AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

Ne nous fâchons pas!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1804
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://sia-69.forumprod.com


Zell Armn
Message Sujet: Ne nous fâchons pas! | Jeu 9 Oct 2014 - 9:59


Un travail simple pour un homme simple. Il avait empoché la moitié de l’argent : le reste lui serait remis par la personne qu’il devait rencontrer. Le paquet n’était pas très gros : un long tube de métal scellé. Léger, contenant sûrement des papiers, des documents… Il s’en fichait. Il avait besoin d’argent.

Ses vêtements de voyage sentaient la poussière, la terre et la sueur.
Les carrés de chemise qui apparaissaient en embrasure de son armure de cuir étaient gris. Le cuir limé et passé, sans aucun brillant. Sa cape d’un brun foncé était râpée à l’ourlet. Par-dessus, il portait le fourreau de son épée à deux mains en travers de son dos. Un sac de voyage, son colis tassé dedans entre de la nourriture séchée et une gourde d’alcool fort. A la ceinture, une réserve de carreaux raisonnable, son arbalète légère pendue à côté. Contre ses reins, son couteau de chasse. Il n’avait jusque là rien rencontré comme obstacle.

Zell longeait le lac Léona depuis un bon bout de temps.
Presque à mi-chemin entre la ville de Dras Léona et celle de Belatona.
Assez loin de toute civilisation pour espérer pouvoir bivouaquer dans le calme.

La nuit ne tarderait plus à tomber.
L’ancien mercenaire s’écarta des rives du lac, ramassant un peu de bois chemin faisant. Localisant à l’ombre du crépuscule un bosquet aux allures inoffensives, il bifurqua dans cette direction. A la lisière des arbres, près d’une grosse bûche, il laissa tomber ses affaires, gardant ses armes sur lui.
Seule sa mission en tête. Le reste ne comptait pas.
Comme souvent. Il écartait de ses pensées tout ce qui aurait pu le détourner de son travail.
Cet argent, il en avait besoin. Impossible de se laisser perturber par…
La mâchoire tendue, il claqua les pierres de son briquet l’une contre l’autre.
Ca l’agaçait au plus au point !

Se souvenir, d’avant, de l’elfe, des autres…
Comme si le passé pouvait lui apporter autre chose que des ennuis ! Il avait trahi et abandonné tous ceux qui avaient pu compter sur lui. Il était toujours parti dans une direction opposée aux leurs. Il ne voulait pas les revoir. Il ne voulait pas les reconnaître. Chaque pas effilait d’avantage son passé, et oublier lui convenait parfaitement.
Du bout d’une branche, il remua un peu son bois craquant sous les flammes.
Mâchonna un morceau de viande séchée avec l’œil furibond.
Puis ses pensées se concentrèrent sur sa mission.
Tirant son épée, il l’adossa à la bûche à côté de lui, à portée de main.





« En temps de paix, le mercenaire dérobe ; en temps de guerre, il déserte. »
Nicolas Machiavel







Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 597
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur


Kaminari
Membre du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Ne nous fâchons pas! | Dim 12 Oct 2014 - 18:53


Telle une bouilloire, Kaminari était en « ébullition » à l’intérieur de lui. Il était prêt a explosé de rage. La pression était de plus en plus forte au fur et à mesure que le temps passé et que les événements ce produisaient. Cependant avant de totalement exploser il devait encore patienter et analyser. Il devait surveiller, inspecter et réfléchir a comment il allait agir. Kaminari n’était pas au bord du lac léona pour le plaisir. Il était là pour guetter la ville du Dras Léona dans le but de l’attaqué ensuite.

Même s’il était un dragon, attaquer une ville de cette envergure été suicidaire. C’était donc pour ça qu’il devait prendre le temps de préparer son « plan ». Rasé la ville ne lui aurait pas déplu, mais il y avait plus important et il devait agir rapidement le moment venue même si la tache qui l’attendait été tous sauf simple.

Profitant de la nuit. Kaminari était allé dans l’eau pour nager un peu et ce nourrir. Même s’il échafaudait un plan. Il lui fallait ce détendre et ce nourrir. Après donc une pèche pas très difficile a réalisé. Kami remontait a la surface avec plusieurs poissons plus au moins gros. Il avait un bon appétit en générale et il aimait le poisson autant les proies sauvages. Le dragon sauvage n’avait cessé de sillonner la zone avec son esprit afin de pouvoir inspecter l’endroit, mais aussi les faits et geste de la cité. Cependant il avait cessé cette activité pour sa partie de pèche. Aussi il ne c’était pas attendu à voir un feu plus loin sur la berge. Vue la taille il s‘agissait d’un feu de campement ou dans le genre. Kaminari grognait intérieurement. La journée était animé et voilà que le soir ça continué….

Pour ne pas prendre trop de risque le dragon était resté dans l’eau et utilisa son esprit pour sentir les présences. Après quelques secondes il avait senti la présence d’un seul individu. C’était plus agréable un individu que tout un groupe, mais voulant s’assurer que sa présence n’allait pas être donné. Il valait mieux que Kami s’occupe de ce rodeur. Aussi après avoir englouti une partie de son repas. Il ce dirigea vers l’individu utilisant la nuit pour ce caché. Bien sur un dragon n’était pas très léger et fin, mais il faisait en sorte d’être le plus discret possible. Après s’être approché. Kaminari pouvait identifier le bipède comme étant un humain masculin. Pourquoi ces foutus hommes étaient toujours là quand il ne fallait pas ?


-C’est plutôt dangereux pour un homme seul et sans escorte de resté ici…. Qui sait sur quoi il peut tomber.

Kaminari c’était adressé à l’humain directement sur un air peu agacé. Par forcément agressif mais c’était loin d’être la franche camaraderie. Le dragon noir utilisait encore l’obscurité pour ce caché. S’il avait décidé de parlé c’était pour voir la réaction de son interlocuteur….



*Je me présente à vous. Accusé d’avoir voulu assurer l’ascendance des dragons. D’avoir tenté de nous épargner ce destin qui nous oblige à nous éteindre. A céder. L’humanité représente une menace pour notre monde. Refuser son éradication est une grave erreur. Nous éclairons les ténèbres, mais les hommes prennent notre triomphe à leur compte. Les dragons détiennent le manteau de responsabilité. Il leur appartient à eux seuls.
Jugez mes actes à votre guise, mais ne doutez pas de la réalité. L’espèce humaine est à l’œuvre et nous ne pourrons bientôt plus l’arrêter….*

Cela me coûtera peut être la vie... Mais je changerai ce monde pour les dragons !
[Lien vers l'apparence : http://www.furaffinity.net/full/20880680/ . Merci a Ellenwen pour la seconde image de la signature ! ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1804
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://sia-69.forumprod.com


Zell Armn
Message Sujet: Re: Ne nous fâchons pas! | Mer 15 Oct 2014 - 11:59


Tout en mangeant, il avait sorti une bouteille d’eau de vie. Elle était de mauvaise qualité, sans réel goût. Mais elle aidait à faire passer la semelle qu’on lui avait vendue sous le nom de viande séchée. Ca n’était pas bon. Ca nourrissait, il n’en demandait pas plus. Chasser aurait été une bonne option, seulement il n’en avait ni le temps ni l’envie. N’importe quelle nourriture – même mauvaise – lui suffisait amplement.

Lorsque soudain, une voix sortie du néant, Zell porta la main à son épée. Dans l’autre, un reste de viande qu’il se jeta au fond du bec, craignant de ne pas pouvoir finir son repas autrement. Il avala presque sans mâcher, fouillant l’obscurité du regard. Son feu n’était que des braises.
Un sourire éclaira son visage.
Un sourire amusé, moqueur.

Sans escorte ? Il n’avait pas franchement le profil d’une diva !
Il était armé et de carrure à savoir se défendre.
Le ton de l’inconnu, légèrement agacé, trahit une insécurité certaine.
L’ancien mercenaire ferma presque entièrement les yeux, ne répondit pas.
D’un simple geste, la bouteille vola en éclats dans son feu de camp.
L’alcool fort s’embrasa instantanément, une flamme impressionnante éclaira les environs.
Sous la soudaine lumière vive, il distingua les reflets sombres des écailles d’un dragon.
Noir, forcément il pouvait toujours courir pour le voir en pleine nuit !

Aussi vite qu’il s’était allumé, le feu redevint les petits flammèches disparates et braises qu’il était un peu plus tôt. L’homme écarta sa main de son épée, se pencha en avant. Les avant-bras en appuis sur ses genoux, il scruta approximativement l’endroit où il avait aperçu le regard luisant de lézard. Son unique œil fixe, il songea au dernier dragon qu’il avait rencontré. A croire qu’ils étaient tous mal lunés !
Et en espérant que cette rencontre ne lui coûterait pas son œil restant – voir un morceau plus important.



    « A l’évidence, sur un dragon. »


Laconique, preuve qu’il n’était ni effrayé ni impressionné.
Les dragons étaient tout comme les hommes : même les plus puissants n’étaient pas imbattables ! Et pour sa part il en avait fréquenté (au moins un) d’assez près pour ne pas en avoir peur.

Son morceau de viande engloutit lui pesait un peu sur l’estomac, Zell regretta sa bouteille qui aurait achever de dissoudre son repas.



    « Autant de sollicitude me touche mais n’ayez crainte, je ne risque rien. »


Sa voix grave n’avait pas marqué d’humour ni d’ironie.
Un simple fait énoncé très calmement.
Légèrement, il écarta un peu plus les jambes pour assurer ses appuis.
La confiance régnait, certes… Mais très moyennement.





« En temps de paix, le mercenaire dérobe ; en temps de guerre, il déserte. »
Nicolas Machiavel







Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 597
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur


Kaminari
Membre du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Ne nous fâchons pas! | Jeu 16 Oct 2014 - 20:38


Kaminari pouvait observer un humain sur la défensive. Jusque là rien d’anormal. Kami lui-même ce mettait ainsi quand un inconnue le braqué par surprise. Réaction tout a fait naturelle chez tous les êtres vivants possédant un minimum de cran.  Pour les autres la réaction étaient la panique puis la fuite.

Le bipède eu même l’idée « d’éclairer » l’endroit. C’était un bref instant, le temps d’une flamme, mais ce n’était pas stupide en soit. Bien que si Kaminari aurait été un humain ou autre il aurait très bien pu ce caché derrière un arbre ou un buisson et l’homme n’aurait surement rien vue. Cependant Kami ne craignait rien, il n’avait donc pas bouger laissant à son interlocuteur le plaisir de découvrir à quoi il avait affaire.

Mais encore une fois l’être humain faisait preuve de calme. Il aurait très bien pu détaler en découvrant un dragon. Combien avant lui avait pris la poudre d’escampette ? Trop pour pouvoir compter. Par contre l’intensité produit par les flammes avaient aussi permit au dragon de mieux détaillé l’homme. Lins d’être un gamin, ce n’était pas non plus un vieux.


Puis peu après l’éclaircissement, l’humain c’était permit un commentaire qui fit rire le dragon légèrement de façon narquoise. L’individu était sur de lui sans être totalement confiant non plus. C’était facile a deviné et a comprendre aussi….

-Si vous le dite…. Bien qu’un humain aurait été plus tranquille dans la cité, sauf si celui-ci est recherché bien sur.

Kaminari ne cherchait pas à jouer au chat et la souris. Il disait juste ce qui paraisse une évidence. Si proche d’une cité, il était étrange qu’un individu seul reste à l’extérieur plutôt qu’a labri des murs de la ville. Mais recherché ou pas, Kaminari s’en moquait royalement tant que celui en face de lui ne cherchait pas a nuire aux dragons.

Malgré sa haine et rancœur envers les hommes. Kami n’avait aucune envie de l’attaqué. Pas pour le moment en tout cas…. Mais un mot ou un geste de travers et la colère du dragon sombre pouvait reprendre le dessus. Surtout si proche de la ville du Dras Léona qui comportait quelque de très important pour Kami.

-Si vous ne craigniez rien. Vous n’aurez surement aucun problème a me dire ce que vous faite ici.

Simple curiosité de base mais Kaminari voulait s’assuré qu’il n’allait pas être gêné par cet homme durant son « espionnage » de la cité. Tout en parlant le reptile c’était avancé tout en gardant un air neutre et en le fixant.



*Je me présente à vous. Accusé d’avoir voulu assurer l’ascendance des dragons. D’avoir tenté de nous épargner ce destin qui nous oblige à nous éteindre. A céder. L’humanité représente une menace pour notre monde. Refuser son éradication est une grave erreur. Nous éclairons les ténèbres, mais les hommes prennent notre triomphe à leur compte. Les dragons détiennent le manteau de responsabilité. Il leur appartient à eux seuls.
Jugez mes actes à votre guise, mais ne doutez pas de la réalité. L’espèce humaine est à l’œuvre et nous ne pourrons bientôt plus l’arrêter….*

Cela me coûtera peut être la vie... Mais je changerai ce monde pour les dragons !
[Lien vers l'apparence : http://www.furaffinity.net/full/20880680/ . Merci a Ellenwen pour la seconde image de la signature ! ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1804
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://sia-69.forumprod.com


Zell Armn
Message Sujet: Re: Ne nous fâchons pas! | Mar 21 Oct 2014 - 11:49


Un sourire léger étira vaguement les lèvres de l’ancien mercenaire. Sans parvenir à se refléter sur ses traits ou dans son œil unique. Un faux sourire qu’il ne chercha pas à rendre convainquant. Ce dragon avait la subtilité d’un… D’un dragon, justement. Autant de légèreté que si le lézard s’était trouvé dans une échoppe de porcelaines. Le sous-entendu était d’une telle lourdeur !
« Si vous n’êtes pas en ville c’est que vous avez quelque chose sur la conscience ! »
A l’évidence, il n’était pas tombé sur l’intellectuel de l’espèce.  

Faisant vaguement preuve de patience pour le grand benêt à écailles, Zell indiqua son épée à deux mains du menton. Loivissa était une arme impressionnante. Avec ses ergots au-dessus d’une garde en fer forgé,  la légère ondulation de la lame avant la longue portion droite. Sous les faibles flammes de son feu, le tranchant de l’épée reluisait doucement. L’arme était dangereuse pour son tranchant, mais aussi son poids. Maniée par un homme fort, elle se révélait être pire qu’efficace : mortel.

Zell ne prononça pas un mot.
Le geste et l’arme suffisaient à répondre.
Sa sécurité il était capable de l’assurer seul.
Par ailleurs il n’avait pas l’apparence d’un petit jeune ne connaissant rien à rien. Avec sa mine de vieux soldat, son œil en moins et sa carrure de guerrier… Rien ne justifiait qu’il puisse craindre de dormir à la belle étoile.

D’autant que la ville était un bien pire ennemi !
Qui se dissimulait dans les ombres ? Quel poison guettait sa nourriture ?
Quel piège n’attendait qu’un faux pas pour le tuer ?

Ici il avait l’avantage de voir venir l’adversaire, assez d’espace pour manier son épée.
Soit ce dragon avait un égo surdimensionné au point de considérer un simple humain comme incapable de se défendre.
Soit ce dragon était partiellement atrophié du bulbe.

La seconde sortie de la bête lui fit hausser le sourcil – celui de son œil valide.
Un rire lui échappa. Bref, mais cette fois-ci sincèrement amusé.



    « Je ne crains rien, pas même de ne pas vous répondre ! »


Non mais ! Et puis quoi encore !
Ca ressemblait légèrement à une menace quand même !
Sa voix avait dénoté son amusement. Sans méchanceté, il avait répondu avec une assurance certaine. Ses mains toujours sagement posées sur ses cuisses. Pourtant il aurait pu répondre : je suis là pour une livraison. Mais en quoi ça concernait le lézard ? D’autant qu’il pouvait tout aussi bien être là pour lui substituer les parchemins qu’il transportait.

Et quand bien même n’aurait-il été là pour aucune raison valable, ça n’aurait pas changé sa réponse.
Ce dragon n’avait qu’à se mêler de ses grandes fesses à écailles.





« En temps de paix, le mercenaire dérobe ; en temps de guerre, il déserte. »
Nicolas Machiavel







Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 597
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur


Kaminari
Membre du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Ne nous fâchons pas! | Jeu 23 Oct 2014 - 11:43


L’humain semblait bien sur de lui. Vue sa réaction et sa réponse ce n’était pas difficile a voir. Soit il était fou, soit arrogant ou alors il avait réellement les capacités pour ce défendre. Kaminari pensait qu’il était les trois en faite. Les humains ont souvent tendance à être un peu fou sur les bords, leur arrogance et cupidité était souvent très forte chez la plus part d'entre eux quand a son assurance…. Il est vrai que l’individu était bien taillé et ne semblait pas être un simple promeneur.

Enfin s’il avait cherché a impressionné le dragon c’était peine perdu. Peut importe la taille, l’âge ou le sexe. Kaminari n’en avait que faire de cette espèce qui risqué de tous détruire. Il ce méfiait d'eux bien sur car ils étaient dangereux. Trop même.

Par contre la réponse de l’homme était vague. Il n’avait apparemment pas très envie de lâché le morceau facilement même s’il n’avait pas non plus refusé catégoriquement. Au fond Kami ce moquait du pourquoi et du comment de la présence d’un humain ici avec lui sous certaine réserve bien sur.


-Après tous cela n’a aucune importance…. Tant que vous n’interférez pas dans mes affaires je n’ai aucune raison de fouillé les vôtres. De plus vous ne semblez pas appartenir aux premiers hommes. Je n’ai donc pas de raison de vouloir le conflit pour l’instant.

Même s’il était d’humeur massacrante, le dragon sombre était pas stupide non plus. Ce battre ici avec un seul individu sans motif valable risqué de lui faire raté son projet. Peut être qu’il ce trompait pour l’être humain devant lui, mais il prenait le risque car l’enjeu était plus important.

-Puis-je au moins savoir le nom à qui je m’adresse ? Pour ma part je suis Kaminari. Dragon noir sauvage.

La créature magique ne cherchait pas forcément a entamé une discutions amicale a présent. Il ce méfiait toujours et c’était surement réciproque pour l’autre être vivant. Cependant quand on parlait a quelqu’un ainsi il était plus habituel de connaitre le prénom ou au moins le surnom répandu. Là par contre si l’homme refusait de répondre catégoriquement, il était clair qu’il n’était pas digne de confiance….



*Je me présente à vous. Accusé d’avoir voulu assurer l’ascendance des dragons. D’avoir tenté de nous épargner ce destin qui nous oblige à nous éteindre. A céder. L’humanité représente une menace pour notre monde. Refuser son éradication est une grave erreur. Nous éclairons les ténèbres, mais les hommes prennent notre triomphe à leur compte. Les dragons détiennent le manteau de responsabilité. Il leur appartient à eux seuls.
Jugez mes actes à votre guise, mais ne doutez pas de la réalité. L’espèce humaine est à l’œuvre et nous ne pourrons bientôt plus l’arrêter….*

Cela me coûtera peut être la vie... Mais je changerai ce monde pour les dragons !
[Lien vers l'apparence : http://www.furaffinity.net/full/20880680/ . Merci a Ellenwen pour la seconde image de la signature ! ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1804
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://sia-69.forumprod.com


Zell Armn
Message Sujet: Re: Ne nous fâchons pas! | Sam 25 Oct 2014 - 13:57


Le regard de l'oeil unique de l'homme s'étrécit légèrement. Synonyme de méfiance ou d'une réflexion subtile. Les paroles du lézard étaient pleines de bon sens, pleines de raison. Néanmoins il apprenait un première chose sur le dragon : il était l'ennemi des Premiers Hommes.  C'était une information de taille qui plaçait la créature dans le camp des gentils. Une tactique beaucoup plus subtile était à adopter pour le coup. Les Premiers Hommes avaient ceci d'agréable qu'ils étaient des guerriers. Discuter avec eux était facile.
Mais avec un dragon...
Potentiellement rallié à une guilde...

La conversation prenait un tournant assez curieux.
Quelque chose à quoi il n'était pas trop habitué.
Une conversation citadine et courtoise...?

La tournure de la question lui valu une entorse au cerveau, mais l'ancien mercenaire ne s'y attarda pas.
La définition "dragon noir sauvage" suffisait à inquiéter. Pas de dragonnier... Pas de guilde? Sauvage c'était assez précis.
Néanmoins il avait été question "d'affaires". De quoi pouvait-il s'agir?

Zell porta son regard sur les braises, se pencha en avant pour saisir une branche. Longue et dépourvue de feuilles, il l'avait choisi et apprêté avec soin pour qu'elle puisse lui servir de tisonnier. Il remua les cendres.

Mentir ne lui apporterait rien. Mais face à un dragon il avait besoin d'une garantie...
Quelque chose lui assurant que la bête ne cherchera pas à le tuer. Lui faire du mal, certes, mais pas le tuer.
Et puis ses "affaires"... Il était homme à vendre, bien que n'ayant aucun prix. Les affaires des autres pouvaient être les siennes, à condition de parvenir à l'y intéresser. Et à attiser sa curiosité sur le temps.

"Le nom à qui je m'adresse", c'était une bien affreuse tournure! Même pour un homme frustre comme lui.
Son prénom était inconnu. Il ne risquait rien à le donner.



    "Zell Sin'Saïan, homme de métiers."


Le nom était aussi connu que le loup blanc. La réputation du triste sir Laïaga n'était plus à faire! Et face à un dragon il ne se priverait pas d'utiliser de la notoriété de quelqu'un pour sa propre sécurité. Une parenté serait facile à trouver, surtout imaginaire.

Pour rajouter au naturel indifférent de sa présentation - comme si ça n'était que la vérité, une vérité à laquelle il était habitué, l'ex homme d'armes poursuivit.



    "Et si une épée peut vous servir, la mienne est toute à vendre."


Un discret sourire ponctua sa phrase.
Une légère lassitude, comme si chercher un travail était un fardeau qu'il ne connaissait que trop bien.





« En temps de paix, le mercenaire dérobe ; en temps de guerre, il déserte. »
Nicolas Machiavel







Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 597
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur


Kaminari
Membre du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Ne nous fâchons pas! | Mar 28 Oct 2014 - 14:56


L’individu semblait en pleine réflexion par la suite. Est-ce que les paroles de Kaminari avaient éveillé quelque chose chez lui ? Le dragon ne voyait pas ce qui pouvait le faire réfléchir ainsi, mais il n’était pas non plus dans les pensés de l’homme.

Comme Kami l’avait précisé. Il n’avait aucune raison de s’occupé d’un humain seul, sauf ci celui-ci risqué de le gêner dans ses projets. C’était trop tôt pour dire si oui ou non l’humain était digne de confiance, mais avec le temps les choses allaient probablement s’éclaircir. En attendant la créature ailée avait pu obtenir un nom. Il ne connaissait pas ce nom. Du moins sur le coup Kami n’avait pas réagit. C’était pas le moment de réfléchir a tous ceux qu’il connaissait ou des possibles similitudes.

Il n’avait jamais vue cet humain et le nom ne lui avait pas fait tilte. Cela s’arrêter là. Aussi le dragon avait répondu avec un geste d’affirmation pour dire qu’il avait compris sans aucune arrière pensée. Il n’avait rien a ajouté la dessus puisqu’il avait eu sa réponse. Par contre son interlocuteur avait enchainé sur une petite phrase. Une phrase qui aurait pu être lancé comme ça sur le tas mais qui semblait avoir tout un sens pour celui qui l’avait dit. La réponse du mâle sombre ne ce faisait pas attendre.

-Une seule lame ne suffira jamais. Il en faut bien plus….

Kami avait répondu avec un léger sourire narquois. Sa réponse pouvait tout dire comme ne rien révéler. Comment l’homme pouvait deviner pourquoi Kaminari disait cela sans en connaitre la raison ? A la limite Zell pouvait ce douté que le dragon parlait d’un conflit puisque Kami avait parlé de plusieurs lames, mais c’est tout.

-De plus je ne suis pas une créature qui fait affaire ainsi.

Kami n’avait rien d‘un marchand ou d’un souverain qui avait besoin de garde du corps. Il était un dragon capable de ce battre et loué les services de bipède comme ça ne faisait pas parti de ses projets.



*Je me présente à vous. Accusé d’avoir voulu assurer l’ascendance des dragons. D’avoir tenté de nous épargner ce destin qui nous oblige à nous éteindre. A céder. L’humanité représente une menace pour notre monde. Refuser son éradication est une grave erreur. Nous éclairons les ténèbres, mais les hommes prennent notre triomphe à leur compte. Les dragons détiennent le manteau de responsabilité. Il leur appartient à eux seuls.
Jugez mes actes à votre guise, mais ne doutez pas de la réalité. L’espèce humaine est à l’œuvre et nous ne pourrons bientôt plus l’arrêter….*

Cela me coûtera peut être la vie... Mais je changerai ce monde pour les dragons !
[Lien vers l'apparence : http://www.furaffinity.net/full/20880680/ . Merci a Ellenwen pour la seconde image de la signature ! ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 1804
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://sia-69.forumprod.com


Zell Armn
Message Sujet: Re: Ne nous fâchons pas! | Lun 3 Nov 2014 - 19:03


Le mercenaire ne montra rien de sa déception.
Certes il ne voyait pas le dragon, il n'aurait donc pas pu voir une réaction sur son visage ou dans ses yeux. Mais la voix du lézard était restée totalement indifférente. Pire : il n'avait même pas rebondi sur l'évocation du nom de Laïaga.
Soit la créature cachait bien son jeu... Soit elle ne connaissait pas le célèbre guerrier. Et Zell craignait que, dans son malheur, la bonne hypothèse soit la seconde.

Parce que l'écailleux avait réagi à sa subtile proposition d'embauche.
S'il avait connu le nom de Sin'Saïan, il se serait posé des questions sur cette apparentée inattendue.
Le Laïaga n'était pas connu pour sa famille ou son entourage... Ni pour ses descendants...
Pas même pour un lointain cousin.

C'était donc sans doute ce qu'il craignait...
Il était tombé sur le dragon le plus ignare de la planète.
Il fallait qu'il y en ait un assez demeuré pour ne pas connaître Laïaga Sin'Saïan...
Et lui, Zell, était tombé dessus!

Tant pis, au besoin il irait jusqu'à user du prénom de Laïaga et abuserait de leur parenté fictive.
Personne n'oserait attenter à la vie d'un proche d'un nerveux hyper sanguin comme le trop connu guerrier.
Le mercenaire était parti du principe que le seul nom suffirait, mais s'il devait y mettre les moyens en cas d'affrontement avec ce gros tas d'écailles... Il les mettrait! Au pire, quelles étaient les chances pour que cette conversation arrive un jour aux oreilles de l'intéressé?

Il haussa donc les épaules pour écarter le refus de Kaminari.
Une saleté de dragon solitaire avec un ego surdimensionné et une crevette en guise de cerveau...


    " Certes. Mais un humain c'est toujours utile quand on est gros comme une maison."


Lâchant sa branche, l'homme se pencha sur le côté pour saisir une bûche et la déposer dans les flammes. Il y ajouta une poignée de brindilles. Encouragea de son tisonnier et du souffle son feu à reprendre. La nuit s'étirait, la fraîcheur s'installait. Or il n'avait plus une goutte pour se réchauffer alors... Les moyens du commun des mortels devraient lui suffire.

S'activant à raviver raisonnablement son feu, l'ex-mercenaire poursuivit à l'intention du dragon.


    "C'est plus discret. Et puis être un dragon n'ouvre pas toutes les portes."


Le ton posé et calme, sans se détourner de sa tâche.
Il avait ravalé son ironie, seul un subtile souffle persistant dans sa voix.
A son sens, être gros et cracher du feu ou de la glace ne suffisait pas.
Au contraire même! Nuit avait bien tout mis sans dessus dessous, mais...

Mais on avait jamais vu un dragon seigneur de terres, Roi d'un peuple...
Ou faire de la politique...

En bref, en dehors de la force, ils n'avaient jamais prouvé avoir l'intelligence.





« En temps de paix, le mercenaire dérobe ; en temps de guerre, il déserte. »
Nicolas Machiavel







Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 597
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur


Kaminari
Membre du Cam Serarna
Message Sujet: Re: Ne nous fâchons pas! | Jeu 6 Nov 2014 - 20:14


Kaminari connaissait le dénommé Laiga. Surtout étant sous la même bannière. Cependant si le dragon n’avait pas tilt. Ce n’était pas par ignorance mais simplement qu’il n’y avait accordé aucune importance. L’homme en face de lui aurait très bien pu être un frère, cousin fils ou autre de Laiga. Kami s’en moquait royalement et ne voyait aucune raison d’en parler puisque Laiga n’était pas un proche ni un ennemie du dragon a l’heure actuel.

Du coup la conversation n’avait nullement abouti sur l’un des responsables du cam. Elle avait plutôt poursuivi sur la proposition qu’avait faite l’humain au dragon. Kami avait répondu tranquillement en disant une partie de la vérité. Un homme seul ne suffirait jamais pour son projet. Il pourrait être utile oui mais bien trop limité face a la population et la garde d’une ville entière…. D’ailleurs la remarque de Zell n’était pas fausse en un sens. Il avait même raison, mais vue qu’il ignorait ce que rechercher le mâle sombre. Il pouvait difficilement comprendre.


-En effet… Mais cela ne change rien à la situation mal heureusement, puisqu’il faudra ouvrir bien plus que des portes pour accomplir mon but.

Ouvrir un passage c’était un bon début c’est sur. Mais un seul homme n’allait jamais pouvoir réalisé cette percé. Quoi que… Kaminari n’aimait pas la race humaine. Depuis un moment il ne faisait plus confiance à ces individus. A cause d’eux il avait connu bien des tourments et il en connaissait encore en ce moment même. De plus ils étaient responsables de bien des guerres. Cependant il fallait avouer que certains d’entre eux étaient tellement fous qu’ils réalisaient des exploits.

-Si vous arrivez a pénètre un donjon d’une cité renommé, libérer quelqu’un qui est gardé par un bon nombre d’individu ainsi que par magie noir. Alors là oui, il est possible que cela puisse m’intéressé. Mais encore faut il qu’il n’y est pas de complication supplémentaire.

Kami avait fini par parler de son projet. C’était une simple affirmation mais qui pouvait prendre de l’importance. Après tous Zell avait proposé ses services. Si un humain pouvait ce rendre utile dans cette affaire pourquoi pas, même si pour l’instant rien été fait. Kaminari restait toujours méfiant surtout envers un humain de la personnalité de Zell.

D’un autre coté en solitaire, Kaminari allait avoir plus que du mal. Il aurait l’avantage de la force physique et de pouvoir volé, mais il n’allait pas avoir l’effet de surprise longtemps. Il était donc fort probable que Kami est besoin d’aide mal heureusement et n’étant pas sur que le Cam réponde présent… tout aide était bonne a prendre.



[Pas terrible comme poste désolé :s ]



*Je me présente à vous. Accusé d’avoir voulu assurer l’ascendance des dragons. D’avoir tenté de nous épargner ce destin qui nous oblige à nous éteindre. A céder. L’humanité représente une menace pour notre monde. Refuser son éradication est une grave erreur. Nous éclairons les ténèbres, mais les hommes prennent notre triomphe à leur compte. Les dragons détiennent le manteau de responsabilité. Il leur appartient à eux seuls.
Jugez mes actes à votre guise, mais ne doutez pas de la réalité. L’espèce humaine est à l’œuvre et nous ne pourrons bientôt plus l’arrêter….*

Cela me coûtera peut être la vie... Mais je changerai ce monde pour les dragons !
[Lien vers l'apparence : http://www.furaffinity.net/full/20880680/ . Merci a Ellenwen pour la seconde image de la signature ! ]
Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Ne nous fâchons pas! |


Revenir en haut Aller en bas

Ne nous fâchons pas!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: Dras Léona :: Le Lac Léona-
Ouvrir la Popote