AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

Perdu dans l’immensité bleue [Ellenwen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 100
Âge : 26

Voir le profil de l'utilisateur


Djiminy
Message Sujet: Perdu dans l’immensité bleue [Ellenwen] | Ven 14 Oct 2016 - 9:06


La légende raconte que dans le ciel s'élève un paradis pour les âmes défuntes, un jardin d'éden pour vivre heureux jusqu'à l'éternité. Bien sur c'est une légende humaine... et naine peut être, Djiminy n'étais pas assez instruit pour savoir. Les Elfes ne croient pas en l'existence de se paradis et pourtant le dragon s'amusait à l'imaginer... Dans l'immensité du ciel il évoluait à son aise comme un poisson dans l'eau. Au dessous de lui l'immense étendu bleu sombre des cieux de hautes altitudes, en dessous de lui une étonnante étendue blanche jusqu'à l'horizon. Ce tapis était si épais qu'il semblait recouvrir le sol et donnait l'impression qu'il y avait un monde par dessus l'autre. Mais ce monde n'était pas le jardin d'éden de la légende humaine. Il était totalement vide, inconsistant et éphémère comme la vague de l'océan qui vient caresser un rocher.

Le jeune dragon s'était déjà amusé plusieurs fois à faire semblant de marcher sur les nuages... La première fois, jeune et naïf il avait été si surpris qu'il en avait perdu le précieux équilibre et avait failli se crasher. Naturellement il s'était finalement beaucoup amusé et s'était entraîné !
Le dragon perdit volontairement de l'altitude. Maîtrisant sa trajectoire, il alla jusqu'à ce que ses pattes frôle le tapis blanc puis il fit semblant de galoper. Ce sachant complètement ridicule, Djiminy explosa d'un grand rire : se moquant de sa propre bêtise !

La réalité le rattrapa rapidement : il ne devrait plus être très loin du but de son voyage. Regrettant la tranquillité de la haute altitude avant même de l'avoir quitté, Djiminy replia les ailes et plongea dans le nuage comme une loutre dans une rivière. Le monde fut soudain tout blanc ! Le dragon emmargea des nuages en ouvrant ses ailes. Le spectacle pour le fermier dans son champ fut extraordinaire : un jeune dragon sauvage aussi bleu que le ciel pétillant sur un fond grisâtre. Le calcul de Djiminy fut parfait : il était juste au dessus du Lac Léona., au nord est de celui ci au pied de la Crête, loin au nord de Dras Léona. Cité que le dragon voudrai éviter. L'immensité du lac frappa le jeune mâle comme un coup de queue ! Il avait oublié qu'il était si grand, véritable petite mer intérieure ! Le quartier général de l'Equilibrium pouvait être partout ! Djiminy était prêt à parier que l'entrée était d'ailleurs très bien cachée. Autant partir à la recherche d'un galet sphérique au sein des Beors...  Djiminy ricana : il ne connaissait même pas l'étendue des Beors... Étaient elles aussi immenses que le prétendait les histoires ?

Perdu, le jeune dragon se posa au bord du lac en prenant bien soin de se trouver loin des habitations humaines. Il s'assit au bord de l'eau comme un chien et regarda l'horizon...
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 735
Âge : 32

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Perdu dans l’immensité bleue [Ellenwen] | Lun 17 Oct 2016 - 19:49


La compagnie d'Ellen m'avait manqué, nous n'avions pas voyagé de concert depuis très longtemps. Depuis notre départ d'Abéron, nous avions de plus profité d'un temps clément qui nous avait permis de rejoindre les lieux du drame rapidement. Nous avions chacun un objectif dans ce retour sur l'ancien repère. Je voulais l'avis d'Ellen sur la disparition de Djenka, aussi compliqué que c'était après plusieurs mois. Je gardais un espoir, si une personne pouvait m'aider à savoir ce qu'elle était advenu, c'était bien elle. Nous avions plus discuter de nos voyages que de nos raisons sur lesquelles nous voulions revenir par ici, je lui avais dit avoir besoin d'aide et elle m'avait dit qu'elle voulait me parler de quelque chose. Après cela, nous avions passé le plus clair de notre temps à parler de nos activités ces derniers mois, occultant à dessein pour ma part l'objectif.

Mon objectif n'avait rien à voir avec la guilde après tout, c'était même sans aucun rapport avec le bien d'autrui en dehors de moi et Djenka. Je savais que l'Equilibrium, nous l'avions construit autour de valeur commune d'entraide, mais surtout du bien commun et ces derniers temps je m'étais plus voués à mon propre bien qu'à celui plus général de l'Alagaësia et de notre combat contre les Stryges.

Nous venions de quitter la grande route et nous avions bifurqué sur un chemin de bûcheron, nous avancions au devant d'un vaste forêt quand je craquais et lui demandais :

- Tu ne m'as pas demandé pourquoi je souhaitais venir ici. Je te remercie d'avoir attendu, j'avais besoin de savoir comment t'en parler.

Je la regardais cherchant, je ne sais quoi dans son regard.

- Le jour ou la magie du repère à céder, j'étais à l'extérieur avec Djenka, nous avons été prévenu et nous avons fait au plus vite pour rejoindre les rescapés.

Je faisais une pause, laissant à Ellen le temps de se faire le schéma mental de la position où nous étions à l'époque.

- Nous accourûmes aussi vite que possible, cependant, peu enclin à faire attention à notre environnement, nous sommes tomber dans une embuscade tendu par un stryge. L'elfe qui nous avait prévenu à succomber avant même que le combat commence. Nous avons été agressé par des chimères corrompues qui nous séparèrent et au moment ou je perdais Djenka, je vis clairement un stryge se jeter sur elle et lui faire un profonde estafilade. Après cela, le combat nous définitivement séparé, acharné comme j'étais, je n'ai rien pu faire en dehors de repousser les chimères jusqu'a ce qu'elle cesse leurs attaques.

Je secouais la tête, dépité, je me sentais responsable même si je savais que mes capacités n'étaient pas suffisantes pour y faire quoi que ce soit.

- Le calme revenu, j'y suis retourné, sans trouver trace de Djenka, rien... Aucune trace non plus des créatures que j'avais combattu. J'ai longtemps douté de ma perception et si j'avais été drogué, si j'avais tout inventé ... Je ne sais plus, je suis perdu, j'ai cherché sa trace partout, c'était le but de mes voyages. Mais je n'ai eu que des fausses pistes, rien de concret, j'ai perdu espoir, si quelqu'un peut savoir ce qu'il c'est passé, c'est bien toi. Je rêve sans doute, mais si tu vois la scènes, tu y trouveras peut-être un indice qui m'a échappé.

Je la regardais avec un espoir fou.

- Acceptes-tu de m'aider ? Je veux juste savoir la vérité, après quelque soit la réponse, je reprendrais mon devoir.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22327
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Perdu dans l’immensité bleue [Ellenwen] | Jeu 20 Oct 2016 - 21:50


Les souvenirs de la fête emplissaient encore l'esprit d'Ellenwen. Les feux d'artifice. Les amis. La musique et les rires. Elle s'était sentie entourée, portée par cette foule hétéroclite qui se bousculait dans les rues et par la diversité des langues et des cultures qu'elle avait rencontré. Les retrouvailles avec Akkan, qu'elle n'avait pas vu depuis leur découverte de l'ancien repère de l'Equilibrium quelques six mois plus tôt, avaient été un moment fort et le voyage qu'elle avait effectué avec lui lui avait semblé passer trop rapidement après tant d'absence. Aussi, quand il lui avait proposé de voyager de concert, elle l'avait suivi, sans trop se poser de questions quant à leur destination finale. Plus que l'arrivée, le plaisir de sa compagnie l'avait convaincue. Ils avaient tant de temps à rattraper, de voyages, de peurs, de difficultés à raconter.

Toutefois, l'elfe sentait depuis les premiers jours que son ami, et ancien apprenti, gardait par devers lui quelque sombre pensée. Elle sentait, derrière la légèreté et la joie non feinte des retrouvailles, une angoisse qu'elle ne parvenait pas à saisir. Ce fut en arrivant près du lac Leona, qu'elle connaissait si bien pour en avoir exploré les berges dans les moindres recoins, qu'elle eut la première intuition de ce qui allait venir. Là, avait résidé le repère de l'Equilibrium avant qu'un éboulement mystérieux ne force une partie de ses membres à s'éparpiller en Alagaësia. Loin dans le Nord à ce moment là, elle n'avait jamais trop su les circonstances de cette perte mais avait longtemps redouté une quelconque fuite, laissant la corruption s'infiltrer en leur sein. A jouer avec le feu...

Ralentissant le pas, elle laissa le temps à son compagnon de trouver ses mots, sans le presser et resta silencieuse le temps de son récit. Avant qu'il n'eut fini, elle sentit l'espoir fou qu'il plaçait en elle et lorsqu'il la regarda, les mots lui manquèrent. Elle aurait voulu lui dire qu'elle ne pourrait rien. Que le temps, les éléments avaient brouillé les cartes et que la disparition de sa compagne ne pouvait avoir que deux raisons. Soit elle était morte, soit elle ne voulait pas qu'on la retrouve. Dans les deux cas, elle avait peu de chance de pouvoir trouver un indice. Toutefois, elle acquiesça lentement. La foi qu'il plaçait en elle, lui remettant tout son espoir, lui tordait le coeur.


- Je t'aiderai. Je ne sais si je pourrais trouver grand chose, tant de temps a passé, mais j'essayerai.




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 100
Âge : 26

Voir le profil de l'utilisateur


Djiminy
Message Sujet: Re: Perdu dans l’immensité bleue [Ellenwen] | Sam 29 Oct 2016 - 10:02


Et maintenant ? Le voyage du Du Weldenvarden au Lac Léona avait semblé durer une éternité pour Djiminy. Il avait oublié à quel point ce lac était immense, une véritable petite mer intérieure ! Le dragon bleu se coucha au bord du lac. Il y resta longtemps, fouillant sa mémoire, réfléchissant, méditant. Durant quelques minutes mêmes, les lamentations de son cœur corrompirent son esprit. Il était déjà venu au repère de l'Equilibrium mais il était jeune, c'était pour lui il y a bien longtemps. Il était venu avec sa précieuse Aurore aujourd'hui disparue. Le dragon n'avait pas vraiment fait attention à l'emplacement du Quartier Général, il s'était laissé guider par son amie avec laquelle les discussions ne se t’arrisaient que rarement. Il était perdu.
Alors que faire ? Le lac était si grand... Fouiller les berges lui prendrait des mois entiers... non des années ! Il allait falloir ratisser les berges du lac en évitant les villages et les villes. C'était une quête désespérée mais que pouvait-il faire d'autre ? Retourner vivre avec les dragons ? Non. Vivre seul ? Il l'était depuis quelques jours et déjà les lamentations de son cœur menaçaient de l'anéantir.

Après une très longue pause au bord du lac, Djiminy pris enfin son envol et débuta sa quête. Durant trois jours il ratissa le lac et ses berges. Il s'éloignait d'une dizaine de kilomètres dans les terres avec une lenteur, avec de nombreux cercles aériens puis revenait tournait en angle droit, parcourait 500 mètres et revenait vers les eaux à la même allure.
Durant le quatrième jour il suivit une route qui venait du nord. Il redoubla d'attention ne souhaitant pas croiser de Premiers Hommes. Un courant d'air lui apporta soudain une odeur familière : des elfes ! Le jeune dragon considérait tous les elfes comme des amis. Il avait associé extrêmement négativement les Premiers Hommes et se méfiait des humains. Mais toujours les elfes furent des amis. C'est donc tout naturellement, joyeusement même que le dragon se dirigea vers le couple qu'il aperçu sur la route. Il atterrit à un trentaine de mètres d'eux et se présenta de trois quart profil. Sa position trahissait son enfance parmis les loups, sa queue notamment balayait légèrement le sol. En prenant grand soin de barricader une grande partie de son esprit, il le projeta vers les deux elfes. Il leur transmit son amitié, sa joie de les rencontrer, son égarement ainsi que l'espoir de recevoir une aide. Il leur parla de sa voix unique pour un dragon : indubitablement mâle, elle était naturellement chantante :

« Atra esterni ono thelduin. Eka neiat weohnata haina. Eka eddyr ai fricai. Pömnuria nam Djiminy. »

L'utilisation du langage elfique fut tout naturel pour Djiminy tout comme le langage corporel des loups était pratiquement inconscient. Il attendit patiemment une réponse, une réaction en essayant de ne pas paraître menaçant. Mais malgré tout ses efforts, il était un dragon sauvage et son corps tout entier le montrait.


Hrp, traduction ancien langage:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 735
Âge : 32

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Perdu dans l’immensité bleue [Ellenwen] | Mar 1 Nov 2016 - 22:06


J'étais un brin décontenancé par Ellen, j'avais craint beaucoup de chose d^à l'éloignement, mais elle était resté elle-même et me proposa son aide. Je lui en était gré bien plus qu'elle ne pouvait l'imaginer. Je savais au fond qu'elle ne pourrait m'apporter de salut, mais j'étais au delà du courage, de l'espoir et du désespoir. Je voulais juste pouvoir faire mon deuil si besoin. Déjà retrouver mon ancien mentor et nos discussions, cette ambiance restauré comme si nous n'avions pas passé plusieurs mois séparé les uns des autres à cause des multiples embûches de la vie.

Je sentais enfin une bouée dans ce naufrage qu'était ma vie ces derniers mois. Je passais ma main dans les cheveux geste désinvolte qui me donnait l'impression de chasser une partie de mes soucis. Et je la regardais, m'approchais et lui prenais les mains que je tins serré un moment avant de la serrer dans mes bras dans un remerciement muet.

J'allais reprendre la route quand j'entendis un bruissement d'aile caractéristique avant d'apercevoir un dragon qui se rapprochait à vive allure. Ne sachant l'attitude du dragon, je me préparais au combat quand je vis sa manœuvre pour se poser je compris que le combat ne serait pas pour cette fois-ci et les paroles du dragon me confirmèrent sa bienveillance. Je me détendit et lui répondit en ancien langage :

- Excuse-moi mais ton arrivé brutale m'a quelque peu surpris. que les étoiles te guide. Mon nom est Akkan et voici Ellenwen. En quoi pouvons-nous t'aider ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22327
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Perdu dans l’immensité bleue [Ellenwen] | Dim 13 Nov 2016 - 22:07



Ellenwen serra avec force son ami dans ses bras. Elle sentit une immense tension lâcher dans ses épaules, son torse, comme si elle l'avait libéré un peu de l'angoisse qui lui serrait le ventre. Elle sourit, avec un peu de tristesse et un petit pincement au coeur. Elle craignait tant que la confiance de son ami soit mal placée... Que pouvait-elle faire ? Elle se recula de quelques pas et afficha un sourire bien plus large avant de reprendre sa route. Après tout, l'important était qu'Akkan, lui, y croit. Il n'était plus seul face à son désespoir.

- Saurais-tu retrouver le lieu où vous avez été séparé ? Nous pouvons peut-être déjà essayé de savoir si le repère est tombé suite à une manigance interne ou à cause d'un problème presque quelconque.

Elle allait continuer ses questions lorsqu'un bruit d'ailes lui fit lever les yeux. Surprise, elle regarda le jeune dragon bleu se poser à quelques mètres d'eux, comme attiré par leur présence. Encore plus surprise, elle le regarda s'avancer vers eux, le museau vers le sol, les yeux légèrement levés vers eux et la queue tapant le sol. L'elfe se figea un instant, pendant qu'un vague sentiment de déjà vu indéfinissable emplissait son esprit. Des images lui vinrent, trop rapidement pour qu'elle ne puisse y prêter attention. Ce fut le lien mental si particulier qui lui fit ouvrir les yeux et la bouche d'étonnement, avant qu'elle n'éclate de rire. Pendant un bref instant, elle y avait retrouvé le lien qu'elle avait avec Finwë, son loup, et elle voyait la posture du dragon à l'aune de celle de son compagnon lorsqu'il se montrait penaud à son égard.

- Atra esterni ono thelduin, Skulblaka. Je suis honorée de faire votre rencontre. Pardonnez mon éclat de rire, vous m'avez rappelé un ami qui m'est cher.


*Hey ! Je n'ai jamais l'air penaud...*
*Rarement, je te le concède. N'empêche...

Elle était repassée spontanément en langage commun, moins cérémonieux et qui lui évitait de devoir prendre garde à contrôler la magie spontanée dont elle pouvait parfois faire preuve sous le coup de l'émotion. Elle se sentait étrangement à l'aise face à ce dragon qui venait à elle comme un loup et, malgré sa peur de ses énormes reptiles ailés, elle se surprit à garder un grand sourire.




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 100
Âge : 26

Voir le profil de l'utilisateur


Djiminy
Message Sujet: Re: Perdu dans l’immensité bleue [Ellenwen] | Lun 14 Nov 2016 - 15:40


Lorsque le dragon se manifesta, le mâle se prépara au combat. Djiminy pouvait le comprendre : il avait dû les surprendre et les dragons sauvages n'étaient pas réputés pour leur gentillesse. Heureux fut l'emploie instinctif de l'ancien langage qui détendit immédiatement l'atmosphère. Le mâle s'excusa et se présenta comme se nommant Akkan, la femelle se nommait Ellenwen. Djiminy avait déjà entendu ces deux noms là... Mais avant qu'il puisse interroger sa mémoire, Ellenwen éclata de rire.

« Atra esterni ono thelduin, Skulblaka. Je suis honorée de faire votre rencontre. Pardonnez mon éclat de rire, vous m'avez rappelé un ami qui m'est cher. »

Conscient que c'était sans doute un peu impulsif, Djiminy décida qu'il l'aimait bien. Elle était polie, joyeuse, son rire était communicatif et il appréciait le contact avec son esprit. Lorsqu'elle éclata de rire, il baissa d'abord la tête en ramenant ses oreilles en arrière, il cru tout d'abord qu'elle se moquait de lui. Puis, lorsqu'elle eut finit de parler il avait redressé la tête et les oreilles et retrouvé une expression joyeuse.
Il n'osa pas s'avancer vers eux. Il leur avait exprimé en ancien langage qu'il n'avait pas l'intention de leur faire de mal mais il ne voulait pas les effrayer ou être offensant. C'est lui qui avait besoin d'aide, pas eux.

« Ne vous excusez pas, votre éclat de rire a apporté un peu de chaleurs à mon cœur. »

Il illustra son propos d'un nuage de joie et partagea la chaleurs qu'elle lui avait offert.
Durant trois petites secondes il hésita. Il ne savait pas s'il pouvait leur faire confiance. Pouvait-il leur révéler qu'il était à la recherche du quartier général de l'Equilibrium ? Il n'avait aucun moyen de s'en assurer... Ou du moins il n'en voyait pas. Néanmoins :

« Je cherche à contacter l'Equilibrium. On m'a dit de me rendre au Lac Léona mais … »

Il baissa la tête et pris un air penaud...

« Je suis perdu... »

Il prenait un risque, il le savait. Tous les elfes n'étaient pas digne de confiance. Mais il était seul et perdu, il n'avait plus de solution et ne savait plus trop que faire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 735
Âge : 32

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Perdu dans l’immensité bleue [Ellenwen] | Mer 16 Nov 2016 - 21:51


Je me décontractais et regardais avec amusement les mimiques du dragon, j'y reconnaissais des mimiques de ceux qui vivent longtemps avec des canidés et je tentais avec amusement de m'imaginer un dragon au milieu d'une meute de loup ... Je sentis une longue vibration comme si quelque chose ou quelqu'un tentais de me contacter mais la sensation disparu aussi vite qu'elle était apparu.

Je suivais le dragon avec plaisir, il était plaisant de voir un dragon avec un comportement proche des animaux que je connaissais de manière plus familière.

Quand il s'adressa à nous pour nous demander comment contacter l'Equilibrium dont nous étions les représentants je faillit me rouler par terre ... et je me retins de justesse avec un rictus et je lui répondis :

- Que leur cherchez-vous ? Vous pouvez-nous en parler, nous sommes ...

Je glissais un clin d'oeil à Ellen avec un grand sourire.

- ... si l'on veut en bonne relation avec eux étant donné que vous avez deux des dirigeants de l'organisation face à vous.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22327
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Perdu dans l’immensité bleue [Ellenwen] | Ven 2 Déc 2016 - 18:28


Ellenwen écouta la demande du dragon avec une surprise et un amusement croissants. Il était déjà curieux de voir un dragon apparaître au milieu de votre voyage en solitaire, plus encore de le voir se comporter comme un loup mais l'entendre dire qu'il vous cherchait sans savoir qui vous étiez était particulièrement savoureux. Elle sentit son compagnon commencer à rire à son côté et lui donna un gentil coup de coude dans les côtes. Il ne semblait déjà pas facile au dragon de prendre la parole, rire deux fois à son égard risquait d'aggraver sa gêne. Elle opina toutefois à ses paroles et sourit à nouveau au dragon.

- Nous avons fondé l'Equilibrium, il y a déjà quelques temps, nous pouvons vous renseignez si vous le souhaitez. Toutefois, vous ne trouverez pas grand monde en dehors de nous ici, si vous cherchez quelqu'un en particulier. Les salles sous-marines que nous occupions jusqu'à peu ont été noyées dans un éboulement et toute notre organisation a dû se disperser aux quatre vents. Nous-mêmes nous sommes ici pour tenter d'investiguer sur ce phénomène et découvrir ce qui pourrait être rebâti.




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 100
Âge : 26

Voir le profil de l'utilisateur


Djiminy
Message Sujet: Re: Perdu dans l’immensité bleue [Ellenwen] | Lun 5 Déc 2016 - 11:28


Quelle image ridicule d'un dragon il leur montrait. La mère de l'ex compagne de Djiminy lui répétait régulièrement qu'un jeune dragon sauvage mâle devait être fier et majestueux, craint et libre. Mais alors que les dragons expriment leurs émotions en utilisant beaucoup le système de la pensée, les loups n'utilisent que leurs corps en exagérant parfois les choses. Le phénomène de l’imprégnation se produit toujours dans la petite enfance et c'est parmi les loups qu'il se produit chez Djiminy.

Lorsqu'ils entendirent ses paroles, les deux elfes se retinrent de pouffer de rire. Tout d'abord le dragon fut plongé dans l'incompréhension. Il n'eut cependant pas vraiment le temps de réagir qu'Akkan prit la parole :

« Que leur cherchez-vous ? Vous pouvez-nous en parler, nous sommes  si l'on veut en bonne relation avec eux étant donné que vous avez deux des dirigeants de l'organisation face à vous »

Les oreilles de Djiminy se redressèrent, il releva la tête, ses yeux s'écarquillèrent légèrement sous la surprise. Ellenwen enchaîna :

« Nous avons fondé l'Equilibrium, il y a déjà quelques temps, nous pouvons vous renseignez si vous le souhaitez. Toutefois, vous ne trouverez pas grand monde en dehors de nous ici, si vous cherchez quelqu'un en particulier. Les salles sous-marines que nous occupions jusqu'à peu ont été noyées dans un éboulement et toute notre organisation a dû se disperser aux quatre vents. Nous-mêmes nous sommes ici pour tenter d'investiguer sur ce phénomène et découvrir ce qui pourrait être rebâti. »

Il fallut quelques instants à Djiminy pour encaisser l'information. Il regarda Ellenwen en silence, puis Akkan... Puis de nouveau Ellenwen. Ainsi ils étaient tout les deux précisément ceux qu'il recherchait. C'était une excellente nouvelle !

Soudainement, l'esprit de Djiminy fut une explosion de joie ! Il fit un bond déclenchant un petit tremblement de terre. Un nuage d'oiseau furieux s'envola dans un véritable concert. Puis, de joie, le dragon fit un rapide tour sur lui même.

« Ce que je suis heureux de vous trouver ! Je pensais devoir fouiller les abords du lac pendant des années ! »

Un fracas soudain l'interrompit : un tronc arbre venait tout juste d'exploser, les restes de la plante provoquèrent de nombreux dégâts parmi la végétation. Djiminy était entièrement fautif : sa puissante queue, qui fouettait l'air tellement sa joie fut grande, avait frappé un arbre innocent. Le dragon regarda ses dégâts et dit d'un air coupable :

« oups »

Cet incident eut pour effet de le calmer. Il se tourna à nouveau vers les deux elfes :

« J'ai été élevé par une famille elfe au cœur du Du Weldenvarden. J'y avais une compagne également. Mais nous avons été attaqué par des premiers hommes et... »

Il baissa la tête et toute la joie ressentie quelques secondes plus tôt fut remplacée par une grande tristesse.

« Ce jour là j'ai tout perdu. J'ai tenté de m'intégrer parmi les dragons sauvage mais je n'y arrive pas... Je ne sais plus quoi faire de ma vie. Mon amie elfe m'a emmené au sein de votre guilde un jour. Alors je suis venu parce que je n'ai nul part ou aller, personne à rejoindre. »

Il savait que ce n'était pas terminé et la note de fin de phrase le laissais comprendre mais il ne sut que dire d'autre. Djiminy n'avait jamais vraiment réfléchis à ce qu'il allait dire le jour ou il rencontrerait les dirigeants de l'Equlibrium. Il avait un peu honte de lui, quelle lamentable vision il leur offrait...
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 735
Âge : 32

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Perdu dans l’immensité bleue [Ellenwen] | Mar 6 Déc 2016 - 17:43


Si je m'attendais à bien des choses d'un dragon ce n'était certainement pas au bond du dragon, qui déclencha un boucan semblable à une fin du monde, réveillant par là même toute la forêt. Ce fut lorsqu'il brisa un arbre comme un fétu de paille d'un coup de queue, qu'il sembla reprendre ses esprits. Il était si heureux, cela m'apparaissait comme étrange, que pouvait-on pour lui au point qu'il soit aussi heureux de nous trouver. Son histoire me rappela celle de bien d'autre de nos compagnons et me laissa plus froid que je ne l'eut souhaité, je crois que les disparitions que nous avions eut ces derniers mois m'avait durablement affecté.

Je m'approchais calmement de Djiminy et observais le dragon, sans trop savoir pourquoi, des images apparaissait fugitivement dans ma tête, celle d'un petit dragon blanc, et cela me rendait perplexe, car j'étais certains de connaitre celui qui m'apparaissait dans mes rêves. je secouais la tête et revenais au présent. Je pris la parole pour laisser le temps à Ellen de se décider et pour jauger le dragon.

- Que connais-tu de ce que nous faisons ? Sais-tu les dangers auxquels nous sommes exposés ? Ici, il ne s'agit pas de simplement mourir ...

Je fronçais les sourcils, il était dur d'expliquer mais les images que je transmettais alors au dragon était plus qu'équivoque. J'avais vu plus que ma part de créature corrompu physiquement et mentalement par les stryges et leur foutue aura. J'avais perdu mon mentor, et de nombreux amis, soit déformé par la corruption, soit dans le meilleur des cas mort, puis profané par ces créatures. Les images étaient dur comme l'était notre objectif.

- Nous ne sommes pas des fiers guerriers luttant bravement contre un ennemi bien visible et et que tout le monde déteste. Nous luttons parfois clandestinement contre un ennemi qui se cache parmi les nôtres qui utilise aussi bien nos apparences que des contacts pour ces propres objectifs. Parfois, les autorités nous considèrent comme des meurtriers, car personne ne voit que la personne décédé était corrompue. En cela, ne t'attend à nulle gloire, nul remerciement pour tes actes. Tu verras bon nombre de tes compagnons tomber, soit tué dans l'action soit corrompu avec le temps, rejoignant ceux qu'ils ont combattu avec tant de ferveur.

Je reprenais ma respiration, je jouais le rôle désagréable de celui qui veut et doit faire peur pour que les gens ne regrette jamais leur décision. Je n'aimais pas faire ça et c'est d'une voix radoucie que je terminais.

- Mais les gens qui nous rejoigne, sont et seront toujours disponible pour t'aider et nous sommes une famille sur laquelle tu pourras toujours compter.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22327
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Perdu dans l’immensité bleue [Ellenwen] | Mer 21 Déc 2016 - 21:45


Il n'était pas très compliqué de ressentir la peine du dragon, sa solitude. Surtout lorsqu'on les a subi, de longs mois durant, jusqu'à vous rendre fou de désespoir. Ellenwen ne le savait que trop. Elle baissa les yeux avec compassion, laissant le dragon s'exprimer sans souffler mot. Avant même qu'elle ne puisse répondre, Akkan prit la parole avec une gravité qu'elle ne lui connaissait guère. La guerre l'avait marqué lui aussi, plus qu'elle ne l'aurait cru. Elle... elle elle avait trop l'habitude de ces boucheries, de ces massacres, des ravages de la magie pour devenir plus sombre qu'elle ne l'était déjà. Mais lui avait pris de plein fouet cette révélation morbide et ne s'en était pas relevé indemne. L'elfe le laissa parler, autant pour mettre en garde le dragon que pour qu'il puisse vider son sac, déverser la peur et la colère qu'il avait gardé en lui. Lorsqu'il se tut, elle haussa doucement les épaules.

- Je ne crois pas que la solitude soit un bon motif pour nous rejoindre, jeune dragon. Elle sourit. Mais tu n'as pas besoin de combattre à nos côtés pour nous accompagner dans notre voyage. Nous serons heureux de partager avec toi notre feu et notre amitié. Et si au cours de ce voyage tu décidais de rejoindre nos rangs, alors ce serait différent.

Après tout... le dragon n'avait jamais parlé de rejoindre l'Equilibrium. Elle sentait que sa demande n'était pas là, masquée par une incertitude confuse. Qu'avait-il à faire de leur combat ? Qu'avait-il à faire de leurs quêtes ? Il était jeune, il était perdu et à la recherche de nouveaux repères dans un monde en bouleversement.

- Laissons donc tomber nos titres. C'est embarrassant et inconfortable, surtout dans un lieu pareil. Tu peux m'appeler Ellen. Ce n'est pas la dirigeante de l'Equilibrium qui te propose de te joindre à nous mais l'elfe intéressée par la perspective d'une compagnie charmante et agréable.




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 100
Âge : 26

Voir le profil de l'utilisateur


Djiminy
Message Sujet: Re: Perdu dans l’immensité bleue [Ellenwen] | Mer 4 Jan 2017 - 11:36


Akkan s'approcha calmement du dragon et parla :

« Que connais-tu de ce que nous faisons ? »

Djiminy baissa un peu plus la tête. Que connaissais t-il d'eux ? Seulement trois choses : que leur quartier général se trouvait sous le lac Léona, que leur combat était assez important pour que sa précieuse amie elfe les rejoigne et qu'il pouvait leur faire confiance. Djiminy était forcé de l'admettre : il ne savait rien d'eux... Le sentiment de confusion, la vague de tristesse frappa le jeune dragon.

« Tu verras bon nombre de tes compagnons tomber, soit tué dans l'action soit corrompu avec le temps, rejoignant ceux qu'ils ont combattu avec tant de ferveur. »

Djiminy se rappela ce qu'il avait ressenti quand il perdit le contact avec son Aurore, une obscur sensation qu'il n'oublierait jamais. Le dragon était jeune mais assez sage pour savoir que la vie et la mort sont étroitement liées et que même si cette dernière remporte parfois des victoires jamais elle ne triomphe. Était-ce qu'il voulait ? Voulait-il d'une vie de combats ? Voulait-il s'engager dans une lutte dont il ignorait tout ? Non il ne voulait pas. Mais il savait que s'il continuait à vivre en vagabondage, il finirait par se laisser mourir dans un coin. La voix d'Akkan se fit plus douce :

« Mais les gens qui nous rejoigne, sont et seront toujours disponible pour t'aider et nous sommes une famille sur laquelle tu pourras toujours compter. »

Djiminy releva la tête et les oreilles : une famille ? Oui c'est ça qu'il cherchait. Une nouvelle famille. La vie en solitaire était en train de le rendre fou, de le tuer. Il était prêt à tout pour être accepter quelque part. Ellenwen enchaîna détruisant l'espoir du dragon :

«Je ne crois pas que la solitude soit un bon motif pour nous rejoindre, jeune dragon. » 

Pour le lui rendre aussitôt :

« Nous serons heureux de partager avec toi notre feu et notre amitié. Et si au cours de ce voyage tu décidais de rejoindre nos rangs, alors ce serait différent. »

Et elle avait parfaitement raison. Djiminy était si ému qu'il n'arrivait pas à produire le moindre son. Ou du moins il ne voulait pas prendre le risque de s'infliger une honte supplémentaire en lâchant un sanglot. Même si les deux elfes n'avaient pas parlés longtemps, Djiminy avait l'impression d'avoir reçu énormément d'informations d'un seul coup. Il allait devoir prendre le temps de les méditer, mais ce n'était pas le bon moment.

« Ce n'est pas la dirigeante de l'Equilibrium qui te propose de te joindre à nous mais l'elfe intéressée par la perspective d'une compagnie charmante et agréable. »

En entendant ces mots, Djiminy secoua la tête et la releva ainsi que les oreilles, tournant un regard humide vers Ellenwen. Il lui fallut quelques secondes pour réagir, il fit de son mieux pour faire croire qu'il réfléchissait. En réalité, il laissait l'émotion couler derrière la muraille de son esprit. Il finit par répondre :

« Je n'ai nul part ou aller. La solitude me rend fou et ma vie n'a plus aucun sens. Rien ne me rendrait plus heureux que d'avoir l'honneur de vous accompagner quelques temps. »

Djiminy eut alors un comportement qui n'a absolument rien de dragon : il s'ébroua énergiquement à la manière des loups ! C'était sa manière à lui de chasser la pression. La pointe de sa queue frappa un arbre sur la fin du mouvement dans un claquement sonore. Heureusement, la plante était assez solide et le coup assez faible. C'est joyeusement, la pointe de la queue balayant le sol qu'il utilisa les mots suivant :


« Ou allons nous ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 735
Âge : 32

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Perdu dans l’immensité bleue [Ellenwen] | Mar 10 Jan 2017 - 17:49


J'avais suivit avec intérêt l'attitude de Djiminy, je sentais sans peine la détresse de la créature et j'avais voulu tempérer ses ardeurs, la proposition d'Ellen était tombé à pic comme à son habitude elle était beaucoup plus sociable que moi, ça ne m'étonnais pas, et quelque part ça m'arrangeait, les relations avec les gens n'avaient jamais été mon plus grand point fort, en dehors des batailles je restais somme tout une personne simple et direct.

Les émotions se succédant, je remarquais que le dragon avait subit une grande souffrance et je me disais que décidément l'équilibrium devenait un repère de ceux qui souffre, je craignais que l'équilibre psychologique finissent par nous poser problème. Je savais par ailleurs, que notre ennemi n'avait pas ce problème et qu'il savait très bien se servir de nos faiblesses ...

Enfin, Djiminy semblait de bonne compagnie et de bonnes intentions, elle avait raison de ne pas le refouler comme je l'aurais fait, il serait toujours agréable d'avoir un compagnon supplémentaire. Je sursautais quand il fit claquer sa queue, décidément les souvenirs des arènes sur le lac Isenstar était loin de s'effacer ...

Quand il nous demanda où nous allions je regardais Ellen qui soutint mon regard et me fit un signe simple je me détendit et me retournait :


- Nous recherchons une personne qui a disparu dans les environs du lac il y a de cela plusieurs mois.

Je gardais la machoire crispé refusant d'en révéler plus, ca m'était difficile déjà de demander l'aider d'Ellen et je ne l'aurais pas fait si ej en la connaissais pas aussi bien. Mais je pouvais simplement pas parler de Djenka et de ce qui était passé avec n'importe qui surtout étant donné le vide causé, même si je sentais qu'il était sans doute en été de comprendre la souffrance. Je bloquais ainsi mon esprit et me contentais de décrire platement.

- Lors de la destruction de notre repère de l'époque, une personne a été séparé du groupe et nous la recherchons activement. J'ai contacter Ellen pour m'aider car elle utilise la magie et sera sans aucun doute bien meilleure.

Je taisais les doutes qu'elle-même avait émis concernant sa capacité à retrouver Djenka. Je me détournais de Djiminy et pris la direction du Nord en longeant le lac par l'Est, nous étions à proximité de l'entrée principale de notre repère et donc pas très loin du lieu où la bataille avait eu lieu. Je sentais par ailleurs quelque chose tirailler et tenter de contacter Djiminy, une part de moi en quelque sorte ... Je ne comprenais pas, je me barricadais mentalement mais c'était comme si une autre part de moi se battait contre ce mur afin de contacter l'extérieur. Je calmais ma respiration et renforçait ma résolution calmant ainsi les maux de tête qui commençait à m'assaillir. Je me massais la tempe et sentit que la douleur se calmait.

Quand je me retournais pour vérifier qu'il suivait, je remarquais le regard inquiet d'Ellen et je détournais le regard. Elle avait ses propres démons, il n'était ni l'heure, ni l'endroit pour discuter des miens ... J'avais besoin de faire mon propre point et son aide me permettrais je le sentais de faire la lumière sur sa disparition quelqu'en soit l'issu.


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22327
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Perdu dans l’immensité bleue [Ellenwen] | Dim 22 Jan 2017 - 19:53


Ellenwen eut un hochement de tête grave en entendant les paroles du dragon. Elle ne connaissait que trop la solitude et le désespoir qu'elle engendrait. Elle avait passé la plupart de ces derniers mois seule et coupée de tout contact avec ses proches. Ce n'était pas une période qu'elle avait envie de revivre. Elle-même dut se secouer pour chasser la mélancolie qui commençait à poindre. Elle avait certes retrouvé nombre de ses compagnons à la fête mais les avait quitté aussi vite qu'elle les avait retrouvé et elle restait encore empreinte d'un sentiment de triste culpabilité.

*Mais tu es avec Akkan...*
*C'est vrai. Et il a l'air d'avoir le coeur encore plus brisé que moi. Je sens que ses démons commencent à être nombreux et pesant pour un homme seul.*
*Pour une fois qu'il s'était laissé amadouer par une femme celui-là !*
*C'est quand même curieux qu'elle ai disparu comme ça. J'ai peur de ce qui a pu arriver.*

Elle sentit l'acquiescement muet du loup et se mit en route, suivant Akkan de près. Elle le laissa expliquer sa quête au dragon, à l'affût des sentiments qu'elle sentait poindre dans son discours. Douleur, tristesse, culpabilité. Le mélange était à peine perceptible mais bien présent. Lorsqu'il se tourna vers elle, elle sourit mais demeura silencieuse. Elle ne savait que dire pour ne pas enterrer les espoirs du jeune homme. Akkan a été mon apprenti, il place en moi beaucoup d'espoir ? Pas terrible. La magie est une aide précieuse mais si longtemps après je ne suis pas sûre de trouver grand chose ? Encore pire.

Elle fut sauvée par un bruissement de feuilles. Elle se retourna avec un grand sourire et s'accroupit pour accueillir un grand loup blanc qui s'avança tranquillement jusqu'à elle. Elle fourra sa tête dans son pelage puis se retourna vers le dragon.

- Quand je vous disais que vous me rappeliez un ami, je ne vous ai pas menti. Il s'appelle...


*Finwë. Je suis encore assez vieux pour pouvoir me présenter moi-même, Ellen.*

- Il est un peu ronchon, comme vous pouvez le constater. Nous sommes liés l'un à l'autre, comme un dragon et son dragonnier. Un miracle de la magie.

*Miracle, miracle...*

Le loup s'approcha lentement du dragon et lui flaira le museau, paisiblement.

*Heureux de te revoir Akkan. Jeune dragon.*

Ellenwen se redressa et adressa un sourire à son ancien apprenti. Lui aussi avait subi le caractère du loup, et les deux ne s'étaient pas croisés depuis l'époque où elle était encore reine à Ellesméra. Autant se dire que les deux allaient avoir des vieux et amicaux différents à régler. Pourtant, au sourire crispé de son compagnon elle sut que, plus que par les retrouvailles, son esprit était occupé par les recherches de sa compagne. A ses regards inquiets et tendus, elle devinait qu'ils devaient être proches de la dernière fois où il l'avait vu. Aussi, laissant chacun discuter, avança-t-elle, profitant de ces quelques instants de solitude pour se plonger dans ses pensées.

Elle avait toujours eu une vision... intime de la magie. Comme une force qui la dépassait, souvent contre sa volonté. Aussi ferma-t-elle les yeux, inspira profondément et laissa son esprit dériver au plus profond d'elle-même. Quelque part, se trouvait son lien avec la magie. Un lien qu'elle pourrait, peut-être remonter pour sentir ce qui l'entourait.

Ainsi plongée dans ses pensées, elle laissa le temps défiler, jusqu'à en perdre conscience. Jusqu'à ne plus sentir que sa respiration qui la berçait des pieds jusqu'à la tête et emportait son esprit loin de son corps à chaque expiration. Un moment, elle sentit, sans le contrôler, ses jambes se fléchir jusqu'à ce qu'elle s'assoit sur le sol. Alors, elle se laissa dériver, emporter. Lentement, comme un chercheur d'or en quête d'une pépite, elle laissa son esprit dériver sur l'énergie qui l'emplissait et la connectait aux êtres vivants alentour. Elle les effleura, les écouta jusqu'à trouver ce qu'elle cherchait. Alors elle ressortit de sa transe dans un sursaut violent, les yeux dilatés.

Il lui fallut un moment pour retrouver ses esprits. Un moment pour entendre les couinements inquiets de Finwë à ses côtés. Distraitement, elle leva une main, qu'elle posa sur la tête poilue de son compagnon et releva la tête vers son ancien apprenti. Quand ses yeux firent le point sur les siens, elle dit lentement :


- Quelqu'un a usé d'une magie puissante, un peu au Nord d'où nous sommes. Je ne pourrais t'en dire beaucoup plus pour le moment mais il me semble que la trace s'éloigne sur quelques kilomètres. Après... elle s'évanouit lentement sans disparaître totalement comme si le ou la magicienne avait perdu son énergie et avait sombré dans le coma. Mais c'est... ésotérique. Ce ne sont que des ressentis que je ne pourrais pas préciser davantage.




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 100
Âge : 26

Voir le profil de l'utilisateur


Djiminy
Message Sujet: Re: Perdu dans l’immensité bleue [Ellenwen] | Mar 31 Jan 2017 - 11:05


Akkan expliqua leur quête. Ainsi ils cherchaient quelqu'un ? Djiminy n'avait vu qu'un petit nombre d'hominidé dans sa vie, il avait encore parfois du mal à les différencier entre eux. Il ne savait pas trop comment il pourrait les aider. En cherchant dans les airs peut être ? Le dragon les suivaient en marchant d'un pas qui n'avait rien de draconnique lorsque soudain, une odeur particulière attira son attention. Il s’arrêta et en chercha l'origine. Elle se rapprochait.

Tout d'abord Djiminy gronda : c'était un prédateur qui s'approchait. Sa surprise fut grande quand un magnifique loup blanc sorti des buissons pour se diriger dans les bras d'Ellenwen.

« Quand je vous disais que vous me rappeliez un ami, je ne vous ai pas menti. Il s'appelle... »

« Finwë. Je suis encore assez vieux pour pouvoir me présenter moi-même, Ellen »

Djiminy ricana.

« Il est un peu ronchon, comme vous pouvez le constater. Nous sommes liés l'un à l'autre, comme un dragon et son dragonnier. Un miracle de la magie. »

« Miracle, miracle... »

Le loup s'approcha lentement du dragon et lui flaira le museau, paisiblement.

« Heureux de te revoir Akkan. Jeune dragon. »

Respectant les codes lupins, heureux de croiser un loup, Djiminy baissa la tête pour flairer également le loup en balayant l'air de sa queue tenue à l'horizontale. Le dragon senti immédiatement que Finwë n'était pas un loup comme les autres. Djiminy l'accueilli néanmoins comme un frère de meute. Le dragon, malgré sa taille, le salua selon la tradition des loups, respectant parfaitement chaque code. Il contenait difficilement sa joie, toute personne connecté à son esprit pouvait le sentir. C'est tout naturellement que Djiminy passa en ancien langage :

« Il y a si longtemps que je n'ai pas croisé un frère loup ! C'est un honneur de te rencontrer Finwë. Je suis Djiminy, j'étais membre d'une meute au cœur du Du Weldenvarden jusqu'à... »

Djiminy ricana :

« Jusqu'à ce que je découvre que mes ailes servent à quelque chose et que je devienne trop gros pour rester parmi eux. »

Djiminy pouffa : il fit joyeusement un tour sur lui même à la manière du louveteau heureux puis se figea : quelle était cette sensation ? Le dragon se tourna vers Ellen, oreilles dressées et attentives, corps bien droit et l'antérieure droite levée en position d’affût. L'elfe pratiquait la magie un peu plus loin. Intrigué, le dragon s'approcha. Intrigué, Djiminy se pencha sur elle et la renifla : qu'est-ce qui lui arrivait ? Finwë était inquiet aussi. Le dragon bleu n'avait pas l'habitude de se genre de situation, il ne savait trop comment réagir. Aussi, oreilles tenues en arrières, il adopta une attitude de protection, montant la garde autours de l'elfe en transe. Ellen eut un sursaut violent qui fit sursauter le dragon inquiet. Celui ci ne peu s'empêcher durant une fraction de seconde de fléchir les pattes et de retrousser les babines mais il se reprit aussi rapidement que dure l'éclair.

«Quelqu'un a usé d'une magie puissante, un peu au Nord d'où nous sommes. Je ne pourrais t'en dire beaucoup plus pour le moment mais il me semble que la trace s'éloigne sur quelques kilomètres. »  

Djiminy se dressa de toute sa hauteur, se levant sur ses pattes postérieures comme un chien de cirque qui fait le beau et regarda vers le nord. Malgré que sa tête soit ainsi située à plusieurs mètres de hauteurs, son regard ne dépassait pas la canopée. Alors le dragon, prenant également appui sur sa queue, bondit dans les airs. Il prit rapidement, mais maladroitement de la hauteur et s'éloigna vers le nord. Il était déjà passé par là : il avait ratissé toute la zone au nord de leur position ces derniers jours. Les quelques kilomètres indiqués par Ellen furent rapidement parcourue mais Djiminy n'eut pas besoin d'aller bien loin : il se rappelait avoir ressenti quelque chose d'étrange au sein d'une clairière bizarre : parfaitement circulaire et stérile. Le dragon n'alla pas jusqu'à elle, il fit demi-tour et rejoignit le groupe, atterrissant tout prêt des deux elfes.

« Je me souviens avoir ressenti quelque chose d'étrange que je ne saurai expliqué en survolant une clairière bizarre ces derniers jours. Elle est là, à quelques kilomètres au nord. »

Le dragon prit un air gêné :


« Mes connaissances en matière de magie sont faibles, je doute que mon avis est de la valeurs mais peut être serait-il intéressant d'aller y jeter un œil ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 735
Âge : 32

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Perdu dans l’immensité bleue [Ellenwen] | Lun 6 Fév 2017 - 18:34


L'arrivée de Finwë me surpris, je ne l'avais revu depuis une éternité, en fait depuis l'époque ou Ellen était reine et ça commençait à faire. Je le saluait respectueusement, et puis plus chaleureusement d'esprit à esprit :

*Tu tiens toujours la forme à ce que je vois, ça fait plaisir de savoir que certaines choses persiste*

Je le prenais dans mes bras pendant un bref instant. Rarement j'allais spontanément au contact physique avec les gens que j'appréciais, mais Finwë représentait pour moi une sorte de grand frère. Je m'excusais aussi rapidement que j'avais agit et observais avec attention Ellen qui venait d'entrer en transe. J'étais impatient des résultats, seul Ellen désormais pouvait m'en apprendre plus.


- Quelqu'un a usé d'une magie puissante, un peu au Nord d'où nous sommes. Je ne pourrais t'en dire beaucoup plus pour le moment mais il me semble que la trace s'éloigne sur quelques kilomètres. Après... elle s'évanouit lentement sans disparaître totalement comme si le ou la magicienne avait perdu son énergie et avait sombré dans le coma. Mais c'est... ésotérique. Ce ne sont que des ressentis que je ne pourrais pas préciser davantage.

Je relevais la tête, c'était une piste, si froide et si tardive, ce n'était pas grand chose, mais cela suffirait pour le moment. Puis une aide inattendue se matérialisa quand Djiminy nous proposa une aide aérienne pour partir en éclaireur sur une zone qu'il avait perçu comme subtilement différente. Quand il revint ses informations me gonflèrent d'optimisme et je m'élançait en direction de la clairière et j'annonçais aux autres :

- Allons-y ! Ce n'est pas bien loin, je suis sûr que nous en apprendrons plus sur place.

En un instant, j'avais retrouvé le sourire, je sentais que nous touchions au but, mais je ne savais pas encore tout et j'aurais du pressentir que mon équilibre était sur le point de flancher



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22327
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Perdu dans l’immensité bleue [Ellenwen] | Mar 7 Mar 2017 - 20:05


Ellenwen se sentait un peu perdue, l'esprit encore ailleurs. Il lui était de plus en plus difficile de revenir de ces voyages, de ne pas se perdre dans les douceurs de l'oubli et de la magie. Encore un peu confuse, elle vit le dragon bondir comme un chien, s'élevant au dessus de la forêt, le cou tendu vers la zone qu'elle avait désigné. Elle n'eut pas le temps de préciser la zone qu'elle avait senti que déjà celui-ci s'envolait. Elle le regarda un instant, aveuglée par le soleil. Le souffle de son battement d'ailes acheva de lui rendre ses esprits et elle regarda alors, en silence, son apprenti, tendu jusqu'à la rupture dans l'attente du retour de leur nouveau compagnon. Il ne devait vivre que d'espoirs et d'angoisse ces derniers temps. Elle résista à l'envie de s'approcher de lui pour lui prendre la main, sachant la gêne qu'il ressentirait et se contenta d'attendre avec lui.

Lorsque le dragon atterrit, elle l'écouta sans un mot avant de se redresser, trop lentement toutefois. Son compagnon était déjà prêt, courant presque en direction de la zone, le sourire aux lèvres. Ellenwen grimaça, n'osant imaginer sa déception si leurs intuitions se révélaient fausses. Puis, croisant le regard gêné du dragon, elle lui adressa un sourire et un clin d'oeil.


- Tu es un dragon, et les dragons ont une affinité avec la magie que même les elfes n'auront jamais. Aie un peu plus confiance en toi.

*Et tout ce dont il a besoin, c'est d'espoir. Lui en donner c'est un beau cadeau,* songea-t-elle pour elle-même.

- Allez viens, hâtons nous avant qu'on le perde de vue.
*Il serait capable de ne pas nous attendre, le bougre.*

Elle attrapa son sac et accéléra le pas pour rattraper son compagnon qui disparaissait entre les arbres. Il leur fallu presque une journée, à pattes d'humains, pour rallier la clairière. Journée au bout de laquelle les allers-retours du dragon et leurs discussions incessantes et joyeuses avaient rendu l'elfe euphorique et épuisée, après des mois de silence et de solitude. Mais lorsqu'elle parvint dans la trouée entre les arbres, elle frissonna. Elle ne pouvait expliquer ce qu'elle sentait, mais il lui semblait confusément que quelque chose de maléfique avait eu lieu à cet endroit. Une magie violente et puissance. Elle se retourna vers le dragon et, pour ne pas inquiéter Akkan qui passait déjà l'endroit au peigne fin, lui demanda mentalement.

*Que ressens-tu ? Pour ma part, cet endroit me fait peur.*




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 100
Âge : 26

Voir le profil de l'utilisateur


Djiminy
Message Sujet: Re: Perdu dans l’immensité bleue [Ellenwen] | Mer 19 Avr 2017 - 17:39


A peine Djiminy eut il terminé de parler qu'Akkan s'élançait déjà dans la direction indiquée. L'elfe était tout sourire. Le dragon ne partageait pas son enthousiasme : il n'avait pas très envie d'y retourner. A sa grande surprise, Ellenwen l'encouragea. Il aimait bien cette femme elfe. Jusqu'à présent, la majorité des personnes que Djimimy a rencontré, surtout des dragons ont tentés de le décourager, de lui faire croire qu'il n'était qu'un moins que rien. Plusieurs fois, le jeune mâle y cru... Après tout, il ne se sentait qu'à moitié dragon.

Il était en quête d'identité. Bien qu'il y méditait depuis longtemps, il se sentait parfois pencher d'un côté ou de l'autre : dragon ou loup ? Physiquement : dragon mais mentalement... plutôt loup. Djiminy était fier de son côté canin : c'était sa plus grande force mais aussi son plus grand handicap.  

Ellenwen attrapa son sac et s'élança dans la direction indiquée. A contre-coeur, Djiminy s'envola. Il arriva quelques secondes après Akkan qui inspectait les environs de fond en comble.

« Que ressens-tu ? Pour ma part, cet endroit me faire peur » dit Ellen.

Djiminy approuva : il n'aimait pas cet endroit. Sa queue tenue basse et ses oreilles inquiètes le prouvait. Baissant la tête il renifla le sol. Il n'y avait pas grand chose de particulier au niveau des odeurs. Il écouta le conseil d'Ellen et choisit de se faire confiance. Ce n'était pas une odeur qu'ils cherchaient mais une trace de magie. Le jeune dragon interrogea donc son instinct. L'endroit était chargé d'énergie négative : le dragon préféra rester aux abords de la clairière. Museau au sol, il commença à en faire le tour et après quelques mètres il découvrit qu'une trace de magie s'éloignait dans le forêt vers le Crête.

Sans prévenir ses deux nouveaux compagnons, Djiminy prit soudainement son envol et suivit la trace sur quelques kilomètres jusqu'au pied des montagnes. La signature magique serpentait alors entre les monts, grimpant petit à petit s'enfonçant de plus en plus au sein de la chaine. Après un bon quart d'heure de vol, permettant à un dragon de parcourir une longue distance même avec l'inexpérience de celui ci, Djiminy arriva au bord d'un lac magnifique. Mais la trace n'alla pas au bord du lac : elle s'enfonçait à l'intérieur d'une grotte située toute proche laissant le lac vierge de toute trace négative.

Djiminy fit trois fois le tour du lac et une quarantaine de minutes après son départ il était de retour à la clairière stérile ou il avait abandonné les deux elfes et le loup. Il fit de son mieux pour se poser gracieusement et, légèrement essoufflé, annonça :

« J'ai ressenti une trace magique s'éloignant vers le Nord. Je l'aie suivie jusqu'à la Crête. Il y a une grotte au bord d'un lac. »

Le dragon gratta le sol d'une patte et jeta un regard nerveux autours de lui.


« Je... je n'aime pas cet endroit. Quelque chose de mauvais s'est produit ici. C'est comme ci... La nature est morte, comme si une force ne veux pas de visiteur. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 735
Âge : 32

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Perdu dans l’immensité bleue [Ellenwen] | Mar 2 Mai 2017 - 22:22


Une fois sur place, j'inspectais la clairière, je n'osais pas trop m'en remettre à eux non plus, mais physiquement trop de temps était passé, rien ne subsistais. Je me retournais vers eux cherchant un piste dans leurs attitudes. Je lisais chez eux quelque chose que je choisis d'ignorer et je me contentais de voir l'envol de Djiminy comme le signe qu'il avait senti quelque chose. En attendant son retour, je refusais la parole, préférant chercher un indice si petit soit-il. J'inspectais l'herbe, les buissons, tout ce qui aurait pu arracher un bout de vêtement, mais rien, le vide ...

Le désespoir pointait son nez, à nouveau un cul de sac, je me laissais tomber au sol de désespoir. Il me fallut quelques instants pour me décider à méditer afin de tenir au loin mes sentiments.

CC'est une fois en méditation que l'inspiration me vint, il s'agissait de l'attaque d'un stryge, il restait peut-être des traces de corruption. Je laissais mon corps se détendre, muscle par muscle. J'inspirais longuement et j'expirais doucement et profondément. Me concentrant sur le bruit de la nature et de ma respiration. Une fois que j'atteignis la paix du corps, j'attaquais celle de l'esprit. Ce fut beaucoup plus long, dès que j'essayais de faire le vide, je repensais à Djenka, à mes peurs ... C'est le réconfort de ma bête et de Nimrod. Cette cohabitation me faisait toujours bizarre même si j'avais finit par m'y habituer. Nimrod instilla l'espoir, tandis que ma part animal éloignait mes sentiments me laissant un point de vue plus pragmatique.

Je sentais enfin le flux qui passait dans la magie de l'environnement, je pouvais percevoir la vie qui animait chaque brin d'herbe, chaque insecte se découpait parfaitement. Je voyais aussi l'équilibre parfait de mon mentor. Ellen contrairement à la plupart des individus ne transparaissait pas quand on ne la cherchait pas. Les humains était les plus fluctuant quand je cherchais dans ce monde. Puis je l'oubliais, tout comme j'oubliais Finwë qui transparaissait de manière bien étrange, pour me concentrer sur ce qui déformait la quiétude de cette clairière.

Il me sembla chercher pendant des heures afin de retrouver la zone touché par la corruption, elle était ténue. Je comprenais désormais que le stryge n'était pas rester bien longtemps, mon expérience parlais d'elle-même lorsqu'il résidait il déformait les alentours et ici la déformation était subtile. Je cherchais l'endroit précisément, trouvant un tronc abattu. J'inspectais par l'esprit trouvant une ramification de la corruption dans le tronc d'arbre. Rien de dangereux, mais déjà des insectes avait muté. J'expirais plus profondément sentant mon énergie se rassembler pour entourer la partie corrompue. Je laissais mon énergie enveloppé le tronc, puis s'imprégner dans le tronc pour ressentir la vie qui était en lui. Au fur et à mesure que mon énergie s'immisçait dans son écorce, je découvrais les caractéristiques de l'arbre, sa vie et son futur pourrissement. Mais je voyais désormais clairement tel qu'il aurait dû être. Je corrigeais doucement les parties corrompues, champignon, insecte, bref toute la vie végétale et animale qui avait été corrompue. Une fois le travail terminé je faisais une longue respiration qui fut d'un coup stoppé par une vision fugitive.

Je venais de voir le stryge, comme une vision du passée, je sentais l'énergie négative qu'il dégageait et qui déformait. C'était terrifiant, et d'un coup je ressentais l'énergie désormais familière de Djenka. La surprise brisa ma concentration et me réveilla instantanément allongé au sol en pleine crise de spasme...


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22327
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Perdu dans l’immensité bleue [Ellenwen] | Mer 17 Mai 2017 - 17:47


Ellenwen jeta un coup d'oeil à Djiminy, inquiète. Elle n'avait jamais vu son apprenti aussi renfermé et aussi sombre, elle qui l'avait pourtant connu à des heures particulièrement difficiles de son histoire. Elle sentait sa tension émerger par tous les pores de sa peau, comme si un fil inconnu le reliait encore à Djenka et que ce fil étai planté dans sa chair et le harponnait de toutes ses forces vers elle. Elle ne pouvait qu'imaginer la douleur et la tristesse qu'il devait ressentir même s'il semblait avoir décidé de ne rien en partager. Il n'avait pas dit mot durant toute leur longue marche et, maintenant qu'ils étaient dans la clairière, il s'était absorbé dans une méditation qui semblait interminable. Elle grimaça légèrement et fit signe au dragon de la suivre. Elle s'éloigna de quelques pas, pour laisser Akkan à sa concentration puis dit doucement :

- Pardonne le pour son manque de savoir vivre. Lui aussi a perdu quelqu'un de cher dans cette guerre et je crois que l'incertitude de son destin le ronge plus que n'importe quoi. Je pense que pour lui ne pas savoir est pire que la mort.

Elle se mordilla la lèvre, confuse, et hésita avant d'ajouter :

- Pour beaucoup l'Equilibrium se résume à ça. Une lutte désespérée pour une cause qui semble perdue d'avance. Je ne sais jamais trop si c'est l'espoir ou le désespoir qui nous fait avancer. C'est aussi pour ça que nous sommes aussi soudés.

Elle s'arrêta net en voyant son ami sursauter violemment, les yeux révulsés et agité de spasmes. Elle se précipita vers lui, et arriva bien après Finwë qui, déjà, le débarbouillait à grands coups de langue.

- Akkan !

Son cri résonna, aussi fort mentalement que physiquement. Elle s'accroupit vers lui et, pinçant la peau de son avant-bras entre ses ongles, serra fortement.

- Akkan, reviens parmi nous ! Si tu m'entends, serre ma main, dit-elle en glissant ses doigts dans les siens.
- Djiminy, tiens toi près à forcer les barrières de son esprit avec moi s'il le faut. Je ne détecte aucune magie à l'oeuvre ici mais il peut s'agir de résidus d'un sort qui m'échappe.




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 100
Âge : 26

Voir le profil de l'utilisateur


Djiminy
Message Sujet: Re: Perdu dans l’immensité bleue [Ellenwen] | Lun 25 Déc 2017 - 11:39


Il y a des endroits étrange dans le monde. Des endroits ou toute vie semble impossible et pourtant elle s'y trouve bel et bien pour qui sait regarder. Ma douce Aurore m'avait appris à ressentir la vie autour de moi. Il fallait utiliser ses yeux, ses oreilles, son odorat, son instinct... et surtout son esprit. C'est aussi pour cela que j'étais si doué pour la chasse au sol : les loups m'ont appris à utiliser l'odorat comme aucun dragon ne sait le faire et mon Aurore à être conscient de ce qu'il se passe autours de moi. Or ici, dans cette clairière, tout est mort, tout est négatif. Non je n'aime vraiment pas cet endroit.
Mais je suis jeune et avec bien peu d'expérience... La magie a toujours été un mystère pour moi, un mystère d'autant plus effrayant que je ne le comprend pas... Et ne le contrôle pas. Je suis capable d'utiliser la magie mais la seule fois ou c'est arrivé je me suis fait peur à moi même. J'ai peur de la magie.
Ellenwen me demanda de la suivre. Inquiet pour Akkan et toujours mal à l'aise je la suivi. Elle me demanda de l'excuser pour son manque de savoir vivre. Je ne lui en tenais pas rigueur. Je ne connaissais ces deux elfes depuis que peu de temps mais j'avais beaucoup de respect pour eux. Puis elle me parla de l'Equilibrium, brassant des pensées douloureuses. Avais-je vraiment envie de faire partie de cette guilde ? Que ferais-je si je décidais de ne pas l'intégrer ? Je n'ai nul part ou aller, personne à rejoindre et aucun but dans la vie.
Une soudaine énergie négative frappa violemment mon esprit. Instinctivement, je fis un pas en arrière en grondant, fléchissant les pattes et me tassant comme un chien que l'on aurait frappé. Ellenwen se précipita vers son compagnon qui était agité de spasmes. Que ce passait-il ?

« Djiminy, tiens toi près à forcer les barrières de son esprit avec moi s'il le faut. Je ne détecte aucune magie à l'oeuvre ici mais il peut s'agir de résidus d'un sort qui m'échappe. »

Forcer les barrières de son esprit ? Magie qui s'échappe ? Mais... Mais... que devais-je faire ? Bien qu'Aurore et moi étions très proche, nous n'étions pas dragon et dragonnier... Ce n'était qu'une amie et moi un dragon sauvage. Nos esprits n'étaient connectés que pour parler et échanger des émotions, parfois des souvenirs. Que devais-je faire ? C'était comme voler pour moi : j'ai du apprendre tout seul et il y a beaucoup de choses que je ne sais pas faire. Je ne sais pas atterrir correctement, je suis déséquilibrer par le moindre coup de vent soudain, il arrive que je me crash, je ne sais pas voler quand il fait mauvais temps...
Nerveux, détestant de plus en plus cet endroit, méfiant d'avoir reçu une claque mentale, ne sachant pas quoi faire, je me mis à faire les cents pas, hésitant. Je faisais six pas d'un côté, je marquais un arrêt patte antérieure en l'air, puis refaisait six pas de l'autre, arrêt patte antérieure en l'air et je recommençais.

« Je ne sais pas faire ça. Je suis maladroit avec mon esprit, je risque de lui faire du mal comme le jour ou... » Un couinement qui n'avait rien de draconique remplaça la fin de ma phrase.

Je pense que mon propre couinement me fit honte, comme je devais être ridicule comme dragon. Alors timidement, j'essayai de joindre la force maladroite de mon esprit à celui d'Ellenwen. J'avais peur. Peur de cet endroit, peur de cette crise que je ne comprenais pas, peur de cette magie qui menaçait, peur de faire une bêtise.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 735
Âge : 32

Voir le profil de l'utilisateur


Akkan
Dirigeant de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Perdu dans l’immensité bleue [Ellenwen] | Mar 16 Jan 2018 - 15:01


Je me réveillais entouré d'Ellen et du dragon quand je senti leurs esprit conjoint taper à la porte de mon esprit. J'entendis et je sentis l'arrivé de Nimrod, l'appel du dragon avait retenti bien au delà de mes défenses mentales et il avait sans peine touchée celle du petit dragon. Nimrod me prévint de sa sortie et c'est donc un poil gêné que je me retournais avant de retirer ma veste. Le tatouage dans le dos s'anima, le dragon se mit d'abord à bouger, puis les couleurs semblèrent plus vivace, jusqu'à ce que ce que lors d'une pirouette Nimrod sorte du tatouage et se pose délicatement au sol. Il commença par s'étirer avant de regarder Ellen et Djim.

Pendant ce temps, je profitais de la surprise pour me rhabiller et me retourner, pour constater que Nimrod réalisait l'une de ses deux activités favorites ... Se faire câliner comme dans le cas présent, il s'était rapproché d'Ellen et lui avait reniflé la main avant de se pelotonner dans ses bras. Il en profita pour lui adresser un message mental :

- Ne t'inquiète pas pour lui, il a juste revu des événements pénible et le résidu de corruption présent ici l'a affecté dû au lien qu'il entretenait avec la victime. Mais je le protège.

Il lui adressa un clin d'oeil, avant de ronronner comme un chat quand elle lui grattouilla derrière l'oreille.

J'étais sidéré par Nimrod, il avait sans une, ni deux déjà compris la situation, parfois ce lien me surprenait tant il était profond. Il avait dû lire mes sentiments les plus profonds et ceux qui me lie à Ellen était lointain et profond. Elle était la seule personne avec laquelle j'avais complètement baissé mes barrières. Et sans aucun doute l'une des rares femmes dont je ne fuis pas le contact, même s'il m'embarrasse.

Je me relevais avant de leur expliquer ce que j'avais ressenti. Et ma conclusion fut simplement décevante.

- J'ai purifié la zone, cependant je n'ai pas plus de piste, tout au plus si nous recroisons ce stryge, je serais à même de l'identifier.


Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Perdu dans l’immensité bleue [Ellenwen] |


Revenir en haut Aller en bas

Perdu dans l’immensité bleue [Ellenwen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: Dras Léona :: Le Lac Léona-
Ouvrir la Popote