AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

Observation de l'instabilité et déménagement de l'extrême

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar

Revenant

Nombre de messages : 10083
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Pierrot
Revenant
Message Sujet: Observation de l'instabilité et déménagement de l'extrême | Jeu 16 Mar 2017 - 12:24


Je menais la diligence, Ellenwen assise mon côté. Nous avions chevauché de longs jours à travers le pays, remontant du sud immaculé au nord dévasté. Plus nous approchions de la capitale, plus l’atmosphère devenait pesante. Les portes sus de la ville, du moins ce qu’il en restait, apparaissaient enfin. La plupart des pavés de la route étaient délogés et la porte était en partie écroulée. J’avais froid. Mais pas de ce froid physique qu’on ressent parfois en hiver, non. Un froid intérieur, froid à l’âme. Puis, à mesure que nous avancions, le froid laissa place à la douleur. Une douleur nouvelle, assez indescriptible. J’érigeais des défenses mentales très poussées, plusieurs couches de murs successifs entre mon esprit et le monde extérieur. Cela m’apaisa un peu, mais c’était épuisant. J’avais la sensation que des blocs de plusieurs tonnes venaient s’écraser contre les murs de mon esprit.

Il était très compliqué de se repérer dans la ville tant elle avait changé. La plupart des maisons était en ruine, les rues toute déchaussées. Les gens erraient sans but, certaines très déformés, certains violents, tous perdus. L’attelage progressait tant bien que mal. Je tenais les brides d’une main, l’autre agrippée au manche de mon épée. Nous arrivions bientôt à ce que fut ma maison

Elle se dressait là, en face de la taverne dont je fus un temps le tenancier. Les deux bâtiments avaient souffert. La maison n’avait plus ni porte ni fenêtre. Le toit s’affaissait et les tuiles commençaient à tomber dans les chambres de l’étage. Une sorte de lierre noir mi-plante mi-champignon avait recouvert une grande partie de la façade.

Mes protections mentales tenaient tant bien que mal. Ellenwen semblait gérer aussi. Nous mîmes pied à terre et nous dirigeâmes vers l’intérieur. J’enjambai la porte d’entrée qui gisait sur le sol. La porte qui ouvrait sur l’escalier de la cave étaient intacte. Cette pièce, protégée par des centaines de sortilèges millénaires, élaborés par de puissants magiciens bien avant la mort de Galbatorix, contenait le fruit de centaines et de centaines d’années de recherches et d’accumulations d’objets en tous genres. S’il y avait une solution, elle pourrait bien se terrer quelque part ici. « Allons-y » lançai-je à mon amie. Je posai la main sur la poignée. Un pop lumineux. La porte se laissa ouvrir. Nous nous engouffrâmes dans l’escalier et la porte se referma. Toute l’agression ambiante, l’atmosphère atroce, et la corruption se dissipèrent. Comme si rien n’était autour, la cave offrait un havre de paix, une sorte de calme avant la tempête, un recul pour mieux sauter.

La pièce était poussiéreuse, mais telle que je l’avais laissé. Rien n’avait bougé. Les murs étaient recouverts de bibliothèques et d’étagères contenants divers objets. Plusieurs tables de travail étaient disposées, avec des travaux en cours. Deux fauteuils et une table basse ornaient le centre de la pièce. Je sortais la vieille épée en acier rouillé du fourreau que je portais à la ceinture et la jetai à terre. Puis je me saisis d’une épée elfique qui était sur un râtelier. « C’est tout de même mieux ! ». Dans le fond, une porte ouvrait sur une pièce étroite, rayonnée d’étagères. Elle était remplie de livres, sur les étagères sous les étagères, entre les étagères, des livres, des livres, des livres. Il y en avait des milliers.

Je dégottais deux males.

- Elly, si tu veux m’aider, il va falloir les enchanter pour tout faire rentrer là-dedans !


Le voyageur court les routes
Il sent, il voit, il goute
Le voyageur apprend de ses pas
Et le monde va vers son trépas
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22308
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Observation de l'instabilité et déménagement de l'extrême | Lun 20 Mar 2017 - 20:21


Assise sur la diligence, Ellenwen n'en menait pas large. Si elle avait été heureuse d'accompagner son ami dans son expédition, lorsqu'il le lui avait demandé près du désert, il lui semblait maintenant qu'elle aurait dû le retenir. L'informer des conséquences. Le supplier même s'il l'avait fallu de ne pas mettre les pieds là-bas même si elle le connaissait trop bien pour croire que cela aurait pu changer sa décision. A tout prendre, il était aussi bien qu'elle ai choisi de l'accompagner, pour le protéger des créatures et de lui-même. Pourtant, elle ne parvenait pas à s'apaiser et la lente avancée vers la ville ne faisait qu'augmenter son angoisse. Elle sentait, tout autant qu'elle n'anticipait, la pression de la corruption contre son esprit, sur son corps.

Mentalement, elle dressa ses défenses, tout en sachant par avance qu'elles ne tiendraient pas longtemps. C'était comme de construire un château de pierre face à un ennemi qui pouvait les réduire en poussière, très lentement mais inéluctablement. Et ses défenses à elle étaient déjà bien effritées. Plonger au coeur de la corruption était une folie, à laquelle elle ne pouvait renoncer. D'une main, elle saisit celle de son ami pendant que l'autre fouillait sa bourse. Elle en tira une petite gélule semblable aux friandises que croquaient parfois les enfants. Elle la goba en silence, sentant l'amertume se répandre sur son palais et sa langue. Elle grimaça légèrement et attendit tranquillement que les effets n'arrivent. Comme à l'habitude, elle se sentit d'abord groggy, comme sur le point de s'endormir, avant de se sentir flotter avec légèreté. Comme si son esprit quittait son corps et prenait de la distance. Un moyen de se tenir loin de la corruption, mais dont le prix à payer serait lourd, comme toujours. Elle allait devoir éviter de regarder Pierrot dans les yeux un moment. Elle les ferma alors lentement, le laissant s'orienter seul dans la ville. Elle ne voulait pas voir les ruines de ce qu'elle avait longtemps considéré comme son deuxième foyer. Il saurait se débrouiller mieux qu'elle pour retrouver son chemin.

Ils arrivèrent plus vite qu'elle ne l'aurait cru et elle rouvrit les yeux devant la carcasse de ce qui avait été autrefois une taverne. Dans laquelle Pierrot lui avait peint une chambre et lui avait offert un arc. Elle se laissa glisser au bas de la carriole et se rattrapa aux montants de bois. Elle resta un instant debout, pour tester l'équilibre de ses jambes puis s'engouffra sous le porche toute aussi silencieuse que son compagnon. Elle le suivit dans la cave et poussa un soupir de soulagement en sentant l'attaque de la corruption s'affaiblir avant de regarder autour d'elle avec émerveillement. Elle n'était venue qu'une fois, deux tout au plus, dans ces lieux qui lui rappelaient tant sa propre demeure. Pierrot avait toujours été beaucoup plus secret qu'elle. Elle se laissa tomber dans fauteuil avec un petit rire et tendit la main pour saisir un livre à sa portée.


- Tu aurais dû ouvrir une université, dit-elle rêveusement.




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Revenant

Nombre de messages : 10083
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Pierrot
Revenant
Message Sujet: Re: Observation de l'instabilité et déménagement de l'extrême | Ven 14 Avr 2017 - 10:13


Nous enchantâmes l’objet pour en faire une malle sans fond et nous commençâmes à tout placer à l’intérieur. Les objets, les livres, les meubles, les tapisseries. Quelques sorts et les objets se mirent en ordre tout seuls. Ils avançaient en file vers la malle.

- Le travail va se faire tout seul. Une université ? C’est une bonne idée. Je songeais justement à créer un lieu de synergie des têtes pensantes, pour échanger ses savoirs et faire de la recherche.

Je marquai un temps, regardai autour de moi, et attrapai au vol une cape. C’était une très belle cape en soie, aux motifs de nature peints à la main et surpiqué de fils d’or.

- Tiens Elly, porte-la quand tu sors. C’est un pare-feu magique. Elle est très puissante face à la magie traditionnelle, peut-être atténuera-t-elle un peu les effet de la corruption. Je ne sais pas si tu te sens la force, mais je veux voir, je veux comprendre. J’ai besoin d’un guide. Mais il nous faut un moyen de se protéger. Et pas un moyen chimique !

J’avais vu mon amie prendre un produit pour surmonter l’agression de la corruption. C’était inquiétant …


Le voyageur court les routes
Il sent, il voit, il goute
Le voyageur apprend de ses pas
Et le monde va vers son trépas
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22308
Âge : 28

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Observation de l'instabilité et déménagement de l'extrême | Mer 19 Juil 2017 - 18:55


Ellenwen regardait les objets s'entasser dans la malle, le sourire aux lèvres. Un bout de chanson lui montait aux lèvres, comme si la scène lui était déjà familière sans qu'elle puisse faire remonter le souvenir. Un mage perché sur un tabouret, une baguette magique à la main... Elle tenta d'imaginer Pierrot, vêtu d'une longue robe bleue, une longue barbe blanche au menton. Elle pouffa derrière sa main.

- Je te vois bien en professeur... Mais je plains un peu tes élèves, ils auraient fort à faire pour être à la hauteur de ce que tu attends d'eux. Tu as toujours eu des exigences difficiles à atteindre.

Elle-même en avait fait les frais quand il avait voulu lui réapprendre la magie. Il l'avait entraîné des jours durant jusqu'à ce qu'elle renonce pour un moment. Elle se leva et alla poser le livre dans la malle, esquivant les objets qui volait vers elle avec une grâce un peu gauche. Ce ne fut que lorsque son vieil ami se tourna vers elle, une cape à la main et la mine inquiète, que ses yeux se fixèrent sur les siens. Elle resta ainsi, un instant sous bouger puis secoua la tête, lentement.

- Je connais la corruption, Pierrot. J'y ai été exposé, et je ne dois ma santé mentale et physique, qu'à ma résistance, un poil d'obstination et à beaucoup de chance. Nos magies restent très incertaines face à ce phénomène et chacun fait ce qu'il peut pour faire face. Je ne veux pas de ta cape, mon ami, même si je te remercie de l'intention. J'ai besoin de ces drogues parce qu'elles sont le seul moyen de tenir et je tiendrais jusqu'à la fin.




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Revenant

Nombre de messages : 10083
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Pierrot
Revenant
Message Sujet: Re: Observation de l'instabilité et déménagement de l'extrême | Mer 26 Juil 2017 - 10:57


Tout était à présent emballé. La malle sans fond trônait au milieu de la pièce vide. Il allait falloir se lancer. J’enfonçai sur mon nez de petites lunettes rondes et dorées. J’enfilai mon grand manteau de voyage. À la volée, il fit un bruit de breloques. Il était rempli d’objets de mesure divers. Peut-être ne serviraient-ils à rien, ils étaient conçus pour la magie conventionnelle. Ces instruments ressemblaient à des sextants, des boussoles, des cadrans, avec des indices de mesures dans des langues curieuses, inconnues ou oubliées en Alagaësia. Différents minéraux composaient également l’équipement.

J’érigeais des barrières mentales impénétrables, mon esprit était hermétique à toute intrusion. Cela atténuerait un peu les effets du monde extérieur. J’étais prêt à quitter ce havre de paix qu’était ma cave. J’attrapais la main d’Ellenwen. Nous remontâmes l’escalier de la cave et poussâmes la porte.

- Allons-y

Sur le perron, la force de la corruption était telle que je dus ployer mon corps et poser un genou à terre, sous son poids. Je pris une grande inspiration et me relevai. Nous traversâmes la maison en ruine puis nous retrouvâmes dehors, face à notre diligence. Les chevaux semblaient atteints et très fatigués.


Le voyageur court les routes
Il sent, il voit, il goute
Le voyageur apprend de ses pas
Et le monde va vers son trépas
Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Observation de l'instabilité et déménagement de l'extrême |


Revenir en haut Aller en bas

Observation de l'instabilité et déménagement de l'extrême

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: Urû' baen-
Ouvrir la Popote