AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

L'ombre et la lumière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 200
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Asiendy
Message Sujet: L'ombre et la lumière | Dim 19 Fév 2017 - 1:03


"Parfois, c'est en souhaitant combattre le mal que l'on devient plus nuisible encore. Guerre et violence ne font qu'engendrer guerre et violence, je devrais le savoir mieux qui quiconque ...

La journée s'était écoulée d'une manière tout à fait banale, je voyageais en direction de Dras Léona, mais à quelques heures de la tombée de la nuit, et avec encore une bonne distance avant d'arriver aux portes de la grande ville, je décida de faire une halte dans une bourgade en périphérie.

Un coin paisible, peuplé majoritairement de fermiers et d'éleveurs, normalement pas le coin à ennuis, juste ce qu'il me faut pour passer le nuit, et surtout me faire couler un bain d'eau chaude. Au fil de mes vadrouilles j'ai eue quelques dépenses mais aucune rentré d'argent. J'ai honte pour ce que je m'apprête à faire, mais je n'ai vraiment plus rien sur moi. Ça va devenir une urgence que de retrouver l'héritage qui m'est dû. Je suis riche en réalité, c'est juste que je n'ai pas encore eu le temps de m'occuper de prendre en main mes affaires.

On y viendra, en attendant, je ramasse quelques petits cailloux avant d'entrer dans l'auberge et de me diriger vers le comptoir."


- Bonsoir, une chambre s'il vous plaît.
- Mais bien sûr ma bonne dame ! Est-ce qu'elle a de quoi payer ?
- Oui, voilà l'argent requis. elle donne les pierres ramassées tantôt, qui apparaissent comme des pièces aux yeux du tenancier.

"Je déteste être une voleuse, mais je ne me sens pas d'aller dormir dans une botte de foin cette nuit, désolée. J'arrive dans une chambre qui est au rez de chaussé et ... c'est pauvre, mais bon, je ne vais pas faire la fine bouche, j'espère juste qu'il n'y a pas de rats."


Asiendy commença une nuit paisible, jusqu'à ce que des petits bruit la dérange, pas grand chose, mais suffisamment pour titiller ses oreilles en pointes et la tirer du sommeil. Elle ouvrit les yeux et aperçu deux silhouettes dans l'obscurité en train de fouiner dans ses affaires. Elle se releva en sursaut et sortit sa dague.

- Hey vous !

Les deux individus se ruèrent vers la porte, emportant le peu qu'elle avait, y compris un petit coffret dans lequel se trouvait un objet dangereux, et d'une grande valeur. Clairement, elle ne pouvait pas les laisser filer.

- Holta-fenna *
* Porte close / verrouillée en elfique

Les cambrioleurs tentèrent de toutes leur forces à ouvrir cette porte mais il n'y avait rien à faire, très vite ils changèrent de stratégie et l'un d'eux sauta à travers la fenêtre, faisant voler des éclats de verre en dehors de la chambre. Le deuxième, qui semblait être une femme, s'empressa de le suivre mais Asiendy la ratrappa avant qu'elle n'y parvienne. C'est cette femme qui s'était emparée du coffret, il avait bien trop de valeur pour prendre des risques. La jeune elfe l'empoigna par sa tunique, la plaqua au mur et d'un coup de dague, lui trancha net les tendons au niveau du genoux. C'est alors qu'elle vit dans son regard le néant profond, des yeux totalement noirs et sans âme. De plus, cette ... "femme" avait des dents taillées en pointes. Sans la moindre hésitation, Asiendy lui trancha la gorge.


"Stryges ... probablement attiré par mes échantillons de la forêt corrompu ... j'aurais dû m'en douter, je dois absolument poursuivre l'autre."


Elle récupéra le si précieux coffret avant de passer à son tout par la fenêtre et d'entamer sa course. Les morceaux de verre lui avaient entaillé superficiellement la cuisse gauche mais ça ne l'empêcherait pas de sprinter comme jamais aux trousses du voleur. Celui-ci avait déjà une avance considérable et il ne serait pas aisé de réduire l'écart. Il court sans se retourner, à toute vitesse, et ne semble pas s'épuiser. La cavalcade continuait et le fuyard dépassa le grand moulin du village et traça à travers les champs pour semer la semi-elfe.


"... Je n'arrive pas à percer son esprit ... impossible de le dominer ... ha ... je vais le perdre à ce rythme ... je n'ai plus le choix ... tant pis pour les échantillons ... mais je ne peux pas te laisser partir avec. Il y a dans ce sac des racines provenant des arbres malade du Du Weldenvarden ... je n'ose imaginer ce qui pourrait se produire si l'idée lui venait de les mettre en terre ... Ton esprit me résiste ... mais pas tes vêtements ..."

- Urya-ruivë ! *
* Embraser / incinérer en elfique


Le voleur s'enflamma comme une torche humaine dans des râles d'agonies terrifiants. Essoufflée, Asiendy avait lancer tout ce qu'il lui restait pour être sûr du résultat ... ce qui incendia aussi le champ, et rapidement le moulin aussi fut assailli de flammes. L'espace d'un instant, un flot de magie destructrice menaçait de se manifester et Asiendy s'efforça de le contenir, pour ne pas aggraver le désastre.


"Ce moulin était probablement le seul gagne-pain pour des dizaines de gens ... mais définitivement, je ne devait pas laisser ces racines en liberté ... un mal pour un bien ... je suis exténuée ... je ferais bien de partir avant que-"

Elle reçu un grand coup derrière le crâne et s'écroula au sol, assommée. Lors qu'elle reprit conscience, très péniblement, elle se sentait mal, très mal, sa tête tournait et elle avait envie de vomir. Ses petits yeux s'ouvraient pour entre-apercevoir les roches humides qui composaient le sol, les murs et le plafond, avec de lourdes grilles de fer. Elle n'avait plus rien d'autre que ses vêtements et sa vue trouble n'était pas vraiment capable de lui en dire d'avantage sur le cachot où elle avait atterrie.


- Où ... où suis-je ? ...


_______________________

Légende:
 

Pavé César ! Ceux qui vont écrire te saluent !
Revenir en haut Aller en bas

L'ombre et la lumière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: Dras Léona-
Ouvrir la Popote