AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez|

Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar


Nombre de messages : 45
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Viridieth
Message Sujet: Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen] | Mer 25 Mai 2016 - 17:52


La Crête, aussi brumeuse, inquiétante et majestueuse qu'à l'accoutumée. Les pics montagneux hérissés tendaient vers le ciel, semblables aux épines dorsales d'un dragon colossal. Seuls encombraient le ciel quelques nuages glissant paresseusement, ainsi qu'un petit point mouvant, voletant loin au dessus des flancs boisés et rocheux de la Crête. Un voyageur particulièrement attentif aurait pu reconnaitre là un dragon verdoyant profitant des vents des hauteurs. Il n'aurait pu en revanche distinguer la silhouette perchée sur son dos et qui scrutait attentivement les environs, une main en porte-vue.

*Pas de doute, on est complètement paumés.*

La voix de la jeune fille résonnât dans l'esprit distrait de Viridieth. Tout absorbé qu'il était, cherchant à happer les bon vents pour le porter sans trop d'effort.

*Tu exagère, au moins nous savons que nous sommes au dessus de la Crête.*

Ariane cessa de surveiller l'horizon, il n'y avait de toute façon pas grand chose de nouveau à voir. La remarque de son compagnon ailé la fit doucement ricaner.

*Ça c'est sûr qu'on peut pas se tromper. Des vieilles montagnes lugubres devant, derrière, à droite, à gauche. Et au loin encore des montagnes plantées au milieu d'encore plus de montagnes. Rappelle moi pourquoi on est venus se fourrer ici ?*

Le dragon fit ronfler ses larges poumons, émettant ce qui ressemblait à un soupir exaspéré.

*Nous vivotions tranquillement dans un village un peu plus au sud depuis quelque jour. Jusqu'à ce que tu décide hier que tu en avais, je cite: "Ras le cul de bouffer de la boue avec tout ces bouseux". Tu t'es mise en tête d'aller trouver du travail dans un avant poste des Premiers Hommes dans la Crête. Ça te dit quelque chose ?*

*Les questions rhétoriques ça te dit quelque chose ?*

Viridieth vira soudainement sur la droite. Ariane se crispa sur sa selle. Elle gratifia les flancs du dragon d'un coup de pied vengeur quand elle les sentit secoués par l'hilarité de son ami. La jeune fille se replaça dans une position plus sécuritaire tout en grommelant des remarques acerbes quant aux capacités intellectuelles réduites des gros lézards. Ce qui ne lui valut qu'une nouvelle secousse.

Le calme revenu, un instant de silence s'installa entre les deux compères. La jeune fille se remit à chercher une trace de civilisation au sol, alors que son camarade se concentrait sur son vol.
Après plusieurs minutes d'un mutisme ennuyeux, Viridieth reprit mentalement la parole.

*Je suis fatigué, arrêtons nous un instant.*

*Déjà ? Tu pourrais pas continuer encore un peu ? A tout les coups il y a un village à cinq minute de vol, avec la poisse qu’on se traîne.*

Le dragon émeraude poussa un grognement dédaigneux. Les muscles de ses ailes et de son poitrail réclamaient une pause et commençaient à lui brûler.

*On ne t’a jamais dit que tu étais lourde, par hasard ?*

*Oui, bon, j’ai compris, fais comme tu veux.*

Profitant de froids courants descendants, Viridieth se dirigea vers une zone dégagée qu’il avait repéré entre les pins sombres de la Crête. Tout en douceur, il perdit de l’altitude, gonflant ses ailes comme les voiles d’un étrange navire volant. Son atterrissage, qui pouvait encore être perfectionné, provoqua un bruit sourd alors qu’il touchait terre.

Ariane quitta son perchoir d’un geste souple. Elle s’étira un instant, poussant un soupir de contentement. Après avoir fait jouer les muscles de ses jambes grâce à quelques flexions, elle entreprit de débarrasser son compagnon de sa selle et des diverses sacoches qu’il transportait. Une fois libre, le dragon s’étira comme un chat, sentant avec plaisir ses pattes engourdies revivre et la sensation de brûlure disparaître de ses ailes. Satisfait, il gratta un instant la terre pour l’ameublir, avant de se rouler en boule à même le sol. Pour sa part, la jeune dragonnière choisit de s’asseoir à quelques pas de là. Lorsqu’elle avait achetée son épée elle avait appris comment l’entretenir. Pour tromper l’ennui elle sortit donc une pierre à aiguiser d’une des sacoches et entreprit de la faire lentement courir le long de sa lame.

Seul le son de la roche glissant sur l’épée résonnait dans la clairière. Les oiseaux s'étaient faits discrets après l’arrivée des deux intrus, et aucun souffle n’agitait les branches. Tout resta calme durant quelques minutes tranquilles. Viridieth semblait s’être assoupis, bercé par le chuintement de la roche sur le métal.

Alors que rien n’avait alerté Ariane, son compagnon ouvrit soudainement les yeux, il bondit aux côtés de sa dragonnière, l’entourant de ses ailes dans un geste protecteur. La jeune fille avait immédiatement comprit qu’un danger avait l’avait tiré de sa somnolence, plutôt que des mots, elle ne transmit que son interrogation à Viridieth via leur lien mental.  

*J’ai sentis quelque chose.*

Sa voix grave et douce résonnât dans l’esprit de sa compagne, teintée d'inquiétude alors qu’il dardait ses yeux couleur de forêt vers le ciel.

*Un dragon.*


Avatar par neondragon.

Codes couleurs:
 


Dernière édition par Viridieth le Ven 27 Mai 2016 - 19:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 66
Âge : 20

Voir le profil de l'utilisateur


Gallia
Message Sujet: Re: Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen] | Mer 25 Mai 2016 - 18:21


La dragonne sauvage, volait depuis 30 minutes au dessus de la forêt de la Crête, sans avoir remarqué une proie assez grosse pour remplir son ventre.

Pustule purulente ! N'y-a-t-il pas un chevreuil qui désire mourir dans ces bois ?!

Malgré la faim, l'idée des deux humains refusait de sortir de sa tête. Toute sa pensée était mobilisée dans ses souvenirs et à l'étrange étole colorée magique.

Comment un simple morceau de tissu peut être aussi rempli de magie ?

Soudain elle remarqua une forme étrange dans les bois. Malgré le couvert des feuilles, la dragonne remarqua que c'était un bipède.

Décidément, qu'est-ce qu'ils ont tous à vouloir cueillir des champignons aujourd'hui ?


Elle ignorait si c'était une elfe, un premier homme ou un simple humain. La faim tiraillait le ventre de la dragonne, et son instinct sauvage pris le dessus ,sur sa conscience raisonnable. Elle fonça en piqué sur la créature à deux pattes, lorsqu'un dragon vert s’immisça entre elle et sa proie.

Elle rouvrit ses ailes, pour amortir l’atterrissage, puis elle se plaça devant le dragon vert, qui entourait le bipède de ses ailes.
La dragonne bleue commença à grogner, ses yeux n'étant plus que de minces traits noir dans ses yeux azurés, son instinct sauvage ayant repris totalement le dessus. Elle releva ses babines, dégageant une rangée de poignards blancs acérés.
Gallia grogna envers le dragon vert, qui était plus petit mais plus long qu'elle. Elle remarqua que ces cornes étaient aussi plus courtes que les siennes.

Elle évalua son ennemi, tout en grognant, la dragonne remarqua que le dragon avait une musculature développé, et qu'il n'avait pas l'aspect sauvage que Gallia avait croisé chez ses congénères, elle en fut assez étonné.
Les ailes relevés en position de combat, ses yeux d'un bleu océan s'était posés sur la créature que le dragon ennemi protégeait.
La dragonne sauvage savait qu'elle s'exposait à de sérieuses blessures si le dragon vert l'attaquait, mais sa sauvagerie lui faisait perdre tout bon sens.

Elle resta campée devant ses ennemis, attendant une quelconque réaction de leur part, mais elle était préparée à se défendre d'une quelconque attaque.


J'écris en #0099ff

Je découvre maintenant , que chacun porte sur son dos, tout son chemin comme un fardeau...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 45
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Viridieth
Message Sujet: Re: Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen] | Jeu 26 Mai 2016 - 21:27


Tombant du ciel, le céleste prédateur atterrit avec fracas. Laissant tomber sa pierre à aiguiser, Ariane se saisit de son épée, se mettant aussitôt sur pied. Viridieth se plaça entre sa dragonnière et la chasseresse ailée. Grondant et dévoilant ses crocs. Le duo observait attentivement la dangereuse créature, guettant le signe d'un attaque. Les deux dragons se faisaient face, le vert humant l'odeur dégagée par la bleu.

Il reconnut les effluves d'une femelle sauvage. Ses pupilles s'allongèrent, fines comme celles d'une vipère. Viridieth ne faisait que peu confiance à ses cousins indépendants, les jugeant trop imprévisibles et à la limite de la barbarie.
Force était pourtant de constater que la créature qui lui faisait face ne correspondait pas tout à fait à l'image brutale et grotesque qu'il avait pu se faire des dragons de ce genre. Au delà de son apparente soif de sang, elle dégageait même une certaine majesté. Ses cornes lui faisaient comme une couronne. Une reine céleste à la couleur de son royaume. Sur son corps puissant se mêlaient les couleurs du ciel et de la mer. Se mariant en des reflets d'azur. Quelques blessures la parcouraient et ses griffes pâles portaient encore des traces de sang. Le tout traçant des lignes de grenat entre ses écailles de saphirs. Viridieth ne s'attarda cependant pas sur ces détails, fixant toujours le regard glacial de la dragonne. Surveillant le moindre mouvement suspect.

Il tentait dans le même temps d'écarter l'inquiétude d'Ariane, qui venait parasiter son esprit et troublait sa concentration. La jeune fille se rendait bien compte qu'en cas de combat elle ne serait qu'une cible vulnérable, et ne pouvait espérer infliger quoi que ce soit de sérieux à leur adversaire. La possibilité bien trop probable que son compagnon sorte blessé d'une confrontation directe angoissait également la dragonnière. Elle tentait cependant de garder son sang froid afin de ne pas gêner son protecteur.

Voyant bien que gronder ne les mènerait à rien, le dragon se décida finalement à communiquer avec sa congénère azurée. Avec une infini prudence, il tendit son esprit méfiant vers le sien. Viridieth avait l'habitude de communiquer avec les humains et les Premiers Hommes. Cependant il n'avait que peu l'expérience de ses semblables. Son instinct lui dictait pourtant comment s’adresser à elle, alors il lia son esprit au sien et lui parla comme seuls parlent les dragons.

Contrairement aux hommes et aux elfes, trop habitués à communiquer vocalement. les dragons dialoguaient à travers des sons, des odeurs, des ressentis. Viridieth transmit ses intentions à la dragonne. Calme, paix, une sensation de repos. Il espérait ainsi l’apaiser, lui faire comprendre qu’ils ne lui voulaient aucun mal. Malgré tout, le dragon émeraude se sentait assez limité par ce moyen de communication, qui n’avait selon lui pas la profondeur des mots. Alors, très distinctement, il énonça quelques mots à l’attention de son interlocutrice, faisant résonner son timbre grave et doux dans l’esprit de son interlocutrice.

*Qui es tu ?*


Avatar par neondragon.

Codes couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 66
Âge : 20

Voir le profil de l'utilisateur


Gallia
Message Sujet: Re: Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen] | Ven 27 Mai 2016 - 0:56


La dragonne bleue, les ailes relevés, les babines dévoilant ses poignards argentés regardait son congénère tandis qu'elle tentait de définir l'odeur du dragon vert.

Cette odeur... Je ne l'avais pas sentie depuis...

L'odeur du dragon émeraude était différente de celle de ses congénère sauvage, elle retrouvait l'origine de cette odeur à son enfance. Sa mère adoptive était une dragonne liée à une dragonnière. Malheureusement pour elle, son âme sœur humaine avait péri lors d'une bataille.
Elle était confuse, la dragonne cessa son grondement sourd et replia ses ailes pour paraître moins prompte au combat, elle resta tout de même méfiante.
Soudain la Volante Sauvage ressentit une douce et timide présence caresser le mur qui protégeait ses pensées. Elle renforça d'abord ses barrières mentales, puis remarqua que le dragon vert avait, lui aussi cessé de grogner. La dragonne laissa donc le flot de pensée de son congénère rejoindre les siennes.
Il parlait dans sa langue maternelle, des images accompagnés d'odeur et de goût. Malgré la connaissance de ce langage le dragon vert semblait être moins à l'aise car les figurés n'étaient pas tout à fait net, ni précis. Elle comprit les grandes lignes mais elle ressentit comme des paroles creuses. Elle pensa:

Il doit être plus habitué aux mots elfiques et humains !


Quoi qu'il en soit, la dragonne fut apaisée par ce flot de sons et d'images. Ses pupilles revenant à la normale, elle regarda la jeune femme, qui malgré une épée à la main ne désirait pas réellement se battre. Elle s'éloigna un peu, sans pour autant rompre le lien, elle vint l'intensifier de sensation de faim, cherchant à faire comprendre son attitude envers sa compagne, au dragon de jade.
La dragonne perçut soudain une voix calme, posé et clair lui demandant son identité.

C'est bien ce que je pensais ! Il est plus à l'aise avec le langage courant !

Gallia se sentait flatté que son cousin ait essayé de parler comme le font ses congénères sauvages, à son tour elle parla comme sa "mère" lui avait appris, de la voix la plus calme possible, malgré le sang sauvage qui battait à ses tempes:

-Je suis Gallia, fille de Saphisla la dragonne sauvage et...

Elle s'apprêtait à dire le prénom de son frère, quand elle se stoppa net sans rien dire de plus. Elle repensa à la perte douloureuse de son jumeau. Le lien qui les unissait devait être similaire à celui du Volant d'émeraude et de sa cavalière.  Elle reprit d'une voix plus ferme elle reprit:

-Et soeur de Tanrake le sombre !

La fierté du dragon sauvage l'empêchait d'émettre des excuses claires et concises, de ce fait elle essaya de transmettre des représentations d'excuses pour le dragon vert et sa dragonnière.
La faim continuait de tirailler son estomac, et elle aurait pu avaler n'importe quoi. Le poids inhabituelle du voleur, avait puisé dans ses ressources.
Un craquement se fit entendre, à 200 mètres derrière elle, instantanément, elle eut le réflexe de renifler pour détecter la cause de ce bruit.
Puis sans un mot au dragon vert elle sauta, comme un renard directement sur la source du bruit. Un glapissement puis le bruit de la chair qui se déchire accompagné de son de mastication.
La dragonne avait trouvé son repas ! Le craquement de branche fut fatal pour la pauvre biche, broutant pacifiquement l'herbe.
Gallia, se régala de la chair encore chaude et gorgée de sang, glissant le long de sa trachée. Lorsque son estomac fut rempli et qu'elle eut fini de dévorer le reste de viande sur la carcasse. Elle revint vers l'étrange couple.
La Volante azurée n'avait même pas pris le temps faire une toilette de chat, le sang tachait sa belle cuirasse d'écailles azurées, ses griffes auparavant tachée de sang étaient désormais bordeaux
Elle revint s'asseoir devant le dragon de Jade et dit d'une voix beaucoup plus calme et douce:

-Revenons aux choses sérieuses... Puis-je, à mon tour, savoir qui vous êtes ?


J'écris en #0099ff

Je découvre maintenant , que chacun porte sur son dos, tout son chemin comme un fardeau...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 66
Âge : 20

Voir le profil de l'utilisateur


Gallia
Message Sujet: Re: Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen] | Ven 27 Mai 2016 - 0:56


Au fait je préviens, je risque d'être absente un petit moment, donc je pourrais pas répondre dans l'immédiat :p


J'écris en #0099ff

Je découvre maintenant , que chacun porte sur son dos, tout son chemin comme un fardeau...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 45
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Viridieth
Message Sujet: Re: Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen] | Mar 31 Mai 2016 - 21:17


HRP:
 




A la grande surprise de Viridieth, ainsi qu’à celle d’Ariane. Qui via leur lien mental ne perdait pas un “mot” de la conversation entre les deux dragons. La chasseresses azurée choisit de répondre de manière articulée. Son homologue émeraude était presque déçu de ne pas pouvoir voir de ses propres yeux comment parlaient les dragons sauvages. Cependant il reconnaissait dans cet effort de langage un certain effort peut-être teinté de respect.

Sa cousine farouche se présenta à lui, invoquant le nom de sa mère. Nom qu’il ne connaissait évidemment pas, mais qui devait avoir de importance pour son interlocutrice. Aussi il garda le silence, tandis qu’après un silence douloureux elle finit par annoncer le nom de son frère d’un ton décidé. Semblant défier ses hésitations. Une fois les présentations faites, la dragonne transmit à Virideth un sentiment s’apparentant à ce qu’il identifia comme des excuses pour son agressivité. Les deux camarades ne lui en tinrent pas réellement rigueur. Même à travers le faible lien mental qui les unissaient à la chasseresse, ils pouvaient sentir un appétit bestial pulser et agiter son esprit. Comme une bête affamée sous son crâne lui réclamant du sang.

Effectivement sa faim était telle qu’il suffit d’un simple bruit dans le sous-bois pour l’y faire bondir. Ne comprenant pas immédiatement la raison de ce mouvement soudain et agressif, Viridieth entoura instinctivement sa dragonnière de ses ailes. Une soudaine plainte d’origine animale les rassuras vaguement. Ariane se défit de l’envergure protectrice de son âme soeur. Au vu des bruits épais et sanglant provenant du couvert des arbres. Il semblait évident que la faim de la dragonne serait apaisée au moins un temps. Ce qui n’empêcha pas Viridieth de suivre sa compagne de très près. Qui sait si la soudaine effusion de sang n’avait pas attisée la sauvagerie de leur “invitée” ?

Il ne lui fallut que quelques minutes par ailleurs pour engloutir sa proie, jusqu’à n’en laisser qu’une carcasse proprement nettoyé. Contrairement à son armure écailleuse et à sa gueule, encore trempées de sang. Sans se soucier un seul instant de son apparence macabre, la prédatrice vint se placer confortablement face au duo. Alors d’une voix maintenant calme elle leur retourna la question qu’ils lui avaient posés juste avant.

Les deux compagnons échangèrent un regard du coin de l’oeil. Toujours friande de bavardages, Ariane hésitait cependant à adresser elle-même la parole à leur interrogatrice. On était jamais sûr de rien avec les dragons sauvages. D’autant qu’on racontait qu’ils étaient bien souvent d’une logique difficilement compréhensible, même pour leurs cousins liés. De plus on leur prêtait bien souvent des comportements irraisonnés. D’un commun accord, ils choisirent de laisser Viridieth prendre la parole pour eux deux.

*Je suis Viridieth, fils de personne. Et voici ma dragonnière Ariane, fille de Leonie.*

Espérant avoir apaisé la soif de généalogie de leur interlocutrice, ils tinrent à clarifier leur absence d’hostilité, parant à tout éventualité.

*Si jamais nous t’avons offensé, que ce soit en violant ton territoire ou d’une quelconque autre façon, nous en sommes navrés. Nous n’avions pas l’intention de te nuir.*


Voyant cependant dans cette rencontre une possible opportunité, le duo se dit qu’ils pourraient profiter de la connaissance des lieux de la dragonne.

*Par ailleurs, nous ne savons même pas où nous sommes exactement. Peut-être êtes vous au fait de la présence humaine dans la région. Nous voudrions seulement demander notre chemin, en espérant que cela ne vous froisse pas. D’autant que…*

Viridieth se stoppa immédiatement. Les narines frémissantes. Il avait beau être concentré sur la conversation, ses sens aiguisés restaient alertes. Il sentait quelque chose d’inconnu, bien qu’agréable. Ni homme ni bête. Mais quelque chose d’autre. Alors qu’il goûtait l’air de sa langue. Ariane se tourna vers la source de la senteur inconnu, l’ayant perçu au travers des sens de son compagnon. Et bien que la dragonne à leur côté n’en avait certainement pas besoin, elle ne put s’empêcher de prendre la parole, intriguée.

-Quelque chose approche.


Avatar par neondragon.

Codes couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22294
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen] | Ven 3 Juin 2016 - 10:53


Cela faisait des semaines qu'Ellenwen marchait, seule, vers son foyer natal. Des jours qu'elle suivait le rythme du soleil, se levant à l'aube et se couchant dès que les ombres s'allongeait sur le sol. Elle dormait à même la terre, roulée en boule sur elle-même, abrutie de sommeil, de douleur et de peur. Elle sentait encore l'emprise de la corruption sur son esprit, sa souillure hantant ses rêves, bouleversant son équilibre. Elle ressentait encore le goût amer de sa rencontre avec son compagnon... l'était-il encore seulement ? Les souvenirs s'étaient brouillés dans sa mémoire, quelques jours à peine après son départ de Dras Leona. Elle savait seulement qu'elle était attirée par la vieille forêt comme un navire dans la tempête par un phare, trop brillant pour être réconfortant, mais dont la lumière éclipsait tout le reste.

Son entrée dans les régions montagneuses de la Crête avait été une bouffée d'air. Elle s'était enivrée des immensités inhabitées et vierges, de l'énergie vitale et féroce qui y coulait. Elle avait senti s'éveiller les instincts sauvages et animaux qui sommeillaient au fond de chaque elfe, l'étrange rage de vivre qui lui fouettait les sangs et lui faisait humer la terre comme le parfum d'un être aimé. Elle n'avait pas tardé à reprendre forme animale, se délectant du choc de ses pattes contre l'humus, des parfums de sueur, de sang et de sexe qui flottaient jusqu'à elle et qui témoignaient de toute une vie insoupçonnée des humains. Le monde était devenu gris, des nuances de blanc et noir reposantes et familières. Lorsque Finwë l'avait rejointe, elle avait retrouvé avec un plaisir immense leurs jeux coutumiers, leurs parties de chasse et sa tendresse bourrue si rassurante. A son habitude, le loup n'avait rien dit, accueillant simplement sa présence avec un soulagement évident. Cela faisait des mois qu'ils n'avaient pu se retrouver, n'échangeant que de brefs contacts mentaux quand leurs routes parvenaient à se croiser.


*A droite, elle ne devrait plus être loin.*

Ellenwen s'accroupit, humant l'air. Elle échangea un bref regard avec le loup et sourit, dévoilant ses dents. Cela faisait près de deux heures qu'ils pistaient ainsi une vieille biche, isolée de son troupeau. Ils ne l'avaient repérée que depuis une dizaine de minutes et suivaient depuis lors le bruit de sa fuite éperdue, courant après elle dans une synchronisation parfaite. L'elfe était devant, juste derrière la proie, prête à lever son arc et encocher une flèche. Le loup suivait, sur le côté, prêt à couper a route de leur proie. Ils y étaient presque. La lumière, plus vive, laissait deviner la présence d'une clairière, dans quelques mètres et la silhouette de la biche se découpait déjà à contre-jour et disparaissait dans la trouée des arbres. Plus qu'une accélération...

L'elfe déboula dans la clairière et de figea net. Deux dragons, dont un sauvage, et une humaine. Perdus dans les montagnes. Auprès de la carcasse d'une biche. Ellenwen évalua la scène d'un regard et laissa instantanément tomber son arc au sol.


- Logique, marmonna-t-elle en levant les yeux au ciel.

*Ah faut avouer que ta chance habituelle est toujours au rendez-vous ! Bel exemple de fourrer son museau dans les emmerdes jusqu'au cou.*

Au moins, les présentations allaient être rapides. Avec ses traits presque autant félins qu'humains, rendus plus sauvages et plus animaux par la traque, elle ne pourrait pas cacher ses origines elfiques. Toute à son excitation, elle avait oublié ses précautions habituelles et n'avait pas perçu les esprits qui l'entouraient, pourtant aisément reconnaissable.




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 66
Âge : 20

Voir le profil de l'utilisateur


Gallia
Message Sujet: Re: Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen] | Mar 14 Juin 2016 - 15:29


Hors RP:
 

La dragonne bleue, assise confortablement attendait la réponse à sa question, elle remarqua que les deux congénères se regardaient d'un air méfiants, et hésitaient à donner une quelconque réponse. Gallia respectait leur méfiance et l'acceptait, après tout, elle sans le dragon vert, l'humaine aurait déjà finie dans son estomac aux côtés de la biche.
La volante azurée regardait sous toutes les coutures son cousin émeraude, ses écailles vertes se dégradaient sur son dos vers un vert fôret, du vert plus clair jaillissaient sur certaines parties de sa carapace. Tandis que le ventre laissait place à une véritable armure verte et jaune, une subtile mélange nébuleux.
Lorsqu'elle posa son regard curieux sur sa tête elle remarqua deux petites cornes, ridiculement petites aux côtés des siennes, qui montrait sa différence par rapport aux autres dragons que Gallia avait croisé. Il était également plus petit qu'elle, mais sa longueur était supérieure à la sienne, sa longue queue sinueuse sans piquants devait accroître son agilité en vol. Mais c'était loin d'être un dragon maigrichon et faiblard. Face à lui, même un dragon sauvage ne serait pas sûr de remporter la victoire.
Soudain, coupant l'étude du Dragon de Jade, les pensées de celui-ci résonna dans son esprit:

*Je suis Viridieth, fils de personne. Et voici ma dragonnière Ariane, fille de Leonie. Si jamais nous t’avons offensé, que ce soit en violant ton territoire ou d’une quelconque autre façon, nous en sommes navrés. Nous n’avions pas l’intention de te nuir.*

La dragonne gloussa, puis pensa que de toutes les manières, elle aurait réussi à tuer l'humaine. La Volante Bleutée était remplie d'une confiance arrogante, une confiance de dragon sauvage, même si elle savait qu'elle ne sortirait pas forcément victorieuse d'un combat contre le Dragon vert, elle lui infligerait des dégâts considérables.

Me nuir ? Heureusement pour ton bipède ! Elle ne ferait pas long feu face à un dragon sauvage ! Pour ce qui est du territoire, je ne m'attache pas à ces choses futiles, le ciel me suffit !

L'esprit "civilisé" de Viridieth vibra de nouveau dans les pensées sauvages de Gallia:

*Par ailleurs, nous ne savons même pas où nous sommes exactement. Peut-être êtes vous au fait de la présence humaine dans la région. Nous voudrions seulement demander notre chemin, en espérant que cela ne vous froisse pas. D’autant que…*

Le Dragon de Jade se stoppa net, et la Volante Bleue avait compris également.
L'humaine éleva alors sa voix, sentant également par le lien qui l'unissait à son dragon:

-Quelque chose approche.

Les deux cousins se mirent à humer l'air, l'odorat développé de la dragonne discerna une odeur ni animale, ni humaine, un arôme de pin, de mousse et d'herbe mouillée vinrent chatouiller ces narines, cette émanation était si parfaite et si agréable qu'elle en devenait  presque enivrante !

Jamais Gallia n'avait entendu un pas si aérien et un parfum pareil, elle se mit face au bruit qui progressivement se dirigeait dans leur direction. Les deux cousins et Ariane étaient dans une attente presque insoutenable, quand soudain un bipède sortit des buissons.
Visiblement surprise de voir deux dragons et une humaine, l'individu se stoppa net, laissant tomber instantanément son arc.
Gallia se mit presque à grogner instantanément. La Volante reconnut l'aspect féminin et elfique du bipède, les oreilles pointues et des traits plus animal qu'humain laissait deviner sa vraie nature.
La chasseuse marmonna comme une parole de mécontentement, la dragonne releva alors ses babines et fermant tout possibilité de communiquer, coupant le lien qui l'unissait au dragon vert, elle éleva rapidement une muraille de granit pour protéger ses pensées.

Et bien, c'est ma journée aujourd'hui ! Il n'y a plus qu'a rencontrer des Stryges et des nains et puis j'aurai rencontré toute la population d'Alagaësia !

Sa "mère" l'avait mise en garde contre ces créatures qui non seulement étaient de redoutables guerriers, mais qui étaient aussi doués de magie et d'une bonne connaissance de la télépathie. De plus elle connaissait les guerres entre Dragons et Elfes qui avait fait couler le sang de bon nombre des siens. Comme saisie par une haine ancestrale et une méfiance nouvelle, elle s'approcha légèrement de l'elfe, le sang bouillonnant d'une colère immémoriale.
La Volante Grondante, faisait fumer ses naseaux, de sorte à intimider l'elfe, et envoya dans le langage des dragons sauvages au Dragon Émeraude, sa méfiance ainsi qu'une interrogation sur la marche à suivre.
Tandis qu'elle envoya, par dessus les défenses mentales qu'elle avait élevée, toute son agressivité et sa colère à l'elfe comme une flèche empoisonnée contre les barrières mentales de l'elfe.
La queue de la Volante Azurée, bougeait comme celle d'un chat en colère, les ailes relevées, elle attendit une quelconque réaction.


J'écris en #0099ff

Je découvre maintenant , que chacun porte sur son dos, tout son chemin comme un fardeau...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22294
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen] | Sam 2 Juil 2016 - 8:40


Absente jusqu'au 25 juillet (désolée le rp va prendre du retard :/)




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 45
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Viridieth
Message Sujet: Re: Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen] | Dim 28 Aoû 2016 - 23:32


HRP:
 


À peine Ariane avait elle fermée la bouche que l'origine de l'intrigante odeur surgissait des fourrés, sous la forme d'une femme dont la nature indéniablement elfique transparaissait au travers de traits féroces mêlant un faciès félin et des traits fin caractéristiques des elfes. C'était la première fois que Viridieth et sa dragonnière avaient la chance de rencontrer une de ces créatures sylvestres. Pour autant, et bien que cette dernière ait déjà lâché son arc, sans doute sous le coup de la surprise. Ariane posa tout de même prudemment la main sur son épée.

Bien entendu, vu ses compétences actuelles en terme de combat. Et bien qu'elle soit capable de possiblement vaincre un humain lambda. La jeune fille se doutait bien qu'à nouveau, elle n'aurait pas la moindre chance face à l'intruse. Elle avait déjà entendu parler de la puissance et de la force dont pouvaient faire montre les membres de ce peuple en exil. Et comme l'Histoire avait put en être témoin, les dragons eux même pouvaient craindre les elfes avec raison. Viridieth n'étant pas un grand adepte des combats il valait donc mieux jouer de prudence.

Les deux compagnons ressentirent la rancoeur instinctive que leur transmit la dragonne sauvage. Ainsi que ce qui ressemblait à une interrogation quant à la suite des événements. Le dragon d'émeraude était bien évidemment surpris que sa cousine azurée lui passe soudainement les rênes. Mais peut-être que dans un éclair de lucidité elle avait simplement réalisé qu'éviter le conflit était la meilleure chose à faire et qu'elle n'était sans doute pas la mieux placée pour aborder l'inconnue de manière diplomatique.

Comme pour confirmer les théories de Viridieth, la chasseuse bleue prit une posture agressive, épiant la nouvelle venue comme un félin guettant une proie. Désireux d'empêcher la situation de s'envenimer, le dragon couleur forêt transmit à sa congénère sauvage une onde de calme. Lui demandant implicitement de bien vouloir agir de manière prudente malgré la haine innée qui pouvait l'agiter. Viridieth s'avança lentement de quelques pas. Il ne savait pas comme l'elfe allait réagir. Il agissait donc avec des gestes lents et resta tout de même à bonne distance, comme s'il essayait d'approcher un animal craintif.

Il resta indécis un instant, ne sachant pas quelle était la marche à suivre en cas de communication mentale avec l'un de ces êtres, il hésitait par exemple sur la tenue à avoir. Devait-il s'incliner ou montrer une représentation physique de son respect ? Il avait entendu dire que les elfes avaient un certain respect pour son espèce. Dans ce cas là Ariane devait elle s'incliner seule ? Et comment aborder l'inconnue ? Y'avait il une formulation particulière à connaître absolument sous peine de l'outrer ?

Dans le doute, Viridieth se contenta de tendre son esprit vers celui de l'elfe. Il ne fit que l'effleurer mentalement, lui faisant comprendre son envie d'engager un dialogue. Comme un chat grattant à une porte. Il espérait en tout cas avoir fait preuve de suffisamment de délicatesse pour ne pas paraitre rustre face à une de ces créatures que l'on disait aussi puissantes que délicieusement sophistiquées.


Avatar par neondragon.

Codes couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22294
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen] | Sam 10 Sep 2016 - 22:15


Ellenwen déglutit en voyant le dragon sauvage bouger rapidement, prête à l'attaque. Son grondement résonnait dans l'air, faisant vibrer le sol et il ne fallait pas avoir trop côtoyer de dragons pour en saisir la teneur... féroce. Si l'elfe faisait le moindre mouvement, elle finirait en cendre, déchiquetée, broyée... selon les désirs de la créature. Un choix qui ne la tentait guère. Elle ouvrit lentement la bouche, pour formuler une antique salutation lorsque l'agressivité de la dragon la frappa de plein fouet. Elle ferma les yeux et se mordit la langue, un goût de sang envahissant sa bouche et les traits crispés. La douleur était forte, vive et difficilement supportable. Le dragon ne s'était pas retenu. Sans doute était-il encore trop jeune pour savoir les ravages qu'une simple de ses pensées pouvait produire sur l'esprit d'un bipède. L'elfe pouvait se féliciter de sa longévité et de ses longues années à entraîner son esprit à absorber les attaques.

*Ellen !*
*Ca... va...*

Le loup gémit, résistant à la tentation de gronder.


- Pardonnez mon intrusion, Skulblaka. Eka Fricai, je suis un ami.

Elle inspira et porta deux doigts à ses lèvres en signe de respect. Selon les règles des elfes, elle venait ainsi d'accorder un grand privilège à ses interlocuteurs en leur prenant parole la première.

- Je me suis égarée dans la joie de la chasse mais mon intention n'était nullement de vous déranger.

Elle expira lentement, les mains vides toujours légèrement éloignées du corps. Elle regarda l'humaine et esquissa un sourire.

- Il y avait longtemps que je n'avais pas rencontré une nouvelle dragonnière. Je suis honorée de votre présence.

Elle ferma à nouveau les yeux, attendant le moment où la violence se déchaînerait contre elle, pour les rouvrir avec surprise en quelques secondes. Une délicate sensation venait d'effleurer son esprit, comme un caresse sur la blessure encore à vif laissée par l'énergie du dragon sauvage. Le deuxième dragon venait de s'adresser à elle, comme un enfant curieux qui n'ose s'approcher d'un inconnu. Laissant doucement son esprit partir à la rencontre du sien, l'elfe lui envoya d'une pensée ses propres sentiments d'intimidation et de respect face à leur présence.




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 66
Âge : 20

Voir le profil de l'utilisateur


Gallia
Message Sujet: Re: Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen] | Dim 11 Sep 2016 - 11:33


Spoiler:
 

Viridieth tenta de calmer la dragonne en lui envoyant des ondes de calme, mais rien ne peut traverser l'esprit d'un dragon enragé. Gallia grognait de toutes ses forces, feulement qui faisait presque palpiter le sol sous ses pattes. La volante remarqua que son attaque mentale eut plus que l'effet escompté, l'elfe ferma les yeux et sa respiration fut pendant un instant saccadée. Reprenant conscience elle parla d'une voix douce:

- Pardonnez mon intrusion, Skulblaka. Eka Fricai, je suis un ami.

Elle finit par rouvrir les yeux et porter deux doigts à ses lèvres, en signe de respect. La dragonne se détendit légèrement, sans pour autant baisser sa garde ni ses barrières mentales.

- Je me suis égarée dans la joie de la chasse mais mon intention n'était nullement de vous déranger.

Gallia regarda l'elfe sous toutes les coutures, son regard sauvage se posa plus en détail sur l'aspect félin de la chasseuse, elle se demanda si l'elfe était âgée ou non. Elle se demanda rapidement qu'elle était son histoire, puis reprenant ses esprits elle vit que l'elfe regarda l'autre bipède et d'une voix calme parla à Ariane:

- Il y avait longtemps que je n'avais pas rencontré une nouvelle dragonnière. Je suis honorée de votre présence.

Pour une raison inconnue de la volante, la chasseuse referma ses yeux pour les rouvrir avec surprise, Gallia sentit vaguement une énergie voguer de son cousin émeraude vers l'elfe, et se demanda qu'elle en était la nature.
Qu'avait les bipèdes avec les dragonniers, pour elle se lier avec un bipède était se lier avec un être inférieur.

Comme un chat curieux, elle s'approcha de l'elfe doucement tout en montrant les crocs. Reniflant l'agréable parfum de l'elfe, elle balanca des questionnements dans le language brutal et mental des dragons sauvages. Quel était son nom ? Son histoire ? Son but ?
En attendant la réponse elle tourna autour de l'elfe, comme elle le faisait pour son repas.


J'écris en #0099ff

Je découvre maintenant , que chacun porte sur son dos, tout son chemin comme un fardeau...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 45
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Viridieth
Message Sujet: Re: Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen] | Dim 11 Sep 2016 - 18:37


Etrangement, l’intruse ne semblait pas particulièrement sûr d’elle. Le duo s’interrogea. Peut-être étais-ce une jeune elfe ? Ou alors peut-être que les capacités martiales de cette espèce avaient été légèrement exagérées par les racontars et les légendes. D’un autre côté, Ariane, jeune humaine qu’elle était, comprenait tout à fait que l’attitude de la dragonne sauvage puisse être intimidante. La chasseresse bleutée tournait autour de l’elfe comme si c'eût été sa proie. Au moins elle ne grognait plus, malgré tout la dragonnière se doutait bien qu’à la place de l’intruse elle n’en mènerait pas large.

Et effectivement, l’elfe, bien que surprise, accepta l’approche douce de Viridieth et lui transmit son inquiétude quand à l’agressivité vorace de la dragonne azurée. Les deux compagnons ressentirent également une marque de respect à leur encontre. C’était assez étrange, comme si leur interlocutrice s’était inclinée mentalement. Décidément, le duo avait bien du mal à s’adapter à ce mode de communication abstraite. Habitués qu’ils étaient à user de phrases claires lors de leurs discussions mentales.

Une autre chose qui les troubla était le respect avec lequel l’elfe s’était adressée à Ariane. Ce n’était sans doute que des préjugés mais ils s’étaient toujours attendus à un comportement plus hautain de la part d’une de ces créatures immortelles. Ariane ne savait pas vraiment quoi répondre. À vrai dire son statut de dragonnière lui avait jusque là surtout apporté des problèmes. Du fait de l’hostilité plus ou moins générale en Alagaësia envers ceux qui pratiquaient la moindre forme de magie. Sur le coup, la jeune fille ne put que bafouiller un “merci” un peu surpris.

De son côté, Viridieth s’était rapproché de quelques pas de la nouvelle venue, sans vraiment s’en rendre compte. Vue de près ses traits encore bestiaux étaient encore plus étranges. Il devait bien avouer qu’il avait toujours trouvé ces créatures fascinante et maintenant qu’il en avait une représentante sous les yeux il n’allait certainement pas se priver de l’observer sous toutes les coutures. Son odeur, même, était tout à fait unique en son genre. Presque enivrante. Maintenant à quelques centimètres du visage de l’elfe, Viridieth la scrutait de son regard d’émeraude tandis que son souffle chaud soulevait sa chevelure par à coup.

Se doutant bien que la nouvelle venue risquait d'être particulièrement indisposée, maintenant qu’elle était entourée de prés par deux dragons. Et bien qu’elle savait qu’elle pouvait avoir toute confiance en l’hygiène buccale de son compagnon. La jeune fille se dit qu’il était temps de mettre fin à cette situation sans doute inconfortable. Voyant que le soleil commençait déjà à décliner et que la nuit n’allait pas tarder à arriver, elle se dit qu’il était peut-être de bon tons de proposer à cette elfe de se joindre à leur bivouac improvisé. Ils ne leur restait pas grand chose mais ils trouveraient bien de quoi lui offrir le couvert.

- Excusez Viridieth, il a toujours été très curieux et c’est la première fois qu’on voit un elfe, pour tout vous dire. On manque un peu de provisions mais si vous voulez, on peut quand même partager, vous voulez vous joindre à nous ? Continuer seule la nuit, surtout à terre, ce n’est pas vraiment très prudent.


Avatar par neondragon.

Codes couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22294
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen] | Mar 13 Sep 2016 - 11:04


Ellenwen retint un soupir de soulagement en sentant l'agressivité de la dragonne diminuer progressivement. le grondement cessa et, dans ses yeux, la curiosité se disputa un instant avec la méfiance avant de s'y installer tout à fait. Elle se sentait détaillée de la tête aux pieds, ses étranges traits scrutés avec minutie. Bientôt, ce fut les deux dragons qui lui tournèrent autour, respirant son odeur, s'imprégnant de sa présence. Elle sentait leur souffle soulever ses cheveux, chatouiller sa nuque et elle ne put retenir un petit rire.

Sa tension diminua légèrement. Elle savait gérer la curiosité... elle en avait toujours beaucoup soulevé en vivant parmi les humains. Même si la sensation d'être examinée comme une proie intéressante par deux lézards capables de la tuer d'un simple coup de patte était inquiétante, elle commençait à s'en accommoder. Elle s'accroupit lentement, récupéra son arc lentement et le rattacha à son dos pendant que Finwë passait à ses côtés et allait lui-même renifler les dragons. Elle passa ses doigts dans sa fourrure, savoura sa chaleur rassurante, puis s'étira lentement.

Elle sentait les questions de la dragonne se bousculer sans ordre dans son esprit mais, cette fois-ci, sans qu'elle n'en ressente de douleur. D'une pensée, elle s'excusa à la dragonne de ne pouvoir lui répondre de la même manière. Ses compagnons semblaient peiner à comprendre ce langage et, elle-même, commençait à fatiguer. Aussi répondit-elle à voix haute :


- Je crains de ne pouvoir répondre rapidement à tant de curiosité. Je me nomme Ellenwen et, ainsi que vous l'avez constaté vous-même, je suis une elfe. Mon histoire est longue, trop longue pour être racontée ainsi. Si vous le souhaitez, je vous la raconterai ce soir. Quant à mon but... j'avoue qu'ils sont nombreux et que je suis confuse en ce moment sur lequel poursuivre.

Elle frissonna sous le vent frais qui se levait et l'obscurité qui grandissait. Les nuits commençaient à être fraîche. Elle se tourna vers la dragonnière.

- Je vous remercie de votre invitation et je serais honorée de partager votre repas. J'ai moi-même quelques provisions, du pain et de la viande séchée principalement.

*Je pourrais chasser rapidement de quoi compléter votre repas en viande fraîche, si vous le souhaitez.* ajouta le loup.

Ellenwen le regarda, surprise par sa bonne volonté inhabituelle.




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 55
Âge : 20

Voir le profil de l'utilisateur


Manîthil
Message Sujet: Re: Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen] | Mar 13 Sep 2016 - 13:03


Viridieth sembla beaucoup plus curieux qu'elle, la dragonne en fut presque surprise, car les dragonniers et les elfes entretenaient en général de bonne relation.

-Je crains de ne pouvoir répondre rapidement à tant de curiosité. Je me nomme Ellenwen et, ainsi que vous l'avez constaté vous-même, je suis une elfe. Mon histoire est longue, trop longue pour être racontée ainsi. Si vous le souhaitez, je vous la raconterai ce soir. Quant à mon but... j'avoue qu'ils sont nombreux et que je suis confuse en ce moment sur lequel poursuivre.


Ellenwen, la dragonne retournait ce prénom dans tout les sens cherchant, un souvenir rattaché à ce nom, soudain elle se souvint de sa mère adoptive et de ses dires.

*Ellenwen ?! La reine des elfes ? *

Le regard azuré de la dragonne, examina plus en détail l'elfe. Comme pour chercher une marque prouvant qu'elle était l'Ellenwen dont elle avait entendu parler.
Mais peu importe, pour Gallia elle n'était qu'une simple elfe, une descendante des meurtriers de son peuple. Elle ne devait le respect qu'envers elle-même.

Lorsque le dragon Emeraude eut fini de dévisager l'elfe, sa dragonnière prit la parole:

- Excusez Viridieth, il a toujours été très curieux et c’est la première fois qu’on voit un elfe, pour tout vous dire. On manque un peu de provisions mais si vous voulez, on peut quand même partager, vous voulez vous joindre à nous ? Continuer seule la nuit, surtout à terre, ce n’est pas vraiment très prudent.


La dragonne bleue s'éloigna un peu de l'elfe et des deux compagnons, prenant de la distance avec eux, beaucoup de questions se bousculaient dans l'esprit de Gallia, encore préoccupée par on histoire avec son bipède. Elle avait l'impression d'être prise au piège par ses propres sentiments, comme pour se convaincre elle répéta mentalement:

*Je suis une dragonne sauvage... Je n'appartiens à rien ni personne....*

L'elfe raccrocha son arc dans le dos, doucement sans gestes brusques, la dragonne regardait l'étrange elfe-féline de toute sa hauteur.
La dragonne ne remarqua que maintenant qu'un loup accompagnait l'elfe-chasseuse, trop préoccupée auparavant par l'intruse.

Je vous remercie de votre invitation et je serais honorée de partager votre repas. J'ai moi-même quelques provisions, du pain et de la viande séchée principalement.


*Je pourrais chasser rapidement de quoi compléter votre repas en viande fraîche, si vous le souhaitez.* ajouta le loup.


La dragonne envoya un jet de fumée noire sur les deux compagnons et mentalement addressa des paroles claires, d'une voix ferme:

*Je reste avec vous, mais uniquement pour savoir ton histoire, Ellenwen Reine-Féline ! *

***


La nuit tomba rapidement, la brise soulevait doucement le feuillage des arbres. Le feu était allumé et les bipèdes mangeait pour l'instant en silence.
Gallia s'était installée à l'écart de tous, assise ,sa queue hérissée de piquants enroulée autour d'elle.
Lorsqu'elle eut jugée que les bipèdes furent rassassiés, elle se leva et regarda l'elfe puis la dragonnière:

*Maintenant, pourrais-je savoir, ce que font une elfe, un dragon et sa dragonnière, en plein milieu de la Crête ? *

Gallia ne cessait de penser à Shyvaldanos, et à son état de santé elle n'avait vraiment pas envie qu'il périsse. Et il fallait encore qu'il la renseigne sur l'objet magique qu'il transportait.
Elle ramena sa conscience au présent, espérant que les individus qui les entouraient, n'avait pas vu ses pensées inquiètes s'échapper.


Nous écrivons en...:
 



Ceux qui nous craignent, nous offrent le plus grand des pouvoirs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 45
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Viridieth
Message Sujet: Re: Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen] | Jeu 22 Sep 2016 - 22:20


Après avoir pris son temps et tourné autour de l’elfe pour la détailler sous toutes les coutures, Viridieth revint se placer aux côtés de sa dragonnière. Il remarqua seulement maintenant qu’un loup accompagnait l’inconnue, qui le gratifia d’une caresse à son passage. L’animal vint lui aussi sentir ses interlocuteurs, cet inversion des rôles amusa le dragon, qui était cependant troublé par l’étrange lueur d’intelligence qui dansait au fond des yeux du loup.

Intrigué, Viridieth rangea dans un coin de sa tête de nouvelles questions supplémentaires. Se promettant d’assouvir sa curiosité plus tard. pour l’instant il se concentra sur la réponse de l’elfe, qui s'appelait Ellenwen apparement. Un bien joli nom, pensa le duo, même si ça ne leur disait rien. Dans tous les cas, la voyageuse avait acceptée la proposition d’Ariane. Proposant même de partager ses propres réserves avec eux.

Cependant, quand le loup prit mentalement la parole, les deux compagnons furent bien surpris. Puisque Gallia ne semblait pas s’en formaliser le moins du monde, les deux compères ne s’étonnèrent qu’entre eux, au travers de leur lien. Laissant ainsi transparaître des airs d’apparente compréhension, histoire de ne pas passer pour des incultes puisque ce loup doué de parole ne choquait apparement personne.  

*On est bien d’accords, ce loup vient de parler, non ?*

*Je suis le premier surpris.*

*Attends mais c’est super bizarre, j’ai jamais vu ça, moi.*

*D’un autre côté on est loin de connaître toutes les étrangetés de l’Alagaësia.*

*Ouais mais même, moi ça me donne pas confiance*

*Arrête de faire cette tête là, on est les seuls choqués donc fais comme moi, on va faire comme si on trouvait ça normal, histoire qu’ils nous prennent pas pour des bouseux.*

*Faut pas avoir peur de nos origines de bouseux tu sais.

*Chut, ai l’air normal j’ai dit, ne me regarde pas avec cet air narquois.*


***


La nuit était maintenant bien plus avancée, mais au moins le repas était fait. Après une journée à dos de dragon, Ariane était morte de faim. Cependant sous l’injonction de son compagnon elle avait fait un effort pour se tenir et se sustenter de manière civilisée. Viridieth de son côté avait chassé le jour même au petit matin, avant leur départ. Il pouvait donc attendre le lendemain pour se nourrir.

Au début, ni l’un ni l’autre n’avait osé prendre la parole pour questionner Ellenwen. C’est donc la dragonne azurée qui prit les devants et demanda à tout le petit groupe qu’est-ce qui les avait amenés ici. Ariane se chargera de répondre pour son duo.

-Eh bien, nous deux on se contente de chercher du boulot, du coup on se dirigeait vers un gros village un peu plus au nord. Enfin ça c’est le plan, dans les faits on s’est un peu perdus. Faut dire qu’ici le paysage est plutôt répétitif. Rien ne ressemble plus à une vieille montagne sinistre qu’une autre vieille montagne sinistre.

Ariane ne retourna pas la question à Gallia, se doutant bien que la dragonne était tout simplement ici chez elle.


Avatar par neondragon.

Codes couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22294
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen] | Dim 25 Sep 2016 - 12:06


Ellenwen soupira d'aise en se posant près du feu qui crépitait, appuyée contre la fourrure de Finwë qui avait posé sa tête sur ses genoux. Elle regarda les deux dragons et la jeune humaine. La scène était paisible, presque digne d'une histoire pour enfant où les nobles aventuriers se retrouvent pour compter leurs aventures au coin du feu après une bonne journée. Leur troupe était étrange, trop hétéroclite, mais il y régnait une bonne humeur après la méfiance des débuts. Elle rit doucement en entendant la jeune femme raconter ses mésaventures.

- La Crête est un endroit traître pour ceux qui ne connaissent pas ses montagnes. Elles semblent si petites par rapport aux Beors mais elles ont perdu plus d'un voyageur. Je crains qu'il ne vous faille quelques jours de marche pour retomber sur une ville civilisée qui aura besoin de l'aide d'une dragonnière et de son dragon sans pousser des cris d'épouvante.

Elle se tut et pendant quelques minutes, le silence ne fut ponctué que par le bruit du vent et le crépitement du feu. Elle sentait les regards curieux posés sur elle sans pouvoir se résoudre à prendre la parole. Elle avait pu, voire jamais, raconter son histoire et ne savait par où commencer. Elle ne voulait pas donner l'impression d'avoir tout vu, tout vécu... ni tout souffert. En mille cinq cent ans de vie, elle avait pourtant eu plus que son lot de malheur.

- Quand à moi... je suis ici parce que j'avais besoin de retrouver ma terre natale, qui m'a toujours tant protég. Je traque la corruption depuis des mois, à tenter d'enrayer sa progression, mais il est impossible de la côtoyer sans être touché. Elle eut un rire amer. L'éternelle histoire de l'arroseur arrosé... Retourner au Du Weldenvarden c'était retrouvé la force de repartir.

*Et de se retrouver*

Elle hocha la tête et se pelotonna un peu plus comme le loup qui poussa sa main du bout du museau.


- Vous étiez curieuse de mon histoire, noble dragonne. Je crains de ne pouvoir vous offrir d'une version abrégée sous peine de vous faire périr d'ennui. Je suis née avant le règne de Galbatorix et mon futur a été marqué du sceau de la méfiance. Un voyante a prédit que mes parents mourraient par ma main. Ce fut lors de la guerre contre le tyran que cette prédiction sembla se réaliser. Mes parents furent tués par un ombre, avec mes propres armes. Quand à moi je...

Elle inspira, se souvenant de la nuit de torture qui avait brisé son corps.

*Elle était au bord de la mort et elle y est resté des années, malgré les arts des elfes.* compléta le loup avec pudeur. *Cette idiote s'était fait rattrapé par une meute d'urgals menés par l'ombre.*


- J'ai été bannie des miens, faute de pouvoir leur raconter ce qui s'était passé. Je suis restée dans le Du Weldenvarden, où j'ai rencontré Finwë.

*Tu parles, un jour j'ai retrouvé une elfe blottie dans mon terrier avec une tête de déterrée, je pouvais pas la foutre dehors.*

Ellenwen rit doucement.


- Nous nous sommes côtoyés si longtemps qu'une sorte d'imprégnation a eu lieu, comme entre dragon et dragonnier je pense. Depuis, il parle. Nous avons longtemps erré et un jour nous sommes sortis de la forêt pour regagner l'Alagaësia. Mon innocence a été prouvée et je suis à nouveau bienvenue parmi mon peuple. Aujourd'hui, je lutte contre la corruption à la tête de l'Equilibrium, même si nos rangs sont peu nombreux.




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 66
Âge : 20

Voir le profil de l'utilisateur


Gallia
Message Sujet: Re: Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen] | Dim 25 Sep 2016 - 15:06



-Eh bien, nous deux on se contente de chercher du boulot, du coup on se dirigeait vers un gros village un peu plus au nord. Enfin ça c’est le plan, dans les faits on s’est un peu perdus. Faut dire qu’ici le paysage est plutôt répétitif. Rien ne ressemble plus à une vieille montagne sinistre qu’une autre vieille montagne sinistre.

- La Crête est un endroit traître pour ceux qui ne connaissent pas ses montagnes. Elles semblent si petites par rapport aux Beors mais elles ont perdu plus d'un voyageur. Je crains qu'il ne vous faille quelques jours de marche pour retomber sur une ville civilisée qui aura besoin de l'aide d'une dragonnière et de son dragon sans pousser des cris d'épouvante.


Le regard attentif de la dragonne se posa alors sur Ellenwen, elle semblait perdue dans ses propres souvenirs, puis enfin elle reprit la parole contant son histoire, ponctuée par les interventions du loup. Gallia écoutait attentivement l'histoire de l'union avec ce loup, ce lien était des plus étonnants un lien que la volante ne connaissait pas. Elle regarda les aventuriers réunis autour du feu, souffla un peu de fumée et reprit la parole:

*Hmm... tu a vu bien des choses, dans ta longue vie ! J'ai l'impression d'être un dragonneau à côté de ton existence.*

Elle battit l'air de sa queue hérissée de pointes, flagellant l'air ambiant. Elle se sentait presque triste pour l'elfe, elle avait vécu bien des malheurs, beaucoup plus qu'elle et pourtant elle était toujours debout. Puis la dragonne regarda de nouveau le couple dragon et dragonnier et souffla plus fort. comme pour rompre le lien de quiétude qui flottait, la dragonne se leva et d'une voix plus dure leur parla:

*Bien... Je crois que vous avez tous besoin de sommeil. Je reviendrai au matin... Peut-être...*

La dragonne se projeta vers le ciel étoilé, sans rien ajouter de plus laissant les aventuriers entre eux.

***

Elle vola toute la nuit, se laissant porter par le vent, survolant la caverne où dormait les deux bipèdes qu'elle avait laissé, espérant que Shyvaldanos récupère. Puis vers le matin, se redirigea vers les deux couples, atterrissant avec fracas, elle espérait réveiller les occupants des lieux, les griffes encore sales de sa chasse matinale, elle grogna et entreprit de nettoyer ses serres.
Elle posa un regard inquisiteur sur Ellenwen, puis elle posa la question qui l'avait maintenu éveillée toute la nuit:

*Connais-tu beaucoup de choses à la magie, elfe-féline ?*

La volante posait carte sur table, le temps pressait, l'humain était encore pourchassé par ces bêtes monstrueuses et il fallait agir relativement vite, de plus la dragonne n'était pas patiente.
Elle parlait bien entendu de l’étole colorée, et pour cela il fallait qu'elle le mène jusqu'à Shyvaldanos, ce qui était bien entendu très risqué. Elle n'avait pas encore totalement confiance en l'elfe, qui pour elle étaient trop mystérieuse et n'avait définitivement pas confiance en l'humaine, bien que liée à un dragon, les désirs humains étaient trop passionnels pour la dragonne.

Elle se rapprocha de l'elfe, d'une façon un peu menaçante:

*J'ai des questions concernant un artefact étrange.*

Elle ne comptait pas directement tout expliquer et ne délivra que ses sentiments à propos de ce tissu magique, à l'elfe.


J'écris en #0099ff

Je découvre maintenant , que chacun porte sur son dos, tout son chemin comme un fardeau...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 45
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Viridieth
Message Sujet: Re: Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen] | Dim 2 Oct 2016 - 11:36


Ellenwen leur raconta son histoire, avec une certaine amertume, semblait il. Ca et de la terreur par instant. Les deux compagnons n’osaient imaginer ce qu’elle avait pu vivre. Des horreurs sans nom que nul ne devait connaître. PLutôt gênés, les deux compères ne savaient pas vraiment quoi répondre à cela. Se doutant que leur compassion n’étaient rien face aux souvenirs qui devaient hanter l’elfe. Ils laissèrent donc leur hôte changer de sujet. Elle avait effectivement beaucoup de choses à dire.

La première chose qui les intrigue fut cette histoire “d’imprégnation” entre le loup et elle. D’autant que l’elfe elle même semblait ne pas tout à fait comprendre comme cela pouvait être possible. Si même la science de son peuple ne pouvait expliquer le phénomène, il devait être particulièrement impénétrable. Ce qui eu bien sûr pour effet de stimuler fortement la curiosité de Viridieth. Le dragon était déjà extrêmement intrigué du fait qu’Ellenwen se révélait en réalité être bien plus âgé que ce qu’ils avaient pu penser. Son expérience seule valait bien plus que tous les traités d’Histoire, elle qui avait vécu en personne les éléments qui la formaient. C’était là une autre des innombrables choses que Viridieth trouvait fascinant chez ces créatures immortelles.

Cependant ils n’étaient pas au bout de leurs surprises. Car non contents d’être tombés sur une elfe. Ils se retrouvaient en plus en présence d’une dirigeante de l’Equilibrium. Le duo en avait bien évidemment déjà entendu parler. Ariane avait même déjà pensé à les rejoindre. Trouvant particulièrement attrayante la perspective d’une menée à combattre les répugnantes forces des failles.

Alors qu’ils s'apprêtaient à faire part de leur étonnement quand à cette coïncidence incongrue; rencontrer au hasard une personne aussi prestigieuse dans la Crête. Gallia prit la parole, annonçant qu’elle reviendrait probablement le lendemain. Sans autre mot, elle prit son envole vers le ciel nocturne. Balayant leur campement de fortune d’une bourrasque énergique.

Mais effectivement, les deux compagnons étaient plutôt fatigués, ayant passé la journée en altitude, à épier les pitons tortueux de la Crête. Viridieth en particulier avait bien besoin de repos. L’endurance n’étant après tout pas son fort. Après avoir poliment souhaité une bonne nuit à Ellenwen, ils s’endormirent près du feu. Pelotonnés l’un contre l’autre, le dragon entourant Ariane de sa queue et de ses ailes.

***


Assez tôt le lendemain, la chasseuse azuré les réveillas en se posant de manière assez peu discrète sur le lieu de leur bivouac. Ariane se leva en sursaut en sentant le sol trembler. Tandis que Viridieth se crispait, tiré de son sommeil réparateur. Les deux compères marmonnement mentalement entre eux, ne souhaitant pas particulièrement vexer la dragonne sauvage. Même si elle ne semblait pas réellement préoccupée par leur présence. Avec son apparemment habituel tact farouche, elle s’empressa de questionner Ellenwen. Son homologue émeraude masqua difficilement son étonnement outré lorsqu’elle prit brusquement la parole, sans même un bonjour. Se contentant d’un grognement.

Le duo attendit donc que la dragonne et l’elfe aient fini leur petite conversation. Ils ne savaient pas de quoi il retournait mais Gallia semblait à la fois impatiente et stressée, voir même inquiète. Un comportement qu’ils étaient étonnés de retrouver chez une dragonne sauvage. Visiblement la situation devait être grave. Ce qui ne manqua pas bien évidemment de faire stresser Viridieth. Ariane de son côté n’était pas contre un peu d’action. Après tout, pour elle un danger quelconque était avant tout synonyme d’aventure, que demander de plus ?
Alors que le dragon vert surveillait attentivement les réactions des deux interlocutrice, tentant de comprendre la situation, Ariane s’étirait avec un soupir. Même appuyé contre Viridieth, le sol de la Crête ne formait pas vraiment le meilleur des matelas.


Avatar par neondragon.

Codes couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22294
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen] | Jeu 13 Oct 2016 - 19:11


Ellenwen sourit avec amusement. L'histoire de sa vie créait souvent un sentiment d'inquiétude et de curiosité chez ses interlocuteurs, même raccourci à sa plus simple mesure. Mais il était rare qu'elle soit ainsi renvoyée à son âge. Vieille, elle l'était, elle ne pouvait pas le nier mais elle avait souvent tendance à l'oublier. Quand les jours de votre vie ressemble à une aventure de saga, le temps est trop long ou trop court, quoi qu'il arrive. Trop court pour profiter des moments de paix et de bonheur, trop longs pour endurer les jours de solitude, de combats et de faim. Elle haussa doucement les épaules et resta silencieuse, les yeux fixés sur les flammes. La fatigue lui était tombée dessus, à mesure de son récit comme, semblait-il, elle était tombée sur ses camarades.

La dragonne prit son envol, disparaissant rapidement dans le ciel sombre. Ellenwen la suivit un instant des yeux jusqu'à ne plus distinguer qu'une masse sombre à peine visible puis s'étira longuement. Souhaitant une bonne nuit à ses compagnons, elle se roula en boule, pelotonnée contre la fourrure de Finwë, résistant à l'envie de se métamorphoser en jeune renarde. Ses compagnons semblaient assez surpris par son apparence sans rajouter une nouvelle apparence animale à leur compte d'étrangeté de la journée. Fermant les yeux, elle laissa ses pensées dériver lentement. Vers Ellesméra et ses demeures graciles qui lui manquaient tant. Vers son peuple qu'elle avait vu retourner à la misère à Gil'Ead. A la joie des rencontres insolites. Aux douleurs des séparations. Lorsqu'elle songea un instant à Laïaga, elle écrasa doucement une larme et soupira profondément. Puis, lentement, elle dériva vers un sommeil lourd exempt de rêve.

Eveillée à l'aube, elle mit un moment à reprendre ses repères, immobile, les yeux ouverts. Pendant un long moment, elle dévisagea l'étrange duo qui dormait paisiblement, la dragonnière presque disparue entre les ailes du dragon. Puis elle s'étira lentement et raviva le feu sans bruit, laissant Finwë disparaître au petit trot entre les arbres. Lorsque la dragonne se posa, l'elfe se retourna, intriguée par la tension qu'elle sentait dans l'esprit de la nouvelle venue. Elle fronça les sourcils et grimaça lorsque le bruit réveilla les dormeurs. Pour elle, le sommeil avait toujours été sacré et elle appréciait peu un si grand fracas dès le matin. Soutenant son regard, elle s'avança vers la dragonne, recevant ses questions angoissées et menaçantes avec un peu d'agacement. Si elle compatissait à l'inquiétude qu'elle sentait poindre chez le reptile, elle appréciait peu la défiance dont elle faisait preuve tout en demandant, à l'évidence.


- J'ai longtemps étudié les arcanes de la magie et, pour beaucoup, je suis une magicienne accomplie. Cependant, c'est un art complexe et presque infini dans ses possibilités. Je ne suis pas sûre d'avoir la réponse à tes questions et j'aurais encore plus de mal à y répondre sans connaître la teneur exacte de tes inquiétudes et tes observations.

Elle s'assit et eut un bref coup d'oeil vers Viridieth et Ariane qui semblaient suivre attentivement l'échange. En tout cas, ils semblaient prêts à l'action, si action il y aura.

- Cet artefact t'inquiète, n'est-ce pas ? Ce n'est probablement pas sans raison, mais j'ai besoin de savoir ce qui t'inquiète et quels sont ses effets si je peux vouloir juger de ses pouvoirs.




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 66
Âge : 20

Voir le profil de l'utilisateur


Gallia
Message Sujet: Re: Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen] | Ven 14 Oct 2016 - 19:03


Elle n'avait pas le temps pour le tact et le fameux "respect" dont parlait constamment les bipèdes, elle était curieuse et surtout pressée. Le fait qu'elle n'ait pas fermé l’œil, jouait beaucoup dans l’accélération des choses.
La dragonne sentait chez l'elfe une certaine contrariété, mais là aussi, cela lui importait peu, après tout elle n'avait jamais été initié à la culture des Humains, ni des elfes.
Pour autant la volante ne s'en excusa pas et Ellenwen répondit finalement à son questionnement tandis que le couple écoutait la conversation avec intérêt:

- J'ai longtemps étudié les arcanes de la magie et, pour beaucoup, je suis une magicienne accomplie. Cependant, c'est un art complexe et presque infini dans ses possibilités. Je ne suis pas sûre d'avoir la réponse à tes questions et j'aurais encore plus de mal à y répondre sans connaître la teneur exacte de tes inquiétudes et tes observations.


La dragonne souffla, il était délicat de révéler quoi que ce soit d'autre. Gallia n'avait que peu de confiance dans les aventuriers en général et Ellenwen ainsi que Viridieth et Ariane serait des adversaires redoutables pour Freya si la dragonne venait à les amener pour voir l'artéfact, sans compter Shyvaldanos qu'elle avait laissée presque mourant. Elle resta interdite puis l'elfe jeta un œil à Viridieth et Ariane et repris la parole:

-Cet artefact t'inquiète, n'est-ce pas ? Ce n'est probablement pas sans raison, mais j'ai besoin de savoir ce qui t'inquiète et quels sont ses effets si je peux vouloir juger de ses pouvoirs.


La dragonne s'assit plus confortablement, jeta un œil aux deux aventuriers puis reporta son attention sur l'ancienne reine des Elfes, elle parla mentalement:

*Oui, cet artefact m'intrigue, de plus il représente plus ou moins un danger pour un bipède que .... Enfin, oui il m'inquiète ! Cette sorte de relique magique à l'apparence d'un tissu étrange, et il dégage une certaine aura magique que je n'ai jamais croisé auparavant. Certes je ne suis pas très âgée mais il semble avoir un effet sur les individus qui s'en approchent. Je n'ai peur de l'artefact en lui-même mais plutôt de ce qui arriverait si il tombait dans de mauvaises mains !*


La dragonne tentait de communiquer et d'isoler le souvenir qu'elle avait eu en s'approchant de l'étoffe, Gallia essaya bien évidemment d'exclure ses souvenirs de Shyvaldanos et de Freya ainsi que leur position, mais elle était si inquiète qu'elle ignorait si l'elfe ou le dragon et sa dragonnière avait capté ses souvenirs.




J'écris en #0099ff

Je découvre maintenant , que chacun porte sur son dos, tout son chemin comme un fardeau...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 45
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Viridieth
Message Sujet: Re: Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen] | Mar 8 Nov 2016 - 18:44


HRP:
 

*On sert un peu à rien là, non ?*


*Un peu.*


*J’ai l’impression qu’on gêne, en fait.*


*Un peu.*



Les deux compagnons regardaient Ellenwen et Gallia parler d’une sorte d’artefact. Un tissu à priori magique. Ariane avait toujours voulu apprendre la magie mais n’avait jamais eu l’occasion d’avoir de mentor, ce qui la laissait dans une grande frustration. Aussi était elle d’autant plus agacée de ne pas pouvoir aider à enquêter sur cette étoffe mystérieuse.


En entendant qu’Ellenwen avait une grande connaissance des arts magiques, cependant, elle garda l’information dans un coin de sa tête. Certes la plupart des elfes étaient très réceptifs à la magie. Mais si celle-ci était, même ainsi, considérée comme une magicienne accomplie, elle devait certainement être très puissante. Peut-être avec un peu de chance accepterait-elle de partager quelques bribes de son savoir.


La dragonne partagea à ses interlocuteurs tout ce dont elle se souvenait à propos de l’étoffe. Ses souvenirs cependant semblaient troublés, comme parasités par des informations indésirables. Mais ni Viridieth ni sa dragonnière n’y prêtèrent attention.


D’autant que ces informations ne leur étaient de toute façon pas vraiment destinés, Ellenwen étant la seule magicienne dans les parages.


Se sentant toujours plus inutiles, Ariane se contenta de se racler la gorge dans un toussotement gêné.


Avatar par neondragon.

Codes couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Dirigeante de l'Equilibrium

Nombre de messages : 22294
Âge : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://bartimeus.actifforum.com


Ellenwen
Dirigeante de l'Equilibrium
Message Sujet: Re: Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen] | Mar 22 Nov 2016 - 11:31


Spoiler:
 

Ellenwen inspira profondément, à l'écoute des sensations de la dragonne sauvage. Il lui semblait qu'elle devait tenter de retrouver une information dans un maelstrom de sensations, d'émotions, d'inquiétudes dans lequel beaucoup de choses étaient tenues cachées, dissimulées à sa perception. L'exercice était épuisant et bientôt son front se couvrit d'une légère sueur pendant qu'une migraine commençait à battre derrière ses tempes. Elle voyait l'étole, sentait l'aura qu'elle dégageait sans trop savoir s'il s'agissait d'une reconstitution ou d'une vérité. Dans tous les cas, elle n'avait que ça pour se décider et prendre la parole.

Lentement, elle coupa le flot de pensées et se dirigea vers ses maigres affaires et en tira une petite gourde dont elle but une gorgée. L'eau mêlée de plantes lui fit du bien et elle poussa un long soupir en se massant les tempes. Elle regarda Ariane et Viridieth qui semblaient, eux aussi, attendre qu'elle ne prenne la parole, gênés qu'ils devaient être par une situation dont ils étaient exclus. Elle grimaça un sourire et dit pour Ariane :


- Démêler les pensées d'un dragon sauvage ressemble à plonger dans un torrent en essayant de ne pas se noyer. Je vous déconseille d'essayer sans un solide entraînement.

Puis, plus gravement et toujours à voix haute pour ne pas exclure ses compagnons, elle reprit pour Gallia.

- Je ne pourrais dire exactement ce qu'est cette étoffe. Son matériel m'est inconnu, ce qui en dit beaucoup sur son étrangeté et son potentiel inquiétant. Je crois avoir reconnu l'aura qui s'en dégageait, toutefois. Elle me rappelle celle qui s'exhale des failles et des étranges créatures que l'on nomme stryges. Si c'est bien ce que je pense, cette étoffe répand des miasmes de corruption, comme une irradiation de magie destructrice, qui va toucher progressivement tous ceux qui entrent en contact avec elle. A quel degré, je l'ignore mais plus ses possesseurs resteront en sa présence, plus elle déformera leurs corps et leurs esprits, les distordra et les avilira.




Devant l'indifférence générale, demain est annulé
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 66
Âge : 20

Voir le profil de l'utilisateur


Gallia
Message Sujet: Re: Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen] | Mar 22 Nov 2016 - 22:25


Hors Rp:
 

La dragonne tint compte du râclement de gorge de la dragonnière, elle posa son regard sur la bipède, sans rien dire, comme pour jauger de ses capacités. Si les Premiers Hommes revenaient, ils seraient sûrement plus nombreux que la première fois, se doutant qu'un dragon était de la partie. Avoir une dragonnière et son dragon n'était pas inutile !

Lorsqu'elle eut fini de lire ses pensées, l'elfe semblait être fatiguée par cet échange. La dragonne obliqua sa tête vers la droite comme un chien, se demandant ce qu'elle avait, l'elfe expliqua ses pensées à la dragonnière après avoir bu une gorgée d'eau:

- Démêler les pensées d'un dragon sauvage ressemble à plonger dans un torrent en essayant de ne pas se noyer. Je vous déconseille d'essayer sans un solide entraînement
.

La dragonne regarda les deux compères plus loin et parla toujours mentalement:

*Bien évidemment, je me suis tournée vers Ellenwen en premier, car je pense que c'est la plus forte d'entre nous en ce qui concerne la magie, de par son existence. Mais si vous avez des réponses, je suis preneuse.*


Ellenwen reprit la parole à haute voix, cette fois, pour que tout le monde puisse l'entendre.

- Je ne pourrais dire exactement ce qu'est cette étoffe. Son matériel m'est inconnu, ce qui en dit beaucoup sur son étrangeté et son potentiel inquiétant. Je crois avoir reconnu l'aura qui s'en dégageait, toutefois. Elle me rappelle celle qui s'exhale des failles et des étranges créatures que l'on nomme stryges. Si c'est bien ce que je pense, cette étoffe répand des miasmes de corruption, comme une irradiation de magie destructrice, qui va toucher progressivement tous ceux qui entrent en contact avec elle. A quel degré, je l'ignore mais plus ses possesseurs resteront en sa présence, plus elle déformera leurs corps et leurs esprits, les distordra et les avilira.
La dragonne eut comme un coup de fouet, elle se releva immédiatement, il n'y avait pas un instant à perdre Shyvaldanos avait deux soucis à ses basques: les Premiers Hommes et la Corruption.
Elle connaissait très peu de choses de ce mal mais elle savait principalement qu'il fallait en rester éloigné.
Elle ouvrit ses ailes et proposa en voix mentale à tout les compagnons présents:

*Alors, il n'y a pas de temps à perdre. Les Premiers Hommes veulent s'en emparer et l'homme qui a l'étoffe avec lui est faible et blessé. Je ne peux attendre plus longtemps. Je pense que cet artefact est bien plus dangereux qu'il n'y parait. Les premiers Hommes veulent s'en emparer, et je pense qu'ils se seront équipés pour abattre un dragon, je ne dirais pas non à une seconde paire d'ailes*


La dragonne demandait clairement de l'aide à Ariane et Viridieth et exprima un adresse directe à Ellenwen:

*Je sais que je n'ai aucun droit de vous demander cela, mais ... Voulez vous bien m'aider à sauver un humain de cette Corruption ? Je vous transporterai, toi et ton loup si nécessaire...*

La dragonne ignorait toujours pourquoi elle tenait tant à la vie de Shyvaldanos, peut être qu'il lui rappelait son frère. Gallia tenait à ce qu'il vive par tout les moyens, comme Viridieth et Ariane. Elle commençait à s’attacher au bipède sucré.


J'écris en #0099ff

Je découvre maintenant , que chacun porte sur son dos, tout son chemin comme un fardeau...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Nombre de messages : 45
Âge : 19

Voir le profil de l'utilisateur


Viridieth
Message Sujet: Re: Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen] | Dim 27 Nov 2016 - 17:21


*Quoi ?*

Viridieth semblait circonspect. Cette dragonne voulait qu’ils la suivent jusqu’à on ne sait où pour combattre des premiers hommes armés pour abattre un dragon ? Le volant émeraude renifla, indécis, avant de reprendre la parole.

*Je ne pense pas que ce soit une bo...*

-Vous rigolez ? Bien sûr qu’on vient !

Sans un mot de plus, Ariane tourna les talons et commença à réunir ses affaires tandis que la dragonne s’adressait à Ellenwen. Viridieth se tourna vers sa compagne, prenant un ton agacé à travers de leur lien, elle seule pouvait l’entendre.

*Tu veux vraiment risquer ta peau pour un bout de tissu ? Tu n’es pas sérieuse ! *

La jeune femme fourra ses possessions dans une sacoche, avant de se saisir de sa selle.

*Tu n’as clairement aucune soif d’aventure, mon grand. Moi j’ai besoin d’un peu d’action et je ne cracherais pas sur une expédition imprévu. *

Alors qu’elle s’expliquait, Ariane fixait la selle sur le dos du dragon, celui-ci grogna un peu mais se laissa faire.

*Tu es imprudente. *

*Tu es ennuyeux. Sérieusement, on va enquêter sur un artefact magique, comme dans une histoire. Tu n’as pas envie de savoir d’où vient ce truc ? Où est passée ta curiosité ? *

*Je l’ai laissé derrière mon côté raisonnable, j’imagine. *

La jeune femme eut un soupir exaspéré en fixant les dernières sangles. Son épée à la main, elle grimpa sur la patte avant de son compagnon, et s’installa sur son dos, juste devant ses ailes. Elle observa ce qui restait de leur campement pour voir si rien ne manquait, avant d’accrocher son fourreau à sa ceinture. Puis la jeune femme s’exclama sur un ton espiègle, prête à décoller.

-Vous êtes prêtes ? Nous oui !


Avatar par neondragon.

Codes couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas






Contenu sponsorisé
Message Sujet: Re: Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen] |


Revenir en haut Aller en bas

Promenons nous~ dans les bois.~ ♪ [Gallia - Ellenwen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brisingr, Chroniques de l'Alagaësia - Forum roleplay :: Alagaësia :: La Crête-
Ouvrir la Popote