AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

Lendemain de soirée clandestin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 158
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Keldar
Message Sujet: Lendemain de soirée clandestin | Jeu 11 Déc 2014 - 20:17



Un premier rayon frappa le visage de Keldar. La lumière progressa, et il fît bientôt jour dans la pièce.

Il était allongé à même le sol, son médaillon posé près de la tête. Il ne se souvenait pas l’avoir retiré, mais sans doute ne devait-il pas s’attendre à garder un souvenir très net de cette nuit. Il réalisa que sa main droite était posée sur quelque chose de chaud. Il replia les doigts, les fît glisser le long du tissu. Moïra. Il n’avait sans doute pas lâché sa main de la soirée. Et quelle soirée ! Il hésitait à se retourner pour l’admirer. Etait-elle réveillée ? Sans aucun doute. Il ne le réalisait que maintenant, mais il ne s’était qu’à moitié attendu à la retrouver à ses côtés. Les Premiers Hommes investissaient la zone et elle était des leurs, après tout.

Il décida de se pencher sur elle. Moïra avait toujours les yeux clos. Dormait-elle vraiment ? Il soupçonnait que non, mais c’était le genre de chose dont il ne serait jamais sûr. Peu importait, elle était là et lui dirait ce qu’il avait besoin de savoir. Inutile de se perdre en questions existentielles. Il se redressa donc et attendit, lui caressant tantôt le bras ou la main… pour s’occuper ? Il refusait qu’une telle pensée se soit imposée à lui. Et pourtant…

Il préféra arrêter là les câlineries et renfila son médaillon. Il acheva de se rhabiller, cherchant ce qu’il convenait de faire à présent. Il ouvrît machinalement le pendentif, laissant filtrer un peu de clarté pour Trésor. Elle le salua d’une voix embrumée, mais ne rajouta rien.

Moïra se mît à bouger. Il se rassit à ses côtés, prêt à la... saluer ? L’embrasser ? Il ne savait pas. L’assurance de la veille s’était dissipée avec les premiers rayons du jour. Avec des idées aussi claires, la matinée promettait d’être longue…

Et puis zut ! Il décida finalement de l’attraper et de l’embrasser de nouveau. Un réveil un rien agressif dirons-nous, mais sans ambigüité.



"Peu de trésors courent après leurs voleurs"
---------------------------------------
Fiche de Keldar
---------------------------------------
Mr Gold:
 

__________________________________________________
*Avatar adapté par Ellenwen d'après tsabo6


Dernière édition par Keldar le Lun 22 Déc 2014 - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 257
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Moïra
Message Sujet: Re: Lendemain de soirée clandestin | Dim 21 Déc 2014 - 8:47


Je sortis du sommeil brusquement, sans un sursaut mal maîtrisé, comme si l'on m'avait chassé du monde des rêves pour me faire basculer brutalement dans celui-ci, bien réel. Je ne savais pas exactement ce qui m'avait éveillé. Un mouvement de Keldar à mes côtés ? Le rayon de soleil qui me chauffait la joue ? Probablement un petit cocktail auquel mon instinct n'avait pu résister. Je n'avais jamais très bien dormi depuis mon arrivée au bordel, enfant. J'avais trop appris à craindre le moindre mouvement, à anticiper le moindre craquement du parquet. Et mes rêves avaient trop souvent été violents et angoissants pour que je ne me réveille pas autrement que brusquement. Depuis la transformation ? Je ne rêvais plus mais mes nuits étaient traversées d'étranges pressentiments, des rappels lancinants de mon nouvel état, d'un besoin constant de me rapprocher des failles, de me plonger dans leur confortable corruption.

Mais cette nuit... cette nuit avait été étrange. Les yeux toujours fermés, je me rappelais fugacement nos étreintes, la chaleur de ses lèvres qui se posaient sur les miennes, sur mon ventre, sur mes seins. Impossible de l'appeler le puceau à nouveau. Ses doigts avaient été bien trop agiles et précis. Un petit frisson me parcourut lorsque je les sentis caresser mon bras et ma main. Un brusque sentiment de trahison me saisit. Raphaël. Je me redressais vivement et demeurais un instant, les yeux écarquillés, perdue, le souffle court. Raphaël avait été le premier... aurait dû être le dernier. J'avais oublié mon maître et son pouvoir sur moi. J'avais oublié ses mains brûlantes sur mon corps, le goût de son sang et de son sperme. J'avais oublié qu'il détenait ma vie pour avoir voulu prendre la sienne.

Des lèvres s'écrasèrent sur les miennes. Mes yeux rencontrèrent ceux de Keldar. Je fermai les miens et oubliai de nouveau. Seuls comptaient le tiraillement dans mon ventre et l'envie impérieuse de continuer l'aventure. Je ne savais ce qui m'appartenait, ce que me dictait la corruption qui grandissait en moi mais le mélange était explosif. Lentement, je repoussais le jeune homme en arrière, jusqu'à ce, qu'allongé sur les coudes, il ne puisse que me regarder, sans bouger. Je me glissais au dessus de son corps, ses jambes entre les miennes et me penchai à nouveau pour l'embrasser. Je sentis la saveur salée de ses lèvres et, par jeu, les mordis jusqu'à ce que le sang ne perle sur la peau.


- Tu es bien aventureux.

Je chuchotai les mots, sans regret et amusée. Le jeune homme avait choisi le risque. Il allait découvrir un jour la note à payer et je m'en moquais. Mon corps vibrait trop de désir pour que j'y accorde plus qu'une pensée distraite.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 158
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Keldar
Message Sujet: Re: Lendemain de soirée clandestin | Sam 3 Jan 2015 - 16:40



Ce qu’il y avait de bien dans cette position, c’était qu’on n’avait pas grand-chose à faire. Bouger paraissait même déconseillé, si ce n’était pour échapper aux dents de Moïra. Mais qui l’aurait souhaité ?

« Détendez-vous et profitez du spectacle », aurait dit l’autre.

Ah non, tout compte fait, il pouvait bel et bien bouger. Pas beaucoup, pas tout, mais c’était agréable… Trop, en fait. Beaucoup trop. Il ne put rien faire, le mal était fait. Mais pourquoi avait-il fallu qu’il bouge ? Il n’était pas prisonnier, tout de même ! Quoiqu’il en soit, si elle était déçue, elle le cachait bien. Insatisfaite, pour sûr, mais pas dépitée pour autant. Elle repartirait à l’assaut tant qu’elle en aurait la force. Et Keldar soupçonnait qu’elle en eût à revendre.

Il savait qu’il devait lui parler, mais impossible de se rappeler de quoi. Il ne se souvenait même plus de pourquoi il en avait eu envie…

* Trésor suivait les étranges mouvements du couple. Les sentiments qu’éprouvait Keldar semblaient flous, ça conscience ténue, comme endormie. Elle savait que même en hurlant de toutes ses forces, elle aurait du mal à le ramener à elle. Et elle n’était pas sûre que ce serait bénéfique. Keldar était amoureux de la sorcière, enchanté ou non. Sa courte éducation d’enfant de magicien lui avait cependant inculqué une certaine pondération. On lui avait trop parlé de leur rejet par nombre de communautés pour qu’elle s’autorise à expédier son opinion sur Moïra. Et ce malgré une position bien arrêtée jusque-là…

La fille n’avait plus représenté de danger depuis leur rencontre. Et pourtant, il restait ce malaise… Elle aurait été bien en peine de l’exprimer, mais elle se sentait de plus en plus… sale. Souillée. Elle savait que tout ce qui se passait entre un homme et une femme déplaisait plus ou moins systématiquement aux gens de son âge. Mais ceci l’atteignait d’une façon tellement plus personnelle, plus intime.

Même dépossédée de la vue, elle percevait tant de choses par le biais de son porteur.  Moïra… Moïra… sa présence emplissait son âme. Elle exsudait au travers des barrières qui la coupaient du monde. Elle atteignait Trésor par tous les moyens possibles : sa peau effleurait le médaillon à chaque mouvement, caressant la fillette continuellement, lui procurant extase et dégoût à la fois ; le son de leurs ébats saturait son ouïe ; Et sa connexion avec  Keldar n’arrangeait absolument rien. Elle avait la sensation de se noyer dans un océan de boue.*



"Peu de trésors courent après leurs voleurs"
---------------------------------------
Fiche de Keldar
---------------------------------------
Mr Gold:
 

__________________________________________________
*Avatar adapté par Ellenwen d'après tsabo6
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 257
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Moïra
Message Sujet: Re: Lendemain de soirée clandestin | Mar 13 Jan 2015 - 11:23


Un mouvement et ce fut le drame. Pendant un instant, je restais figée, surprise. Je n'avais pas pour habitude d'avoir pour amant de jeunes novices. Mes tarifs étaient trop élevés pour eux. La découverte était... surprenante. Je n'avais jamais fait autant d'effet à un homme, même au temps de ma grandeur de prostituée à Gil'Ead. J'éclatais de rire. Mon désir avait disparu, soudainement remplacé par un sentiment d'irréalité déconcertante. Je me voyais là, au-dessus d'un homme si jeune, si inexpérimenté, dans la position d'une prédatrice dévoreuse d'âme. Je ne me souvenais plus du mouvement qui m'avait amené là, à regarder de si près son visage que j'en distinguais les pores de la peau.

Je me reculais, retombant en arrière sur les talons. Pendant un moment, que je ne sus estimer, je restais ainsi accroupie. Les pensées s'envolaient de mon esprit comme une volée de moineaux, sans que je puisse en isoler une, m'y raccrocher. Je ne savais plus ce qui m'avait attiré vers le jeune voleur, ce qui m'avait amené à passer une nuit avec lui, à l'embrasser si sauvagement dès le réveil.


- Qui es-tu ?

Les mots étaient un ordre. L'ordre d'en savoir plus, de connaître ce que j'avais en face de moi. Je reprenais les rennes.

(désolée, je sais pas vraiment comment poursuivre pour le coup :/ j'ai encore un peu de mal à me projeter dans mon perso en mode corrompue.)


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 158
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Keldar
Message Sujet: Re: Lendemain de soirée clandestin | Ven 30 Jan 2015 - 16:00



- Qui es-tu ?

Drôle de question. C’est vrai qu’ils n’avaient pas tant parlé que ça, mais il avait vraiment l’impression de la connaître. Alors qu’en y réfléchissant, pas du tout… les trois quarts de ce qu’il pensait savoir étaient basés sur des suppositions. Mais même en le considérant sous cet angle, l’interrogation surprenait. Il lui avait avoué son expédition sur Sombrenef, parlé à mots couverts de sa détention dans les geôles de la ville et ils avaient tout de même eu le temps d’échanger à Dras Leona.

Et puisque le charme semblait s’être complètement rompu, autant en parler. Son ton autoritaire l’aurait presque impressionné s’il n’avait pas été aussi… décalé.


- J’aimerais bien répondre quelque chose comme « toujours le même », mais je sens que ça te frustrerait encore plus. Qu’est-ce qui t’ennuies exactement ? Tu sais d’où je viens, ce que je cherche. Ne me dis pas que tu ignores tout de moi, j’ai passé la soirée à me vanter de mes exploits. Après, si la question concerne mes performances de cette nuit, ma foi… J’ai été assez occupé ailleurs, si ça peut servir d’excuse…

_______________________________
* « Qui es-tu ? »

Elle osait demander ça  à Keldar ? Comme si c’étaient eux qui avait quelque chose à cacher ! C’en était trop, cette fois.


- Keldar, tu la laisses te parler comme ça ?! C’est elle qui nous a causé tous nos ennuis, c’est elle qui nous cache tout ce qu’elle sait ! C’est… c’est elle qui nous sépare ! Et pourquoi ? On n’en sait RIEN ! RIEN !

Sa voix se brisa, mais elle se reprit.

- Alors maintenant, c’est toi, qui va nous dire qui tu es et ce que tu fais, Moïra, si c’est bien ton nom. Parce que, que ce soit demain ou dans un mois, il nous faudra bien repartir quelque part. Et je ne tiens pas à me demander sans arrêt si tu es encore sur nos traces, si tu vas encore ressurgir au prochain détour et encore retarder ma sortie ! Si tu veux nous aider et que Keldar est d’accord, soit, je ne pourrai de toute façon rien y faire, mais j’en ai assez de vous entendre… euh… faire ce que vous faites et ne pas savoir où tout ça nous mènera.

Ca y est, elle avait vidé son sac. Elle se sentait un peu mieux. Maintenant, il allait sans doute falloir insister pour obtenir des réponses…*
_____________________________________

Keldar était coi, les yeux fixés sur le médaillon. Il se sentait tout bonnement idiot, sans pouvoir définir précisément pourquoi. Il sentait qu’il était passé à côté de quelque chose d’important vis-à-vis de Trésor, mais rien ne lui sautait aux yeux.

A défaut de mieux, il leva son regard sur Moïra, qui s’était redressée durant l’éclat de l’enfant.



"Peu de trésors courent après leurs voleurs"
---------------------------------------
Fiche de Keldar
---------------------------------------
Mr Gold:
 

__________________________________________________
*Avatar adapté par Ellenwen d'après tsabo6
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 257
Âge : 29

Voir le profil de l'utilisateur


Moïra
Message Sujet: Re: Lendemain de soirée clandestin | Ven 8 Mai 2015 - 11:24


Le médaillon... Ses cris me vrillaient les nerfs, s'insinuaient dans mon esprit comme un aiguillon brûlant. Je n'étais pas les pleurs enfantins qui se glissaient dans sa voix, pas plus que ses insinuations, ses demandes incessantes. J'avais refusé de me plier aux caprices des hommes qui me sautaient, refusé de devenir la femme docile que certains rêvaient. Il m'avait fallu du temps, du courage pour oser me dresser face à eux et les mettre sous ma coupe. Lorsque j'avais rencontré Arkillon, j'avais pu enfin imposer mes règles, édicter mes lois. Ceux, bien rares, qui ne s'y pliaient pas, l'avaient payé de leur vie. Et voilà qu'une gamine méprisante, enfermée, prisonnière d'un médaillon, me hurlait des ordres à la face.

Le geste se fit avant même que je ne le maîtrise. Mes doigts s'avancèrent, saisir le froid disque de métal et se refermèrent dessus. J'ignorai la douleur des cris qui résonnaient dans ma peau, sur mes os, et le pressai lentement. Je sentais ma force augmenter, jusqu'à ce le métal ne se torde légèrement. J'étais furieuse et cela devait transparaître dans mon voix, dure et sèche.


- Ecoute moi bien, fillette, tu n'as rien à savoir sur moi. Rien à savoir sur qui je suis, ce que je fais et ce que je veux. Tu n'as qu'à te contenter de mon bon vouloir. Pour ce moment, Keldar est à moi et c'est tout ce que tu dois savoir.

La grimace qui tordait mes lèvres s'effaça lentement, devenant un rictus moqueur.


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 158
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur


Keldar
Message Sujet: Re: Lendemain de soirée clandestin | Sam 9 Mai 2015 - 11:33


- … Pour ce moment, Keldar est à moi et c’est tout ce que tu dois savoir.

Le rictus qui tordait ses lèvres faisait absolument peur à voir. Si Keldar avait oublié les tumultes de leur première rencontre, voilà qui les ramenait aussitôt à la surface.

Il était d’accord avec Trésor sur le principe, mais il ne se sentait pas encore assez proche de Moïra pour lui en demander plus. A vrai dire, il venait d’un monde où l’identité et la vie de chacun étaient jalousement gardées des oreilles indiscrètes. On racontait souvent l’histoire de ce couple d’assassin qui s’était chassé mutuellement sans le savoir pendant des décennies. Il ne se rappelait plus comment ça avait fini… Mais bref, tout ça pour dire que Trésor faisait preuve d’une témérité certaine en la matière.

Avant que Trésor ne réponde, il intervint. Il repoussa doucement Moïra et récupéra le médaillon.


- Du calme, Moïra. Elle est jeune et c’est une fille de magicien, elle ne comprend pas encore tout. Ecoute, Trésor, je peux comprendre que c’est assez déstabilisant pour toi, mais je ne vais pas attendre de t’avoir libéré pour envisager une relation avec une femme. Alors oui, je ferai attention à éloigner le médaillon lors de nos… échanges, mais tu ne peux pas me demander de vivre seul pour l’éternité. D’ailleurs, même si tu sors de là, tu resteras probablement encore un certain temps avec moi. Je sais qu’on a eu des débuts difficiles avec Moïra, mais si on fait tous un effort pour apprendre à se supporter et mieux se connaître, tu verras que ça ira mieux après.

- Mais… tu ne comprends pas ? Cette fille est mal, c’est tout ! Ecoute-la parler ! « Keldar est à moi » ! Elle est en train de t’hypnotiser, de t’envoûter !

- Trésor, je t’assure que je suis tout à fait volontaire là-dedans. C’est juste une façon de dire que nous avons droit à un peu d’intimité, c’est tout.

Moïra restait à l’écart, attentive. Il voyait bien qu’elle avait envie de réagir. Il s’adressa au médaillon :

- Bon, écoute, je vais te poser dans mes affaires à l’écart, et tu vas réfléchir un peu. Nous, on va en discuter de notre côté.

Trésor s’était de nouveau enfermée dans un silence boudeur. Il revint vers Moïra.

- Bon, du coup on fait quoi ? Tu sais que je tiens à aider la petite, ça ne changera pas, et il faudra bientôt nous décider à partir. Peut-être pas aujourd’hui ni demain, mais nos réserves de macarons ne vont pas tenir la vie. Je ne sais pas ce qui t’a perturbé, mais si tu en doutes, je tiens vraiment à rester avec toi. La question, c’est est-ce que tu y tiens et est-ce que ce sera possible ?

Keldar avait l’estomac noué. Il ignorait totalement quelle serait la réponse de la demoiselle. En fait, il n’avait qu’une envie, s’était de retourner dans ses bras. Il se rapprocha d’elle, lui attrapa la main et attendit. Ca le mettait au supplice, mais il ne voyait rien d’autre à faire.



"Peu de trésors courent après leurs voleurs"
---------------------------------------
Fiche de Keldar
---------------------------------------
Mr Gold:
 

__________________________________________________
*Avatar adapté par Ellenwen d'après tsabo6
Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Lendemain de soirée clandestin |


Revenir en haut Aller en bas

Lendemain de soirée clandestin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: Urû' baen-
Ouvrir la Popote