21

Voir le profil de l'utilisateur


Kylar Stern
Message Sujet: Re: Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden... | Mer 9 Oct 2013 - 15:04


    Kylar se promenait dans la forêt à la recherche de nouvelles plantes qu'il pourrait utiliser lors de ses recherches pour le compte de la Compagnie, il avait été nommé il y a peu et devait faire ses preuve car bientôt une escouade allait partir et il devait les équiper en poisons divers et bien évidemment en onguent et autres potions médicinales. Il devait pour celà refaire un stock complet.

    Le jeune herboriste n'avait pas assez d'ingrédients dans sa pauvre petite échoppe pour permettre de subvenir aux besoins d'une compagnie entière. Certes il avait beaucoup de produit mais beaucoup de produit différent, et ses contact ne savait pas lui fournir d'aussi grosse quantité. Il était donc venu se fournir par lui même étant donné qu'il n'avait pas le choix. Il trouvait celà tellement rabaissant de devoir faire cela tel un simple apprentis. Mais il était également heureux de se retrouver près de la nature alors qu'il passait tout son temps en ville.

    Il était habillé de façon normale, enfin quand je dis normale je veux plutôt dire aussi normalement q'un herboriste pourrait l'être. Il portait un tablier taché et avec des trous du à quelque substance dangereuse, ce tablier était celui de son père et il ne s'en séparait jamais quand il prenait son aspect de citoyen "normal". Le jeune homme portait un autre héritage de son père mais celui-ci faisait bien plus référence à sa vie d'assassin, car c'était le gant de poison qu'il portait à sa main droite, ce gant lui permettait d'empoisonner une cible très facilement grâce à une lame caché et à un mécanisme ingénieux qui trempait le bout le lame dans le poison choisit. Les poisons étaient contenu dans des petites billes qu'il suffisait d'ouvrir en deux.

    Cette méthode pour tuer était la favorite de Kylar et également la plus efficace. Il portait bien évidemment ses deux dagues dans le dos, elle étaient plus longues que des dagues normales mais bien plus courte et facile à manier qu'une épée, avec ça il pouvait frapper les points vitaux et repartir avant même que sa victime se rende compte qu'il venait de passer devant elle. Car le jeune était très rapide grâce à son corps musclé et fin. Certes il n'égalait pas la vitesse des elfes, mais franchement qui le pouvait ?

    L'herboriste ramassa une plante dont il ne connaissait pas le nom et la fourra dans sa poche ventrale là ou il plaçait la plus part de ses ingrédients. Il tomba sur des champignons toxiques qu'il s'empressa de ramasser cette variété était répandue et donnait un poison fort efficace si on le mélangeait avec la bonne substance.

    Soudain il entendit un son de cor et des bruits de galop, il resta droit et sur de lui dans son rôle d'herboriste. Quiconque l'aurait vu à cet instant n'aurait absolument pas souhaité l'attaquer il avait l'air de l'homme le plus sympathique du monde. Peut-être qu'il allait se passer quelque chose d'attrayant finalement...




Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 99
Âge : 17

Voir le profil de l'utilisateur


Erigërs
Message Sujet: Re: Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden... | Ven 11 Oct 2013 - 18:14


Nous venions de sortir de la partie profonde et épaisse de la forêt qui séparait la partie où nous habitions et l'orée de Du Weldenvarden. Je ne m'étais jamais aventuré dans cette partie là de la forêt... Enfin si, une fois. C'était lors d'une escapade avec Drëzir. Nous nous étions échappés de nos maisons et nous étions donnés rendez-vous à l'extérieur de la ville. Nous avions entendu quelques jours plus tôt que des choses étranges se produisaient dans cette partie de la forêt. Nous étions donc partis toute une journée, la peur nous ayant fait rebrousser chemin dans la partie dans laquelle nous galopions à l'instant. Drëzir et moi étions tombés nez à nez avec une étrange créature...

 -Si la créature se pointe, je lui plante ma flèche entre les deux yeux!

 Cette phrase, suivie d'un éclat de rire, me tira de mes sombres pensées. C'était Drézir qui s'était rapproché de moi pour me faire part de sa pensée. Je lui souris, puis réfléchis sur la nature de la fameuse créature qui nous avait fait si peur il y a maintenant quelques décennies de cela. C'est alors que retentit un "HALTE" tonitruant, que venait de crier un des sous-officiers. J'eus juste le temps d'arrêter mon cheval avant que celui-ci ne rentre dans ledit sous-officier qui venait de mettre pied à terre.

 -Descendez de selle, et pas un bruit! Le général vient de repérer un individu louche plus loin à la lisière de la forêt. Drëzir et Erigärs, allez voir de quoi il en retourne. Si cette 'Chose' a des intentions pacifique, demandez lui pourquoi il se trouve ici et qui est-il, puis ramenez le ici. Si il semble vouloir vous agresser, revenez immédiatement en donnant un coup de trompe. Compris?
 -Compris, Chef! répondîmes Drëzir et moi simultanément.

 Sur ce, nous partîmes en direction de l'intrus, qui venait de se baisser.

 *Cela me rappelle de bien mauvais souvenirs...* dis-je en repensant à l'étrange créature...

 Nous n'étions plus qu'à quelques enjambées de lui lorsque Drëzir me prit par le bras pour me tirer vers le bas sans que je ne comprenne pourquoi. Je levai la tête: l'homme (car nous nous étions assez approchés pour le distinguer clairement), s'était relevé et regardait dans notre direction.


 -Je vais aller lui parler, déclarai-je à Drëzir. Si il m'arrive quoi que ce soit, alerte les autres avec la trompe.
 -Compris.

 Ainsi, je me levai et me dirigeai dans la direction de l'homme, qui semblait m'observer attentivement. Je remarquai que l'homme avait une tenue d'herboriste ainsi qu'une sacoche déjà bien remplie.

 *Ouf, aucun danger de se coté là, ce n'est qu'un herboriste qui fait sa récolte*

 -Bonjours à toi, chère... visiteur. Puis-je savoir que fais-tu ici, de la Du Weldenvarden? Mais avant tout, qui es tu? Je te prierai de bien vouloir m'accompagner jusqu'au reste de la patrouille, notre sous-officier veut te parler.


Erigärs
Le dragonnier de la foret



La vraie puissance se cache au fond de soi...
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 717
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden... | Dim 13 Oct 2013 - 16:08


Akkan avait profité du fait que l'intrus isolé était d'apparence inoffensif pour y envoyer 2 jeunes elfes, il ait envoyé 3 vétérans en éclaireur bien à l'avant afin de trouver trace de l'éventuel groupe Dras Leonien. Il gardait un œil sur les jeunes par habitude. Ce qu'Akkan ne comprenait pas c'était ce que pouvait mijoter un groupe armé si peu nombreux aussi loin de la première ville Léonienne. Tout renfort était exclu... Il espérait qu'il ne s'agisse pas d'une incursion ou de la création d'un poste avancé.

Il était plongé dans ses réflexions vêtu pour le combat, il avait revêtu une dernière touche qui le faisait disparaître sous un long manteau à capuche dissimulant les traits les plus étrange. Il montait un imposant cheval, le seul qui pouvait galoper avec un tel poids sur son dos...

Il suivait la discussion avec l'herboriste des yeux quand il sentit un frémissement dans la forêt et quelques secondes plus tard, il aperçut l'un des éclaireurs, rien dans sa démarche n'indiquait une quelconque inquiétude, mais il semblait avoir découvert quelques choses, une piste.

L'éclaireur échangea quelques mots avec Akkan en ancien langage et reparti aussi vite qu'il était venu. Akkan fit signe au sous-officier qui était en charge du reste de la compagnie que nous partirions dès que l'intrus aurait été identifié, tué ou ramener hors de la forêt.


[HRP] désolé le manque de temps et d'inspiration pour le moment, mais promis ça va le faire, le temps que mon personnage soit un peu plus au centre de l'action Wink et que je trouve une connexion internet efficace et pas un cable à partager pour 3 personnes. [/HRP]


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 5435
Âge : 21

Voir le profil de l'utilisateur


Kylar Stern
Message Sujet: Re: Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden... | Dim 13 Oct 2013 - 19:36


[HRP : Pour moi pareil j'ai pas vraiment beaucoup de choses à raconter du coup avant qu'on ne commence les choses sérieuse je répondrais pas des messages énormes]

    Kylar aperçu deux jeunes elfes se diriger vers lui, enfin jeune il n'e avait aucune idée car il ne savait absolument pas donner d'âge aux elfes. Il arreta de cueillir et les regarda approcher. Ils étaient vêtus de simple armures elfiques et avait l'air peureux. Il se demandait ce qui pouvait bien leur faire peur. Ces elfes ne devait pas être très expérimenté pour avoir peur d'un simple humain qui ramasse des champignons.

    Certes les apparences pouvaient êtres trompeuse, il en était bien la preuve mais les elfes n'avait pas peur des autres peuples, surtout pas d'un humain seul. Il sourit donc à l'elfe qui se dirigea vers lui. Son ami resté derrière avait porté une espèce de corne qui devait sans doute être une trompe à ses lèvres mais ne souffla pas dedans. L'herboriste comprit qu'il était représenté comme une menace.

    Lorsque l'elfe arriva à sa hauteur Kylar lui sourit et le laissa parler. Il se demanda mentalement ce qu'il se tramait chez les oreilles pointues pour qu'ils aient besoin de faire une patrouille et qu'ils se méfient autant des étrangers venu dans leur forêt. Sans doute allait-il se passer quelque chose d'amusant. Il répondit à l'elfe


    -Et bien je me nomme Kylar Stern, je suis l'herboriste officiel de la ville de Uru'Baen, et vous êtes ?

    Le jeune homme rangea dans sa poche ventrale le reste des ingrédients qu'il avait ramassé et puis se tourna vers l'elfe

    -Une patrouille ? Bien je vous suis, je ne voudrait pas vous poser de problème je suis simplement ici pour trouver des espèces de plantes qui n'existent nulle part ailleurs.




Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 99
Âge : 17

Voir le profil de l'utilisateur


Erigërs
Message Sujet: Re: Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden... | Lun 14 Oct 2013 - 18:53


[note à l'adresse de Kylar: les échanges entre les elfes sont en ancien langage]


Pendant que je posais mes question à mon interlocuteur, je le vis glisser la main dans sa poche. Mes muscles se tendirent simultanément mais heureusement, l'homme ne faisait que ranger les herbes qu'il venait de récolter sur le sol. Chose étrange, j'eus beau tourner la tête à droite ou à gauche, je ne vis que des champignons vénéneux...

*Il a du ramasser les herbes intéressantes, c'est pour cela qu'il ne reste que des champignons... Restons quand même prudent, on ne sait jamais.*

Je fis signe à Drëzir que tout allait bien (je le vis se détendre légèrement), puis je demandai à l'homme de bien vouloir me suivre. Nous dirigeâmes vers le reste de la patrouille. Je vis rapidement que l'agitation n'était pas habituelle, et l'on s'empressait de ranger les affaires sorties. J'interpelai un de mes camarade pour lui demander la cause de cette agitation.

-Je n'en sais rien, me répondit-il. Un des éclaireurs est revenu puis est reparti presque aussi vite après avoir échangé quelques mots avec le général. Le sous-officier nous à immédiatement signalé que nous partions dès que vous serez revenu avec l'intrus.

La discussion finie, je me dirigeai en direction du sous-officier, en me demandant quelle pouvait être la raison de ce départ précipité... Arrivé à hauteur de mon supérieur, je lui présentai l'homme que nous avions repéré en lui disant tout ce que je savais. Le sous-officier commença alors à questionner l'homme sur ses raisons d'être ici et si il avait vu un groupe de soldats dans la région. Je n'écoutai pas la suite et me dirigeai vers Drëzir pour discuter. A peine arrivé près de lui, j'entendis l'ordre du départ circuler dans les rangs. Je montai sur mon cheval et vis que l'homme nous accompagnait, également à cheval.

*Sans doute le sien*

Nous nous dirigeâmes en direction de l'orée de la forêt, au petit trot. Le général avait l'air songeur...


Erigärs
Le dragonnier de la foret



La vraie puissance se cache au fond de soi...
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 5435
Âge : 21

Voir le profil de l'utilisateur


Kylar Stern
Message Sujet: Re: Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden... | Jeu 17 Oct 2013 - 21:56



    Kylar regardait l'elfe qui se tenait devant lui avec un air interrogateur. Il ne lui avait pas dit son nom donc sa situation d'herboriste lui faisait peur ? Sans doute qu'il n'avait pas l'habitude de voir des humains, ou bien même peut-être n'en avait-il jamais vu.

    Il fit un signe à son compagnon et sans un seul mot à son égard, ce que le jeune homme trouva très impoli lui fit signe de le suivre. L'assassin s'exécuta sans dire un mot, il devait se retenir de ne pas tuer ce petit elfe insolent qui osait lui donner des ordres alors qu'il n'était rien. Sa main gauche bougea et mit en place une capsule de poison sur la lame de son gant.

    Il pouvait très bien tous les tuer. Il en était capable il le savait, cependant l'un d'eux devait surement être un puissant magicien et il ne savait pas contrer la magie quand celle-ci venait de front. Il pouvait certes neutraliser les pouvoirs magiques pour un moment grâce à une drogue qu'il avait fabriqué mais il devait savoir qui il devait viser pour annihiler ses pouvoirs. or il ne savait pas lequel de ces elfes était le magicien.

    Enfin bref, il se retira ces idées de meurtre de la tête car il devait d'abord savoir qui étaient ces elfes et ce qu'ils lui voulaient. Il se dirigea vers ce qui semblait être un commandant vu la façon dont l'autre lui adressait la parole et faisait des courbettes. Il trouvait cela très amusant de voir ces elfes témoigner ce genre de respect pour leurs supérieurs. Certes les humains faisait ce genre de choses mais toutes ces choses là n'était pas pensée réellement.

    Il arriva devant l'elfe qui semblait plus vieux et lui sourit, celui-ci lui dit :


    -Bonjour étranger, que faites-vous sur cette terre ? Et surtout qui êtes-vous ?

    -Bien le bonjour à vous elfe. Je me nomme Kylar Stern et je suis l'herboriste officiel si l'on peut s'exprimer ainsi de la ville de Uru'baen. Je suis dans cette forêt pour récolter divers ingrédients pour enrichir ma collection et bien entendu rafraîchir mes stocks. Et vous êtes ?

    -Certes, excusez nous du dérangement. Je me nomme Lokï'faer, je suis sous-officier de l'unité du général Akkan qui se trouve juste ici.

    Les yeux de Kylar se tournèrent dans la direction indiquée par l'homme. Il vit un homme ou plutôt un elfe d'une grande stature qui se tenait sur son cheval comme un conquérant ayant déjà gagné cent batailles. Il inspirait le respect à tous ses soldat cela se voyait. C'était donc la première personne à tuer si quelque chose se passait mal. Bien il était donc fixé.

    Un autre elfe vint parler au sous-officier, Kylar ne comprenait pas la langue des elfes et les regarda donc avec une expression de questionnement sur le visage. Il comprit soudain que l'homme s'adressait à lui quand il reconnu la sonorité de sa langue.

    -Excusez moi mais auriez vous par hasard un groupe d'homme, des soldats vêtus avec les blasons de Gil'ead ? [Gaspard avait dit que des soldats de Gil'ead ce serait plus logique (enfin je crois ^^) je respecte donc ses attentes   ]

    -Mais bien-sur je les ais croisé à l'entrée de la forêt dans cette direction.

    Il pointa son doigts vers l'endroit ou il se trouvait quelques minutes auparavant. Les soldats se mirent en selles directement et un éclaireur partit dans cette direction. Le sous-officier elfe lui dit de venir avec eux et Kylar le regarda avec un air d'incrédulité sur ses traits. Pourquoi aurait-ils besoin de lui ? Il ne posa pas de question, se mit sur son propre cheval qu'il avait attaché à un arbre à quelques mètres et suivit la petite patrouille vers l'endroit qu'il leur avait montré.




Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 274
Âge : 104

Voir le profil de l'utilisateur


Bastezic
Connard Prétentieux
Message Sujet: Re: Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden... | Lun 21 Oct 2013 - 1:40




    Non loin de là...

« Piques-y, s’écriait Perlin en faisant de grands gestes pour attirer l’attention de la bête, piques-y vite avant qu’il ne m’écorche ! »

Mais Joricques ne bougea pas, tremblant des pieds à la tête, les doigts crispés sur sa lance. Ces animaux-là le terrorisaient depuis son plus jeune âge. Quand il n’avait que neuf ans, l’un d’eux avait décapité son père d’un coup de patte, sous ses yeux. Certains gamins auraient grandi dans la haine de l’assassin, tuant tous les représentants de l’espèce qui croiseraient leur route mais Joricques n’était pas de cela. Il avait passé sa vie dans l’angoisse. Dans la peur de se retrouver un jour face à une de ces bêtes féroces. Et que, comme son père…

« PIQUES-Y COUILLON !! »

Mais Joricques en était incapable, la terreur le paralysait.

Voyant que son camarade ne réagissait pas, Perlin tâcha de s’éloigner comme il put - c'est-à-dire peu - et appela à l’aide.

Leur troupe bivouaquait un peu plus loin. Une cinquantaine de Léoniens et autant de passés différents. Mais des bleus aux vétérans, tous partageaient une certaine admiration et un grand respect pour le capitaine Grattre, un vieux de la vieille qui en avait vu de belles. Ah ça, il pouvait en raconter des batailles. Il avait trempé son épée dans le sang de bien des hommes et sa trique dans le corps de bien des femmes. Le sac de Narda ? Il y était ! On dit même qu’il participa à l’écriture de la Vanyalienne pendant cette glorieuse offensive. Et quand on voit comment cette chanson devînt populaire dans l’Empire, on ne peut douter de la grandeur de cet homme !

C’est pourquoi tous l’avaient suivi sans la moindre hésitation – la tête haute et le cœur vaillant – lorsqu’il avait annoncé qu’ils iraient vers l’Est et vers le Nord pour visiter ces contrées qui prétendaient faire réticence à la Sainteté de la Léonie. Ils avaient donc chevauché depuis Gil’ead pendant plusieurs jours jusqu’à suivant le Du Weldenvarden vers l’orient. Et ce matin-là, pendant que l’on rempaquetait le bivouac, deux soldats avaient été envoyés chercher du bois supplémentaire dans la forêt millénaire. Mais Joricques et Perlin n’avaient pas eu le temps de ramasser trois branches qu’un grognement les fit sursauter, ils se retournèrent doucement pour tomber nez à nez avec…

« UN OURS ! À MOI ! UN OURS ! »

Aussitôt les gens accoururent avec leurs piques et leurs épées, découvrant la scène : Joricques plus tendu que sa lance face à la bête qui semblait plus s’intéresser au désarmé Perlin qui gesticulait à côté.

Gattre s’avança et lança d’une voix forte :

« Un ours ! De la viande au menu ce soir mes amis ! »

Des cris enthousiastes lui répondirent, à peine couverts par les appels de Perlin.

« Allons mon garçon, reprit Gattre à l’adresse de Joricques, c’est à toi de le faire ! Je compte sur toi, nous comptons tous sur toi ! »

Le soldat tremblait toujours, des larmes muettes coulaient sur ses joues, son nez était humide, ses lèvres tremblaient. Mais le capitaine, non, la troupe entière (!) comptait sur lui. Alors dans un cri, il ferma les yeux et tendit les bras pour attaquer l’animal avec sa pique.

[HRP : l'ours étant interprété par Winnie, ce serait sympa que vous la laissiez répondre avant de vous jeter dans la mêlée. Winnie tu as carte blanche concernant Joricques et Perlin !]




Dernière édition par Gaspard le Mer 23 Oct 2013 - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 6260
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


GreyMalkin
Message Sujet: Re: Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden... | Lun 21 Oct 2013 - 21:44


Au sein de la forêt du Du Weldenvarden, il est un être dont on ne parle qu'avec le plus grand respect. Son royaume, il le délimite de ses puissantes mains, creusant de ses ongles l'écorce encore fragile des arbres pour y laisser la marque de sa puissance. Un W mystérieux, seize longues entailles pour un signe qui signifie beaucoup. Valeureux et Victorieux, Vengeance et Vendetta…W.
 

D'un pas lent et majestueux, j'avance à travers les arbres, à travers mon domaine. Les odeurs de sève me parviennent, capiteuses. Pourtant, la senteur que je désire ne flotte pas dans les airs, et malgré mon odorat, je ne parvins pas à trouver sa trace. Déçu, je choisis de partir à la recherche d'autres mets, moins gouteux, certes, mais qui sauront quand même combler mon palais exigeant. La lumière se fait de plus en plus présente, de moins en moins verte alors que j'atteins les limites de mon royaume. Mais alors que le dernier arbre porteur de ma marque se dresse à quelques pas de moi, une nouvelle odeur vint déranger mes narines, une horrible odeur rance de sueur humaine. Et qu'entends-je ? Des voix, bien différentes de celles des habitants de mon domaine. Mon sang ne fait qu'un tour, et, le poil hérissé par la colère, je m'approche des imprudents, les crocs dévoilés en une menace que vient confirmer mon grognement de rage.
 

Les gesticulations et les cris de l'un ne font qu'augmenter ma colère, tandis que l'autre reste planté comme un arbre, incapable de bouger. Je sens la peur en lui, beaucoup plus présente que chez l'autre. Il ne m'intéresse pas. Mais les cris de mon futur jouet ont ameutés sa meute, et ils arrivent, nombreux, des bouts de bois taillés pointés vers moi. Ils osent me menacer, moi, le seigneur de ces lieux ? Celui qui sent la peur à plein nez s'avance alors vers moi, les yeux fermés, son bout de bois tendu vers moi. Croit-il me faire peur, avec son cure-dent ? Je bondis sur lui de tout mon poids, l'envoyant rouler au sol, avant de revenir à la charge, toutes griffes dehors. Elles déchirent violemment son dos, lui extirpant un cri de douleur. L'odeur du sang et de la mort prochaine m'excite, me font perdre tout contrôle, et conduit par une folie meurtrière, je me jette sur l'autre, celui qui crie depuis tout à l'heure. Son bout de bois m'égratigne le bras gauche, plus douloureux que ce à quoi je me serais attendu. Mes griffes visent son visage tandis que je mords son épaule. Ces cris de douleur viennent faire écho à celui de son frère de meute, et au chœur des cris d'encouragement de sa meute.
 

La fourrure poissée de sang, les griffes et les crocs rougis par l'hémoglobine, le regard fou…Où est donc passé le gentil ours qui cherchait son miel ?









Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 717
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden... | Mar 22 Oct 2013 - 21:29


Akkan avait ordonné de progressé désormais en silence et ils rejoignirent les éclaireurs, ceux-ci lui firent rapidement un résumé de la situation, et celle-ci ne pouvait se présenter mieux, mis à part le nombre impressionnant d'humain, ce n'était pas une dizaine mais plutôt une cinquantaine. Il n'était pas contre une bonne bagarre, mais il n'aimait pas perdre des hommes inutilement, donc il allait devoir jouer sur leur terrain et forcer les soldat de Gil'Ead à les suivre dans la forêt où il serait facile de tendre des embuscades.

Il donna le signe de l'embuscade et fit signe à son sous-officier de placer le reste de la troupe soit 15 elfes en arrière avec l'hôte, pendant ce temps Akkan irait avec les éclaireurs servir d’appât.

Ils s'approchèrent des bruits et virent une chose peu commune un ours avait élu son territoire dans les environs et il avait décider que les humains empiétait sur celui-la. Il avait donc décider de s'en prendre aux humains, en restant à distance, il pouvait sans difficulté abattre quelques hommes, mais la première chose à faire était de trouver le dirigeant, sans dirigeant, il pourrait rappeler les renforts et tenter un assaut, mais sans celui-ci mort, il devait s'en tenir à sa première idée.

Il fit donc signe aux éclaireurs de se répartirent et d'encocher, ils approchèrent doucement et se mirent en position tentant de comprendre au mieux la situation et de voir qui commande. Ils n'étaient pas question de tirer sans en savoir plus pour le moment ils avaient toujours l'avantage de le surprise de ne pas être remarqué. Donc pour le moment toute information récupérer serait un plus.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 99
Âge : 17

Voir le profil de l'utilisateur


Erigërs
Message Sujet: Re: Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden... | Mer 23 Oct 2013 - 12:07


Je fus étonné lorsque l'on s'arrêta, une fois les éclaireurs rejoints. Je les vis se diriger directement sur Akkan, sans doute pour faire leurs rapports. On m'avait confié la garde de Kylar (j'appris qu'il se nommait Kylar Stern lors de la chevauchée), et je n'en étais pas peu fier. Confier la garde d'un intrus potentiellement dangereux montrait la confiance que mettaient en moi mes supérieurs.

La troupe se remit en marche cinq minutes puis, cette fois ci, on nous fit descendre de selle. D'après mes camarades, le groupe d'hommes n'était plus loin et ils étaient apparemment plus nombreux que prévu... Une cinquantaine, d'après certains. Nous étions vingt. Cinq éclaireurs et le reste en officiers et soldats. Le général forma alors deux groupes. Il partit avec les éclaireurs et laissa le reste de la troupe, ainsi que moi, en embuscade.


* Ils vont sans doute essayer de ramener les léoniens par ici, pour leur tendre une embuscade. C'est effectivement la meilleure solution, si ils sont effectivement cinquante.*

Drëzir se dirigea vers moi et se mit à me parler; avec enthousiasme.

-Tu te rends compte? Notre première bataille! Je suis super excité!
-Pas moi... Si il s'avère qu'ils sont bien cinquante, nous allons sans doute avoir des pertes...
-Bah, je pète la forme! On va leur mettre une de ces raclées!
-Si tu le dis...

Je sentais au plus profond de moi que le danger nous menacer, mais comment expliquer à Drëzir que je ressentais ces choses là? D'un regard circulaire autour de moi, je m'assurais que Kylar était toujours présent parmi nous. Il y était. Il affutait une lame, sans doute en prévision du combat...

*Le pauvre, le voilà dans un sacré pétrin... Il ne doit avoir en aucune façon envie de se battre contre les léoniens...*

Le trouvant en bonne compagnie, je m'écartai un peu du groupe et m'assis sur une grosse racine, du lierre en face de moi. Je fis le vide dans ma tête, comme le disaient les livres, puis je prononçai quelques mots en ancien langage. Une goute de sueur coula le long de ma tempe, tellement j'étais concentré. Malheureusement, je ne vis qu'une feuille se détacher et venir se poser sur ma main.

*Cela ne suffira pas, si nous nous retrouvons en mauvaise posture...*


Erigärs
Le dragonnier de la foret



La vraie puissance se cache au fond de soi...
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 5435
Âge : 21

Voir le profil de l'utilisateur


Kylar Stern
Message Sujet: Re: Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden... | Sam 2 Nov 2013 - 17:00


[HRP: Je suis censé être un herboriste pacifique, je n’affûte donc aucune lame... De pars le statut de mon perso je ne sais rien développer si personne ne lance le combat parmi les elfes. Donc mon post est selon moi inutile mais bon...]

    La troupe d'elfe était donc partie dans la direction indiquée par Kylar, il les suivit tout en restant calme. Il n'avait rien à voir avec ce conflit et ne désirait pas s'en mêler d'autant qu'il avait dit la vérité à l'elfe sous-officier sur son identité. Il avait eu peur que ces satanés magiciens puissent savoir lorsqu'il proférait des mensonges. Si il se transformait en tueur sanguinaire devant eu sa couverture sautait. Ca il ne le permettrait pas.

    Le jeune homme entendit un bruit sourd, comme un rugissement. Il devait s'agir d'un ours qui se trouvait dans la forêt. Il ne l'avait pas remarqué en arrivant mais l’animal avait évidemment du sentir une troupe entière de soldats. Les elfes se positionnèrent de façon à combattre l'ennemi humain. Kylar fit ce que son personnage devait faire il se tordait les mains comme si ils était très stressé à l'approche d'une bataille imminente pour quelqu'un sans défense.

    Ses poignards et autres objets pointus étaient évidemment prêt à servir et n'attendait que ça. Mais il ne s'en servirait probablement pas, il voulait simplement rentrer chez lui et laisser ces gens s'entre-tuer si il le voulait. Il fut confié à l'elfe qui était venu le voir en premier. Celui-là avait l'air d'un bleu et ne se sentait pas à l'aise d'avoir été choisit pour ce travail.

    Ensuite l'elfe s'assit et tenta de... Faire bouger une feuille ? Piètre résultat, il ne devait donc pas se méfier du pouvoir de celui-là il montrait clairement son manque d'entrainement et de puissance. Cependant il n'avait aucune idée de ses réelles aptitudes. Il devrait se méfier de lui si jamais il voulait partir en douce en s'amusant un peu avec la vie de quelqu'un.

    Il entendit des bruit de métaux qui se brisent et de bois qui craque. L'ours devait avoir attaqué les soldats. Le jeune homme descendit de son cheval et s'assit pour observer toute la scène.




Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 274
Âge : 104

Voir le profil de l'utilisateur


Bastezic
Connard Prétentieux
Message Sujet: Re: Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden... | Sam 2 Nov 2013 - 23:18


« Diable la beste est forcenée ! Brailla Gattre à la vue du massacre de ses deux hommes. Tenez-la en respect avec ces lances pendant qu’un autre groupe la criblera de flèches ! »

Les soldats entraînés formèrent aussitôt les rangs, formant face à la forêt un rempart de boucliers hérissés de piques. Et il y avait du monde ! L’évènement n’avait pas rassemblé qu’un petit groupe d’observateur mais la troupe toute entière s’était rassemblée face à l’ours. Ravi de que sa trouve se déplace ainsi comme un seul homme, le capitaine vit là une opportunité d’affiner leurs compétences.

« Non ne tirez pas tout de suite, lança-t-il à ses garçons. Qu’on l’agace et qu’on l’excite ! Et quand il s’élancera sur vous, imaginez que c’est une charge d’infanterie que vous devrez repousser ! »

Ainsi, tandis que les premières lignes de la formation consolidait leur position face à la menace. Ceux qui étaient derrière lui lancèrent des cailloux et des pommes de pin tout en le couvrant d’injure obscène que la bête ne comprenait probablement pas. Se trouvant en plein milieu du groupe, Gattre était noyé dans la masse hystérique des soldats.

Se tournant vers les archers il leur glissa voix basse :

« Gardez vos flèches à l’encoche et l’œil alerte, ainsi si la beste s’échappe ou appelle quelqu’autres monstruosités de ces bois, vous saurez fort bien réagir. »

Puis il revînt au reste de la troupe et lança :

« Bande de vierge effarouchées, ma mère connaît plus d’insultes que vous ! Donnez-y du cœur pour provoquer ce monstre ! »

Et il ramassa une poignée de petit caillou qu’il lança sur l’ours, visant son museau avec application tout en poussant de grands cris bientôt repris par ses ladres. Vu l’état de rage de la beste lorsqu’elle avait mutilé les deux peureux, elle ne saurait pas ignorer pareil outrage !


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 6260
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


GreyMalkin
Message Sujet: Re: Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden... | Lun 4 Nov 2013 - 23:17


Qui se souviendra des valeureux tombés au combat, qui n'avaient pour seul malheur que de se trouver face aux héros ? Personne.
 



Rendu fou par le sang et les cris, qu'ils soient d'agonies ou d'injures, j'observe les intrus, me demandant lequel subira mon courroux. Ces couards se sont tous regroupés, me coupant l'accès à mon domaine. Mais je ne suis pas comme eux, je ne fuirai pas devant l'adversaire, et plutôt que de m'échapper, je les réduirai tous en bouillie, laissant leurs cadavres encore fumant aux charognards.

Au milieu de la meute, un des intrus attire mon attention. Il braille plus fort que les autres, et je ne sens en lui aucune peur. Ces cris résonnent plutôt à mes oreilles comme des louanges à ma puissance et à ma férocité. Mais les projectiles que la meute m'envoie chassent rapidement de mon esprit cette idée qu'ils puissent être en train de me vénérer. Plus furieux encore, si cela est possible, je charge le groupe. Leurs cure-dents ne m'effraient pas, je ne crains plus la douleur, obnubilé par la rage. Au grondement que je pousse, juste avant l'impact, répondent dans les bois d'autres grognements, proches, très proches.



 

Seigneur des bois, oui, mais pas seigneur solitaire.









Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 717
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden... | Jeu 14 Nov 2013 - 23:20


Akkan suivit l'assaut de l'ours avec intérêt, il avait une sorte de rage intérieur et une puissance c'en était presque palpable. Il rugit et celui-ci tinta comme un appel, Akkan fit signe aux archers de viser les archers en priorité de passer en tactique de tir puis mouvement.

Ils bandèrent leurs arcs et au moment ou l'ours brisa leur mur de bouclier il donna l'ordre de tirer. Chaque flèche toucha son but et même si l'attaque surpris les humains, ils réagirent vite comme des vétérans et une volée de flèches partit en direction de la forêt. En mouvement, Akkan se jeta à terre derrière un tronc et n'entendit que de loin les flèches. Ce n'était pas le cas d'Elanyel, il avait bouger avec rapidité dès son tir effectué, perché dans son arbre, il s'était jeter à terre et dès qu'il bougea il sentit qu'une de ses jambes ne répondait, percée par une flèche. Il jura et de réfugia derrière une arbre. Il aperçut Wylinn et lui fit signe qu'il était touché il faisait retraite vers le point convenu.

Akkan quand à lui fit signe à Erianne qui était à sa droite, il lui demanda de faire signe aux Elfes en arrière plan de se scindé en 2 groupes, un de chaque côté de l'ours et d'harceler les humains en attaquant en priorité les archers.

Elle fila à travers les bois en silence, pendant qu'Akkan poursuivait la manœuvre et encochait une autre flèche à l'abris derrière un vieux chêne, il allait sortir afin de trouver une cible quand une flèche lui passa à quelques centimètres de la figure, il se retourna et sortit à découvert de l'autre côté choisissant soigneusement sa cible parmi le vacarme, les humains réagissaient déjà à l'attaque et reformait les rangs suite à l'attaque de l'ours, il visa celui qui semblait donner les ordres et la flèche vola en direction de celui-ci. L'angle de tir était parfait, la flèche aurait dû se ficher dans son tronc, mais un humain se mis en travers de celle-ci.

La flèche perfora l'armure et lui transperça de part en part l’omoplate. Sous la puissance de l'impact l'homme tomba à terre, la flèche toujours fiché dans son épaule. Akkan n'eut pas le temps d'en voir plus, une volée partait déjà à son encontre, il se réfugia derrière l'arbre les flèches le frôlant de justesse. Il attendit que celle-ci soit passé pour bouger vers un nouveau couvert.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 99
Âge : 17

Voir le profil de l'utilisateur


Erigërs
Message Sujet: Re: Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden... | Mer 4 Déc 2013 - 15:41


[HRP texte suprimé]


Dernière édition par Erigërs le Mar 7 Jan 2014 - 20:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 274
Âge : 104

Voir le profil de l'utilisateur


Bastezic
Connard Prétentieux
Message Sujet: Re: Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden... | Ven 6 Déc 2013 - 21:40



[HRP : Erigärs, tu ne peux pas faire agir les personnages des autres à leur place. Kylar n’a jamais dit les propos que tu lui prête et les humains sont loin d’avoir mis l’ours (et ses copains) hors d’état de nuire. Je vais donc ignorer ces passages, fais un peu attention la prochaine fois. Merci.]


« On les attend… » Lança le valeureux capitaine alors que les bêtes trapues s’avançaient, plus menaçantes qu’un marin auquel on aurait piqué sa gnole.

Grattre avait repositionné ses hommes de manière à faire face aux camarades de la folle beste. Il dirigeait ses hommes d’une voix posée, fredonnait des ordres à leurs oreilles attentives. Si bien qu’ils semblaient même toucher leur esprit en un murmure des plus rassurants. Ainsi tous égaux aux aguets, les hommes s’écartèrent avec une synchronisation admirable lorsque l’animal frappa. Le mouvement aurait été parfait si l’écart des premières lignes n’avait pas été cueilli par une volée de flèche inattendue.

En quelques secondes de stupeur, le splendide ballet des fantassins bercé par le ton suave de leur leader se métamorphosa en une cacophonie de cris et de braillement. On repoussa l’ours tant bien que mal, cherchant des yeux un ennemi invisible. Plusieurs hommes furent massacrés par les féroces ursidés dont les griffes et les crocs fauchaient sans pitié le moindre inattentif.

Puis soudain quelqu’un remarqua une silhouette discrète dans les fourrée et hurla :

« DES ELFES ! CAPITAINE, DES ELFES !! »

Un coup de patte griffue lui arracha la tête qui vola contre un arbre, laissant son corps décapité s’effondrer comiquement.

Impassible, Grattre brailla ses ordres : l’avant se replia en reculant tandis que l’archerie effectuait un savant tir de couverture – tant pour tirer quelques elfes que pour tenir les grizzlis à distance.  Dès qu’il eut creusé suffisamment d’écart entre les bêtes et ses hommes, il ordonna à ses archers de cesser la mitraille et désigna quatre hommes pour qu’ils aillent chercher au pas de course quelques mets qui pourraient satisfaire l’appétit de pareil prédateur.

En attendant ces gaillards, la troupe faisait barrage entre le bivouac et la forêt, ayant placé leur bouclier de manière à n’offrir aucune cible à l’archerie adverse tout en tâchant de paraître massif pour intimider les ours.

Car on le sait, c’est souvent la taille qui compte.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 6260
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


GreyMalkin
Message Sujet: Re: Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden... | Sam 14 Déc 2013 - 18:48


Mes frères et sœurs émergent des bois, répondant à mon appel et au besoin de chasser les intrus loin de notre territoire. Comme un seul ours, ils avancent vers nos ennemis, prêts à rependre leurs entrailles sur le sol. Mais les intrus se sont réorganisés, commandé par cet homme que la vue même de la mort s'avançant vers lui ne semble pas perturber. Mais alors qu'emporté par ma course et ma rage, je m'apprête à apporter à nouveau la mort dans leur rang, des piques de bois viennent me voler ma vengeance.

Fuyant devant nous, tombant sous nos griffes, les intrus tentent d'échapper à la mort. Certains cependant ne perdent pas leur courage et parviennent à blesser mes frères. L'un d'eux agonisent sous les coups de lance tandis que d'autres sont également piqués par  les bouts de bois pointus. Prudents, nous prenons nos distances, tournant autour de nos proies. Ils tentent bien de nous effrayer, gagnant en volume, et si les plus jeunes d'entre nous hésitent, les plus anciens non. La folie du sang nous empêche de clairement penser.

C'est alors que, dans l'air, une douce odeur se fait sentir…


Qu'est ce qui est plus fort que la folie sanguinaire du seigneur des bois, plus terrible que sa colère et plus terrifiante que ses griffes mortelles ?

[HRP : n'hésiter surtout pas à sauter mon tour, je suis un peu prise ces temps-ci Mr. Green]









Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 99
Âge : 17

Voir le profil de l'utilisateur


Erigërs
Message Sujet: Re: Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden... | Jeu 19 Déc 2013 - 7:54


[HRP désoler, mais je vous rappelle que c'est mon premier rp donc je ne suis pas encore rodé a l'art du rpg...]


Erigärs
Le dragonnier de la foret



La vraie puissance se cache au fond de soi...
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 274
Âge : 104

Voir le profil de l'utilisateur


Bastezic
Connard Prétentieux
Message Sujet: Re: Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden... | Jeu 19 Déc 2013 - 15:42


[C'est précisément pour ça que je t'expliquais ton erreur, comme ça tu ne la feras plus. Wink]


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 717
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden... | Lun 23 Déc 2013 - 23:16


Avait regrouper les forces de sa compagnie à proximité mais le temps que ceux-ci parviennent jusqu’à eux les humains avaient réalisé un retrait stratégique, ils étaient désormais hors portée et ceux-ci semblait attendre les ordres de leur commandant.
Il n'avit pas bronché durant l'attaque perdant plusieurs soldats au passage. Celui qui dirigeait cette troupe était du genre calme et patient. Akkan laissa les ours et les animaux en avant préférant rester à couvert.

Il fit signe au groupe de se reformer par groupe de 3 à distance de vue les uns des autres en laissant les animaux entre les humains et eux. Il ne pouvait pas prendre le risque de perdre des elfes. L'objectif étaient de les faire rebrousser chemin. Et ils ne les laisseraient pas mettre un pied dans la forêt. Il désigna 2 elfes pour couvrir le blessé. L'étranger n'était pas leur priorité, un homme seul aussi fort soit-il ne ferait pas grand chose dans la forêt. Il fit signe aux Elfes de chanter leur bouclier dans l'écorce des arbres. Sign précurseur d'une sortie.

En effet, à en juger par les actions des animaux, ils continueraient à pourchasser ceux qui les envahissaient. Ils pourraient donc profiter de la charge sous couvert des boucliers pour se positionner à porter de tir.

Les ordres étaient donné par signe rapide et nombreux, permettant de conserver l'avantage du manque de visibilité et du peu de bruit provoqué par les elfes.

Ils suivraient donc la charge des animaux, mais plus pour les couvrir, de peur de se retrouver attaquer par les humains et les animaux.

[HRP] Maya tu peux considérer que si tu lance la charge les elfes suivent et tire sur les humains en restant soigneusement à distance Smile(technique d'elfe) [/HRP]


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 274
Âge : 104

Voir le profil de l'utilisateur


Bastezic
Connard Prétentieux
Message Sujet: Re: Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden... | Mar 7 Jan 2014 - 0:48



« Vas-tu manger ? Lançait le capitaine en lançant différents aliments à l’ours le plus proche. Avale ça vilaine carcasse ! »

Il lança tour à tour des épis de maïs, un poulet décapité et un chou d’une taille remarquable. Mais les mets que Grattre tirait du fourre-tout de leur cuistot ne semblaient pas intéresser la bête. Pire, la horde poilue grognait de plus belle.

« Merdre, jura-t-il, ça mange quoi c’te bestiau ? Payot ? Trouvez-moi Payot ! »

Il y eut des appels et des bruits de cuirasses qui s’entrechoquent tandis qu’on faisait venir l’intéressé. De l’autre côté de la clairière les elfes semblaient avoir stoppé leur attaque. « Foutue bande de planqués » ronchonna le capitaine, se promettant que sitôt l’affaire des ours réglée, il chercherait quelques village forestier où pratiquer une saignée. Leur filles étaient bien roulées, ils en embarqueraient quelques-unes, pour le moral des troupes.

Mais voilà que le Payot arrivait, des taches de rousseur jusqu’au bout de la patate qui lui servait de nez. Il se mit maladroitement au garde à vous devant le capitaine qui lança avec autorité :

« Dis-moi mon couillon, t’es bien d’l’ouest toi ? (Payot opina) La Crête ça doit t’connaître non ? Alors dis-moi qu’est-ce que ça bouffe donc ces monstres-là ?
- Par chez moi y mangent pas tellement cap’taine, articula le soldat, y font des saignées dans les troncs a'c leurs griffes tout ça, ‘pis y lèchent. y z'ont djà éventré des moutons, mais juste pour jouer, ça mange pas la viande. »

Les troncs ? Grattre avait déjà gouté un fameux liquide ambré tiré de confères séveux. Le sirop était poisseux mais délicieusement sucré au point que son cheval lui avait longuement léché les mains en quête de vestiges de son copieux bâfrage.  

DING !

Une idée venait de résonner dans l’esprit de l’officier.

« CUISTOT ! Brailla-t-il aussitôt. NOUS RESTE DU SUCRE OU BIEN ?
- Non capitaine ! Dernière ration la semaine passée ! Mais y’a du miel !
- AMENE-CA MON CON !!! »

Ni une, ni deux, on achemina un tonnelet de miel jusqu’à la ligne de front, et au terme d’un « ho-hisse » collectif, on bazarda le tout à quinze pas. Le tonnelet éclata à l’atterrissage, répandant son odorant contenu sur le sol.

Grattre guettait la réaction des ours. Si le miel captait suffisamment leur attention, sa troupe pourrait battre en retraite pour s’esquiver de cette situation peu avantageuse.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 99
Âge : 17

Voir le profil de l'utilisateur


Erigërs
Message Sujet: Re: Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden... | Mar 7 Jan 2014 - 20:35


Je sortis de ma trans magique au bout d'une ou deux dizaines deux minutes (j'avais perdu le sens du temps pendant que je m’exerçais), et ce que je vis me déplus aussitôt: Plus personnes autour de moi ni aucune trace de campement.

 *Eh merde, ils m'ont laissé sur place, et pour de bon. Je fait comment, moi, maintenant? Je caresse les écureuils?*

 Je me levais en tendant l'oreille en quête d'indice quelconque. Je ne fut pas déçu: Les soldats ennemis faisaient un boucan digne d'un tremblement de terre, je n'eus donc aucun mal à repérer mes compagnons. Je partis en courant mais m'arrêta net quelques mètres plus loin.

 *J'y pense, où est donc passé ce cueilleur de pacotille? Il n'est quand même pas en train de se battre? Bof, je verrai ça plus tard, je n'ai pas le temps.*

 Je repartis de plus belle, suivant les traces de pas à peine visible, et une pensée me submergea: pourquoi Drëzir ne m'avait-il pas prévenu du départ? Sans doute qu'il a du oublier dans la précipitation du départ...
 Je m'aperçus très vite que m'ont manque d'attention à ma route me fus fatal: j'avais quitté le sentier et marchais en pleine forêt. Je fit une pause, tendis l'oreille. Les bruits des Léonniens n'avaient pas cessé, mais du moins fortement diminués. Je me remis en direction de l'escarmouche, sentant l’adrénaline montée dans mes veines. Je me mis a courir de plus en plus vite et apparu à la lisière de la forêt. Ce que j'y aperçu m'horrifia aussitôt: J'avais bien atteint le conflit mais...

 Premièrement, Je vis tout de suite mon compagnons blessé plus loin à la lisière de la forêt. Jusque là, tout pouvait encore aller. C'est alors que je pris conscience du deuxièmement: Le soldat se trouvé avec le reste de la troupe... De l'autre côté des bandits.


 *Et merde! Me voila pris au piège entre les bandits et leur camps. Et les voilà qui battent retraite!
Maman, je fait comment moi, maintenant?*

 Trop éberlué de ma mésaventure, je ne pris pas la peine de fuir devant les soldats ennemis... Mais heureusement, Des cris poussés par un voix tonitruante me dégelère:

 "Cuisto! Nous restes du sucre où bien?"
 (la réponse me fut incompréhensible)
 "Amène ca, mon con!!!"

 Mon esprit eu vite fait de faire entre les mots 'sucre' et 'ours'. Mon sang ne fit qu'un seul tour. Si les ours été détournés? Que feraient la troupe derrière laquelle je me tenais? Il me semblait qu'il ai perdu trop d'hommes pour mener une contre-attaque donc...

 *Et merde... Il vont faire une retraite stratégique... Et m'arriver dessus!! Je doit trouver une solution, et vite!!!*

edit par Garnyiss:
 


Erigärs
Le dragonnier de la foret



La vraie puissance se cache au fond de soi...
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 6260
Âge : 25

Voir le profil de l'utilisateur


GreyMalkin
Message Sujet: Re: Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden... | Mer 8 Jan 2014 - 23:24


Certains affirment être incorruptibles. Ils mentent. Au monde entier, d'abord, mais surtout à eux même. Tout s'achète. Même un ours. Même avec del'or. Liquide et sucré, certes, mais de l'or quand même.

Les mets que lance sur ma troupe l'intrus ne nous détournera pas de notre objectif. Nous allons les anéantir, les réduire en charpie, et plus jamais ils n'oseront mettre un pied sur notre territoire. Leurs petits trembleront encore dans cinquante générations quand on leur racontera le massacre. Si bien sûr il reste des survivants. Et ce n'est pas le cylindre en bois qu'ils ont amenés qui nous fera changer d'avis. Dans un choc sourd, le cylindre explose sur le sol, répandant son contenu.

Ô délice, ô merveille, ô épanouissement des sens. Sur l'instant, ce sonnet à ta gloire dédié vient fleurir à mon esprit.


Toi qui avançant d'un pas délicat

Émoustilla, charma mon odorat

Quelle folie de toi me tint éloigné

Nulle excuse pour exprimer mes regrets

Vois ! près de toi, amoureux je reviens

Ensemble, toi et moi ne feront plus qu'un


Que m'importe désormais ces importuns et leurs piques de bois. Le trésor tant recherché est enfin devant mes yeux, se répandant en longues trainées d'or liquide sur l'écrin de velours que lui fait l'herbe. De ma démarche bien pataude face à tant de beauté, je m'avance vers mon eldorado, suivi par mon clan. Ah, quelle merveille ! Comment décrire les effluves sucrées qui m'assaillent, ce parfum de fleurs en été, ouvertes et n'attendant que la venue des abeilles ? Comment décrire l'extase de ce goût fleuri sur le palais, la joie procurée par le doux liquide coulant dans la gorge ?

Les intrus peuvent bien maintenant faire ce qu'ils veulent, je viens d'atteindre mon paradis…

De sauvage grizzli, le miel a transformé l'ours déchainé en gentil ourson. Un jour, c'est sûr, ce précieux liquide dominera le monde !









Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 717
Âge : 31

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden... | Jeu 6 Fév 2014 - 20:03


Les elfes avaient suivit la situation avec attention et la situation qui semblait particulièrement en leur faveur semblait avoir pris une toute autre tournure. Les ours avaient pris la décision de se suffir de miel ...

Akkan avait juste fait signe aux elfes de prendre sur leurs réserves. Après tout, nous n'étions pas à court de surprise. Il fit préparer des flacons contenant du miel et ils sortirent à découvert tirant sur les humains éclatant le miel sur les soldats et sur leur ravitaillement. Il fit signe aux elfes de prendre la fuite et de se rendre plus loin cette fois dans la forêt. Le temps était un précieux atout, le messager et le blessé était probablement à Ellesméra ou proche et d'ici peu il recevrait des renforts suffisant pour lancer la charge et éradiquer toute trace des humains.

Il lui suffisait de garder la main sur le combat. Il fit regrouper ses hommes et les positionna deux par deux dans un petit périmètre tous à visibilité les uns des autres, en embuscade. Il restait avec 2 éclaireurs en avant à suivre l'évolution du manège des ours et des humains.


Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden... |


Revenir en haut Aller en bas

Des patrouilles à l'orée de Du Weldenvarden...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: Du Weldenvarden-
Ouvrir la Popote