AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

Devenir Chasseur [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1037
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Devenir Chasseur [fini] | Lun 2 Juin 2014 - 20:45


Les Chasseurs. J’avais, depuis mon amnésie, pensé à les rejoindre. La Grande Vague m’a plongé dans un coma de plusieurs jours, m’a-t-on dis. On m’a récupéré sur une plage, à moitié mort. J’ai haïs les mages pour m’avoir privé d’entrer dans Tierm avec mes frères. Et depuis l’affaire de Fort Venna… je me suis décidé à aller au devant des Chasseurs et intégrer leurs rangs.

Après s’être retiré de fort Venna, la chef à reçus de nouveaux ordres. Quant à moi… Brygnolf m’a donné la permission de partir mettre mon bras au service des Chasseurs. Il m’a aussi confié comme mission d’escorter la chef jusqu’à Dras Léona. J’ai empoché ma part du butin collecté à Fort Venna. J’ai de quoi vivre quelques temps.
Pas de quoi en faire une balade, j’ai fais mes adieux à mes frères d’armes simplement. Pas d’effusions inutiles. Et puis… ce n’est qu’un au revoir. Je les reverrais, certains de mon vivant, d’autre à la droite de Mastaï, le jour de mon trépas.

J’ai accompagné la chef Ysera jusqu’au palais, où elle devait aller prendre ses nouveaux ordres. Si y’a bien une personne, à part Brygnolf, à qui je voue une loyauté sans faille, c’est bien elle. Ne serait-ce que parce qu’elle à laisser passer deux trois « bricoles » qui m’aurait values pas mal d’ennuis en temps normal. Mastaï la bénisse d’une vie intéressante et d’une mort glorieuse le jour venu.
C’est drôle. En y repensant, j’ai servit pas mal de temps sous ses ordres et j’ai jamais eu l’impression qu’elle prenait des ordres de plus haut. Bjorn avait raison sur un autre point, je manque de vision d’ensemble. Lui, il ira loin dans la hiérarchie…. Pour peu qu’il arrive à manier sa hache correctement… je me permets un sourire à cette pensée. Morag va lui botter le cul jusqu’à ce qu’il file droit et rentre dans le moule. Et Brygnolf va laisser faire ce vieux renard, comme d’habitude.

Je passe dans un premier temps au réfectoire. J’ai rien mangé de puis ce matin et les pains de voyage… je ne mange que ça depuis mon départ en reconnaissance avant l’attaque sur fort Venna, il y’a des semaines de ça.
Mon rang d’éclaireur m’autorise à avoir un repas chaud, je l’obtiens. Un morceau de viande de bonne taille, une chope de bière glacée, du pain et du fromage. Je prends le temps de savourer chaque boucher de ce repas. Mastaï me damne, je n’ai pas aussi bien mangé depuis un bon mois… au bas mot. Je termine mon repas par des abricots. Y’a pas à dire… les gardes du palais ont la belle vie ici. Pas de boue, pas de pain de voyage, juste une ou deux rébellions à mater dans le mois… j’en profite pour discuter avec un des guerriers affectés à ola garde du palais. J’entends parler pour la première fois, de manière avérée, d’une résistance à la Loi Martiale. Ce serait rêver qu’ils acceptent quoique ce soit sans se battre pour leurs traditions, ça je peux le comprendre… mais là… c’est de la connerie furieuse ! Bon sang on leur apporte un système ou tout individu pour peu qu’il travaille sur lui-même et affine ses capacités, peut s’élever dans la société. Bon sang, c’est si bien que ça de rester toute sa vie le jouet d’un type qui n’a le droit de commander que par la naissance, sans avoir à rien prouver d’abord ? une fois mon repas finit, je me lève, ramasse mon épée, mon bouclier et quitte le réfectoire.

J’arpente les corridors du palais, plus ou moins perdu dans mes pensées. Je me force à redescendre sur terre. J’ai un représentant à trouver. Où un Chasseur peut-il tester des recrues potentielles ? Au terrain d’entrainement. C’est donc là que je vais. Ah ! C’est par là. J’arrive dans une grande cour. Des mannequins d’entrainement, des cibles de paille, des râteliers d’armes, un parcours d’obstacle, bref, tout ce qu’il faut pour VRAIMENT former des guerriers. Et des guerriers à s’entraîner, il y a, tous sous la supervision d’un homme grand et puissant. Attends, j’ai déjà vue ou entendu parler de ces tatouages…. Où est-ce que j’en ai entendu parler ? Ah ! C’est pas vrai ! Tout en avançant je ressasse mes souvenirs puis ça m’explose dans le crâne : Ythrar Dëgargen. Je dois pendant un instant lutter pour cacher mon admiration. Mon frère Siegrid a fait parti des guerriers qui l’ont suivit dans les rues de Dras Leona. Il m’a raconté comment il a arpenté les rues et massacré tout ceux qui se dressaient sur son chemin, comment il a pris le palais avec seulement vingt guerriers face à une garde royale de plus de cent trente hommes. Je suis en présence d’une légende vivante de mon peuple en général, des Jegers en particulier.
Il a le regard braqué sur les guerriers à l’entrainement. Je campe sur mes pieds, bien droit, et j'attend la fin de la séance. j'observe les exercices. En particuliers ceux qui s'entraine à l'épée. J'observe, je grave dans ma mémoire. je m'en souviendrai. je perds la notion du temps à regarder les guerriers manier toute sorte d'armes. La voix puissante du Grand Chasseur interrompt les exercices. les guerriers sortent de la cours. Je m'approche du Grand Chasseur.

- Ythrar Dëgargen. (Je parle avec le respect qui est dût à un guerrier de sa trempe, j’attends qu’il tourne le regard vers moi, je le salut du salut des guerriers) Korann Agurson. Je viens mettre mon bras au service des Chasseurs.


J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       


Dernière édition par Korann le Lun 7 Juil 2014 - 23:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 7113
Âge : 48

Voir le profil de l'utilisateur


Raphaël
Dirigeant de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Devenir Chasseur [fini] | Jeu 5 Juin 2014 - 8:09




On ne voit pas le visage de l'homme au masque des prouesses. Il attend, là, qu'un challenger vienne enfin démontrer son courage, sa volonté. Au final, rien n'est connu de cet individu, sinon que la force de son bras droit fait valser les bottes de ses adversaires. Même la teinte de ses iris est n'est qu'un voile d'ombre sous l'épaisse couche d'acier qui couvre sa tête. Intouchable, inébranlable, plus de deux mètres de haut, la Tour, la Vigie, le Recruteur.


~~~


- Le soleil se couche. C'est assez pour aujourd'hui, somma-t-il de sa voix autoritaire.

Il tapa derrière l'épaule du plus jeune, ramassa une bouteille près des mannequins et s'en claqua une longue lampée. Ythrar avait déjà remarqué leur visiteur, qui avait étudié de bonnes minutes les mouvements de ses protégés et protégées. L'hybride fut ignoré jusqu'à la conclusion des efforts, mais le Recruteur avait déjà une bonne idée du garçon se présentant, puis, à l'aide de son arme, le Recruteur lui fit signe qu'il pouvait s'approcher. Korann se présenta alors à Umettelig Jeger, pierre tournante dans la vie du jeune homme il va sans dire, comme pour tout le monde décidant de s'élancer sur les marches de l'organisation. Un grand escalier vers le plein contrôle de la magie en Alagaësia. Ythrar fit pleinement face à l'individu, et la gouttelette de sueur qui perla sur son torse bombé après une journée de travail n'en fut que plus intimidante.

- Une présentation simple... Comme moi tu semble être un homme de bras et non de mots, c'est un départ.

Il désigna a Korann un grand arbre au sein du cloître intérieur dans lequel ils se trouvaient. Le gigantesque pommier faisaient de l'ombre qui fit du bien au grand soldat. Jamais il ne jugea la taille inférieure à la moyenne du gaillard, Ythrar étant un duelliste de grande maitrise, il savait que les petits guerriers compensaient leur manque de portée autrement, et ce, à chaque fois. Il avait d'ailleurs un grand respect pour les personnes de petite taille se démarquant des autres, même si lui-même était aussi grand qu'un conifère.

- Tu t'adresses à la bonne personne. Tu me sembles avoir de bonnes jambes, des bras vigoureux, je crois que tu as tes chances mon ami... Connais-tu quelque chose sur les Chasseurs? Ou tu as vu l'affiche sur les murs et m'a trouvé par chance?

Un aspect du type de conversation qu'à Ythrar, c'est de faire ressortir le meilleur en l'individu qui tente sa chance. Toujours, il fut un motivateur, une icône de courage et de lumière pour les Premiers Hommes. Sans être bonace, il plaisait aux autres, même si on ne voyait pas son visage à cause de son casque porté en permanence, on le trouvait charismatique. Certes, il ne savait pas comment parler comme les hautes gens, mais un colosse avec un leadership de type si "gentil", c'était un gage de modestie qu'on jalousait chez les Fils de Mastaï. De plus, ça faisait changement de tous ces chefs de guerre dur et implacable, qui gueulait à pleine dent sur les autres, qui faisait de tout une compétition... Ythrar était un coach, pas un patron.



Crédit :
Delyanna pour l'avatar
gokcegokcen (deviantart) pour l'image de base de la signature
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1037
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Devenir Chasseur [fini] | Dim 8 Juin 2014 - 17:12


Il me jauge. Sauf que là, je ne sens pas d’apriori. J’ai l’impression de revoir le maître d’arme qui m’a pris sous son aile au Sanctuaire de Mastaï, Bereck Le Taureau.

- Tu t'adresses à la bonne personne. Tu me sembles avoir de bonnes jambes, des bras vigoureux, je crois que tu as tes chances mon ami... Connais-tu quelque chose sur les Chasseurs ? Ou tu as vu l'affiche sur les murs et m'a trouvé par chance?


La voix qui sort du casque est légèrement rendue métallique par ce dernier. Je réponds honnêtement les yeux rivé aux siens. ses paroles sont rassurante quelque part. Le Grand Chasseur est aussi connu pour être incroyablement modeste et affable. j'aimerais bien entendre sa saga de sa bouche. je répond à sa question, sans fioriture inutile, sans mentir, les yeux dans les yeux :

- Je connais les Chasseurs. Mon frère Siegrid était avec vous durant la prise du palais. Il m’a parlé des Jegers, il m’a parlé de la traque des mages : les mettre à genoux ou faire tomber leurs têtes. J’ai été privé de l’honneur de rentrer dans Teirm avec mon clan à cause de la grande vague. Je viens chercher vengeance. J’ai vu un mage forcer deux de mes frères d’armes à se tuer avec leurs propres armes. Je viens traquer cette abomination qu’est la « Magie ».

Je réponds avec calme alors que les souvenirs remontent à la surface… et la haine avec. Je la chasse d’une pensée. Je suis en terrain ami, et je parle à une légende vivante. Pas de quoi réveiller les vieilles blessures, on ne vit qu’une fois après tout. Franchement il y’a de quoi être impressionné. Il parle calmement, un peu comme la chef en fait. J’attends de voir maintenant de savoir quel va être le test qui va m’être imposé.


J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 7113
Âge : 48

Voir le profil de l'utilisateur


Raphaël
Dirigeant de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Devenir Chasseur [fini] | Mar 10 Juin 2014 - 7:32



« Je connais les Chasseurs. Mon frère Siegrid était avec vous durant la prise du palais. Il m’a parlé des Jegers, il m’a parlé de la traque des mages : les mettre à genoux ou faire tomber leurs têtes. J’ai été privé de l’honneur de rentrer dans Teirm avec mon clan à cause de la grande vague. Je viens chercher vengeance. J’ai vu un mage forcer deux de mes frères d’armes à se tuer avec leurs propres armes. Je viens traquer cette abomination qu’est la magie ».

Les paroles du jeune volontaire vinrent traverser les oreilles du géant alors qu'il prenait position assise contre l'arbre. Pour boire une gorgée d'eau, il était obligé de lever le côté bas de son casque, et Korann put sans doute remarquer une mince barbe blonde alors qu'il portait le goulet à ses lèvres.

Siegrid... Ythrar prit quelques longues dizaines de secondes en regardant l'horizon pour se rappeler de l'interpelé.

- T'es son frère? C'est un honneur alors, je me souviens de Siegrid, c'était un vrai déchaîné, affirma-t-il en riant.

Il offrit sa main à Korann, et après une vigoureuse poignée, lui proposa de s'asseoir.

- Agurson, c'est ça? Voilà comment ça se passe pour entrer dans le clan, j'ai aucun doute que tu réussisses, mais je ne fais pas de favoris, et chacun de nos membres coûtent cher aux Premiers Hommes. Je ne suis pas au courant de toute l'affaire financière, mais nos places sont limitées, et on ne prend pas les faibles, j'espère que tu comprends.

Le pilier à tête de fer marqua une pause, terminant sa gourde d'un trait. Il se leva et lança dans l'air quelques coups d'épée, comme pour dérouiller ses muscles après la courte halte qu'il s'était offert.

- Les jeunes loups sont peut être fatigué, mais je peux prendre un autre round. Voici comment ça se passe pour franchir la porte : tu me confrontes en combat singulier, et tu dois rester dans le ring pendant deux minutes. C'est ce que l'Épée à décider pour choisir ses membres. Je ne sais pas si c'est un processus de sélection efficace mais ce sont les règles. On se prend donc une arme non aiguisée - le but n'est pas de s'entre-tuer - et on s'affronte à un contre un pendant cent-vingt secondes. Si je peux être témoin de ta ténacité, alors j'écris en ton honneur.

Il n'en ajouta pas plus. Le message était clair. Le Premier Homme jaugeait Korann de son impressionnante stature, tandis que le soleil commençait à songer à descendre.

- Je vois déjà tes muscles se raidir, tu es déjà prêt n'est-ce pas, affirma-t-il en laissant s'échapper de son casque un petit rictus. Si tu as des questions avant qu'on commence, n'hésite pas.

Ythrar choisissait toujours son arme après son adversaire. Il préférait se battre avec l'épée géante à deux mains, mais il savait ce style moins efficace que la plus part des poses avec le bouclier à la main gauche. Si l'adversaire prenait lui-même un bouclier, il choisissait l'arme grandiose, sinon, il y allait lui même pour le bouclier et la hache.



Crédit :
Delyanna pour l'avatar
gokcegokcen (deviantart) pour l'image de base de la signature
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1037
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Devenir Chasseur [fini] | Mer 11 Juin 2014 - 19:08


- T'es son frère? C'est un honneur alors, je me souviens de Siegrid, c'était un vrai déchaîné, affirma-t-il en riant.
- Merci (je souris, oui, c'est bien Siegrid qu'il décrit). Mon frère parle avec beaucoup d'estime de vous. c'est un honoeur pour moi.

Il me tend la main. Je la lui serre volontier. Il a de la poigne, y’a pas à dire. Le Grand Chasseur me propose de m’asseoir, je m’assois sur une des racines du grand arbre.

- Agurson, c'est ça? Voilà comment ça se passe pour entrer dans le clan, j'ai aucun doute que tu réussisses, mais je ne fais pas de favoris, et chacun de nos membres coûtent cher aux Premiers Hommes. Je ne suis pas au courant de toute l'affaire financière, mais nos places sont limitées, et on ne prend pas les faibles, j'espère que tu comprends.

Je hoche la tête. Il termine sa gourde et se lève. Il attrape une épée et fait quelques mouvements dans le vide tout en se dirigeant vers le ring. Je le suis jusqu’au cercle de combat. Il se plante au centre, se tourne vers moi et lance, sans ambages :

- Les jeunes loups sont peut être fatigué, mais je peux prendre un autre round. Voici comment ça se passe pour franchir la porte : tu me confrontes en combat singulier, et tu dois rester dans le ring pendant deux minutes. C'est ce que l'Épée à décider pour choisir ses membres. Je ne sais pas si c'est un processus de sélection efficace mais ce sont les règles. On se prend donc une arme non aiguisée- le but n'est pas de s'entre-tuer - et on s'affronte à un contre un pendant cent-vingt secondes. Si je peux être témoin de ta ténacité, alors j'écris en ton honneur.

Il n'en rajouta pas, pas besoin. Le message est clair comme du cristal. Mes muscles sont froids. Les siens ont la journée de travail derrière eux, mais sont prêts à travailler. Je vais affronter une légende vivante. Mastaï, soit trois fois béni pour me permettre de vivre pareil duel ! Je sens le frisson du combat prochain me courir le long du dos…


- Je vois déjà tes muscles se raidir, tu es déjà prêt n'est-ce pas
(observe Yythrar. Moi, prêt ? oh que oui !). Si tu as des questions avant qu'on commence, n'hésite pas.

- A quel moment s’arrête le combat avant le cap des deux minutes ?

Je pose la question tout en regardant les armes. J’en vois de toute sorte, des épées de toute taille, des dagues, des masses, des haches, des marteaux de guerre, des espadons, des flamberges, des lances, des hallebardes… et d’autre plus exotique comme des Ka…ta…na ? Je lis bien le nom ? À la forme de la lame, je dirais qu’une seule passe contre mon épée suffirait à briser cette lame fine. Des Na…gi…natas… ? Des arbalètes pouvant être maniées à une main, bâtons à doubles lame, des falchions, des rapières, des fleurets, des fléaux d’arme… Je prends dans les râteliers une épée bâtarde. Je la sous-pèse. Elle est a un excédant de poids de cent gramme au niveau du pommeau, ce qui ce ressent sur l’équilibre, mais ça ira. Elle est beaucoup plus légère que ma propre lame, mais ça ira. Cette lame me donnera la polyvalence dont j’aurais besoin. Ensuite je prends un solide bouclier en acier rond et bombé. Je pourrai m’en servir pour faire glisser les coups sur l’acier au lieu de les encaisser de plein fouet. Avec un titan comme Ythrar en face, ça ne sera pas du luxe.

Que me dirais Morag dans cette situation ? Met toi à sa place… pense comme lui, pourquoi un duel ? Là est la question. Je pense qu’Ythrar doit parfaitement savoir pourquoi un duel, en particulier, contre lui. Voyons, je n’ai aucune chance de gagner. Ça n’est donc pas un test de force, pas que… Ce serait pour tester mon endurance et ma détermination ?

Bah… peut importe. Je rentre dans le cercle de combat, armé et prêt.


J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 7113
Âge : 48

Voir le profil de l'utilisateur


Raphaël
Dirigeant de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Devenir Chasseur [fini] | Dim 22 Juin 2014 - 22:45



Et le ring s'enflamma d'un coup, figurativement bien sur. Les deux hommes allaient s'échanger quelques coups, et ça ne serait pas un duel amical. Ythrar, le Recruteur, a les idées claires quand à ce qu'il veut et ce qu'il ne veut pas sous les toits de la faction, et il n'allait pas faire de cadeau à Korann.

- Échauffe toi un peu, étire tes muscles pour ne pas te fouler quelque chose. Le test va commencer lorsque tu seras prêt.

Le grand ladre fit dos à Korann pour se diriger vers le ratelier d'arme, lui laissant le temps de faire un exercice ou deux. Il sentit un sourire le prendre alors qu'il soulevait un fléau à tête simple, constitué d'une tige d'acier large embouté d'une chaîne de 30 cm et d'une boule de bois solide. Ça allait faire son effet. Il agrippa un bouclier rond comme les autres, et se dirigea à nouveau vers l'hybride, d'un pas dramatique et lourd.

- On commence. Bonne chance, dit-il avec une froideur qui ne lui ressemblait guère.

Et il se positionna, grand sur ses deux cannes, le bouclier loin devant lui. Il s'avança vers son opposant, et sans avertir, lui en envoya un bon vers la droite, facile à bloquer. La force du coup était là, et la boule de bois fit un gros "POC" en s'abattant contre l'écu. Le petit bruit des chaines du fléau d'arme se fit également retentir alors qu'il en envoyait un autre à gauche, du revers.



Crédit :
Delyanna pour l'avatar
gokcegokcen (deviantart) pour l'image de base de la signature


Dernière édition par Raphaël le Lun 30 Juin 2014 - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1037
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Devenir Chasseur [fini] | Lun 23 Juin 2014 - 11:59


On se fait face. On n’en est pas encore au duel, mais l’atmosphère est déjà là.

- Échauffe-toi un peu, étire tes muscles pour ne pas te fouler quelque chose. Le test va commencer lorsque tu seras prêt.

C'est le conseil qu'il donne, c'est le seul qu'il donnera, c'est le seul qu'il peut donner. Il me tourne le dos et se dirige vers les râteliers d’armes. J’en profite pour faire quelques exercices pendant qu’il choisit avec soin son armement, exactement comme il me l'a conseillé. Assouplissements, étirements, je fais deux tours de terrains pour réveiller mes jambes. une fois ceci fini, je reprend position dans le cercle.

- On commence. Bonne chance.


La voix d'Ythrar s'est durcie. Il avance dans le cercle de combat d’un pas lourd, impressionnant. Il prend position, droit sur ses jambes, son bouclier me fait face… j’affronte un titan équipé d’un fléau d’arme… et il ne me fera pas de cadeau. Il couvre la distance entre lui et moi d’un coup et attaque. Le coup est rapide mais facile à bloquer, je bloque. Un autre coup arrive déjà, un revers. Je passe sous la sphère, emportée par son élan, je me prends un coup de genoux. Ça lui donne le temps d’amorcer un nouveaux coup. Que je ne pare pas, je l’esquive et donne un bon coup de bouclier dans le manche du fléau. Ça me donne une ouverture pour prendre de la distance et trouver mon second souffle.

Bon dieu… il ne me laisse pas le temps de réfléchir. Il se lance de nouveau à l’assaut. Il enchaîne les coups, j’arrive à peine à me défendre. Les coups se font de plus en plus forts sur mon bouclier, je sens chaque impact me remonter le long du bras. Je vois une petite ouverture. Alors qu’il amorce son coup je me jette contre lui, bouclier contre bouclier, j’arrive à le faire reculer d’un pas. Je me replis d’un pas et attaque en gardant mon bouclier entre moi et son fléaux.

Je ne garde pas l’initiative longtemps. J’arrive à amorcer quelques coups, mais ils sont impitoyablement paré ou dévié. Je dois…. Oh putain !! Je pare un autre coup de justesse et riposte. Mon coup est paré. Bon Dieux, il y  va de plus en plus fort. Je peine à parer tout les coups. Je me prends un coup de bouclier dans les gencives, et je me sens la boue du fléau m’effleurer le mollet droit. En temps normal, ça m’aurais brisé l’os. Je réplique comme je peux, mais aucun de mes coups ne semble pouvoir ne serait-ce que l’effleurer. Bordel ! Y aller à la fureur pure ne fera que me faire perdre plus vite… oh merde !! Je lève mon bouclier un peu tard, le fléau l’embarque. Je me prends un coup de pied dans le ventre et un revers du manche du fléau au niveau de la mâchoire. Je me retrouve au sol. J’attrape mon épée, me relève et me prépare à subir l’assaut suivant… qu’est ce que je raconte ? Je n’ai plus de défense… ne pense plus à la défaite, juste à asséner le coup suivant. plus de considération pour moi même, plus de considération pour la victoire ou la défaite, juste asséner le coup suivant... A l’attaque !


J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 7113
Âge : 48

Voir le profil de l'utilisateur


Raphaël
Dirigeant de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Devenir Chasseur [fini] | Lun 30 Juin 2014 - 20:03



Le géant devina rapidement que son opposant se battait presque purement par instinct. Effectivement, Korann changeait souvent de posture et bloquait les coups de façon improvisée. C'était un style sauvage, qui fit sourire le recruteur sous son casque. Donner des techniques, de meilleures postures de combat à pratiquer rendrait l'hybride un guerrier impitoyable, extrêmement difficile à toucher. Le bougre avait beaucoup de potentiel, et Ythrar se surprit à penser qu'il avait même la capacité pour surpasser Siegrid, son aîné.

Korann passa à l'attaque, laissant tomber sa défensive perpétuelle, et le géant en avait déjà vu assez pour pouvoir se prononcer ; il le laissa agir un peu, évitant ou bloquant les lourds coups d'épée. Après quelques vingt secondes à se défendre, Ythrar bloqua un coup haut de son écu et porta la boule de son arme vers le genou de son assaillant, qui tomba au sol en grimaçant, et d'un puissant coup de sa botte, fit voler son bouclier. Il fit signe immédiatement à l'hybride que le combat était terminé. Sans son bouclier, il n'allait pas tenir, et de toute façon, le laps des deux minutes était passé depuis déjà plusieurs secondes.

Il laissa tomber ses possessions au sol, puis se dirigea vers l'un des bords de l'arène pour y récupérer un récipient rempli d'eau. Le laissant tomber, il l'envoya rouler jusqu'aux genoux de Korann, qui put boire à sa guise.

- T'es doué, laissa-t-il entendre alors que lui-même se prenait une longue goulée d'eau légèrement réchauffée par le soleil plombant. J'ai remarqué plusieurs trucs que tu dois corriger, mais le potentiel est là.

Il laissa amplement de temps à Korann pour qu'il reprenne son souffle et puisse se lever.

- D'abord, quand tu te bats, j'ai remarqué que tu ne regardais pas où tu frappais, et c'est excellent. Ça te permet d'être imprévisible à un certain degré. Tes yeux sont rivés sur mon torse pour que tu puisses bien voir comment je bouge. Seulement, avec les yeux sur mon torse, tu me laisses deviner que je t'intimide, et ça, il faut que tu évites. Essaie de prendre l'habitude de regarder ton ennemi droit dans les yeux, car l'intimidation est une variante importante en combat. Le fait que je porte un casque ne change rien, il ne doit pas avoir d'effet sur ta façon de combattre.

Il prit une seconde gorgée d'eau, puis détacha ses brassards en fourrure, qui churent au sol, laissant voir ses poignets mouillés.

- Deuxième point que j'ai remarqué, quand tu vises les jambes, tu as l'habitude de lever ton bouclier et cacher tes yeux. C'est une habitude qui n'est pas mauvaise en soi, mais ne le lève pas automatiquement. Essaie de garder le bouclier au niveau du thorax pour ne pas dissimuler ta vision, et ne lève que si tu vois venir une contre-attaque. Certes, c'est moins beau, mais te cacher la vue peut t'ouvrir le ventre.

Les deux sortirent du ring, et en marchant, Ythrar devina la certaine impatience de Korann quant à son acceptation. Avec joie, le géant lui laissa savoir le résultat.

- Tu as tenu trois minutes, l'ami. Je boirai à ta santé ce soir, après avoir écrit en ta faveur aux dirigeants.

Il lui refila une bon poing amical sur l'épaule, réellement content pour lui.



Crédit :
Delyanna pour l'avatar
gokcegokcen (deviantart) pour l'image de base de la signature
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1037
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Korann
Purgateur de l'Umettelig Jeger
Message Sujet: Re: Devenir Chasseur [fini] | Dim 6 Juil 2014 - 22:56


On sort du cercle de combat. J’ai reçus plusieurs conseils de la part d’Ythrar : ne pas systématiquement caché mon visage avec mon bouclier quand je place des attaques basse, regarder mon adversaire dans les yeux… quant à mon acceptation :

-  Tu as tenu trois minutes, l'ami. Je boirai à ta santé ce soir, après avoir écrit en ta faveur aux dirigeants.
(déclara le géant, un sourire au lèvres)
- Merci beaucoup ! (je peux ne pas m’empêcher de sourire)

Il me met une bonne bourrade dans l’épaule. Le duel est fini, j’ai passé l’épreuve. Ythrar m’indique un intendant à aller voir et part, surement pour faire son rapport aux huiles. La fatigue du duel me revient dans la figure un peu après le départ du titan. Mon estomac gargouille, le moins qu’on puisse dire c’est que le duel m’a mis en appétit. Je pars à la recherche de l’intendant Ce dernier me désigne une place dans le baraquement de la garnison du palais. J’y dépose mes affaires Je me rends au réfectoire. J’y mange bien, j’y ris avec les autres guerriers, dont certains sont comme moi de futures Jegers. J’aurais sans doute la réponse demain, d’ici là… j’entends bien profiter du terrain d’entrainement…

Sur le chemin, je vois un homme blond, un peu plus grand que moi mais pas de beaucoup en train de pointer du doigt un mur du palais

- Je t’ai à l’œil Bal, je t’ai à l’œil… (Il tourne subitement la tête et me vois, il parle d’une voix légèrement traînante et nasale) tiens regarde Bal… y’en a un dans le coin… (ce type est fou ?)… Skald Aegirson (il me tend la main)
- Korann Agurson (je lui serre la main, mais ce type est inquiétant)
- Agurson… j’ai déjà entendu ce nom… ah merde ! T’as raison Sko ! c’est Baldurson ! , bref Kor, Koro, Karo (génial en plus il est bourré)… petit frère… je te paye à boire, ta tête me plait… et j’ai pas envi de boire seulement avec mes deux potes Sko et Bal ! hein les gars que c’est bien de se faire de nouveaux ami ? hahaha (mais il n’y a que lui !) haha, allez viens !

Je me fais entrainer par le blond. Bon, pourquoi pas… j’ai pas vraiment arrosé mon succès à l’épreuve. J’accompagne Skald le Fou. I

Je me jette sur ma couchette. Fou… Skald l’est sans aucun doute, bon vivant, rieur et souriant, ça aussi. Et lui et moi avons une chose ne commun… nous avons été pris dans la Grande Vague. L’alcool faisant, je m’endors sans plus y penser… c’est fou ce que les lits sont confortable ici…

On me réveille au matin, on attend les recrues sur le terrain d’entrainement. Je m’habille en vitesse, une tenue que l’on a mis sur le pied de ma couchette pendant la nuit et descend en trombe sur le terrain. Je suis arrivé parmi les premiers…


J'ai résolu de m'employer tout simplement à rendre l'ordre de ce monde un peu moins absurde, si c'est possible...
Ce n'est pas une aventure. C'est une Cause, une épreuve de tous les jours…
Ça va impliquer que je tue, que je torture. Ça va impliquer que je me salisse les mains…
Puisqu'il y'a un travail à faire, je vais le faire...

(adapté du monologue de Créon, Antigone d'Anouilh)

       
Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Devenir Chasseur [fini] |


Revenir en haut Aller en bas

Devenir Chasseur [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: Dras Léona-
Ouvrir la Popote